#1 14-01-2012 06:00:00

yrad
admin

ST ENT 02x01 Shockwave, Part II (Ondes de choc, 2ème partie)

ST ENT 02x01 Shockwave, Part II (Ondes de choc, 2ème partie)

Crédits officiels :
- Histoire & dialogues : Rick Berman, Brannon Braga
- Réalisation : Allan Kroeker


Flash required

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 3 [18.75%])

    18.75%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 3 [18.75%])

    18.75%

  3. 8 (excellent)(voix 2 [12.5%])

    12.5%

  4. 7 (bon)(voix 0 [0%])

    0%

  5. 6 (correct)(voix 1 [6.25%])

    6.25%

  6. 5 (passable)(voix 2 [12.5%])

    12.5%

  7. 4 (insuffisant)(voix 3 [18.75%])

    18.75%

  8. 3 (médiocre)(voix 1 [6.25%])

    6.25%

  9. 2 (raté)(voix 1 [6.25%])

    6.25%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 16

Les invités ne peuvent voter


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#2 03-09-2012 16:09:11

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST ENT 02x01 Shockwave, Part II (Ondes de choc, 2ème partie)

Aïe , cette saison 2 commence plutôt mal. sad
C'est un raté... le premier de son espéce , une "saison première" qui n'arrive absolument pas à tenir les enjeux du cliffhanger de la précédente. On avait déjà senti arrivé ce foutage de gueule avec  Unimatrix part II.VOY.7  mais là , il est carrément caractérisé ! furax
Previuosly On Enterprise :

Buckaroo a écrit :

Suite à une catastrophe qui a causé la mort de 3500 colons et que la responsabilité en incombe entièrement au NX01, Archer doit rentrer sur Terre et mettre fin à l'aventure.
This The End ?
Non! Abracadabra ! Le tour de magie " Temporal Cold War " entre en jeu! .. Le retour du crewman Daniels, le super espion temporel qui est mort dans Cold Front, mais en faites non, ramène Archer à la veille de Broken Bow ( cool ! ) et lui explique que le NX01 n'est pas responsable des 3500 morts de Paraagan. Il s'agit en réalité d'un attentat terroriste  temporel qui est censé n'avoir jamais eut lieu.
............
....Boom patatra !!!  la " Temporal Cold War Magic Circus " met son grain de sel & fout à nouveau le bordel, donnant lieu au penultimate cliffhanger de la franchise ST :
A savoir qu'il n'y a plus de Star Trek du tout. Archer et Daniels sont coincés dans un futur post apocalyptique sans espoir de retour. Une image choc et couillu du plus bel effet.

On se demandait comment Berman & Braga allaient règler ce cliffhanger ultime, ou l'univers ST (mis à part Enterprise ) n'existait plus. On retrouve  donc Archer et Daniels coincés dans un monde post apocalyptique. Ce dernier a fait une bourde. Quand à Archer lui demande des explications,  , Daniels lui répond  laconiquement : " qu'il ne faut pas chercher à comprendre , parce que de toute façon, On n'y comprendrait rien du tout" .

Allez hop ! Circulez, il n'y plus rien à voir !!.. Berman & Braga ne faisant pas même l'effort d'ajouter une plus value à leur " Temporal Cold War Club Band" déjà bien mal barré.  A ce niveau, ils s'en foutent carrément et n'ont pas peur de le dire à travers Daniels : De toute façon , c'est trop con, vous êtes trop con..
Mais le pire n'est pas là.. Il réside aussi dans la manière de résoudre le paradoxe, tout autant cynique et stupide que ça : .. Ecrire des ( mini)  formules géométrique sur un tas de poussière,  fabriquer un Iphone temporel avec un scan & une cuillière en cuivre : WHOOOOOOOOAHHHHHHHHH super compliqué le voyage dans le temps..  Niveau  CE2 n'a pas peur d'avouer Daniels..
Des mômes du futur qui au lieu de jouer au Playmobil ,  feraient mumuse avec les atomes et l'anti matière  ????!!!  affraid

On toucherait le fond, si on ne rendait pas compte que Berman & Braga sont complétement paumés, au point de ne plus se rappeler de quoi parlait Shockwave Part I.. Ainsi on apprend que le Future guy ne voulait pas discréditer Starfleet, mais bien s'en prendre Archer lui seul.. Du coup, il obtient ce qu'il veut & il se retrouve effacé  à son tour de la trame temporelle,  le gros con !! lol

Ce qui se passe dans le NX01 piraté par l'Helix est du même acabit, de grosse ficelles qui pendent de partout, des tours de passe passe à la vas y que je t'embrouille ,parce que j'me suis moi même embrouillé.

Seul reste à sauver la scène ou Tpol & Archer plaident la cause de la mission Warp 5 , récapitulant les mésaventures de la saison dernière ( P'jem , l'affaire Detained ).. T'pol faisant front , n'ayant pas peur de mettre les Vulcains face à leur propre contradictions ( irresponsabilité ? ) . Femme de caractère qui  s'oppose à ses supérieurs afin d'imposer sa propre logique. Le conseil Vulcain n'a plus d'autre choix que de laisser    l'aventure humaine  continuer..

L'honneur de Starfleet est sauf et c'est le silence assourdissant. Le silence assourdissant de 3500 victimes brûlé vif  dont l'épisode se fout royalement.. Daniels qui ne corrige pas une situation censé n'avoir jamais eut lieu.. Archer qui tient à sa merci le criminel Silik & le relâche au lieu de le livrer à la justice.. Silik désormais libre de formenter d'autre génocide., si ça lui chante . 3500 personnes brûlé vif & tout le monde s'en fout.

Choisir entre rétablir la misson Warp 5  ou  rendre justice aux victimes ? ..Mais qu'ai je là ? Un dilemme moral qui fleure bon le Star Trek que j'aime .. Chose que n'a jamais été Shockwave.Part II sad


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#3 03-09-2012 17:46:31

scorpius
Nowhere Man

Re : ST ENT 02x01 Shockwave, Part II (Ondes de choc, 2ème partie)

Buckaroo a écrit :

On se demandait comment Berman & Braga allaient règler ce cliffhanger ultime, ou l'univers ST (mis à part Enterprise ) n'existait plus. On retrouve  donc Archer et Daniels coincés dans un monde post apocalyptique. Ce dernier a fait une bourde. Quand à Archer lui demande des explications,  , Daniels lui répond  laconiquement : " qu'il ne faut pas chercher à comprendre , parce que de toute façon, On n'y comprendrait rien du tout" .

Allez hop ! Circulez, il n'y plus rien à voir !!.. Berman & Braga ne faisant pas même l'effort d'ajouter une plus value à leur " Temporal Cold War Club Band" déjà bien mal barré.  A ce niveau, ils s'en foutent carrément et n'ont pas peur de le dire à travers Daniels : De toute façon , c'est trop con, vous êtes trop con..
Mais le pire n'est pas là.. Il réside aussi dans la manière de résoudre le paradoxe, tout autant cynique et stupide que ça : .. Ecrire des ( mini)  formules géométrique sur un tas de poussière,  fabriquer un Iphone temporel avec un scan & une cuillière en cuivre : WHOOOOOOOOAHHHHHHHHH super compliqué le voyage dans le temps..  Niveau  CE2 n'a pas peur d'avouer Daniels..
Des mômes du futur qui au lieu de jouer au Playmobil ,  feraient mumuse avec les atomes et l'anti matière  ????!!!  affraid

Donc en gros quand Ron Moore se débarrasse du technoblabla c'est un génie, mais quand B&B font la même chose ce sont des escrocs?
Je vois pas ce que ça aurait apporter à l'épisode d'avoir des explications ultra-fumeuses damn (Tu sais le : tech du tech du tech...)

C'est juste du "wibbly wobbly timey wimey...stuff" (pour paraphraser le plus grand des voyageurs temporels) Le plus important est que la "mécanique temporelle" marche, on comprend le pourquoi, le comment, c'est le plus important.

Dernière modification par scorpius (03-09-2012 21:51:32)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#4 03-09-2012 17:56:44

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : ST ENT 02x01 Shockwave, Part II (Ondes de choc, 2ème partie)

Passable. Un premier volet prometteur, un second qui ne tient aucun de ces promesses .

Hors ligne

#5 03-09-2012 18:35:38

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST ENT 02x01 Shockwave, Part II (Ondes de choc, 2ème partie)

scorpius a écrit :
Buckaroo a écrit :

On se demandait comment Berman & Braga allaient règler ce cliffhanger ultime, ou l'univers ST (mis à part Enterprise ) n'existait plus. On retrouve  donc Archer et Daniels coincés dans un monde post apocalyptique. Ce dernier a fait une bourde. Quand à Archer lui demande des explications,  , Daniels lui répond  laconiquement : " qu'il ne faut pas chercher à comprendre , parce que de toute façon, On n'y comprendrait rien du tout" .

Allez hop ! Circulez, il n'y plus rien à voir !!.. Berman & Braga ne faisant pas même l'effort d'ajouter une plus value à leur " Temporal Cold War Club Band" déjà bien mal barré.  A ce niveau, ils s'en foutent carrément et n'ont pas peur de le dire à travers Daniels : De toute façon , c'est trop con, vous êtes trop con..
Mais le pire n'est pas là.. Il réside aussi dans la manière de résoudre le paradoxe, tout autant cynique et stupide que ça : .. Ecrire des ( mini)  formules géométrique sur un tas de poussière,  fabriquer un Iphone temporel avec un scan & une cuillière en cuivre : WHOOOOOOOOAHHHHHHHHH super compliqué le voyage dans le temps..  Niveau  CE2 n'a pas peur d'avouer Daniels..
Des mômes du futur qui au lieu de jouer au Playmobil ,  feraient mumuse avec les atomes et l'anti matière  ????!!!  affraid

Donc en gros quand Ron Moore se débarrasse du technoblabla c'est un génie, mais quand B&B font la même chose ce sont des escrocs?
Je vois pas ce que ça aurait apporter à l'épisode d'avoir des explications ultra-fumeuses damn (Tu sais le : tech du tech du tech...)

Tu ne suis pas le fond de ma pensée. RDM remplace le technoblabla par de la dramaturgie, des thèmes et des idées.. Ici dans Shockwave Part II : Peau de balle , nada  ! the void , le grand rien !

Là,  B& B remplace"  le tech qui fait" tech tech, tech " par : " De toute façon vous êtes cons , vous avalez tout et n'importe quoi, je ne vois pas pourquoi on va se casser le cul : une cuillière en cuivre et un scan'  et le tour est réglé  "  .

J'essayes pourtant de ne pas ramener Enterprise au niveau de BSG2003...  Mais rien qu'au niveau de Star Trek : All Good Things..TNG.7Year of Hell.VOY.4 , c'est plus , beaucoup plus qu'une cuillière en cuivre pour résoudre un paradoxe...


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#6 03-09-2012 19:18:21

scorpius
Nowhere Man

Re : ST ENT 02x01 Shockwave, Part II (Ondes de choc, 2ème partie)

Buckaroo a écrit :

Tu ne suis pas le fond de ma pensée. RDM remplace le technoblabla par de la dramaturgie, des thèmes et des idées.. Ici dans Shockwave Part II : Peau de balle , nada  ! the void , le grand rien !

Là,  B& B remplace"  le tech qui fait" tech tech, tech " par : " De toute façon vous êtes cons , vous avalez tout et n'importe quoi, je ne vois pas pourquoi on va se casser le cul : une cuillière en cuivre et un scan'  et le tour est réglé  "

Je ne crois pas qu'ils nous prennent pour des cons. Archer n'a pour ainsi dire aucune technologie à sa disposition, alors ok ça fait un peu McGyver. smile Mais j'aurais encore plus eu l'impression dêtre pris pour un con, si on nous avait sortie du chapeau un twist tarabiscoté...

Ici le résolution du paradoxe à le mérite de rester fidéle aux enjeux posé par le cliff' (plus personne, plus de technologie) J'ai trouvé ça très bien...


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#7 03-09-2012 21:40:19

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST ENT 02x01 Shockwave, Part II (Ondes de choc, 2ème partie)

celui-là aussi, il fait de beau bruit:

Flash required

ça me rappelle un film: ;)purple
même si je n'ai vu cet épisode qu'une fois  il y a un moment, ton descriptif m'interpelle quand même...

Buckaroo a écrit :

L'honneur de Starfleet est sauf et c'est le silence assourdissant. Le silence assourdissant de 3500 victimes brûlé vif  dont l'épisode se fout royalement.. Daniels qui ne corrige pas une situation censé n'avoir jamais eut lieu.. Archer qui tient à sa merci le criminel Silik & le relâche au lieu de le livrer à la justice..

L'honneur de Starfleet est sauf et c'est le silence assourdissant. Le silence assourdissant de milliards de victimes dont le film se fout royalement.. Spock qui ne corrige pas une situation censée n'avoir jamais eu lieu.. Spock Second & Kirk Second qui tiennent à leur merci le criminel Nero & l'achèvent au lieu de le livrer à la justice.


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#8 04-09-2012 10:05:05

yrad
admin

Re : ST ENT 02x01 Shockwave, Part II (Ondes de choc, 2ème partie)

Buckaroo a écrit :

Aïe , cette saison 2 commence plutôt mal. sad
C'est un raté... le premier de son espéce , une "saison première" qui n'arrive absolument pas à tenir les enjeux du cliffhanger de la précédente. On avait déjà senti arrivé ce foutage de gueule avec  Unimatrix part II.VOY.7  mais là , il est carrément caractérisé ! furax

ST VOY 07x01 Unimatrix, Part II et ST ENT 02x01 Shockwave, Part II tiennent tous deux à merveille les enjeux de leur premier volet respectif.
Et ST ENT 02x01 Shockwave, Part II n'est pas davantage du foutage de gueule que ne l'est le principe du voyage temporel lui-même. Malheureusement, il devient évident, Buck, que tu fais partie de cette fraction du public qui a un problème avec la SF temporelle. Tu ne la supportes que lorsqu'elle est prétexte à quelque fable allégorique sur la condition humaine. Mais lorsque le temps devient sa propre fin, ça ne passe plus, alors que c'est pourtant ce qu'il y a de plus intéressant en SF pure.

Buckaroo a écrit :

Previuosly On Enterprise :
(…)
On se demandait comment Berman & Braga allaient règler ce cliffhanger ultime, ou l'univers ST (mis à part Enterprise ) n'existait plus. On retrouve  donc Archer et Daniels coincés dans un monde post apocalyptique. Ce dernier a fait une bourde. Quand à Archer lui demande des explications,  , Daniels lui répond  laconiquement : " qu'il ne faut pas chercher à comprendre , parce que de toute façon, On n'y comprendrait rien du tout" .

Allez hop ! Circulez, il n'y plus rien à voir !!.. Berman & Braga ne faisant pas même l'effort d'ajouter une plus value à leur " Temporal Cold War Club Band" déjà bien mal barré.  A ce niveau, ils s'en foutent carrément et n'ont pas peur de le dire à travers Daniels : De toute façon , c'est trop con, vous êtes trop con..

Voilà en fait ce que dit Daniels : « You're thinking of time travel like we're in an H.G Wells novel. We're not. It's far more complicated. There no way for you to understand. »
La réplique est essentielle et en même temps jouissive. Car en effet, le voyage temporel, c'est un truc carrément plus compliqué que ce qu'imaginait Wells en 1895. Il ne comprenait même pas le concept de paradoxe temporel, et le temps était juste pour lui une occasion de faire de la politique.
Alors lorsqu'il est question d'une guerre temporelle… avec tout ce que ça implique vraiment… oui, le minimum de la crédibilité est en effet que ce ne soit pas pleinement compréhensible par les profanes (que sont Archer et les spectateurs).
Si Berman et Braga avaient eu le culot d'expliquer en quelques répliques dans cet épisode les tenants et les aboutissants de la guerre temporelle et l'apocalypse résultante (que Daniels découvre d'ailleurs en même temps d'Archer), c’est vraiment là qu'ils se seraient foutu de nous. Car la meilleure façon de préserver la suspension d'incrédulité envers une science futuriste dont nous ne savons rien, c'est de ne surtout pas chercher à en expliquer les mécanismes.

En outre, il faut garder à l'esprit que Daniels faisait légitimement tout pour limiter la "contamination" d'Archer, histoire que ce dernier ignore au maximum le savoir interdit que constituent la connaissance du futur et les sciences temporelles post-22ème siècle (sachant que c'est Scotty qui découvrira en premier le voyage temporel au 23ème siècle).

Buckaroo a écrit :

Mais le pire n'est pas là.. Il réside aussi dans la manière de résoudre le paradoxe, tout autant cynique et stupide que ça : .. Ecrire des ( mini)  formules géométrique sur un tas de poussière,  fabriquer un Iphone temporel avec un scan & une cuillière en cuivre : WHOOOOOOOOAHHHHHHHHH super compliqué le voyage dans le temps..  Niveau  CE2 n'a pas peur d'avouer Daniels..
Des mômes du futur qui au lieu de jouer au Playmobil ,  feraient mumuse avec les atomes et l'anti matière  ????!!!  affraid

Flag de mauvaise foi buckarienne ! Daniels parlait du lycée (high school), pas de la maternelle ! Et c'est un clin d'œil direct à l'échange entre La Forge et Cochrane dans ST FC. Pour mémoire :
- La Forge : «I tried to reconstruct the intermix chamber from what I remember in school. Tell me if I got it right.»
- Cochrane : «School? You learned about this in school?»
- La Forge : «Oh, yeah.»

Mais bien sûr, comme d'hab, deux poids deux mesures n'est-ce pas ? Dans ST FC, rien à redire. Mais la même chose dans ST ENT 02x01 Shockwave, Part II, c'est portnawak… Ben voyons.... :roll.

Il s'agit pourtant dans tous les cas d'une systémique cognitive. Ce qui représente le summum de savoir à une époque donnée finit au bout de quelques décennies (et a fortiori siècles) par intégrer le cursus de l'enseignement général ou spécialisé.
Surtout qu'au 31ème siècle, on peut supposer que l'efficacité de l'enseignement a encore été considérablement amélioré (par rapport au 24ème siècle, ou déjà tout gamin, Wesley Crusher possédait un savoir encyclopédique dans les sciences).
De nos jours, les principales équations d'Einstein, de Lorentz, et de Planck sont enseignées dans les dernières années de lycée (en filière scientifique). Au 24ème siècle, ce sont les bases de la distorsion qui le sont. Et au 31ème, ce sont les bases de la communication temporelle. C'est ainsi que la société humaine a toujours progressé...

Buckaroo a écrit :

On toucherait le fond, si on ne rendait pas compte que Berman & Braga sont complétement paumés, au point de ne plus se rappeler de quoi parlait Shockwave Part I.. Ainsi on apprend que le Future guy ne voulait pas discréditer Starfleet, mais bien s'en prendre Archer lui seul.. Du coup, il obtient ce qu'il veut & il se retrouve effacé  à son tour de la trame temporelle,  le gros con !! lol

Ce qui se passe dans le NX01 piraté par l'Helix est du même acabit, de grosse ficelles qui pendent de partout, des tours de passe passe à la vas y que je t'embrouille ,parce que j'me suis moi même embrouillé.

Ta tentative de bashing est ridicule car elle est complètement déconnectée de l'épisode. rolleyes

En fait, ST ENT 02x01 Shockwave, Part II est une pure référence, à la fois d'écriture et de cohérence (comme le sont en fait tous les épisodes temporels de Brannon Braga) !
Perce que ST ENT 01x26 Shockwave s'achève sur le cliffhanger de-la-mort-qui-tue, peut-être le plus radical, le plus extrème de tous les cliffhangers de l'histoire de la SF : le héros est orphelin du temps et même de la timeline, abandonné dans un lointain futur ravagé et dépourvu de toute technologie (temporelle et même tout court).
Soit une situation proprement insoluble, irrattrapable par définition.

Mais contre toute attente dans le second volet, en dépit de la complexité insondable de la guerre temporelle (qui ne sera heureusement pas éventée dans l'épisode), les auteurs apportent une solution d'une simplicité - et plus encore - d'un naturel confondants, car justement pas "sortie du chapeau" pour un sou tant elle procède directement de tout ce qu'ENT a montré dans la première saison.
Dans cet échange, tout est dit, et tout devient limpide :
- Daniels : « The poeple the Suliban were working for came from about 300 years ago. They couldn't travel through time, but they did develop a way to send back images of themselves, to communicate through time. »
- Archer : « You can't do with those. »
- Daniels : «No, it's a little bit more complicated, but not much. We learned how to do it in high school. But we're going to need a few things that might not be too easy to find. »

Archer a apporté avec lui des éléments de technologie du 22ème siècle… qui n'ont strictement rien à voir avec les iPhone d'Apple. Car le 22ème siècle, c'est déjà l'ère du FTL et de la téléportation. Voilà la clé. Et c'est la plus logique de toutes !

Car te souviens-tu de ce que disais Spock dans ST TOS 02x20 A Piece Of The Action ?
«If the Iotians, who are very bright and imitative people, should take the communicator apart (…) The transtator is the basis for every important piece of equipment that we have. »

Eh bien c'est précisément ce principe qui est assumé et appliqué par Daniels dans ST ENT 02x01 Shockwave, Part II ! Les morceaux de technologie (apparemment anodins) rapportés incidemment par Archer permettent à un expert de la mécanique temporelle du 31ème siècle de les transformer en communicateur temporel – moyennant toutefois un gros boulot off-screen. Et comme conceptuellement, ce n'est rien d'autre que ce que le Future Guy n'a cessé de faire depuis le début de la série (mais avec trois siècles de retard), c'est précisément ce qui confère à cette résolution son caractère si naturel !
Malgré tout, en dépit de toute sa science, Daniels n'égalera pas le Time Lord (de Dr Who) qui est quant à lui capable de "rendre spatio-temporel" en cinq secondes n'importe quel téléphone mobile contemporain (pour téléphoner n'importe où et n'importe quand dans l'univers). lol

En outre, les auteurs de ST ENT 02x01 Shockwave, Part II se payent le luxe de pratiquer leur propre autodérision par la voix d'Archer qui n'en rate décidément pas une : « You said your time portals are gone. All your technology. There's isn't even electricity here. You going to find à bicycle? Turn it into a time machine? »
Hilarant… lol ... mais finalement à l'image des perpétuelles antithèses logiques que T'Pol - et plus généralement les Vulcains de ST ENT – opposent perpétuellement à ceux qui croient dans le voyage temporel. Brannon Braga a beau être le plus grand spécialiste des problématiques temporelles dans la SF audiovisuelle, il en connait parfaitement les limites, et il en joue avec malice. smile

Buckaroo a écrit :

Seul reste à sauver la scène ou Tpol & Archer plaident la cause de la mission Warp 5 , récapitulant les mésaventures de la saison dernière ( P'jem , l'affaire Detained ).. T'pol faisant front , n'ayant pas peur de mettre les Vulcains face à leur propre contradictions ( irresponsabilité ? ) . Femme de caractère qui  s'oppose à ses supérieurs afin d'imposer sa propre logique. Le conseil Vulcain n'a plus d'autre choix que de laisser    l'aventure humaine  continuer..

En effet. Mais cette scène possède une telle qualité d'écriture (dans un esprit TOS), une telle importance sociologique (révélant à quel point les Terriens sont à la botte des Vulcains), et une telle place nodale dans la construction de la série prequelle (bilan et procès en inquisition)… qu'elle devrait à elle toute seule rédimer l'épisode entier auprès de ceux qui – comme toi – développent une allergie pathologique envers les problématiques temporalo-temporelles. p

Buckaroo a écrit :

L'honneur de Starfleet est sauf et c'est le silence assourdissant. Le silence assourdissant de 3500 victimes brûlé vif  dont l'épisode se fout royalement.. Daniels qui ne corrige pas une situation censé n'avoir jamais eut lieu.. Archer qui tient à sa merci le criminel Silik & le relâche au lieu de le livrer à la justice.. Silik désormais libre de formenter d'autre génocide., si ça lui chante . 3500 personnes brûlé vif & tout le monde s'en fout.

Choisir entre rétablir la misson Warp 5  ou  rendre justice aux victimes ? ..Mais qu'ai je là ? Un dilemme moral qui fleure bon le Star Trek que j'aime .. Chose que n'a jamais été Shockwave.Part II sad

Ce qui choquait Archer dans la première partie (ST ENT 01x26 Shockwave), c'était davantage la perspective d'être d'une quelconque façon responsable du massacre de Paraagan II que le massacre lui-même. Le seul objectif d'Archer - un objectif obsessionnel - était de sauver la mission du NX-01, de prouver à ses supérieurs et aux Vulcains son innocence. Et non de restaurer la timeline, et non de traduire en justice les coupables. Cela peut paraitre égoïste, autocentré. Et ça l'est assurément. Mais c'est en totale conformité avec la typo d'Archer. Archer n'est pas un citoyen éclairé de la Fédération, ce n'est pas un policier de l'espace ni un patrouilleur du cosmos. C'est juste le champion de son équipe, totalement obsédé par sa mission. Même lorsque Daniels lui expliquera (à la fin de troisième saison) que sa survie est vitale pour le futur, pour l'existence même de la Fédération et des milliards de destins, Archer l'enverra sur les roses en lui répondant que seul le présent de sa mission et la survie de son équipage importent à ses yeux.

En outre, entre le début de ST ENT 01x26 Shockwave et la fin de ST ENT 02x01 Shockwave, Part II, beaucoup de choses se sont passées, l'équipage du NX-01 a été entièrement emprisonné, Archer a été propulsé dans un futur dystopique de cauchemar dont il a failli ne jamais revenir. A la fin de ST ENT 02x01 Shockwave, Part II, il n'aurait donc pas été cohérent qu'Archer présente le même état mental qu'au début de ST ENT 01x26 Shockwave.

Mais plus important : appartenait-il à Archer, aux humains, et même aux Vulcains d'arrêter et de juger les auteurs du massacre de Paraagan II ?!
Non évidemment, car seuls les Paraagans possèdent cette prérogative !
S'indigner qu'Archer ait relâché Silik revient une fois de plus à oublier que ST ENT ne prend pas du tout place à l'ère de la Fédération, et que le NX-01 n'est pas un patrouilleur de l'espace.
C'est manifestement la perpétuelle erreur commise envers Enterprise, consistant à juger cette série selon les critères contextuels, sociologiques, et comportementaux des séries "suivantes".  Mais Enterprise n'est pas encore Star Trek, le NX-01 est le seul vaisseau d'exploration humain, Archer ne possède aucune fonction policière et judiciaire, et la Fédération est encore bien loin d'exister.
Ce que tu aurais souhaité Buck n'aurait été qu'une transposition obscène et profondément incohérente (pour le 22ème siècle pré-UFP) des USA et de l'ONU contemporains.

Par ailleurs, la fin de ST ENT 02x01 Shockwave, Part II n'apporte aucune information certaine sur ce qu'il advint de Silik. Avant de regagner l'Enterprise dans un Suliban cell ship avec Silik en otage, Archer dit par radio à T'Pol : « I know it's not standard Starfleet procedure, but I took a hostage. But the time he wakes up, we'll be long gone. ». Puis dans la scène suivante, l'Enterprise est accostée au vaisseau vulcain D'Kyr, et débute alors le procès en inquisition d'Archer.
Rien n'établit donc formellement qu'Archer n'a pas livré Silik aux Vulcains... qui l'auraient ensuite rendu aux Suliban. Après tout, jamais la série n'a spécifié l'usage légal que le Vulcain High Command aura fait des disques de données qu'Archer lui a apporté.
Bien sûr, il est possible qu'Archer ait laissé Silik dans le Suliban cell ship après avoir rejoint l'Enterprise (ce que suggère son « But the time he wakes up, we'll be long gone. »). Mais là encore, Archer s'est peut-être contenté d'appliquer le plan de Daniels (qui - je le rappelle - fut l'orchestrateur de toute la procédure de reprise de possession du NX-01). N'oublions pas que le massacre de Paraagan II est le fruit de la guerre temporelle, dont Silik et les Sulibans ne sont pas les artisans mais juste les exécutants aveugles. Ce massacre mérite évidemment d'être en soi puni, mais les enjeux de la guerre temporelle dépassent largement les actions policières et judiciaires du 22ème siècle.

Quoi qu'il en soit, il n'y a rien dans ST ENT 02x01 Shockwave, Part II qui soit incohérent ou moralement critiquable !
L'épisode ne révèle que quelques bribes d'enjeux temporels dépassant l'entendement, et Archer est simplement resté à sa place, dans sa fonction de capitaine d'une mission d'exploration, et non dans celle d'un gendarme de l'espace. Archer a néanmoins rapporté aux Vulcains des preuves incriminant les Sulibans, et c'est aux Paraagans - et à eux seuls - de prendre (ou non) les mesures qui s'imposent envers les Sulibans pour le massacre de leur colonie minière de Paraagan II.
ST ENT 02x01 Shockwave, Part II a donc parfaitement su respecter le contexte de la série prequelle, qui n'est pas du tout celui de l'United Federation Of Planet.

10/10 pour un incroyable tour de force scénaristique, bien caractéristique de la maestria de Brannon Braga.
Un kiff absolu pour moi... big_smile


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#9 04-09-2012 15:33:25

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST ENT 02x01 Shockwave, Part II (Ondes de choc, 2ème partie)

yrad a écrit :
Buckaroo a écrit :

Aïe , cette saison 2 commence plutôt mal. sad
C'est un raté... le premier de son espéce , une "saison première" qui n'arrive absolument pas à tenir les enjeux du cliffhanger de la précédente. On avait déjà senti arrivé ce foutage de gueule avec  Unimatrix part II.VOY.7  mais là , il est carrément caractérisé ! furax

ST VOY 07x01 Unimatrix, Part II et ST ENT 02x01 Shockwave, Part II tiennent tous deux à merveille les enjeux de leur premier volet respectif.
Et ST ENT 02x01 Shockwave, Part II n'est pas davantage du foutage de gueule que ne l'est le principe du voyage temporel lui-même. Malheureusement, il devient évident, Buck, que tu fais partie de cette fraction du public qui a un problème avec la SF temporelle. Tu ne la supportes que lorsqu'elle est prétexte à quelque fable allégorique sur la condition humaine. Mais lorsque le temps devient sa propre fin, ça ne passe plus, alors que c'est pourtant ce qu'il y a de plus intéressant en SF pure.

Non Yrad, je n'ai aucun problème avec la SF temporelle. Je veux juste qu'on me raconte une bonne histoire avec.. Qu'on ne me prenne pas pour un abruti avec une cuillière et un scan pour fabriquer un Iphone temporel. C'est Star Trek ici, pas Mc Gyver et encore moins Stargate !..
Une bonne histoire ce n'est forcément une fable allégorique.. Ca peut être une farce ubuesque comme Relativity.VOY.5 . Là , je sais par le ton parodique  qu'il faut en rigoler & j'en rigole !

Shockwave.Part II , je ne sais pas si il faut en rire ou en pleurer.. et il ne se passe absolument rien dans le monde apocalyptique : Rien.


Voilà en fait ce que dit Daniels : « You're thinking of time travel like we're in an H.G Wells novel. We're not. It's far more complicated. There no way for you to understand. »
La réplique est essentielle et en même temps jouissive. Car en effet, le voyage temporel, c'est un truc carrément plus compliqué que ce qu'imaginait Wells en 1895. Il ne comprenait même pas le concept de paradoxe temporel, et le temps était juste pour lui une occasion de faire de la politique.

HG Wells lui racontait au moins une histoire, et n'envoyait pas bouler son public qui avait envie d'en découdre avec l'intrigue.

A ce moment, je ne leur demandais pas de me résoudre la "Temporal Mickey Mousing  Cold War" ,  juste de me raconter une histoire qui tienne la route , faire avancer la machine au lieu de la laisser à cet état déplorable de roue de secours couvertes de rustines..

Surtout qu'on ne se fout pas de ma gueule : faire un Iphone temporel avec une cuillère et un scan'.. Mais vas y lâchez moi !!
Vous n'avez que ça dans vos tripes?! ... Vous me prenez vraiment pour un con ??!
Une cuillère en cuivre , du Mc Gyver au rabais? C'est tout ce qu'à m'offrir l'illustre Brannon Braga auteur de Cause and Effect.TNG.5  et Parallels.TNG.7 . Il en est est réduit à ça ,  le co- auteur de All Good Things..TNG.7 et  de Year Of Hell.VOY.4 ?!

Buckaroo a écrit :

Mais le pire n'est pas là.. Il réside aussi dans la manière de résoudre le paradoxe, tout autant cynique et stupide que ça : .. Ecrire des ( mini)  formules géométrique sur un tas de poussière,  fabriquer un Iphone temporel avec un scan & une cuillière en cuivre : WHOOOOOOOOAHHHHHHHHH super compliqué le voyage dans le temps..  Niveau  CE2 n'a pas peur d'avouer Daniels..
Des mômes du futur qui au lieu de jouer au Playmobil ,  feraient mumuse avec les atomes et l'anti matière  ????!!!  affraid

Flag de mauvaise foi buckarienne ! Daniels parlait du lycée (high school), pas de la maternelle ! Et c'est un clin d'œil direct à l'échange entre La Forge et Cochrane dans ST FC. Pour mémoire :
- La Forge : «I tried to reconstruct the intermix chamber from what I remember in school. Tell me if I got it right.»
- Cochrane : «School? You learned about this in school?»
- La Forge : «Oh, yeah.»

Mais bien sûr, comme d'hab, deux poids deux mesures n'est-ce pas ? Dans ST FC, rien à redire. Mais la même chose dans ST ENT 02x01 Shockwave, Part II, c'est portnawak… Ben voyons.... :roll.

& c'est parti encore le deux poids , deux mesure ! roll.. Une réplique qui marche parfaitement dans un film , ne fonctionne pas forcèment pour une série.
Pourquoi ça marche Sur ST First Contact ? Parce qu'au moins ça raconte une histoire, une vraie,  parce qu'il y a  de vrais personnages qui vivent & interagissent ensemble.
Que la réplique est drôle & qu'elle rend encore plus confus, ce pauvre Zefram Cochrane..

Il se passe quelque chose à Bozeman Montana.. Absolument rien dans le monde apocaylyptique.. A la rigueur, le coup du livre sur les Romuliens m'a tiré un sourire.. roll
Pour le reste on me prend pour un con et ça me désole qu' Archer ne voit pas qu'il est lui même pris pour un con.

Tu m'accuses de deux poids deux mesures, permets moi de t'accuser à mon tour de " Krypto révisionnisme exacerbée "  vis à vis de cet épisode... wink

Désolé , Yrad je ne peux pas mettre comme tu le fais toute les séries à égalité. Ma préférence ira toujours à La Série Originale , ce qui fonctionne parfaitement dans La Série Originale ne veut pas dire que cela fonctionne forcément  ailleurs.


A propos des 3500 victimes oubliées

En outre, entre le début de ST ENT 01x26 Shockwave et la fin de ST ENT 02x01 Shockwave, Part II, beaucoup de choses se sont passées, l'équipage du NX-01 a été entièrement emprisonné, Archer a été propulsé dans un futur dystopique de cauchemar dont il a failli ne jamais revenir.

Quel futur cauchemardesque en effet .. roll  Il te suffit d'une cuillière en cuivre et d'un scan pour t'en sortir.. Oh monsieur Berman & Braga, z'ai vraiment z'eut très peur qu' Archer ne reviennent plus pardi.. Arrêtez , il y a trop de suspens , c'est trop tendu votre truc ! lol

Mais plus important : appartenait-il à Archer, aux humains, et même aux Vulcains d'arrêter et de juger les auteurs du massacre de Paraagan II ?!
Non évidemment, car seuls les Paraagans possèdent cette prérogative !

A partir de là , j'en ai rien à cirer de qui à le droit de rendre justice :

Je m'en tiens uniquement au personnage d'Archer  tel qu'il nous est montré depuis la première saison & ainsi, te mettre en evidence son sens exacerbé de la justice :
Te rapeller l' incident avec les Axanar ( Fight Or Flight.ENT.1 ), le coup de Civilization.ENT.1, le camp de détention de Détained.ENT.1 . Il en faut peu à Archer pour que son sens de la justice se réveille.. Il est même prêt à remettre le couvert  à la fin de  Désert Crossing.ENT.1, malgré les leçons bien apprises.

Je m'en tiens à ce que je vois à l'écran et cette scène de Shockwave.part.I ou Archer est accablé par la liste des victimes.. Et d'un coup comme ça , ce sens de la justice disparaîtrait comme par magie ?
On retombe dans les travers de Voyager qui module le caractère des personnages au gré de leur envie, et en dépit du bon sens. roll
Tout un travail  de construction cohérente d'une seule saison autour d' Archer ,&  un épisode suffit à tout abattre : Le syndrome Voyager.

Tu auras beau krypto révisionner le fait qu' Archer relâche Silik à raison..Tout tendra à prouver que son sens de la justice que j'admirais jusqu'ici , est bien versatile  sad..et qu'il est au final, un dangereux irresponsable en relâchant un criminel prêt à cramer vif 3500 autres personnes.. Si ce n'est plus..

La seule raison valable pour relâcher Silik ? .. Berman et Braga ont besoin de garder sous le coude un bad guy ( car incapable d'en créer un autre )  et d'avoir en bonus , la roue de secours qui va avec : "La Temporal Cold War Daniels Comedy Club" ..

Ces producteurs n'ont plus le feu sacré, plus d'inspiration... Une cuillière et  un scanner .. Voilà en quoi en est réduit ton Brannon Braga :

Fonzie_jumps_the_shark.PNG
Prochain script signé Berman et Braga : A Night In Sickbay . damn


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#10 04-09-2012 16:02:07

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST ENT 02x01 Shockwave, Part II (Ondes de choc, 2ème partie)

IMZADI a écrit :
Buckaroo a écrit :

L'honneur de Starfleet est sauf et c'est le silence assourdissant. Le silence assourdissant de 3500 victimes brûlé vif  dont l'épisode se fout royalement.. Daniels qui ne corrige pas une situation censé n'avoir jamais eut lieu.. Archer qui tient à sa merci le criminel Silik & le relâche au lieu de le livrer à la justice..

L'honneur de Starfleet est sauf et c'est le silence assourdissant. Le silence assourdissant de milliards de victimes dont le film se fout royalement.. Spock qui ne corrige pas une situation censée n'avoir jamais eu lieu.. Spock Second & Kirk Second qui tiennent à leur merci le criminel Nero & l'achèvent au lieu de le livrer à la justice.

A vrai dire , je m'y attendais à celle ci. wink

Mais justice est faîtes, Nero est mort, il ne pourra plus sévir comme Silik pourra le faire après Shockwave.. Attention avec la " Temporal Cold War Horror Show " , on passe de 3500 victimes  à 7 millions dans The Expanse.ENT.2 affraid

Spock Prime ne peut pas changer ce qui s'est passé, même si il le faisait,  du "Slingshot Effect".. La Trame Temporelle de ST2009 continuerait quand même sans lui, entâché par  le génocide Vulcain. Spock Prime ne se retrouverait que dans une nouvelle trame temporelle ou Vulcain existerait toujours.. Qu'il reste dans la trame qu'il a par mégarde contaminer, démontre un Spock Prime plutôt responsable de ses actes, pas une personne qui les fuit, en se créeant une autre réalité ..
Désolé mais ça sonne Star Trek  à mes yeux..

Ce qui m'ammène finalement au seul point qui me permettrait de  réhabiliter la "Temporal Cold War" ( et qui arrêterait d'exciter  ce diable d' Evil Buck  devil ) :
Enterprise se situe bel et bien  dans une réalité alternée comme dans ST2009 .
Voilà pourquoi Daniels serait inadpte à rétablir la trame originelle. à l'instar de Spock Prime, il aiderait plutôt la trame d' Archer,  parasité par des éléments extérieurs,  à retomber sur ses pattes.
Donc Daniels serait moins inhumain & irresponsable qu'il ne le paraît.

Mais si  je fais cela , Yrad ne risque pas d'être content, parce que ça appuie le fait qu' Enterprise était bel et bien l' anti-chambre de ST2009 . TWISTED


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#11 04-09-2012 16:08:09

scorpius
Nowhere Man

Re : ST ENT 02x01 Shockwave, Part II (Ondes de choc, 2ème partie)

Buckaroo a écrit :

Shockwave.Part II , je ne sais pas si il faut en rire ou en pleurer.. et il ne se passe absolument rien dans le monde apocalyptique : Rien.

Mais tu voudrais qu'il se passe quoi au juste? Que Archer se lamente et crie sa détresse au cieux, que Daniels se suicide? (BSG2003 style)
Que des mutants cannibales, nés des radiations essaient de bouffer Archer & Daniels? (série Z ou JJ Abrams style)

C'est mort, Archer & Daniels sont les seules formes de vie sur la planète. Les possibilités narratives (crédiibles dans ce contexte) sont pas nombreuses...

Surtout qu'on ne se fout pas de ma gueule : faire un Iphone temporel avec une cuillère et un scan'.. Mais vas y lâchez moi !!
Vous n'avez que ça dans vos tripes?! ... Vous me prenez vraiment pour un con ??!
Une cuillère en cuivre , du Mc Gyver au rabais? C'est tout ce qu'à m'offrir l'illustre Brannon Braga auteur de Cause and Effect.TNG.5  et Parallels.TNG.7 . Il en est est réduit à ça ,  le co- auteur de All Good Things..TNG.7 et  de Year Of Hell.VOY.4 ?!

Et pourtant, Brannon Braga résout brillament ce paradoxe, il y en avait eu un assez similaire dans Doctor Who (bien qu'encore plus désespéré) et le génial Steven Moffat a du recourir à un "deus ex machina" pour le résoudre. (qui heureusement passe très bien...) mais ça montre bien l'impasse dans laquelle c'était foutu Braga, sa solution est d'une grande élégance.

Dernière modification par scorpius (04-09-2012 18:03:07)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#12 04-09-2012 16:26:02

scorpius
Nowhere Man

Re : ST ENT 02x01 Shockwave, Part II (Ondes de choc, 2ème partie)

Buckaroo a écrit :

Spock Prime ne peut pas changer ce qui s'est passé, même si il le faisait,  du "Slingshot Effect".. La Trame Temporelle de ST2009 continuerait quand même sans lui, entâché par  le génocide Vulcain. Spock Prime ne se retrouverait que dans une nouvelle trame temporelle ou Vulcain existerait toujours.. Qu'il reste dans la trame qu'il a par mégarde contaminer, démontre un Spock Prime plutôt responsable de ses actes, pas une personne qui les fuit, en se créeant une autre réalité ..
Désolé mais ça sonne Star Trek  à mes yeux..

En fait non, à aucun moment ST2009 n'étabit que l'époque de Prime-Spock (le Star Trek historique) survit "en paralléle" à la destruction du Kelvin. Ce que nous montre le film accréditerait plutôt qu'elle est effacée...(Si Prime-Spock n'en subit pas les effets, c'est parce qu'il a été extrait de cette timeline et est donc "protéger" du choc) Prime-Spock pouvait donc tout à fait "effacer" le génocide Vulcain.

Dernière modification par scorpius (04-09-2012 16:26:41)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#13 04-09-2012 16:36:44

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST ENT 02x01 Shockwave, Part II (Ondes de choc, 2ème partie)

scorpius a écrit :
Buckaroo a écrit :

Shockwave.Part II , je ne sais pas si il faut en rire ou en pleurer.. et il ne se passe absolument rien dans le monde apocalyptique : Rien.

Mais tu voudrais qu'il se passe quoi au juste? Que Archer se lamente et crie sa détresse au cieux, que Daniels se suicide? (BSG2003 style)
Que des mutants cannibales, nés des radiation essaient de bouffer Archer & Daniels? (série Z ou JJ Abrams style)

Hellyeah !! .. Et pourquoi pas pardi !. Rendons hommage à La Planète des Singes ! Les mutants adorateur de la bombe !! et pourquoi pas  les Morlocks de the Time Machine ! Livrons  là un dernier baroud d'honneur à une forme de SF tombé en désuétude, Rendons hommage à la SF des années 50/60 !! .. Frak! posons nos couilles sur la table ! ..Et si la solution pour retourner la situation   était justement de faire exploser la Terre ! Faisons pêter la Terre Apocalyptique ! ...
Cela posséde  même un savoureux double sens : Star Trek ce n'est pas un futur apocalyptique, ça les explose !!

Tout sauf , une cuillière et un scan' pour faire un Iphone.. c'est un déni d'imagination, c'est brasser du vent , boire dans une bouteille vide !


Surtout qu'on ne se fout pas de ma gueule : faire un Iphone temporel avec une cuillère et un scan'.. Mais vas y lâchez moi !!
Vous n'avez que ça dans vos tripes?! ... Vous me prenez vraiment pour un con ??!
Une cuillère en cuivre , du Mc Gyver au rabais? C'est tout ce qu'à m'offrir l'illustre Brannon Braga auteur de Cause and Effect.TNG.5  et Parallels.TNG.7 . Il en est est réduit à ça ,  le co- auteur de All Good Things..TNG.7 et  de Year Of Hell.VOY.4 ?!

Et pourtant, Brannon Braga résout brillament ce paradoxe,

Avec une cuillière et un scan ???!! .. Frak !! Quitte à retrouver  le Brannon braga d'antan , autant prendre le dingue qui a écrit Treshold.VOY.2 .
Au moins j'en aurais rigoler Dpurple , là je pleure  cryblue .


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#14 04-09-2012 23:57:58

yrad
admin

Re : ST ENT 02x01 Shockwave, Part II (Ondes de choc, 2ème partie)

Buckaroo a écrit :

Non Yrad, je n'ai aucun problème avec la SF temporelle. Je veux juste qu'on me raconte une bonne histoire avec.. Qu'on ne me prenne pas pour un abruti avec une cuillière et un scan pour fabriquer un Iphone temporel. C'est Star Trek ici, pas Mc Gyver et encore moins Stargate !..
Une bonne histoire ce n'est forcément une fable allégorique.. Ca peut être une farce ubuesque comme Relativity.VOY.5 . Là , je sais par le ton parodique  qu'il faut en rigoler & j'en rigole !

Shockwave.Part II , je ne sais pas si il faut en rire ou en pleurer.. et il ne se passe absolument rien dans le monde apocalyptique : Rien.

En effet, il ne se passe rien dans le monde apocalyptique parce que c'est justement un monde VRAIMENT apocalyptique. Avec ce que ça implique jusqu'au bout : tout le monde est mort, la civilisation humaine a été balayée, il n'y a plus que des ruines… et deux gars d'un autre temps ou d'une autre ligne temporelle qui n'auraient jamais dû être là.

Alors quelles étaient les options ?
- Installer durablement la série entière (une arc ? une saison ?) dans ce futur dystopique aurait été un HS complet pour une série prequelle !
- Raconter comment deux gars tentent de reconstruire – seuls - une société sur un champ de ruine aurait juste été ridicule.
- Faire entrer en scène des survivants miteux qui auraient fourni à Daniels des ressources, eh bien cela aurait une grosse triche envers le cliffhanger (et là par contre, j'aurais moi-même reproché au second volet de ne pas être digne de l'ambition du premier).
- Faire intervenir une patrouille du temps d'un futur plus éloigné encore aurait été du déjà vu, et surtout une facilité (genre un filet de secours pour toutes les tragédies, comme si Q intervenait lorsque ça tourne mal pour les héros).
- Etre sauvé par de gentils extraterrestres spielbergiens ou des anges ? Pouah ! Cela aurait été du Disney !
- Permettre aux héros du NX-01 de sauver Archer et Daniels depuis le 22ème siècle (alors qu'il n'avaient aucun moyen de savoir où ils étaient et ne captaient rien à la mécanique temporelle) aurait été grotesque (ou MacGyverien pour le coup).

Par élimination, la solution choisie par B&B était la seule possible, et la plus élégante.

Et non ce n'est pas une cuiller ni un iPhone qui ont sauvé les personnages, mais les matières premières contenues (entre autres) dans ladite cuiller (normal de faire de la récup lorsqu'il n'y a pas de magasins), et le matériel high tech du 22ème siècle qui (comme dans TOS) est à la base des technologies futuristes trekkiennes (FTL, téléportation... conceptuellement aussi énorme que le voyage temporel).
Supposer qu'un communicateur trekkien n'est en fait pas si éloigné d'un communicateur temporel, c'est tout simplement assumer ce que la franchise n'a cessé de montrer depuis la série originale : la frontière conceptuelle est très mince entre le voyage dans l'espace (surtout à FTL) et le voyage dans le temps !
Cf. par exemple ST TOS 01x21 Tomorrow Is Yesterday où il "suffit" de se déplacer à distorsion autour d'un puits de gravité (comme une étoile) pour voyager dans le temps.
Ou encore ST TNG 03x11 Past Tense, Part I où il "suffit" de modifier la configuration des téléporteurs (sans même recourir à de la matière première importé) pour voyager dans le temps.
Eh bien, c'est exactement la même analogie avec les communicateurs de Starfleet (non un iPhone d'Apple encore une fois) : pour un professionnel du temps du 31ème siècle, c'est un jeu d'enfant de le reconfigurer.
Et en réalité c'est aussi comme ça dans les sciences contemporaines. Le dogme de la relativité générale postule que la découverte du FTL ferait du temps une variable. C'est d'ailleurs pour ça qu'à l'origine, dans ST TOS 00x01 The Cage, la distorsion ne se nommait pas space warp mais time warp !

La SF temporelle de ST ENT 02x01 Shockwave, Part II, c'est non seulement une bonne histoire, mais même une sacrée histoire. Un pur fantasme en fait.

Buckaroo a écrit :

HG Wells lui racontait au moins une histoire, et n'envoyait pas bouler son public qui avait envie d'en découdre avec l'intrigue.

Wells utilisait le temps comme prétexte pour raconter une histoire qui n'avait rien à voir avec le temps.
Alors que ST ENT 02x01 Shockwave, Part II raconte une histoire dont le sujet est le temps lui-même.

Buckaroo a écrit :

A ce moment, je ne leur demandais pas de me résoudre la "Temporal Mickey Mousing  Cold War" ,  juste de me raconter une histoire qui tienne la route , faire avancer la machine au lieu de la laisser à cet état déplorable de roue de secours couvertes de rustines..

Mais c'est précisément la règle du jeu d'une guerre temporelle bien comprise. On n'avance pas vraiment (et rarement dans le sens qu'on imagine) ! On se contente de survivre un jour de plus et de réparer tant bien que mal les dégâts que d'autres ont causé.

Toute l'histoire de ST ENT 02x01 Shockwave, Part II tient 100% la route et pousse magistralement les principes temporels trekkiens dans leurs derniers retranchements : en transportant Archer au 31ème siècle, Daniels l'extrait de la timeline, et dès lors le futur trekkien (et celui de Daniels) cesse d'exister. Or ce futur cesse d'exister parce que le 31ème siècle alternatif est dystopique, et le voyage dans le temps en est absent. Il n'est donc plus possible de ramener Archer au 22ème siècle pour que la timeline s'accomplisse. C'est une causalité circulaire géniale.
Et si tu trouves ça tiré par les cheveux, eh bien dis-toi que ce n'est finalement pas pire que ST TAS 01x04 Yesteryear : Spock cesse d'exister parce qu'il n'est pas remonté dans le temps pour se sauver enfant. Sauf qu'il remonte dans le temps parce qu'il a cessé d'existé. En d'autres termes, c'est de cesser d'exister qui lui permet de continuer à exister. lol
Pas mieux que ST ENT 02x01 Shockwave, Part II, mais c'est justement ça qui est génial ! smile

Buckaroo a écrit :

Surtout qu'on ne se fout pas de ma gueule : faire un Iphone temporel avec une cuillère et un scan'.. Mais vas y lâchez moi !!
Vous n'avez que ça dans vos tripes?! ... Vous me prenez vraiment pour un con ??!
Une cuillère en cuivre , du Mc Gyver au rabais? C'est tout ce qu'à m'offrir l'illustre Brannon Braga auteur de Cause and Effect.TNG.5  et Parallels.TNG.7 . Il en est est réduit à ça ,  le co- auteur de All Good Things..TNG.7 et  de Year Of Hell.VOY.4 ?!

C'est toi qui nous prend pour des cons avec ce genre de trucage argumentaire ! furax
Où as-tu vu que Daniel utilise un Iphone et une cuiller pour voyager dans le temps ?
Ce n'est pas un iPhone mais une pièce de haute technologie du futur trekkien, et ce n'est pas une cuiller mais le minerai qu'elle contient !

Désolé, mais ST ENT 02x01 Shockwave, Part II est le digne héritier 100% braggien de ST TNG 05x18 Cause And Effect et de ST TNG 07x10 Parallels. Après avoir exploré la boucle temporelle (avant Groundhog Day (Un jour sans fin)) et le glissement parallèle (avant Sliders), Braga explore la causalité circulaire (avant Flashforward). Sur le terrain de la SF purement temporelle, tous sont conceptuellement aussi innovants les uns que les autres. wink

Buckaroo a écrit :

& c'est parti encore le deux poids , deux mesure ! roll.. Une réplique qui marche parfaitement dans un film , ne fonctionne pas forcèment pour une série.
Pourquoi ça marche Sur ST First Contact ? Parce qu'au moins ça raconte une histoire, une vraie,  parce qu'il y a  de vrais personnages qui vivent & interagissent ensemble.
Que la réplique est drôle & qu'elle rend encore plus confus, ce pauvre Zefram Cochrane..

Je ne te parlais pas du "fonctionnement" ou non de la réplique en elle-même, je te parlais de la crédibilité (ou non) qu'elle révélait… puisque tu l'avais initialement attaquée uniquement sur la vraisemblance du propos.
Et je t'ai donc répondu sur la vraisemblance : il est cohérent que les innovations scientifiques d'une époque deviennent les B.A.BA de l'enseignement dans les époques ultérieures. On le voit d'ailleurs plus que jamais aujourd'hui avec l'informatique, où des gamins de dix ans maîtrisent naturellement ce qui représentait la chasse gardé des grosse têtes il y a trente ans.

Maintenant, que la réplique "fonctionne" ou non, cela relève de la subjectivité la plus totale. Plus encore sachant que le ton de celle de ST FC est radicalement différente de celle de ST ENT 02x01 Shockwave, Part II. Le clin d'œil est évident, mais le contexte de la Terre ravagée du 31ème siècle est bien plus sinistre que celui de Bozeman. Et puis les rôles sont renversés, c'est désormais le héros de l'histoire qui occupe la place de Cochrane. Les deux répliques "fonctionnent" finalement aussi bien l'une que l'autre, mais dans des styles disctincts.

Buckaroo a écrit :

& Il se passe quelque chose à Bozeman Montana.. Absolument rien dans le monde apocaylyptique.. A la rigueur, le coup du livre sur les Romuliens m'a tiré un sourire.. roll
Pour le reste on me prend pour un con et ça me désole qu' Archer ne voit pas qu'il est lui même pris pour un con.

Il se passe en effet quelque chose à Bozeman car c'est bourré de gens. Et ces gens s'apprêtent à faire l'Histoire.

Tandis que dans le monde apocalyptique, il n'y a plus âme qui vive. C'est mort dans tous les sens du terme, à l'image de ces nombreuses civilisations disparues des planètes morte que Kirk visitait dans ST TOS (on pourrait d'ailleurs y voir un beau clin d'œil à la série originale, sauf que cette fois, c'est la Terre elle-même !)
Alors à moins de tricher avec ce postulat (un monde vraiment mort, la sensation la plus étouffante qui puisse être) en introduisant toutes les pires tartes à la crème des années 2000 (le zombies par exemple – quel faut de goût cela aurait été !), l'épisode prend le seul parti légitime : sortir de ce cauchemar en utilisant les moyens du bord (c’est-à-dire l'équipement high tech d'Archer et le savoir de Daniels), comme l'ont toujours fait les séries ST avec leur technobabble.

Sauf que la grande originalité de ST ENT 02x01 Shockwave, Part II, c'est d'avoir osé l'absence totale de technobabble ! Non parce que le dieu RDM a décidé de frapper d'infamie ce pur élément de crédibilité, mais parce que les connaissances spatio-temporelles de Daniels ne sont – cette fois – plus du tout à la portée des trekkers et des héros.
Or il est très piquant de voir comment tu réagis face au seul épisode de la franchise avec 0 technobabble : tu estimes qu'il prend les spectateurs pour des cons ! Cela souligne bien ton incohérence lorsque tu pousses sans cesse – au nom de BSG 2003 – à moins de technobabble. Parce que sans technobabble, une série de SF "sérieuse" cesse tout simplement d'être crédible.
Et cela ne peut passer qu'à l'occasion – exceptionnelle – de la rencontre avec un personnage d'un futur très éloigné qui possède des connaissances inimaginables pour nous. C'est le terrain Clarkien de la science tellement avancée qu'elle s'apparente à de la magie pour le profane.

Buckaroo a écrit :

Tu m'accuses de deux poids deux mesures, permets moi de t'accuser à mon tour de " Krypto révisionnisme exacerbée "  vis à vis de cet épisode... wink

Cela peut sembler de bonne guerre de me sortir ça, mais tu renverses les rôles. Parce que le krypto-révisionnisme est (selon sa définition officielle) une pratique qui consiste à tenir pour apocryphes certaines parcelles d'un univers imaginaire afin de le faire davantage correspondre à ses attentes persos. C'est en quelque sorte une reconfiguration mentale voire une sélection/occultation à la carte.

Or je fais justement l'inverse dans le cas ST ENT 02x01 Shockwave, Part II (et de Star Trek en général). Je m'impose de considérer TOUT ce que la franchise montre par ailleurs (dans chaque épisode de chaque série) pour juger de l'intérêt et/ou de la validité d'une histoire.
Et c'est bien en m'appuyant sur ce que ST a montré du voyage temporel, des paradoxes corollaires, des technologies utilisées, des nombreuses astuces "système D" (à grand renfort de technobabble), des évolutions sociétales (comme je l'ai montré dans mon précédent post) que ST ENT 02x01 Shockwave, Part II m'apparait complètement recevable.
Et si je reproche à truc à un épisode, alors le minimum est que je m'impose de le reprocher également à tous les autres épisodes qui montrent le même truc.

Je pousse même l'honnêteté intellectuelle (ou le vice lol) à essayer – tant bien que mal - d'assumer le contenu de ST 2009 au motif qu'il est canon, et donc de tenter de trouver des biais internalistes pour le justifier.

Buckaroo a écrit :

Désolé , Yrad je ne peux pas mettre comme tu le fais toute les séries à égalité. Ma préférence ira toujours à La Série Originale , ce qui fonctionne parfaitement dans La Série Originale ne veut pas dire que cela fonctionne forcément  ailleurs.

Tu es libre de tes préférences persos.

Mais en mettant toutes les séries ST à égalité, cela me permet justement d'éviter le deux poids deux mesures consistant à juger différemment des ressorts 100% identiques au seul motif que l'on est plus ou moins attaché affectivement à telle ou telle série.
Deux poids deux mesures, c'est simplement le règne de l'arbitraire, c'est décider d'appliquer un barème super-laxiste à une série et un barème super-sévère à une autre.
Le point culminant de cette pratique, c'est lorsque tu te félicites de l'humanisation de Spock, de Data, et de T'Pol, mais que t'indignes de celle de Seven Of Nine. Eh bien, c'est intellectuellement malhonnête, peu importe d'ailleurs que tu aimes ou non ST VOY.
Moi, j'ai beau ne pas être un gater, lorsqu'il y a de bons épisodes et même des ressorts trekkiens ou simplement intelligents dans Stargate, je le reconnais et je le verse au crédit du Gateverse.

Cela me rappelle un peu le jansénisme, avec cette odieuse dialectique de la grâce... arbitrairement prodiguée par dieu aux uns mais pas aux autres, quels que soient leurs acte, leur moralité, ou leur mérite. C'est le summum de l'injustice.

Buckaroo a écrit :

Quel futur cauchemardesque en effet .. roll  Il te suffit d'une cuillière en cuivre et d'un scan pour t'en sortir.. Oh monsieur Berman & Braga, z'ai vraiment z'eut très peur qu' Archer ne reviennent plus pardi.. Arrêtez , il y a trop de suspens , c'est trop tendu votre truc ! lol

Là tu te complais dans la malhonnêteté intellectuelle. Car on peut sortir cette ironie malveillante à propos de tous les cliffhangers de la franchise ! On sait très bien que les personnages vont toujourss'en sortir et sauver le jour à chaque fois ! Donc les cliffhangers, c'est rien qu'un jeu de rôle joué avec les trekkers. Comme un clin d'œil de connivence des auteurs qui disent aux spectateurs : "nous sommes dans une série à personnages récurrent, vous savez comme nous que l'issue est connue d'avance, mais on vous propose de jouer le jeu de ceux qui ne le savent pas".
C'est d'ailleurs pour ça que je rejette tous les reproches récurrents de "prévisibilité", de "fin connue dès le début", etc… Parce que ça peut s'appliquer à tous les opus de la franchise, sauf que c'est bien sûr un reproche que les trekkers réservent aux épisodes qu'ils aiment le moins. Genre "pour noyer son chien, on l'accuse de la rage". rolleyes

Buckaroo a écrit :

A partir de là , j'en ai rien à cirer de qui à le droit de rendre justice :

Tu ne dois pas en avoir conscience, Buck, mais ça, c'est un discours facho ! hmm
Car le soucis de séparer les fonctions et les pouvoirs (législatif/judiciaire/exécutif), et le scrupules de ne pas empiéter sur la souveraineté d'autrui, c'est justement ce qui fait toute la différence entre une société humaniste des lumières et une société impérialiste totalitaire.
Si Archer n'en avait - comme toi - rien à foutre de qui est fondé ou non à rendre justice, et qu'il s'érigeait à la fois en juge, en juré, et en bourreau… la société qui naîtrait de sa mission ne serait pas l'UFP mais le Terran Empire. mdr

Buckaroo a écrit :

Je m'en tiens uniquement au personnage d'Archer  tel qu'il nous est montré depuis la première saison & ainsi, te mettre en evidence son sens exacerbé de la justice :
Te rapeller l' incident avec les Axanar ( Fight Or Flight.ENT.1 ), le coup de Civilization.ENT.1, le camp de détention de Détained.ENT.1 . Il en faut peu à Archer pour que son sens de la justice se réveille.. Il est même prêt à remettre le couvert  à la fin de  Désert Crossing.ENT.1, malgré les leçons bien apprises.

Tous les cas que tu cites-là sont les péchés de jeunesse d'Archer. C’est-à-dire des exemples à ne surtout pas suivre ni invoquer. Ils étaient certes complètement pertinents – et même indispensables – étant donné la place chronologique de la série prequelle (= du pré-Star Trek). Et Archer était alors humainement excusable étant donné son impulsivité morale le poussant à vouloir rendre l'univers moins injuste.
Mais à la fin de ST ENT 02x01 Shockwave, Part II, tout ça n'est plus de son ressort. Car l'épisode montre bien qu'Archer n'a plus aucune autorité d'aucune sorte. La seule liberté qui lui reste, c'est de sauver sa mission lors du procès en inquisition que lui font les "maîtres" Vulcains.
Le destin de Silik, la justice pour les 3 600 Paraagans... tout ça, c'est désormais l'affaire des seules autorités légitimes du 22ème siècle : les Vulcains et les Paraagans eux-mêmes. Principe de subsidiarité élémentaire.

Et puis bon, cette obsession à vouloir absolument châtier les coupables, ça sonne un peu extrème-droite. Si encore il était question de sauver la vie à des prisonniers ou des esclaves, je pourrais comprendre que tu cries à l'injustice…
Mais là, les 3 600 colons sont morts. Condamner (et pourquoi pas exécuter Silik ?) ne les ramènera pas à la vie. Et fort de leur grand stoïcisme, je soupçonne les Vulcains de raisonner ainsi. Les Vulcains ne sont pas des Benito Mussolini ou des Francisco Franco à la manque juste obsédés par la volonté de faire la peau aux coupables (réels ou présumés).

Buckaroo a écrit :

Je m'en tiens à ce que je vois à l'écran et cette scène de Shockwave.part.I ou Archer est accablé par la liste des victimes.. Et d'un coup comme ça , ce sens de la justice disparaîtrait comme par magie ?
On retombe dans les travers de Voyager qui module le caractère des personnages au gré de leur envie, et en dépit du bon sens. roll
Tout un travail  de construction cohérente d'une seule saison autour d' Archer ,&  un épisode suffit à tout abattre : Le syndrome Voyager.

La cohérence justement dans ST VOY comme dans ST ENT, c'est de moduler la psychologies des personnages selon les circonstances et les hiérarchies de priorité du moment. Et non de figurer des stéréotypes rigides ou bisounours.
A aucun moment, la fin de ST ENT 02x01 Shockwave, Part II ne suggère qu'Archer s'en fout des 3 600 victimes ! Au contraire, il a réussi l'impensable : au péril de sa vie et de celle de son équipage, il a apporté aux Vulcains et aux Paraagans la preuve de son innocence et donc de l'implication de la Cabal (car cela va de pair).
Archer a donc agi en bon flic, mais il est resté à sa place : il a identifié les coupables et a apporté la preuve de leur culpabilité sur un plateau aux Vulcains – qui sont ceux ce qui se rapprochent le plus d'une autorité officielle cosmique au 22ème siècle.
Que voulais-tu qu'Archer fasse de plus ? Qu'il continue à se lamenter stérilement sur la mort des 3 600 colons ? Qu'il se lance avec son vaisseau dans une croisade personnelle contre les Sulibans de la Cabal pour les occire jusqu'au dernier, façon Les Phalanges de l'Ordre Noir (de Pierre Christin et Enki Bilal) ?
C'est ça ta vision de Star Trek ? wtf

Buckaroo a écrit :

Tu auras beau krypto révisionner le fait qu' Archer relâche Silik à raison..Tout tendra à prouver que son sens de la justice que j'admirais jusqu'ici , est bien versatile  sad..et qu'il est au final, un dangereux irresponsable en relâchant un criminel prêt à cramer vif 3500 autres personnes.. Si ce n'est plus..

La seule raison valable pour relâcher Silik ? .. Berman et Braga ont besoin de garder sous le coude un bad guy ( car incapable d'en créer un autre )  et d'avoir en bonus , la roue de secours qui va avec : "La Temporal Cold War Daniels Comedy Club" ..

Encore une fois, il ne s'agit pas de krypto-révisionnisme de ma part. Je n'occulte rien ni ne réinterprète quoi que ce soit dans l'épisode. Au contraire, je m'efforce d'être prudent tant que je ne suis pas certain de quelque chose. Et ce que j'ai souligné dans mon post précédent, c'est que nous ne savons finalement rien de ce qu'il advient de Silik (puisque l'épisode ne le montre pas) ! Donc impossible de savoir si Archer l'a relâché ou non.
En revanche ce que l'on sait, c'est qu'Archer fournit aux Vulcains toutes les preuves de l'implication de Silik et des Sulibans de la Cabal. Et c'est bien ce qui importe.
Archer était de toute façon ligoté par le respect de la "voie hiérarchique" en présence de l'autorité vulcaine et de l'amirauté de Starfleet (qui était à deux doigts de le démettre et d'annuler sa mission).
Et puis enfermer ou exécuter Silik ne changerait rien à la situation : il n'est pas la vraie tête de la Cabal, puisque celle-ci est sise dans le futur. Et "éliminer" Silik aurait juste eu pour seul effet qu'il aurait été remplacé par un autre Suliban.

Tout ça montre au passage que la justice de bac à sable est impuissante face à une guerre temporelle. Et comme en outre le voyage dans le temps n'est pas supposé exister au 22ème siècle trekkien (pas plus que les extra-terrestres dans l'univers de The X Files lol), il est très possible que Silik ait finalement été libéré par les Vulcains (dans le cas où Archer ne l'aurait pas relâché de lui-même).
Quant à la prochaine fois que Silik réapparaîtra, ce sera pour apporter à Archer une aide bien supérieure à celle de Daniels. N'oublions pas non plus qu'Archer a une dette envers Silik : il a un jour sauvé son vaisseau et son équipage. Cet élément doit aussi entrer dans l'équation psychologique.

Buckaroo a écrit :

Prochain script signé Berman et Braga : A Night In Sickbay . damn

Aux dernières nouvelles, tu ne le trouvais plus si mauvais, cet épisode...
De toute façon, ce n'est rien qu'un épisode interlude, délibérément décalé (et probablement même le plus décalé de toute la série, voire de toute la franchise).
Rien à voir avec le matériau vertigineux d'un Shockwave (première et seconde parties). wink


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#15 05-09-2012 00:12:51

yrad
admin

Re : ST ENT 02x01 Shockwave, Part II (Ondes de choc, 2ème partie)

Buckaroo a écrit :

Hellyeah !! .. Et pourquoi pas pardi !. Rendons hommage à La Planète des Singes ! Les mutants adorateur de la bombe !! et pourquoi pas  les Morlocks de the Time Machine ! Livrons  là un dernier baroud d'honneur à une forme de SF tombé en désuétude, Rendons hommage à la SF des années 50/60 !! .. Frak! posons nos couilles sur la table ! ..Et si la solution pour retourner la situation   était justement de faire exploser la Terre ! Faisons pêter la Terre Apocalyptique ! ...
Cela posséde  même un savoureux double sens : Star Trek ce n'est pas un futur apocalyptique, ça les explose !!

C'est ça… Un scénario pareil n'aurait même pas mérité de figurer dans la plus minable des fan-productions.
C'eut été un gros "portnawak de geek" digne de Seven Of Nine en reine Borg ! rolleyes

Buckaroo a écrit :

Ces producteurs n'ont plus le feu sacré, plus d'inspiration... Une cuillière et  un scanner .. Voilà en quoi en est réduit ton Brannon Braga :
(…)
Tout sauf , une cuillière et un scan' pour faire un Iphone.. c'est un déni d'imagination, c'est brasser du vent , boire dans une bouteille vide !
(…)
Surtout qu'on ne se fout pas de ma gueule : faire un Iphone temporel avec une cuillère et un scan'.. Mais vas y lâchez moi !!
Vous n'avez que ça dans vos tripes?! ... Vous me prenez vraiment pour un con ??!
(…)
Avec une cuillière et un scan ???!! .. Frak !! Quitte à retrouver  le Brannon braga d'antan , autant prendre le dingue qui a écrit Treshold.VOY.2 .
Au moins j'en aurais rigoler Dpurple , là je pleure  cryblue .

Tu crois vraiment que faire de ton argument ridicule un refrain rayé ou une psalmodie religieuse... le crédibilise ? rolleyes

Prétendre (comme tu tentes de le faire) que Daniels a sauvé le jour avec une cuiller et un iPhone (et un scanner) ne vaudrait pas mieux que de prétendre que les équipages de Starfleet tirent avec des accessoires de théâtre et naviguent dans des maquettes d'un mètre de long. mdr

Mais tout ça est quelque part très révélateur. Cela montre que tu t'accroches en fait plus que quiconque au technobabble (que tu aimes pourtant à basher par ailleurs). Car sans technobabble, ST apparaît juste pour ce que c'est vraiment : une bande de cinglés habillés de pyjamas et qui s'imaginent explorer l'espace (ou le temps) dans des décors de studio. lol


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#16 05-09-2012 00:14:59

yrad
admin

Re : ST ENT 02x01 Shockwave, Part II (Ondes de choc, 2ème partie)

Buckaroo a écrit :

Spock Prime ne peut pas changer ce qui s'est passé, même si il le faisait,  du "Slingshot Effect".. La Trame Temporelle de ST2009 continuerait quand même sans lui, entâché par  le génocide Vulcain. Spock Prime ne se retrouverait que dans une nouvelle trame temporelle ou Vulcain existerait toujours.. Qu'il reste dans la trame qu'il a par mégarde contaminer, démontre un Spock Prime plutôt responsable de ses actes, pas une personne qui les fuit, en se créeant une autre réalité ..
Désolé mais ça sonne Star Trek  à mes yeux..

Ben non justement. Ce raisonnement serait peut-être valable dans un autre univers, mais en aucun cas dans celui de ST. Car il existe une "science trekkienne" (c’est-à-dire des hypothèses de départ scientifiques que cet univers est tenu de respecter). Or dans la "science trekkienne", le voyage temporel est de type substitutif et non de type cumulatif ! C’est-à-dire que l'altération rétroactive de la timeline ne crée pas un nouvel univers parallèle distinct, tandis que l'initial subsisterait inchangé. Non, l'altération rétroactive de la timeline crée des paradoxes à l'échelle de la seule timeline initiale ! Et il n'y aucun contre-exemple dans la franchise (le cas bien distinct de ST TNG 07x10 Parallels n'impliquant aucun voyage dans le temps).

Alors en faisant un effort pour considérer que ST 2009 est canon, bien qu'établi dans une réalité alternative ou un univers parallèle, les sciences et les lois physiques trekkiennes demeurent malgré tous les mêmes. Et que l'on considère que Nero et Spock-Nimoy ont à la fois voyagé dans le temps et changé d'univers à travers le trou noir (coexistence dans ce cas entre l'univers originel et le nouveau), ou ont simplement voyagé dans le temps à la manière trekkienne (remplacement dans ce cas de la timeline originelle par la nouvelle), Spock était en mesure – fort de tout son savoir accumulé durant presque deux siècles - d'effacer le génocide perpétré par Nero (car en conformité avec les "sciences trekkiennes", cela aurait corrigé la timeline de ST 2009 sans engendrer d'univers parallèle coexistant).

Mais évidemment, Orci et Kurtzman voulaient absolument préserver leur dystopie pour couper définitivement les ponts avec l'univers originel. Et leur justification internaliste serait exactement celle que tu invoques, Buckaroo (i.e. effacer le génocide de Vulcain ne changerait pas la timeline mais en créerait juste une de plus). Seulement, raisonner ainsi est une pure négation de toutes les "sciences trekkiennes". Et cette négation représente justement une énorme incohérence interne.
Car tu auras beau reprocher à Brannon Braga d'avoir développé des histoires temporelles de plus en plus abstraites, surréalistes, délirantes, ou même portnawak (du moins par rapport à tes attentes), il n'empêche qu'il aura respecté à la lettre et jusqu'au bout les" sciences trekkiennes" : dans ST, une altération temporelle ne crée pas une nouvelle timeline en parallèle de l'initiale, mais elle remplace la timeline initiale. Point barre.

Buckaroo a écrit :

Ce qui m'ammène finalement au seul point qui me permettrait de  réhabiliter la "Temporal Cold War" ( et qui arrêterait d'exciter  ce diable d' Evil Buck  devil ) :
Enterprise se situe bel et bien  dans une réalité alternée comme dans ST2009 .
Voilà pourquoi Daniels serait inadpte à rétablir la trame originelle. à l'instar de Spock Prime, il aiderait plutôt la trame d' Archer,  parasité par des éléments extérieurs,  à retomber sur ses pattes.
Donc Daniels serait moins inhumain & irresponsable qu'il ne le paraît.

D'abord, Daniels n'est qu'un exécutant, au maximum l'équivalent (pour son époque) d'un capitaine de vaisseau. Daniels n'est pas un Time Lord autosuffisant et omniscient. Impossible donc de le tenir pour responsable exclusif de quoi que ce soit.

Ensuite, même si tout n'a pas été expliqué sur la Temporal Cold War au début de la saison 4 de ST ENT (et heureusement !), certains mécanismes de celle-ci ne font toutefois plus mystère. Et le plus important d'entre eux est la complexité causale. C’est-à-dire que si tu enlèves un seul fil d'une tapisserie spatio-temporelle profondément intriquée par une guerre temporelle (où un nombre incalculable d'événements possèdent des causalités ultérieures voire conditionnelles), c'est toute la tapisserie que tu délites (comme dans ST TNG 06x15 Tapestry mais à bien plus grande échelle).
Imaginons qu'après le diptyque ST ENT 04x01+04x02 Storm Front, Daniels (ou son service) se projette en mars 2153 pour détruire la première sonde xindie avant son attaque de la Terre. Que se passerait-il alors ? Eh bien aussitôt, cela annulerait toute l'action (si improbable) d'Archer dans la troisième saison... qui aura conduit à la destruction des Spheres, l'expulsion des Sphere Builders, et une entente durable avec les Xindis. Les Xindis redeviendraient alors une menace directe pour la survie de la Terre... tandis que le Delphic Expanse étendrait toujours davantage son emprise sur la Voie Lactée du 26ème siècle. Et de façon plus globale, la destruction de la sonde xindie annulerait toute la chaîne de causes à effets ayant conduit à la fin de la Temporal Cold War.
Donc malgré que nous ne disposions pas de toutes les infos sur la guerre temporelle, nous en avons tout de même assez pour comprendre que Daniels ne pouvait pas effacer toutes les atrocités commises durant cette guerre. Car il faut comprendre qu'il s'agit d'une vraie guerre, avec des morts et des souffrances. Pas juste un jeu vidéo que l'on peut "reseter" à loisir (et c'est justement toute la différence par rapport aux épisodes temporels de ST VOY).
Ce cas ne se présente en revanche pas à la fin de ST 2009 puisque Nero est sa propre causalité. Son élimination avant qu'il n'attaque l'USS Kelvin, ou plus raisonnablement avant qu'il ne détruise Vulcain n'aurait engendré aucun effet de dominos. Si ce n'est peut-être d'empêcher la rencontre entre les sept super-héros de ST 2009… Mais ça, si tu savais comme on s'en balance... lol

Enfin, qu'est-ce qui prouve que le massacre de sept millions de Terriens par les Xindis n'a pas toujours fait partie de la timeline de ST TOS/TNG ? N'avoir jamais fait mention des Xindis dans les séries "suivantes" ne prouve strictement rien (de nombreux aliens de ST TOS n'ont pas non plus été évoqués dans les séries du 24ème siècle, l'Histoire dans ST n'étant évoquée qu'au gré des associations d'idées et non de façon systématique).
Tout ce que l'on sait, c'est qu'il y a une variation de timeline dans le dernier épisode de la saison 2 de ST ENT (dixit Daniels dans la saison 3). Mais impossible de savoir si ST TOS/TNG résulte de la timeline qui aurait dû être (au début de la saison 1 de ST ENT) ou de la timeline qui fut (à partir de la saison 3 de ST ENT).

Buckaroo a écrit :

Mais si  je fais cela , Yrad ne risque pas d'être content, parce que ça appuie le fait qu' Enterprise était bel et bien l' anti-chambre de ST2009 . TWISTED

En externaliste, il est clair que ST ENT n'est pas l'antichambre de ST 2009, car la série prequienne est aussi trekkienne que les autres séries ST (c’est-à-dire à 100%), alors que le reboot n'est pas trekkien pour un sou (on va dire à 1% pour te faire plaisir mdr).

Maintenant, en internaliste, je suis toujours ouvert à toutes les hypothèses, puisque l'immersion dans un univers de SF consiste fatalement à broder, à tisser les liens les plus naturels possibles entre ce qui est montré à l'écran (si possible en conformité avec les déclarations des auteurs).

Malgré tout, je trouve plus intéressant – intellectuellement parlant – de considérer que la timeline de ST ENT est bien celle de ST TOS/TNG car cela rend l'univers trekkien plus complexe et crédible (les explications par timelines alternatives participant souvent du syndrome du micro-univers).

Quant à considérer - toujours en internaliste - que ST ENT conduit à ST 2009, je ne peux évidemment pas infirmer formellement cette supposition. Mais ce serait juste profondément démoralisant : avoir exploré la sociologie vulcaine aussi intelligemment, avoir permis aux Vulcains de se réconcilier avec l'héritage de Surak, avoir bâti une UFP aussi prometteuse… tout ça pour que les Vulcains soient exterminés en quelques secondes et que l'UFP devienne une infecte dystopie à la Starship Trooperscry
Franchement, si j'entérinais cette hypothèse, je n'aurais plus du tout envie de suivre ST ENT. Car tout ça pour ça ? wtf WTF evil


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#17 05-09-2012 13:23:52

mbuna
le dormeur doit se réveiller

Re : ST ENT 02x01 Shockwave, Part II (Ondes de choc, 2ème partie)

Yrad a écrit :

Là tu te complais dans la malhonnêteté intellectuelle. Car on peut sortir cette ironie malveillante à propos de tous les cliffhangers de la franchise ! On sait très bien que les personnages vont toujourss'en sortir et sauver le jour à chaque fois ! Donc les cliffhangers, c'est rien qu'un jeu de rôle joué avec les trekkers. Comme un clin d'œil de connivence des auteurs qui disent aux spectateurs : "nous sommes dans une série à personnages récurrent, vous savez comme nous que l'issue est connue d'avance, mais on vous propose de jouer le jeu de ceux qui ne le savent pas".
C'est d'ailleurs pour ça que je rejette tous les reproches récurrents de "prévisibilité", de "fin connue dès le début", etc… Parce que ça peut s'appliquer à tous les opus de la franchise, sauf que c'est bien sûr un reproche que les trekkers réservent aux épisodes qu'ils aiment le moins. Genre "pour noyer son chien, on l'accuse de la rage".

Tiens, je me sens visé mdr . Dans toute série, évidemment, à peu de chose près on sait par définition que les persos récurrents vont s'en sortir sinon... ils ne seraient pas récurrents. D'ailleurs dans les films c'est pareil, il est assez rare de voir le héros mourir au bout de 10 minutes. Pour autant, certains films peuvent être qualifiés de prévisibles.

Donc le reproche de "prévisibilité" se joue sur un autre aspect. Celui où considérant le pitch puis le scenario et l'avancée de l'histoire, tout cela donne le sentiment de couler trop de source, empruntant de manière trop voyante un ressort déjà vu dans la franchise, une facilité, ou encore un manque d'inspiration.

Par ce que la question qui est finalement posée n'est pas "vont-ils s'en sortir ?", mais plutôt "comment vont-ils s'en sortir ?". Ainsi à l'inverse de ce que tu dis Yrad, je pense justement qu'il ne faut pas oublier qu'il s'agit des persos récurrents. C'est même tout ce qui fait l'intérêt. Le cliff est en quelque sorte un rendez-vous que nous donnent les auteurs en nous appâtant.

Par exemple imaginons que dans ST TNG 04x01 The Best Of Both Worlds Part II (Le meilleur des deux mondes - 2ème partie), après qu'on ait attendu nerveusement la suite, au bout de 5 secondes la torpille de Riker pulvérise le cube Borg et tue Picard. Ca aurait rigolo remarque mdr , mais alors toute cette attente pour que la suite fasse ce que la dernière image suggère, ça aurait été légèrement abusé et bidon. Un peu comme quand tu attends la fin d'une blague et qu'elle ne te fait pas rire...

Le jeu dans ce type de cliff', c'est de mettre les protagonistes dans des situations totalement inextricables et ainsi être obligé de chercher soi-même une solution (car il y'en a forcément une) avant de voir ce que les auteurs ont inventé. On peut ainsi juger sur pièce la réponse des auteurs, et la trouver "prévisible", "facile", ou "manquant d'inspiration".
Et donc on ne peut pas, je pense, rejeter par définition "tous les reproches récurrents de "prévisibilité", de "fin connue dès le début", etc…".


Pour cette raison notamment que je mets ST TNG 03x26 The Best Of Both Worlds (Le meilleur des deux mondes) dans les cliff que je préfère. Par ce que là y'a Riker qui tire sur Picard euhhh pardon Locutus, donc a priori y'en a un des 2 qui va perdre. Le cliff est de 2 niveaux, l'un sur l'action en elle même qui parait avoir une fin inéluctable et l'autre sur le destin de Locutus euhhh pardon de Picard qui a l'air d'être mal barré comme jamais tongue.

Pour ce Shockwave, même si la réponse est crédible dans le monde ST, il est possible à l'instar des autres cliff, et compte tenu de l'attente que la 1ère partie aura suscité, la trouver un peu courte, prévisible. C'est mon cas.

Tu dis Yrad, qu'il n'y avait qu'une seule réponse possible crédible. Perso je suis persuadé qu'il y'en avait d'autres, surement tout aussi crédibles mais plus inattendues. Comme tu le montres très bien et par élimination, là la réponse au super cliff a été la solution la plus attendue. Ben alors moi je dis bof. Mais ne me demande pas alors quelles alternatives à celle-ci ! Par ce que ce n'est pas moi l'auteur, ce n'est pas moi qui ai suscité cette attente, ce n'est pas moi qui ai engendré cette frustration et cette montée en tension. C'est eux qui se sont mis dans la merde, à eux de les résoudre. Chacun ses problèmes.

4/10


Star Trek, je devais te quitter pour préserver notre amour, mais je vais attendre un peu.

Hors ligne

#18 05-09-2012 22:48:50

yrad
admin

Re : ST ENT 02x01 Shockwave, Part II (Ondes de choc, 2ème partie)

mbuna a écrit :

Tiens, je me sens visé mdr

Qu'est-ce qui te fais penser ça ? mdr

mbuna a écrit :

Dans toute série, évidemment, à peu de chose près on sait par définition que les persos récurrents vont s'en sortir sinon... ils ne seraient pas récurrents. D'ailleurs dans les films c'est pareil, il est assez rare de voir le héros mourir au bout de 10 minutes. Pour autant, certains films peuvent être qualifiés de prévisibles.

Donc le reproche de "prévisibilité" se joue sur un autre aspect. Celui où considérant le pitch puis le scenario et l'avancée de l'histoire, tout cela donne le sentiment de couler trop de source, empruntant de manière trop voyante un ressort déjà vu dans la franchise, une facilité, ou encore un manque d'inspiration.

Attention, il y a deux choses à distinguer :
- Le cas du pompage plus ou moins déguisé, c’est-à-dire qu'on résout un "cliffhanger de la mort" exactement de la même façon qu'on en avait résolu un autre auparavant. Là on peut en effet parler de manque d'inspiration ou de facilité.
- Le cas d'une résolution coulant de source (mais qui ne serait pas une redite), et ça c'est probablement le cas de figure le plus crédible, le plus naturel tout simplement, même si cela frustre les amateurs de constructions héroïques ou capillotractées.

mbuna a écrit :

Par ce que la question qui est finalement posée n'est pas "vont-ils s'en sortir ?", mais plutôt "comment vont-ils s'en sortir ?". Ainsi à l'inverse de ce que tu dis Yrad, je pense justement qu'il ne faut pas oublier qu'il s'agit des persos récurrents. C'est même tout ce qui fait l'intérêt. Le cliff est en quelque sorte un rendez-vous que nous donnent les auteurs en nous appâtant.

Je suis d'autant plus d'accord avec l'enjeu du "comment" que c'est bien le seul qui attise mon intérêt, vu qu'il ne m'est pas possible à titre personnel d'occulter l'absence d'incertitude sur l'issue (lié au format même de toute série à personnages récurrents), et que de toute façon la grosse manipulation que représente le suspens ne m'a jamais vraiment intéressée (même chez Hitchcock dont je suis un inconditionnel mais pour de toutes autres raisons que le suspens).
Néanmoins, je sais aussi – pour avoir tout de même observé les réactions des spectateurs-types et considéré les déclarations des auteurs – qu'ignorer l'issue durant le visionnage est un jeu de l'esprit participant de la suspension d'incrédulité. Et c'est ce que je fais moi-même, non pas envers l'issue (dont je ne fiche pas mal surtout qu'elle est quasiment invariante à Hollywood), mais envers l'histoire elle-même lorsque je décide de revisionner une œuvre que je connais par cœur. Et nous en sommes probablement tous là avec nos visionnages en boucle de la franchise.

mbuna a écrit :

Par exemple imaginons que dans ST TNG 04x01 The Best Of Both Worlds Part II (Le meilleur des deux mondes - 2ème partie), après qu'on ait attendu nerveusement la suite, au bout de 5 secondes la torpille de Riker pulvérise le cube Borg et tue Picard. Ca aurait rigolo remarque mdr , mais alors toute cette attente pour que la suite fasse ce que la dernière image suggère, ça aurait été légèrement abusé et bidon. Un peu comme quand tu attends la fin d'une blague et qu'elle ne te fait pas rire...

Le jeu dans ce type de cliff', c'est de mettre les protagonistes dans des situations totalement inextricables et ainsi être obligé de chercher soi-même une solution (car il y'en a forcément une) avant de voir ce que les auteurs ont inventé. On peut ainsi juger sur pièce la réponse des auteurs, et la trouver "prévisible", "facile", ou "manquant d'inspiration".
Et donc on ne peut pas, je pense, rejeter par définition "tous les reproches récurrents de "prévisibilité", de "fin connue dès le début", etc…".

Ok, tu as raison, j'y suis allé un peu fort en "rejetant par définition tous les reproches récurrents de prévisibilité, de fin connue dès le début, etc…". oops
Je t'accorde que ces reproches peuvent être justifiés dans certains cas.
Malgré tout (et c'est en réaction à ça que mon écrit à dépassé ma pensée), je pense que beaucoup abusent de cet anathème. Je le vois sans cesse avec le cinoche et les séries TV, surtout dans le public des "consommateurs blasés". C'est précisément ce qui engendre toutes les surenchères grotesques (comme celles des séries de JJ Abrams ou celles du cul chez HBO), où le but premier est de surprendre, par exemple avec plusieurs gros twists par épisodes. Seulement la conséquence, c'est que de telles constructions conduisent à des histoires qui ne tiennent pas debout.
Et c'est en réaction à cette dynamique contemporaine que je prise tant les œuvres anciennes ainsi que l'apparente simplicité narrative de ST ENT. Leur point commun est une certaine prévisibilité selon les standards d'aujourd'hui, mais cette "absence de surprise" fleure bon la vraisemblance (anti-twist).

mbuna a écrit :

Pour cette raison notamment que je mets ST TNG 03x26 The Best Of Both Worlds (Le meilleur des deux mondes) dans les cliff que je préfère. Par ce que là y'a Riker qui tire sur Picard euhhh pardon Locutus, donc a priori y'en a un des 2 qui va perdre. Le cliff est de 2 niveaux, l'un sur l'action en elle même qui parait avoir une fin inéluctable et l'autre sur le destin de Locutus euhhh pardon de Picard qui a l'air d'être mal barré comme jamais tongue.

Pour ce Shockwave, même si la réponse est crédible dans le monde ST, il est possible à l'instar des autres cliff, et compte tenu de l'attente que la 1ère partie aura suscité, la trouver un peu courte, prévisible. C'est mon cas.

Tu dis Yrad, qu'il n'y avait qu'une seule réponse possible crédible. Perso je suis persuadé qu'il y'en avait d'autres, surement tout aussi crédibles mais plus inattendues. Comme tu le montres très bien et par élimination, là la réponse au super cliff a été la solution la plus attendue. Ben alors moi je dis bof. Mais ne me demande pas alors quelles alternatives à celle-ci ! Par ce que ce n'est pas moi l'auteur, ce n'est pas moi qui ai suscité cette attente, ce n'est pas moi qui ai engendré cette frustration et cette montée en tension. C'est eux qui se sont mis dans la merde, à eux de les résoudre. Chacun ses problèmes.

J'ai également mis ST TNG 03x26 The Best Of Both Worlds dans l'un de mes trois cliff préférés.
Seulement la seconde partie est aussi prévisible que ST ENT 02x01 Shockwave, Part II. Car sa construction globale était d'emblée évidente : les Borgs déciment Starfleet, mais les héros du Big D trouvent une talon d'Achille chez les Borgs (c'est une constante dans tous les films mettant en scène des "super-méchants") pour les vaincre tout en sauvant Picard. Bien sûr, les paramètres exacts de ce schéma n'étaient pas connus d'avance, mais le script de Michael Piller demeurait sans surprise conceptuelle. Ce qui est une vraie marque de qualité à mon sens, car en évitant les trucs tordus sortis du chapeau, on augmente la vraisemblance.

En fait, la seule chose que ce que je pourrais reprocher à la seconde partie ST TNG 04x01 The Best Of Both Worlds, Part II, c'est d'avoir rétroactivement ridiculisé le cliffhanger lui-même. Car le matériau du cliff, c'était Riker qui tirait de toute la puissance du Big D sur son ancien capitaine borguisé. Or le second volet transforme cet effet grandiloquent en pétard mouillé : le Big D n'égratigne même pas le cube ! Il est donc permis de se sentir un peu abusé d'avoir attendu plusieurs mois pour ça..
C'est un peu comme si au début de ST ENT 02x01 Shockwave, Part II, on avait révélé aux trekkers qu'en fait, Archer n'était pas arrivé dans un 31ème siècle apocalyptique, mais juste dans un holodeck du 31ème siècle (d'où il serait sorti en dix secondes). Là, il y aurait eu escroquerie en matière de cliff, un peu comme ce que l'on trouvait dans de nombreuses BD des années 50 à 70, où les auteurs étaient contraints par leurs éditeurs à mettre des cliffs en bas de chaque planche (afin de pousser à acheter le numéro suivant du périodique), ce qui les obligeait à totalement galvauder le concept (genre : le héros est terrorisé à la découverte d'une inquiétante silhouette sombre, mais la planche suivante révèle que c'est juste la concierge qui vient déposer le courrier lol).

A "prévisibilités qualitatives" équivalentes, ST ENT 02x01 Shockwave, Part II gère mieux la partie cliff que ST TNG 04x01 The Best Of Both Worlds, Part II (le futur apocalyptique ne se révélant pas un pétard mouillé).
Mais bon, cette histoire de cliff pleinement respecté ou pas demeure un détail, l'essentiel étant toujours la vraisemblance internaliste du second volet.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#19 08-09-2012 16:28:48

dl500
TOS Forever

Re : ST ENT 02x01 Shockwave, Part II (Ondes de choc, 2ème partie)

Bon.....toujours 6 pour celui-là.
Fin du suspense. Aucune réponse aux questions et en fait ce double épisode est très peu ST.
T'Pol est remarquable et le clin d'oeil appuyé à code quantum dans la dernière réplique d'Archer est amusant.
Pour le reste c'est assez vide.
C'est parti pour la saison 2.
Je ne m'attendais pas à un épisode charnière aussi peu inspiré. Reste de très beaux SFX.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#20 08-09-2012 17:05:33

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : ST ENT 02x01 Shockwave, Part II (Ondes de choc, 2ème partie)

On trouve ça vide, creux, décevant et on met néanmoins un 6. Buck trouve un épisode mauvais et le note 6 aussi. Il n'y a aucune cohérence dans vos notes, désolé.

Hors ligne

#21 08-09-2012 18:34:59

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST ENT 02x01 Shockwave, Part II (Ondes de choc, 2ème partie)

Ah tu te gourres Dvmy , c'est clairement pour moi un raté , donc c'est un 2.. A moins que je me suis trompé dans la manip' , mais je en le crois pas.

dl500 a écrit :

C'est parti pour la saison 2.
Je ne m'attendais pas à un épisode charnière aussi peu inspiré. Reste de très beaux SFX.

N'oublis pas mon conseil , ne juge pas Enterprise juste sur sa saison 2 , la saison 3 & 4 rattrapre largement le coup. wink


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#22 08-09-2012 18:53:57

yrad
admin

Re : ST ENT 02x01 Shockwave, Part II (Ondes de choc, 2ème partie)

Buckaroo a écrit :

Ah tu te gourres Dvmy , c'est clairement pour moi un raté , donc c'est un 2.. A moins que je me suis trompé dans la manip' , mais je en le crois pas.

"Pareil" que Buck. C'est clairement une réussite totale pour moi : une histoire temporelle de ouf, une résolution ultra-cohérente, et une belle fin trekkienne. Donc très logiquement un 9.

Buckaroo a écrit :

N'oublis pas mon conseil , ne juge pas Enterprise juste sur sa saison 2 , la saison 3 & 4 rattrapre largement le coup. wink

Et n'oublie pas mon conseil, Dl500. Ne te laisse surtout pas influencer par le bashing de certains trekkers de ce forum - des trekkers qui ont toujours eu bien du mal à aimer vraiment ST ENT en dépit de tous leurs efforts... mdr
Etant donné que tu kiffes le "côté TOS" de la série prequelle, il serait naturel que la saison 2 te plaise autant que la 1 et bien plus que la 3. wink


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#23 08-09-2012 19:30:38

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : ST ENT 02x01 Shockwave, Part II (Ondes de choc, 2ème partie)

Buckaroo a écrit :

Ah tu te gourres Dvmy , c'est clairement pour moi un raté , donc c'est un 2.. A moins que je me suis trompé dans la manip' , mais je en le crois pas.

Relis mon post. Pour toi je parlais d'a night in sickbay que tu trouves mauvais en lui accordant un 6

Hors ligne

#24 23-09-2013 19:17:16

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : ST ENT 02x01 Shockwave, Part II (Ondes de choc, 2ème partie)

Une seconde partie complètement ratée qui ne tient aucune des promesses de la première partie. On sentait déjà dans la saison 1 que B&B ne savaient pas où ils allaient avec la TCW mais avec cet épisode c'en est la brillante démonstration. Pas grand chose à dire de plus: on élimine tous les enjeux de l'épisode précédant en 2 coups de baguette magique en pensant que le spectateur n'y verra que du feu et le tour est joué. Ben nan!

4/10

Hors ligne

#25 25-09-2013 09:50:41

yrad
admin

Re : ST ENT 02x01 Shockwave, Part II (Ondes de choc, 2ème partie)

En réponse à ce post.

mbuna a écrit :
yrad a écrit :

Plus raisonnablement, par-delà les inhérences contractuelles du genre (préservation des héros et de la formule épisode après épisode, "bouton reset", commodité de la téléportation, technobabble, etc…), j'estime pour ma part qu'il n'y a "abus", "facilité scénaristique", ou "sortie du chapeau" que lorsque le méta-ressort narratif finit par se substituer au mérite individuel ou à l'accomplissement collectif.

C'est très vrai. Et c'est limite ce que je ressens dans Shockwave... Où Archer est sauvé par ce que le futur Guy le veut bien, sans qu'on sache pourquoi, ni que les Sulibans ne le sachent non plus. Vu toute leur énergie déployée et leur haine envers Archer, la zone d'ombre devient à ce moment noire dans mon esprit... Je décroche par ce que c'est trop abstrait pour moi. Je n'ai aucune chance de comprendre quoi que ce soit de cette décision. Lorsque celle-ci arrive au moment où Archer va être capturé et que son destin parait inévitable, j'ai l'impression d'avoir été floué quelque part.
Je comprends bien ton raisonnement et j'y adhère dans l'esprit, c'est très ambitieux du point de vue narratif, ce doit être un positionnement très subjectif. Là moi je décroche.

Introspection cohérente et élégante de ta part, Mbuna. smile

Mais en ce qui me concerne, c'est effectivement l'ambition du concept qui m'a bluffé dans le diptyque ST ENT 01x26+02x01 Shockwave… au point de rivaliser selon moi avec le génialissime ST VOY 04x08+04x09 Year Of Hell (de Braga aussi) !
Tous deux représentent à la fois la parfaite antithèse et le parfait complément l'un de l'autre, comme situés aux deux extrémités du spectre (en boucle bien sûr) de la SF temporelle poussée dans ses ultimes retranchements.

Year Of Hell adopte la perspective du démiurge, celui qui - doté d'une machine à reconfigurer chirurgicalement la timeline à l'échelle des civilisations entières - possède le pouvoir d'un dieu, capable de plonger dans le néant du non-être et même du non-été des milliards d'êtres vivants, puis les en ressortir à volonté, souvent défigurés. Et pourtant, il s'agit d'un "dieu" porté par un désespoir au-delà des mots, prêt à torturer sans fin l'univers entier pour retrouver un seul être perdu dans le dédale de l'inexistence.

Shockwave n'est pas moins vertigineux et nihiliste. Mais cette fois, il ose adopter le point de vue des créatures qui ne sont que les jouets des démiurges temporels, construisant et déconstruisant à loisir des mondes comme les Hommes-Dieux de Philip José Farmer. Poussant alors plus loin encore la perversion de Year Of Hell, le héros est cette fois devenu impuissant et aveugle. Il ne sait pas, il ne comprend pas, il ne contrôle plus rien, il subit... tel l'animal conduit à l'abattoir.
La promesse utopique de Star Trek était écrite, immuable et acquise, telle la ville sur les rives de l'éternité. Et en un instant, sans explication aucune, sans motivation connue, Star Trek n'a jamais existé… avec à la place un champ de ruine oublié depuis des siècles.
Pour moi, de tels moments d'effrois existentiels représentent le meilleur de Star Trek, le meilleur de la SF tout court ! joy

Alors oui, il y a quelque chose d'abstrait en terme de narration, quelque chose de mathématique en fait… à l'image des diagrammes et des équations que le pauvre Braxton – orphelin du temps - griffonnait désespérément de façon incantatoire, jusqu'à en sombrer dans la folie (cf. ST VOY 03x04+03x05 Future's End, toujours de Braga of course).
Mais rien d'étonnant à cela, car la mathématique est bien l'unique façon qui nous permette d'approcher tant bien que mal par l'esprit une problématique totalement inaccessible à nos sciences expérimentales contemporaines.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

Pied de page des forums