ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 14-01-2012 07:00:00

yrad
admin

ST TNG Mx02 Star Trek First Contact (Star Trek Premier contact)

ST TNG Mx02 Star Trek First Contact (Star Trek Premier contact)

Crédits officiels :
- Histoire : Rick Berman, Brannon Braga, Ronald D. Moore
- Dialogues : Brannon Braga, Ronald D. Moore
- Réalisation : Jonathan Frakes


Flash required


Flash required


Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 12 [54.55%])

    54.55%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 1 [4.55%])

    4.55%

  3. 8 (excellent)(voix 4 [18.18%])

    18.18%

  4. 7 (bon)(voix 1 [4.55%])

    4.55%

  5. 6 (correct)(voix 2 [9.09%])

    9.09%

  6. 5 (passable)(voix 1 [4.55%])

    4.55%

  7. 4 (insuffisant)(voix 1 [4.55%])

    4.55%

  8. 3 (médiocre)(voix 0 [0%])

    0%

  9. 2 (raté)(voix 0 [0%])

    0%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 22

Les invités ne peuvent voter


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#2 04-05-2012 20:29:31

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST TNG Mx02 Star Trek First Contact (Star Trek Premier contact)

le saviez vous que dans First contact il y a avait le...?

150px-Akira_and_Millennium_Falcon.jpg

Faucon Millenium clown


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#3 01-04-2013 14:17:44

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TNG Mx02 Star Trek First Contact (Star Trek Premier contact)

WARNING: POISSON D" AVRIL


Voila sans aucun doute le film Star Trek le plus surestimé de son histoire..
Franchement devrions nous être surpris , au vu des "artisans" qui ont oeuvré derrière ce fiasco :
Jugez donc le téléaste Jonathan Frakes ( Thunderbirds. Top Chronos ) à la réalisation et Ronald D.Moore ( Roswell , Virtuality ) et Brannon Braga ( Terra Nova , Treshold ) au scénario.. A se demander d'ailleurs si ses deux là sont bien les auteurs du dernier épisode TNG , le chef d'oeuvre   " All Good Things.TNG.7  " , tant ils se plaisent ici à détruire méthodiquement 7 années de SF metaphysique  & de construction narratives intelligentes sour l'autel de l'action bourrine et du fun tout azimut..
Comme on le sait , le fun et l'action, la première victime, c'est le cerveau et l'intelligence qui ne peut aller de paire avec ce genre de pop corn movie...
oui n'ayons pas peur des mots : un Pop corn movie, c'est d'ailleurs en ces termes qu'en parle les coupables !

Bataille_Secteur_001.jpg
Il n'y a pas bien longtemps, dans une galaxie pas très  très loin : Star Wars Trek  !

Ca débutait pourtant bien à nous faire revivre le vrai  TNG  dans une scène d'intro qui en jette ( mais purement gratuite ).. Pour finalement  mieux  nous entuber par la suite...
Ca commence très fort ( et sans vaseline ) par noyer Star Trek dans un déluge de  batailles spatiale made in Star Wars .. Les rebelles , pardon Starfleet , stoppe un cube  Borg qui menace de détruire Yavin..Pardon la Terre.. Heureusement la force est avec eux ! .. Arrive Picard le héros , l'élu  qui entend une voix dans sa tête, pas celle de Ben Kenobi, mais du collectif Borg qui lui donne toutes les tactiques nécéssaires pour les abattre.. Non content d'attaquer la Terre avec un seul vaisseau, ils leur donnent aussi des balles pour les abattre .. Juste ppour prouver à quel point Le Borg peut être con dans ce film, c'est juste pas possible.. Que dire des tactiques de Starfleet qui engage le combat tout près de la Terre, au lieu de les intercepter plus loin comme Wolf 359 dans le classique Best of The Both Worlds ..Comme si les allusions à Star Wars ne suffisait pas comme ça, le Cube se transforme en Mini- étoile de la mort .. Qu'evidemment seul Picard peutle  voir  & le suivre à travers le temps :

2473481c0d0b7992a6b1aa9e27c2ce90e879f6ac.jpg
" Jean Louc , utilise la force "
" Gene ? "
" Non ,  c'est Joel, George et James sont avec moi aussi "

Borgsphere_slide1.jpg
O regardez ! une death Star !.. Non mon enfant, c'est la sphère Borg, la nouvelle tendance du moment..
pour le catalogue automne /hiver nous vous proposerons la pyramide Borg, le pentagone Borg & le parrallépipéde Borg..


Le reste du film, c'est que de l'action non stop en mode Joel Silver, tout en lorgnant du côté de   l' Aliens de James Cameron.. Car finit le Borg de la série TV, ce collectif d'êtres biomécanisés déterminés , place à un essaim de zombie qui envahissent l' Enterprise , comme les Aliens s'appropriait Hadley's Hope.. On sera pas surpris de retrouver une Reine Mère à leur tête, une aberration pour ce collectif qui efface toute forme d'invidualité.. Nous voici donc avec comme dernière  ligne de défense ,  Jean Luc Picard en mode Ripley : Il revient au combat pour exorciser son trauma .. L'ombre de Cameron plane sur ce film, mais c'est d'un ridicule achevé  parce qu'il s'agit de Jean Luc Picard ici , le pacifiste, l'homme éclairé , & que son passif avec le Borg, il l'a enterré sans armes, ni violence dans le magnifique I , Borg.TNG.5..
Star Trek First Contact renie impitoyablement ce grand moment de la série TV ( et de TV tout court ) .. Tout cela pour le transformer_ lui et Star Trek en Last Action Hero badass..

On reste atterré par ce Picard noyé  dans l'alcool de la vengeance, commettant des actes abominables et complétement gratuit,  indigne de lui,  de la vision de Gene Roddenberry.. Il faut le voir pour le croire ! Lui   assasiné  ses propres crewmen assimilés,  avec pour toutes excuses qu'il veut leur éviter toutes souffrance.. Oubliant de facto, qu'il fut lui aussi un assimilé & que son équipage n'a alors  pas cherché à lui abréger ses souffrances , mais lbel et bien lui sauver la peau  et le guérit... Apparemment , seul le capitaine mérite d'être sauvé. , les autres? Abattez les tous comme des chiens !
Tommygun-picard.jpg rambo.jpg
"Pour survivre à la guerre, il faut devenir la guerre"
John J.Rambo ou Captain Picard , je ne  sais plus..

star-trek-first-contact-special-collectors-edition-20050307020344533.jpg
Data a bel et bien coupé sa puce d'émotivité comme Picard : Je te tord les cous comme dans un bon vieux Steven Seagal.. No problémo !

Vu que Picard s'est soudain mis à aimer l'action, & Riker devenu pépère philosophe , lui est sur Terre pour découvrir & aidé  l'inventeur du moteur Warp: Zefram Cochrane.. Comme RDM & Brannon Braga ont l'air d'avoir tout compris à la mécanique bien huilé de la série, ils ne sont pas à une violation près de TNG... Et comme si ça ne suffisait pas , ils violent  l'intégrité de TOS dans la foulée.. Zefram Cochrane ayant ici pris 40 berges sur la tronche, est présenté finalement comme un vieil alcoolo bourré du matin au soir,, juste motiver par l'appât du gain..Des scènes sur terre, avec une humour au ras des paquerettes ( Deanna Troi a abandonné sa passion du chocolat pour une bouteille de Téquila , Geordi ne sait pas qu'on fait toujours pipi dans le passé ) .. Et bien sûr des clins d'oeil faciles à l'héritage comme pour bien noyer le poisson..
292px-ZeframCochrane2267.jpg normal.jpg
Zefram Cochrane , un homme sain de corps et d'esprit....................... Sa version dans STFC : Ravagé par l'alcool, attiré par l'argent et fan de Roy Orbison..Et c'est la reine Borg qu'il faut abattre  roll

Toujours à propos de noyer le poisson..Ce n'est pas les deux petites scènes intimes entre deux, trois scènes d'action <qui vont nous tromper sur la marchandise.. Que se soit la scène de Picard et Lily dans le lounge, ou la nuit du Premier Contact, toute ces scènes appuyent bien fort sur le pathos le plus éculé  et des clichés qui ne peuvent qu'émouvoir que le Trekker le moins exigeant.. Aucune trace de l'intelligence, de la mesure , ni de la justesse d'esprit de la série TV qui n'avait pas besoin de genre d'artifice pour nous toucher ..

Star Trek First Contact n'est que ça , une version de Piége en Haute Mer..  J'aurai aimé dire Die Hard, mais niveau action, Jonathan Frakes est plus proche d' Andrew Davis que de McT.. Il l'est encore moins de Cameron , dont le dernier climax pompe celui de son Aliens.. Picard ayant mis son Enterprise Lamborghini en mode auto destruction, reste seul à bord pour sauver la petite Newt/ Data des mains de la méchante reine -mère : " Get away from him , bitch !! ".. & toujours bien nous signifier que le temps des gars gentils, c'est bien fini , Data et Picard massacrent la pauvre Reine Borg et ses drones ( des crewmen que Beverly aurait put sauver ) .Et se lamentent sur elle, une fraction de seconde pour sortir une petite phrase humoristique qui détend l'atmosphère, comme dans un bon vieux Schwarzy des familles..

picard_borg_queen_spine.JPG
" Yippee Kay Yee Mother Fucker !"
Picard revient sauvé la petite Newt/ Data capturé par la vilaine Reine mère .. Et c'est James Cameron qu'on accuse de plagiat ..


Décidement ce film est un tel reniement de Star Trek , pire de sa meilleure série TNG ! un film bourré de facilités scénaristiques et d'incohérence en tout genre : Les Vulcains bigleux comme pas deux, il ne voyent que le t'chi vaisseau de Cochrane , comme par hasard dans l'immensité du Big E , Lily parvient à croiser Picard.. J'en passe des vertes et des pas mûres roll  .. Je me demande comment un tel Trek peut avoir du succès auprés des fans.. Vu qu'on taille bien des costards pour l'hiver au ST d' Abrams, je ne vois pas pourquoi ST First Contact n'y aura pas le droit au sien non plus.. En plus, c'est le bal des faux culs en ce moment  , j'ai envie d'y participé moi aussi.  lol  tongue

Dernière modification par Buckaroo (24-10-2013 17:40:49)


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#4 01-04-2013 17:06:03

bound
Explorer of the further region of experience

Re : ST TNG Mx02 Star Trek First Contact (Star Trek Premier contact)

Le pire c'est que tu as presque raison.

Hors ligne

#5 01-04-2013 17:10:59

yrad
admin

Re : ST TNG Mx02 Star Trek First Contact (Star Trek Premier contact)

Le gros délire exutoire de Mirror-Buckaroo est surtout digne de cette chronique-là (et c'était même pas un 1er avril). mdr


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#6 01-04-2013 18:44:52

Warp 9
vétéran

Re : ST TNG Mx02 Star Trek First Contact (Star Trek Premier contact)

De la part d'un type qui, depuis trois ans dénature toute cette franchise pour y faire entrer un certain truc pour ados attardés c'est assez ordinaire.......

Et pourtant, le pire, c'est qu'il résume pourtant bien ce que j'penses de Worst Contact (en supposant que ce n'est pas un poisson d'Avril de sa part). J'trouve même que sa critique n'est pas encore assez longue. mrred

Dernière modification par Warp 9 (01-04-2013 18:53:30)


“On vit à une époque ou l'on tend à ignorer, voir renier les actions progressistes d'hier dans le but de véhiculer l'idée fictive & dangereuse que nous vivons dans un monde pourris par la haine. Si même Star Trek, la franchise la plus progressiste qui soit, ne peut pas prendre ses distance face à cette ré-criture de la culture populaire & de l'Histoire je crains sérieusement pour l'avenir."

Hors ligne

#7 02-04-2013 08:50:44

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST TNG Mx02 Star Trek First Contact (Star Trek Premier contact)

bound a écrit :

Le pire c'est que tu as presque raison.


Ouais un peu d'accord.
Pour Picard même s'il fallait le transformer en popcorn movie, je reconnais que j'ai toujours été gêné par ce  trop grand changement avec la série.
- l'amiral qui le met au placard de l'action. Etrange si Picard est perçu comme instable pourquoi lui avoir laissé le big-D puis lui donner le super-E ?
- comme par hasard, il est le seul à comprendre le collectif et donc à le stopper...
- il est donc un capitaine instable et désobéissant et qui va se laisser embarquer dans sa vengeance.

Je rejoins quand même Buckaroo, Picard prend des décisions un peu trop hatd...

Cela ne m'empêche pas d'aimer le film, avec de l'action que je pense bien dosée. Après c'est un peu trop Picardodata-centré. Et puis on se doute que ce sera les Vulcains à la fin, donc le côté fan-baba prend le dessus sur cette fin qui masque que le collectif de pensée unique vient de mourir car en fait une reine individuelle était aux commandes.

Sur ce coup même si Buckaroo le fait exprès pour nous agacer comme on le fait avec ST2009, il a un peu raison...

Dernière modification par IMZADI (02-04-2013 15:12:53)


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#8 02-04-2013 12:09:54

yrad
admin

Re : ST TNG Mx02 Star Trek First Contact (Star Trek Premier contact)

@ Buckaroo

Au vu des réactions dans ce fil, il me faut te féliciter Buckaroo. Ta tentative de démonstration par l'absurde n'aura convaincu personne que ST 2009 est indûment décrié, mais elle aura en revanche conforté (ou ébranlé) les quelques forumeurs qui n'étaient déjà pas très fans de ST First Contact

Mais ne va surtout pas t'imaginer que tu réussiras ainsi – à l'instar du reboot – à te retrouver tout seul sur le forum à kiffer ST First Contactlol

Pour ma part, avant de m'inscrire sur le PSTF (et de découvrir ce topic-là), j'ignorais qu'il était simplement possible de ne pas aimer ST First Contact !!! Non seulement parce que tous les trekkers que je connaissais (sur le web ou IRL) adulaient ce film, mais également parce tous les non-trekkers à qui j'avais fait découvrir cette apothéose (de la popularité trekkienne aux USA) l'avaient d'emblée adoré (y compris des journalistes de revues ciné françaises méprisant au départ ST).

Quoi qu'il en soit, Buckaroo, ton poisson d'avril est aussi sophistiqué que sophistique.
Mais je ne vais pas y répliquer point par point car tu n'accordes pas davantage que moi de crédit à tes arguments décalés. p
En revanche, je vais répondre sur le terrain de la finalité réelle de ce bashing-pour-rire.

Tu as en effet réussi à "montrer" (avec ton exaltation habituelle) que ST First Contact vérifie bien les mécanismes usuels de tout film d'action digne de ce nom. Mais bon, ce n'est une révélation pour personne.
Pour autant, ton prétendu parallélisme entre ST First Contact et le reboot de JJ Abrams ne tient pas la route une seule seconde :

1) ST First Contact est bourré de fond lorsque ST 2009 n'en a strictement aucun. C'est même un cas d'école, tant ces deux films représentent les pôles antinomiques de l'industrie du divertissement. ST FC est la preuve vivante qu'il n'y a aucune incompatibilité conceptuelle entre le grand spectacle et la réflexion, tandis que ST 2009 rappelle que la loi du moindre effort l'emporte statistiquement.

2) ST 2009 est un festival d'invraisemblances envers lui-même et d'incohérences envers le Trekverse (quand bien même alternatif), tandis que ST FC est un sommet de cohérence envers lui-même et de respect envers le Trekverse.
Mais ce qui peut prêter à confusion, c'est que ST FC multiplie les retcons (≠ incohérences/trahison/reboot), ce qui pourra fasciner ou indigner les trekkers selon leur relation intime à la franchise (au même titre que ST ENT dont ST FC est non sans hasard la véritable source d'inspiration).

3) Par son reboot (et son complet recast), ST 2009 réduit quarante années d'expansion cosmique à une Justice League de superhéros, perpétrant ainsi un authentique Big Crunch. ST 2009 s'apparente à la torpille Genesis qui extermine un biotope sain & opulent pour le remplacer par le monstre de Frankenstein (= la planète Genesis de ST III TSFS).
A l'inverse, par son retcon, ST First Contact complexifie et "paradoxalise" à l'extrême l'univers Star Trek, alimentant donc démiurgiquement le Big Bang. ST FC aura même offert au Trekverse sa Nativité (dixit les scénaristes eux-mêmes) ; une Nativité qui ne consiste pas à voir sept gus devenir potes, mais qui pose la première pierre épistémologique de l'utopie trekkienne.

4) ST First Contact représente pour le newbie l'une des meilleures portes d'entrée dans le vrai Star Trek, car sa force prosélyte réside dans un exceptionnel équilibre entre l'accessibilité et le purisme, l'efficacité et la fidélité.
A l'opposé, ST 2009 ne permettra jamais aux newbies d'entrer dans le vrai Star Trek, car selon un artificiel principe de sélection anti-darwinienne (i.e. 100% accessibilité / 0% fidélité), il creuse d'emblée un rempart conceptuel infranchissable entre les deux univers.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#9 02-04-2013 15:18:25

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST TNG Mx02 Star Trek First Contact (Star Trek Premier contact)

je viens de me rendre compte que je n'avais pas voté ! j'ai mis 8/10

malgré quelques points que Buck montre du doigt, STFC reste un excellent film trekkien


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#10 02-04-2013 16:12:17

yrad
admin

Re : ST TNG Mx02 Star Trek First Contact (Star Trek Premier contact)

Imzadi a écrit :

malgré quelques points que Buck montre du doigt

Eh bien en ce qui me concerne, je ne suis d'accord avec AUCUN point que Mirror-Buckaroo montre du doigt ! Et je suppose qu'il en est de même pour Buck himself. mdr

Mais histoire de ne pas entériner ce qui n'est qu'un poisson d'avril (et une forme humoristique de "représailles"), je vais passer par ton entremise, Imzadi, pour répondre aux "points" en question (que tu prends bien trop au sérieux mon cher). wink

Imzadi a écrit :

Pour Picard même s'il fallait le transformer en popcorn movie, je reconnais que j'ai toujours été gêné par ce  trop grand changement avec la série.

A titre perso, j'adore les films ST qui ressemblent à des épisodes (comme ST V TFF, ST VII Generations, et ST X Nemesis), car ST est un univers télévisuel en essence.
Mais il ne faut pas se leurrer, lorsqu'un film ST prend le parti de ressembler aux séries TV, il y gagne une réputation exécrable. Tout la critique l'accuse d'être réservé aux seuls trekkers, au mieux d'être un téléfilm.
En ce sens, ST First Contact est le plus parfait des compromis possibles : 100% trekkien et 100% cinématographique à la fois. Rien que pour avoir réussi ce coup-là, il mérite un 10/10. Le seul autre film à être dans ce cas est ST The Motion Picture... mais il demeure quant à lui plus élitiste, donc moins accessible (et seule l'accessibilité compte aujourd'hui rolleyes).

Imzadi a écrit :

- l'amiral qui le met au placard de l'action. Etrange si Picard est perçu comme instable pourquoi lui avoir laissé le big-D puis lui donner le super-E ?

C'est un principe de prudence, typiquement militaire en fait, et qui assume pleinement les conséquences indélébiles d'une assimilation par le collectif. Mesure comparable à celle que subit Worf lorsqu'il est écarté de l'avancement suite à ST DS9 06x16 Change Of Heart.
Donc pas question de sanctionner ou de perdre un officier d'une aussi grande valeur que Picard en leur rétrogradant ou le placardisant, mais pas question non plus de le promouvoir amiral ou de l'exposer directement aux Borgs. Picard n'est pas considéré par ses supérieurs comme instable en temps normal, mais simplement comme "fragile" en présence des Borgs. D'autant plus que son "humanisme" envers Hugh (et donc "l'opportunité manquée" d'exterminer les Borgs) n'a pas arrangé son cas aux yeux de Starfleet (cf. ST TNG 06x26 Descent).

Imzadi a écrit :

- comme par hasard, il est le seul à comprendre le collectif et donc à le stopper...

En effet, puisqu'à ce stade de la chronologie, Picard est le seul humanoïde de Starfleet (du moins à notre connaissance) à avoir été vraiment dé-assimilé. Le cas de Phlox n'était pas comparable (juste un début d'assimilation, et deux cents ans avant), Hugh et sa bande sécessionniste n'appartiennent pas à Starfleet, et Seven Of Nine est encore borg (et dans le quadrant delta) à ce moment-là.

Imzadi a écrit :

- il est donc un capitaine instable et désobéissant et qui va se laisser embarquer dans sa vengeance.

Révélant donc avec force pertinence que le trauma de ST TNG 03x26+04x01 The Best Of Both Worlds n'a pas encore été pleinement guéri et a laissé des empreintes indélébiles dans la psyché pourtant crypto-vulcaine de Picard. C'est du réalisme psychanalytique élémentaire, et c'est aussi une superbe marque de continuité interne dans le long terme.
Un univers crédible est toujours frappé au coin des causalités (individuelles et collectives).

Imzadi a écrit :

Je rejoins quand même Buckaroo, Picard prend des décisions un peu trop hatd...

Picard prend des décisions "hard" parce qu'il agit dans l'urgence. C'est l'évolution du contexte qui permet de légitimer la différence de "pace" entre une série cérébrale comme ST TNG et un film à grand spectacle comme ST FC. Mais c'est l'existence (et le respect scrupuleux) d'une continuité qui évite au film à grand spectacle de trahir la série cérébrale. Du coup, il ne serait pas possible d'être davantage complémentaires que le sont TNG et FC.
Ainsi, il n'y a rien d'incompatible entre le fait de tenter dé-assimiler une seule personne (comme Locutus) lorsque la stratégie ou le timing le permet, le fait d'épargner par humanisme un Borg inoffensif séparé de son collectif (comme Hugh)... et le fait de devoir éliminer une invasion borgue lorsque celle-ci est en passe d'anéantir rétroactivement l'humanité et l'UFP. C'est exactement comme avec les fourmis rouges : l'attitude ne pourra pas être la même selon qu'il y en aura une seule ou plusieurs milliards. 

Imzadi a écrit :

Après c'est un peu trop Picardodata-centré.

Toute la série ST TNG est Picard-Data-centrée. Au même titre que ST TOS (la série, pas l'univers) est Kirk-Spock-Bones-centrée. Non parce que ce sont des superhéros, mais simplement parce que ce sont les personnages principaux (et accessoirement les plus intéressants de leurs main casts respectifs).

Imzadi a écrit :

Et puis on se doute que ce sera les Vulcains à la fin, donc le côté fan-baba prend le dessus

Lorsque le film est sorti, nul ne se doutait de cette fin... qui fut alors un méga-giga-twist (d'où les tonnerres d'applaudissements à l'époque dans les salles obscures américaines, et pas que de la part des trekkers) ! Car rien dans l'univers canon n'avait annoncé une révélation pareille, et les romans de l'univers étendu étaient pour la plupart allés dans d'autres directions au sujet du premier contact terrien…
Mais en se remettant dans le contexte de 1996, la beauté et la force de la fin de ST FC, c'est que l'arrivée des Vulcains avait représenté une surprise générale et totale... et pourtant après réflexion, cela ne pouvait être qu'eux ! L'équation était magnifique et unique en son genre, car l'internalisme s'était alors totalement affranchi de l'externalisme, signe que l'univers ST s'était mis à exister par lui-même indépendamment de ses auteurs.

Imzadi a écrit :

sur cette fin qui masque que le collectif de pensée unique vient de mourir car en fait une reine individuelle était aux commandes.

C'est le seul et unique défaut que je pourrais éventuellement trouver à ST First Contact (je l'ai souvent évoqué dans le forum, notamment dans le topic général de ST VOY).
La révélation de l'existence d'une reine est un des nombreux retcons de ST FC, mais probablement le seul à être philosophiquement dommageable.
Ce n'est certes pas une incohérence (car la plupart des structures en réseau réclament au minimum un nœud ou un hub), et il a bien été précisé que la reine est une émanation du collectif et non son führer (donc le collectivisme ultime ne se transforme pas en fascisme ultime). C'est en outre un hommage au projet originel de Maurice Hurley pour les Borgs (qui devaient être des insectoïdes pourvus d'une reine).
Néanmoins, la reine de ST FC a fait perdre quelque chose aux Borgs de ST TNG en leur donnant un visage (car rien n'est plus effrayant qu'une terreur sans visage). Et la démystification progressive des Borgs dans ST VOY en fut l'inéluctable conséquence structurelle (mais finalement cette démystification n'est-elle pas foncièrement trekkienne ?).


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#11 02-04-2013 17:56:17

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST TNG Mx02 Star Trek First Contact (Star Trek Premier contact)

je n'aurai pas la répartie qu'a Buckaroo pour te répondre, mais ce que je trouvais moyen ou gênant dans le film, Buckaroo les sort de sa manche, alors représailles humoristiques ou pas, je me dis merde finalement ce film que je n'ai jamais perçu comme un 10/10, est-il surestimé car ce sont les Borgs ? Donc oui ses points m'interpellent sur le comportement de Picard !

Après effectivement tes points à toi sur son comportement ou celui de Starfleet Command envers lui s'articulent parfaitement pour faire pencher la balance !

Yrad a écrit :

Révélant donc avec force pertinence que le trauma de ST TNG 03x26+04x01 The Best Of Both Worlds n'a pas encore été pleinement guéri et a laissé des empreintes indélébiles dans la psyché pourtant crypto-vulcaine de Picard. C'est du réalisme psychanalytique élémentaire

Ouais en même temps qui ne serait pas traumatisé ? Hein ? mais c'est Picard, tout humain qu'il soit et non super-héros, après, enfin le visionnage de TNG, le voir être émotionnellement résistant aurait été aussi bon ! (?)

pour ce qui est du final, ST FC fut mon 1er contact à moi avec Picard et sa bande en 1998 durant mon service militaire, je ne connaissais que TOS en partie, et bah franchement j'avais vraiment pensé que ce seraient les Vulcains qui atterriraient.

Les propos de Buckaroo ne retirent rien de mon appréciation du film comme je le disais !


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#12 02-04-2013 18:22:16

scorpius
Nowhere Man

Re : ST TNG Mx02 Star Trek First Contact (Star Trek Premier contact)

yrad a écrit :

La révélation de l'existence d'une reine est un des nombreux retcons de ST FC, mais probablement le seul à être philosophiquement dommageable.
Ce n'est certes pas une incohérence (car la plupart des structures en réseau réclament au minimum un nœud ou un hub), et il a bien été précisé que la reine est une émanation du collectif et non son führer (donc le collectivisme ultime ne se transforme pas en fascisme ultime). C'est en outre un hommage au projet originel de Maurice Hurley pour les Borgs (qui devaient être des insectoïdes pourvus d'une reine).
Néanmoins, la reine de ST FC a fait perdre quelque chose aux Borgs de ST TNG en leur donnant un visage (car rien n'est plus effrayant qu'une terreur sans visage). Et la démystification progressive des Borgs dans ST VOY en fut l'inéluctable conséquence structurelle (mais finalement cette démystification n'est-elle pas foncièrement trekkienne ?).

Je me demande si First Contact n'est pas un peu inspirer par l'épisode de Doctor Who Genesis of the Daleks, je trouve qu'il y a quelques points communs mais comme inversés : La mission du Doctor qui doit empêcher la création des Daleks, mais se retrouve impliquer dedans, ça m'évoque les Borgs & l'UFP. Même chose pour Davros qui comme la reine avec les Borgs, personnifie la menace Dalek sauf que c'est un homme... Et la détermination de Picard rappelle aussi celle du Doctor (le Doc' est quand même bien plus "soft"). Y a aussi le background "conflit destructeur". (la WW3 pour Star Trek, le guerre entre les Kaleds & les Thals dans Doctor Who)

Après, c'est peut être pas du tout volontaire de la part de Braga & Moore.


SIRmZIH.gif

Hors ligne

#13 02-04-2013 18:44:14

yrad
admin

Re : ST TNG Mx02 Star Trek First Contact (Star Trek Premier contact)

IMZADI a écrit :

je n'aurai pas la répartie qu'a Buckaroo pour te répondre, mais ce que je trouvais moyen ou gênant dans le film, Buckaroo les sort de sa manche, alors représailles humoristiques ou pas, je me dis merde finalement ce film que je n'ai jamais perçu comme un 10/10, est-il surestimé car ce sont les Borgs ? Donc oui ses points m'interpellent sur le comportement de Picard !

Les "ludo-représailles" de Buckaroo m'amusent beaucoup, car d'une part je sais très bien que ST FC est son film ST préféré juste derrière son amour d'enfance ST II TWOK, et d'autre part le bashing reste un exercice plus stylistique que sémantique.
En adoptant un point de vue extérieur et gouailleur, il est très tentant de plaquer la colère anti-ST 2009 sur ST FC, au même titre qu'il est possible de rediriger les arguments anti-reboot vers les films d'Harve Bennett voire même vers la série ST TNG. Je me souviens encore d'Alain Carrazé qui nous reprochait ici même il y a quatre ans de ressembler à ces trekkies américains fétichistes qui s'étaient indignés en 1987 de l'arrivée de ST TNG... perçue comme une vile trahison mercantile de ST TOS.

Plus généralement, avec un peu d'esprit et beaucoup de mauvaise foi (ou l'inverse), il est possible de basher N'IMPORTE QUEL chef œuvre de l'histoire du cinéma (et des séries TV). Sur d'autres forums il y a quelques années, je m'étais défoulé à basher Close Encounters Of The Third Kind (et plusieurs autres monstres sacrés du même genre). Et je connais quelqu'un qui avait fait ça avec les films de Kubrick (fallait oser) ! mdr

IMZADI a écrit :

Ouais en même temps qui ne serait pas traumatisé ? Hein ? mais c'est Picard, tout humain qu'il soit et non super-héros, après, enfin le visionnage de TNG, le voir être émotionnellement résistant aurait été aussi bon ! (?)

Voir Picard stoïque et inébranlable aurait été flatteur assurément... mais bien moins réaliste, trop classique et statique finalement. C'est parce qu'ils sont tôt ou tard démystifiés, ébranlés, ébréchés... que les personnages du vrai Star Trek ne sont pas des superhéros.
Et à l'instar des évolutions et des métamorphoses, la puissance des démystifications tient à ce qu'elles sont rétroactives. Ainsi, découvrir la fureur et la détresse de Picard dans ST First Contact permet de redécouvrir sous au autre jour les saisons 4 à 7 de la série ST TNG.

Curieusement, l'un des points communs entre la plupart des films ST, c'est d'avoir à chaque fois brisé d'une façon ou d'une autre l'iconisme immaculé du héros en titre :
- ST TMP : Kirk qui magouille pour voler l'USS Enterprise à son capitaine légitime ;
- ST II TWOK : Kirk qui a manqué à toutes ses responsabilités en se foutant royalement du sort de Khan et de ses hommes abandonnés sans ressource sur un planétoïde ;
- ST III TSFS : Kirk qui devient durablement un hors la loi ;
- ST V TFF : Kirk qui prend un sacré coup de vieux et qui est un vrai no-life (au passage, jolie réponse aux propos de Shatner) ;
- ST VI TUC : Kirk qui se révèle affligé d'un racisme aussi viscéral que les comploteurs criminels eux-mêmes ;
- ST Generation : le crypto-Vulcain Picard qui se met à chialer en apprenant la mort violente de toute la famille qu'il a jamais eue et qu'il aura jamais ;
- ST FC : le crypto-Vulcain Picard qui dévoile derrière son équanimité légendaire une incurable blessure, celle que seul le viol de l'âme peut infliger ;
- ST Nemesis : le crypto-Vulcain Picard qui perd tous ses moyens dans un moment critique et se retrouve tétanisé devant la mort trash (et arthurienne) de son clone (et fils symbolique).

IMZADI a écrit :

pour ce qui est du final, ST FC fut mon 1er contact à moi avec Picard et sa bande en 1998 durant mon service militaire, je ne connaissais que TOS en partie, et bah franchement j'avais vraiment pensé que ce seraient les Vulcains qui atterriraient.

J'avais découvert ST First Contact lors d'un séjour aux USA durant l'hiver 1996-97, et ni moi ni aucun de mes accompagnateurs d'alors (pourtant tous trekkers) ne s'étaient doutés de l'identité des extraterrestres... car il en existe tellement dans Star Trek.

Mais je n'oublierai jamais l'émoi indescriptible qui s'était emparé de cette immense salle obscure de San Francisco où je me trouvais : les larmes, les cris de joie, et les interminables applaudissements à la fin. JAMAIS je n'ai retrouvé un pareil sentiment de communion collective durant n'importe quelle autre projection. C'est pour ça que beaucoup d'Américains ont parlé de Nativité trekkienne à propos de ST First Contact. joy

Et personne ne réussira à reproduire une magie pareille dans Star Trek, parce que ST First Contact fut le fruit d'une combinaison exceptionnelle, comme il ne s'en produit qu'une seule fois : un scénariste génial traversé par cent idées à la seconde (Brannon Braga), un amoureux fou de Star Trek (Ronald D. Moore), et une époque (bénie) où le vrai Star Trek triomphait dans tous les médias étatsuniens.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#14 02-04-2013 20:41:35

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TNG Mx02 Star Trek First Contact (Star Trek Premier contact)

Evidemment C'était un poisson d'avril lol   , pour moi Star Trek First Contact reste  un top franchise. Pour l'instant ( en attendant STID ) , mon second film favori de la franchise..
Je ne vais pas dire que je ne pense pas un traître mot de ce que j'ai écrit plus haut, c'est quelque part là dans mon inconscient. Ainsi  je pense avoir touché assez juste sur ce qui peut déplaire dans ce film.. Mais tout cela est rapidement balayé par le bonheur instantanée que me procure Star Trek First Contact.

Faisons preuve d'une honnêteté donc Evil Buck ne serait pas capable.
Star Trek Generations & Star Trek Insurrection sont les  films TNG les plus proche de l'esprit de la série TV , mais force est de reconnaître leur médiocrité .
On l'aura compris TNG ne posséde peut être pas en son sein, les forces nécéssaires pour engendrer  des films populaires à succés comme ce fut le cas de La Série Originale ..
TNG avait les armes pour faire un film à la TMP .. Mais là encore, le constat est sans appel : C'est une approche cinématographique de Star Trek qui ne remporte pas de grand succès, même auxprès des fans  .

TNG était donc obligé de passer par la case adaptation, faire du " Harve Bennett"   pour l'occasion.. & vous savez quoi ? Ca me plaît, c'est une idée provocante et décompléxé pour une série sérieusement étouffante et coincé du cul par moment.. Ici on lâche la vapeur avec une joie communicative qui fait plaisir.. Est ce que cela annihile les 7 saisons de TNG pour autant ?
Absolument pas, puisse que nous avons l'essence de ses personnages sur écran , même dans le cas d'un Picard poussé à l'extrême..
En conclusion , Star Trek First Contact fait au cinéma ce que la série ne se sera  jamais permis, tandis que TNG la série fait ce que Star Trek First Contact ne peut pas se permettre sur grand écran...
Fair Trade , comme on dit.

L 'intro  "Star Warsienne " C'est d'abord un rappel de la série TV, pour immédiatement entrer dans un univers cinématographique... La Bataille du sector 001 , je la  prend comme un cadeau , c'est le Wolf 359 que nous ne verrons jamais dans Best Of The Both Worlds.TNG.3 , ou trop peu vu dans Emissary.DS9.1.
& Arrêtons de nous voiler la face , les Cubes Borgs sont en quelque sorte les Death Stars  de l'univers Trek.. Qu'une sphère se dévoile enfin est un grand moment d'humour iconoclaste ...

Quand aux autres influences Aliens , Die Hard .. Sans jeu de mot, elles sont parfaitement assimilés.. Star Trek First Contact est un film de siège.. C'est pas Die Hard qui a inventé ce genre , et il faut être vraiment aussi con qu' Evil Buck pour croire que Star Trek peut réinventer ce type d'histoire...

Picard noyé dans l'alcool de la vengeance ?!!  Hellyeah !! Enfin on entre dans la partie obscure d'un personnage jusqu'ici trop parfait pour honnête ..
Bla, bla, bla !! Aussi génial que soit I , Borg.TNG.5 , ce n'est là qu'un versant du trauma de Picard.. Le plus beau , le plus noble..
A moins d'être un témoin de Jehovah  ou un cul bénit , on ne peut pas se contenter de ça. Il y a le côté obscur de l'humanité...
& qu'un personnage aussi propre et controlé que Picard pête un câble , je trouve cela encore plus intéressant qu'il fasse la chose que l'on attend moinsde lui.
Ainsi dans cette optique, les Borgs sont quasi obligés de se montrer " nasty".. Picard ne pourrait pas passer la frontière des ténèbres avec ceux de la série..
La Reine Borg ? c'est une idée essentiel et l'actrice qui l'incarne  ( Alice Krige ) et le maquillage sont excellent .. Les dialogues à ce niveau : " Ne succombes pas au péché de la chair " , j'en frissonne encore pour ce pauvre Data

Picard Rambo? Frak you , Frak Me !! .. C'est dans le texte : Picard marche sur les traces d' Achab.... & franchement la scène du lounge entre Lily et Picard n'aurait aucun sens, aucune valeur émotionnelle , si ce dernier n'avait pas pété un câble durant une heure et demie.. Reconnaître ses torts, c'est du Gene Roddenberry , du vrai... Pas le Gene Roddenberry qui devant le succès de sa franchise , s'est pris pour un gourou...
Ce Gene Roddenberry là , je l'emmerde, mais à un point ou vous ne l'imaginez pas ..

Pareil pour la scène finale du premier contact, ça n'a aucun sens, aucune valeur , si Zefram Cochrane était un homme parfait au départ.. Le présenter d'entrée alcoolique, intéressé, effrayé par son destin et le voir métamorphoser ( Métamorphosis !) par le premier vol  Warp.. Ca c'est humain , ça c'est Star Trek..

Pour le reste que soit l'action ou l'humour, ce ST First Contact montre des séquences jamais vu dans la franchise .. De Deanna Troi qui se prend une cuite à la téquila, jusqu'au départ du Phoenix au son du Magic Carpet Ride des Steppenwolf , je ris , je prend mon pied..


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#15 02-04-2013 21:45:34

yrad
admin

Re : ST TNG Mx02 Star Trek First Contact (Star Trek Premier contact)

Chose plutôt rare, je suis en gros d'accord avec ton "update", Buckaroo (hormis sur le prétendu caractère étouffant de ST TNG et quelques autres détails, enfin passons) !

C'est toujours un plaisir lorsque tu te fends d'une analyse honnête ! Si, si ! smile
Et là, pour ST First Contact, tu réussis à ne dénaturer ni la psychologie des personnages, ni le sens des scènes, ni le contenu réel du film !!! eek
Par-delà l'humour, l'originalité, et le décalage que cultive bel et bien ST FC, il est en effet question comme tu l'écris d'êtres humains (et non de superhéros), d'imperfection, de partie obscure de l'humanité, de reconnaissance de torts, de traumas, d'évolution, de métamorphose… bref, tout ce qui fait (entre autres) l'essence philosophique de Star Trek.

Bien dommage que tu ne sois pas capable d'avoir le dixième de cette honnêteté lorsqu'il est question de ST 2009 ! sad
N'importe quels paralogisme, sophisme, et autre aporie deviennent alors de mise pour tenter de justifier tout ce que Bad Robot fait : tu inventes dans le reboot un fond qui n'existe pas, tu "super-héroises" rétroactivement les personnages de la franchise, tu remodèles à loisir l'esprit de TOS et le sens de 40 ans de ST, et j'en passe… rolleyes

Quand bien même le forum aurait besoin d'animation... avec ou sans épithète "Evil", Buckaroo est décidément d'une nature bien duale ! dual


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#16 04-04-2013 16:54:57

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TNG Mx02 Star Trek First Contact (Star Trek Premier contact)

IMZADI a écrit :
bound a écrit :

Le pire c'est que tu as presque raison.

Ouais un peu d'accord.
Pour Picard même s'il fallait le transformer en popcorn movie, je reconnais que j'ai toujours été gêné par ce  trop grand changement avec la série.

C'est le gourou Gene Roddenberry qui refusait toute part d'action  à Picard, et laissait à Riker tout le fun des away mission..
C'est ridicule, le fauteuil de Capitaine , c'est pas pour te la couler peinard pendant que les autres font tout le boulot..
Je trouve à ce niveau TNG et Picard très frustrant..
Une fois le gourou très malade , puis mort, les scènaristes ont commencé à faire mouiller le maillot à Picard.. Captain's Holiday.TNG.3 ,Sins Of The Fathers.TNG.3 , l'opération Black Ops de Chain Of Command.TNG.6 ou l'épisode "Die Hard " , Starship Mine.TNG.6 ont prouvé que Picard pouvait être un personnage d'action , et Patrick Stewart crédible en last action hero ...

A l'origine dans Star Trek First Contact , les rôles étaient inversés.. Riker restait sur l'Enterprise à combattre les Borgs, et Picard sur Terre avec Cochrane.Quleque part cela aurait été plus dans l'esprit de la série TV. C'est Patrick Stewart en personne qui a demandé ce changement .. Si on était resté sur le schéma précédent , nous n'aurions alors eut  qu'un piètre remake de TBOTBW . Avec cette inversion des rôles , il y a une dramaturgie plus forte.. Picard est un homme violé , Riker ? C'est juste un rematch  pour lui, pas un combat pour son âme et son coeur..       

- l'amiral qui le met au placard de l'action. Etrange si Picard est perçu comme instable pourquoi lui avoir laissé le big-D puis lui donner le super-E ?

Ils le mettent au placard juste en se qui concerne le Borg ... Aussi noble, belle,  humaine que soit sa décision d'épargner Hugh dans I Borg.TNG.5 .. Elle prête tout de même à discussions. Il a perdu un avantage tactique sur une espéce dangereuse et menacante, incapable de négocier à ce moment de l'histoire..
Imaginons que le plan établi fonctionne, en détruisant les Borgs, ils sauvent ainsi des milliards de vie dans la galaxie.. L'autre versant de la pièce, en laissant Hugh vivre, les Borgs ont l'opportunité de continuerà  faire des milliards de victimes..
Quelque part son action dans I Borg.TNG.5 , légitimise la position de l' amirauté à son sujet vis à vis des Borgs.. Est il capable de prendre les bonnes décisions, même les pires envers un ennemi implacable ?
Picard  est même remis en cause pour ça  dans la série ( Descent part I.TNG.6 ).

- comme par hasard, il est le seul à comprendre le collectif et donc à le stopper...

Il est à ce moment de l'histoire le seul humain de Starfleet à s'être remis d'une assimilation..
Le fait qu'il entende le bourdement du collectif renforce son traumatisme d'un point de vue purement dramatique .. Il peut être aussi vu comme une tactique de la reine qui souhaitait la destruction du Cube , elle s'en sert comme d'un leurre pour envoyer la sphère dans le temps.. C'est aussi ambigue.. Elle souhaite le retour de Locutus..En attirant Picard, elle attire Locutus..


Après c'est un peu trop Picardodata-centré.

Le plus grand duo de TNG , c'est la relation Picard/ Data... C'est même le coeur de la série..C'est comme si tu demandais qu'un film TOS ne soit pas trop Kirk/Spock centré. C'est une abberation.
TNG , c'est 3 personnages forts qui nous sautent aux yeux  : Picard / Data/ Worf..
Worf est un personnage solitaire, il n' y a que peu de binôme ou il serait plus fort en tant que personnage..

Le reste, ça n'arrive pas à la cheville de la relation Picard/ Data. Tu ne peux pas tenir tout un film sur par exemple : Geordi/ Data , Riker /Troi ou Bev' / Picard..

Dans Star Trek First Contact , chaque personnage à sa scène, ce qui n'est pas le cas des 3 autres films TNG , ou le ratio est plus déséquilibré.
Prenons juste le personnage le moins fort de la série : Beverly Crusher. Elle a une scène formidable avec Lily qui capture l'essence du personnage.. Lily demande pourquoi tout le monde suit Picard dans sa vendetta, Beverly lui rétorque : " c'est le capitaine, on lui obéît " , et c'est ça Beverly / Picard.. C'est peut être une amie de 30 ans, mais jamais elle ne se permettra de remettre en cause son Jean Louc, comme Bones peut le faire pour Kirk.


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#17 04-04-2013 19:39:46

yrad
admin

Re : ST TNG Mx02 Star Trek First Contact (Star Trek Premier contact)

Dis, Buckaroo, tu répètes presque mot pour mot (ou reprends à ton compte) ce que j'ai écrit mardi 2 avril, comme si je n'avais pas déjà répondu par le détail aux arguments d'Imzadi !!! eek
C'est à ce demander si tu tiens compte de mes posts… rolleyes

Buckaroo a écrit :

C'est le gourou Gene Roddenberry qui refusait toute part d'action  à Picard, et laissait à Riker tout le fun des away mission..
C'est ridicule, le fauteuil de Capitaine , c'est pas pour te la couler peinard pendant que les autres font tout le boulot..
Je trouve à ce niveau TNG et Picard très frustrant..

Ce n'était pas l'expression de l'idéalisme de Gene Roddenberry, mais au contraire de son réalisme lorsqu'il a développé ST TNG !
Dans aucune force maritime du monde réel (le modèle conceptuel de Starfleet), les pachas (comme on les appelle) n'accompagnent les détachements. Parce qu'il serait stratégiquement aberrant de risquer la vie du plus haut gradé. Le capitaine n'est supposé se sacrifier (par "noblesse") que lorsque le vaisseau est perdu. Mais en dehors des "no win scenarios", la vie du capitaine est la moins "expandable" de toutes.

Par extension, que le personnel de la passerelle (pourtant le plus vital dans le fonctionnement d'un vaisseau !) soit de toutes les aways missions, cela demeure à ce jour l'une des pires invraisemblances de tout le Trekverse ! Et sur ce plan, les cinq séries ST font presque jeu égal. cry
C'est un travers qu'avait pertinemment déploré Ronald D. Moore... et qu'il a eu la très bonne idée de ne pas reproduire dans BSG 2003, où comme dans le monde réel, c'est le personnel le moins gradé qui expose sa vie en priorité (ainsi, exit la grosse hypocrisie des red shirts).
Car pour mémoire, partir en mission au sol sur des planètes inconnues, c'est d'abord une prise de risque avant d'être une partie de fun.

Buckaroo a écrit :

A l'origine dans Star Trek First Contact , les rôles étaient inversés.. Riker restait sur l'Enterprise à combattre les Borgs, et Picard sur Terre avec Cochrane.Quleque part cela aurait été plus dans l'esprit de la série TV. C'est Patrick Stewart en personne qui a demandé ce changement .. Si on était resté sur le schéma précédent , nous n'aurions alors eut  qu'un piètre remake de TBOTBW . Avec cette inversion des rôles , il y a une dramaturgie plus forte.. Picard est un homme violé , Riker ? C'est juste un rematch  pour lui, pas un combat pour son âme et son coeur..

L'origine de cette permutation est plus complexe qu'une simple demande de Patrick Stewart.
En fait, dans la première mouture du script de Braga & Moore, Cochrane avait été tué dans le bombardement borg, et Picard restait sur Terre pour le remplacer et ainsi permettre à l'Histoire de s'accomplir (selon le modèle de Ben Sisko -> Gabriel Bell dans ST DS9 03x11+03x12 Past Tense).
Mais Rick Berman s'est opposé à ce ressort-là (par crainte du rip-off de Past Tense et par désir d'impliquer le formidable James Cromwell) ! Et c'est alors que l'idée de la permutation a germé dans les esprits de Braga & Moore pour offrir à Picard une catharsis puis une rédemption...


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#18 04-04-2013 20:04:23

mypreciousnico
Who ?

Re : ST TNG Mx02 Star Trek First Contact (Star Trek Premier contact)

yrad a écrit :
Buckaroo a écrit :

A l'origine dans Star Trek First Contact , les rôles étaient inversés.. Riker restait sur l'Enterprise à combattre les Borgs, et Picard sur Terre avec Cochrane.Quleque part cela aurait été plus dans l'esprit de la série TV. C'est Patrick Stewart en personne qui a demandé ce changement .. Si on était resté sur le schéma précédent , nous n'aurions alors eut  qu'un piètre remake de TBOTBW . Avec cette inversion des rôles , il y a une dramaturgie plus forte.. Picard est un homme violé , Riker ? C'est juste un rematch  pour lui, pas un combat pour son âme et son coeur..

L'origine de cette permutation est plus complexe qu'une simple demande de Patrick Stewart.
En fait, dans la première mouture du script de Braga & Moore, Cochrane avait été tué dans le bombardement borg, et Picard restait sur Terre pour le remplacer et ainsi permettre à l'Histoire de s'accomplir (selon le modèle de Ben Sisko -> Gabriel Bell dans ST DS9 03x11+03x12 Past Tense).
Mais Rick Berman s'est opposé à ce ressort-là (par crainte du rip-off de Past Tense et par désir d'impliquer le formidable James Cromwell) ! Et c'est alors que l'idée de la permutation a germé dans les esprits de Braga & Moore pour offrir à Picard une catharsis puis une rédemption...


Ça permet aussi de semer le doute quand à savoir si l'apparition de Cochrane dans TOS appartient  à la même ligne de temps. En d'autres termes est-ce que la nativité Trekkiene c'ets toujours faite avec les Borg ou FC met-il en scène une véritable modification du temps.
J'ai toujours trouvé cette ambiguïté passionnante smile
Une ambiguïté qui n'existe d'ailleurs pas pour ST ENT, puisqu'il est clairement précisé que les Borgs étaient présent pendant le Premier Contact

Hors ligne

#19 05-04-2013 05:16:03

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST TNG Mx02 Star Trek First Contact (Star Trek Premier contact)

L'interlude du jour: 5 avril 2013-2063, plus que 50 ans avant le premier contact vulcain.

521px-Vulcan_captain%2C_first_contact.jpg

Dernière modification par IMZADI (09-04-2013 22:29:58)


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#20 16-06-2013 20:31:41

Alexander_R
membre

Re : ST TNG Mx02 Star Trek First Contact (Star Trek Premier contact)

En venir à cracher sur First Contact pour légitimiser le viol effectué par Abrmas, c'est moche...


Time is a companion that goes with us on a journey. It reminds us to cherish each moment, because it will never come again. What we leave behind is not as important as how we have lived.

Hors ligne

#21 17-06-2013 14:07:59

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TNG Mx02 Star Trek First Contact (Star Trek Premier contact)

Je ne cherche pas à légitimiser le ST d'Abrams , juste à le défendre..
Parce que je vous trouve sévérement injuste envers ce Star Trek post moderne .. Je  n'ai jamais vu un tel jeu de massacre depuis Evil Buck sur Enterprise ! lol
Je veux comprendre.

Je ne crache pas sur Star Trek First Contact , c'est un Star Trek de chevet, un indéboulonnable  ( éternel second derrière TWOK ) .. C'était bien une farce , histoire de démontrer les contractions qui m' habite et nous habitent ..
Parce que de manière inconsciente, je comprend le rejet de certains pour ce film .. Voilà pourquoi je comprend la position de Trekker comme notre ami Warp 9 & je la respecte totalement :
Il n'a pas tort .. Il a même les bonnes raisons de son côté.
En tant que pur fan de la série TV TNG , ce film peut être vécut comme un calvaire  , une injure , un gâchis ..
Faire un " zombie flick" , transformer Picard en Last Action Hero avec la plus métaphysique & intelligente série Trek  ce n'est pas lui rendre hommage .. TNG avait tout les ingrédients pour faire du Trek à la TMP..
Mais voilà,  un peu comme tout le monde je prend un pied monumental devant ce film , malgré les entorses faîtes à TNG la série.

Star Trek First Contact est un peu "My Last Battlefield" .. J'expliquerai ce combat en détails lorsque je reverrais le film ..


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#22 26-08-2013 23:17:02

dl500
TOS Forever

Re : ST TNG Mx02 Star Trek First Contact (Star Trek Premier contact)

10 pour le meilleur film de la franchise TNG.

Quelques remarques:

Au moins on n'a pas le temps de s'ennuyer, ça démarre direct, un peu trop vite d'ailleurs.
En une heure quarante on a le droit à tout!

Sinon on y découvre l'Enterprise E, dont je déteste toujours autant le design, beurk, aucune originalité. Et pas mieux en passant pour le NX 01, qui s'en inspire plus que fortement.

Retour en caméo de personnages de la série: Alicia Ogawa et l'infirmier sans nom sont présents ainsi que Barclay et Rosy de Dixon Hill.
Bon on n'échappe pas au médecin holographique, Voyager étant sur les écrans à ce moment là mais ç'est plutôt bien amené.

De l'humour, de l'action, du suspense, des références chronologiques et un respect du canon. Tout y est.

Reste une mise en scène sans relief, encore une utilisation à outrance de Data (dans le précédent c'était le visor de Geordi, on n'échappe pas à ses marronniers), Riker, Troi, Worf, relégués à des seconds rôles (mais quelques bonnes répliques cependant) et trop peu de présence de Beverley.

La fin à la "T2", toujours aussi moyenne.

Et une erreur de montage: à la fin de l'affrontement sur la coque, ils sont 3 en combinaison spatiale à retourner à bord. Pourtant il ne reste que Worf et Picard.

Que deviennent les capsules de sauvetage arrivées sur Terre??? Rien d'expliqué.

J'ai passé un bon moment, même si encore une fois le film est trop court.

Dernière modification par dl500 (26-08-2013 23:26:53)


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#23 24-10-2013 14:16:24

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TNG Mx02 Star Trek First Contact (Star Trek Premier contact)

Star Trek First Contact (revu en 2013 )

star-trek-8-first-contact-1996.png

Le moins que l'on puisse dire , c'est que Rick Berman et ses scénaristes Ronald D.Moore et Brannon Braga ont détruit l'esprit de TNG dans les grandes largeurs avec le dernier film  . De quoi avoir sérieusement la haine contre eux. Mais bon soyons honnête , ce n'était pas comme si la série TV n'avait pas eu une fin digne de ce nom : All Good Things..  tout de même ..
TNG est bel et bien  mort ! Alors vive TNG !!.. Autant désormais s'éclater & faire toute ces choses que l'esprit et le carcan télévisuel nous empéchaient de faire jusqu'ici..

Voici donc l'esprit fun  qui habite désormais Star Trek First Contact ! Le baroud d'honneur ! le chant du cygne de TNG ! Le dernier hourrah avant le  triste trépas !
Autant dire le seul objet  culte des films TNG ...

Mais il n'y a pas de secret derrière un tel tour de magie !
Arrêtons de nous voler la face, Rick Berman reprend ici la formule de la Trilogie Harve Bennett ( voyage dans le temps, la Terre, histoire de vengeance, un méchant charismatique, le mélange dark n'gritty / comedy ) et l'adapte à TNG. Tandis que leur côté, les scénaristes se font plaisir à piocher  allégrement dans Star Wars & Aliens  .. Mais de tout cela on s'en fout royalement, tant  ce film vous saisit  immédiatement à la gorge ( le tétanisant cauchemar de Picard !) pour ne plus vous lâcher jusqu'à la dernière image ( le premier contact )..  son début et sa fin parle pour lui , Star Trek First Contact n'est rien que ça.  Un fabuleux ride entre rêve et  cauchemar éveillé qui ne perd pas une seule seconde à tergiverser. Il vous frappe directement au coeur avec une telle générosité,  qu'on en vient non pas à excuser les écarts pris vis à vis de la série TV, mais tout simplement à les oublier..

borg-battle.jpgdorn-capchair.jpg
Quoi Star Wars ?!.. On s'en fout.. Cette bataille était un bon jour pour mourrir !

Il faut à peine 15 minutes à Jonathan Frakes pour lancer les hostilités.. 15 minutes de pur bonheur entre le cauchemar de Picard ,  l'attaque "Star Warsienne" du Secteur 001 & le voyage dans le temps qui conduit tout ce beau monde dans le "passé futur" . Leur passée, notre futur : 2063 l'année du Premier Contact.  Dés lors , le film se divise en deux parties , abordant chacune un genre que tout oppose, mais qui par une écriture malicieuse & un excellent montage se répondent l'une à l'autre. Entre la folie vengeresse de Picard sur l'Enterprise et le manque de confiance de Zefram Cochrane sur Terre. Tout concorde pour dérouler un véritable chemin de croix ( ou de rédemption ) pour que n'échoue pas la scène finale tant attendue: La Nativité de l'univers Star Trek.

La première partie_ n'ayons pas peur des mots, est un pur film d'horreur :  Night of the Living Dead in Space. First Contact transforme le Collectif Borg en un essaim de zombie qui envahit peu à peu le tout beau et cinégénique Enterprise E. Sur ce plan, Jonathan Frakes livre le produit attendu, pas chiche en visions d'horreur ,  d'instant  de suspens et d'action dans la pure tradition du Zombie Flick.. Mais étonnement le métrage vire doucement vers l'horreur gothique, grâce à l'érotisme SM que dégage  la Reine Borg ( vénéneuse Alice Krige ) , l'attraction principal qui torture ce pauvre Data pour qu'il succombe aux "péchés de la chair" ..Certains pourrait crier au scandale devant cette création ( merci James Cameron wink ) qui contredit l'idée même du collectif Borg de la série... Mais on s'en fout royalement.. La Reine Borg bouffe littéralement l'écran et devient instanténement culte..
Star-Trek-8-Borg-queen.jpg
"Go ahead, Data. We won't stop you. ...Do it. Don't be tempted by flesh. ...Are you familiar with physical forms of pleasure?"

De péchés contre TNG, il n'y a que ça avec une joie et une liberté qui me fait plaisir à voir. Pour un impie Trekkie tel que moi, c'est du pain béni  lol . Comme par exemple Picard noyé dans l'alcool de la vengeance prêt à en découdre avec les Borgs , quitte à sacrifier ses principes, son équipage , son vaisseau.  Achab n'est pas loin ( merci Nick Meyers wink  ). Cette attitude inadmissible de sa part  aurait put détruire le personnage, si Patrick Stewart n'habitait pas son rôle aussi intensèment  , et si il n'était pas contre balancé par un formidable personnage qui accompagne son voyage au bout de l'Enfer : Lily Sloane une scientifique de 2063 qui réprésente la pureté des pionniers, celle que Picard est entrain de perdre dans sa vendetta macabre. Le point culminant de leur relation est la scènes des navires brisés, Lily Sloane ( merveilleuse Alfre Woodward ) fait sortir toute la haine de Picard : Si sa poitrine avait été un canon, son coeur aurait été le boulet  ( hellyeah !! grin ) .. Une scène qui a chaque fois me met sur les rotules & nous rappele ce qu'est le coeur de ces " Star Trek Into Darkness" : Ne jamais perdre de vue ce que nous sommes, ni les monstres que nous pourrions devenir.
a4095bad33b12f519270859710588de2df8ac4f0.jpg25-greatest-star-trek-movie-moments-24.jpg
"Oh, hey, I'm sorry! I didn't mean to interrupt your little quest. Captain Ahab has to go hunt his whale!".. Picard se prend une vérité venue du passé que même son équipage n'oserait lui avouer.

La seconde partie qui se déroule sur Terre est quand à elle beaucoup plus légère, une comédie dramatique , avec pour vedette Zefram Cochrane l'inventeur du Warp Speed .. Très vite l'Away Team composée de Riker , Troi et Geordi se rendent compte que la légende n'est pas à la hauteur de la réalité.
Z. ( prononcé Zi pour les intimes  ) est un savant excentrique rongé par l'alcool et cupide, loin du héros mondiale que laisse entendre l'Histoire .. On reconnaîtra ici toute la patte iconoclaste de RDM qui prend d'énormes largesses avec le personnage de la série TV..  Mais finalement pas tant que ça, puisse que dans Metamorphosis.TOS.2 , Cochrane était une personne qui aimait la solitude, et fuyait le succès et la reconnaissance comme la peste.. Ce qui  expliquerait son comportement dans le film, drôle et touchant à la fois..  C'est tout le génie de RDM & Brannon Braga d'avoir fait des personnages de 2063, des gens si proches de nous avec leur bonté et leur irrésistible faiblesses.. Zefram Cochrane illlumine les scènes sur Terre, grâce à la performance tout à fait délectable de James Cromwell.
Cochrane2063.jpgcochrane.jpg
Zefram Cochrane, un homme pas à la hauteur de son destin.. Mais son destin  va se rapeller à lui pour le décuiter..A coup de  phaser ! lol

Les deux parties finissent par se réunir avec l'envol du Phoenix.. Grâce à l'aide des "future guys"  , Cochrane accomplit son destin et de son côté,  grâce à l'aide de Lily , Picard ne sombre pas dans les tènébres, &  accomplit un acte purement héroïque en venant secourir Data des mains de la perfide Reine Borg.. Ca sent le dernier acte Ripley/ Newt d' Aliens, si d'un autre côté , la scène ne faisait que rendre la pareille au final de The Best Of The Both Worlds, ou c'était Data qui virtuellement était venu tirer Picard des griffes du collectif.. On pleurera une nanoseconde la fin de la Reine Borg. Il n'y a pas à dire : Elle était unique. (nan! je ne dirais rien sur ses apparitions dans Voyager mdr ) ..

Spectacle fun , haletant et intime à la fois, ou tout les personnages se lâchent enfin avec un régal de chaque instant ( Deanna pêté à la tequila lol  , Worf qui peut enfin vider son chargeur à volonté : assimilated this ! ect.. lol ) , rempli de référence et de in joke sur le ST des années Berman, Star Trek First Contact se finit par la scène tant attendue du Premier Contact, bercé par un thème de Jerry Goldsmith d'une beauté romantique inégalée.
Un moment de pure magie loin de celui de Close Encounters Of The Third Kind  mais du Star Trek, le pur, c'est à dire le plus décontracté, le plus humain possible .. Humains et Vulcains se serrent la main dans un moment solennel, Picard et les siens tirent leur révérences devant leur futur qui se met en marche.. & la belle image de ce futur idyllique se conclure en coulisses, sur un moment simple et humain : Vulcains et humains apprennent à se connaître dans un bar, autour d'un verre de téquila et d'un juxe box crachant du Roy Orbison.. That's my somekind of Star Trek !!! ok

best-star-trek-movies-first-contact-15.jpg
Tout l'esprit du premier contact, la nativité de Star Trek ..Du bodly go chargé de romantisme solennel et d'un sens de la  dérision savoureux : Humain ultimement.

Un Star Trek 100% adulte ,   sérieux, studieux, crédible, naturaliste??!! Arrgh BEURK  .. Ca sera sans moi ! Allez Mr Jerry Goldsmith envoyez la musique !! love  :

Flash required



TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#24 10-03-2016 14:25:20

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TNG Mx02 Star Trek First Contact (Star Trek Premier contact)

Et oui en cette année 2016 , nous ne fêtons pas que le 50 éme anniversaire de La Série Originale , mais aussi le 20 éme anniversaire de Star Trek First Conctact, le meilleur film TNG et sans nul doute , dans le tiércé gagnant des films ST.


Star-Trek-First-Contact-Movie-Poster.jpg

C'est non sans une certaine appréhension que je l'ai revisionné hier soir ..
Il faut dire que j'avais regardé le mois dernier Star Trek Generations & que je fus échaudé devant ce téléfilm affligeant ( ah c'est un film me corrige t'on ) .. Soporifique, assomant comme un discours de François Fillon.. J'ai eut l'impression que le bouzin avait pris un sacré coup de vieux .. Que c'était péniblement regardable même pour un trekkie de mon espéce ..

J'ai donc eut peur que Star Trek First Conctact soit atteint par l'âge , beaucoup moins que Generations ..Mais tout de même , j'avais l'impression que j'allais perdre quelque chose de précieux avec ce film ... cry

Mais il n'en fut rien !  ouf ! hello

La surprise était même au rendez vous .. Oui 20 ans plus tard , Star Trek First Conctact tient vraiment le coup : Il est inoxydable. Comme le bon vin, il  vieillit bien , trés bien..
J'avais peur de reconnaître la facture télévisuelle de Jonathan Frakes.. Mais je fus stupéfait de constater que ce film n'avait rien perdu de sa valeur hautement cinégénique .. Retrouvant dans mon salon , les sensations que j'avais eut en salle en ce mois de mars 1997 ( bon sang , ça me rajeunit pas oldy ).

Franchement, je ne suis pas prêt de lui retirer sa seconde place dans mon top film Star Trek personnel , j'ai presque envie de le citer parmi mes films SF favori..
J'ai relu l'avis que j'avais donner en 2013 , je n'en changerai pas un traîte mot .. Sauf pour dire que ça ne vieillit pas du tout . Seul la pellicule trahit son âge , mais les SPFX de John Knoll , le score de Jerry Goldsmith , le script de Braga et RDM pourraient encore passé pour moderne.. Même si l'approche du matériel est la même , je trouve celle ci plus pertinente , plus Trek que celle de JJ Abrams..
Faut dire que ce film vient du sérail et qu'on ne fera jamais mieux que la scène de la nativité .

Voilà donc mon avis sur le 20 ème anniversaire de Star Trek First Contact , un peu en avance ( c'est novembre 2016 ).
J'espére que pour l'occasion, vous le (re) visionnerez et  que vous retrouverez les mêmes sensations que j'ai eut ..

Le temps n'a pas de prise sur ce film ..


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#25 11-03-2016 00:06:46

Florient
membre

Re : ST TNG Mx02 Star Trek First Contact (Star Trek Premier contact)

À mon avis, Star trek First Contact est le meilleur film de tous les films de la série. Il faut parfois ne pas trop intellectualiser, croire en la bonne foi des auteurs et laisser aller son imagination. Ce qui  compte quand je visionne du Star trek, c'est que le charme ne soit pas rompu. Je dois dire que la nouvelle mouture de J.J. Abraham, bien que spectaculaire, ne m'émeut guère.

Hors ligne

Pied de page des forums