ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#51 15-04-2019 16:00:04

Haeresis
membre

Re : Le futur de Star Wars - Menaces et espoirs sur la saga

Bon, en attendant, une video concernant The Mandalorian. Il n'y a pas de version nette, même le live sur la chaîne officielle a dissimulé la vidéo. Pas très logique et malin je trouve. Va falloir se contenter de ça pour le moment.


Flash required


Humans are weak, and make mistakes. What's wrong with that ? We're not machines.  Captain Hijikata - Yamato 2202

Hors ligne

#52 15-04-2019 16:21:09

Prelogic
Legaliste

Re : Le futur de Star Wars - Menaces et espoirs sur la saga

Cette bande-annonce dit beaucoup de choses, notamment sur la manière dont Lucasfilm envisage son sujet depuis quelques années. A commencer par cette forme de réappropriation culturelle qui ne s’embarrasse pas de réécrire sa propre histoire, pour donner au final l’impression d’un amateurisme total. Ceci alors même que toutes les clés d’un avenir serein étaient là, et qu’il suffisait de « faire confiance » aux artistes et aux créatifs plutôt qu’à une logique d’exploitation de licence qui donne au final une triste image de cet univers de fiction.

Résumons-nous : le 20 janvier 2015, nous apprenons que les idées de George Lucas pour l’Episode VII sont rejetées par Disney. Le choix est fait de partir d’une page blanche avec JJ Abrams et Lawrence Kasdan : « Les idées que j’ai vendues à Disney… ils ont pris la décision de ne pas s’en servir. Ils vont développer leurs propres idées ». S’en suit la même année, quelques semaines avant la sortie du Reveil de la Force, une mise au point déchirante du principal intéressé qui compare Disney à des esclavagistes blancs. Lucas en profite pour dire qu’il regrette l’orientation « vintage » donnée au film (et, comme nous le verrons par la suite, à l’ensemble des projets de Disney pour la poursuite de l’exploitation). En 2018, Lucas aux côtés de James Cameron pour l’émission « Story of Science Fiction » donne davantage d’indications sur la manière dont il envisageait la « conclusion » de l’arc Skywalker. On le sentait plus proche d’une vision universelle et cosmogonique pour clôturer cette aventure, à l’instar de ce qui avait été initié avec la prélogie et les midi-chloriens : « Mais bien sûr, beaucoup de fans auraient détesté ». Au-delà de ces quelques interventions publiques, Lucas ne s’exprime plus, ou sinon par la voix de sa porte-parole Connie Wethington. Ses conversations téléphoniques avec Mark Hamill sur l’avenir de la saga sont également un mystère, que Hamill ne souhaite par dissiper.

Avec la mise en ligne de la bande-annonce de l’Episode IX (qui a connu plusieurs déboires, dont l’éviction de Trevorrow), JJ Abrams, déclare avoir « consulté » George Lucas : « Nous avons eu des discussions entre nous, puis nous avons rencontré George avant d’écrire le scénario. Ces questionnements étaient concrets, pas des débats : il nous faut regarder l’immensité de l’histoire en face et essayer d’y trouver une conclusion favorable ».

Voilà où nous en sommes à l’heure actuelle. A essayer de trouver une conclusion favorable au dernier moment, en rappelant Lucas à la dernière minute pour discuter sur un coin de table.

Pour le reste, je rejoins la plupart des avis sur l’aspect formel de cette bande-annonce : l’impression d’assister à un joli produit formaté, terriblement consensuel, ne montrant rien qui puisse réellement avoir du sens d’un point de vue cinématographique. Quand Lucas filmait la course de modules en vue subjective, il se débarrassait des entraves technologiques et proposait enfin au public une authentique expérience immersive, un spectacle total. Cela voulait dire quelque chose pour lui, mais cela annonçait déjà l’avenir proche du cinéma, aujourd’hui envahi par les incrustations numériques que plus personne dans le public ne conteste.

A force de vouloir « faire comme la trilogie classique », à force de regarder dans le rétroviseur et ne plus regarder devant soi, on finit par se cogner. C’est ce qui arrive, visiblement, à JJ Abrams qui essaye bien de nous glisser subtilement quelques éléments de langage prélogiques pour donner du liant à une vision conceptuelle d’une pauvreté affligeante, ruinée par une logique de production terriblement suffisante et arrogante. Du sable, un Tie-Fighter, un A-Wing et une mini barge à voile, ainsi que les restes de l’Etoile de la Mort et les ricanements de Palpatine.

La seule chose plutôt inspirée, c’est probablement le titre : imaginez un instant ce que cela aurait pu donner sous la supervision de George Lucas. La comparaison est douloureuse.

Je crois que c’est le philosophe Kant qui disait : « Soit on a un prix, soit on a une dignité ». Il est temps que Star Wars retrouve le chemin de la dignité et s’écarte de la tentation de l’argent facile, sur une simple réputation de marque ou sur un quelconque rapport à « l’émotivité » du spectateur face à quelques trémolos lyriques.

En ce qui me concerne, il est temps de passer mon tour. Je n’éprouve pas le besoin impérieux d’en savoir plus, et je souhaite toujours à l’univers de Star Wars un destin plus réjouissant et inspiré que ce l’on nous offre à l’heure actuelle.

Dernière modification par Prelogic (15-04-2019 16:27:09)


Sans_titre_3.png
« En général, je ne réfléchis pas en termes d’hommage. Quand tu démarres un projet, tu essayes d’imaginer quelque chose de différent, tu ne tentes pas de reproduire le passé » - Phil Tippett.
« La contre-culture ne viendra pas d’une institution d’État, ni d’une major hollywoodienne. Elle n'appartient à personne. » - Rafik Djoumi.

Hors ligne

#53 15-04-2019 18:03:45

matou
modérateur

Re : Le futur de Star Wars - Menaces et espoirs sur la saga

J’avais dit qu’avec Disney, SW allait s’affadir et perdre ce qui en a fait un élément de la pop culture.
Et que Lucas serait réhabilité.
Ben en 4 ans c’est fait. SW n’est plus qu’in’produit d’appel comme un autre (prestigieux) pour fourguer du 7$ par mois...
Et le Lucas tant décrié (par Pegg) est donc maintenant consulté (et non plus Pegg).

Bonus: alors ils sont où les « practical » ? Il y a quatre ans c’etait dans toutes les bouches lors de la promotion. Pour un retour vers l’esprit originel SW que la Prelogie avait mis de côté.
Non sérieusement, 4 ans c’est pas si vieux. Alors pourquoi ce n’est plus hype? Pourquoi aucun journaliste ne pose la question?

Hors ligne

#54 15-04-2019 18:18:44

dl500
TOS Forever

Re : Le futur de Star Wars - Menaces et espoirs sur la saga

Tout à fait d'accord.
Lucas a fait un énorme doigt d'honneur aux "fans" et aux "critiques". Vous ne vouliez plus de moi? Ok, vous aurez pire. Et tout ça en 4 ans. Et 5 films bien en dessous des précédents.
Que de la nostalgie dégoulinante, aucune prise de risques, on toise le créateur en pensant faire mieux et?
-un film n°7 oubliable (et oublié?) qui n'apporte rien , ne raconte rien.
-un 8 qui divise plus qu'il ne rassemble et qui détruit son propre précédent. Un acteur principal qui vomit sur ce qu'il a du jouer et ce qu'on a fait de son personnage. (impec la promo non?)
-Un 9 qui essaie de recoller les morceaux d'une trilogie non réfléchie à la base avec aucun script global, toujours en regardant en arrière…
-un spin of entre le 3 et 4 sympathique et (trop?) respectueux qui finalement n'apporte rien si ce n'est du visuel et encore (trop) de clins d'œil à la trilogie classique.
-un second spin off inutile qui démystifie un personnage qui n'en avait absolument pas besoin, avec des recasts ratés.

Ok, what else?
Je garde précieusement mon coffret Blu-ray des 6 films Lucasiens, et je regrette à jamais que son auteur ait vendu la dernière trilogie. On ne aura JAMAIS ce que cela aurait donné, et on ne reverra JAMAIS le trio d'origine ensemble. C'était bien la peine JJ de faire cette photo du casting original pour nous faire saliver pendant l'écriture du 7...
Blasé, dégouté, en fait pleins de termes viennent s'ajouter maintenant.
Merci Disney...c'est quoi la suite avec le rachat de la FOX? On détruit Alien (c'est déjà fait avec Ridley Scott en fait), les Mutants, et j'en oublie…

Je me fout de ce dernier film...mais comme beaucoup, j'espère qu'il relèvera (un peu) le niveau.

Dernière modification par dl500 (15-04-2019 18:20:37)


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#55 15-04-2019 19:17:27

Oberon
Section 31

Re : Le futur de Star Wars - Menaces et espoirs sur la saga

D'accord avec ton analyse, dl500, mais pas avec ta conclusion.
Tu espères que le 9 va relever le niveau, moi pas. Déjà parce que cela sauverait l'image de JJ, et que vu le mal qu'il a fait, il ne le mérite aucunement. Je souhaite que sa carrière fasse les frais de son manque d'ambition narrative, de sa médiocrité dans l'écriture, et de sa complaisance envers la politique du studio.
Ensuite parce que ce serait une semi-rédemption pour cette formule "nostalgie/fan-service/zéro prise de risque", et que cela pourrait conduire Disney à s'imaginer que le format est finalement bancable et qu'il doit s'appliquer aux autres productions. On rempilerais alors pour une décennie supplémentaire de films à vomir, sans aucune âme et dénués de tout renouveau.
Et enfin, parce qu'un homme beaucoup plus sage que moi à dit un jour que "tout processus de décomposition doit aller à son terme."
Car que ce soit dans la production cinématographique, l'industrie du jeu vidéo ou le divertissement en général, un processus de décomposition s'est amorcé tout au long de la décennie. On met de côté les idées audacieuses pour ne retenir que celles qui s'appuient sur des études de marché, tous supports confondus. Ors, entre la baisse tendancielle du taux de profit inhérente à la structure même du capitalisme, et la volonté de transformer un système de production artistique en purs produits formatés destinés à plaire à tous les publics (et donc à n'en contenter véritablement aucun), ce format commence à sérieusement s'essoufler, mais pas encore suffisamment pour que les exécutifs de tous bords n'envisagent d'en adopter un nouveau.
Quand on remerciera JJ à coups de pieds au cul et qu'on fera la promotion d'une nouvelle vague de créatifs, dont la culture sera l'innovation respectueuse et non le fan-service le plus démagogique, je partagerai ce voeu de voir le niveau remonter et d'avoir un public qui se réconcilie avec la production.
D'ici là, il est impératif, à mon sens, de laisser les médiocres aller au bout de leurs "oeuvres", quitte à prolonger notre traversée du désert culturel encore quelques temps. Que le processus de décomposition aille à son terme...


"No beast so fierce but know some touch of pity. But i know none, and therefore am no beast."
Richard 3

Hors ligne

#56 15-04-2019 19:24:15

dl500
TOS Forever

Re : Le futur de Star Wars - Menaces et espoirs sur la saga

Je suis d'accord avec toi.
Je n'y crois pas du tout au fait que ce film puisse (j'avais dit "un peu") relever l'ensemble...
Et puis je ne pardonnerai JAMAIS à JJ le massacre de ST.
Ce type aura réussi à tuer les 2 plus grosses franchises de SF.
Fred Freiberger peut reposer en paix, son successeur a réussi à le surpasser.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#57 28-04-2019 18:57:28

matou
modérateur

Re : Le futur de Star Wars - Menaces et espoirs sur la saga

Rumeurs:


Spoiler

The rumor is that Matt Smith isnʼt Palpatine reborn or rejuvenated but a dark side acolyte.
However, during The Rise of Skywalker, Smithʼs character is willfully possessed by the spirit of Emperor Palpatine. During the final act of the film Rey and Kylo team up to fight the Palpatine possessed Matt Smith.
The two-on-one duel is pretty intense for the duo.
Eventually Kylo Ren kills Palpatineʼs host body
Palpatineʼs spirit then jumps into Kylo Renʼs body.
Kylo Ren is strong enough to not lose total control of his mental faculties.
Kylo Ren struggles to take control of his body but subdues himself and his weapon while beckoning Rey to kill him. Kylo does the right thing and becomes Ben Solo again as he sacrifices himself to kill Palpatine.
Rey having never toyed with the dark side like Kylo Ren and the acolyte did means Palpatine has body evil enough to inhabit

Hors ligne

Pied de page des forums