ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Ultime Frontière présente ses meilleurs vœux à ses membres et à ses (nombreux) lecteurs fidèles.
Puisse cette nouvelle année 2020 être réellement un 20/20...
Longue vie et prospérité à toutes et à tous.

#26 13-01-2020 17:38:28

dvmy
The end is near

Re : Dracula - Moffat revient

dl500 a écrit :

Seul bémol pour l'instant c'est un peu trop bavard dans certaines scènes...

Le grand fléau des séries actuelles. Moi qui ai toujours détesté ça dans les séries depuis toujours, cette "maladie" s'est généralisée et amplifiée les dernières années. La finalité ce n'est même plus de la caractérisation: c'est juste du remplissage pour que l’intrigue avance un minimum, le plus lentement possible.

Dernière modification par dvmy (13-01-2020 17:39:38)

Hors ligne

#27 13-01-2020 17:43:50

dl500
TOS Forever

Re : Dracula - Moffat revient

dvmy a écrit :
dl500 a écrit :

Seul bémol pour l'instant c'est un peu trop bavard dans certaines scènes...

Le grand fléau des séries actuelles. Moi qui ai toujours détesté ça dans les séries depuis toujours, cette "maladie" s'est généralisée et amplifiée les dernières années. La finalité ce n'est même plus de la caractérisation: c'est juste du remplissage pour que l’intrigue avance un minimum, le plus lentement possible.

Oui c'est fatiguant.
Grand reproche des 2 dernières saisons de Sherlock et surtout de la dernière...
Tiens, le fameux Dracula de Coppola n'a pour l'instant pas fait l'objet d'un transfert digne de ce nom sur blu ray et c'c'est bien dommage..


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#28 13-01-2020 18:02:33

scorpius
Nowhere Man

Re : Dracula - Moffat revient

dvmy a écrit :

Ceci dit, certains parti pris me semblent à côté de la plaque (l'homosexualité, Harker le mort-vivant) et le personnage de la nonne me est totalement hors sujet. Dans son traitement comme dans son interprétation ce personnage est juste insupportable et surtout pas crédible une seule seconde.

L'homosexualité, le sous-texte il est inhérent aux histoires de vampires. Ca ne veut pas dire qu'il doit être exploité à chaque fois, mais il n'est certainement pas à côté de la plaque.

Quand à Agatha, cet anachronisme qu'elle véhicule, Il s'agit là d'un trope purement Moffatien. Perso, j'adore mais je comprends tout à fait qu'on accroche pas. Reste que thématiquement parlant, cet anachronisme il est est justifié par le parcours du personnage et le fait qu'elle transcende les limites de la vie/de la mort et sa propre époque en s'incarnant en Zoe. C'est là un concept très présent dans le travail de Steven Moffat ces dernière années : des femmes qui transcendent la notion de mortalité (Clara, Bill, Agatha, donc).


ec9e91c03971a79d846f2463b4d531275516eb68.gifv

Hors ligne

#29 13-01-2020 18:07:36

dvmy
The end is near

Re : Dracula - Moffat revient

Le sexe c'est inhérent aux vampires, pas l'homosexualité. Ca c'est juste le fantasme d'Anne Rice, et même si ça été parfois réutilisé ce n'est qu'une mode qui n'a même pas 30 ans!  Ca ne pèse rien face aux 130 ans du roman de Stoker.

Hors ligne

#30 13-01-2020 18:15:53

scorpius
Nowhere Man

Re : Dracula - Moffat revient

Les vampires sont des créatures sexuelles oui, mais sans même parler d'Anne Rice, dans le roman de Stoker, Dracula est très possessif vis à vis d'Harker et fondamentalement on parle d'une créature qui suce le cou d'hommes et de femmes. L'homosexualité est tout aussi justifié que l'hétérosexualité comme exploration de la sexualité d'une telle créature.


ec9e91c03971a79d846f2463b4d531275516eb68.gifv

Hors ligne

#31 15-01-2020 00:02:41

dl500
TOS Forever

Re : Dracula - Moffat revient

Episode 2:
Complètement différent du premier, ce huis clos est très plaisant. J'ai bien aimé.
Je ne vois pas trop le gore dont vous parlez, cela reste très soft, par rapport à certaines autres productions de vampires contemporaines.
Là en revanche la réflexion sur l'homosexualité est appuyée, c'est dommage car malheureusement presque une obligation dans toutes les productions télévisuelles actuelles. A croire parfois que l'hétérosexualité est devenue une minorité invisible.
Sinon à part la fin qui implique de regarder la suite, c'était très agréable à suivre.
Rien ne m'a posé problème, on verra au prochain épisode.

Dernière modification par dl500 (15-01-2020 00:04:13)


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#32 22-01-2020 12:18:24

dl500
TOS Forever

Re : Dracula - Moffat revient

Épisode 3:
Complètement débile et raté.
Pas choqué par les talents presque innés de Dracula avec les nouvelles technologies puisque expliqués par la transmission par le sang.
Non, le ratage se situe avec une histoire décousue qui ne sait pas se placer. Aucune explication avec l'histoire de la femme parfaite trouvée, le côté épouvante de la morte vivante brulée est crétin et la fin pourtant intéressante est expédiée.
Soit il faut une suite pour réparer cette conclusion, soit en l'état c'est clairement une déception.
L'épisode est trop dense pour pouvoir tout expliquer en 1h30.
J'ai trouvé ça nul et pourtant la conclusion méritait vraiment un meilleur traitement, j'ai aimé l'idée.
Vraiment dommage.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#33 23-01-2020 17:35:57

scorpius
Nowhere Man

Re : Dracula - Moffat revient

dl500 a écrit :

Pas choqué par les talents presque innés de Dracula avec les nouvelles technologies puisque expliqués par la transmission par le sang.

Ce n'est pas tellement cela le problème. Ce serait surtout que l'organisation qui détient un vampire immortel décide immédiatement de la relacher juste parce qu'il a un avocat eek
Le fait que Renfield débarque de nulle part et que sa relation avec Dracula soit celle qu'on connait, ça fait aussi bizarre. Sur ce plan la narration a clairement de grosses lacunes.

Non, le ratage se situe avec une histoire décousue qui ne sait pas se placer. Aucune explication avec l'histoire de la femme parfaite trouvée, le côté épouvante de la morte vivante brulée est crétin et la fin pourtant intéressante est expédiée.
Soit il faut une suite pour réparer cette conclusion, soit en l'état c'est clairement une déception.

J'ai trouvé que l'histoire de Lucy tout en étant très fidèle au bouquin était parfaitement adaptée aux angoisses existentielles de cette version. Thématiquement c'était parfaitement cohérent et ça justifie le bond dans le futur. C'est une réflexion sur la vanité, sur les apparences et l'image qu'on veut projeter à notre entourage. Elle fantasme sur cette idée qu'elle serait plus heureuse, plus 'libre' si elle était 'laide', comme si sa beauté était un fardeau. Dracula étant un sadique il va lui permettre de vivre ce fantasme d'ou l'apparence zombie/cramé. On voit que malgré ses fantasmes, elle n'est pas capable de vivre sans cette image glamour qu'elle renvoie au quotidien. Evidemment, c'est traité à l'extrême (ce que peut être tu trouves 'crétins' ?) mais ça sert le message sur cette génération Instagram/Selfie à tout va qui semble ne vivre que pour les apparences. Et ça renvoie bien sur aux propres troubles psychologiques de Dracula sur l'apparence (j'ai trouvé ça cool).

L'épisode est trop dense pour pouvoir tout expliquer en 1h30.
J'ai trouvé ça nul et pourtant la conclusion méritait vraiment un meilleur traitement, j'ai aimé l'idée.
Vraiment dommage.

Je suis assez d'accord. Je n'ai pas trouvé ça 'nul', loin de là, mais je pense que ça aurait mérité 2 épisodes.


ec9e91c03971a79d846f2463b4d531275516eb68.gifv

Hors ligne

#34 23-01-2020 18:58:47

dl500
TOS Forever

Re : Dracula - Moffat revient

scorpius a écrit :

Je suis assez d'accord. Je n'ai pas trouvé ça 'nul', loin de là, mais je pense que ça aurait mérité 2 épisodes.

Tout à fait. D'où les trous dans la narration. C'est frustrant parce que du coup on reste sur sa faim.
Le coup de l'avocat, j'ai trouvé cela excellent parce que montrant toute la dérive aujourd'hui de vouloir tout régler avec un procès...et que l'argent achète tout.
pour le reste...j'ai vraiment détesté l'épisode:
-le couple avec le mari croqué et stocké dans un frigo, à part le gag du couteau, on les laisse en plan et c'était inutile.
-la Van Helsing, il y avait matière à développer, la relation haine/amour était pourtant du tout cuit.
-la femme parfaite...mouais. Ça ne colle pas. Je comprends ton analyse et effectivement on pouvait la comprendre en ce sens. Je suis passé à côté. après en terme de physique, je ne vois pas ce que Dracula pouvait lui trouver. on n'a pas les mêmes goûts. wink
-l'avocat...après avoir sorti Dracula, pareil pas développé non plus.
Bref...trouver un film sur Dracula au top, il y en a peu, de même pour les vampires. Quand je vois ce qu'est devenu la saga Underworld (d'ailleurs tu pourrais aussi créer un topic sur cette saga, j'interviendrai avec plaisir dessus) c'est pareil.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#35 24-01-2020 15:22:40

scorpius
Nowhere Man

Re : Dracula - Moffat revient

dl500 a écrit :

-le couple avec le mari croqué et stocké dans un frigo, à part le gag du couteau, on les laisse en plan et c'était inutile.

C'était excellent ! J'ai adoré le ton un peu surréaliste de cette scène. Puis il y a des moments supers (Dracula qui regarde les soleils à la télé) sans oublier cette mise en perspective géniale avec Dracula qui fait une comparaison entre le confort de la vie moderne et les richesses des rois de l'ancien temps. Pour moi, c'est un des meilleurs passages de la série.

-la Van Helsing, il y avait matière à développer, la relation haine/amour était pourtant du tout cuit.

Pour le coup, je préfére que ça se joue sur un autre niveau. Il n'y a rien de romantique mais il y a une sorte d'admiration/respect mutuel progressif qui est très réussi et finalement assez en phase avec l'héritage du duo Dracula/Helsing, particulièrement la version Cushing/Lee à laquelle l'épisode rend un hommage direct.

-la femme parfaite...mouais. Ça ne colle pas. Je comprends ton analyse et effectivement on pouvait la comprendre en ce sens. Je suis passé à côté. après en terme de physique, je ne vois pas ce que Dracula pouvait lui trouver. on n'a pas les mêmes goûts. wink

Je trouve l'actrice séduisante personnellement, mais 'l'attirance' de Dracula n'est pas principalement que physique (comme avec Harker). L'une de ses obsessions c'est la reproduction, à travers l'accouplement (sans succès) mais aussi en créant d'autres vampires viables. D'autres êtres à son image. Lucy est 'parfaite' parce qu'il pense que notamment psychologiquement il sera capable de la modeler. Il arrive à la transformer en Vampire, mais l'on voit qu'elle n'est pas capable de vivre ainsi. La femme 'parfaite' est une chimère que poursuit Dracula, fondamentalement. Pour moi, ça colle.

Quand je vois ce qu'est devenu la saga Underworld (d'ailleurs tu pourrais aussi créer un topic sur cette saga, j'interviendrai avec plaisir dessus) c'est pareil.

Ca devrait pouvoir se faire des topics pour la saga Underworld smile


ec9e91c03971a79d846f2463b4d531275516eb68.gifv

Hors ligne

Pied de page des forums