ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#901 23-12-2018 21:41:08

matou
modérateur

Re : Super-héros au cinéma

dvmy a écrit :
scorpius a écrit :

Quand à Infinity War, c'est un vrai grand film. Ambitieux, sur la forme et surtout sur le fond.

lol

Scorpius c'est incroyable de voir à quel point tu perds toute objectivité lorsqu'il s'agit de Marvel et du MCU en particulier. Les seules ambitions de ce film est dans la surenchère et de créer artificiellement du suspens et de la dramaturgie  de pacotille qui ne trompe personne dans la mesure où tous les personnages "morts" dans ce volet vont revenir dans le suivant. Et c'est bien le souci de tous ces super-héros interchangeables: impossible de s'attacher à des personnages invulnérables qui font des blagues toutes les 5 mn ou de s’impliquer dans une histoire aussi tarabiscotée. Le MCU m'a définitivement dégoûté des films de super-héros. Alors ok, pour une fois il y a un méchant qui est un peu plus intéressant. Mais ça ne fait pas d'Infinity War un bon film pour autant.

Je suis d’accord avec toi Dvmy sur les limites des films de super-héros. Et puis faire autant de films en 10 ans, c’est devenir un produit.
Et c’est ce pourquoi Infinity War est supérieur. Car il a proposé autre chose. Il y a bien des faiblesses dans le film mais le tout reste au dessus de ce que les films de super-héros avait tendance à nous donner depuis trop longtemps.
Le meilleur Marvel pour moi reste le premier Captain. Merci Joe Johnston!

Cependant le prochain a intérêt à être à la hauteur. Car nous ne sommes qu’à la moitié de l’histoire.
Là où ce film a fait mouche, c’est que dans ce MCU, le seul à avoir des convictions et le courage de les appliquer, c’est Thanos. Les héros ne font que réagir. Une bonne illustration de ce qui arrive quand on se regarde le nombril au lieu d’agir pour le bien commun.
Après ce film, un page va se tourner. Pas sûr que les films de super-héros puissent continuer ainsi. Je vois plutôt une pente descendante après.

Hors ligne

#902 23-12-2018 22:02:49

matou
modérateur

Re : Super-héros au cinéma

scorpius a écrit :

Aquaman

Bon ben j'ai trouvé ça absolument formidable !

Un pur divertissement qui t'emporte et ne te lache quasiment jamais. Ca enchaine les péripéties avec une régularité impressionnante, alors du coup les quelques périodes de creux se font sentir mais elles ne sont pas si nombreuses. C'est d'une générosité ébouriffante et si ça pique parfois un peu les yeux (certains choix esthétiques sont contestables) il y a des images tout simplement dantesques. J'en ai carrément eu des frissons de plaisirs plus d'une fois (la plongée d'Arthur & Méra dans la Fosse, Arthur qui chevauche une créature Lovecraftienne antédiluvienne en pleine bataille eek ). Moi qui me suis pas mal plains du manque d'exotisme dans les derniers Star Wars ou la saison 11  de DW, je peux dire qu'en un seul film James Wan m'a vengé. Alors rendons à César ce qui appartient à César, les scènes d'actions sous-marines sont très inspirées par l'arc Mon Calamari de TCW (en terme de visuels, de cadrages) mais il y a pire comme influence... C'est aussi le premier DC depuis au moins Superman Returns ou l'on ressent pleinement la dimension mythologique/divine de son super-héros. Pourtant le portrait d'Arthur Curry n'est pas exactement fidèle aux comics, on y retrouve l'archètype du souverain récalcitrant plein de noblesse, mais c'est constamment parasité par la personnalité de Momoa. D'un coté c'est regrettable, mais de l'autre, Jason est une force de la nature et je ne le vois pas du tout être crédible avec la personnalité plus discrète du Arthur version papier. Par contre il est iconisé en permanence et on sent que Jason s'éclate et franchement c'est communicatif.

Alors, on pourrait critiquer le fait que le scénario reste assez basique, mais James Wan le traite sous l'angle du conte et c'était ce qu'il fallait faire. Parce qu'au final, cette histoire c'est un conte de fée : Un gardien de phare sauve une "sirène", ils tombent amoureux, il s'avère qu'elle est une reine et leur fils est un batard qui en accomplissant une quête (retrouver un artéfact magique) se révélera être un roi digne. L'approche de Wan est humble, du coup les carences du récit : un thème écologique peu traité qui sert avant tout de prétexte, un méchant pas spécialement intéressant qui existe avant tout grace au talent de Patrick Wilson (bien qu'il reserve des promesses pour l'avenir) ne sont au final pas si problèmatique que ça et le film est très satisfaisant.

Il y a aussi l’inspiration de Johns sur Aquaman.

Dirais tu que ce côté généreux (même si parfois roboratif), amène un film qui flirte avec le pulp?

Hors ligne

#903 23-12-2018 22:29:27

dvmy
dvmy shot first

Re : Super-héros au cinéma

@ Scorpius

Tu es fan de comics et de super-héros, ce qui n'est pas mon cas. En fait je crois que tu prends le même plaisir coupable avec le MCU que moi avec les Star Wars Stories. Mais moi le MCU je n'en peux plus. Humour lourdingue, enjeux et héros interchangeables, esthétique discutable... Les épisodes du MCU ce ne sont plus des films mais uniquement une formule répétée à l'infini qui devient de plus en plus vomitive. Et là pour moi c'est l'overdose totale. Tous ces films se ressemblent! Tous ces "héros" se ressemblent! Je n'arrive pas à m'impliquer émotionnellement dans ces films tant leurs enjeux et leurs personnages sont insignifiants.

@ matou

Mis à part le premier Iron Man, Captain America et, dans une moindre mesure, Doctor Strange le MCU c'est juste insupportable pour moi. Je trouve ces films tellement moches, tellement cons, tellement superficiels, consternants et vains dans leur surenchère d'action et de SFX... c'est du cinéma McDo dans ce qu'il a de pire. On n'a même plus envie de les revoir ces films. Ils se consomment et se jettent en attendant le prochain film qui est conçu systématiquement pour remplacer son prédécesseur.

Hors ligne

#904 23-12-2018 22:54:18

matou
modérateur

Re : Super-héros au cinéma

C’est amusant, à l’exception du premier Iron Man (qui ne m’est pas antipathique tant j’ai aimé retrouver le Iron Man de ma jeunesse) que je change par le troisième Thor, j’ai exactement la même appréciation des films et de leur côté macdo.

Pour moi Marvel a inventé un nouveau produit et a donné quelques films. Comme pour tout produit, il en faut pour tout le monde mais attention à ce que cela ne devienne pas le modèle dominant.

Hors ligne

#905 23-12-2018 23:50:00

scorpius
Nowhere Man

Re : Super-héros au cinéma

matou a écrit :

Il y a aussi l’inspiration de Johns sur Aquaman.

Oui, le film reprend certaines images frappantes de son run période New52 (le look d'Aquaman & de Méra, le formidable passage de la Fosse, Arthur qui s'écrase sur une Dune dans le désert. Bien que sur ce dernier point, l'angle soit comique et pas dramatique contrairement aux comics). Il a également travaillé sur l'histoire et à la prod'. Globalement son influence se ressent aussi sur la volonté de traiter le personnage "sérieusement". J'entends par là que même si le film a de l'humour et que la personnalité décontractée de Momoa est très présente, le personnage est traité comme un vrai super-héros. Pas juste le cliché du gugus qui parle aux poissons (auquel il fut réduit dans l'imagerie populaire pendant longtemps avant que Geoff ne le reprenne en main). 

Dirais tu que ce côté généreux (même si parfois roboratif), amène un film qui flirte avec le pulp?

Tout à fait ! Il y a l'influence de TCW, celle de Lovecraft et la construction du récit, son enchainement des péripéties a quelque chose de très "sérialesque". Ce serait pas scandaleux de le rapprocher en terme de générosité d'un "Raiders of the Lost Ark".

@Dvmy

"Plaisir coupable" c'est le cas pour certains films, je le reconnais sans problème. Un Amazing Spider-Man 2, par exemple. Le scènario est catastrophique mais j'aime le film pour l'énorme boulot de mise en scène de Webb et sa direction artistique magnifique. Ainsi que pour avoir porté à l'écran un arc me touchant profondément émotionnellement parlant. Mais c'est pas un film que je pourrais défendre en tant que "grand film"
Maintenant le seul film du MCU qui rentre dans cette catégorie du plaisir coupable , pour moi, ce serait probablement le Hulk de Leterrier. Pour le reste, soit ce sont de bons films, soit ils sont moyens ou alors simplement mauvais. Infinity War est le seul que je considère comme un "grand film". Pour finir j'admets sans problème qu'à l'époque de la phase 1 je n'étais probablement pas le plus objectif du monde. Découvrir la construction d'un univers super-héroique sur grand écran c'était la réalisation d'un tel fantasme que ça a posé un voile sur mon sens critique à l'époque.

Dernière modification par scorpius (26-12-2018 15:56:22)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#906 05-01-2019 18:36:38

dvmy
dvmy shot first

Re : Super-héros au cinéma

scorpius a écrit :

Aquaman

Bon ben j'ai trouvé ça absolument formidable !

Moi aussi. Si le scénario n'a rien de neuf ni de particulièrement original, niveau action et pour les yeux c'est une tuerie. Visuellement je n'ai rien vu d'aussi riche et orignal depuis la prélogie Star Wars. Impressionnant. Le personnage emporte immédiatement l'adhésion et je ne me suis pas ennuyé une seule fois en 2h23. Même quand le DCU devient moins sérieux ça reste toujours 100 fois moins con que n'importe quel film du MCU. Eh oui j'ai aussi aimé Justice League et Green Lantern (hors DCU). Et puis quand il y a des clins d'oeil à Lovecraft forcément ça me parle.

Hors ligne

#907 05-01-2019 18:41:52

matou
modérateur

Re : Super-héros au cinéma

Et qu’as tu pensé de son acteur principal ?

Hors ligne

#908 05-01-2019 19:44:51

dvmy
dvmy shot first

Re : Super-héros au cinéma

J'ai toujours apprécié Jason Momoa, même à l'époque de la pitoyable Stargate Atlantis, puis plus tard dans Conan. Bon ok il ne sera jamais DeNiro ou Pacino mais là son jeu s'est clairement affiné même s'il reste dans le registre de la grosse brute. Il a rendu son personnage sympathique et c'est l'essentiel.

Hors ligne

#909 05-01-2019 21:09:14

matou
modérateur

Re : Super-héros au cinéma

Je trouve qu’il y a un truc pulp à faire avec lui.
Comme tu dis, pas un grand acteur, mais dans un cinéma de genre, il pourrait apporter un plus.

Hors ligne

#910 05-05-2019 09:38:32

dl500
TOS Forever

Re : Super-héros au cinéma

Aquaman:
Contre toute attente, j'ai bien aimé... Relativement.
Le film est ultra calibré (on a l'impression qu'il a été supervisé par Disney, tellement rien ne dépasse pour ne pas choquer telle ou telle communauté), mais reste visuellement très beau. J'avais un peu peur avec James Wan derrière la caméra, et sa bouillie visuelle de FF7, ici tout est lisible et les mouvements sont vraiment sympas. Bon point aussi pour le combat final qui nous évite l'orgie visuelle trop longue, c'est ici maîtrisé. Reste quelques plans numériques limites (surtout sur le rajeunissement des visages, faut dire que sur celui de William Dafeo, il y a du travail). Demo images et son pour un blu ray, c'est un peu long mais réhabilite l'univers DC au cinéma, même si l'impression de suivi de marvel est manifeste...(humour, combats, sfx, méchant débile...)
A noter le casting très caucasien. Et la beauté d'Hamber Heard finalement pas tant que ça mise en avant.
Un 6/10, film pop corn parfait pour un samedi soir en famille pour profiter du home cinéma.
Il fait d' autant plus regretter le massacre en salle de montage de Justice league...
Ah, et constamment pendant le film, je ne pouvais cesser de me dire, devant le numérique présent quasiment dans chaque scène, ainsi que les plans 3D, que Lucas avait déjà tout inventé il y a plus de 20 ans, et le critiquer pour ça, alors que c'est devenu la norme aujourd'hui... Ce type est un génie visionnaire. Pour l'immersion, Cameron a lui aussi mis la barre très haute car 10 ans après Avatar... On a visiblement pas encore fait mieux.

Autre chose...le format cinéma bascule régulièrement entre le 1.85 et le 2.35...c'est curieux surtout que la plupart des plans sont des numériques avec trucages...cela n'apporte rien à l'inverse des films de Nolan où ces changements sont estampillés IMAX...

Dernière modification par dl500 (06-05-2019 12:58:50)


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#911 09-05-2019 22:31:40

McRaktajino
membre du club

Re : Super-héros au cinéma

J'ai enfin vu tous les films du MCU, il faut reconnaître que c'est sacrément bien foutu.
Je trouve juste dommage que les quelques tentatives d'aller un peu plus loin qu'une simple lutte entre le bien et le mal soit trop rapidement ramené dans le carcan du manichéisme. Un "sacrifice" nécessaire pour faire un tout assez homogène.
Homogénéité qui est encore plus flagrante quand on les regarde à la suite, comme moi, sans longue pause entre. Le sentiment d'être devant une très longue histoire est agréable, mais le plaisir qu'on peut ressentir face à ce qu'on pourrait appeler l'élément film en subit les conséquences. C'était quand même une bonne expérience, qui m'a même fait en aller voir au ciné, ce qui pour moi témoigne d'un certain niveau d'intérêt.

Mon petit classement des films.

• Captain America: Le Soldat de l'hiver
• Captain America: First Avenger
• Avengers: Endgame
• Captain America: Civil War
• Avengers: L'Ère d'Ultron
• Captain Marvel
• Avengers: Infinity War
• Ant-Man
• Avengers
• Thor
• Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2
• Ant-Man et la Guêpe
• Iron Man 3
• Les Gardiens de la Galaxie
• Iron Man 2
• Doctor Strang
• Thor: Le Monde des ténèbres
• Iron Man
• Black Panther
• Spider-Man: Homecoming
• Thor: Ragnarok
• L'Incroyable Hulk

Dernière modification par McRaktajino (09-05-2019 22:32:13)

Hors ligne

#912 09-05-2019 22:41:44

matou
modérateur

Re : Super-héros au cinéma

Ton classement dans quel sens ?

Hors ligne

#913 09-05-2019 22:49:04

McRaktajino
membre du club

Re : Super-héros au cinéma

Je pars de ceux que j'ai préférés. Après, je n'ai pas détesté les derniers, sauf peut-être Hulk que j'ai vraiment trouvé moche.

Hors ligne

#914 09-05-2019 22:51:17

matou
modérateur

Re : Super-héros au cinéma

Tu peux détailler pour les trilogies et les duos?

Hors ligne

#915 09-05-2019 23:05:39

McRaktajino
membre du club

Re : Super-héros au cinéma

Vite fait, j'ai beaucoup aimé le personnage du Captain et sa conclusion est vraiment superbe. Thor est cool dans le genre gros bourrin un peu stupide mais le délire de le faire devenir un bouffon ne m'a pas trop branché. Je n'aime pas trop Iron Man, je ne trouve pas le personnage crédible et sa conclusion est juste fonctionnelle.

Plus tard je ferrai un petit résumé de ce que j'ai pensé pour chaque film.

Hors ligne

#916 13-06-2019 13:28:50

Prelogic
Legaliste

Re : Super-héros au cinéma

Mon Top :

Iron man 1 / 2 >> Jon Favreau livre son diptyque plein de morceaux d’anthologie et quelques images qui marquent la rétine (Voir Tony Stark travailler et enfiler la Mark 3 pour aller au charbon est un réel bonheur ininterrompu). Le choix de Robert Downey JR était à la fois une évidence et un piège : l’acteur a totalement investi son personnage, à la manière d’Harrison Ford pour Indiana Jones. Les Scores de Ramin Djawadi et John Debney se complètent et accompagnent Tony Stark sur son chemin de croix (réécouter l’envoutant Trinkets to Kill a Prince et Mayhem in Monaco). Voir et revoir l'infernale circuit à Monaco sans se fatiguer, oui c'est possible. >> 16-17 / 20 sur l’échelle du MCU.

Les Gardiens de la Galaxie 1 / 2 >> James Gunn, sorti de nul part ou presque, créé la surprise avec son personnage de grand enfant un peu crétin mais terriblement pathétique et attachant. Star Lord est l’enfant de 30 ans dans le public, perdu entre deux mondes, qui regarde un peu trop en arrière et pas assez devant lui. Le côté délirant / queer s’accentue au fur et à mesure que nous nous enfonçons dans cet univers conceptuel à ce point généreux. Le film parvient même à faire entrevoir un avenir serein sans des figures de proue indéboulonnables comme Robert Downey JR. La BO est parvenu à réhabiliter des groupes quasiment disparus ou inconnus, et permet de donner une nouvelle jeunesse à des constitutions improbables comme Redbone ou les Raspberries >> 17-17/20 sur l’échelle du MCU.

Ant Man >> Le premier Ant-Man est le résultat d’un bras de fer éreintant entre des positions irréconciliables, celles des artistes et des studios. Il en ressort au final un bon film, plutôt équilibré, avec des personnages bien écrits disposant d’un espace vital suffisant pour exprimer leur potentiel – un vieux mentor désabusé, un gredin au grand cœur qui doit se trouver rapidement un job pour payer la pension de sa fille et de son ex-femme, un dilemme familial et c’est parti pour la plus grande des petites aventures ! Malheureusement, même si le deuxième film s’appuie sur le même casting sympathique, la même recette commence déjà à s’essouffler >> 17/20 sur l’échelle du MCU.

Avengers >> Le style de Joss Wheddon s’accorde parfaitement avec celui des réalisateurs précédents, notamment et surtout avec les films de Favreau. La promotion du film annonçait un film relativement crétin et formaté, mais on a, au final, une gestion des conflits et une écriture des personnages qui laisse sur le carreau. Comment Whedon est-il parvenu à gérer autant de propriétés intellectuelles en un seul tableau, sans sombrer dans la caricature et la facilité ? Tout le monde ne sera peut-être d’accord, mais Avengers reste pour moi l’une des étapes les plus réussies du MCU >> 17/20 sur l’échelle du MCU.

Captain Marvel >> Le film s’en tire bien grâce à la prestation iconoclaste de Brie Larson, et grâce à la solidité de la mythologie initiale autour de laquelle tourne le duo de réalisateurs à la barre. Brie Larson cherche, à coup de menton, à imposer un nouveau modèle féministe quitte à froisser les représentations traditionnelles. Et ça marche plutôt bien, malgré une « Origin Story » assez classique >> 16/20.

Captain America >> Au premier visionnage, le film paraît terne et Joe Johnston paraît effacé devant la charge morale. Au final, le film s’avère solide, peut-être un peu trop sage mais avec d’excellents moments et une BO d’Alan Silvestri qui donne des convulsions patriotiques, la main sur le front. >> 16/20 sur l’échelle du MCU.

Thor Ragnarok >> Le troisième film de Taika Waitit intervient dans un contexte ou le super-héros a été plus ou moins malmené pas deux précédents films inégaux, et qui ont contribué à donner au personnage une dimension risible. Waititi surfe sans doute ici sur la popularité et la légèreté des Gardiens, et décoince un peu le mythe pour l’emmener sur des chemins un peu moins étriqués. Thor se bat contre des monstres géants, assiste à une reconstitution des deux précédents films qui frise la mascarade et doit accepter l’idée que ses cheveux ne sont pas le centre de l’univers. Au passage, Hulk en profitera pour faire sa propre psychanalyse. Ce n’est pas toujours profond, même si on ne regrette pas spécialement le style ampoulé du film de Kenneth Brannagh >> 15/20 sur l’échelle du MCU.

Avengers Age of Ultron >> Ce film oscille constamment entre le bon et le mauvais, l’ennui et la fascination. Joss Whedon semble avoir été littéralement terrassé par ce film, qui aura eu raison de sa détermination et de son enthousiasme. Au final, il semble quand même que le réalisateur soit parvenu à obtenir le résultat souhaité : les Avengers sont à la croisée des chemins, et cherchent un sens à leur existence et à leur combat : il leur faut une Vision de génie >> 15/20 sur l’échelle du MCU.

Black Panther >> Le film surprend par son caractère, ainsi que par son ouverture. En termes de dimension et d’enjeux, l’écriture ne se contente pas de nous vendre les poncifs géopolitiques habituelles, mais cherche à nouer la petite histoire dans la Grande, afin de parler avec une certaine justesse de la place que l’homme accorde à son frère. Inutile de voir là un monument d’intelligence, mais le MCU n’est jamais aussi intéressant que lorsqu’il interroge sa propre mythologie au regard des préoccupations géopolitiques actuelles >> 14,5/20.

Avengers Infinity War / Endgame >> le diptyque des frangins Russo annonçait du lourd, un moment d’anthologie. Au final, la mécanique bien huilée manque de souffle épique, aligne les moments « forts » comme autant d’injonctions à la génuflexion. Mais le spectacle ne prend jamais vraiment. En revanche, l’écriture équivoque d’un film à l’autre semble astucieuse et la conclusion sacrificielle de certains personnages un minimum honnête >> 14/20 sur l’échelle du MCU.

Captain America Winter Soldier >> Le film profite possiblement de la meilleure intrigue du MCU, mais est plombé par une réalisation télévisuelle qui lorgne davantage vers NCIS. Pas désagréable à regarder pour un petit Marathon, mais pas non plus la première idée qui vient à l’esprit pour finir la journée en beauté >> 13/20 sur l’échelle du MCU.

Captain America Civil War >> L’intrigue politique cherche à ancrer l’univers fictif du MCU dans une réalité géopolitique complexe. Une situation déjà effleurée par Joss Whedon dans Age of Ultron, où l’on apprend que les Avengers ne sont pas très populaires en dehors des Etats-Unis. Pas inintéressant, mais l’exécution manque encore une fois de pulp et a tendance à trainer en longueur pour pas grand-chose >> 13/20 sur l'échelle du MCU.

Le reste oscille entre 11 et 13 à peu de choses près coffee

Dernière modification par Prelogic (13-06-2019 13:41:36)

Hors ligne

#917 13-06-2019 13:52:34

mypreciousnico
_________

Re : Super-héros au cinéma

J'ai été au départ très séduit par le MCU. Je me rappelle qu'on le défendais becs et ongles avec Scorpius au moment de la sortie du Avengers de Whedon.
Depuis j'en suis largement revenu. Je déplore notamment que la logique d'univers partagé à complètement bouffé l'ensemble. En fait globalement il n'y a pas de panache cinématographique, c’est tout cheap, sans vision, c’est une série TV de luxe. Ceci dit, en la matière on se rapproche beaucoup de ce que fait Marvel sur le papier (et qui explique pourquoi je ne lis plus de comics des big two aujourd'hui).

Top (parce que tout n’est pas pourri, loin de là) :

1- Captain America : un vrai esprit serial, une vraie vision, un vrai film solo alors qu'il préparait clairement Avengers. Un film qui parvient à exister par lui même tout en étant capital pour l'ensemble.
2- Iron Man : fun, rapide, efficace, Downey Jr parfait...et puis cette scène post générique... Ma réaction à l'époque : "les cons, il vont faire les Avengers !!!"
3- Avengers Infinity War : un vrai film épique.

Flop :

1- Les gardiens de la galaxie 2 : bête, tellement bête, tellement pas drôle...
2- Avengers Age of Ultron : pfffffffffffffffffffffffffffff

Tout les autres ne sont pas nécessairement des bouses. Mais ça reste médiocre. Ceci dit sur la quantité produite, j'imagine que c’est inévitable.

Hors ligne

#918 13-06-2019 14:17:35

Prelogic
Legaliste

Re : Super-héros au cinéma

Je pense que ce qui marque plus que la somme des « individualités » à la barre, c’est l’extraordinaire vitalité du modèle économique. C’est à la fois fascinant d’observer, plus de 10 ans après Iron Man, le succès croissant du principe d’univers croisés au cinéma. On parle là d’un véritable pari sur le long terme qui a été progressivement validé et accompagné par un public de plus en plus curieux de suivre une logique feuilletonnante et donc rassurante. Mais c’est aussi (et là je suis inquiet) un problème car le modèle devient fainéant voire arrogant par endroit. L’histoire se répète, mais en même temps comme tu le soulignes, les comics ne sont à l’origine que de la littérature de toilettes pour station-service. C’est dingue le nombre de « Pif Paf Pouf » par page mdrno

Cela n’excuse pas pour autant la concurrence, à l’intérieur même de chez Disney mais aussi à l’extérieur, de vouloir surfer sur le même modèle. On voit bien qu’il y a dissension à ce sujet chez Lucasfilm : quand l’ancienne direction financière de Disney voulait appliquer le modèle Marvel à Star Wars en 2012, Kathleen Kennedy explique aujourd’hui que c’est tout sauf une bonne idée. Un cas de conscience qui arrive malheureusement un peu tard.

Je pense que les phases 2 et 3 du MCU ont été les victimes d’une approche conflictuelle, et reflètent assez bien les tensions entre désir d’émancipation et volonté de contrôle : Thor the Dark World et Ant-Man sont les deux faces d’une même pièce par exemple. D’un côté, les studios ont voulu se payer un nom issu de GOT qui n’a pas réussi à se distinguer, de l’autre on a un projet victime effectivement d’un « developpement hell » qui porte les stigmates du départ d’Edgar Wright. C’est intéressant d’ailleurs de reprendre les propos du principal intéressé : « Je pense que la réponse la plus diplomatique est que je voulais faire un film Marvel, mais je ne pense pas qu’ils voulaient un film d’Edgar Wright. J’étais scénariste / réalisateur sur le projet et ils voulaient faire un brouillon sans moi. J’ai écrit tous mes films, c’était donc un peu difficile d’avancer ainsi. Devenir soudainement un réalisateur à louer vous rend moins investi dans le projet émotionnellement, et vous commencez à vous demander pourquoi vous êtes là ».

Reste à savoir pour ma part si j'aurai envie de poursuivre l'aventure à marche forcée, ou si je m'apprête à en rester là. Dans tous les cas, ce sera sans regrets aucun je pense, car 10 ans d'aventures et de spectacle plutôt fédérateur, c'est déjà bien.

Dernière modification par Prelogic (13-06-2019 14:20:30)

Hors ligne

#919 13-06-2019 18:27:08

mypreciousnico
_________

Re : Super-héros au cinéma

Prelogic a écrit :

Je pense que ce qui marque plus que la somme des « individualités » à la barre, c’est l’extraordinaire vitalité du modèle économique. C’est à la fois fascinant d’observer, plus de 10 ans après Iron Man, le succès croissant du principe d’univers croisés au cinéma. On parle là d’un véritable pari sur le long terme qui a été progressivement validé et accompagné par un public de plus en plus curieux de suivre une logique feuilletonnante et donc rassurante.

Bah pas tant je trouve. Je veux dire, ça marche...chez Marvel et uniquement chez Marvel.
DC patauge, Universal à échoué deux fois en moins de 10 ans à lancer son univers partagé...

La "formule Marvel" a peut-être pris parce qu’elle n'était qu'a moitié prévue au départ (AMHA, Nick Fury à la fin de Iron Man, c'était plus pour la blague/pour sonder l'intérêt). Aujourd'hui quand DC arrive en disant "on va faire un univers partagé à la Marvel", le spectateur moyen a peut-être peur du côté chronophage de la chose. Je connais des gens qui ont raté le train Marvel, et qui hésitent à s'y mettre, parceque ça fait un paquet de films à regarder. En sommes, la même raison qui fait que beaucoup ne tentent pas l'aventure comics (ou Star Trek), par peur de ne savoir par ou commencer et de perdre beaucoup de temps s'ils aiment.

Prelogic a écrit :

Mais c’est aussi (et là je suis inquiet) un problème car le modèle devient fainéant voire arrogant par endroit.


Arrogant je ne sais pas, mais fainéant, assurément. Chaque film est plus ou moins la photocopie du premier Iron Man. En même temps ça marche, très bien même. Sans empécher d'ailleurs quelques vrai réussites éparses

Prelogic a écrit :

L’histoire se répète, mais en même temps comme tu le soulignes, les comics ne sont à l’origine que de la littérature de toilettes pour station-service. C’est dingue le nombre de « Pif Paf Pouf » par page mdrno


Oups, je me suis mal exprimé oops
Ce que je voulais dire c’est qu'au cinéma comme chez le Marvel papier, les "Events" et autres "cross-over" phagocytent les histoires individuelles, au point qu'il devient difficile, voir impossible de lire/voir un héros et un seul sans devoir se taper tout le reste pour comprendre.
Dans le cadre du MCU, le système de phases et maintenant de cycle, rythmé par des Avengers qui réunissent tout le monde, à complètement tué les histoires individuelles. Il faut désormais considérer que le MCU est une vaste fresque en work in progress, dont chaque pierre n'est plus faite pour être considérée seule.

J'ai fais la paix avec ça. Je regarde ce qui me plait, je zappe les séries TV à côté parce que...parce que bof et quand c’est correct, j'apprécie tranquillement smile

Hors ligne

#920 15-06-2019 17:33:16

scorpius
Nowhere Man

Re : Super-héros au cinéma

mypreciousnico a écrit :

Bah pas tant je trouve. Je veux dire, ça marche...chez Marvel et uniquement chez Marvel.
DC patauge, Universal à échoué deux fois en moins de 10 ans à lancer son univers partagé...

En même temps du coté de chez DC, ils ont eu la bonne idée de confier les rênes de leur univers partagé à Snyder. Un Snyder qui répondait aux critiques à l'encontre de son "Bat-punisher" en disant qu'il faillait être un idiot de rêveur pour encore croire aux héros qui ne tuent pas, ne mentent pas et ne sont pas globalement des enflures roll
Pourquoi diable tu mets en scènes des icones comme Superman ou Batman, si c'est là ta vision de l'héroisme et de la moralité ? Forcément ça va droit dans le mur.

Je crois pas que ce soit une coincidence que les 2 plus gros succès du DCUE, ce soient ceux qui ont su respecter la nature lumineuse de ces personnages historiques et fondateurs (Wonder Woman & Aquaman). Et je dis ça alors que WW je trouve ça très nul.

Quand à Universal, ils ont mis aux manettes Kurtzman... Ceci expliquant cela. En dépit de ce que peuvent croire les studios, le grand public n'est pas idiot, il n'est pas prêt à consommer tout et n'importe quoi. (Bon j'avoue y a des exceptions, genre, Suicide Squad eek )

La "formule Marvel" a peut-être pris parce qu’elle n'était qu'a moitié prévue au départ (AMHA, Nick Fury à la fin de Iron Man, c'était plus pour la blague/pour sonder l'intérêt). Aujourd'hui quand DC arrive en disant "on va faire un univers partagé à la Marvel", le spectateur moyen a peut-être peur du côté chronophage de la chose. Je connais des gens qui ont raté le train Marvel, et qui hésitent à s'y mettre, parceque ça fait un paquet de films à regarder. En sommes, la même raison qui fait que beaucoup ne tentent pas l'aventure comics (ou Star Trek), par peur de ne savoir par ou commencer et de perdre beaucoup de temps s'ils aiment.

Je pense que la grande force du MCU (mais aussi probablement sa faiblesse) ce serait d'être le bébé d'un producteur. Au contraire des autres univers partagés, tu n'as pas un cinéaste qui tente de bâtir l'univers en question autours de sa vision. On peut regretter le manque d'identité qui en résulte, le côté "formaté", mais clairement ça raisonne avec le public à un degré qui relève du jamais vu. Je crois pas que ce soit un scandale d'affirmer que Kevin Feige est le plus grand producteur de l'histoire du cinéma. 

Ce que je voulais dire c’est qu'au cinéma comme chez le Marvel papier, les "Events" et autres "cross-over" phagocytent les histoires individuelles, au point qu'il devient difficile, voir impossible de lire/voir un héros et un seul sans devoir se taper tout le reste pour comprendre.
Dans le cadre du MCU, le système de phases et maintenant de cycle, rythmé par des Avengers qui réunissent tout le monde, à complètement tué les histoires individuelles. Il faut désormais considérer que le MCU est une vaste fresque en work in progress, dont chaque pierre n'est plus faite pour être considérée seule.

Comme toi, j'ai plus de mal avec le MCU aujourd'hui qu'il y a 5 ans (à un degré moindre cependant, j'ai l'impression) mais j'arrive quand même toujours à apprécier les films en tant qu'oeuvre autonome. Homecoming ou Ragnarok par exemple, voir même Black Panther (que je n'aime pas). J'ai pas l'impression qu'il soit nécessaire d'avoir vu les Avengers pour les apprécier. L'arc de Thor sur ses 3 films solos se tient parfaitement. C'est une vraie trilogie. Ca se vérifie également pour Tony/Iron Man, Endgame est un superbe épilogue pour le personnage, mais le sens narratif de sa trilogie il existe bel et bien, même sans ça.

Le seul personnage pour lequel ça ne se vérifie pas, ce serait Cap'. Ce qui résulte du fait d'avoir transformé son troisième film en une sorte d'Avengers 2.5 tout pourri.

J'ai fais la paix avec ça. Je regarde ce qui me plait, je zappe les séries TV à côté parce que...parce que bof et quand c’est correct, j'apprécie tranquillement smile

Tu as bien raison smile

Dernière modification par scorpius (16-06-2019 07:39:57)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#921 22-07-2019 10:28:52

scorpius
Nowhere Man

Re : Super-héros au cinéma

La phase 4 du MCU :

Black Widow - 2020
Prendra place entre Civil War et Infinity War. Probablement une sorte de dernier regard/épilogue sur la période de 'l'Infinity Saga".

Eternals - 2020
Un film d'aventure mythologique avec un casting de folie (Angelina Jolie et Richard Madden,notamment).

Shang-Chi and the Legend of the Ten Rings - 2021
Les grands débuts du "véritable" Mandarin qui sera incarné par Tony Leung (rien que ça). Ce sera un film d'arts martiaux avec probablement des éléments fantastiques/SF.

Doctor Strange in the Multiverse of Madness - 2021
Quel titre !! Wanda rejoint le Dr Strange pour ce qui est annoncé comme le film le plus effrayant/horrifique du MCU.

Thor : Love and Thunder - 2021
Jane Foster/Natalie Portman fera son grand retour, investie des pouvoirs de Thor ! Avec Taika Waititi aux commandes, ça devrait être sacrément fun (Ragnarok est l'un des meilleurs Marvel, après tout).

Mine de rien, il s'agit là d'une phase 4 un peu surprenante, avec une année 2020 qui s'annonce assez "calme" et permettra de souffler vis à vis de l'après-Endgame. Beaucoup de variété, des genres cinématographiques différents, toujours autant de qualité niveau casting. Sans oublier que ça devrait réserver pas mal de surprises puisque tout cela reste relativement mystèrieux (en particulier concernant la nature du fil rouge/l'identité du prochain Big Bad).

Me concernant, je suis très très emballé par tout cela (en particulier le Thor).

Feige a également évoqué les futures phases 5/6, avec un reboot de Blade (l'excellent Mahershala Ali va succéder à Wesley Snipes), un Black Phanter 2, un Captain Marvel 2, un Guardians of the Galaxy 3, sans oublier les versions MCU des Fantastic Four et des X-Men (qui visiblement seront renommé d'un simple "Mutants").

La phase 4, ce sera également pas mal de séries pour la plate-forme streaming de Disney :

The falcon and the Winter Soldier - 2020
On sait que Daniel Bruhl/Zemo fera son retour.

WandaVision - 2021
Série centrée sur Wanda Maximoff et la Vision. La gamine de Captain Marvel y sera adulte.

Loki - 2021
On y suivra le Loki du premier Avengers qui

Spoiler

dans une timeline alternative s'est échappé en raison des événements d'Endgame

What if...? - 2021
Série d'animation qui mettra en scène des scénarios alternatifs. Par exemple une version de Captain America ou Peggy devient le super-soldat et ou Steve qui est resté un gars chétif utilise une armure mise au point par Howard Stark (ça a l'air très chouette).

Hawkeye - 2021
Pas beaucoup d'infos pour le moment, si ce n'est que ce sera une histoire de "transmission" entre Clint Barton et sa protégée, Katie Bishop.

Dernière modification par scorpius (22-07-2019 10:47:53)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#922 23-07-2019 10:47:09

mypreciousnico
_________

Re : Super-héros au cinéma

scorpius a écrit :

What if...? - 2021
Série d'animation qui mettra en scène des scénarios alternatifs. Par exemple une version de Captain America ou Peggy devient le super-soldat et ou Steve qui est resté un gars chétif utilise une armure mise au point par Howard Stark (ça a l'air très chouette).

Il m'intéresse grandement ce projet je dois dire smile
J'adore les What If... papier. Le choix de l'animation est judicieux, pour pouvoir revisiter n'importe quelle période.
Je suis curieux pour le reboot de Blade également, ainsi que pour le Shang Chi vite fait. Le reste m'intéresse moins.

Hors ligne

Pied de page des forums