#1 15-11-2011 17:19:41

KIRK
For a New Border

Astronautes, cosmonautes, spationautes, taïkonautes, vyomanautes...

Date : 05/11/11
Source : Sciences & Avenir
Intérêt : ***

Mars500 : fin du voyage interplanétaire virtuel
1865167.jpg
Un petit d'air de ENT vous ne trouvez pas... happy0073.gif


Retour sur Terre pour les six reclus volontaires de l'expérience Mars500, simulant un voyage spatial vers Mars. Ils sont sortis ce matin de leur vaisseau virtuel, à Moscou.

Les six hommes embarqués à bord d’un vaisseau spatial virtuel à destination de Mars sont de retour sur Terre. C’est aujourd’hui ( 05 nov 11 ) à 11h00 qu’a été ouverte la porte du vaisseau, un module situé près de Moscou, en Russie, où ces volontaires ont passé très exactement 520 jours coupés du monde, comme pour un voyage aller-retour vers la planète Mars.

Le Français Romain Charles, l’Italien d’origine colombienne Diego Urbina (sélectionnés par l'ESA), les Russes Sukhrob Kamolov, Alexeï Sitev, Alexandre Smoleevskiy, et le Chinois Wang Yue, sont sortis les uns après les autres, tous habillés de la même combinaison bleue.
Souriants, ils ont rapidement pris la parole pour exprimer leur satisfaction d’avoir réalisé la mission et d’être de retour. Diego Urbina a salué «l’incroyable résistance mentale» de ses 5 collègues. Au bout de quelques minutes ils sont repartis afin de passer quelques jours aux mains des médecins et des chercheurs de l’Institut russe des problèmes biomédicaux (IBMP).

Ce n’est que le 8 novembre, que les six volontaires de Mars500 livreront le récit complet de leur expérience au cours d’une grande conférence de presse. Quant à l’ensemble des résultats scientifiques de l’étude, il faudra attendre quelques mois. Cependant, le résultat le plus important est déjà là : la mission est un succès, les six reclus volontaires ont supporté les 520 jours d’isolation, autant moralement que physiquement. Un voyage vers Mars parait donc possible.

Les six hommes sont en bonne santé. Au cours de leur voyage virtuel ils ont simulé une mise en orbite autour de Mars, l'atterrissage d'un petit module et quelques pas sur le sol martien. Tout cela sans quitter les 550m3 du module.

Sur le site de l’Agence spatiale européenne (ESA), qui est associée à cette expérience, le spécialiste Patrik Sundblad explique que le moral des astronautes virtuels a atteint son plus bas niveau en août. «C’était la phase de la mission la plus monotone, leur famille et leurs amis étaient en vacances et envoyaient moins de messages, et la nourriture était très peu variée ». Le moral est remonté avec la fin des congés, la fin du délai dans les communications le 15 septembre (afin d’imiter l’éloignement du vaisseau) et surtout la perspective du retour.

Ces 520 jours d’isolement avaient été précédés d’une expérience plus courte, Mars105. Par ailleurs d’autres types d’expériences, comme l’alitement prolongé de Bedrest, permettent de mieux connaître les conséquences d’un long séjour dans l’espace dans quitter la Terre.

Questionnements confused0028.gif

=> La simulation était presque parfaite.. à un détail près: l'apesanteur n'était pas recréée au sein du module de Mars500 ce qui change énormément la donne d'un point de vu de la résistance physiologique lors d'une mission réelle.

=> Cela reste une mission fictive et on ne sait pas comment réagira le cerveau humain lorsqu'il sera confronté à la réalité qu'il est coupé visuellement et mécaniquement de la Terre. Tous les entrainements possibles permettent de s'y préparer mais...

=> Aucune femme dans l'équipage !!!

Dernière modification par KIRK (15-11-2011 17:26:55)

Hors ligne

#2 19-04-2012 17:56:13

KIRK
For a New Border

Re : Astronautes, cosmonautes, spationautes, taïkonautes, vyomanautes...

discovery2.jpg

LA FIN D'UNE ÉPOQUE


La navette spatiale Discovery entre au musée jeudi 19 avril 2012 avec tous les honneurs, mettant officiellement fin à l'ère des orbiteurs américains dont le premier s'était envolé en avril 1981 et le dernier en juillet 2011.

Discovery, la plus ancienne des trois navettes restantes de la flotte des Etats-Unis, avait fait une arrivée spectaculaire mardi, attachée sur le dos d'un Boeing 747 modifié de la Nasa en provenance du Centre spatial Kennedy près de Cap Canaveral en Floride (sud-est).

Avant de se poser à l'aéroport international de Dulles, en Virginie près de Washington, le Jumbo Jet spécial avait effectué un survol à basse altitude des hauts lieux de la capitale fédérale américaine permettant à une foule en grand nombre d'admirer Discovery dans le ciel pour la dernière fois.

Discovery doit être installée dans le Centre Steven Udvar-Hazy, l'annexe du Musée national de l'air et de l'espace, situé à proximité de l'aéroport de Dulles.

La cérémonie marquant la remise officielle de la navette par la Nasa aux autorités du Musée doit débuter à 15H00 GMT avec la chanteuse d'opéra américaine Denyce Graves qui interprétera l'hymne national en compagnie de l'orchestre des Marines.

Discovery sera accompagnée par 14 des 31 astronautes encore en vie qui ont été commandant de bord de l'orbiteur, dont le patron actuel de la Nasa, Charles Bolden.

Ce dernier doit prononcer un discours, tout comme l'ancien sénateur et ex-astronaute John Glenn, 90 ans, qui a effectué le premier vol orbital américain en 1962 et a été la personne la plus âgée à partir dans l'espace à 77 ans à bord de Discovery.

Au Centre Steven Udvar-Hazy, Discovery prendra la place de la navette Enterprise, un prototype qui n'a jamais volé. sadblue

Cette dernière doit être montée sur le dos du même B747 qui a transporté Discovery pour être acheminée dans les prochains jours à New York, où elle sera exposée de façon permanente à l'Intrepid Sea, Air and Space Museum. bowing
ent

Discovery avait effectué son dernier voyage orbital en février-mars 2011 pour une mission vers la Station spatiale internationale (ISS), elle-même construite grâce au programme des navettes.

"Discovery a joué un rôle clé dans la construction de l'ISS, qui est désormais notre marchepied pour l'exploration de l'Univers", a déclaré cette semaine M. Bolden dans une interview à la chaîne CBS.

"Discovery est un vaisseau historique qui a effectué 39 missions dans l'espace dont un grand nombre ont été mémorables" comme la mise sur orbite du premier télescope spatial Hubble (en 1990), a-t-il ajouté.

L'orbiteur avait fait son premier voyage orbital en août 1984 et a accumulé le plus de jours de vol dans l'espace (352) de toutes les navettes, parcourant 241 millions de km. Elle a aussi transporté le plus grand nombre d'astronautes (246).

Les deux autres navettes, Endeavour et Atlantis, iront respectivement au California Science Center à Los Angeles en Californie (ouest) et au Centre des visiteurs du Kennedy Space Center en Floride.

Durant ces trente années de service achevé en juillet 2011 avec le vol d'Atlantis, deux orbiteurs ont été détruits lors de catastrophes, Challenger en 1986 peu après son lancement, et Columbia en 2003 lors de son retour dans l'atmosphère, tuant au total treize astronautes.

Désormais, les Etats-Unis dépendent des capsules russes Soyouz pour acheminer leurs astronautes à l'ISS et ce jusqu'à ce qu'un vaisseau américain prenne la relève vers 2015.

La Nasa compte pour cela sur le secteur privé et encourage plusieurs sociétés à se lancer dans la course.

SpaceX sera la première à effectuer un vol privé de démonstration d'une capsule de fret vers l'ISS en principe le 30 avril et compte par la suite transporter des astronautes, tout comme plusieurs autres sociétés dont Boeing.

Dernière modification par KIRK (19-04-2012 18:40:52)

Hors ligne

#3 29-08-2012 20:27:43

yrad
admin

Re : Astronautes, cosmonautes, spationautes, taïkonautes, vyomanautes...

Pour l'anecdote, dans l'émission C dans l'air (France 5) d'hier (28 août 2012) consacrée à l'aventure lunaire, le spationaute Jean-François Clervoy a attribué sa vocation aux mission Apollo et... à Star Trek ! La mention fut brève mais appuyée. Etant donné son âge (né en 1958), il ne pouvait s'agir que de ST TOS. ok


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#4 29-08-2012 21:51:53

KIRK
For a New Border

Re : Astronautes, cosmonautes, spationautes, taïkonautes, vyomanautes...

Pour rebondir sur le dernier post de Yrad et malgré le fait que je n'aime pas donner d'informations sur mon entourage & ma famille , ma jeune nièce a été nourrie de Star Trek durant son enfance { elle n' a que 21 ans } et cela l'a influencée, comme beaucoup d' autres, dans le choix de sa carrière : elle commence une école pour être ingénieur en mécanique aéronautique wink

Dernière modification par KIRK (29-08-2012 22:08:40)

Hors ligne

#5 29-08-2012 22:31:38

IMZADI
Memory Alpha

Re : Astronautes, cosmonautes, spationautes, taïkonautes, vyomanautes...

Je crois que l'on pourrait fusionner ce topic avec "Univers, systèmes stellaires, planètes, etc.
" il me semble bien que ce soit en partie doublon... (?)

En faisant comme EELV. Additionner les noms.

"Nouvelles de et depuis l'espace: Univers, systèmes stellaires, planètes, etc."

???


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#6 30-08-2012 15:52:05

yrad
admin

Re : Astronautes, cosmonautes, spationautes, taïkonautes, vyomanautes...

Merci de la suggestion, Imzadi. wink
Mais fusionner deux topics est généralement un appauvrissement, surtout lorsqu'ils ne se superposent pas complètement…
J'ai donc redistribué un peu les posts, et ai renommé les deux topics :
"Nouvelles de et depuis l'espace" -> "Astronautes, cosmonautes, spationautes, taïkonautes, vyomanautes..."
"Univers, systèmes stellaires, etc." -> "Cosmos, exploration spatiale, astronomie et astrophysique"


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#7 30-08-2012 17:44:49

IMZADI
Memory Alpha

Re : Astronautes, cosmonautes, spationautes, taïkonautes, vyomanautes...

Bonne idée. Car j'apprends encore quelque chose

Vyomanaute scratch. ??? Bah tu vois moi j'aurais mis les noms dans l'ordre historique de leur réussite spatiale... Mais c'est moi...

d'ailleurs Spationaute c'est pour les Européens ou pour les Francophones ?

Dernière modification par IMZADI (30-08-2012 17:47:45)


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#8 30-08-2012 17:54:45

yrad
admin

Re : Astronautes, cosmonautes, spationautes, taïkonautes, vyomanautes...

IMZADI a écrit :

Vyomanaute scratch. ??? Bah tu vois moi j'aurais mis les noms dans l'ordre historique de leur réussite spatiale... Mais c'est moi...

Tout dépend des critères de réussite que l'on prend en considération...

IMZADI a écrit :

d'ailleurs Spationaute c'est pour les Européens ou pour les Francophones ?

Pour les Français au départ, pour les Européens par extension... étant donné la place stratégique de Kourou (Guyane française) au sein de l'ESA.
En fait, ces dénominations (astronautes, cosmonautes, spationautes, taïkonautes, vyomanautes...) sont davantage indexées sur les lanceurs utilisés que sur les nationalités des voyageurs...


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#9 30-08-2012 20:48:52

IMZADI
Memory Alpha

Re : Astronautes, cosmonautes, spationautes, taïkonautes, vyomanautes...

Vyomanaute, c'est pour quelle nationalité ou lanceur ?

Imaginons, 5 Russes & 2 Chinois partant pour la Lune grâce à Arianne 5. Comment les appellerait-on alors???


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#10 30-08-2012 21:19:29

yrad
admin

Re : Astronautes, cosmonautes, spationautes, taïkonautes, vyomanautes...

IMZADI a écrit :

Vyomanaute, c'est pour quelle nationalité ou lanceur ?

Pour l'Inde. C'est à dire à l'attention des voyageurs spatiaux (à venir) qui s'embarqueront pour l'espace au moyen du lanceur Geosynchronous Satellite Launch Vehicle de l'ISRO (Indian Space Research Organisation) au centre spatial de Satish Dhawan, sis à Sriharikota en Andhra Pradesh (Inde).

IMZADI a écrit :

Imaginons, 5 Russes & 2 Chinois partant pour la Lune grâce à Arianne 5. Comment les appellerait-on alors???

Des spationautes.

Enfin bon, toutes ces dénominations pittoresques, c'est surtout pour le fun. wink
Car les deux termes les plus usités (en français comme dans la plupart des langues d'ailleurs), et de plus en plus indifféremment (quel que soit le lanceur utilisé ou la nationalité du voyageur), c'est "astronaute" et "cosmonaute".
En somme l'expression implicite de la préséance culturelle des deux acteurs historiques - les "langues astronautiques officielles" demeurant d'ailleurs toujours l'anglais et le russe (comme dans le 2010 de Peter Hyams).


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#11 30-08-2012 21:53:05

IMZADI
Memory Alpha

Re : Astronautes, cosmonautes, spationautes, taïkonautes, vyomanautes...

Vrai-faux HS:
T'en as oublié un !

Le PSTFonaute: à partir du lanceur  Buckaroo vs Yrad launch forum seu cheers

un vrai plaisir de vous lire. Le pied. Au moins l'orteil au moins jusqu'au 1er ciel LOL

Vrai HS:
Vous êtes de vrais trekkers: les G'Kar et Londo Mollari de star trek... d'un point de vue externaliste lol

pas HS:
Merci bien pour les explications king


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#12 14-12-2014 14:34:45

KIRK
For a New Border

Re : Astronautes, cosmonautes, spationautes, taïkonautes, vyomanautes...

Petite visite guidée sympathique de la Station Spatiale Internationale  : I  S  S  smile

Hors ligne

#13 21-06-2015 22:52:57

KIRK
For a New Border

Re : Astronautes, cosmonautes, spationautes, taïkonautes, vyomanautes...

Photo du poste de pilotage de la navette Atlantis lors de sa dernière mission en vol ; photo prise par le pilote...

=>Se connecter pour la voir - Merci - smile

Dernière modification par KIRK (21-06-2015 22:54:55)

Hors ligne

#14 22-06-2015 08:03:02

DrAg0r
Dra'ghoH

Re : Astronautes, cosmonautes, spationautes, taïkonautes, vyomanautes...

KIRK a écrit :

Petite visite guidée sympathique de la Station Spatiale Internationale  : I  S  S  smile

J'étais complètement passé à côté de cette vidéo, merci smile

KIRK a écrit :

Photo du poste de pilotage de la navette Atlantis lors de sa dernière mission en vol ; photo prise par le pilote...

Ça n'a pas l'air très ergonomique tout ça tongue


Bann_forum_klingon.png

Hors ligne

#15 22-06-2015 22:05:47

KIRK
For a New Border

Re : Astronautes, cosmonautes, spationautes, taïkonautes, vyomanautes...

DrAg0r a écrit :

Ça n'a pas l'air très ergonomique tout ça

Nous sommes dans la réalité et non pas dans ST wink mais je trouve l ensemble assez bien ordonné. On pourrait presque se croire à bord d un Airbus... dont le tableau de bord pour les derniers appareils... est nettement plus " aéré " mais un Airbus ne vole pas ( encore ) dans l espace smile

Hors ligne

#16 23-06-2015 08:16:05

DrAg0r
Dra'ghoH

Re : Astronautes, cosmonautes, spationautes, taïkonautes, vyomanautes...

KIRK a écrit :

Nous sommes dans la réalité et non pas dans ST wink mais je trouve l ensemble assez bien ordonné. On pourrait presque se croire à bord d un Airbus... dont le tableau de bord pour les derniers appareils... est nettement plus " aéré " mais un Airbus ne vole pas ( encore ) dans l espace smile

C'était une boutade ^^'


Bann_forum_klingon.png

Hors ligne

#17 23-06-2015 12:19:21

KIRK
For a New Border

Re : Astronautes, cosmonautes, spationautes, taïkonautes, vyomanautes...

DrAg0r a écrit :
KIRK a écrit :

Nous sommes dans la réalité et non pas dans ST wink mais je trouve l ensemble assez bien ordonné. On pourrait presque se croire à bord d un Airbus... dont le tableau de bord pour les derniers appareils... est nettement plus " aéré " mais un Airbus ne vole pas ( encore ) dans l espace smile

C'était une boutade ^^'

Je sais cher ami tongue

Hors ligne

#18 04-12-2017 14:12:23

KIRK
For a New Border

Re : Astronautes, cosmonautes, spationautes, taïkonautes, vyomanautes...

Incroyable !  eek

J ai toujours pensé que si il devait avoir un << premier contact >> alien, cela se ferait grâce à Voyager I.. A moins qu elle se fasse détruire par un astéroïde, une comète ou rentre dans l attraction d une planète ( ce n est pas pour tout de suite )   wink
-------------------------------------------------------------------------

La Nasa a relancé quatre propulseurs de sa sonde spatiale Voyager 1 qui se trouve actuellement à 21 milliards de kilomètres de la Terre.

Après 37 ans passés dans l'espace sans être utilisés, quatre propulseurs de la sonde Voyager 1, la construction humaine la plus éloignée de la Terre, ont été remis en service avec succès, a indiqué la Nasa vendredi. Cette prouesse "va permettre de prolonger la vie de Voyager 1 de deux ou trois ans", s'est félicitée dans un communiqué Suzanne Dodd, directrice de projet pour la Nasa. Les propulseurs servent à orienter Voyager 1 dans une direction propice pour que ses antennes puissent communiquer avec la Terre.

La sonde Voyager 1, qui depuis son lancement il y a quarante ans a changé l'histoire de l'astronomie, se déplace dans l'espace interstellaire à presque 17 kilomètres par seconde et se trouve actuellement à plus de 21 milliards de kilomètres de la Terre. La remise en service de propulseurs à cette distance était donc un véritable défi.

Hors ligne

Pied de page des forums