ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1026 08-08-2012 20:41:19

yrad
admin

Re : Star Trek: Enterprise

dvmy a écrit :

J'ai toujours dit que ds9 pose souvent de bonnes question mais apporte généralement de mauvaises réponses. La réflexion sur la religion devient une apologie, le thème de la guerre devient un discours sur la nécessité de cette dernière et de l'abandon de certaines valeurs, etc... Bref des réponses auxquelles je n'adhère pas mais des questions qui ont le mérite d'avoir été posées.

Le hic, c'est que dans le cas de ST DS9, les réponses se révèlent largement indissociables des questions. Les scénarios ont été construits de telle façon que la guerre totale (pour survivre) ou la religion (pour complaire aux Bajorans et obtenir l'aide des Prophets) était la seule réponse possible à la situation. Sauf à préférer le suicide, l'allégeance, et/ou la mort de l'UFP.

dvmy a écrit :

La différence entre ENT et st2009 c'est que ENT fait du lèche-bottes maladroit aux 40 ans d'héritage et que st2009 crache à la figure de cet héritage. En cela elle sera toujours supérieure à l'étron d'Abrams.

Ce simple rapprochement est dégradant pour la série prequelle. sad
Tu rejoins une fois de plus Buck sur la question : ST ENT serait l'antichambre de ST 2009. La seule différence, c'est que Buck apprécie ST 2009 et pas toi.

Ce que tu qualifies de "lèche-botte envers l'héritage", c'est la volonté de le respecter scrupuleusement plutôt que de faire n'importe quoi, c'est de rassembler et ordonner les morceaux plutôt que de fuir une fois de plus en avant.
Et si l'on tient absolument à utiliser l'acception péjorative de "lèche-botte", elle ne pourrait s'appliquer qu'à la quatrième saison de ST ENT… qui en dépit de toutes ses qualités a cherché à flatter la geekitude des trekkers (et leur fétichisme de ST TOS).


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#1027 08-08-2012 20:43:53

yrad
admin

Re : Star Trek: Enterprise

dvmy a écrit :

Oui c'est ça, et si la tentative a loupé niveau audiences c'est parce que ENT avait le cul entre deux chaises, celle de Berman et celle d'UPN.

Donc si je suis ton raisonnement, ST ENT n'avait pas assez de fond pour être un bon ST, mais en avait tout de même trop pour avoir du succès.
Du coup, heureusement qu'elle n'a pas eu davantage de fond, car elle n'aurait alors pas réussi à passer le cap de la première saison. lol


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#1028 08-08-2012 20:45:41

yrad
admin

Re : Star Trek: Enterprise

mbuna a écrit :

D'accord avec Dvmy, en tout les cas sur la sensation (je connais bien moins que vous les coulisses). Par ce que je ne sais pas s'il y'a réellement plus d'action mais en tout les cas il y'a beaucoup moins de réflexion.

A durée d'épisodes équivalente, en supposant qu'il n'y ait pas davantage d'action dans ST ENT (par rapport à ST VOY et ST DS9), par quoi a alors été remplacée la réflexion ? Par du small talk ? Par de l'humour ? Par des silences ? Par des paysages ? big_smile


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#1029 08-08-2012 21:31:49

mbuna
Ancien fan

Re : Star Trek: Enterprise

mdr
Sauf que action et reflexion ne sont pas de même nature. On ne suscite pas l'action... Et je peux même te citer des épisodes où il n'y a ni l'un ni l'autre tongue

Hors ligne

#1030 08-08-2012 21:53:44

yrad
admin

Re : Star Trek: Enterprise

mbuna a écrit :

mdr
Sauf que action et reflexion ne sont pas de même nature. On ne suscite pas l'action...

Donc ça veut dire que tu ne fais pas référence à la réflexion contenue dans les épisodes (en gros celle des personnages), mais à la réflexion induite (chez les spectateurs).
Or ça, c'est un terrain ultra-subjectif. Car la richesse n'est alors plus dans l'œuvre elle-même, mais dans l'esprit de celui qui la regarde. L'œuvre revêtant du coup la fonction de mentor (ou de catalyseur).
C'est comme avec la toile de maître entièrement et uniformément noire. Certains n'y verront qu'une escroquerie peinte au rouleau, tandis que d'autres la rempliront mentalement de l'univers entier. mdr

mbuna a écrit :

Et je peux même te citer des épisodes où il n'y a ni l'un ni l'autre tongue

En somme, ça ressemble aux films de Tarkovski. Y en a un qui montre pendant dix minutes un gars assis devant un mur. Pas de dialogue, pas d'action, rien. Chiant à mourir pour les uns, d'une profondeur abyssale pour les autres. mdr


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#1031 08-08-2012 22:28:48

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : Star Trek: Enterprise

yrad a écrit :

Ce que tu qualifies de "lèche-botte envers l'héritage", c'est la volonté de le respecter scrupuleusement plutôt que de faire n'importe quoi, c'est de rassembler et ordonner les morceaux plutôt que de fuir une fois de plus en avant.
Et si l'on tient absolument à utiliser l'acception péjorative de "lèche-botte", elle ne pourrait s'appliquer qu'à la quatrième saison de ST ENT… qui en dépit de toutes ses qualités a cherché à flatter la geekitude des trekkers (et leur fétichisme de ST TOS).


C'est ça le problème, ENT n'a pas cherché à faire du neuf mais la même chose, à une époque ou la franchise tournait en rond. Raconter l'histoire du premier vaisseau d'exploration c'était excitant, mais hélas rien de neuf à l'horizon, ni dans les planètes visitées, ni dans les thèmes abordés, ni dans les peuples rencontrés, ni dans les situations, ni dans rien. Très décevant.

Dernière modification par dvmy (08-08-2012 22:33:11)

Hors ligne

#1032 08-08-2012 22:31:29

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : Star Trek: Enterprise

yrad a écrit :
dvmy a écrit :

Oui c'est ça, et si la tentative a loupé niveau audiences c'est parce que ENT avait le cul entre deux chaises, celle de Berman et celle d'UPN.

Donc si je suis ton raisonnement, ST ENT n'avait pas assez de fond pour être un bon ST, mais en avait tout de même trop pour avoir du succès.
Du coup, heureusement qu'elle n'a pas eu davantage de fond, car elle n'aurait alors pas réussi à passer le cap de la première saison. lol

Non, ENT ne s'est pas assumée, n'a pas cherchée à être autre chose qu'un spin-off de plus, d'avoir une identité propre. Pas assez trekkienne pour plaire au fans, et malgré tout encore trop bavarde et liée à l'univers ST pour les newbies qui ne voulaient que de l'action et un univers neuf.

Dernière modification par dvmy (08-08-2012 22:35:40)

Hors ligne

#1033 08-08-2012 22:51:00

scorpius
Nowhere Man

Re : Star Trek: Enterprise

dvmy a écrit :

C'est ça le problème, ENT n'a pas cherché à faire du neuf mais la même chose, à une époque ou la franchise tournait en rond. Raconter l'histoire du premier vaisseau d'exploration c'était excitant, mais hélas rien de neuf à l'horizon, ni dans les planètes visitées, ni dans les thèmes abordés, ni dans les peuples rencontrés, ni dans les situations, ni dans rien. Très décevant.

Que tu puisse trouvé les 2 premiéres saisons décevantes je comprends, mais j'ai vraiment du mal à imaginer ce que la série aurait pu faire de différent...Si les ferengis avaient été remplacer par une autre race, est ce que ce seul élément t'aurais fais réévaluer l'épisode ?

Même chose pour l'épisode sur Risa...Les planètes ou les peuples c'est juste cosmétique, mais des thèmes ou des situations entiérement inédites dans la franchise ? Pour moi c'est "l'identité" Star Trek qui aurait put être en danger. Si par exemple la série avait démarrer avec la saison 3, je pense qu'on aurait tous crié à la trahison. (Normal)

Avec trop de nouveautés, le risque de dénaturer Star Trek n'était il pas trop grand ?


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#1034 08-08-2012 22:58:00

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : Star Trek: Enterprise

ENT n'a jamais ce goût de l'inconnu et de l'exploration que je ressens à chaque vision de TOS

Hors ligne

#1035 09-08-2012 00:57:34

yrad
admin

Re : Star Trek: Enterprise

Le fondement, la base, l'origine de Star Trek, c'est de voyager dans l'univers au petit bonheur la chance, de visiter des planètes inconnues, de saisir toute occasion de nouer un premier contact, de faire des observations scientifiques... Accessoirement, c'est aussi de visiter des colonies, de rendre services à des alliés, de faire de l'humanitaire, de guerroyer en ultime recours...

Résumé à des pitchs de quelques mots ou vu de loin, le concept ST, c'est un peu toujours les mêmes histoires, résultantes conceptuelles d'un authentique formula show.
Objectivement, la seule série ST à s'être écartée de cette formule invariante, c'est ST DS9. Mais pour y gagner quoi au juste ? Le soap opera y a remplacé l'exploration, et le feuilleton a pris la place du catalogue SF.

Les initiatives de Rick Berman pour innover sur ST ENT (enraciner la première saison sur Terre) furent rejetées par la Paramount de peur de se mettre à dos le public.
Faut dire que lorsqu'on leur pose la question, rares sont les trekkers qui imaginent une série ST autrement que dans un vaisseau spatial de Starfleet en mission d'exploration.

Dès lors, les latitudes d'une série ST prequelle étaient extrêmement réduites !
Les explorations/histoires complètement inédites - c'est à dire fatalement plus audacieuses que ce qui avait été montré aux spectateurs durant 35 ans - étaient d'office exclues, puisque ST ENT était supposée prendre place longtemps avant toutes les autres séries (c'est justement ça la contrainte d'une chronologie vraiment assumée). Les explorations/histoires devaient au contraire être plus simples, plus embryonnaires, mais en même temps plus primales, plus juvéniles...comme l'est toujours un premier pas. Et ce n'est pourtant pas Brannon Braga qui manquait d'idée délirantes et innovantes de pure SF à la limite du surréalisme (suffit de voir tout ce qu'il a écrit après ST ENT).
L'enracinement dans les thématiques et la philosophie trekkiennes n'aurait eu aucun sens non plus au début de ST ENT, puisque l'objectif de la série étant de montrer le comment du pourquoi, non de partir une fois de plus sur un acquis. Un travail d'édification ne peut débuter si l'édifice est déjà construit.

La seule innovation possible de ST ENT ne résidait donc pas dans les histoires (because trop tôt dans la chronologie), ni dans la philosophie trekkienne (because la société ST n'existe pas encore), mais dans les contextes (une sociologie fort différente des séries "futures"), dans les psychologies des personnages, et dans la façon de relater les choses. Le regard en somme.

Alors en faisant un gros effort d'empathie, je peux comprendre qu'une différence de regard et de contexte soit imperceptible ou insuffisante pour nombre de trekkers (surtout ceux qui attendaient de ST davantage des fables morales qu'une "conscience d'univers").
Malgré tout, la différence entre ST ENT et les autres séries ST existe bel et bien. La série prequelle a su développer une véritable identité propre, mais celle-ci se place sur un autre plan de ressenti que les identités respectives de ST TOS, TNG, DS9, et VOY.

Chacun pourra apporter son témoignage subjectif...
Mais le mien est très simple : en la découvrant début 2002, j'ai instantanément adoré ST ENT,  comme j'avais auparavant adoré ST TNG dans les années 90. Je n'étais alors pas un newbie mais un trekker de longue date connaissant par cœur l'univers ST ! Et je n'éprouvais pas le besoin d'expliquer ou de justifier un ressenti qui me paraissait d'une évidence confondante. J'avais juste perçu – subjectivement – dans ST ENT quelque chose de radicalement différent des séries ST sises aux 24ème et 23ème siècles, une sensation puissamment inédite pour moi, mais que je ne parvenais pas encore à bien définir. C'était en quelque sorte la mystérieuse "magie Enterprise".
Hélas, curieusement, peu de trekkers chevronnés avaient réagi comme moi ! wtf
Mais il y en avait tout de même quelques-uns (des amis IRL notamment)... prouvant que je n'étais ni fou ni mytho.
En outre, il y avait aussi les déclarations de Berman et de Braga de début 2001 (mais découvertes seulement par la suite) qui sont venues confirmer en tout point mon ressenti spontané : B&B parlaient d'un changement d'attitude et d'esprit, non d'intrigue ou de propos.
Pour ma part, j'avais capté 5/5 le truc, et je trouvais ça extrêmement fin et original.

Nous pouvons certes poursuivre ad vitam ce débat – qui vire progressivement au dialogue de sourd – entre ceux qui affirment que ST ENT est juste un copié-collé appauvri et stérile des séries ST "précédentes", et ceux qui affirment que ST ENT est profondément innovante et enrichissante pour l'univers ST.
Au bout du compte, le bras de fer porte désormais sur les ressentis subjectifs, lorsque toutes les tentatives de rationalisation – à des fins de partage avec autrui – sont épuisées. oops


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#1036 09-08-2012 14:37:18

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : Star Trek: Enterprise

yrad a écrit :

Nous pouvons certes poursuivre ad vitam ce débat – qui vire progressivement au dialogue de sourd – entre ceux qui affirment que ST ENT est juste un copié-collé appauvri et stérile des séries ST "précédentes", et ceux qui affirment que ST ENT est profondément innovante et enrichissante pour l'univers ST.
Au bout du compte, le bras de fer porte désormais sur les ressentis subjectifs, lorsque toutes les tentatives de rationalisation – à des fins de partage avec autrui – sont épuisées. oops

& bien Yves , je peux te proposer une troisième voix qui est la mienne :
Certes Enterprise n'est pas innovante et enrichissante, mais ce n'est pas non plus  un bête copié collé des séries précédentes.
Enterprise aurait le cul entre deux chaises ? Pas si simple que cela.

En revoyant cette première saison, on sent poindre chez Berman & Braga une envie de revenir à des bases simples, nettement moins contraignante que la compléxité induite par le 24ème siécle.
Mais ils sont hélas prisonnier d'un système de production vieux de 18 ans arrivé en bout de course, incapable  d'anticiper ou de suivre les changements qui couvaient dans l'air. Ils ont aussi grandement sous estimé leur public potentiel (fans et newbies ) , partit dés lors  pour la conccurence ( BSG2003 ).
Néanmoins, on sent chez eux une réelle envie de jouer à nouveau avec Star Trek, mais ils n'ont plus les armes pour le faire correctement..Et quand ils en trouvent une ( Manny Coto ) , il est déjà trop tard.
L'envie est là, elle doit l'être de notre côté pour attraper l'oiseau.

Comme je le disais à Mbuna Enterprise , c'est le goût des histoires simples et sans prétentions.. Le NX01 n'est qu'au seuil de la Final Frontier , il n'est pas au coeur de la final frontier .  ils ne sont qu' à Warp 5.. Ils n'ont pas une telle vélocité  les mettant en présence de super-Beings ou de God-Like tel que Q, et  qui portent ainsi Star Trek & ses récits à un niveau imaginaire , mythologique et philosophique plus exigeant.. Si la trame de la guerre froide temporelle ne venait pas parasiter l'intrigue, Enterprise serait encore plus "terre à terre" qu'il ne l'est déjà.


dvmy a écrit :

ENT n'a jamais ce goût de l'inconnu et de l'exploration que je ressens à chaque vision de TOS

Non , mais ça te redonne le goût primitif  pour  l'inconnu et l'exploration.. Le 24 ème siécle c'était devenu une journée au bureau, Voyager un Star Trek de fonctionnaire.. En te mettant au niveau de ces personnages ( d'obédience TOSienne ) simple et proche de nous _ c'est à dire des newbies au seuil de la Final Frontier , tu t'émmerveilles avec eux d'une simple comète, ou de l'approche d'une planète à travers les hublots..Tu renoues avec des sensations tactiles, humaine en ce qui concerne l'outil Starfleet.. la poésie retrouvé du airlock  , les accostages , les aways missions en blouson à la TWOK, la diplomatie de cow boy qui créve les abcès ect...

Enterprise nous oblige quelque part à une regression, mais le jeu en vaut la chandelle. On n'atteint pas les sommets que furent TOS/TNG/DS9.. Mais est  ce là vraiment le but recherché.
Je ne le crois plus du tout.

scorpius a écrit :

Avec trop de nouveautés, le risque de dénaturer Star Trek n'était il pas trop grand ?

Tout à fait que ce soit du côté de TNG ou de DS9, chacun ont étiré le concept et ont  repoussé ses limites  jusqu'à leur point de rupture..Au délà, ça ne serait plus du Star Trek.
Après chacun attend d'un Star Trek , quelque chose qui se situe entre ses deux extrêmes.

Cherche t'on réellement la nouveauté ? Si oui, on fait fausse route ou fausse "randonnée"  lol .. Personnellement moi pas.. je sais précisément ce que j'attend d'un Star Trek, des personnages savoureux, une certaine simplicité,  de l'ironie, du mordant dans les thèmes abordés.. & je dois bien l'avouer une certaine nostalgie qui fait de moi une cible facile au moindre gimmick ST.  wink


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#1037 09-08-2012 15:47:50

yrad
admin

Re : Star Trek: Enterprise

Buckaroo a écrit :

& bien Yves , je peux te proposer une troisième voix qui est la mienne :

Je ne sais pas si ta "troisième voie" est une tentative de synthèse des deux autres, ou une reformulation TOS/TNG/DS9-lâtre de la "mienne"... wink

Buckaroo a écrit :

Certes Enterprise n'est pas innovante et enrichissante, mais ce n'est pas non plus  un bête copié collé des séries précédentes.
(...)
En revoyant cette première saison, on sent poindre chez Berman & Braga une envie de revenir à des bases simples, nettement moins contraignante que la compléxité induite par le 24ème siécle.

En fait, c'est exactement le contraire. Développer un prequel, c'est quelque chose de beaucoup plus contraignant et complexe que de situer une série dans le futur, surtout le même (24ème siècle). Un prequel ST suppose de respecter à la lettre 40 ans de canon, tout en donnant de la vraisemblance à une époque fondatrice (22ème siècle) de l'histoire trekkienne qui n'avait pourtant été "auparavant" qu'un fourre-tout abstrait au service de scénarii stand alone.

Durant la première convention ST post-ENT auquel Brannon Braga a participé, il avait déclaré qu'écrire pour la série prequelle fut pour lui quelque chose de beaucoup plus difficile et complexe que pour ST TNG et ST VOY. Car dans ces séries-là, il donnait "simplement" libre cours à son imagination SF (et chacun sait à quelle point celle-ci est débridée !), et le raccord contextuel de ses idées avec les séries TNG ou VOY coulait de source.
Alors que dans le cas de ST ENT, c'était une frustration de chaque instant : il fallait à la fois jongler en permanence avec le canon, et réussir à rendre subjectivement nouveau quelque chose que le public (et surtout les trekkers) connaissaient pas cœur.

Bien souvent, l'apparente simplicité d'un produit high tech, d'un programme informatique, d'une œuvre d'art ou de fiction, d'un design... dissimule un très gros boulot de réflexion et de développement. Parce que l'art c'est de cacher l'art.

Buckaroo a écrit :

Mais ils sont hélas prisonnier d'un système de production vieux de 18 ans arrivé en bout de course, incapable  d'anticiper ou de suivre les changements qui couvaient dans l'air. Ils ont aussi grandement sous estimé leur public potentiel (fans et newbies ) , partit dés lors  pour la conccurence ( BSG2003 ).

Ils avaient également sous-estimé tout le mal que les calomnies de RDM pouvaient leur faire auprès de la communauté des trekkers…

Et puis bon, c'est bien joli de répéter que B&B n'ont pas su s'aligner sur la concurrence TV du début des années 2000... Mais tu crois vraiment que si ST ENT avait ressemblé à BSG 2003 ou à The Sopranos, cela aurait été tant soit peu du Star Trek ?
Là, on aurait été plutôt dans une complète trahison du concept. A fortiori pour un prequel, qui se devait d'être porté par un rêve (celui dépeint par la chanson de Russell Watson écrite par Diane Warren), non par la terreur, la violence, l'amoralité, ou le dark'n'gritty.
Ou alors, il aurait fallu faire remonter le prequel de ST à la WW3 précédant le First Contact. lol

Buckaroo a écrit :

Néanmoins, on sent chez eux une réelle envie de jouer à nouveau avec Star Trek, mais ils n'ont plus les armes pour le faire correctement..Et quand ils en trouvent une ( Manny Coto ) , il est déjà trop tard.

B&B avaient les armes, la première saison (que tu apprécies toi-même wink) le prouve. Et il y avait dans leur équipe de vrais connaisseurs de ST TOS comme Michael Sussman.

Manny Coto est un scénariste que j'adore (dans et hors ST), et il a apporté beaucoup à ENT. Mais son rôle a surtout consisté à accélérer le rythme des événements (action dans la 3 puis prequel au pas de course dans la 4) pour complaire à la Paramount, au point de faire perdre à la série son naturel.
A partir de la troisième saison, le fond et la personnalité de ST ENT étaient certes toujours de la partie, mais la série s'était davantage mise aux normes. C'est donc plutôt à partir de ce moment-là que j'y verrais un début de "régression"... p

Buckaroo a écrit :

Enterprise nous oblige quelque part à une regression, mais le jeu en vaut la chandelle. On n'atteint pas les sommets que furent TOS/TNG/DS9.. Mais est  ce là vraiment le but recherché.
Je ne le crois plus du tout.
(...)
Cherche t'on réellement la nouveauté ? Si oui, on fait fausse route ou fausse "randonnée"  lol ..

Encore une fois, tout dépend des critères auxquels on donne la priorité...

Si le seul objectif permis dans ST, c'est d'aller toujours davantage vers le futur, de relater des histoires SF de plus en plus complexes, et/ou des fables morales de plus en plus moralisantes, il est évident qu'Enterprise constitue une lamentable régression.
Mais si l'on accepte l'idée qu'il puisse y avoir d'autres objectifs dans ST, par exemple consolider son univers de façon diachronique, s'intéresser aux "années Right Stuff" de l'aventure trekkienne... Enterprise représente bel et bien une évolution (non une involution) et une nouveauté (non une redite).
Même ST 2009 aurait pu être en soi une innovation (par exemple sur le terrain de la dystopie ou de l'uchronie) si son scénario n'avait pas été aussi imbécile et inculte.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#1038 10-08-2012 08:10:40

yrad
admin

Re : Star Trek: Enterprise

En réponse à ce post.

mbuna a écrit :

J'avais eu beaucoup de mal avec cet épisode à l'époque et les vulcains menteurs et hypocrites, et aussi avec T'Pol...

Eh bien, figure-toi que moi aussi ! Si, si ! p
Et pas uniquement à propos de ST ENT 01x07 The Andorian Incident, mais carrément de façon générale avec la série Enterprise ! affraid

Comme je l'ai souvent écrit dans le forum, j'ai d'emblée adoré ST ENT en la découvrant début 2002.
Mais cela n'impliquait pas pour autant que j'adorais tous ses aspects !
Hormis de petits regrets envers certains partis pris (genre la présence de la téléportation que je trouvais être une facilité, mais bon, elle avait tout de même le mérite d'être embryonnaire), le seul gros truc que je n'avalais pas à l'époque, c'était ce que ST ENT avait osé faire des Vulcains. furax
Parce que pour moi, les Vulcains, c'était une passion, un idéal, un modèle, un fantasme. Cela remontait probablement au Spock de mon enfance. J'étais fasciné par ce personnage de ST TOS (et par opposition, Kirk et McCoy n'agaçaient lorsque j'étais gamin). Il m'en est d'ailleurs resté quelque chose, car si j'ai tout de même fini par m'attacher à l'humanité exacerbée de Bones, j'avoue n'avoir jamais réussi à être fan de Kirk (sauf lorsqu'il a commencé à se faire vieux).

Or donc, j'avais l'impression qu'Enterprise salissait, dégradait, humiliait gratuitement - ou pire, par humanolâtrie - l'une de mes références personnelles depuis toujours.
Je n'avais alors de cesse, épisodes après épisodes, à traquer chaque erreur, chaque gaffe, chaque bourde d'Archer - et de ses équipiers "humains jusqu'à la nausée" - pour qu'ils puissent se faire copieusement morigéner par les Vulcains, tout antipathique qu'ils semblaient être. Et de frustrations en frustrations, je finissais même par "désirer" - narrativement et "cathartiquement" parlant - que le NX-01 provoque une catastrophe criminelle impardonnable quelque part sur son parcours, afin de comprendre ENFIN que les Vulcains avaient des raison d'agir comme ils agissaient (relativisme oblige), raison depuis le début ! Non mais ! mdr

Oui, j'aimais vraiment Enterprise, mais ma première relation avec elle fut très sadomasochiste, il me faut bien l'avouer. oops

Ce n'est qu'à partir de la saison 2 et plus encore de la 4 que j'ai fini par vraiment comprendre ce que les auteurs avaient vraiment voulu faire avec les Vulcains...
Puis en revisionnant la série prequelle quelques années plus tard (fort de ce que je savais désormais de son issue), j'ai carrément trouvé l'idée et l'ambition des auteurs absolument brillantes, géniales même.
Car c'est alors que je me suis rendu compte que tout "anti-Star Wars" et "anti-monomythe campbellien" que je croyais viscéralement être, j'étais en fait imperceptiblement contaminé en profondeur par cette insupportable idéologie issue de la fantasy. Et de ce fait, je désirais instinctivement que la série ENT vérifie le schéma bienpensant Yoda/Padawan, je voulais au fond de moi que les Vulcains soient les "vénérables sages galactiques" qui apprennent à ces "abrutis d'humains du NX-01" à devenir Picard.

Eh bien, Enterprise aura eu l'incroyable culot de faire exactement le contraire de tout ce que je voulais sans même le savoir, le contraire de tout ce que j'attendais sans même le comprendre, le contraire de tout ce que (presque) toutes les autres œuvres de SF et de fantasy font depuis des décennies ! eek
Et ce contraire faisant, ST ENT m'aura même révélé mes propres incohérences intimes résiduelles ! damn
Ce dont je la sais infiniment gré aujourd'hui. thanks


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#1039 17-08-2012 23:05:33

JeanMi73
membre

Re : Star Trek: Enterprise

Bonsoir,

De retour sur votre forum, j'aimerais participer...

N'ayant pas trouver de quoi me présenter, je viens sur ce post car je visionnes de nouveau ST ENT.
Je sais que mes commentaires, si je devais en avoir ne seraient pas du niveau des membres de ce forum, mais, si vous admettez, j'aimerais parfois vous donner mon avis.
Ceci dit, j'ai connus TOS, dans les années 70, en noir et blanc, puis pour TNG, DS9 et VOY, durant mon époque en Allemagne.
Je n'ai pas votre chance, de les avoirs connues en VO.
Par contre, ENT et TAS en Français...

Pour les films, tous en VO, même le dernier, que perso je ne considères pas comme un ST, en tout cas pas comme un ST de ce qui fût ST...

Désollés si je me trompes de post et j'espère ne pas vous embetter...

Amicalement
Un Belge Fan de ST...

Un petit cadeau si je peus t si vous ne connaissez pas:
http://youtu.be/G4pKq0sEjuA

Amicalement
Jean-Mi

Hors ligne

#1040 18-08-2012 00:35:53

yrad
admin

Re : Star Trek: Enterprise

Sois (de nouveau) le bienvenu, Jean-Mi. thanks

Et bien sûr, n'hésite jamais pas à poster tes avis. wink
Que les appréciations viennent de vieux de la vieille ou de newbies, qu'elles constituent des analyses argumentées ou des ressentis à chaud, qu'elles soient interminables ou brèves... elles ont toutes leur place dans le forum.

PS : Merci pour le lien.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#1041 18-08-2012 08:59:42

dl500
TOS Forever

Re : Star Trek: Enterprise

Bienvenu à bord!

Merci pour ton lien.

A noter que pour TOS il ne s'agit que du générique de la première saison...pas de crédit pour DeForest Kelley. Et TAS?...

On attend tes avis avec impatience.

@+


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#1042 18-08-2012 11:09:58

mypreciousnico
_________

Re : Star Trek: Enterprise

Re-bienvenue Jean-Mi, au plaisir de te lire wink

Hors ligne

#1043 18-08-2012 12:24:25

hm13
BorgCube Alpha

Re : Star Trek: Enterprise

dl500, plus perfectionniste qu'un borg... wink
personnellement j'attends une aléatoire rediffusion d'Entreprise pour me faire un avis plus sûr, étant donné que je n'ai pas vu tous les épisodes et qu'un budget encore fragile m'empêche d'acquérir les coffrets... donc JeanMi, à toi la parole !


on ne me résiste pas...

Hors ligne

#1044 18-08-2012 13:04:25

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : Star Trek: Enterprise

JeanMi73 a écrit :

Bonsoir,

De retour sur votre forum, j'aimerais participer...

N'hésite surtout pas ! ok

N'ayant pas trouver de quoi me présenter, je viens sur ce post car je visionnes de nouveau ST ENT.

Tu tombes au bon moment, il semble que beaucoup d'entre nous ont pris leur  ticket pour le NX01 .  wink


Je sais que mes commentaires, si je devais en avoir ne seraient pas du niveau des membres de ce forum, mais, si vous admettez, j'aimerais parfois vous donner mon avis.

Nous sommes vicitmes de notre réputation. lol
Tout les avis grand ou petit nous intéresse. Encore une fois n'hésite surtout pas à intervenir , donner ton avis sur des épisodes Star Trek.
En dire du bien ou du mal peu importe.
Ici c'est purement Star Trek , jamais personnel.

Un petit cadeau si je peus t si vous ne connaissez pas:
http://youtu.be/G4pKq0sEjuA

Amicalement
Jean-Mi

Un cadeau comme celui là, ça ne se refuse pas ..D'ailleurs tu viens de me donner une idée. wink

J'en oubli mes politesses.. Re-bienvenue jean Mi.


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#1045 18-08-2012 20:07:41

JeanMi73
membre

Re : Star Trek: Enterprise

Merci de votre nouvel accueil.

Et en premier commentaire, je dirais, concernant ENT, que si je n’avais pas accrochés à cette série lors de ma première vision, alors que j’en suis à sa seconde, je viens de terminer Horizon 2x20, cette fois, je commence à me sentir dans la série…

Mais j’attendrais d’avoir tout revus avant de commenter plus amplement. (Bon ceci dit, je ne suis pas certain de vouloir revoir le dernier: These Are the Voyages... 4X22…

Amicalement
Jean-Mi

Hors ligne

#1046 20-08-2012 16:28:42

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : Star Trek: Enterprise

En réponse à ce post.

Buckaroo a écrit :

la  Jolene étant excellente dans ce rôle de femme attiré par les interdits, victime d'un viol.

Etrange qu'en quelques années Blalock est passée à tes yeux du statut de pire actrice du monde à celui de comédienne douée... La suite de sa carrière a pourtant confirmé ton sentiment de l'époque.

Hors ligne

#1047 20-08-2012 18:43:55

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : Star Trek: Enterprise

En réponse à ce post

scorpius a écrit :

l'essentiel est qu'elle est une vulcaine très convaincante

Point de vue que je ne partage absolument pas. Si st2009 n'a de star trek que le nom, T'Pol n'a de Vulcaine que le nom également...
T'Pol représente les Vulcains tels que Paramount désiraient qu'ils soient: plein d'émotions. Spock de st2009=T'Pol de ENT.

Dernière modification par dvmy (20-08-2012 19:06:38)

Hors ligne

#1048 20-08-2012 18:58:13

scorpius
Nowhere Man

Re : Star Trek: Enterprise

Oui, T'Pol expérimente les émotions plus que n'importe quel autre Vulcain (ou Vulcaine) de la franchise. Pour autant, au contraire du pitoyable Spock de Quinto, il y a pour moi chez Jolene une véritable "vulcaine". (ce qui tient sans doute autant de son interprétation, que de l'écriture) C'est un personnage que je trouve très touchant (le Spock de ST2009 est juste agaçant et énervant) J'ai aimé son évolution, oui elle s'humanise mais au final n'est-ce pas le cas de presque tous les aliens de Star Trek ? (Worf, Odo, ect)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#1049 20-08-2012 19:04:59

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : Star Trek: Enterprise

Pour que T'Pol s'humanise il aurait fallu à la base qu'elle se comporte comme une vraie Vulcaine, ce qui n'est pas que le cas.

Dernière modification par dvmy (20-08-2012 19:10:49)

Hors ligne

#1050 20-08-2012 19:42:49

mypreciousnico
_________

Re : Star Trek: Enterprise

D'accord avec Scorpius et Bucky, j'aime beaucoup le personnage de T'Pol, un des personnage Vulcain les plus intéressant de la franchise.
Effectivement elle n’est pas Vulcaine au sens de TOS, ce que je trouve extrêmement cohérent puisque nous ne sommes pas dans TOS, il s'en faut même d'un paquet d'année. Les humains d'il y a 100 ans étaient-ils les même qu'aujourd'hui ? Leurs mœurs étaient-elle les mêmes ? non.

D'une manière générale, la vulcanité dans ENT est un modèle pour moi, j'adore ce que les auteurs en ont fait. Et T'Pol en est un excellent exemple smile

Hors ligne

Pied de page des forums