ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#26 12-01-2023 19:05:15

dvmy
Génie incompris qui se comprend

Re : James Cameron, un réalisateur à part.

pehache a écrit :

Du coup rêver d'un système qu'on ne peut ni réfuter ni valider, ce ne serait un peu "avoir la foi" mdr ?

Avoir la foi revient à une croyance aveugle. Moi je n'ai aucune certitude sur rien. Uniquement de fortes convictions.


On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde. (Desproges)

Hors ligne

#27 12-01-2023 19:46:18

pehache
membre

Re : James Cameron, un réalisateur à part.

Oberon a écrit :

Faire un parallèle entre le côté religieux des grands cultes traditionnels et le communisme n'a rien de très novateur, et est d'ailleurs factuellement vérifiable. Ritualisation de l'humilité (qui souvent devient une tactique d'humiliation) avec l'auto-critique, la foi obligatoire dans le parti, l'infaillibilité quasi divine des dirigeants (du moins jusqu'au jour où l'on doit se débarrasser d'eux) sont autant d'éléments vérifiables, mais il s'agit davantage des dérives autoritaires et coercitives de cette institution que de la théorie initiale.

Non seulement il s'agit de dérives (après il se peut qu'elles soient inévitables, certains le théorisent, mais l'affirmer est aussi une facilité), mais ni les religions ni le communisme n'en ont l'exclusivité.

Par exemple plus ça va plus je trouve le monde de l'entreprise aliénant et brutal, où il ne s'agit plus simplement de vendre ses compétences (version col blanc de la force de travail) à un employeur, mais de lui démontrer constamment son dévouement total. La foi obligatoire dans le parti --> l'adhésion obligatoire à la culture de l'entreprise... L'auto-critique --> explicitement présente dans les entretiens d'évaluation... L'infaillibilité des dirigeants --> elle va de soi... etc... C'est parfaitement corrélé avec le triomphe du néo-libéralisme depuis 40 ans, qui lui-même, une fois posé en dogme, n'est plus très différent d'une religion. Mais la moindre de ses réussites n'est pas d'avoir réussi à accréditer l'idée qu'il n'était pas une idéologie (bouh, pas bien). En réalité tout est idéologie (même la libertarisme (?) est une idéologie), mais en général on ne voit l'idéologie que che les autres, pas chez soi.

Hors ligne

#28 12-01-2023 20:29:12

Oberon
Section 31

Re : James Cameron, un réalisateur à part.

Pehache, j'ai simplement cherché à recontextualiser un parallèle, mais pour autant je n'ai jamais dit que c'était exclusif.
Et sois assuré que je partage totalement ton analogie fort pertinente avec le milieu en entreprise des récentes décennies.
C'est justement Marx qui avait écrit que les guerres du futur ne seraient plus pour la conquête des territoires mais la conquête des âmes. Et en effet, les patrons d'aujourd'hui veulent souvent une soumission inconditionnelle à l'entreprise de la part de leurs employés, et plus grande est la structure, plus forte est cette tendance.
Nôtre époque a totalement prohibé la violence physique alors qu'elle a décuplé la violence morale dans presque tous les rapports sociaux.
Quand à considérer que le néolibéralisme revêt une dimension quasi religieuse (ne serait-ce que la foi dans le marché) c'est tout à fait approprié et déjà théorisé par des penseurs de notre temps (Emmanuel Todd, Lordon, Onfray...). L'être humain a manifestement besoin d'avoir la foi en quelque chose, même si c'est un dogme qui opprime ses semblables. Il s'adapte donc et il est logique d'observer une récurrence historique et politique.

C'est un sujet passionnant quoique guère optimiste, mais comme le sujet du topic est James Cameron qui, honnêtement, n'a pas grand chose à voir avec ça (hormis son côté tyrannique en matière de direction d'acteurs, à l'extrême limite...) je vais en rester là sur ce sujet.


"No beast so fierce but know some touch of pity. But i know none, and therefore am no beast."
Richard 3

Hors ligne

#29 13-01-2023 13:34:54

pehache
membre

Re : James Cameron, un réalisateur à part.

Oberon a écrit :

Pehache, j'ai simplement cherché à recontextualiser un parallèle, mais pour autant je n'ai jamais dit que c'était exclusif.

Oui je sais. Mais à force de voir mis en cause dans cette discussion uniquement des mouvements de pensée en regardant vers la gauche, j'ai ressenti le besoin de rétablir un peu l'équilibre wink

Hors ligne

#30 13-01-2023 14:50:32

Prelogic
Legaliste

Re : James Cameron, un réalisateur à part.

pehanche a écrit :

à force de voir mis en cause dans cette discussion uniquement des mouvements de pensée en regardant vers la gauche, j'ai ressenti le besoin de rétablir un peu l'équilibre

Quelques petites taquineries, rien de plus razz

Merci en tout cas pour votre échange à tous les deux.

Dernière modification par Prelogic (13-01-2023 15:54:33)


tumblr_oespwkTTIV1uurkb7o3_250.gif

Hors ligne

#31 13-01-2023 20:41:23

dvmy
Génie incompris qui se comprend

Re : James Cameron, un réalisateur à part.

Prelogic a écrit :

Merci en tout cas pour votre échange à tous les deux.

C'est vrai ça change de tous les posts dvmy, nettement moins intéressants, à la fois idiots et peu  argumentés, mais auxquels tout le monde veut répondre et débattre Dpurple
En tous cas toujours personne pour expliquer et justifier le paradoxe entre le discours écologique du film et le désastre écologique de son exploitation.

Dernière modification par dvmy (13-01-2023 21:42:50)


On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde. (Desproges)

Hors ligne

#32 13-01-2023 21:00:49

scorpius
Nowhere Man

Re : James Cameron, un réalisateur à part.

Quel désastre écologique ?

Hors ligne

#33 13-01-2023 21:08:27

dvmy
Génie incompris qui se comprend

Re : James Cameron, un réalisateur à part.

scorpius a écrit :

Quel désastre écologique ?

Double d'énergie à produire, lunettes en plastic polluant qui nécessitent des piles en lithium encore plus polluantes. C'est cher payé pour un film qui parle d'écologie mais qui est deux fois plus polluant qu'un film en streaming et 5 fois plus polluant qu'un film en 2d. L'écologie n'est pas mon cheval de bataille mais lorsqu'on on a la prétention de défendre l'écologie comme Cameron on se montre cohérent et exemplaire.


On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde. (Desproges)

Hors ligne

#34 13-01-2023 21:33:17

matou
modérateur

Re : James Cameron, un réalisateur à part.

L faut séparer ce sur quoi on a un contrôle et l’exploitation qui échappe au contrôle.
Voici un très bon article :
https://www.numerama.com/pop-culture/12 ? -film.html

Hors ligne

#35 13-01-2023 21:42:07

dvmy
Génie incompris qui se comprend

Re : James Cameron, un réalisateur à part.

J'adore l'objectivité de l'auteur de l'article, qui affirme d'emblée que le film est un chef-d'œuvre...
Navré mais non, quand Cameron réalise le film et fait le choix de la 3D il sait que c'est tout sauf écologique, de sa production à son exploitation. Et c'est bien son discours hypocrite que je dénonce.

Dernière modification par dvmy (14-01-2023 07:27:05)


On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde. (Desproges)

Hors ligne

#36 14-01-2023 16:25:21

matou
modérateur

Re : James Cameron, un réalisateur à part.

Comme dit dans l’article l’énergie pour la production a été dans un bilan négatif.
Cameron a fait plus que n’importe qui dans le genre.
Donc il est cohérent avec sa démarche, l’industrie du cinéma reste une entreprise capitaliste avec ses pesanteurs . Et ce dernier volet est au delà de son rayon d’action.

Hors ligne

#37 14-01-2023 22:27:51

dvmy
Génie incompris qui se comprend

Re : James Cameron, un réalisateur à part.

Peut-être bien qu'il a fait des efforts pour sa production, mais j'ai des doutes. En tous cas pour son exploitation ce n'est pas du tout le cas. Encore une fois: on ne peut pas défendre farouchement l'environnement et concevoir un film qui va utiliser autant de plastic et de lithium pour être vu dans les conditions voulues par le réalisateur.

Dernière modification par dvmy (14-01-2023 22:32:15)


On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde. (Desproges)

Hors ligne

#38 16-01-2023 11:05:45

Prelogic
Legaliste

Re : James Cameron, un réalisateur à part.

Dvmy, je me permets de te rappeler certains de tes propos antérieurs :

dvmy a écrit :

à force de parler de fond et de coulisses tu n'es même plus capable d'apprécier l'univers...

dvmy a écrit :

À un moment donner il faut cesser de parler coulisses.

Je suis ravi de constater que tu as complètement changé d’avis et que maintenant, pour toi, les coulisses de fabrication d’un film ont une incidence sur le résultat final ainsi que sur ta perception d’une œuvre. Maintenant, tu comprends mieux éventuellement comment une intention de cinéma, louable en apparence, peut très vite se retourner contre son créateur. Et pourquoi le public peut ressentir le besoin, à un moment donné, de se positionner en conséquence sur des sujets qui lui tiennent à cœur.

Dernière modification par Prelogic (16-01-2023 11:06:29)


tumblr_oespwkTTIV1uurkb7o3_250.gif

Hors ligne

#39 16-01-2023 13:00:14

dvmy
Génie incompris qui se comprend

Re : James Cameron, un réalisateur à part.

Je parle avant tout de son exploitation et des choix de réalisation, pas réellement des coulisses de tournage. Et j'en parlerai tant que personne ne répondra clairement sur le sujet, qui démontre l'hypocrisie totale de Cameron. Vous pouvez éluder, nier ou ignorer autant que vous voulez mais l'exploitation de fe film est en totale contradiction avec les propos écolos de Cameron.

Dernière modification par dvmy (16-01-2023 13:01:10)


On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde. (Desproges)

Hors ligne

Pied de page des forums