ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 30-05-2020 13:10:56

matou
modérateur

Le DCU, grandeur et misère

Pour parler des films des héros DC au cinéma, depuis les serials jusqu’à aujourd’hui. Y compris les animés.

Hors ligne

#2 30-05-2020 13:14:43

matou
modérateur

Re : Le DCU, grandeur et misère

Suite au top sur Superman, Davmy quel serait ton top du DCU? On part de 1940 je le précise.

Hors ligne

#3 30-05-2020 17:51:16

scorpius
Nowhere Man

Re : Le DCU, grandeur et misère

Top 5 Superman :

1 - Superman Returns
2 - Superman 78
3 - Superman 2 : Donner's cut
4 - Superman : TAS
5 - Adventures of Superman

Top 5 Batman

1 - Batman TAS/Batman Beyond
2- Batman Returns
3 - Batman 89
4 - Batman Forever (pour Val Kilmer, mon Batman favori)
5 - Batman Begins (le seul film supportable de la trilogie Nolan).

Top 5 hors Batman/Superman

1 - Aquaman
2 - Green Lantern
3 - The Flash version Arrowverse saison 1
4 - V For Vendetta
5 - Judge Dredd 95 (m'en fous j'adore ce film et j'assume. Techniquement est-ce un DC ? Je m'en fous, j'adore ce film mdr )

Top 5 acteurs

1 - Christ' Reeve (Superman)
2 - Val Kilmer (Batman)
3 - Mark Hamill (le Joker)
4 - Clancy Brown (Lex Luthor)
5 - Mark Strong (Sinestro)

Dernière modification par scorpius (30-05-2020 17:52:01)


What I admire most about your art, is its universality. You do not say a word and yet, the world understands you!
Albert Einstein
Its true, but your fame is even greater! The world admires you, when nobody understands you!
Charlie Chaplin

Hors ligne

#4 30-05-2020 19:39:36

matou
modérateur

Re : Le DCU, grandeur et misère

Et ton classement du pire?

Hors ligne

#5 30-05-2020 20:16:31

dvmy
Banni(e)

Re : Le DCU, grandeur et misère

Moi mon modèle d'adaptation d'un comics en Live Action Movie c'est Dick Tracy, en 1990. Un film adapté d'une BD doit ressembler... à une BD.
Je n'ai pas tout vu des adaptations DC.

Mon Top DC, du meilleur au bon:

Aquaman
Batman Forever
Man Of Steel
Superman 2
Justice League
The Shadow
Green Lantern
Superman 4
Batman Begins
Batman & Robin
Le serial captain Marvel (Alias Shazam!)


Mon Flop DC, du pire au mauvais

Joker
The Dark Knight Rises
Superman Returns
The Dark Knight
Superman III
Birds of Prey
Batman Returns
Batman V Superman
Shazam!

Dernière modification par dvmy (30-05-2020 20:26:31)


R. I. P PSTF. Aujourd'hui c'est devenu le PFSTH, Portail Francophone du Star Trek Historique, qui décide pour vous ce qui est ou non du Star Trek.

Hors ligne

#6 30-05-2020 20:37:12

matou
modérateur

Re : Le DCU, grandeur et misère

Que penses tu de la série Batman des années 60?

Hors ligne

#7 30-05-2020 20:37:53

scorpius
Nowhere Man

Re : Le DCU, grandeur et misère

matou a écrit :

Et ton classement du pire?

Flop 5 Superman

1 - Superman III
2 - Superman IV
3 - Man of Steel
4 - Batman V Superman
5 - Superboy

Flop 5 Batman

1 - Batman & Robin
2 - Batman 66
3 - The Dark Knight
4 - The dark Knight Rises
5 - Batman V Superman

Flop 5 hors Batman/Superman

1 - Catwoman
2 - Steel
3 - Suicide Squad
4 - Joker
5 - Wonder Woman

Flop 5 acteurs

1 - George Clooney (Batman)
2 - Jesse Eisenberg ( Lex Luthor)
3 - Marion Cotillar (Talia)
4 - Halle Berry (Catwoman)
5 - Michael Caine (Alfred)


What I admire most about your art, is its universality. You do not say a word and yet, the world understands you!
Albert Einstein
Its true, but your fame is even greater! The world admires you, when nobody understands you!
Charlie Chaplin

Hors ligne

#8 30-05-2020 20:42:32

matou
modérateur

Re : Le DCU, grandeur et misère

Scorpius ton top du pire c’est 1= le pire ou 1= le moins mauvais?

Batman 66 est un film en fait téléfilm que je ne pourrai jamais critiquer. C’est un concentré ´d’état d’esprit disparu. Même techniquement, il est très empreint de son époque.

Hors ligne

#9 30-05-2020 20:52:15

dvmy
Banni(e)

Re : Le DCU, grandeur et misère

matou a écrit :

Que penses tu de la série Batman des années 60?

tu me poses la question parce que j’apprécie Batman & Robin? J'ai dû en voir à peine quelques épisodes. Le souci c'est que c'est parodique à l'inverse du film de 97. Et moi la parodie j'ai beaucoup de mal. Les Mel Brooks et autres Z.A.Z c'est pas mon trip.


R. I. P PSTF. Aujourd'hui c'est devenu le PFSTH, Portail Francophone du Star Trek Historique, qui décide pour vous ce qui est ou non du Star Trek.

Hors ligne

#10 30-05-2020 21:15:09

scorpius
Nowhere Man

Re : Le DCU, grandeur et misère

matou a écrit :

Scorpius ton top du pire c’est 1= le pire ou 1= le moins mauvais?

Batman 66 est un film en fait téléfilm que je ne pourrai jamais critiquer. C’est un concentré ´d’état d’esprit disparu. Même techniquement, il est très empreint de son époque.

Ca va du pire au moins mauvais.


What I admire most about your art, is its universality. You do not say a word and yet, the world understands you!
Albert Einstein
Its true, but your fame is even greater! The world admires you, when nobody understands you!
Charlie Chaplin

Hors ligne

#11 31-05-2020 10:57:49

matou
modérateur

Re : Le DCU, grandeur et misère

dvmy a écrit :
matou a écrit :

Que penses tu de la série Batman des années 60?

tu me poses la question parce que j’apprécie Batman & Robin? J'ai dû en voir à peine quelques épisodes. Le souci c'est que c'est parodique à l'inverse du film de 97. Et moi la parodie j'ai beaucoup de mal. Les Mel Brooks et autres Z.A.Z c'est pas mon trip.

Oui et car tu es fan de serials.
La série était pensée comme enfantine, avec une douce folie et un hommage aux serial. Je la trouve moins parodique que toi. J’y vois un très fort esprit des années 50-60, des Etats-Unis avant la crise du Vietnam. Heureuse, sans pb de classes ou de racisme, bon enfant, kitch.

Hors ligne

#12 31-05-2020 17:38:01

dvmy
Banni(e)

Re : Le DCU, grandeur et misère

matou a écrit :
dvmy a écrit :
matou a écrit :

Que penses tu de la série Batman des années 60?

tu me poses la question parce que j’apprécie Batman & Robin? J'ai dû en voir à peine quelques épisodes. Le souci c'est que c'est parodique à l'inverse du film de 97. Et moi la parodie j'ai beaucoup de mal. Les Mel Brooks et autres Z.A.Z c'est pas mon trip.

Oui et car tu es fan de serials.
La série était pensée comme enfantine, avec une douce folie et un hommage aux serial. Je la trouve moins parodique que toi. J’y vois un très fort esprit des années 50-60, des Etats-Unis avant la crise du Vietnam. Heureuse, sans pb de classes ou de racisme, bon enfant, kitch.

Je n'ai pas vu assez d'épisodes de cette série pour pouvoir la juger. En outre c'était il y a longtemps. J'ai le souvenir d'une série aussi décomplexée qu'un serial oui, mais aussi d'un truc très bête. Il faudrait que je me plonge là-dedans.

Dernière modification par dvmy (31-05-2020 17:38:25)


R. I. P PSTF. Aujourd'hui c'est devenu le PFSTH, Portail Francophone du Star Trek Historique, qui décide pour vous ce qui est ou non du Star Trek.

Hors ligne

#13 31-05-2020 20:27:58

Ftiqz46d
candidat

Re : Le DCU, grandeur et misère

dvmy a écrit :

Moi mon modèle d'adaptation d'un comics en Live Action Movie c'est Dick Tracy, en 1990. Un film adapté d'une BD doit ressembler... à une BD.
Je n'ai pas tout vu des adaptations DC.

Mon Top DC, du meilleur au bon:

Aquaman
Batman Forever
Man Of Steel
Superman 2
Justice League
The Shadow
Green Lantern
Superman 4
Batman Begins
Batman & Robin
Le serial captain Marvel (Alias Shazam!)

N'y voit aucun mauvais esprit de ma part mais mettre dans un même top DC : Justice League, Superman 4 et Batman & Robin, c'est gonflé ! Je peux comprendre à la limite pour B&R mais les deux autres...

Hors ligne

#14 31-05-2020 20:51:57

dvmy
Banni(e)

Re : Le DCU, grandeur et misère

J'aime tous ces films, et je revendique le droit de prendre mon pied à des films partiellement ratés ou idiots. Batman & Robin est un délire totalement assumé de sa première à sa dernière minute, et visuellement j'adore. Pour moi ce sera toujours mieux qu'un Dark Night prétentieux et dépourvu de la moindre imagerie comics.


R. I. P PSTF. Aujourd'hui c'est devenu le PFSTH, Portail Francophone du Star Trek Historique, qui décide pour vous ce qui est ou non du Star Trek.

Hors ligne

#15 01-06-2020 12:19:38

Ftiqz46d
candidat

Re : Le DCU, grandeur et misère

Je te rejoins totalement sur B&R de la même manière que Batman Forever dans une tonalité un peu plus dark cependant que le premier. Je trouve ces deux films trop sous-estimés. Je me rappelle avoir été très déçue à l'époque au cinéma. Puis en les redécouvrant avec mes enfants, je les ai fortement réévalués. D'abord, mes enfants eux-mêmes les adorais, bien plus que les Burton. Ensuite, la qualité incroyable des designs, des sfx, des décors, des costumes... Totalement dingue mais totalement dans l'esprit du Batman "pop" des sixties. Un côté dingo totalement assumé qui colle bien à l'image de certains comics.
Il me semble que renouvelez aujourd'hui ce choix pour un Batman serait très difficile, pourtant je serais curieux de voir ce que ça pourrait donner. Abandonner pour un temps la veine "réaliste" pour revenir à un esprit "pop". Citons également Joel Schumacher, réalisateur lui aussi trop sous-estimé.

Hors ligne

#16 01-06-2020 13:58:44

matou
modérateur

Re : Le DCU, grandeur et misère

Perso ado, Batman forever est un bon souvenir. Mais revoir le film, je n’ai pas aimé.
B&R je n’adhère pas du tout.
Et je n’aime pas la manière dont c’est filmé (éclairé surtout).
Mais je trouve Dark Knight Rises tout aussi mauvais.

Batman Begins est, je trouve, le meilleur compromis au niveau du ton et de l’esthétique.

Hors ligne

#17 01-06-2020 14:02:22

dvmy
Banni(e)

Re : Le DCU, grandeur et misère

Pour moi le réalisme est une aberration et un non-sens en fantasy au sens large et en adaptations de comics en particulier. Batman se doit d'être tout sauf réaliste. C'est pourquoi les deux Dark Knight de Nolan sont ce qu'il y a de pire comme adaptation. Le réalisme fonctionne dans Batman Begins car c'est une Origin Story. Ça cet aspect réaliste ne fonctionne plus du tout pour les deux volets suivants. Remplacez Batman par l'inspecteur Harry et le résultat sera le même.
J'aime le visuel de Tim Burton mais ses Batman ne sont pas des Batman. Le personnage n'existe pas, il se fait voler la vedette par les bad guys. Chez Schumacher Batman est le héros, et visuellement c'est à tomber par terre.

Dernière modification par dvmy (01-06-2020 16:15:43)


R. I. P PSTF. Aujourd'hui c'est devenu le PFSTH, Portail Francophone du Star Trek Historique, qui décide pour vous ce qui est ou non du Star Trek.

Hors ligne

#18 01-06-2020 14:42:19

Prelogic
Legaliste

Re : Le DCU, grandeur et misère

Je m’interroge toujours sur cette notion de « réalisme » que l'on invoque dès que l'on parle des films de Nolan. S’agit-il de questions de mise en scène ? De choix photographiques ? D’une volonté supposée d’épurer le personnage et son environnement de toute idée conceptuelle un tant soit peu mystique ou fantastique ? Peut-être tout cela à la fois. Mais cela n’enlève en rien à la trilogie Nolan sa légitimité, ni n’enlève au personnage de Batman sa caractérisation première, à savoir : un justicier de l’ombre. En fin de compte, Nolan ne fait qu’humaniser le monde de Batman, là où Tim Burton avait semble-t-il donné une tonalité baroque à cet univers, tonalité dont il était difficile de se défaire. On aime ou on aime pas, les goûts et les couleurs.

Je précise que je me sens davantage proche de la vision de Burton, et que j’ai toujours eu beaucoup de mal avec la filmo de Nolan. Ce qui ne m’a pas empêché de réviser mon jugement et d’attribuer à Nolan une vision et un propos que j’apprécie de plus en plus à chaque visionnage. Pour Burton, Batman est un psychopathe victime d’un conflit existentiel et d'une relation contrariée au Père ou à la figure paternelle (veut-il tuer le meurtrier de ses parents ou tuer le parrain de la pègre ?). Pour Nolan, Batman est un vigilante, un justicier, un milicien, un personnage plus « politique ». Bien sûr, il y a toujours ce contexte familial pesant (surtout dans Begins), mais Nolan a la possibilité d’aller au bout de son propos et donne à Batman une quête de sens. Ce que Burton n’avait pas réussi à faire, sans doute à cause de la pression des studios.

J’adore Burton et son bestiaire fantastique, ses monstres hideux et improbables. Il est vraiment fascinant d’observer la psychée de Burton s’emparer d’un tel mythe populaire. Danny de Vito incarne sans doute la meilleure interprétation de super-vilains de tous les temps. Mais il n’y a que Burton pour faire du Burton. Joel Schumacher, malgré toute l’affection que j’ai pour mes souvenirs d’adolescent (Alicia Silverstone en cuir intégrale pfôôô !) n’est qu’une queue de comète. Schumacher pousse tous les curseurs à fond et se rapproche éventuellement de la série des années 60, mais il aurait été préférable de ne pas prétendre poursuivre le travail de Burton. C’est un peu le même problème avec The Force Awakens, qui prétend poursuivre tout en ayant sa propre logique internaliste en totale contradiction avec l’œuvre d’origine.

Surtout que Tommy Lee Jones est tellement sous-employé, et son background tellement survolé. Heureusement que Nolan a remédié au problème. Quant aux blagues et explosions qui font « pouet-pouet », c’était marrant mais là aussi, je suis content qu’on soit reparti de zéro avec Begins.

Je ne sais pas si vous vous rendez compte, mais on a failli se taper John Travolta en Epouvantail dans un improbable Batman 5 (oui, c'était la rumeur de l'époque).

Dernière modification par Prelogic (01-06-2020 16:24:58)


*Les meilleurs ne croient plus à rien, les pires se gonflent de l'ardeur des passions mauvaises - WB Yeats
tumblr_oespwkTTIV1uurkb7o3_250.gif

Hors ligne

#19 01-06-2020 16:49:28

dvmy
Banni(e)

Re : Le DCU, grandeur et misère

Tout se veut réaliste chez Nolan. Il y a déjà l'absence totale d'imagerie fantastique mais aussi une volonté de tout rendre crédible, politiquement et techniquement. Prenons par exemple la Batmobile. Nolan tiens absolument à ce qu'elle soit ancrée dans la réalité, tangible, crédible techniquement. Et c'est nul, c'est moche, ça ne fait pas du tout "super-héros". Toute sa trilogie est basée sur le concept du réalisme maximal, avec un fantastique réduit à néant. Ce n'est pas ma conception d'un film de fantasy au sens large, et surtout pas ma vision d'un film de super-héros.

Dernière modification par dvmy (01-06-2020 16:51:14)


R. I. P PSTF. Aujourd'hui c'est devenu le PFSTH, Portail Francophone du Star Trek Historique, qui décide pour vous ce qui est ou non du Star Trek.

Hors ligne

#20 01-06-2020 17:12:16

Prelogic
Legaliste

Re : Le DCU, grandeur et misère

Je comprends mieux. Il s’agit donc d’un sentiment général lié à l’atmosphère des films (accessoires, choix conceptuels « épurés », etc..). Effectivement là-dessus, Gotham ressemble à n’importe quelle grande ville des Etats-Unis (même si à partir de TDK, on a tendance à l’apparenter à Chicago sous la prohibition). Les gadgets sont « plausibles », issus de la recherche militaire ou paramilitaire. La sensation d’être « dans notre monde », et pas dans un monde alternatif ou fantastique. D’accord.

Personnellement, j’aurais tendance à dire que je m’en fous, même si je ne partage effectivement pas à 100% la vision de Nolan sur ce point. Nous sommes en face d’une appropriation du personnage et de sa mythologie par un réal’ qui veut imposer sa patte : sur le principe, je suis totalement pour même si cela peut engendrer un procès en hérésie. Cela dit, j’ai été biberonné à Burton, et pour moi Batman est un mec qui se prend pour une chauve-souris et qui a un sérieux problème qui nécessite le recours à une psychiatre (Nicole Kidman). Je me sens plus proche de cette vision, elle me parle plus.

Mais le fond me semble toujours être là et non dénaturé dans la trilogie Nolan : Batman est un « héros » sombre, tenté par une approche systématiquement fasciste et individualiste de la justice. L’Epouvantail, le Joker, Bane ne sont que des émanations antagonistes de cette politique. Si Nolan avait décidé de faire de Bruce le meurtrier de ses parents par exemple, là j’aurai eu un vrai problème car cela aurait brisé totalement la mythologie.

Dernière modification par Prelogic (01-06-2020 17:14:31)


*Les meilleurs ne croient plus à rien, les pires se gonflent de l'ardeur des passions mauvaises - WB Yeats
tumblr_oespwkTTIV1uurkb7o3_250.gif

Hors ligne

#21 04-06-2020 15:32:56

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : Le DCU, grandeur et misère

Revu durant le confinement , la Dark Knight Trilogy de Christopher Nolan.
Cela n'a rien perdu de sa richesse thématique, ni de son approche quasi humaine du Batman.

Le parti pris de Nolan est de nous mettre dans la peau de Bruce Wayne dans l'âme , le coeur et sa chair.. Le Batman de Tim Burton est quasi autiste ,, il ne se laisse pas pénétrer facilement.
Celui de Nolan est vraiment plus palpable.. On ressent autant sa souffrance psychologique que physique.  il "endure".

C'est l'erreur que tu commets dvmy en appréhendant  cette trilogie.  Ce ne sont pas des films sur Batman et sa mythologie ( fantaisiste ) , mais sur Bruce Wayne , l'homme , ses blessures ,  ses obsessions  .
Ce qui intéresse Nolan dans le Batman à proprement parler  , c'est sa portée symbolique sur la société . Là encore son regard est très pertinent sur ce sujet.
ce "réalisme" que tu décris tant  dvmy  fait force  d'originalité en soi..

Les films de Nolan sont très esthétiques, fait dde  différences tonales qui conjuguées ensemble  ( l’expressionnisme Allemand / le polar urbain à la Michael Mann ) offre un visuel unique, souvent imité , mais jamais égalé .

La Batmobile ou le Tumbler est unique en sont genre , je la trouve formidable esthétiquement, redoutable sur écran, je ne te parle pas de la moto & ses roues sphériques .. Je n'ai jamais vu cela sur &cran & encore moins dans le réel.

Tout cela étant dit , le Batman de Tim Burton reste de loin mon préféré comme approche.


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#22 04-06-2020 15:46:14

dvmy
Banni(e)

Re : Le DCU, grandeur et misère

En fait tu confirmes que Nolan trompe son monde, et trompe sur la marchandise. Et c'est précisément ce que je lui reproche, quels que soient ses films. Bruce Wayne Begins, perso j'en ai strictement rien à cirer.

Dernière modification par dvmy (04-06-2020 15:46:29)


R. I. P PSTF. Aujourd'hui c'est devenu le PFSTH, Portail Francophone du Star Trek Historique, qui décide pour vous ce qui est ou non du Star Trek.

Hors ligne

#23 04-06-2020 16:09:06

Prelogic
Legaliste

Re : Le DCU, grandeur et misère

Personnellement, je ne vois pas où il y a tromperie de la part de Nolan. A moins de penser que le personnage et son univers doivent être ancrés à tout jamais dans un registre vintage / pop (la batmobile avec ses ailerons de chauve-souris, les blagues pouet pouet ou l’atmosphère baroque, les grappins lancés inopinément dans n’importe quelle circonstance et qui s’accrochent partout, etc…)

Je précise encore une fois que je n’adhère pas spécifiquement à l’atmosphère conceptuelle des films de Nolan. J’apprends cependant à en apprécier la raison d’être. Nolan souhaite manifestement se focaliser sur les individus et leurs traumas avec, comme le dit très justement Buckaroo, une capacité à endurer et une chaire meurtrie. Batman est un homme avec ses limites.

Burton est plus dans la métaphore, l’idée par l’image. Son Gotham est une créature vivante qui respire et qui suinte. Un travail qui a été repris jusqu’à l’exagération dans les films de Schumacher avec quelques belles idées conceptuelles, certes. Pour Burton, Batman est un syndrome plus qu’un symbole. Une différence subtile qui fait cependant toute la différence entre son approche et celle de Nolan. Mais les deux sont complémentaires.

En fait, je me rends compte que j'aime davantage la trilogie Nolan pour l'excellente interprétation de ses méchants : Cillian Murphy porte tout simplement Begins sur ses épaules. Il a la carrure idéale pour jouer les petits scribouillards scélérats et vénéneux. Il a sans doute ouvert à la voie à Heath Ledger (que je salue davantage pour le personnage qu'il a endossé plus que pour son interprétation à proprement parler). Quant à Tom Hardy, ce mec me rend fou : il est tout simplement énorme dans le rôle de Bane. Dépourvu de la moitié de son visage, il est tout de même capable de faire passer toute sorte d'émotions rien qu'à travers le regard. C'est ce film qui m'a fait réévaluer la trilogie toute entière. J'avais déjà vu Hardy auparavant dans Bronson, et j'estime avoir eu de la chance.

Dernière modification par Prelogic (04-06-2020 16:17:55)


*Les meilleurs ne croient plus à rien, les pires se gonflent de l'ardeur des passions mauvaises - WB Yeats
tumblr_oespwkTTIV1uurkb7o3_250.gif

Hors ligne

#24 04-06-2020 16:13:54

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : Le DCU, grandeur et misère

Tiens  je n'ai pas fait mon top DC :

1. Superman The Movie de Richard Donner
2. Batman Returns de Tim Burton
3. Superman II The Donner's Cut
4. The Dark Knight de Christopher Nolan
5. Batman de Tim Burton
6. The Dark Kinght Rises de Christopher Nolan
7. Batman Begins de Christopher Nolan
8. Joker de  Todd Phillips

Là c'est le top, aprés c'est pour le fun et les plaisirs coupables ..

10. Superman 3 de Richard Lester ( pour Richard  "Super Mec" Pryor )
11. Batman & Robin de Joel Schumacher ( plus c'est con , plus c'est bon)
12. Batman Forever de Joel Schumacher ( moins con , mais toujours aussi con )
13.Superman 4 de Sydney Furie ( Un nanard Cannon , ca ne se refuse pas chez moi )
14.Super Girl de Jeannot Swarcz ( pour la mini jupe de Super Girl )
15. Aquaman ( le seul DC  post Dark Knight sans erreur de casting, sympa mais sans plus  )..

Là mon intêret décline au fur et à mesure..

16. Man Of Steel de Zack Snyder  ( erreur de casting , ça aurait put être bien , si ce n'était pas Supersociopathe  à la fin  )
18. Superman Returns de Bryan Singer( désolé , je hais les fan films & trop attaché par l'original & sa suite pour cautionner ça )
19.Batman VS Superman de Zack Snyder(triple erreur de casting ou l'art de faire compliqué quand on peut faire simple  )
18. Green Lantern de Martin Campbell  ( faire une film moche avec un concept visuelle aussi fort, fallait le faire .. Bah ils l'ont fait  )
19.Wonder Womande Patty Jenkins ( je cherche encore les wonder , et je n'ai toujours pas trouvé la woman )
20. Justice League ( dire qu'il existe des gens pour vouloir un director's cut de 3 heures pour cette purge !! )


Le Reste,  pas vu Suicide Squad , Shazam ! , Catwoman , Birds Of  Prey ..


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#25 04-06-2020 16:15:06

dvmy
Banni(e)

Re : Le DCU, grandeur et misère

Nolan fait des films de super héros pour ceux qui n'aiment pas les super héros. Des films de SF pour ceux qui n'aiment pas la SF et des films fantastiques pour ceux qui n'aiment pas le fantastique. Il y a donc tromperie sur la forme autant que sur le fond, où là c'est carrément prendre les gens pour des cons en balabant le spectateur avec un montage déstructuré.

Dernière modification par dvmy (04-06-2020 16:26:26)


R. I. P PSTF. Aujourd'hui c'est devenu le PFSTH, Portail Francophone du Star Trek Historique, qui décide pour vous ce qui est ou non du Star Trek.

Hors ligne

Pied de page des forums