ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 19-02-2020 13:23:25

mypreciousnico
Who ?

Doctor Who 38x09 Ascension of the Cybermen (Docteur 13)

Doctor Who 38x09 Ascension of the Cybermen (Docteur 13)

Crédits officiels :
- Scénario - Chris Chibnall
- Réalisation - Jamie Magnus Stone

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 0 [0%])

    0%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 0 [0%])

    0%

  3. 8 (excellent)(voix 0 [0%])

    0%

  4. 7 (bon)(voix 0 [0%])

    0%

  5. 6 (correct)(voix 0 [0%])

    0%

  6. 5 (passable)(voix 0 [0%])

    0%

  7. 4 (insuffisant)(voix 0 [0%])

    0%

  8. 3 (médiocre)(voix 2 [100%])

    100%

  9. 2 (raté)(voix 0 [0%])

    0%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 2

Les invités ne peuvent voter

Hors ligne

#2 24-02-2020 01:25:37

mypreciousnico
Who ?

Re : Doctor Who 38x09 Ascension of the Cybermen (Docteur 13)

##GROS SPOILERS##

C’était très décevant et d’un grand ennui, tout simplement. Honnêtement ce qui était à craindre c'était que la série verse dans les travers de Lost, à savoir des twist sortis d'un chapeau et des promesses qui ne débouchent sur rien de vraiment signifiant. C'est un peu le cas ici, l’épisode ne répond à rien, pose de nouvelle questions dont on se fiche un peu des réponses et nous sort un gros twist Gallifrey/Master à la fin...

“We are carrying the Cyberman that makes other Cybermen scream”

En plus, l’épisode possède la saveur d’un rip off de Nightmare in Silver de Gaiman (avec le 11ème Docteur) à la sauce Chibnall, puisque l’intrigue nous transporte dans un futur indéterminé, après une guerre entre les humains et les Cybermen, durant laquelle les deux espèces se sont presque annihilées l’une l’autre. À ce titre le plan d’ouverture d el’épisode est aussi intriguant que épique.
Sauf que cet épisode n’est pas à la hauteur de son modèle, les Cybermen qu’il met en scène sont fallots au possible et Jodie Withaker n'est pas Mat Smith, quand aux compagnons, par politesse on n’en parlera pas.

“I've been so reckless with you”

Il était temps, à ce sujet, que le Docteur s e rende compte que, oui, elle a traité les vies de ses compagnons un chouilla par dessus la jambe et que, oui, ils pourraient bien y rester si elle n’y prend pas garde. Pourtant ce n'est pas son premiers rodéo…

On pourra quand même retenir cette image fascinante d’un véritable charnier spatial, le lieu d’une grande bataille dans l’espace, désormais jonchés de millions, de milliards de cadavres flottants dans le vide de l’espace, conservé ainsi pour l’éternité.

Dommage, en revanche, de ne pas avoir utilisé le superbe design des Cybermen introduit dans Nightmare in Silver et d’avoir repris à la place le design mis en place durant de le run de Russel T Davies, nettement moins beau, et d’introduire (?) un nouveau design, plutôt raté il faut bien le dire.

Il y a bien l'intrigue avec le jeune policier dans le passé. On imagine que c'est lié aux origines du Cyberman solitaire...on verra.

Pas grand chose d’autre à dire, c'est l’épisode de la déception. Ça tease, ça tease...mais c'est tout... C’est pauvre, c'est moche, on s’ennui. Quel dommage. Gageons que la seconde partie sera bien meilleure !

3.

Hors ligne

#3 24-02-2020 08:47:19

scorpius
Nowhere Man

Re : Doctor Who 38x09 Ascension of the Cybermen (Docteur 13)

Un peu pareil que Nico : l'épisode est maladroitement construit, avec un rythme tout foireux. On sépare le Doc' et ses compagnons de façon totalement artificielle en faisant une fois de plus passer le Doc' pour une irresponsable notoire. Pire les péripéties sont tellement nulles/mal pensées qu'elle en devient également incompétente.

C'est parfois intense et un peu perturbant (le truc avec le jeune policier dans le passé, que j'imagine plus lié au 'Timeless Child' perso, on verra bien) mais c'est très loin d'être suffisant. D'autant que le 'Lone Cyberman' n'est pas un antagoniste réussi à mon sens. Faire des Cybermen une menace individuelle, leur donner un 'visage' ça relève de la trahison et comme en plus au contraire par exemple d'un First Contact/d'une Reine Borg l'écriture ne suit pas...

Allez, on va espèrer que le final rehausse cet épisode, mais en attendant c'est bien médiocre tout cela !

Dernière modification par scorpius (24-02-2020 09:00:06)


jakM8dJ.gif

"I am vengeance ! I am the night ! I am Batman !"

Hors ligne

#4 24-02-2020 10:28:37

scorpius
Nowhere Man

Re : Doctor Who 38x09 Ascension of the Cybermen (Docteur 13)

mypreciousnico a écrit :

En plus, l’épisode possède la saveur d’un rip off de Nightmare in Silver de Gaiman (avec le 11ème Docteur) à la sauce Chibnall, puisque l’intrigue nous transporte dans un futur indéterminé, après une guerre entre les humains et les Cybermen, durant laquelle les deux espèce se sont presque annihilées l’une l’autre. À ce titre le plan d’ouverture d el’épisode est aussi intriguant que épique.
Sauf que cet épisode n’est pas à la hauteur de son modèle, les Cybermen qu’il met en scène sont fallots au possible et Jodie Withaker n'est pas Mat Smith, quand aux compagnons, par politesse on n’en parlera pas.

Visuellement aussi c'est le jour et la nuit. Là on tente de nous vendre un conflit qui a décimé quasiment toute la race humaine avec un pauvre terrain vague et quatre SDF... L'ère Chibnall si la photographie ou la mise en scène, ça n'a rien d'honteux, en revanche la direction artistique est d'une pauvreté irritante en particulier tout ce qui touche aux élément SF.

Pourtant ce n'est pas son premiers rodéo…

En même temps le Docteur de Jodie n'est constant que dans son inconsistance, du coup mdr

Dernière modification par scorpius (24-02-2020 10:29:33)


jakM8dJ.gif

"I am vengeance ! I am the night ! I am Batman !"

Hors ligne

#5 24-02-2020 15:07:35

mypreciousnico
Who ?

Re : Doctor Who 38x09 Ascension of the Cybermen (Docteur 13)

scorpius a écrit :

Visuellement aussi c'est le jour et la nuit. Là on tente de nous vendre un conflit qui a décimé quasiment toute la race humaine avec un pauvre terrain vague et quatre SDF... L'ère Chibnall si la photographie ou la mise en scène, ça n'a rien d'honteux, en revanche la direction artistique est d'une pauvreté irritante en particulier tout ce qui touche aux élément SF.

Visuellement il n'y a rien. Tout est gris, il n'y a pas d'ampleur, ça ressemble à tout et n'importe quoi...
En termes de concepts de SF, on peux clairement dire qu'on est orphelins là.  J'attend de voir ou Chibnall veux en venir, mais j'ai bien peur que l'on utilise du twist pour du twist. Ce qui rendrais rétroactivement Fugitive of The Judoon nettement moins intéressant.

Hors ligne

Pied de page des forums