#1 14-01-2012 06:00:00

yrad
admin

ST DS9 06x19 In The Pale Moonlight (Sous la Lune pâle)

ST DS9 06x19 In The Pale Moonlight (Sous la Lune pâle)

Crédits officiels :
- Histoire : Peter Allan Fields
- Dialogues : Michael Taylor
- Réalisation : Victor Lobl


Flash required

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 4 [100%])

    100%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 0 [0%])

    0%

  3. 8 (excellent)(voix 0 [0%])

    0%

  4. 7 (bon)(voix 0 [0%])

    0%

  5. 6 (correct)(voix 0 [0%])

    0%

  6. 5 (passable)(voix 0 [0%])

    0%

  7. 4 (insuffisant)(voix 0 [0%])

    0%

  8. 3 (médiocre)(voix 0 [0%])

    0%

  9. 2 (raté)(voix 0 [0%])

    0%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 4

Les invités ne peuvent voter


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#2 27-11-2013 19:51:50

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST DS9 06x19 In The Pale Moonlight (Sous la Lune pâle)

Top Franchise
GARAK: It would mean calling in all my favours, Captain. To do what you're asking would use up every resource I have left on Cardassia. And it may be a very messy, very bloody business. Are you prepared for that?
SISKO: I posted my fourteenth casualty list this morning. I'm already involved in a very messy, very bloody business. And the only way I can see to end it is to bring the Romulans into the war. I am prepared to do whatever it takes to accomplish that goal, but I can't do it alone. I need help. Now, are you in or out?

ds9-inthepalemoonlight.jpg

Regardez bel et bien cette image qui ouvre l'épisode. Pour la première fois de son histoire, Star Trek nous parle face caméra. Sisko ne s'adressant pas tant à un ordinateur qu'il ne s'adresse finalement à nous les Trekkies dans la plus troublante et saissisante des confessions.. Le quatrième mur est brisé.  Ne demeure plus que le spectateur seul face à Sisko, le personnage.. Il ne nous reste plus qu'écouter, partager une expérience télévisuelle hors du commun.

" N'avez vous jamais  dansé avec le diable sous un pâle clair de  lune ?  "

In The Pale Moonlight reste encore une merveille d'écriture de sa structure aux thémes abordés , en passant par des dialogues d'une texture onctueuses.  Dois je aussi insister sur des acteurs au sommet de leur art : Avery Brooks sur qui repose tout l'épisode dans sa meilleure performance à ce jour ,  & Andrew J. Robinsons qui lui donne la réplique à un niveau inégalé . A l'instar d' Inquisition précédement , cet épisode repousse plus loin les limites morales de la franchise, grattant son vernis bien trop propre pour être honnête,  pour la faire définitivement entrer dans un âge adulte.. Un épisode controversé diaboliquement "Into Darkness".
De la controverse ?  Count me in !! grin

Le captain Sisko est face à un choix difficile qu'aucun de ses prédécesseurs n'a jamais été confronté , un choix à l'échelle  d'une guerre interstellaire.. Le poids de ce dilemme commence à lui peser comme le démontre le rituel macabre du vendredi , ou s'affiche la liste des pertes dans cette guerre du Dominion.. Les victimes commencent à se compter en milliers , pas un  sur la station qui ne connaisse  une personne perdue au combat.. Et cette liste pése plus sur Sisko que sur n'importe qui d'autre, lui qui par ses choix aura déclenché_ en conséquences,  ce conflit . Comme le soulignera d'ailleurs le Sénateur Romulien lors des présentations ( "So, you're the Commander of Deep Space Nine, and the Emissary to the Prophets, decorated combat officer, widower, father, mentor, and oh yes, the man who started the war with the Dominion." ).. Un conflit qui hélas tourne à l'avantage du Dominion qui peut fabriquer des Jem'hadars et des vaisseaux à la chaîne.. La reprise de DS9 n'était qu'un miroir aux alouettes.. La guerre est toujours là dehors et demande sa part de chair et d'os.
Trop pour Sisko.
500px-Worf_and_Jadzia_casualty_report.jpg
Le rituel hebdomadaire de la liste des pertes.. Un simple regard dessus motive les décisions tortueuses de Ben Sisko.. Lui un Dieu ? .. Non il est ultimement humain :the road to hell is paved with good intentions. "

La seule solution qu'envisage Sisko est de faire entrer les Romuliens dans la guerre , qui tôt ou tard seront les prochaines victimes du Dominion.. Mais pas facile de convaincre un Romulien tel qu' on peut le voir dans cette  scène savoureuse ou Dax joue  ( à merveille !) le rôle du Romulien pour Sisko.. 

Ben Sisko n'a plus que le choix d'emprunter les chemins de traverses pour atteindre son but.. & le diable avec qui danser sous ce clair de lune pâle ne peut être que Garak...& la solution que propose Garak n'est pas conforme à l'image de dignité, d'honneur et de vérité d'un officier de Starfleet..
320x240.jpg
SISKO: Do you have another plan?
GARAK: As a matter of fact, I do. But I suspect you won't like it.
SISKO: Try me.
GARAK: If you want to guarantee that we obtain evidence of a Dominion plan to attack the Romulans, I suggest that we manufacture that evidence ourselves.

Tout autre capitaine de Starfleet en serait rester là, mais pas Ben Sisko. Cette foutue liste des pertes qui le hante et comme si cela ne suffisait pas pour enfoncer le clou: Le Dominion vient d'envahir Bétazed.. Sisko saisit l'offre de Garak sans en connaître les moyens, juste la finalité.. & les moyens chez Garak passent par la manipulation, les trafics et .. le meurtre.. Sisko est entraîné dans une spirale  qui souille un à un ces propres principes.. Il devient à l'insu de son plein gré , la marionnette de Garak . Cela en est d'ailleurs si cruellement ironique que cela restaure la foi de Quark en la régle d' acquisition N° 98 : " Tout  homme  a un prix " .
Mais le pire est encore à venir.. Pas pour l'instant. Puisse que l'évidence frauduleuse est prête et que le Sénateur Vreenak arrive en secret sur Deep Space Nine.

Un très grande scène que cette rencontre secréte entre Vreenak  & Sisko .. Noter les nombreuses allusions à la " Romulan Ale répliqué"  que boit d'un  air critique  Vreenak, y prenant peu à peu goût en même temps qu'il se laisse convaincre  par les arguments  de Sisko, démontrant ainsi que l' émissaire des Prophètes la joue assez bien à  la Romulienne , mais qu'il n'en est pas  un vraiment .. Mais la preuve ( frauduleuse ), celle qui manquait à la répétition entre Dax et Sisko , est apportée sur  un plateau.

On pense alors que la partie est gagnée , quand soudain coup de théâtre !! :
In-The-Pale-Moonlight.jpg
IT'S A FAAAAKE !!! ( réplique et instant culte de la franchise 100% garantis authentique lol )

Tout explose à la gueule de Sisko, sa duplicité, ses compromis..Tout ! Il s'est ridiculisé devant Vreenak & a perdu à cet instant tout espoir de faire entrer les Romuliens en guerre. Imaginez seulement qu'un des fameux coup de bluff de James T.Kirk foire complétement, In The Pale Moonlight nous pose dans cette positon inédite, forcément embarassante. Mais c'est mal connaître Garak qui a toujours un plan dans le plan qui cache encore  un autre plan .. Par une astucieuse manipulation qui méle vérités et mensonges, Garak aura créer une preuve authentique qui finira par porter ses fruits.
Par la mort mystérieuse de Vreenak impliquant le Dominion, les Romuliens entre ainsi  à leur tour en guerre :
"So, this is a huge victory for the good guys. This may even be the turning point of the entire war. There's even a 'Welcome to the Fight' party tonight in the wardroom"

Passant légitimement sa colère sur Garak pour s'être ainsi joué de lui , Sisko ne peut que se résoudre à l'évidente vérité dévollopée par ce dernier.. Il n'est pas tailleur pour rien. Une vérité sur mesure taillée pour la vérité du moment : la guerre est une affreuse et sanglante affaire..
& viens alors le tour de force de l'épisode, Sa dernière scène.. Ce qui  depuis le début,   a toutes les allures d'une confession, impliquant une sorte de remords de la part de Sisko , ne l'est vraiment plus..Sisko ne se dédouane pas de ses actes bien au contraire , il lève carrément son verre à la mort de la vertu Roddenberrienne :

ds9_03.jpg
"So I lied, I cheated, I bribed men to cover the crimes of other men. I am an accessory to murder. But most damning thing of all, I think I can live with it. And if I had to do it all over again, I would. Garak was right about one thing. A guilty conscience is a small price to pay for the safety of the Alpha Quadrant, so I will learn to live with it. Because I can live with it. I can live with it."

Sauf que ce verre levé , Sisko ne le boirera pas. Il le dépose négligement sur la table. Il n'a pas besoin de se soûler la gueule pour oublier la "sale affaire" . Il l'affirme derrière haut et fort : "Je peux vivre avec ça" . Et pas besoin   non plus  de se confesser devant les fans de Star Trek  pour le mal qu'il vient de faire à leur doux rêve humaniste.. Sisko nous regarde bien droit dans les yeux et demande à l'ordinateur d' effacer son log..

Computer, erase that entire personal log.
blackoutnoir.jpg
Bienvenue dans le désert du réel

Dernière modification par Buckaroo (27-11-2013 20:40:41)


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#3 04-11-2016 17:52:06

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST DS9 06x19 In The Pale Moonlight (Sous la Lune pâle)

11/10 top franchise +

Un putain d'épisode ! Et quelle bonne idée de mettre Sisko comme ci il nous regardait !

Un final qui ne me surprend pas dans la décision de Sisko. Quand on est capable d'empoisonner une planète et des milliers de Maquisards, il est bien le seul officier connu à pouvoir se regarder dans un miroir.

Mais le plus remarquable encore c'est Garak. Toujours avoir un plan B. Sisko est le plan B d'une certaine manière bien que son plan A soit infaillible.

A noter que même la section 31 n'a semble-t-il pas ce genre de comportement qu'est celui de Sisk.o. Mais STID nous l'a fait. Pour Sisko la fin justifie les moyens, apparemment pas pour des Sloane en puissance.

Bref ! Pour moi ST c'est l'exploration, mais je dois bien reconnaître que c genre d'épisode parlant de la guerre est juste énorme sur l'expliration du comportement humain.

Sisko est vraiment un homme dangereux.


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#4 06-11-2017 15:28:02

McRaktajino
 

Re : ST DS9 06x19 In The Pale Moonlight (Sous la Lune pâle)

L'épisode est vraiment bien mené, on est avec Sisko tout du long.

Comme lui notre curiosité est titillée par le plan de Garak. Comme lui on commence à avoir des doutes quand le faussaire fait des siennes chez Quark et comme lui on s'écroule et on ne sait pas où se mettre face au : "c'est une supercherie !".

Le travail d'écriture est vraiment remarquable, mais surtout la façon d'aborder la thématique : "tout n'est pas blanc ou noir" est très intelligente car elle respecte le personnage de Sisko.

Pas comme quand il veut capturer Eddington et qu'il fout en l'air une planète pour ça. J'ai rarement vu plus maladroit comme façon de montrer qu'on ne peut pas toujours être impeccable dans une guerre.

Ici, Sisko est piégé par Garak. Aveuglé par les pertes de Starfleet, il relâche sa garde. On ne peut pas lui reprocher d'agir à la dégueulasse mais plus d'avoir laissé faire. Sans compter que Garak ne révèle pas son vrai plan sachant que Sisko n'aurait jamais approuvé ça.

On nous montre donc que Sisko n'est pas un salaud, mais qu'il peut être faible face aux horreurs de la guerre.

Voilà donc une façon intelligente de préserver une intégrité tout en montrant que tout n'est pas blanc ou noir. Prends en de la graine stupide Rogue One.



Top Franchise.
 

Hors ligne

Pied de page des forums