#1 14-01-2012 06:00:00

yrad
admin

ST ENT 01x04 Strange New World (Le peuple de la grotte)

ST ENT 01x04 Strange New World (Le peuple de la grotte)

Crédits officiels :
- Histoire : Rick Berman, Brannon Braga
- Dialogues : Michael Sussman, Phyllis Strong
- Réalisation : David Livingston


Flash required

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 1 [7.14%])

    7.14%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 4 [28.57%])

    28.57%

  3. 8 (excellent)(voix 1 [7.14%])

    7.14%

  4. 7 (bon)(voix 3 [21.43%])

    21.43%

  5. 6 (correct)(voix 4 [28.57%])

    28.57%

  6. 5 (passable)(voix 0 [0%])

    0%

  7. 4 (insuffisant)(voix 0 [0%])

    0%

  8. 3 (médiocre)(voix 1 [7.14%])

    7.14%

  9. 2 (raté)(voix 0 [0%])

    0%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 14

Les invités ne peuvent voter


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#2 18-01-2012 21:26:08

scorpius
Nowhere Man

Re : ST ENT 01x04 Strange New World (Le peuple de la grotte)

Un épisode que pour ma part j'aime beaucoup. Il joue sur la peur (et la paranoia) ce qui est assez rare dans Star Trek pour étre signaler
(attention, c'est non plus un film d'horreur)
La confrontation entre T'Pol et Tucker est un grand moment, qui permet de comprendre toute la rancoeur de Trip envers les Vulcains.
Quand à T'Pol pour la premiére fois elle apparait sous un jour fragilisé...Bref, j'aime !

Dernière modification par scorpius (18-01-2012 21:27:34)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#3 03-08-2012 18:50:28

Buckaroo
50 ans et toujours aussi irritant

Re : ST ENT 01x04 Strange New World (Le peuple de la grotte)

Tout juste bon.

Beau teaser qui prend le point de vue des " lower Decks", la lumière du soleil qui traverse les hublots, le regard emmerveillé des crewmen .. Oui je renoue avec des sensations simple que je ne retrouvais plus sur Voyager.
Enfin les" lowers decks" ont des visages qui s'expriment , des noms et ils parlent. L'enseigne Cutler va devenir un personnage semi-réccurent.

J'aime  la première partie exploration / détente. Si on écoutait les Vulcains et leur foutu régle précautions ..on ne s'amuserait pas autant dans Enterprise. Pas mal non plus quand l' away team part en vrille. Les hallucinations, la peur , puis la parano tout cela monte doucement en intensité. La confrontation entre T'pol et Trip fait ressorti toute la suspicion entre les deux peuples. Quelque part ça rapelle un peu le principe de Dramatis Personae.DS9.1 qui voyait Humains et Bajorans se foutrent sur la gueule à cause d'un  virus. Moins bon que l'épisode DS9, mais en s'en balance rapidement.

Je ne vois qu'un seul probléme pour toucher l'excellence. La trop grande puérilité de certaines situations. Le feu de camp et les" histoires de fantômes spatiaux" de Travis.. Et la manière dont Archer tente de raisonner Trip en jouant avec sa parano : Negocier avec les Rocks people..  On dirait qu'il s'adresse à un môme de 8 ans & ça s'étire en longueur que ça en devient ridicule.

Je ne suis pas contre une certaine puérilité dans ST, mais là c'est tout de même un peu trop fort en Carambar. Allez on va dire 2/4 minutes assez gênante pour 42 minutes qui se laisse suivre sans déplaisir.
Enfin je peux rire aux traits d'humour d' Enterprise.
Le "Where no dog has gone before." de Trip, ou ce moment ou lui et Travis se battent avec un cafard :

TRAVIS: Are we allowed to squash alien life forms?
TUCKER: If they're inside your sleeping bag.  There it is, wait a minute. Where'd you put the phase pistols?
TRAVIS: You wanna shoot a bug?
TUCKER: I'm just going to stun it.
lol lol


Note :
Pour ceux qui se sont plaint du ciel bleu de Vulcain dans ST2009 :
ARCHER: Put that thing away. Take a minute to enjoy yourself. The sky ever get this blue on Vulcan.
T'POL: Occasionally.

Oui il y a bien occasionnellement un ciel bleu sur Vulcain. wink


TrekCoreSig_KirkTOS.jpg

Hors ligne

#4 06-08-2012 16:46:40

yrad
admin

Re : ST ENT 01x04 Strange New World (Le peuple de la grotte)

Buckaroo a écrit :

Beau teaser qui prend le point de vue des " lower Decks", la lumière du soleil qui traverse les hublots, le regard emmerveillé des crewmen .. Oui je renoue avec des sensations simple que je ne retrouvais plus sur Voyager.

Loin de moi de vouloir critiquer ton engouement (tardif) pour ST ENT (surtout vu comment je kiffe les deux premières saisons de la série prequelle)... wink
Seulement prendre prétexte de l'écart chronologique interne pour tenter de légitimer une opposition qualitative entre ST ENT et ST VOY, c'est plutôt malvenu !
Il est permis de penser que ST VOY a surtout fait les frais (dans ton esprit) de l'ordre de visionnage que tu t'imposes religieusement ! mdr
Sous prétexte que ST VOY est la dernière série du 24ème que tu vois, tu projettes probablement sur elle seule une lassitude résultant d'un engloutissement en flux tendu de trois séries de sept saisons chacune, toutes sises dans le même (et étroit) timeframe.

Des "sensations simples" comme tu dis, il ne pouvait y en avoir dans aucune des séries ST du 24ème siècle. Par définition ! Et le contraire aurait juste été une énorme incohérence. Les "sensations simples", ce n'est possible qu'à l'aube d'une nouvelle ère, qu'au début d'un "nouvel âge de l'humanité" (pour utiliser le langage de Babylon 5).
Un pari magistralement réussi ST ENT (et totalement foiré ST 2009) : faire renouer les trekkers avec leur propre virginité trekkienne. joy

Pour autant, aucune raison de déconsidérer "l'ère de la maturité" (ST TNG à ST VOY), car c'est le terreau des histoires les plus créatives et les plus élaborées.

Buckaroo a écrit :

Quelque part ça rapelle un peu le principe de Dramatis Personae.DS9.1 qui voyait Humains et Bajorans se foutrent sur la gueule à cause d'un  virus. Moins bon que l'épisode DS9, mais en s'en balance rapidement.

Ben non justement : l'épisode est meilleur ! Du moins sur le terrain de la dénonciation du racisme résiduel ou inconscient des protagonistes.
Parce que dans ST DS9 01x17 Dramatis Personae, les personnages se font directement téléguider (au sens de la possession) par des schémas de pensées aliens (les energy spheres de Saltah'na). Du coup, il s'agit juste d'un placage mental exogène (reproduisant une antique lutte létale), n'apportant strictement aucun éclairage sur la psyché réelle des protagonistes (Sisko, Kira…).
A l'inverse, dans ST ENT 01x04 Strange New World, le détachement au sol est empoisonné par un toxique contenu dans le pollen de la planète Archer IV. Or ce toxique amplifie les convictions et ressentiments enfouis dans le psychisme des sujets, révélant donc la part d'ombre endogène des humains (de Tucker surtout) - i.e. quelque chose qui à la base leur appartient en propre (et non quelque chose de totalement importé de l'extérieur). 

ST DS9 01x17 Dramatis Personae prend toutefois l'avantage sur le terrain humoristique (plusieurs scènes cocasses résultant de la possession progressive), mais n'égratigne jamais les protagonistes en eux-mêmes.
Alors que l'intoxication dans ST ENT 01x04 Strange New World est juste dramatique... et fort peu flatteuse pour les héros.

Mais à un second degré, il est possible de voir dans le trip délirant des "hommes de pierre" une espèce de coup de griffe au futur du Trekverse (23ème et 24ème siècles) qui a (un peu trop) tendance à trouver des formes de vie sentient dans tout et n'importe quoi... laugh

Buckaroo a écrit :

Je ne vois qu'un seul probléme pour toucher l'excellence. La trop grande puérilité de certaines situations. Le feu de camp et les" histoires de fantômes spatiaux" de Travis..

Euh… depuis quand les bivouacs sont-ils en soi puérils ?!! WTF
Le feu de camp est une pratique universelle – et pour tous les âges – remontant à l'aube de l'humanité.

Aurait-il fallu que les protagonistes se racontent des histoires de cul à la belle étoile pour vérifier ta définition perso de "l'âge adulte" ? big_smile
Mais ça n'aurait pas sonné tellement trekkien (cf. par exemple ST V TFF). Et puis les histoires de cul, c'est surtout des trucs d'ados justement…

Perso, j'ai beaucoup aimé le passage des ghost stories de ST ENT 01x04 Strange New World ! C'était du jamais vu (du moins sous cette forme) dans la franchise ! Ça ne faisait peur à personne évidemment, mais ça collait plutôt bien à la personnalité "space boomer" de Travis ; et surtout, cela révélait l'existence d'une nouvelle mythologie née avec les voyages spatiaux (que ST ENT aurait d'ailleurs gagné à creuser davantage).
Voilà une ambiance, une posture que j'aurais voulu retrouver dans beaucoup d'autres épisodes…

Buckaroo a écrit :

Et la manière dont Archer tente de raisonner Trip en jouant avec sa parano : Negocier avec les Rocks people..  On dirait qu'il s'adresse à un môme de 8 ans & ça s'étire en longueur que ça en devient ridicule.

Je ne suis pas contre une certaine puérilité dans ST, mais là c'est tout de même un peu trop fort en Carambar. Allez on va dire 2/4 minutes assez gênante pour 42 minutes qui se laisse suivre sans déplaisir.

Mais il ne s'agit pas du tout de puérilité ! Il s'agit de l'échec clinique de la raison.

Lorsque l'esprit est totalement assujetti à un mécanisme mental autoalimentée (en l'occurrence la paranoïa ou la schizophrénie qui en sont les pires vecteurs), il faut :
- soit briser "l'emballement auto-suggestif" en suscitant un acte de foi (par exemple la fin du remarquable ST VOY 06x09 The Voyager Conspiracy),
- soit flatter encore davantage la paranoïa du sujet pour ne pas perdre le "contact" avec lui (cas de la fin de ST ENT 01x04 Strange New World).

Tu n'as peut-être jamais suivi la façon dont les autorités négocient avec les forcenées durant les prises d'otages, mais c'est en tout point conforme à ce que fait Archer envers Tucker dans cet épisode !
Et en matière de réalisme (au sens du monde réel), ST ENT 01x04 Strange New World pécherait plutôt par une résolution trop rapide : ce n'est pas 2 à 4 minutes qu'il aurait fallu pour "circonvenir" Trip, mais une heure entière (au moins). mdr


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#5 06-08-2012 22:25:53

-Setsu-
membre

Re : ST ENT 01x04 Strange New World (Le peuple de la grotte)

Je suis pas vraiment d'accord avec le côté puéril que tu dénonce aussi.
Pour ce qui est de l'histoire de fantôme j'avais trouvé ça sympa parce que les personnages renouaient tous avec des souvenirs de leurs passé, et ça leur rappelait les nuits à la belles étoiles sur Terre, ce côté a nouveau découverte de ST ENT que j'adore d'ailleurs. Ce n'était pas de trop, et ça colle plutôt bien à Travis.

Pour ce qui est d'Archer et de Trip ça collait aussi avec les circonstances parce qu'il fallait trouver quelque chose de simple pour venir à bout des hallucination du commander Tucker, ou en tout cas faire avec. Archer va au plus simple pour se faire comprendre et être efficace.


"Mais quand je pense à tout ce que nous avons traversé ensemble, je me dis que peut-être ce n'est pas la destination qui est importante, mais plutôt le voyage. Et si le voyage dure plus longtemps et que nous faisons ce dont nous sommes intimement convaincus, alors c'est ici et nulle part que je veux être, aux côtés de mes camarades avec qui j'ai tant partagé."

Hors ligne

#6 07-08-2012 15:51:00

Buckaroo
50 ans et toujours aussi irritant

Re : ST ENT 01x04 Strange New World (Le peuple de la grotte)

yrad a écrit :
Buckaroo a écrit :

Quelque part ça rapelle un peu le principe de Dramatis Personae.DS9.1 qui voyait Humains et Bajorans se foutrent sur la gueule à cause d'un  virus. Moins bon que l'épisode DS9, mais en s'en balance rapidement.

Ben non justement : l'épisode est meilleur ! Du moins sur le terrain de la dénonciation du racisme résiduel ou inconscient des protagonistes.

je raisonnais surtout en terme de  fluidité narrative.. Le glissement vers la parano  dans Dramatis Personae.DS9.1 était beaucoup plus subtil, le jeu  nettement plus intense de la part des acteurs. Le script touchait plus précisément la nature des personnages.. Sisko était par exemple plus obsédé par l'idée de  " construire " quelque chose qu'à se méfier des Bajorans.. C'est le sentiment de trahison qui le mettait en rogne, c'est un trait du personnage que tu retrouveras dans la série . Cet épisode arrivait en fin de saison. A mon avis, Strange new World arrive bien trop tôt, les scénaristes n'ont pas encore bien saisit les personnages, c'est encore trop proche de Broken Bow.

Mais à un second degré, il est possible de voir dans le trip délirant des "hommes de pierre" une espèce de coup de griffe au futur du Trekverse (23ème et 24ème siècles) qui a (un peu trop) tendance à trouver des formes de vie sentient dans tout et n'importe quoi... laugh

Vu de cette façon , oui ça préfigure ce qu'est à " l'avenir" la Vraie Final Frontier ( copyright 1964. Star Trek )..Certains Hallu' donnent un léger frisson.. Notamment celle ou Travis voit furtivement de crewman disparaître dans la forêt.. Dans mon sens, les saillies de l'imaginaire ne me gêne pas . N'aurais je préféré sans doute plus d'ambiguité, plus tensions. Qu' Archer doute lui même de la vérité sans qu'il est besoin d'être contaminé.. Il se range bien trop vite du côté de T'pol, Cutler et Travis sont mis un peu trop vite sur la touche.. Arrgh, ça manque tout de même d'intensité quoi..


-sestu- a écrit :

Pour ce qui est de l'histoire de fantôme j'avais trouvé ça sympa parce que les personnages renouaient tous avec des souvenirs de leurs passé, et ça leur rappelait les nuits à la belles étoiles sur Terre, ce côté a nouveau découverte de ST ENT que j'adore d'ailleurs. Ce n'était pas de trop, et ça colle plutôt bien à Travis.

Pour ce qui est d'Archer et de Trip ça collait aussi avec les circonstances parce qu'il fallait trouver quelque chose de simple pour venir à bout des hallucination du commander Tucker, ou en tout cas faire avec. Archer va au plus simple pour se faire comprendre et être efficace.

J'aime le feu de camp, le moment ou ils philosophent  sur les étoiles.. ou ils reconnaissent en une  étoile, notre soleil.. L'histoire de Travis s' éternise si bien , on en sent tout le ridicule. Tu as même le crewman qui y croit et commence à flipper , c'est ridicule, je me sens exclu de leur petit groupe.

Pareil pour la scène ou Archer essaye de raisonner Trip : C'est trop long, ça s'éternise, les dialogues ne sont pas très finaud , c'est même très embrouillé: Archer s'empêtre dans ses mensonges de plus en plus infantilisant. Trip aurait du sentir le pot aux roses & tirer sur T'pol.

yrad a écrit :

Aurait-il fallu que les protagonistes se racontent des histoires de cul à la belle étoile pour vérifier ta définition perso de "l'âge adulte" ?
Mais ça n'aurait pas sonné tellement trekkien (cf. par exemple ST V TFF). Et puis les histoires de cul, c'est surtout des trucs d'ados justement…

Le feu de camp ? ..  Ca manque juste de fayots et de bon bourbon du Kentucky..Aprés là  oui tu peux griller les marshmallow et chanter "Row Row Row Your Boat ".
Pas besoin d'histoire de cul pour que ça sonne "adulte"  , juste une assiette de fayots à la "Bones" et une bonne rasade de Bourbon.
Tout ce donc rafolle les mômes pas vrai ?  wink
Là c'est juste les" marshmallow et la comptine enfantine" .. La scène est donc puérile.. Heureusement que Cutler montre des étoiles pour philosopher un peu.


TrekCoreSig_KirkTOS.jpg

Hors ligne

#7 07-08-2012 21:40:11

yrad
admin

Re : ST ENT 01x04 Strange New World (Le peuple de la grotte)

Buckaroo a écrit :

je raisonnais surtout en terme de  fluidité narrative.. Le glissement vers la parano  dans Dramatis Personae.DS9.1 était beaucoup plus subtil, le jeu  nettement plus intense de la part des acteurs.

Dans ce cas-là, ta comparaison est juste impropre. Car les constructions et les finalités des deux épisodes sont radicalement différentes.

Dans DS9, il s'agit de l'habituel épisode où tout le main cast devient cinglé (ce qui permet de "jouer" avec les personnages), sauf le deus ex machina (l'extra-terrestre de service naturellement immunisé – en la circonstance Odo) sauvant le jour à la fin de l'épisode.

Alors que dans ST ENT, l'épisode couvre bien davantage de problématiques : les protocoles d'exploration (prudence vulcaine contre impatience humaine), l'émerveillement de la toute première planète de classe M découverte durant la mission (un jour historique pour les humains, un non-événement pour la Vulcaine), la simplicité ressourçante d'une nuit à la belle étoile, le prix de l'insouciance (dans le script initial, Novakovich devait mourir), et finalement l'intoxication et la paranoïa (révélatrice du racisme latent) de quelques humains (mais toutefois pas de tout le main cast).

Alors invoquer la fluidité narrative d'un épisode qui ne traite que d'un seul sujet pour critiquer un épisode qui en balaye une dizaine, c'est franchement déplacé.
Le seul épisode de ST ENT auquel ST DS9 01x17 Dramatis Personae pourrait être vraiment "comparé", c'est ST ENT 02x09 Singularity.

Buckaroo a écrit :

Le script touchait plus précisément la nature des personnages.. Sisko était par exemple plus obsédé par l'idée de  " construire " quelque chose qu'à se méfier des Bajorans.. C'est le sentiment de trahison qui le mettait en rogne, c'est un trait du personnage que tu retrouveras dans la série . Cet épisode arrivait en fin de saison. A mon avis, Strange new World arrive bien trop tôt, les scénaristes n'ont pas encore bien saisit les personnages, c'est encore trop proche de Broken Bow.

Tu n'as manifestement pas tenu de compte de ce que j'ai écrit dans mon post précédent. sad

ST DS9 01x17 Dramatis Personae ne touche justement pas à la nature des personnages (et encore moins "précisément") puisqu'il ne s'agit pas d'une névrose ou d'une psychose accentuant les prédispositions naturelles de chacun. Il s'agit au contraire d'une "possession", quasiment à la façon de Sargon & co dans ST TOS 02x22 Return To Tomorrow, si ce n'est qu'elle survient de façon plus progressive… en somme comme la plupart des possessions démoniaques dans les films d'exorcisme cathos.
Et tu forces complètement l'interprétation en établissant un quelconque parallèle psychologique entre la vocation bâtisseuse (sur le plan civilisationnel) de Sisko et la fabrication obsessionnelle d'une horloge alien. Ou encore entre le (futur) conflit personnel Sisko/Eddington et une prédisposition mafieuse à pourfendre les trahisons (d'autant plus que dans l'épisode, c'est O'Brien qui est obsédé par la trahison supposée des Bajorans, tandis que Sisko s'en tape 90% du temps).

Buckaroo a écrit :

Vu de cette façon , oui ça préfigure ce qu'est à " l'avenir" la Vraie Final Frontier ( copyright 1964. Star Trek )..

Inutile de rappeler le copyright, tout le monde le connait. A commencer par les auteurs de ST ENT… qui ont d'emblée parfaitement compris le "jeu du prequel".

Buckaroo a écrit :

Certains Hallu' donnent un léger frisson.. Notamment celle ou Travis voit furtivement de crewman disparaître dans la forêt.. Dans mon sens, les saillies de l'imaginaire ne me gêne pas . N'aurais je préféré sans doute plus d'ambiguité, plus tensions. Qu' Archer doute lui même de la vérité sans qu'il est besoin d'être contaminé.. Il se range bien trop vite du côté de T'pol, Cutler et Travis sont mis un peu trop vite sur la touche.. Arrgh, ça manque tout de même d'intensité quoi..

Jamais je n'ai senti un manque de tension dans l'épisode ! Bien au contraire, c'est l'un des épisodes psychologiquement les plus tendus de la franchise !
Qu'à la première sortie planétaire, Tucker se transforme en psychopathe intégral (insensible à toute rationalisation) et soit à deux doigts de faire sauter la cervelle de la Vulcaine tant honnie, au point que celle-ci annonce (à Hoshi en langue vulcaine) - avec le fatalisme qui la caractérise – qu'elle ne s'en sortira pas vivante… eek tear
Désolé, je ne vois ce qu'il aurait fallu de plus.

Quant à l'absence d'ambiguïté… c'est juste un signe de vraisemblance (et de maturité). Pour mémoire, ce n'est pas T'Pol qui impose la "vérité", mais Phlox, ou plus exactement son analyse biologique des pollens. Alors entre le constat scientifique et les délires abracadabrants sur les "hommes de pierre", le choix est vite fait pour n'importe quel capitaine responsable.

N'empêche que dans ST ENT, on a beau détester et/ou railler les Vulcains, n'empêche que c'est tout de même eux que l'on croit et que l'on sollicite dans les coups durs...

Buckaroo a écrit :

J'aime le feu de camp, le moment ou ils philosophent  sur les étoiles.. ou ils reconnaissent en une  étoile, notre soleil.. L'histoire de Travis s' éternise si bien , on en sent tout le ridicule. Tu as même le crewman qui y croit et commence à flipper , c'est ridicule, je me sens exclu de leur petit groupe.

Il n'y a que toi qui trouve ça ridicule et qui t'exclut tout seul de la scène.
Tu sembles perdre de vue que la vocation première d'un feu de camp – d'agrément du moins –, c'est la rencontre et l'échange. Et c'est précisément ce qui fait toute la vérité de cette scène ! Les Terriens songent spontanément à chercher leur système solaire dans le firmament étoilé. Tandis que Travis - dont la seule patrie est le cosmos – préfère se faire le conteur d'une nouvelle mythologie, la seule qu'il connaisse.
Alors pour des spectateurs accoutumés au gore et au torture-porn, l'histoire de Travis peut sembler fade, limite enfantine. Mais rapportée à la vie réelle (qui n'est pas uniquement composée de ce que le cinéma de genre vend aux geeks), ce feu de camp sonne vraiment juste.

Buckaroo a écrit :

Pareil pour la scène ou Archer essaye de raisonner Trip : C'est trop long, ça s'éternise, les dialogues ne sont pas très finaud , c'est même très embrouillé: Archer s'empêtre dans ses mensonges de plus en plus infantilisant. Trip aurait du sentir le pot aux roses & tirer sur T'pol.

Tu t'obstines à ignorer de quoi sont faits – IRL – les échanges "thérapeutiques" et "prophylactiques" avec les forcenées tenant en joue des otages. En pareil cas, les négociateurs savent parfaitement qu'il suffit d'un mot de trop, d'une simple inflexion de la voix pour faire la différence entre la vie et la mort. A fortiori lorsque le forcené est en plein trip acide ou hallucinogène.
Archer navigue donc à vue, il s'adapte à son cinglé d'interlocuteur en temps réel. Il s'essaye à plusieurs scenarii successifs. D'abord la vérité (légitime). Mais celle-ci est désespérément inefficace, car pas assez parano, trop triviale pour satisfaire le psychopathe. Seule alternative : flatter le délire du sujet… pour lui faire baisser sa garde.
Ce que fait Archer est totalement conforme aux situations de prises d'otage, complètement "by the book" même. Lorsque la vérité est impuissante, seul le mensonge supplée.

Tes reproches sont d'ailleurs assez contradictoires, Buck. D'un côté tu déplores qu'Archer n'ai pas gobé un seul instant l'histoire des "hommes de pierre", mais en même temps, tu qualifies d'infantile le fait qu'Archer ait fait semblant d'accréditer cette histoire pour neutraliser Tucker (et sauver la peau de T'Pol).
Faudrait donc savoir : cette histoire d'homme de pierre, était-ce une hypothèse trekkienne ou est-ce un délire complètement immature ? Parce que ça ne peut pas être les deux à la fois.
L'épisode, lui, a eu l'intelligence de ne pas juger ce trip (avec et sans jeu de mot) sur une échelle de puérilité/maturité, mais juste de pragmatisme à un instant t. Seuls les contaminés y ont cru, pas ceux qui étaient restés sains d'esprit (et qui disposaient de labos médicaux)...

Buckaroo a écrit :

Le feu de camp ? ..  Ca manque juste de fayots et de bon bourbon du Kentucky..Aprés là  oui tu peux griller les marshmallow et chanter "Row Row Row Your Boat ".
Pas besoin d'histoire de cul pour que ça sonne "adulte"  , juste une assiette de fayots à la "Bones" et une bonne rasade de Bourbon.
Tout ce donc rafolle les mômes pas vrai ?  wink

Là c'est juste les" marshmallow et la comptine enfantine" .. La scène est donc puérile…

Les histoires de fantômes ne sont pas plus puériles que les histoires de cul. Et la qualité ne tient pas à une perpétuelle "reductio ad TOSum".
Il n'y a pas qu'une seule bonne façon de pratiquer les feux de camps. Ni une seule façon d'être adulte. Pas plus qu'il n'existe une seule vérité.

Beaucoup avaient reproché aux bivouacs de ST V TFF d'être poussifs et ridicules, de mettre en scène une bande de loosers-radoteurs du troisième âge.
Mais ce fut justement l'une des audaces de ce film mal aimé.

Eh bien quelque part, il est permis d'en dire autant du bivouac avec Travis. Celui-ci est porté par une spontanéité incroyablement rafraichissante. Du moins pour qui a pratiqué de véritables expériences de bivouacs. C’est-à-dire IRL, et pas juste par procuration au cinoche. mdr

Buckaroo a écrit :

Heureusement que Cutler montre des étoiles pour philosopher un peu.

Bof. Ce n'était pas davantage de la philosophie. Juste un peu de méditation relativiste.
Car l'histoire de Travis pouvait elle aussi être inspiratrice. Par exemple quant aux mystères insondables de l'univers, et tout ce qu'il restait encore à découvrir…

De la même façon que le trip des "hommes de pierre" constituait un clin d'œil (ou une parodie) du ST "futur", eh bien, la ghost story de Travis possédait elle aussi une dimension délicieusement prophétique. Parce que des histoires d'explorateurs qui se font posséder par des entités aliens, il y en a un sacré paquet dans le "futur" ST. lol


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#8 10-08-2012 23:57:58

mbuna
le dormeur doit se réveiller

Re : ST ENT 01x04 Strange New World (Le peuple de la grotte)

Pour moi un épisode beaucoup trop lent, par ce que je n'arriverai jamais à rentrer dedans je crois...J'ai les mêmes réserves que Buckaroo.

Je ne rentre pas non plus dans le groupe du feu de camp (réaliste ou pas, l'histoire des fantômes se traaaaaaîîîne). Yrad, tu ne peux justement pas comparer à ST5, car si la scène dans ST5 fonctionne c'est qu'on est déjà connectés à eux, sa simplicité nous parle et nous ramène à ce que l'on connait de leurs intéractions et des interactions entre eux et nous. On est avec eux à ce moment là. D'ailleurs c'est pour cela que cette scène est raillée, elle ne peut parler qu'aux fans (et pas à tous), les autres restent à quai. C'est une scène pleine de camaraderie et d'empathie. Si on ne ressent pas cet esprit, alors on peut effectivement la trouver puérile (même si le terme est impropre).

Alors pour ENT c'est justement ça le problème. On en est qu'au 4ème épisode... Comment de cette scène peut émaner ce genre de chose ? Je suis d'accord avec Buckaroo, cela vient bien trop tôt pour réellement fonctionner. Ou alors, comme quand on est jeunes on a AUSSI le droit de faire des bivouacs et se raconter des histoires de fantômes mdr, la scène aurait du être bien plus courte par ce que là ca traîîîîîneeeeeuuuhhhh. Puéril n'est certainement pas le bon mot, mais il traduit je pense cette sensation là. Moi perso la sensation c'est l'ennui.

Donc je ne ressens pas non plus la tension (ou si peu) que l'épisode tente de donner (la réalisation ?). Ainsi la scène principale Trip/T'Pol se pointant leur arme traîne en longueur, finit par me faire décrocher totalement.

6/10 par ce que je sais où cet épisode veut en venir, il en reste très intelligent dans sa thématique, pour faire avancer le schmilblick et puis pour la scène finale qui rehausse un peu le tout.

Hors ligne

#9 13-08-2012 20:08:24

yrad
admin

Re : ST ENT 01x04 Strange New World (Le peuple de la grotte)

mbuna a écrit :

Pour moi un épisode beaucoup trop lent

La lenteur est la marque de fabrique de ST. ST ne sera jamais trop lent pour moi.
Mais au moins, voilà qui prouve que ST ENT ne tend pas du tout vers ST 2009...

mbuna a écrit :

Donc je ne ressens pas non plus la tension (ou si peu) que l'épisode tente de donner (la réalisation ?). Ainsi la scène principale Trip/T'Pol se pointant leur arme traîne en longueur, finit par me faire décrocher totalement.

Cela tient à l'adhésion ou non du spectateur.
Et comme n'importe quel huis clos, l'interprétation y est essentielle. Moi, j'y ai totalement cru. Du coup, la tension m'a littéralement pris à la gorge d'une façon inédite par rapport au reste de la franchise.

Quant à la mise en scène, elle aura été particulièrement angoissante.
Un élément y concoure d'ailleurs : pour la toute première fois (point de vue externaliste) dans la franchise, les grottes ne sont pas naturellement éclairées (façon Vol 714 pour Sydney), elles sont vraiment noires ! C'est un renouvellement d'ambiance radical, et que la série ST ENT respectera tout du long. Ce qui n'est pas si négligeable lorsqu'on sait à quel point la grotte est un élement récurrent de ST, un peu comme la forêt canadienne dans l'univers Stargate. lol
D'aucuns y ont d'ailleurs vu un "rattrapage rétroactif de cohérence" de la série prequelle pour suggérer que le personnel de Starfleet des 23ème et 24ème siècles disposera d'équipements (dans leurs uniformes peut-être ?) illuminant (par une forme d'électroluminescence radiante) toutes les grottes visitées, même celles sises à des km sous le sol.

mbuna a écrit :

Yrad, tu ne peux justement pas comparer à ST5, car si la scène dans ST5 fonctionne c'est qu'on est déjà connectés à eux, sa simplicité nous parle et nous ramène à ce que l'on connait de leurs intéractions et des interactions entre eux et nous. On est avec eux à ce moment là.
(...)
Alors pour ENT c'est justement ça le problème. On en est qu'au 4ème épisode... Comment de cette scène peut émaner ce genre de chose ? Je suis d'accord avec Buckaroo, cela vient bien trop tôt pour réellement fonctionner.

En fait, par "bien trop tôt", Buckaroo ne faisait pas référence au bivouac, mais à la séquence où les protagonistes deviennent cinglés.
Mais de toute façon, qu'il s'agisse de l'un ou de l'autre, ce sont justement de telles explorations (par l'intimité ou par l'exagération) qui dévoilent les protagonistes aux spectateurs.
Quelqu'un a-t-il jamais songé à reprocher à ST TOS 01x06 The Naked Now de n'être que le quatrième à être diffusé (exactement comme ST ENT 01x04 Strange New World), alors que la série originale était bien moins character driven que ST ENT ?
Il serait également possible d'invoquer ST TNG 01x03 The Naked Now, mais il est vrai que c'est une anti-référence. Seulement il s'agit d'une anti-référence par la nullité (et le mauvais plagiat), non par la précocité.

Il n'est au fond jamais trop tôt pour définir les héros d'une façon ou d'une autre. L'essentiel est que ça soit bien fait.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#10 14-08-2012 01:55:51

mbuna
le dormeur doit se réveiller

Re : ST ENT 01x04 Strange New World (Le peuple de la grotte)

yrad a écrit :

Quelqu'un a-t-il jamais songé à reprocher à ST TOS 01x06 The Naked Now de n'être que le quatrième à être diffusé (exactement comme ST ENT 01x04 Strange New World), alors que la série originale était bien moins character driven que ST ENT ?

Justement, vu que TOS est du stand alone complet, on pourrait mettre ce genre de scène n'importe où, et au tout début y compris. Le corrolaire c'est que dans un stand alone, ce genre de scène doit faire directement avancer l'intrigue de l'épisode, sinon ce ne serait que du remplissage. ST ENT s'inscrivant dans une autre démarche que TOS, la lecture de ce type de scène est fatalement différente puisque les enjeux ne sont plus les mêmes.

yrad a écrit :

Il serait également possible d'invoquer ST TNG 01x03 The Naked Now, mais il est vrai que c'est une anti-référence. Seulement il s'agit d'une anti-référence par la nullité (et le mauvais plagiat), non par la précocité.

Tout à fait d'accord. Sauf que moi j'avais aussi invoqué la précocité pour la nullité de cet épisode de TNG. Je lui en garde même une rancune tenace !

Hors ligne

#11 14-08-2012 07:56:11

yrad
admin

Re : ST ENT 01x04 Strange New World (Le peuple de la grotte)

mbuna a écrit :

Justement, vu que TOS est du stand alone complet, on pourrait mettre ce genre de scène n'importe où, et au tout début y compris. Le corrolaire c'est que dans un stand alone, ce genre de scène doit faire directement avancer l'intrigue de l'épisode, sinon ce ne serait que du remplissage. ST ENT s'inscrivant dans une autre démarche que TOS, la lecture de ce type de scène est fatalement différente puisque les enjeux ne sont plus les mêmes.

En terme de construction globale de la série, les enjeux sont en effets différents.
Malgré tout, ne soyons pas dupes, en dépit de la "dynamique de reset" entre chaque épisode de la série originale et par-delà l'histoire en stand-alone de ST TOS 01x06 the Naked Time, il y avait dans cet épisode une vraie volonté de révéler aux spectateurs des personnages tout de même récurrents (au contraire de ceux de The Outer Limits 1963 par ex), et plus particulièrement Spock dont Gene Roddenberry voulait souligner la dualité enfouie.

mbuna a écrit :

Tout à fait d'accord. Sauf que moi j'avais aussi invoqué la précocité pour la nullité de cet épisode de TNG. Je lui en garde même une rancune tenace !

Son "défaut de précocité" concerne uniquement Data, qui aura été sottement éventé (presque violé) avant même que sa quête d'humanité ne débute. Mais ce fut en effet rédhibitoire.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#12 01-09-2012 15:34:41

dl500
TOS Forever

Re : ST ENT 01x04 Strange New World (Le peuple de la grotte)

Ah!!!!
un épisode qui m'a fait plaisir!!
Même chose que pour le précédent; la simplicité éprouvée à regarder un Star Trek "accessible"; pas trop adulte ou "responsabilisateur" qui parfois se dégage des épisodes du 24 ième siècle.
Bref, j'ai mis 8. Si cette série est dans cette veine, je vais m'y accrocher.
Et moi perso j'aime beaucoup le personnage de T'Pol.
J'ai mis 8 parce que tous les éléments simples de ST sont présents.
Désolé à dire mais  à contrario de VOY, j'en ressent une grande fraicheur! (grace au jeu de Bakula?) les humains sont beaucoup plus "natures", ça fait du bien.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#13 12-04-2013 16:46:29

mypreciousnico
_________

Re : ST ENT 01x04 Strange New World (Le peuple de la grotte)

6.

Un épisode que je revois considérablement à la hausse. Je l'avais trouvé très moyen, presque nul lors de mon précédent visionnage. Aujourd'hui ça passe bien.
Belle ambiance semi-horrifique, et délire pétage de câble par Tucker (qui est un personnage que j'aime beaucoup).
Et puis T'Pol commence à prendre sa place dans l'équipage, et ça me réjoui, parce que avec Archer c'est probablement le personnage dont l'évolution me plait le plus dans la série.

Hors ligne

#14 13-09-2013 21:11:01

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : ST ENT 01x04 Strange New World (Le peuple de la grotte)

L'épisode commence très bien malgré la phrase totalement débile de ce redneck de Trip: "where no dog has gone before", puis arrive ces histoires d'hallucinations pas originales pour un sou et dignes d'un épisode de Stargate et là ça devient nettement moins intéressant.

5/10

Hors ligne

#15 14-09-2013 10:51:26

tamata
Le cancre de la classe

Re : ST ENT 01x04 Strange New World (Le peuple de la grotte)

Encore une situation intéressante. On débarque avec curiosité et empressement dans un environnement  beau et apparemment sans danger. L'attention des explorateurs se relâche et la reconnaissance scientifique se transforme en ballade touristique!
Et puis, c'est le drame. Les apparences sont trompeuses et le moindre détail est source de danger.

Ceci pose les danger tous azimut que pose l'exploration de l'inconnu.
Futurs explorateurs de Mars, pensez-y!

NB le " where no dog has gone before" est une sympathique réflexion présentant de manière inédite le slogan le plus célèbre de la franchise.

Dernière modification par tamata (14-09-2013 23:58:56)


Tamata signifie : "celui qui ne renonce jamais" en polynésien.

Hors ligne

#16 20-02-2015 23:18:29

Shep
membre

Re : ST ENT 01x04 Strange New World (Le peuple de la grotte)

Ma bonne première impression de ENT est confirmée ici. Cette série est vraiment chouette, bien distincte des autres de la franchise et on ressent très bien les aléas des premières explorations spatiales et des risques encourus, même par la respiration d'un simple pollen.

Hors ligne

#17 18-07-2016 21:08:14

Strangueloop
Omnipotent

Re : ST ENT 01x04 Strange New World (Le peuple de la grotte)

Pffff.... C'est pas que je trouve l'épisode nul, mais on s'ennuie ferme. Il ne se passe tout simplement rien.


"Prune juice, extra large".

Hors ligne

#18 19-07-2016 10:48:56

Buckaroo
50 ans et toujours aussi irritant

Re : ST ENT 01x04 Strange New World (Le peuple de la grotte)

Je m'embarque en ce moment sur Star Trek Enterprise ..
C'est vrai que les premiers épisodes ne sont pas folichons et ne racontent absolument rien d'intéressant..

On notera que la majorité des scénarios sont écrit par Rick Berman & Brannon Braga ..
Sur ce coup , ils se sont pris pour J. Michael  Straczynski ..
Grossiére erreur , il n'en ont  ni le talent , si même une vision général.. & encore moins une vision mature du genre.

Enterprise en roue libre.. Tout les scripts avaient besoin d'être réécrit plusieurs fois, même les meillerus comme Andorian Incident ou Dear Doctor ..
A ce stade , j'ai l'impression qu'on me livre à chaque fois , la seconde révision du scénario, là ou il devrait en avoir 4 ou 5..
Les dialogues , les situations sont fades , parfois très puérile..

Il y a des idées intéressantes , comme l'accident de téléporteur , la méfiance des humains envers les vulcains ..
Mais tout cela n'est que survolé , jamais travaillé .. sad


TrekCoreSig_KirkTOS.jpg

Hors ligne

#19 19-07-2016 11:21:47

Strangueloop
Omnipotent

Re : ST ENT 01x04 Strange New World (Le peuple de la grotte)

C'est exactement ce que je reproche aux deux premières saisons d'Enterprise... A quelques exceptions prêts, cela ne raconte absolument rien d’intéressant.


"Prune juice, extra large".

Hors ligne

#20 19-07-2016 12:15:34

matou
modérateur

Re : ST ENT 01x04 Strange New World (Le peuple de la grotte)

Braga et Straczynski sont très différents et l'un n'est pas plus mature que l'autre.
Ent se cherche dans ses débuts, comme toutes les séries trek à leur début.
Mais Braga et Berman avait une idée claire de leur univers dès le départ.

Hors ligne

#21 19-07-2016 12:51:12

mypreciousnico
_________

Re : ST ENT 01x04 Strange New World (Le peuple de la grotte)

J'ai la flemme de répondre sur les deux première saisons d'ENT que je trouve pour ma part excellentes et pleines de bonnes choses. Donc je vais dégainer ce que j'avais écrit à l'époque pour défendre la série et en particulier son début smile

Hors ligne

#22 20-07-2016 11:24:50

Buckaroo
50 ans et toujours aussi irritant

Re : ST ENT 01x04 Strange New World (Le peuple de la grotte)

Désolé les gars , mais c'est un peu de votre faute.. Vous m'avez fait découvrir Babylon V & j'en suis fou _ Au point que rien que d'y penser , ça m'a donné l'envie de la revoir..
Il n'y a pas de doute là dessus, la seconde vision est encore bien meilleure ..Quelle série de SF !

Pour revenir à nos moutons , Je ne peux pas m'empêcher de comparer comme une suite logique ..B5 & DS9 sont mon genre de série. Elles poussent le genre SF vers des territoires plus adultes, et de vrais refléxions sur le nature humaine.
Les deux premières saisons d'Enterprise sont à mes yeux , une désagréable régression.. C'est très puérile & ne raconte finalement pas grand chose d'intêressant sur nous, et trés peu sur les personnages..

Ma dernière vision de la série s'est faîtes derrière celle de Voyager ( que j'ai arrêtais au bout de la 5ème saison ) _ D'ou l'optimiste de mes avis ci dessus..
Car oui Enterprise est vraiment une bien meilleure série Trek que Voyager ..

matou a écrit :

Braga et Straczynski sont très différents et l'un n'est pas plus mature que l'autre.

JMS pense , vit , respire personnages, caractérisations , narrations , mythologie .. Frak , ça c'est mon genre d'écrivain !
Son texte c'est du Whiskey pur malt
Brannon Braga est le roi de l'idée, du concept .. une force certes , mais aussi un talon d'achille..
Son texte , c'est du Perrier..
ne vous méprenez pas , je trouve comme vous qu'il y a des idées , mais qu'elles ne sont pas exploité à donf' tout simplement  .

Ent se cherche dans ses débuts, comme toutes les séries trek à leur début.
Mais Braga et Berman avait une idée claire de leur univers dès le départ.

Franchement , il y a comme un problème ...
Chaque épisodes des deux premières saisons que je revois, j'ai l'impression de voir la première , la deuxième monture du scénario et pas le scénario final ..
Quand je regarde un B5 ou un DS9, j'ai le sentiment qu'on me livre le script final , tout est poussé dans ses ultimes retranchements, même les plus mauvais épisode ou les plus barré..

Encore hier soir , c'était Fortunate Son.. Oui les idées sont bonnes , parler du changement d'époque , les spaces boomers , les attaques pirates..Mais au final, tout cela est survolé et reste désespéremment plat ..
Ca apporte des réponses faciles à des questions difficiles ..D'ou ce sentiment de puérilité des deux premières saisons ..


TrekCoreSig_KirkTOS.jpg

Hors ligne

#23 03-01-2017 22:42:39

Synock
membre

Re : ST ENT 01x04 Strange New World (Le peuple de la grotte)

J'ai voté 7.
Bonne leçon pour Archer.

J'aime bien cet équipage et la manière de jouer des acteurs. Plus proche de ce qu'il se fait aujourd'hui (je suis né dans les 90's je le rappelle)

Hors ligne

#24 17-08-2017 14:43:05

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST ENT 01x04 Strange New World (Le peuple de la grotte)

9/10

Vraiment excellent. Encore de la découverte et de l'inattendue.
Le plus excellent 'est qu'ils sont bien confrontés à eux-mêmes, cette paranoïa relève bien d'une contamination.
Les acteurs sont plutôt bons. Et j suis content qu'on nous ait évités le cliché final avec un plan du genre on voit juste une partie de corps d'une créature de pierre regardant la navette partir.
On a un simple et efficace plan de l'équipe dans la prairie comme lors de leur arrivée. Ce qui nius évite alors de détruire toute cette aventure et la construction d'une confiance entre eux au-delà d la déraison.

J'aime bien aussi le fait que le docteur n'ait pas réponse à tout et qu'il soit à chaque fois pris au dépourvu face à la réaction du traitement.
Archer gère plutôt bien à distance la situation et l'ascendant psychologique sur son ami. Et une fois encore les différences de langage sont parfaitements exploitées. L'idée de parler en vulcain est bien vu.

D'ailleurs sympa le "Là où aucun chien n'est allé avant", lorsque Porthos part à travers champ.

Juste 9 et pas 10 car quelques longueurs dans la parano de Tucker

Dernière modification par IMZADI (17-08-2017 14:46:08)


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

Pied de page des forums