#1 14-01-2012 06:00:00

yrad
admin

ST TNG 01x03 The Naked Now (L'Enterprise en folie)

ST TNG 01x03 The Naked Now (L'Enterprise en folie)

Crédits officiels :
- Histoire & dialogues : John D.F. Black, Dorothy C. Fontana
- Réalisation : Paul Lynch


Flash required

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 0 [0%])

    0%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 0 [0%])

    0%

  3. 8 (excellent)(voix 0 [0%])

    0%

  4. 7 (bon)(voix 1 [6.25%])

    6.25%

  5. 6 (correct)(voix 5 [31.25%])

    31.25%

  6. 5 (passable)(voix 1 [6.25%])

    6.25%

  7. 4 (insuffisant)(voix 2 [12.5%])

    12.5%

  8. 3 (médiocre)(voix 0 [0%])

    0%

  9. 2 (raté)(voix 0 [0%])

    0%

  10. 1 (pitoyable)(voix 7 [43.75%])

    43.75%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 16

Les invités ne peuvent voter


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#2 18-01-2012 17:46:37

tamata
Le cancre de la classe

Re : ST TNG 01x03 The Naked Now (L'Enterprise en folie)

Cote= 6

Un rescusé de TOS. Sympa mais sans mérite particulier.


Tamata signifie : "celui qui ne renonce jamais" en polynésien.

Hors ligne

#3 20-01-2012 20:45:25

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST TNG 01x03 The Naked Now (L'Enterprise en folie)

un 6 pour moi


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#4 21-01-2012 07:52:10

yrad
admin

Re : ST TNG 01x03 The Naked Now (L'Enterprise en folie)

Pour faire simple, ST TNG 01x03 The Naked Now est le pire épisode de ST TNG !

Parce que c'est le remake littéral (sans valeur ajoutée) d'un épisode culte de ST TOS (i.e. 01x06 The Naked Time), et pour ne rien arranger, un exécrable remake.

Parce que Data, le personnage, son concept, et sa problématique sont trahis - ou du moins scandaleusement éventés - juste après avoir été introduits (dans le pilote).
Ce point confine même à l'incohérence internaliste : pourquoi avoir fait des émotions (et de l'humanité) la quête du Graal durant sept saisons entières... s'il suffisait de se biturer pour exhiber toute la trivialité émotionnelle humaine ? roll
En outre, la vulnérabilité de Data à une pathologie strictement biologique est difficilement explicable.

Cet épisode ne possède strictement aucune qualité rédimante, pas même une ligne de dialogue intéressante.
Certes, la suite de la série assumera et transcendera intelligemment la partie de jambes en l'air de Data et Tasha. Mais ça, c'est la suite de la série. oops

1/10.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#5 24-01-2012 12:17:10

mbuna
Artificiel

Re : ST TNG 01x03 The Naked Now (L'Enterprise en folie)

Je ne reviendrai pas sur les problématiques que cet épisode engendrent sur Data, je suis tout à fait d'accord avec Yrad. Je vais revenir plutôt sur la perspective externaliste.

A ma 1ère vision du pilote de TNG, je connaissais déjà bien TOS. Je n'avais pas vraiment apprécié ce pilote, et donc fallait que TNG réussisse à gagner mon adhésion dans les épisodes suivants. Et là, 2 épisodes après, c'est à dire tout au début de l'aventure, on commence déjà à recycler un épisode entier de la série originelle ? On est déjà à court d'idée ? Ca va être long 7 saisons pour les scénaristes, surtout que TOS n'en a que 3...

Bon, heureusement que la suite m'a fait mentir et que TNG s'est relativement vite débarassé de l'héritage en construisant sa propre identité. Mais à cause de The Naked Now j'ai décroché de TNG et suis revenu à cette série à la rediffusion suivante. C'est dire comme j'en veux à cet épisode !

1 sur 10.


Star Trek, je devais te quitter pour préserver notre amour, mais je vais attendre un peu.

Hors ligne

#6 24-01-2012 21:05:54

Vic Fontaine
Holo-modérateur

Re : ST TNG 01x03 The Naked Now (L'Enterprise en folie)

Pour moi ce sera pitoyable.
Pour les raisons parfaitement évoquées par Yrad.


I've got Star Trek under my skin
I've got Star Trek deep in the heart of me
So deep in my heart, that it's really a part of me

Hors ligne

#7 25-01-2012 18:00:00

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST TNG 01x03 The Naked Now (L'Enterprise en folie)

yrad a écrit :

Pour faire simple, ST TNG 01x03 The Naked Now est le pire épisode de ST TNG !

Parce que c'est le remake littéral (sans valeur ajoutée) d'un épisode culte de ST TOS (i.e. 01x06 The Naked Time), et pour ne rien arranger, un exécrable remake.

Parce que Data, le personnage, son concept, et sa problématique sont trahis - ou du moins scandaleusement éventés - juste après avoir été introduits (dans le pilote).
Ce point confine même à l'incohérence internaliste : pourquoi avoir fait des émotions (et de l'humanité) la quête du Graal durant sept saisons entières... s'il suffisait de se biturer pour exhiber toute la trivialité émotionnelle humaine ? roll
En outre, la vulnérabilité de Data à une pathologie strictement biologique est difficilement explicable.

Cet épisode ne possède strictement aucune qualité rédimante, pas même une ligne de dialogue intéressante.
Certes, la suite de la série assumera et transcendera intelligemment la partie de jambes en l'air de Data et Tasha. Mais ça, c'est la suite de la série. oops

1/10.

ouah ! hihi en découvrant la série je l'ai pris comme un clin d'oeil pour lier les 2 séries...

Par rapport à Data, je suis passé à côté !!! oops

Dernière modification par IMZADI (25-01-2012 18:00:26)


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#8 04-09-2012 20:24:11

bound
Explorer of the further region of experience

Re : ST TNG 01x03 The Naked Now (L'Enterprise en folie)

Insuffisant. C'est pas bon, mais pas plus mauvais que l'épisode de ST:TOS dont il s'inspire.

Hors ligne

#9 04-09-2012 21:13:38

scorpius
Nowhere Man

Re : ST TNG 01x03 The Naked Now (L'Enterprise en folie)

Alors ok, c'est un remake bête et méchant de l'épisode TOS. Il y a néanmoins selon moi de bonnes choses qui sauvent cette relecture : Wes qui prend le contrôle de l'Enterprise, la vulnérabilité de Geordi vis-à-vis de son handicap, même Picard est amusant...

C'est clairement un épisode mineur, mais je ne le trouve pas honteux.

5/10


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#10 15-09-2012 09:51:12

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST TNG 01x03 The Naked Now (L'Enterprise en folie)

Je confirme mon 6/10. Un épisode correct, rigolo, fun, s'opposant au sérieux du pilote "Ô, newbies des années 80, venez à moi angel

Hier, je n'y ai pas vu le remake, mais une continuité à TOS.
Aujourd'hui, j'y vois les 2, mais un remake discount. C'est vrai que reprendre l'idée est une chose, mais n'aurait-il pas été judicieux de ne contaminer que 2 ou 3 officiers maxi ? Que les autres, dans cette situation soient le facteur bonifiant d'un remake ? Ne pouvait-on pas trouver une 2ème trame SF qui aurait apporté la solution à la contamination ? scratch

Je n'ai pas aimé que cette contamination nous dévoile un Picard et une Crusher ayant une attirance mutuelle. Ce sont de vieux amis unis par la souffrance de la perte d'un individu très proche, ils auraient dû le rester. nono

Tiens aujourd'hui, je me dis "Dommage que ST n'est pas eu les couilles à l'époque de nous montrer 2 officiers hommes attirés l'un vers l'autre, après les jupes du 1er épisode, cela aurait été un sacré truc pour une série télé, m'enfin... hmm

Bref, un épisode "correct", mais pas transcendant, genre sitcom pas trop SF.


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#11 24-09-2012 13:58:38

mypreciousnico
_________

Re : ST TNG 01x03 The Naked Now (L'Enterprise en folie)

Un épisode léger et mineur mais amusant. Je lui donne 6.

Quelques situations cocasses réussies, en particulier Picard qui tente de raisonner un Weasley en mode sale gamin bourré dans la sale des machines.

Dommage en revanche que la conduite de Data soit si incohérente par rapport à sa nature d'être artificiel qui ne ressent pas les émotions. Pour cette raison je me suis tâté à mettre 5.

Dernière modification par mypreciousnico (24-09-2012 13:58:58)

Hors ligne

#12 22-05-2013 19:08:45

dl500
TOS Forever

Re : ST TNG 01x03 The Naked Now (L'Enterprise en folie)

6.
Même avis que Mypreciousnico.

Je ne comprends pas pourquoi déjà déranger le shéma des personnalités des personnages pas encore intégrés dans leur série!

Mais finalement chacun joue plutôt bien. Et là encore je ne comprends pas votre aversion envers Marina Sirtis...bizarre.
Wesley a eu son heure de bashing, maintenant c'est Troi?

Bon les sfx sont encore bien datés, (dvd).
Je tire mon chapeau à Yar qui pour une fois joue plutôt pas mal.
Les seconds rôles en revanche...

Une suite toute en retenue d'un clasique de TOS, une allusion à sa grande soeur toute en finesse.
Pas le pire des épisodes de la première saison.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#13 23-05-2013 06:20:45

yrad
admin

Re : ST TNG 01x03 The Naked Now (L'Enterprise en folie)

dl500 a écrit :

Je ne comprends pas votre aversion envers Troi, personnelement son perso ne m'a pas géné du tout.

dl500 a écrit :

Mais finalement chacun joue plutôt bien. Et là encore je ne comprends pas votre aversion envers Marina Sirtis...bizarre.

C'est aussi l'aversion de Ronald D. Moore et de Brannon Braga (cf. leur commentaire audio sur ST Generations). wink

Le problème de Troi, c'est que sa fonction originelle se limite à verbaliser des évidences avec la componction (ou le pathos) de ses aptitudes empathiques. Genre : "mes pouvoirs betazoides me permettent de sentir que cet extraterrestre est malveillant" ; sauf que tout le monde s'en était rendu compte d'emblée sans l'aide de la moindre faculté PK. lol
Formulé autrement, la combinaison entre l'écriture de Deanna et l'interprétation initiale de Marina Sirtis (que l'actrice elle-même renie) fait de son personnage une bimbo opulente qui déclame avec une immense profondeur des truismes achevés. mdr

Par ailleurs, Deanna Troi est le seul élément internaliste (la psy siégeant carrément à la droite du capitaine rolleyes) qui pourrait donner un coup de vieux à ST TNG, car c'est le paradigme de l'obsession psychanalytique étatsunienne des années 1980... contredisant en outre pas mal le postulat d'une humanité trekkienne devenue pleinement mature.

A partir de la saison 2, Guinan réussira là où Deanna a échoué, en portant notamment la psychanalyse sur un vrai terrain SF (sortant donc de la simple transposition pour ne pas dire projection).
Quant à Deanna Troi, son rôle gagnera en légitimité avec le temps, tout particulièrement à partir de la saison 6, lorsque la "babe décorative" des débuts deviendra un véritable officier de Starfleet.

dl500 a écrit :

Je tire mon chapeau à Yar qui pour une fois joue plutôt pas mal.

Pour une fois ? eek
Nos ressentis sont donc possiblement inversés, car j'ai toujours trouvé le personnage de Tasha Yar intéressant (potentiellement bien plus riche que Troi et Beverly), même si sa mort prématurée ne lui aura guère laissé le temps d'être développé. cry

dl500 a écrit :

Je ne comprends pas pourquoi déjà déranger le shéma des personnalités des personnages pas encore intégrés dans leur série!

L'usage narratif dans une série en partie character driven est de ne pas dénaturer (via des psychopathologies ou des "univers miroir") les typos des personnages avant de les avoir proprement définis. En terme de construction, un épisode comme ST TNG 01x03 The Naked Now est donc arrivé beaucoup trop tôt.

Plus grave, le personnage de Data avait été créé pour questionner l'humanité trekkienne de l'extérieur, à la faveur d'une lente évolution vers celle-ci au gré des saisons de la série. Or cette perspective d'évolution se voit grossièrement spoilée voire parodiée par une biture (résultant d'une infection biologique qui n'aurait pourtant pas dû avoir de prise sur la nature synthétique d'un androïde). Cela ferait certes sens dans un épisode de Futurama, mais bien moins dans le second épisode de la série ST réputée la plus rigoureuse.

Après, chacun évalue et hiérarchise les épisodes & les films selon des critères spécifiques...
En ce qui me concerne, cohérence & consistance forment la tête de gondole, car elles sont les conditions sine qua non de la suspension d'incrédulité… sans laquelle la SF ne serait qu'une farce.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#14 23-05-2013 06:36:38

dl500
TOS Forever

Re : ST TNG 01x03 The Naked Now (L'Enterprise en folie)

yrad a écrit :
dl500 a écrit :

Je ne comprends pas votre aversion envers Troi, personnelement son perso ne m'a pas géné du tout.

dl500 a écrit :

Mais finalement chacun joue plutôt bien. Et là encore je ne comprends pas votre aversion envers Marina Sirtis...bizarre.

C'est aussi l'aversion de Ronald D. Moore et de Brannon Braga (cf. leur commentaire audio sur ST Generations). wink

Le problème de Troi, c'est que sa fonction originelle se limite à verbaliser des évidences avec la componction (ou le pathos) de ses aptitudes empathiques. Genre : "mes pouvoirs betazoides me permettent de sentir que cet extraterrestre est malveillant" ; sauf que tout le monde s'en était rendu compte d'emblée sans l'aide de la moindre faculté PK. lol
Formulé autrement, la combinaison entre l'écriture de Deanna et l'interprétation initiale de Marina Sirtis (que l'actrice elle-même renie) fait de son personnage une bimbo opulente qui déclame avec une immense profondeur des truismes achevés. mdr

Par ailleurs, Deanna Troi est le seul élément internaliste (la psy siégeant carrément à la droite du capitaine rolleyes) qui pourrait donner un coup de vieux à ST TNG, car c'est le paradigme de l'obsession psychanalytique étatsunienne des années 1980... contredisant en outre pas mal le postulat d'une humanité trekkienne devenue pleinement mature.

A partir de la saison 2, Guinan réussira là où Deanna a échoué, en portant notamment la psychanalyse sur un vrai terrain SF (sortant donc de la simple transposition pour ne pas dire projection).
Quant à Deanna Troi, son rôle gagnera en légitimité avec le temps, tout particulièrement à partir de la saison 6, lorsque la "babe décorative" des débuts deviendra un véritable officier de Starfleet.

dl500 a écrit :

Je tire mon chapeau à Yar qui pour une fois joue plutôt pas mal.

Pour une fois ? eek
Nos ressentis sont donc possiblement inversés, car j'ai toujours trouvé le personnage de Tasha Yar intéressant (potentiellement bien plus riche que Troi et Beverly), même si sa mort prématurée ne lui aura guère laissé le temps d'être développé. cry

dl500 a écrit :

Je ne comprends pas pourquoi déjà déranger le shéma des personnalités des personnages pas encore intégrés dans leur série!

L'usage narratif dans une série en partie character driven est de ne pas dénaturer (via des psychopathologies ou des "univers miroir") les typos des personnages avant de les avoir proprement définis. En terme de construction, un épisode comme ST TNG 01x03 The Naked Now est donc arrivé beaucoup trop tôt.

Plus grave, le personnage de Data avait été créé pour questionner l'humanité trekkienne de l'extérieur, à la faveur d'une lente évolution vers celle-ci au gré des saisons de la série. Or cette perspective d'évolution se voit grossièrement spoilée voire parodiée par une biture (résultant d'une infection biologique qui n'aurait pourtant pas dû avoir de prise sur la nature synthétique d'un androïde). Cela ferait certes sens dans un épisode de Futurama, mais bien moins dans le second épisode de la série ST réputée la plus rigoureuse.

Après, chacun évalue et hiérarchise les épisodes & les films selon des critères spécifiques...
En ce qui me concerne, cohérence & consistance forment la tête de gondole, car elles sont les conditions sine qua non de la suspension d'incrédulité… sans laquelle la SF ne serait qu'une farce.

+1000 Yrad. Aucun pb là dessus. J'ai cependant besoin d'accrocher avec les personnages, pour m'immerger complètement dans le show, ce qui a été une véritable fusion pour ma part avec TOS, TNG, et en grande partie avec ENT, et pas du tout avec VOY.


ps: j'ai remarqué bien plus de notation et commentaires pour TNG que pou les autres séries. Une explication? Merci!


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#15 23-05-2013 06:48:12

yrad
admin

Re : ST TNG 01x03 The Naked Now (L'Enterprise en folie)

dl500 a écrit :

ps: j'ai remarqué bien plus de notation et commentaires pour TNG que pou les autres séries. Une explication? Merci!

Cela résulte probablement :
- de la popularité accrue de ST TNG, qui demeure la série ST la plus aimée et estimée, la seule à faire l'unanimité (quoi que tente de faire croire aujourd'hui Bad Robot) - voir par exemple cet éloquent sondage ;
- de la sortie récente des coffrets Blu-ray de ST TNG remasterisée (lorsque ceux de ST TOS étaient sortis, les topics par épisode n'existaient pas encore sur le forum).

Cela dit, il me semble que les topics de ST ENT et ST TOS possèdent presque autant de notations et de commentaires (parfois même davantage) que ceux de ST TNG.
En fait, seuls les topics de ST DS9 et ST VOY sont en retrait pour le moment sur le forum. Mais progressivement, les vides se combleront...


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#16 23-05-2013 11:18:03

dl500
TOS Forever

Re : ST TNG 01x03 The Naked Now (L'Enterprise en folie)

A propos de Troi :

Yrad :
C'est aussi l'aversion de Ronald D. Moore et de Brannon Braga (cf. leur commentaire audio sur ST Generations). wink Le problème de Troi, c'est que sa fonction originelle se limite à verbaliser des évidences avec la componction (ou le pathos) de ses aptitudes empathiques. Genre : "mes pouvoirs betazoides me permettent de sentir que cet extraterrestre est malveillant" ; sauf que tout le monde s'en était rendu compte d'emblée sans l'aide de la moindre faculté PK. lol

Formulé autrement, la combinaison entre l'écriture de Deanna et l'interprétation initiale de Marina Sirtis (que l'actrice elle-même renie) fait de son personnage une bimbo opulente qui déclame avec une immense profondeur des truismes achevés. mdr Par ailleurs, Deanna Troi est le seul élément internaliste (la psy siégeant carrément à la droite du capitaine rolleyes) qui pourrait donner un coup de vieux à ST TNG, car c'est le paradigme de l'obsession psychanalytique étatsunienne des années 1980... contredisant en outre pas mal le postulat d'une humanité trekkienne devenue pleinement mature.
A partir de la saison 2, Guinan réussira là où Deanna a échoué, en portant notamment la psychanalyse sur un vrai terrain SF (sortant donc de la simple transposition pour ne pas dire projection). Quant à Deanna Troi, son rôle gagnera en légitimité avec le temps, tout particulièrement à partir de la saison 6, lorsque la "babe décorative" des débuts deviendra un véritable officier de Starfleet.

Je suis d'accord sur ce point; néanmoins, j'ai le sentiment que Marina Sirtis est loin de faire l'unanimité sur ce forum. Pourtant, que ce soit pour son jeu ou physiquement, je trouve qu'elle est parfaite pour le show. D'ailleurs, elle ne fera que s'améliorer (et s'embellir) avec les années. Il est clair que la première saison et les choix discutables de ses dialogues et costumes sont loin de l'arranger, mais elle n'est pas la seule. Worf par exemple de demande bien ce qu'il fait dans cette galère tout au long de la saison!

Dl500 : Je tire mon chapeau à Yar qui pour une fois joue plutôt pas mal.
Yrad : Pour une fois ? eek Nos ressentis sont donc possiblement inversés, car j'ai toujours trouvé le personnage de Tasha Yar intéressant (potentiellement bien plus riche que Troi et Beverly), même si sa mort prématurée ne lui aura guère laissé le temps d'être développé. cry

Amusant et intéressant. Yar est pour moi le personnage le pire de TNG. Son départ a été une vraie bouffée d'air frais. Déjà pour Worf qui a pu légitimer son personnage, et pour la crédibilité de la série. Comment une responsable de la sécurité a pu être promue à bord du vaisseau amiral avec un tel comportement? Même son histoire personnelle ne crédibilise pas la raison. Et puis ses combats au corps à corps, quel horreur! Même ceux de TOS sont mieux orchestrés. Un comble.

Dl500 : Je ne comprends pas pourquoi déjà déranger le schéma des personnalités des personnages pas encore intégrés dans leur série!

Yrad : l''usage narratif dans une série en partie character driven est de ne pas dénaturer (via des psychopathologies ou des "univers miroir") les typos des personnages avant de les avoir proprement définis. En terme de construction, un épisode comme ST TNG 01x03 The Naked Now est donc arrivé beaucoup trop tôt. Plus grave, le personnage de Data avait été créé pour questionner l'humanité trekkienne de l'extérieur, à la faveur d'une lente évolution vers celle-ci au gré des saisons de la série. Or cette perspective d'évolution se voit grossièrement spoliée voire parodiée par une biture (résultant d'une infection biologique qui n'aurait pourtant pas dû avoir de prise sur la nature synthétique d'un androïde). Cela ferait certes sens dans un épisode de Futurama, mais bien moins dans le second épisode de la série ST réputée la plus rigoureuse. Après, chacun évalue et hiérarchise les épisodes & les films selon des critères spécifiques... En ce qui me concerne, cohérence & consistance forment la tête de gondole, car elles sont les conditions sine qua non de la suspension d'incrédulité… sans laquelle la SF ne serait qu'une farce.

Ca revient à ce que je disais pour Farpoint; les personnages sont encore calqués sur leur modèle de "phase 2" et là c'est clairement Zon qui est décalqué sur Data.

Désolé pour la mise en page, impossible d'utiliser la fonction quote, mon pc refuse catégoriquement!

Dernière modification par dl500 (23-05-2013 11:50:47)


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#17 23-05-2013 12:17:04

yrad
admin

Re : ST TNG 01x03 The Naked Now (L'Enterprise en folie)

dl500 a écrit :

Amusant et intéressant. Yar est pour moi le personnage le pire de TNG. Son départ a été une vraie bouffée d'air frais. Déjà pour Worf qui a pu légitimer son personnage, et pour la crédibilité de la série. Comment une responsable de la sécurité a pu être promue à bord du vaisseau amiral avec un tel comportement? Même son histoire personnelle ne crédibilise pas la raison. Et puis ses combats au corps à corps, quel horreur! Même ceux de TOS sont mieux orchestrés. Un comble.

Tasha Yar était en soi très intéressante car elle fut l'un des rares personnages faillibles et même "ébréchés" au sein de la "perfection" trekkienne du Big D (du moins avant l'apparition de Reginald Barclay puis de Ro Laren).

Les combats au corps à corps n'étaient qu'un détail de forme, qui auraient probablement été améliorés avec le temps, de la même façon que l'utilité et les postures de Deanna Troi...

Alors certes, la mort de Tasha a laissé davantage de place à Worf. Mais bon, si elle avait survécu, nul doute que d'autres aménagements ou affectations auraient été possibles dans la durée (à l'instar de Geordi La Forge, qui de pilote est devenu ingénieur en chef).

De toute façon, il n'y a jamais trop de personnages. ST aurait d'ailleurs beaucoup gagné à intégrer dans le main cast des cercles subalternes, notamment pour éviter le "portnawak militaire" d'envoyer toujours en détachement au sol le personnel clef de la passerelle...


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

Pied de page des forums