ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#76 17-01-2012 00:26:35

yrad
admin

Re : L' Héritage Star Trek ( 1964/2005 ) ou continuer...

Curieusement, j'ai comme l'impression "d'entendre" les dernières paroles de Kirk à la fin de ST TOS 03x24 Turnabout Intruder... mdrwink


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#77 17-01-2012 00:27:39

yrad
admin

Re : L' Héritage Star Trek ( 1964/2005 ) ou continuer...

Buckaroo a écrit :

Tu te trompes sur notre compte. BSG2003 n'est pas l'héritier du Star Trek , mais un nouveau jalon du genre SF, & de son sous genre , le space opéra. Aprés TNG, on ne pouvait plus revenir à TOS.. Aprés Babylon V ( DS9 pour moi ) , on ne pouvait plus revenir à TNG. D'ailleurs les deux dernières saisons de TNG commencait à se "Babyloniser / Ninerisé ".. BSG2003 marque un point de non retour dans la manière adulte et frontale d'aborder le genre.. Chose que ne pouvait plus faire Star Trek (1964 2005 ) ou je vous  pose la question suivante : Avait elle la vocation de le faire ? D'aller encore plus loin ?..

Preuve que ce n'est pas du tout le cas, puisque nous renvoyons tous (y compris toi wink) la franchise ST avec un plaisir invariant (voire accru) APRÈS avoir découvert (ou enduré) BSG 2003 !
Peut-être que BSG 2003 a révolutionné la forme de la SF sur le petit écran, mais surement pas le fond de celle-ci ! Et dans le long terme, c'est bien le fond qui importe.
Quant à la "manière adulte", je ne vois pas en quoi cela caractérise davantage BSG 2003 que n'importe quelle série ST (y compris ST TOS et ST ENT) ! Il n'est pas nécessaire d'avoir pour cadre un monde post-apocalyptique et d'exhiber un cast 100% névrosé pour être pleinement "adulte"… roll


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#78 17-01-2012 07:50:23

Warp 9
membre

Re : L' Héritage Star Trek ( 1964/2005 ) ou continuer...

BSG2002 du Space Opera? ah bon..... pour moi çà fait plutôt dark space.......

Non, chercher pas sur google. J'viens d'inventer le genre (J'ai d'abbord pensé à "Space Apocalyptique" mais c'est un peu long.... tongue ). Disons juste que le BSG de RD est bien trop déprimant et gritty SADBLUE pour être du space op.....

Dernière modification par Warp 9 (17-01-2012 07:52:12)


"Ruiner une franchise parce qu'on en aime pas les fans c'est comme couler un navire parce qu'on en aime pas les passagers."

Hors ligne

#79 17-01-2012 09:44:10

tamata
Banni(e)

Re : L' Héritage Star Trek ( 1964/2005 ) ou continuer...

mbuna a écrit :

Par ce que là, tel que c'est présenté, oui ST2009 est fait pour dépoussiérer la franchise. Ce n'est pas un effet d'annonce c'est la réalité. Jamais dans ST on a fait de l'humour ZAZ, jamais dans ST on a réussi à se retrouver comme par hasard sur une planète, etc... Ces facilités ne marquent pas une époque, il y'a de très grands films rigoureux à toutes les époques, en 2009 y compris. Ce ST d'Abrams est juste totalement en dessous sur ce point. Il est très bas de plafond sur l'humour par exemple, puisque c'est un sujet en ce moment wink
Il est aussi carrément bas scientifiquement (le trou de ver), super bas thématiquement (à la limite c'est moins grave de mon point de vue), super bas niveau crédibilité interne (franchement les romuliens sont quand même des supers neuneus pour ne pas avoir vu venir la super nova...), etc etc.
..

Mais voyons Mbuna,

Tout ça, ce sont les possibilités infinies et inconnues de ST...

Et c'est pour les découvrir qu'il est indispensable de se défaire de l'héritage.

Dernière modification par tamata (17-01-2012 09:49:15)


Tamata signifie : "celui qui ne renonce jamais" en polynésien.

Hors ligne

#80 17-01-2012 09:52:03

Warp 9
membre

Re : L' Héritage Star Trek ( 1964/2005 ) ou continuer...

Question comme çà..... Dans l'Abramverse le TU existe t'il ou bien toute la galaxie parle vraiment Anglais?..... lol


"Ruiner une franchise parce qu'on en aime pas les fans c'est comme couler un navire parce qu'on en aime pas les passagers."

Hors ligne

#81 17-01-2012 10:03:54

Warp 9
membre

Re : L' Héritage Star Trek ( 1964/2005 ) ou continuer...

Mais là où ça cloche, c'est ST2009. Dans ST y'a pas de facilités scénaristiques, pas de grosses ficelles, ça cela fait partie d'une constante. Et une certaine rigueur scénaristique, Ca veut pas dire de la maturité hein.


Attention. Avant que Bucky le dise. Des facilités scénaristiques et des grosses ficelles j'en ai vu régulièrement dans le "vrai Trek". Ce qui est différant avec STINO justement c'est que le trio AOK semble s'être organisé un concours à savoir qui allait en insérer le plus possible.......

Dernière modification par Warp 9 (17-01-2012 10:12:22)


"Ruiner une franchise parce qu'on en aime pas les fans c'est comme couler un navire parce qu'on en aime pas les passagers."

Hors ligne

#82 17-01-2012 10:08:41

yrad
admin

Re : L' Héritage Star Trek ( 1964/2005 ) ou continuer...

Warp 9 a écrit :

Attention. Avant que Bucky le dise. Des facilités scénaristiques et des grosses ficelles j'en ai vu régulièrement dans le "vrai Trek".

Je ne suis pas vraiment d'accord. En ce sens que s'il y a des ficelles dans le vrai ST (mais c'est le lot de tout scénario imaginaire quelque part), il n'y a pas de véritables incohérences pour autant. C'est à dire ni contradictions flagrantes, ni éléments ne peuvant pas du tout s'expliquer (du moins au regard des BHD de ST).


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#83 17-01-2012 10:14:30

yrad
admin

Re : L' Héritage Star Trek ( 1964/2005 ) ou continuer...

Le post de Mbuna est excellent, car il résume tout ! ok

mbuna a écrit :

Il est aussi carrément bas scientifiquement (le trou de ver)

mbuna a écrit :

super bas niveau crédibilité interne (franchement les romuliens sont quand même des supers neuneus pour ne pas avoir vu venir la super nova...)

Ce sont justement les points qui me gênent le plus dans ST 2009... avec la promotion-minute de Kirk (crédibilité interne : zéro pointé) et l'extermination de Vulcain (simplement moche et indigne).

Mais à bien y réfléchir... c'est tout de même la nullité des Romuliens se laissant conduire comme des moutons (ou des lemmings) à l'abattoir qui bat tous les records de portnawak ! Et impossible d'avancer l'alibi de la supernova "de type inconnue qu'on ne voit pas venir"... puisque justement ST 2009 montre bien que Spock avait anticipé ce qui est arrivée à Romulus.
Les Romuliens qui restent passifs à attendre religieusement d'être sauvés par le messianique Spock... c'est tellement "non Romulien" que ça fout carrément la honte ! grrr
Or c'est pourtant le fondement même du script d'Orci et Kurtzman, la base séminale dont tout le reste découle : l'extermination impensable des Romuliens, la haine de Nero soi-disant "le dernier des Romuliens" (!!!!!!!!!! eek) et sa vengeance (rétroactive !) contre le seul gars qui a essayé de sauver Romulus (!!!!!!!), le trou noir et le voyage dans le temps à la sauce pulps (à vous dégouter des problématiques temporelles), le changement de timeline grossièrement prétexte, le micro-univers où toutes les planètes sont à cinq minutes les unes des autres, le génocide du peuple roddenberrien le plus emblématique de ST (si c'est pas un symbole ça !), la promotion de bac à sable de baby-Kirk-roi-de-l'univers, l'adoubement clubiste puant par Spock-Nimoy...
Tout ça découle finalement d'une hypothèse de départ débilissime au superlatif... qui réussirait à faire passer les pires scripts de fan-productions pour de purs chefs d'œuvre en comparaison !


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#84 17-01-2012 10:35:05

Warp 9
membre

Re : L' Héritage Star Trek ( 1964/2005 ) ou continuer...

Surtout qu'une supernova assez super pour détruire toute une galaxie ( lol ) çà doit bien montrer des signes précurseurs non? Comment continuer de vaguer à ses occupations sans remarquer ces grosses flammes dansant autour de votre soleil et toutes ces nouvelles couleurs dans le ciel?..... whistling

Dernière modification par Warp 9 (17-01-2012 10:38:12)


"Ruiner une franchise parce qu'on en aime pas les fans c'est comme couler un navire parce qu'on en aime pas les passagers."

Hors ligne

#85 17-01-2012 10:36:45

scorpius
Nowhere Man

Re : L' Héritage Star Trek ( 1964/2005 ) ou continuer...

Mais non vous z'avez pas compris, en fait la super-nova avant de péter a provoquer une giga-EMP...du coup tout les vaisseaux Romuliens
étaient clouer au sol...en fait Orci & Kurtzman sont super-forts lol

Dernière modification par scorpius (17-01-2012 10:39:51)


Michael-B-Jordan-le-possible-futur-superman.jpg

Hors ligne

#86 17-01-2012 11:42:33

tamata
Banni(e)

Re : L' Héritage Star Trek ( 1964/2005 ) ou continuer...

Ce qui est super fort, c'est que quelque soit l'angle par lequel certain tentent de justifier ST. 2009, ça tourne inéluctablement au foutage de gueule tellement ce film, et ce qui le compose sont indéfendable...


Tamata signifie : "celui qui ne renonce jamais" en polynésien.

Hors ligne

#87 17-01-2012 16:16:53

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : L' Héritage Star Trek ( 1964/2005 ) ou continuer...

Ce que ne comprend pas Tamata, c'est que je n'ai absolument pas besoin de justifier ST2009.. C'était un direct droit dans le coeur!
Je cherche juste à comprendre au délà sans doute de mes "goûts de chiottes" en matière de cinéma pop .. mdr

Ce que je comprend en vous lisant, c'est que vous avez un besoin incroyable de rationaliser la moindre parcelle de Star Trek pour que cela se tiennent debout..
Il faut rationaliser le moindre élément, le quantifier , le répertoirier ect.. Il faut que ça continu jusqu'au bout, quitte à en perdre le sens initial.

Franchement avez vous besoin de justifier la "rationalité"  d'une super Nova qui en code  Star Trek,  fut déjà affublé d'autre noms et explications scientifiques toujours plus farfelue les unes que les autres : " le tech du tech qui fait tech, mais si on fait tech avec le tech de ce tech, ça fera tech"
geek
Personnellement , je me passe de telles béquilles..Cela a eut son utilité jadis , cela ne l'a plus aujourd'hui. J'ai l'impression que votre idée de Star Trek se tient toujours & doit se tenir sur des béquilles , là ou cela devrait être plus direct.. Vous partez en quête du dahue en somme.

Un exemple vraiment tout bête, d'un épisode disons moyen de TNG comme Force Of Nature.TNG.7 , pas bégueule en absurdité.

Qu'est ce que la béquille dans cet épisode ? .. Tout ce technoblabla autour d'une "anomalie de trou noir susbspatiale inversée" qui fait office de métaphore écologique   ou Data se faire dresser par Spot ?
Je choisis sans hésiter le " technoblabla pseudo écologique " ,  je m'en passe ! Rien n'est en définitif plus Star Trek, plus TNG que Spot entrain de dresser Data.

yrad a écrit :
Buckaroo a écrit :

Tu te trompes sur notre compte. BSG2003 n'est pas l'héritier du Star Trek , mais un nouveau jalon du genre SF, & de son sous genre , le space opéra. Aprés TNG, on ne pouvait plus revenir à TOS.. Aprés Babylon V ( DS9 pour moi ) , on ne pouvait plus revenir à TNG. D'ailleurs les deux dernières saisons de TNG commencait à se "Babyloniser / Ninerisé ".. BSG2003 marque un point de non retour dans la manière adulte et frontale d'aborder le genre.. Chose que ne pouvait plus faire Star Trek (1964 2005 ) ou je vous  pose la question suivante : Avait elle la vocation de le faire ? D'aller encore plus loin ?..

Preuve que ce n'est pas du tout le cas, puisque nous renvoyons tous (y compris toi wink) la franchise ST avec un plaisir invariant (voire accru) APRÈS avoir découvert (ou enduré) BSG 2003 !
Peut-être que BSG 2003 a révolutionné la forme de la SF sur le petit écran, mais surement pas le fond de celle-ci ! Et dans le long terme, c'est bien le fond qui importe.
Quant à la "manière adulte", je ne vois pas en quoi cela caractérise davantage BSG 2003 que n'importe quelle série ST (y compris ST TOS et ST ENT) ! Il n'est pas nécessaire d'avoir pour cadre un monde post-apocalyptique et d'exhiber un cast 100% névrosé pour être pleinement "adulte"… roll

Star Trek n'est pas pleinement adulte..Elle ne l'a jamais été !..Si je n'avais pas été conditionné depuis l'enfance à Star Trek, ce n'est pas à presque 40 berges que j'y aurai adhérer! .. Je choisirai BSG2003 & pas parce que c'est "Dark N' Gritty" , sa fin mélancolique est d'ailleurs  d'un incroyable optimisme , que même Star Trek n'aurait pas oser lâcher  !
Non.
Star Trek n'exprime pas crument les choses sur la nature humaine, elle n'est pas aussi frontale que ne l'est BSG2003 , parce que ce n'est pas dans sa nature.  Star Trek  peut être "crû & adulte" , mais cache tout cela avec une bonne dose d' ironie & un incurable regard  naïf sur le genre humain..

Ce vous voulez en poursuivant ainsi l'héritage (1964/2005 ) , c' est faire passer carrément Star Trek à l'âge adulte, là ou l'héritage le conserve au passage à l'âge adulte..  Vous voulez passer de l'autre côté:  L'âge adulte ,  l'âge de la raison et des compromis, l'âge de la renonciation  , l'âge ou la mort se rapproche de plus en plus.. La mort inéluctable de l'identité Star Trek.


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#88 17-01-2012 16:38:52

scorpius
Nowhere Man

Re : L' Héritage Star Trek ( 1964/2005 ) ou continuer...

Buck, le probléme c'est pas en soit la super-nova (enfin bon, meme le nul en science que je suis a du mal à avaler qu'elle puisse s'étendre sur toute la galaxie)
Le probléme c'est que les Romuliens, qui disposent de toute un armada ne procédent pas à l'évacuation de Romulus...
Sans oublié le cynisme lié au fait que dans l'univers alternatif, Vulcain est détruite mais Romulus probablement (au final) sauver...

Quand à BSG2003, comme toi je suis un grand fan...à un bémol prés cette "étude frontale de la nature humaine" ça a parfois virer un peu trop
dans le pathos...exemple : l'Amiral Adama, qui a perdu une soeur, un frére, un fils et deux femmes...c'est limite grotesque !


Michael-B-Jordan-le-possible-futur-superman.jpg

Hors ligne

#89 17-01-2012 16:52:35

Warp 9
membre

Re : L' Héritage Star Trek ( 1964/2005 ) ou continuer...

Star Trek sur des béquilles ou ressucité en zombie qui a déjà bouffé pas mal de cerveaux.....

Hmmmmm. Quel dilème les enfants....quel dilème..... hihi

Ben non voyons... BSG n'est pas si dark, déprimant et gritty que çà............. Je parle de l'original bien sûr. mdr

Dernière modification par Warp 9 (17-01-2012 17:14:54)


"Ruiner une franchise parce qu'on en aime pas les fans c'est comme couler un navire parce qu'on en aime pas les passagers."

Hors ligne

#90 17-01-2012 16:55:22

tamata
Banni(e)

Re : L' Héritage Star Trek ( 1964/2005 ) ou continuer...

Bien sur Buckaroo, moi, mais aussi les autres sans doute, nous ne comprenons rien une fois de plus alors que toi tu as tout compris.. Tu as tellement tout compris que ce film t'est allé droit au coeur avant même que tu l'ai vu...
Fascinant tout de même! Fascinant également qu'après bientôt 3 ans, tu te demandes encore toi même ce qui t'a plu dans ce navet tout en ne comprenant pas et en n'admettant pas que d'autres personnes n'y ont pas trouvé leur compte.

Alors, tu te demandes pourquoi nous devons toujours tout justifier. Mais c'est très simple. Parce que la plupart des gens qui ont un cerveau, sont incapables d'éprouver comme toi un "orgasme" télévisuel" ou cinématographique devant ... n'importe quoi.

Même chose pour ta théorie des béquilles. A la limite, s'appuyer sur des béquilles, ca se conçoit. S'appuyer sur du vide, beaucoup moins!

Quand à raconter que Star Trek n'est pas adulte, c'est soit une preuve de mauvaise foi, soit une preuve que t'as pas du tout capter. A moins que ce soit un peu des deux...

NB: Pour la mort inéluctable de l'identité Star trek, je te signale que tu as quelques longueurs de retard.
Le crime à déjà eu lieux et on connait même les assassins : Abrams, Orcy et Kurtzman wink


Tamata signifie : "celui qui ne renonce jamais" en polynésien.

Hors ligne

#91 17-01-2012 17:19:12

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : L' Héritage Star Trek ( 1964/2005 ) ou continuer...

scorpius a écrit :

Buck, le probléme c'est pas en soit la super-nova (enfin bon, meme le nul en science que je suis a du mal à avaler qu'elle puisse s'étendre sur toute la galaxie)
Le probléme c'est que les Romuliens, qui disposent de toute un armada ne procédent pas à l'évacuation de Romulus...
Sans oublié le cynisme lié au fait que dans l'univers alternatif, Vulcain est détruite mais Romulus probablement (au final) sauver...

A force de chercher la compléxité à tout prix , vous en avez oublié la simplicité ou le fait de réfléchir par vous même..
C'est ce que je déteste dans un film, ou une oeuvre, c'est qu'on fasse l'effort à ma place.. Le mind meld est le moment le plus mal ficelé du film, je vous l'avoue .. Mais on peut tout de même saisir  ça:

Spock dit à Kirk , j'ai commis une erreur terrible :

Si Romulus n'est pas évacué , c'est que Spock avait promis de les sauver, qu'il pourrait contré la catastrophe avec un code Star Trek ( la matière rouge).. Spock a commis une erreur de calcul ou je ne sais quoi, l'étoile a explosé bien avant ses prédictions... Mais dans notre cremérie ,  on parle aussi d'un Empire Stellaire Romulien , c'est qu'il s'étend donc dans la galaxie & ne se résume pas qu'à Romulus .. Dans ce cas , c'est juste Rome qui est parti en fumée, pas l'Empire Romain.

Quand à BSG2003, comme toi je suis un grand fan...à un bémol prés cette "étude frontale de la nature humaine" ça a parfois virer un peu trop
dans le pathos...exemple : l'Amiral Adama, qui a perdu une soeur, un frére, un fils et deux femmes...c'est limite grotesque !

Ce n'est pas grotesque c'est hélas la vie.. En l'espace de 4 ans, j'ai perdu deux oncles et une tante, et en 2009 sans crier gare,  ma grand mère maternel que j'aimais par dessus tout.. Ce qui est grotesque est en effet que l'on vieillise et qu'on l'on voit partir ceux qu'on aime peu à peu.  Crois moi j'étais plutôt resceptif à la  thanatologie de BSG2003.. Les arc Katrique , le temple céleste , c'est de la fantaisie..C'est comme je le disais plus haut.. Star Trek expose des sujets dur , mais les pare d'un décalage ironique ( onirique ? ) & d'une nappe de naïeveté à tout épreuve..

Par exemple  Inner Light. nous parle ni plus ni moins de la mort d'une civilisation, mais le final est tellement beau , onirique que la pilulle passe mieux..


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#92 17-01-2012 17:43:35

tamata
Banni(e)

Re : L' Héritage Star Trek ( 1964/2005 ) ou continuer...

Evidemment, comme les romuliens sont encore plus cons que ceux qui pigent rien à ST2009, ils n'ont pas cru bon de faire une évacuation préventive juste au cas où les calculs de Spock seraient erronnés et surtout au cas où la solution miracle échouerait...

Oui oui, quand on réfléchi par soi même au lieux de se laisser bercer par la douce odeur du popcorn et / ou de la bière, l'édifice ST2009 collapse encore plus vite que Vulcain...

lol

Dernière modification par tamata (17-01-2012 17:44:20)


Tamata signifie : "celui qui ne renonce jamais" en polynésien.

Hors ligne

#93 17-01-2012 17:47:40

Warp 9
membre

Re : L' Héritage Star Trek ( 1964/2005 ) ou continuer...

Quelle vraie bande de cons, c'est à se demander comment ils ont pu développer un truc comme le "Cloaking Device".

............ jesors

Dernière modification par Warp 9 (17-01-2012 17:50:29)


"Ruiner une franchise parce qu'on en aime pas les fans c'est comme couler un navire parce qu'on en aime pas les passagers."

Hors ligne

#94 17-01-2012 17:56:04

tamata
Banni(e)

Re : L' Héritage Star Trek ( 1964/2005 ) ou continuer...

Remarque que les romuliens ont toujours été les pigeons ou les dindons de la farce dans ST.

C'est sans doute parce qu'ils recherchent trop la complexité (leurs invraisemblables stratagèmes) lol


Tamata signifie : "celui qui ne renonce jamais" en polynésien.

Hors ligne

#95 17-01-2012 18:01:49

Warp 9
membre

Re : L' Héritage Star Trek ( 1964/2005 ) ou continuer...

tamata a écrit :

Remarque que les romuliens ont toujours été les pigeons ou les dindons de la farce dans ST.

Ah bon? C'est donc pour çà qu'ils donnent à leurs vaisseaux des noms d'oiseaux...........  mryellow

Dernière modification par Warp 9 (17-01-2012 18:05:10)


"Ruiner une franchise parce qu'on en aime pas les fans c'est comme couler un navire parce qu'on en aime pas les passagers."

Hors ligne

#96 18-01-2012 07:18:37

yrad
admin

Re : L' Héritage Star Trek ( 1964/2005 ) ou continuer...

Buckaroo a écrit :

Ce que je comprend en vous lisant, c'est que vous avez un besoin incroyable de rationaliser la moindre parcelle de Star Trek pour que cela se tiennent debout..
Il faut rationaliser le moindre élément, le quantifier , le répertoirier ect.. Il faut que ça continu jusqu'au bout, quitte à en perdre le sens initial.

C'est pourtant la raison et donc la rationalisation qui permet de conserver le sens initial.
A fortiori sachant à quel point ST est un univers intrinsèquement rationnel.

Buckaroo a écrit :

Franchement avez vous besoin de justifier la "rationalité"  d'une super Nova qui en code  Star Trek,  fut déjà affublé d'autre noms et explications scientifiques toujours plus farfelue les unes que les autres : " le tech du tech qui fait tech, mais si on fait tech avec le tech de ce tech, ça fera tech" geek
Personnellement , je me passe de telles béquilles..Cela a eut son utilité jadis , cela ne l'a plus aujourd'hui. J'ai l'impression que votre idée de Star Trek se tient toujours & doit se tenir sur des béquilles , là ou cela devrait être plus direct.. Vous partez en quête du dahue en somme.

A partir des années 2000, RDM a construit sa popularité en enfonçant à chaque occasion l'univers de SF qui lui avait offert une carrière.
Railler le technobabble (par la réplique lamentable que tu invoques) a fait partie de son beau palmarès. evil

Pourtant, même si le technobabble a parfois été surexploité pour sortir les héros de situations inextricables, il n'a pour autant jamais été utilisé de façon aléatoire et farfelue. C'est pour ça que la franchise s'est toujours dotée de bons conseillers scientifiques, qui étaient ou sont devenus des auteurs de SF (Isaac Asimov, Naren Shankar, André Bormanis...).
Et si les explications fournies ne font pas forcément sens pour les sciences contemporaines, elles le font pour les sciences trekkiennes. Gardons toujours à l'esprit qu'il s'agit d'un univers futuriste reposant sur des bases hypothético-déductives qui ne sont pas à notre portée. C'est même le présupposé de toute SF d'anticipation.

Quant au volume de technobabble, impossible d'en faire le reproche à ST ! A dire vrai, le réalisme élémentaire aurait impliqué qu'il y en ait bien davantage. Car dans n'importe quelle mission spatiale contemporaine, il y a dix fois plus de technobabble que dans la franchise ! Et un technobabble que les profanes ne peuvent même pas comprendre ! Et pourtant, les technologies d'aujourd'hui n'arrivent pas en complexité à la cheville de celles impliquées dans ST.

Buckaroo a écrit :

Un exemple vraiment tout bête, d'un épisode disons moyen de TNG comme Force Of Nature.TNG.7 , pas bégueule en absurdité.

Qu'est ce que la béquille dans cet épisode ? .. Tout ce technoblabla autour d'une "anomalie de trou noir susbspatiale inversée" qui fait office de métaphore écologique   ou Data se faire dresser par Spot ?
Je choisis sans hésiter le " technoblabla pseudo écologique " ,  je m'en passe ! Rien n'est en définitif plus Star Trek, plus TNG que Spot entrain de dresser Data.

Dans ST TNG 07x09 Force Of Nature, Spot en train de dresser Data n'est qu'une minuscule anecdote ! Sympathique (et rassurante) certes, car elle montre que les chats du 24ème siècle n'ont pas changé. Mais n'importe quel ailurophile pourra confirmer que ce n'est pas le maître qui dresse son chat, mais le chat qui dresse son maître. Le cas de Data est donc trivial. Par conséquent, il n'est pas nécessaire de s'appesantir outre mesure sur ce qui relève finalement de l'évidence.

A l'inverse de ce que tu tentes de faire croire, Buck, tout l'intérêt de ST TNG 07x09 Force Of Nature réside dans ce que tu qualifies avec mépris de "technobabble" ! Car il s'agit là d'une grande leçon de relativisme... et finalement de pur réalisme, qui rappelle aux gogos que même les technologies en apparence "féériques" de Star Trek n'échappent pas à la pesanteur des lois naturelles : les ressources ne sont pas infinies, les voyages à distorsion ont une contrepartie, et comme pour tout ce qui apporte du confort à l'homme, c'est la nature qui en fait les frais.
C'est précisément des épisodes comme ST TNG 07x09 Force Of Nature et leur technobabble qui enracinent le futurisme trekkien dans le réel, inféodant ainsi Star Trek à la hard SF et non à la fantasy. Les technologies trekkiennes ne sont pas de la magie, elles ne créent par l'opulence à partir du néant, elles sont toujours assorties de contreparties…. Bref, elles vérifient les principes d'équivalence caractérisant toute science.

Et au passage, il n'est pas question dans ST TNG 07x09 Force Of Nature "d'anomalie de trou noir subspatiale inversé" (ta tentative de parodie n'est même pas drôle !). Il est question de subspace rift, soit une transposition trekkienne des failles tectoniques, lorsque la fabrique de l'espace est compromise et que le subspace (préalable au FTL trekkien) s'y déverse. De telles transpositions ne sont pas forcément absurdes car les sciences ont bien souvent révélé des analogies conceptuelles interdisciplinaires...

Buckaroo a écrit :

Star Trek n'est pas pleinement adulte..Elle ne l'a jamais été !..Si je n'avais pas été conditionné depuis l'enfance à Star Trek, ce n'est pas à presque 40 berges que j'y aurai adhérer!

C'est exactement le contraire. Star Trek est un univers pleinement adulte, impliquant donc toute la largeur de spectre de la vie adulte (la cruauté, la mort, la fatalité, la vieillesse... mais aussi l'espoir, la joie, l'humour, les enfants).

En outre, garde toi de généraliser ton seul cas. Je n'ai pas été conditionné à ST durant mon enfance (je connaissais, mais je n'aimais pas, trop adulte probablement lol), et je n'ai adhéré à ST qu'en tant qu'adulte (c'est à dire à partir de 20 ans ou plus). Pas mal ici sont dans le même cas. Et la grande majorité des trekkers que je connais IRL ont été "converti" à ST entre 20 et 80 ans !
Alors tu comprends bien que ta petite propagande sur la puérilité de ST me fait bien rigoler... lol   

Buckaroo a écrit :

Je choisirai BSG2003 & pas parce que c'est "Dark N' Gritty" , sa fin mélancolique est d'ailleurs  d'un incroyable optimisme , que même Star Trek n'aurait pas oser lâcher  !

En effet. Jamais ST n'aurait osé un truc pareil. Tout simplement parce que la fin de BSG 2003 est à la fois d'une bigoterie crasse et d'un irréalisme total. On sent que le poids idéologique - qui transparaissait déjà dans de nombreux scripts de RDM - a fini par complètement l'étouffer.
Et c'est assez triste, car contrairement à Tartempion, j'aimais au départ beaucoup RDM (étant donné que pour moi, le talent rachète beaucoup de choses). Mais bon, y a des limites... roll

Buckaroo a écrit :

Non.
Star Trek n'exprime pas crument les choses sur la nature humaine, elle n'est pas aussi frontale que ne l'est BSG2003 , parce que ce n'est pas dans sa nature.  Star Trek  peut être "crû & adulte" , mais cache tout cela avec une bonne dose d' ironie & un incurable regard  naïf sur le genre humain..

Une fois de plus (manifestement tu n'en démords pas lol), tu confonds la forme et le fond, la manière et le propos ! Parce qu'il ne suffit pas de raconter une bonne blague pour faire disparaître comme par enchantement la gravité d'un deuil. Il ne suffit pas que les héros survivent pour faire oublier toutes ces civilisations balayées par un univers implacable. Il ne suffit pas que la caméra détourne pudiquement son objectif du sang et de la morve pour perdre de vue que la Guerre du Dominion fut la plus meurtrière de toute l'histoire galactique connue.
Pour raisonner comme tu le fais, Buck, pour ne voir dans ST que ce que tu consens à y voir, il faut vraiment faire carburer à donf les moteurs à réinterprétation, à onanisme, et à krypto-révisionnisme. p

Buckaroo a écrit :

Ce vous voulez en poursuivant ainsi l'héritage (1964/2005 ) , c' est faire passer carrément Star Trek à l'âge adulte, là ou l'héritage le conserve au passage à l'âge adulte..  Vous voulez passer de l'autre côté:  L'âge adulte ,  l'âge de la raison et des compromis, l'âge de la renonciation  , l'âge ou la mort se rapproche de plus en plus.. La mort inéluctable de l'identité Star Trek.

Mais Star Trek a toujours été un univers adulte, et ce depuis ST TOS ! La mort et la désillusion s'invitaient dans presque chaque épisode : les amis de jeunesse pervertis (ST TOS 01x01 Where No Man Has Gone Before), les innocents sacrifiés (ST TOS 01x28 The City On The Edge Of Forever, tant d'équipages, tant de red shirts), les idoles ravilies (ST TOS 02x23 Patterns Of Force, ST TOS 03x16 Whom Gods Destroy), l'intimité et la dignité violées (ST TOS 00x01 The Cage, ST TOS 01x07 Charlie X, ST TOS 03x12 Plato's Stepchildren), les planètes exterminées (ST TOS 02x08 The Changeling, ST TOS 03x08 The Empath, et tant d'autres…), les ravages du temps (les six films TOS)...
Tout a toujours été là, tu le sais fort bien, mais tu refuses simplement de l'entériner... afin de te vautrer dans l'illusion d'un Star Trek infantile... ou justifier son reboot (vraiment puéril quant à lui).


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#97 18-01-2012 07:19:38

yrad
admin

Re : L' Héritage Star Trek ( 1964/2005 ) ou continuer...

Buckaroo a écrit :

A force de chercher la compléxité à tout prix , vous en avez oublié la simplicité ou le fait de réfléchir par vous même..

Réfléchir par soi-même n'a jamais été la voie de la simplicité. C'est celle de la complexité, cela demande parfois toute une vie pour y parvenir vraiment…

Buckaroo a écrit :

C'est ce que je déteste dans un film, ou une oeuvre, c'est qu'on fasse l'effort à ma place.. Le mind meld est le moment le plus mal ficelé du film, je vous l'avoue .. Mais on peut tout de même saisir  ça:

Tiens, voilà que tu inaugures – consciemment ou non - une nouvelle approche dans ta défense désespérée de ST 2009 ! lol
Alors donc comme ça, plus le film est incohérent (et/ou irrespectueux de l'univers préétabli), mieux c'est ! Car… il obligerait les spectateurs à se creuser la cervelle pour broder et extrapoler à mort afin de rattraper le coup. En somme, il inviterait ainsi les trekkers à participer… en corrigeant eux-mêmes tant bien que mal l'épouvantable copie des scénaristes ! mdr
Le cinéma 2.0 en somme ! laugh

Buckaroo a écrit :

Spock dit à Kirk , j'ai commis une erreur terrible :

Si Romulus n'est pas évacué , c'est que Spock avait promis de les sauver, qu'il pourrait contré la catastrophe avec un code Star Trek ( la matière rouge).. Spock a commis une erreur de calcul ou je ne sais quoi, l'étoile a explosé bien avant ses prédictions...

Que l'une des plus puissantes forces politiques de la franchise (la seule à n'avoir jamais été séduite par les sirènes de l'UFP), et assurément la plus paranoïaques de toutes (celle qui planifie, celle qui calcule, celle qui fomente des plans surréalistes, celle qui anticipe même le plus impensable)… se soit fiée à un seul gus, et en plus un "ennemi" Vulcain, pour prédire et se prémunir contre l'un des plus prévisibles fléaux cosmiques (y compris selon nos sciences embryonnaires)... eh bien, c'est totalement grotesque. Indigne même !

Bien entendu, le fanboy rétorquera que puisque ST 2009 le dit, c'est que c'est vrai. Et qu'il faut se garder d'en déduire quoi que ce soit, puisqu'on ne connait pas le contexte exact, ni l'enchainement des évènements, ni les propriétés nucléaires de la supernova jaune (:wtf:) Hobus… etc… etc…
En d'autres termes, il faut toujours tout gober religieusement puisque c'est à l'écran ! Définition de l'univers canon, n'est-ce pas ?

N'empêche que cette hypothèse de départ repose sur une négation de la nature romulienne. Un peu comme d'essayer de nous faire croire le temps d'un film qu'Hitler était au fond de lui un gentil philanthrope incompris.

Quant à la red matter, ce n'est pas un code trekkien, c'est un code abramsien ! Sorti directement des délires de la série Alias.

Buckaroo a écrit :

Mais dans notre cremérie ,  on parle aussi d'un Empire Stellaire Romulien , c'est qu'il s'étend donc dans la galaxie & ne se résume pas qu'à Romulus .. Dans ce cas , c'est juste Rome qui est parti en fumée, pas l'Empire Romain.

Alors dans ce cas, pourquoi Nero se présente-t-il pompeusement dans ST 2009 comme "(...) last of the Romulan Empire" (sic) ? Contredisant au passage le pathétique comics ST Countdown

Ah oui, c'est vrai, Nero est cinglé (l'alibi bidon par excellence). Il ne raconte que des conneries. En fait, ce n'est pas le dernier de l'Empire romulien, L'Empire romulien n'a pas été détruit. D'ailleurs, à la limite, Romulus non plus qui sait (après tout, les mind meld, ce n'est que du mumbo jumbo). Le méchant psychopathe tatoué a juste inventé tout ça pour pouvoir se venger du seul gars de l'univers qui a essayé de sauver sa planète. whistling

Au royaume des navets, tout devient limpide. laugh

Buckaroo a écrit :

Crois moi j'étais plutôt resceptif à la  thanatologie de BSG2003.. Les arc Katrique , le temple céleste , c'est de la fantaisie..C'est comme je le disais plus haut.. Star Trek expose des sujets dur , mais les pare d'un décalage ironique ( onirique ? ) & d'une nappe de naïeveté à tout épreuve..

En aucun cas à toute épreuve ! Comme toute nappe, comme tout voile, il est fragile, il ne fait pas illusion longtemps. Et à la moindre occasion, il se fissure. Surtout lorsque le spectateur accorde davantage d'importance au propos qu'à l'enrobage, et qu'il connait par cœur la franchise à force de revisionnages.

Si l'on en croit ta rhétorique à propos de ST, il suffirait donc que le croque-mort embellisse la dépouille pour que la mort soit plus douce !!! eek
Désolé, mais l'expérience apprend très vite aux gamins que c'est entièrement faux !
Tu peux le dire et le présenter de la façon que tu le veux, un sujet grave reste un sujet grave. Et bien souvent, la pudeur et la retenue, la suggestivité en lieu et place de l'exhibition, le rire cachant les larmes… ne font qu'accentuer la douleur.

Comme je l'ai déjà écrit dans ce forum, cela fait plusieurs années que je ne me suis pas replongé dans l'univers Star Trek par crainte du spleen, tant les épisodes de la franchise savent aborder des sujets graves et adultes sans concession aucune. La thanatologie y est implacable.

Alors que BSG 2003, j'ai vu et revu ça pour me distraire, presque pour le fun, à la façon de n'importe quel film catastrophe apocalyptique. Bon certes, à force, ça a fini par me soûler. Mais non parce que c'était démoralisant, simplement parce que le soap devenait chiant. Sa thanatologie a très vite "fait pschitt".

Buckaroo a écrit :

Par exemple  Inner Light. nous parle ni plus ni moins de la mort d'une civilisation, mais le final est tellement beau , onirique que la pilulle passe mieux..

La pilule passe peut-être mieux en effet, Mais elle ne fait pas moins d'effet ! Au contraire, son effet est d'autant plus intense et durable...

ST TNG 05x25 The Inner Light, voilà l'exemple même de l'épisode ST profondément démoralisant ! Pas un épisode de BSG 2003 ne parvient à la cheville du désespoir absolu – nihiliste quelque part – de The Inner Light !
Et il y en a beaucoup des opus comme ça dans Star Trek ! A condition bien sûr d'avoir un minimum de sensibilité et ne pas se laisser abuser par les apparences…


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#98 18-01-2012 15:52:03

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : L' Héritage Star Trek ( 1964/2005 ) ou continuer...

yrad a écrit :
Buckaroo a écrit :

Spock dit à Kirk , j'ai commis une erreur terrible :
Si Romulus n'est pas évacué , c'est que Spock avait promis de les sauver, qu'il pourrait contré la catastrophe avec un code Star Trek ( la matière rouge).. Spock a commis une erreur de calcul ou je ne sais quoi, l'étoile a explosé bien avant ses prédictions...

Que l'une des plus puissantes forces politiques de la franchise (la seule à n'avoir jamais été séduite par les sirènes de l'UFP), et assurément la plus paranoïaques de toutes (celle qui planifie, celle qui calcule, celle qui fomente des plans surréalistes, celle qui anticipe même le plus impensable)… se soit fiée à un seul gus, et en plus un "ennemi" Vulcain, pour prédire et se prémunir contre l'un des plus prévisibles fléaux cosmiques (y compris selon nos sciences embryonnaires)... eh bien, c'est totalement grotesque. Indigne même !

Tiens ! & si le ST2009 était le résultat du choc frontal entre Star Trek & les deux grandes séries SF des années 2000 à savoir BSG2003 & Doctor Who ?

Si je suis plus familier du Battlestar , je reconnais assez facilement les emprunts visuel et thématiques... Par contre, je le suis beaucoup moins du Tardis.. Je ne suis hèlas pas un seigneur du temps pour justement trouver du temps ! lol .. Corrigez moi  , si je me trompe... mais n'y a t'il pas un peu de Dr Who chez Spock Prime et ce qui lui arrive dans ce film? .. Dans le reboot des années 2000 , le Docteur n'a t'il pas causé par erreur la destruction massive de ses pire ennemis , les Daleks ? .. N'a t'il pas commis lui aussi une effroyable erreur ?

Ah oui, c'est vrai, Nero est cinglé (l'alibi bidon par excellence). Il ne raconte que des conneries.

Toujours dans cette idée de collision frontale.. Et si, Nero était le résultat du choc entre le commander Romulien de Balance Of Terror & un Dalek.. A ce que j'ai cru comprendre les Daleks n'ont qu'une émotion.. La haine.. C'est ce qui les motiverait à rayer de l'univers tout ce qui n'est pas Dalek..
Avant d'être un cinglé.. Néro a avant tout la haine.. Une putain de haine envers Spock , envers les Vulcains..

Evidemment ça vous arrangerez d'expliquer le succès critique et public de ST2009 avec l'excuse facile du "blockbuster crétin et décérébré"..
Hors je pense Jeffrey Jacob & sa clique , beaucoup plus en phase avec le goût du public actuel.. Un public que vous avez tendance à mépriser, mais bien plus malin qu'il n'y paraît..

Hors voilà ce qu'est le Star Trek aujourd'hui que l'on continue avec l'héritage ou que l'on le laisse de côté.. Pas une question de fond , de reflexion novatrices à la Kubrick.. Mais un Trek de geek fait d'emprunts à d'autre forme & fond d'autres univers, d'autres genres.. Je le répète avec ou sans Jeffrey Jacob..Vous auriez eut le droit à peu près à ce même type de Star Trek dévergondé.

Une anecdote intéressante sur l'héritage nous est apporté par Robert Justman..En 1987, lorsqu'il crée TNG , Justman nous révèle que Gene Roddenberry n'avait pas encore vu Blade Runner , Alien, Terminator, c'est à dire toute les oeuvres SF séminales de cet époque  ..Star Trek n'empruntait alors qu'à Gene Roddenberry.. Seul le personnage de Tasha Yar était  un emprunt externe avoué ( la Vasquez d'Aliens ) , mais sous l'ère Roddenberry , il n'aurait pas durer bien longtemps.

Aujourd'hui, il n'y a plus de tel garde fou pour garder la patte Roddenberry..Elle sera toujours là, mais parer de plus en plus d'emprunts antinomique : S' adapter, c'est survivre.

Ce que je vous  propose , ce n'est pas d'adhèrer au cinéma d' Abrams, Ni à son idée de Star Trek ,  c'est juste de laisser l'Héritage (1964/2005 )  en paix, de ne pas chercher à le perpétuer en lui ajoutant des choses jusqu'à en plus finir , jusqu'à en perdre de vue son identité première.. Juste de  vous ouvrir aux possibilités des multi univers , que cela deviennent un gimmick officiel de Star Trek .

Le Doctor Who change de corps , Star Trek ne changerait juste que  de Timeline..Est ce que l'ancien corps du Doctor perd de sa valeur par rapport au nouveau? Absolument pas !
Le multi univers aide à faire passer certains changements inévitables & laisse place à un peu plus d'audace & de modernité.

Si vous vous attachez à perpétuer cet héritage, vous vous condamnez à n'avoir que de la haine pour la prochaine incarnation de Star Trek. Une haine telle que même si un bon passait sous vos yeux , vous ne le verriez même pas.. Vous finiriez par vous enfermer dans ce type de boîte à tout jamais :

090208_dalek_2.jpg
lol


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#99 18-01-2012 16:41:45

scorpius
Nowhere Man

Re : L' Héritage Star Trek ( 1964/2005 ) ou continuer...

Houlà Buck ! WTF

Aprés BSG2003... DW !!! Vas-tu passé en revue tous les univers S-F pour justifié la nullité de ST2009 ?

Le Doctor et prime-Spock n'ont rien en commun, le Doctor a volontairement sacrifié son peuple pour protégé le reste de l'Univers
(en effet, la guerre du temps les a rendus fous )
Prime-Spock c'est juste planter...
Et Il n'y a pas plus de rapports entre les Daleks et Nero...Pour les Daleks toutes les formes de vies non-Daleks de l'Univers sont inférieurs et
doivent étre  détruites...ce sont des Nazis-galactique (rien à voir avec cette pleureuse de Nero)

Enfin oui, le Doctor change de corps, ça fait partie de l'A.D.N du show depuis 1966...alors que Star Trek (avant Abrams) c'est UN univers...
Pour le coup, tu fais des parallèles qui n'ont pas trop de sens....

Dernière modification par scorpius (19-01-2012 01:22:20)


Michael-B-Jordan-le-possible-futur-superman.jpg

Hors ligne

#100 18-01-2012 21:28:12

Warp 9
membre

Re : L' Héritage Star Trek ( 1964/2005 ) ou continuer...

Pour exprimer ce qu'il y a retenir du dernier passage de Buck une image suffit.

sisko-facepalm.jpg

Buck. Si on est des Daleks toi t'es définitivement un Black Knight

Et avec tes dérnière comparaisons avec Dr Who il est évident que tu n'as plus de jambes depuis belle lurette......  laugh

Dernière modification par Warp 9 (19-01-2012 03:46:39)


"Ruiner une franchise parce qu'on en aime pas les fans c'est comme couler un navire parce qu'on en aime pas les passagers."

Hors ligne

Pied de page des forums