ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 29-11-2009 23:27:12

yrad
admin

Re : Babylon 5 : monument de la SF, et autres univers de J. M. Straczynski

Voilà donc un topic essentiel pour combler une grosse lacune dans la forum. wink

En réponse (entre autres) à ce post.

Ce n'est certainement pas dans ses comics que JMS a du "génie" !
Spider Man a surtout été un produit de commande, même si JMS avait négocié pas mal de liberté.
Rising Stars aura été une source d'inspiration pour pas mal de monde, mais le comics le plus innovant de JMS demeure Midnight Nation.

En fait, J. Michael Stracynski a du "génie" pour avoir signé la série Babylon 5 ! Une série qui - au passage - ne peut en aucun cas se juger sur les pièces rapportées que sont la plupart de ses téléfilms.

Non seulement Babylon 5 est la matrice conceptuelle et thématique de l'une des plus brillantes séries Star Trek (à savoir ST DS9), mais elle n'a qualitativement absolument rien à lui envier ! Babylon 5 est même parfois considérée par les critiques et auteurs de SF littéraire (Neil Gaiman & Alan Moore par exemple) comme étant un cran au dessus de ST DS9 !
Or les cinq saisons de Babylon 5 avaient été intégralement planifiées (début, milieu, fin, ressorts, arcs, synopsis des épisodes) par JMS, et par lui seul, cinq ans avant que le tournage ne soit lancé ! Même si par la suite, une vingtaine d'épisodes ont été réaménagés par lui et/ou par des tiers en raison des contraintes de production (et notamment un changement de cast principal à la fin de la saison 1), il n'existe absolument rien d'équivalent dans l'histoire audiovisuelle !

Au regard de la profondeur et de la portée du très vaste univers de SF (B5) que JMS est ainsi parvenu à créer, avec un degré de cohérence interne inouï et inégalé (impossible de trouver la moindre incohérence et pourtant je les traque), avec son incroyable qualité d'écriture, avec ses galeries de personnages exceptionnels (ruinant le manichéisme de la plupart des productions de SF américaines), avec ses innombrables peuples, et autant d'Histoires, de sciences, de philosophies, de religions, de sociologies, d'entendements aussi différents que crédibles... oui je me permets de qualifier JMS de "génie" !

Avoir construit Babylon 5, et l'avoir fait tout seul, dépasse de beaucoup le talent usuel des meilleurs scénaristes d'Hollywood.

Certains experts n'hésitent d'ailleurs pas à comparer le travail de JMS sur Babylon 5 à celui de JRR Tolkien sur le monde d'Arda !
Ce rapprochement n'est pas sans fondement, si ce n'est que l'univers de Babylon 5 est nettement plus riche et plus réaliste que celui d'Arda...

Il est symptomatique que ceux qui toisent JMS soient comme par hasard toujours ceux qui se sont débrouillés pour ne pas voir Babylon 5... alors qu'ils n'ont bien sûr pas manqué de voir tout Star Trek, BSG 2003, et même Stargate tant qu'à faire... roll

Dernière modification par yrad (30-11-2009 00:37:33)


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#2 30-11-2009 01:11:03

KIRK
Star Trek... Retour vers le Futur

Re : Babylon 5 : monument de la SF, et autres univers de J. M. Straczynski

yrad a écrit :

Au regard de la profondeur et de la portée du très vaste univers de SF (B5) que JMS est ainsi parvenu à créer, avec un degré de cohérence interne inouï et inégalé (impossible de trouver la moindre incohérence et pourtant je les traque), avec son incroyable qualité d'écriture, avec ses galeries de personnages exceptionnels (ruinant le manichéisme de la plupart des productions de SF américaines), avec ses innombrables peuples, et autant d'Histoires, de sciences, de philosophies, de religions, de sociologies, d'entendements aussi différents que crédibles... oui je me permets de qualifier JMS de "génie" !

¤¤¤ léger HS ¤¤¤

Il me parait un tantinet exagéré de taxer JMS de génie... smile cependant B5 reste pour moi une des meilleures séries SF jamais portée à l'écran ( j'ai revisionné il y a quelques temps la saison III et son excellent dernier épisode :Z'ha'dum ; prélude aux deux superbes dernières saisons ).

Dernière modification par KIRK (30-11-2009 01:20:31)

Hors ligne

#3 30-11-2009 01:33:29

yrad
admin

Re : Babylon 5 : monument de la SF, et autres univers de J. M. Straczynski

Bien sûr, tout dépend de ce que l'on entend par "génie"...

Dans la mesure où le cas de Babylon 5 est unique en son genre, puisqu'il ne s'agit pas d'une série de SF pluri-collaborative comme les autres (du moins en termes d'écriture), j'ai tenté de requalifier de façon superlative le talent hors norme qu'il a fallu à son auteur quasi-unique pour développer tout seul et ex nihilo un univers aussi riche, si brillamment écrit, et ayant à ce point fait date & école !

Alors, il est en effet possible de réserver la qualité de "génie" aux seuls scientifiques et musiciens...
Mais personnellement, cela ne me gène absolument pas d'étendre ce qualificatif aux plus grands auteurs de SF. Et JMS en fait assurément partie. smile

Dernière modification par yrad (30-11-2009 08:26:27)


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#4 30-11-2009 06:54:37

ussperseus
Touriste du PSTF

Re : Babylon 5 : monument de la SF, et autres univers de J. M. Straczynski

Je rebondis un peu sur le HS Babylon 5

Je ne connais pas du tout cette série et je le regrette un peu d'ailleurs (j'ai plutôt opté sur l'achat des coffrets BSG quand on m'a parlé des deux séries), mais ce que dis Yrad à propos de l'écriture par son auteur unique, et de la richesse déployée pour la création d'un univers m'évoque non pas la SF mais surtout la fantasy.
J'ai déjà eu 'opportunité de parler de Robert Jordan (la roue du temps), mais d'autres auteurs tels que David Eddings (La belgariade), Robert Howard (Conan), JRR Tolkien (est-il nécessaire de citer ses écrits? wink ), ont pratiquement seuls développés des univers extremements riches et consistants.
Si le visionage et la découverte du monde de B5 peut me procurer autant de plaisir que la lecture des romans fantasy précités, je pense que je vais vite devoir palier à mon ignorance et tenter de me procurer cette série.


"Si tu vois un cochon dans un arbre, dis-toi bien qu'il est fou!"

Hors ligne

#5 30-11-2009 12:21:05

Masao
vétéran

Re : Babylon 5 : monument de la SF, et autres univers de J. M. Straczynski

Pour rebondir également sur Babylon 5, je recommande vivement à ussperseus et à Buck de la voir ( surtout que pour ce dernier, c'est plus un manque de motivation )

Pour ma part, c'est la meilleure série de SF "spatiale" ( donc je ne compte pas X-Files et autres ) que j'ai vu de ma vie ( connaissant pour l'instant TOS, TNG, SG1, Farscape, SGAtlantis, BSG et surement d'autres que j'oublie )

J'ai pris un plaisir bien plus fou avec B5 qu'avec tout ce que j'ai vu sur Star Trek à ce jour ( mis à part peut etre les films TOS qui m'ont vraiment fait vibrer )

Bref, les gars, foncez.

Hors ligne

#6 30-11-2009 15:21:04

geo94
vétéran

Re : Babylon 5 : monument de la SF, et autres univers de J. M. Straczynski

yrad a écrit :

Ce n'est certainement pas dans ses comics que JMS a du "génie" !
Spider Man a surtout été un produit de commande, même si JMS avait négocié pas mal de liberté.
Rising Stars aura été une source d'inspiration pour pas mal de monde, mais le comics le plus innovant de JMS demeure Midnight Nation.

C'est vrai que j'avais aimé Midnight Nation plus que ces autres comics (le dessinateur joue peut-être aussi pour mon appréciation).

yrad a écrit :

En fait, J. Michael Stracynski a du "génie" pour avoir signé la série Babylon 5 ! Une série qui - au passage - ne peut en aucun cas se juger sur les pièces rapportées que sont la plupart de ses téléfilms.:

Ok je sais ce qu'il me reste à faire: voir Babylon 5.

yrad a écrit :

Il est symptomatique que ceux qui toisent JMS soient comme par hasard toujours ceux qui se sont débrouillés pour ne pas voir Babylon 5... alors qu'ils n'ont bien sûr pas manqué de voir tout Star Trek, BSG 2003, et même Stargate tant qu'à faire... roll

Disons que dans mon cas, la télévision française s'est débrouillé pour ne pas passer Babylon 5 sur le hertzien contrairement à Stargate (sauf il est vrai la fin). J'ai fait un effort financier pour avoir tout Star Trek (sans toutefois acheterla série animée), les DVD de Babylon 5 j'y faisais attention à chaque passage à ma Fnac, mais même quand les prix ont baissé, cela faisait toujours un gros budget, et puis surtout les coffrets sont bien trop gros, cela aurait pris beaucoup trop de place chez moi.


People... Get a life !

Hors ligne

#7 30-11-2009 23:58:46

yrad
admin

Babylon 5 : monument de la SF, et autres univers de J. M. Straczynski

Buckaroo a écrit :

Sa seule erreur? Rebooter ça en TV..Je ne connais le travail de JMS qu'en Comics.. C'est un sacré roublard, Faut qu'il pense à remercier Alan Moore & Neil Gaiman un de ses jours ..

"Sacré roublard" ?!!! yikes
Manifestement, tu connais Joseph Michael Straczynski aussi mal qu'Isaac Asimov !

JMS est l'un des rares auteurs de SF contemporains à être d'une honnêteté psychorigide dans chacun de ses emprunts (et ils ne sont pas nombreux), en veillant systématiquement à créditer ses sources ! Ce qui lui a valu de développer de très bonnes relations avec Alan Moore et avec Neil Gaiman. Il a même collaboré avec ce dernier. Et dans plusieurs interviews, Alan Moore et Neil Gaiman ont estimé que JMS est l'un des plus grands auteurs de SF d'aujourd'hui !

Les scénaristes de Star Trek et de BSG 2003 n'ont généralement pas eu le dixième des scrupules de JMS dans leurs nombreux emprunts (Gene L Coon excepté)...

En revanche, nul ne s'est gêné pour plagier à mort JMS !

1) Tout d'abord avec Babylon 5 de JMS, dont les cinq saisons avaient été entièrement planifiées/"synopsisées" par lui dès 1988. JMS a proposé son projet en 1989 à la Paramount, en vain ! Mais cette même Paramount a eu l'idée "géniale" "d'inventer" ST DS9 deux ans après, comme par hasard juste après la mise en chanter de Babylon 5 par la Warner... roll

Le plus troublant étant la quantité de similitudes entre les séries B5 et ST DS9... des similitudes qui violent toutes les lois de probabilités.
En voici la very short list :

- la station B5 -> la station DS9
- Hyperspace Jump Gate à coté de B5 -> Wormhole à coté de DS9
- le White Star -> l'USS Defiant
- les mystiques Narns -> les mystiques Bajorans
- les cruels Centauris -> les cruels Cardassians
- les immatériels & sibyllins Vorlons -> les immatériels & sibyllins Prophets
- les menaçants Shadows -> les menaçants Pah-wraiths
- le parcours de John Sheridan -> le parcours de Benjamin Sisko
- Jeffrey Sinclair devenant Entil'Zha -> Benjamin Sisko devenant émissaire

Spoiler

- Jeffrey Sinclair se transformant en Valen -> Benjamin Sisko se transformant en Prophet

- la typo du Dr. Stephen Franklin -> la typo du Dr. Julian Bashir
- la virulente n°1 Susan Ivanova -> la virulente n°1 Kira Nerys
- la rousse Lyta -> la rousse Leeta
- la construction narrative globale, les ressorts politiques & diplomatiques, les rapports de force de B5 -> la construction narrative globale, les ressorts politiques & diplomatiques, les rapports de force de ST DS9
- (...)

Seulement Babylon 5 avait été intégralement planifiée trois ans avant que ST DS9 ne soit simplement envisagée ! Et Babylon 5 fut écrite par un seul auteur de SF génial, lorsqu'il aura fallu des batteries de scénaristes pour développer ST DS9... roll

Et je ne te raconte pas comment les séries Stargate SG-1/Atlantis et BSG 2003 auront elles aussi pompé - mais à leur façon (plus discrète) - sur Babylon 5...

2) Ensuite avec Rising Stars de JMS, dont les séries The 4400 et Heroes sont les rip-off directs et éhontés... mais bien sûr, sans que nul n'en rétrocède les crédits à JMS !

Buckaroo a écrit :

Il se prépare à rebooter/ préquelliser  un classique intouchable : Planète Interdite.. Autant dire que son avis je m'en fous carrément. Il y a des classiques de la SF qui sont inviolables..Gare à l'hiver de mon mécontentement !! mad lol

Tu es sacrément tartuffe de venir t'indigner ainsi du remake de Forbidden Planet. Alors que tu applaudis au remake de Star Trek !
Star Trek, c'est pourtant quarante ans de SF, 726 épisodes et 10 films ! Tandis que Forbidden Planet, ce n'est qu'un seul film, aussi fondateur soit-il.

Pas convaincant pour un sou ton petit discours de sainte-ni-touche sur Forbidden Planet : "un classique intouchable (...) Il y a des classiques de la SF qui sont inviolables" ! lol
Il ne te serait pas venu à l'idée de tenir le même discours sur ST TOS que tu prétends tant aimer ?
A défaut, tu aurais tout de même pu avoir l'équité de comprendre "l'hiver du mécontentement" de beaucoup de trekkers envers ST 2009 !
Star Trek mérite autant - si ce n'est plus - que Forbidden Planet de n'être ni touché, ni violé !

En outre, si tu t'étais un peu intéressé à JMS, tu saurais qu'il était aussi hostile que toi à ce remake de Forbidden Planet !
Le projet ne vient pas du tout de lui, il vient du studio ! Mais aussitôt que JMS a su que la mode des remakes allait également faire passer son film culte à la casserole, perdu pour perdu, il s'est battu pour pouvoir en écrire le script, et cela dans le seul but de limiter les dégâts.

Le projet de remake de Forbidden Planet m'a en soi autant indigné que celui de Star Trek (question de cohérence).
Seulement, avoir un immense auteur de SF (JMS) aux commandes au lieu des pignoufs incultes d'Orci & Kurtzman, cela change absolument tout !

Dernière modification par yrad (03-12-2009 08:11:32)


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#8 01-12-2009 00:00:07

yrad
admin

Re : Babylon 5 : monument de la SF, et autres univers de J. M. Straczynski

Buckaroo a écrit :

Planète Interdite, c'est comme essayer de faire un remake / Reboot/ préquelle de Métropolis, 2001 ou  Blade Runner.. Bon ça montre à quel point le génie de JMS est sur estimé..

Et en quoi ça montre que le génie de JMS est surestimé ?
Je répète que le remake de Forbidden Planet n'est pas du tout l'initiative de JMS !
Sachant cela, JMS ne pourra être jugé que sur le résultat, et en aucun cas sur l'initiative elle-même.

Avant de dénier à JMS son génie, la moindre des choses serait que tu prennes la peine de découvrir vraiment ses œuvres. roll

Par ailleurs, dis-toi bien que Métropolis, 2001, et Blade Runner passeront eux-aussi tôt ou tard à la casserole du remake ! Ils l'ont fait pour Star Trek et pour The Prisoner, il peuvent donc le faire pour n'importe quelle œuvre culte ! Ce n'est qu'une question de temps...

Dernière modification par yrad (03-12-2009 08:11:43)


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#9 01-12-2009 00:02:19

yrad
admin

Re : Babylon 5 : monument de la SF, et autres univers de J. M. Straczynski

KIRK a écrit :
yrad a écrit :

Le plus troublant étant la quantité de similitudes entre les séries B5 et ST DS9... des similitudes qui violent toutes les lois de probabilités.
En voici la very short list

Dans ta short list de similitudes entre BV et DS9 tu peux rajouter :
Garibaldi => Oddo

geo94 a écrit :
yrad a écrit :

Et en quoi ça montre que le génie de JMS est surestimé ?

Je n'ai pas encore vu Babylon 5 (sauf 3 des téléfilms) mais j'ai lu les Comics Spider-Man, Rising Stars et sa version de l'Escadron Suprême. Ce n'est pas mauvais, j'aimais bien Rising Stars mais de là à crier au génie...

On lui a permis de faire ce qu'il voulait de Spider-Man et au final toute ces idées ont été effacées (officiellement après le départ de JMS, il n'y a pas eu de reboot mais cela y ressemblait fort). Les critiques sont restés, me semble-t-il, circonspectes et de tout ceci je ne retiens en mémoire que le côté mystique qu'il a voulu insuffler au personnage, ce qui l'éloignait de ces origines.
Rising Stars je n'ai jamais su s'il y avait une fin, j'ai été laissé sur ma faim? j'ai l'impression qu'il a laisser tomber sa série.
Quand à l'Escadron Suprême, c'est bien beau de faire dans le supposé "réalisme" mais si les comics n'ont pas à être obligatoirement "fun" ce n'est pas une raison pour sombrer dans la sinistrose;et rebelote sur l'impression qu'il n'a pas fini son histoire et qu'il a laissé tomber la série.

Je veux bien croire qu'Alan Moore et Neil Gaiman apprécie JMS mais je croyais qu'Alan Moore ne lisait pratiquement pas de comics?
Le respect de 2 vrais génies du comics envers quelqu'un de lui-même respecteux n'est pas preuve du génie de JMS si ce n'est d'avoir mis d'accord ces 2 là sur quelque chose !


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#10 01-12-2009 00:03:20

yrad
admin

Re : Babylon 5 : monument de la SF, et autres univers de J. M. Straczynski

Ce n'est certainement pas dans ses comics que JMS a du "génie" !
Spider Man a surtout été un produit de commande, même si JMS avait négocié pas mal de liberté.
Rising Stars aura été une source d'inspiration pour pas mal de monde, mais le comics le plus innovant de JMS demeure Midnight Nation.

En fait, J. Michael Stracynski a du "génie" pour avoir signé la série Babylon 5 ! Une série qui - au passage - ne peut en aucun cas se juger sur les pièces rapportées que sont la plupart de ses téléfilms.

Non seulement Babylon 5 est la matrice conceptuelle et thématique de l'une des plus brillantes séries Star Trek (à savoir ST DS9), mais elle n'a qualitativement absolument rien à lui envier ! Babylon 5 est même parfois considérée par les critiques et auteurs de SF littéraire (Neil Gaiman & Alan Moore par exemple) comme étant un cran au dessus de ST DS9 !
Or les cinq saisons de Babylon 5 avaient été intégralement planifiées (début, milieu, fin, ressorts, arcs, synopsis des épisodes) par JMS, et par lui seul, cinq ans avant que le tournage ne soit lancé ! Même si par la suite, une vingtaine d'épisodes ont été réaménagés par lui et/ou par des tiers en raison des contraintes de production, il n'existe absolument rien d'équivalent dans l'histoire audiovisuelle !

Au regard de la profondeur et de la portée du très vaste univers de SF (B5) que JMS est ainsi parvenu à créer, avec un degré de cohérence interne inouï et inégalé (impossible de trouver la moindre incohérence et pourtant je les traque), avec son incroyable qualité d'écriture, avec ses galeries de personnages exceptionnels (ruinant le manichéisme de la plupart des productions de SF américaines), avec ses innombrables peuples, et autant d'Histoires, de sciences, de philosophies, de religions, de sociologies, d'entendements aussi différents que crédibles... oui je me permets de qualifier JMS de "génie" !

Avoir construit Babylon 5, et l'avoir fait tout seul, dépasse de beaucoup le talent usuel des meilleurs scénaristes d'Hollywood.

Certains experts n'hésitent d'ailleurs pas à comparer le travail de JMS sur Babylon 5 à celui de JRR Tolkien sur le monde d'Arda !
Ce rapprochement n'est pas sans fondement, si ce n'est que l'univers de Babylon 5 est nettement plus riche et plus réaliste que celui d'Arda...

Il est symptomatique que ceux qui toisent JMS soient comme par hasard toujours ceux qui se sont débrouillés pour ne pas voir Babylon 5... alors qu'ils n'ont bien sûr pas manqué de voir tout Star Trek, BSG 2003, et même Stargate tant qu'à faire... roll

Dernière modification par yrad (03-12-2009 08:11:57)


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#11 01-12-2009 00:07:45

yrad
admin

Re : Babylon 5 : monument de la SF, et autres univers de J. M. Straczynski

Bien sûr, tout dépend de ce que l'on entend par "génie"...

Dans la mesure où le cas de Babylon 5 est unique en son genre, puisqu'il ne s'agit pas d'une série de SF pluri-collaborative comme les autres (du moins en termes d'écriture et de prod), j'ai tenté de requalifier de façon superlative le talent hors norme qu'il a fallu à son auteur quasi-unique pour développer tout seul et ex nihilo un univers aussi riche, si brillamment écrit, et ayant à ce point fait date & école !

Alors, il est en effet possible de réserver la qualité de "génie" aux seuls scientifiques et musiciens...
Mais personnellement, cela ne me gène absolument pas d'étendre ce qualificatif aux plus grands auteurs de SF. Et JMS en fait assurément partie. smile

PS : Merci de bien vouloir poursuivre les échanges sur Babylon 5 et sur JMS dans le topic dédié.

Dernière modification par yrad (03-12-2009 08:12:12)


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#12 01-12-2009 00:29:00

Warp 9
vétéran

Re : Babylon 5 : monument de la SF, et autres univers de J. M. Straczynski

J'vois pas pourquoi ce HS semble t'offusquer. Toutes qualités confondus, B5 est à des années lumières de ce que ST subit présentement et va subir dans les années à venir.....

Dernière modification par Warp 9 (01-12-2009 00:29:14)


“On vit à une époque ou l'on tend à ignorer, voir renier les actions progressistes d'hier dans le but de véhiculer l'idée fictive & dangereuse que nous vivons dans un monde pourris par la haine. Si même Star Trek, la franchise la plus progressiste qui soit, ne peut pas prendre ses distance face à cette ré-criture de la culture populaire & de l'Histoire je crains sérieusement pour l'avenir."

Hors ligne

#13 01-12-2009 00:48:03

yrad
admin

Re : Babylon 5 : monument de la SF, et autres univers de J. M. Straczynski

Warp 9, à aucun moment je n'ai suggéré que ce HS m'offusquait ! C'est même exactement le contraire, puisqu'il mérite à mon sens un topic à part entière !
J'ai donc créé un fil dédié à Babylon 5, puis invité les forumeurs intéressés par cette série (et par son auteur) à y poursuivre les échanges (plutôt que dans le fil consacré à Star Trek 2013).

Sinon en effet, B5 est (pour le moment du moins) très loin de subir le triste sort de ST.

Dernière modification par yrad (01-12-2009 00:59:55)


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#14 19-01-2010 03:32:19

yrad
admin

Re : Babylon 5 : monument de la SF, et autres univers de J. M. Straczynski

En réponse à ce post.

Buckaroo a écrit :

Par ailleurs, si j'ai bien compris JM et son Babylon V conçut d'après le moule Star Trek arriverait aux mêmes conclusions.

Non, Babylon 5 n'a pas été conçue d'après le moule de Star Trek. C'est ST DS9 qui a été conçue d'après le moule de Babylon 5 !

Buckaroo a écrit :

Puisse que d'aprés les connaisseurs, B5 serait LE Seigneur des Anneaux du genre..

J'avais en effet mentionné ce rapprochement qualitatif ici.

En fait, cette analogie a été établie pour valoriser la créativité démiurgique de JM Straczynski, comparable (voire supérieure selon moi) à celle de JRR Tolkien, et consistant à créer - à lui tout seul - un univers imaginaire complet, avec un degré de cohérence interne inégalé, avec ses galeries de personnages très épais, avec ses innombrables peuples, et autant d'Histoires, de sciences, de philosophies, de convictions, de religions, de légendes, de traditions, de mœurs, de sociologies, de politiques, d'entendements... aussi différenciés que crédibles !
Mais cette analogie ne porte pas sur la fantasy en elle-même et ses mécanismes intellectuels. Les seuls liens que Babylon 5 entretient avec la fantasy résident dans son néo-évhémérisme (que Stargate SG-1/Atlantis aura pompé sans finesse), dans ses références périodiques aux grands mythes terriens (arthuriens, bibliques, taoïstes, païens...), et dans sa prise en considération appuyée des religions humaines (au contraire de Star Trek pour le coup).
La pénible septième saison de ST DS9 flirte bien plus avec la fantasy et son idéologie que ne l'aura jamais fait Babylon 5 !

Babylon 5 incarne exactement l'un des idéaux en SF : vraie SF et absolument pas fantasy (à l'instar de Star Trek sur ce point), mais hommages perpétuels aux mythes fondateurs de l'Histoire humaine (dont je raffole) et survivance réaliste des religions humaines dans le futur spatial (mais sans propagande ni prosélytisme de l'auteur).

Dernière modification par yrad (20-01-2010 21:28:32)


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#15 21-01-2010 14:10:24

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : Babylon 5 : monument de la SF, et autres univers de J. M. Straczynski

yrad a écrit :

En réponse à ce post.

Buckaroo a écrit :

Par ailleurs, si j'ai bien compris JM et son Babylon V conçut d'après le moule Star Trek arriverait aux mêmes conclusions.

Non, Babylon 5 n'a pas été conçue d'après le moule de Star Trek. C'est ST DS9 qui a été conçue d'après le moule de Babylon 5 !

B5, il y a toujours des aliens, des vaisseaux spatiaux, une contexte militaire, le capitaine est le héros ect...

Ne jouons pas avec les mots, JM est un fan de Star Trek & comme tout fan, il s'est imaginé ST à sa sauce, & s'est dit pourquoi ne pas pousser un peu plus loin l'enveloppe. Que se soit DS9 ou B5, c'était le choix logique d'aller dans cette direction: sédentariser le concept, booster sa géo-politique , la mettre à l'épreuve, face à ses propres contradictions et voir le résultat à la fin: Je ne dis pas que la Fantasy est la réponse, mais force est de constater qu'elle est bel et bien présente au sein du Space-Opéra.


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#16 21-01-2010 14:55:30

yrad
admin

Re : Babylon 5 : monument de la SF, et autres univers de J. M. Straczynski

Buck, tu écris ça sans connaître vraiment B5.

Il ne suffit pas de situer l'action au sein d'une humanité future interagissant avec le cosmos et de nombreux aliens... pour en faire automatiquement un rip-off de Star Trek ! roll
La série B5 - entièrement scénarisée avant même que ST DS9 ne soit imaginée - se démarquait foncièrement de ce qui avait été fait avant, notamment (mais pas seulement) car sise sur une station spatiale au cœur d'une mosaïque exo-culturelle/politique/religieuse/stratégique possédant un degré d'interconnexion inédit (l'antithèse des "planètes de la semaine" qui avaient cours alors).

Il est en effet exact que JMS est un (grand) fan de ST. Mais JMS est également fan de beaucoup beaucoup d'autres choses en SF...
De ce fait, très logiquement, B5 représente à un hommage aussi bien à ST, qu'à Forbidden Planet, qu'aux comics, qu'aux sérials des années 30, qu'aux grands auteurs de SF du Golden Age, qu'à Lovecraft, qu'à Asimov, qu'à l'histoire des religions et des mythes (à bien distinguer de la fantasy)...

Babylon 5 constitue une vraie création originale, qui assume ses très nombreuses influences, et qui ne peut en aucun cas être réduite à un crypto-Star Trek.

Et à mon humble avis, B5 fut une SF plus révolutionnaire pour son époque que BSG 2003 pour la sienne...

Dernière modification par yrad (21-01-2010 18:20:57)


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#17 21-01-2010 20:05:48

KIRK
Star Trek... Retour vers le Futur

Re : Babylon 5 : monument de la SF, et autres univers de J. M. Straczynski

ad155c8e7339d1b4

Je suis très très déçu par cette suite de B5... Certes on y retrouve un peu de l'univers de B5 avec quelques personnages emblématiques mais que les épisodes sont creux !!! Cela devient à peu près intéressant à partir de l'épisode 9 et sur 13 cela fait peu... 078.gif

Hors ligne

#18 21-01-2010 20:33:18

yrad
admin

Re : Babylon 5 : monument de la SF, et autres univers de J. M. Straczynski

JMS avait également prévu (mais cette fois sans les scénariser à l'avance) cinq saisons pour le premier spin-off de B5 : Crusade (2267, l'ultime croisade). Mais à l'instar des grandes séries de SF (ST TNG/DS9/VOY/ENT & B5 elle-même), Crusade avait débuté doucement dans sa première (et hélas unique) saison. Toutefois son potentiel était probablement aussi grand que B5. Crusade avait l'ambition d'apporter une dimension exploratoire au Babylonverse - mais à la différence de ST, sur le mode de la quête ou du pèlerinage médiéval (d'où le titre de la série).
En outre, il n'est guère étonnant que tu perçoives une hausse en qualité entre les épisodes Crusade 01x09 Racing The Night (La planète obscure) et Crusade 01x13 Each Night I Dream Of Home (Contamination et mariage), car ils sont les seuls à correspondre au projet initial de JMS - les huit premiers épisodes ayant été plus ou moins imposés par le studio et tournés après les cinq derniers.
Malgré tout, les épisodes Crusade 01x03 The Well Of Forever (Le puits de l'éternité) et Crusade 01x04 The Path Of Sorrows (La voie du chagrin) sont particulièrement inspirés.

Dernière modification par yrad (21-01-2010 20:43:27)


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#19 21-01-2010 21:44:07

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : Babylon 5 : monument de la SF, et autres univers de J. M. Straczynski

yrad a écrit :

Buck, tu écris ça sans connaître vraiment B5....
Et à mon humble avis, B5 fut une SF plus révolutionnaire pour son époque que BSG 2003 pour la sienne...

Oui je l'avoue, je n'ai pas encore ressenti l'envie de m'y plonger. DS9 me suffisait , L'argent, le temps, d'autres oeuvres qui se présente entre temps.. C'est dommage parce que cette série a l'air d'être intéressante quand tu entends parler les admirateurs, elle est hélas très peu diffussé.. J'ai eut plus de chance de croiser la route de son spin off Crusade (au passage,soporifique ), que celle de B5.

Je ne sais pas comment B5 finit, mais je suis prêt à parier qu'il y a toujours une hiérachie militaire à la fin, toujours des vaisseaux, toujours des schémas politiques, que le moule n'est pas briser.

En quoi BSG2003 demeure une véritable révolution par rapport à Star Trek et B5 ?  Il n'y a jamais  d'extra terrestre, & à la fin il n'y a plus de vaisseaux, plus de militaires, plus de politiques, plus de civilisation,  rien que l'homme face à sa nature d'homme.


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#20 22-01-2010 01:31:52

yrad
admin

Re : Babylon 5 : monument de la SF, et autres univers de J. M. Straczynski

Buckaroo a écrit :

Oui je l'avoue, je n'ai pas encore ressenti l'envie de m'y plonger. DS9 me suffisait , L'argent, le temps, d'autres oeuvres qui se présente entre temps.. C'est dommage parce que cette série a l'air d'être intéressante quand tu entends parler les admirateurs, elle est hélas très peu diffussé..

La série, ses long-métrages, et ses spin-off, sont (presque) entièrement disponibles en édition DVD française ou Benelux.
Il y a souvent des promos sur les coffrets DVD français. En ce moment (22 janvier 2010), c'est à la Fnac qu'ils sont le moins cher, à raison de 20 EUR le coffret (liens ci-dessous).

Voici donc, spécialement à ton attention Buck wink, l'ordre idéal (selon moi) pour se plonger dans le Babylonverse :
1) pilote : B5 The Gathering (Premier contact Vorlon) - version américaine vivement recommandée car modernisée (+ nouvelle BO) par rapport à la version européenne.
2) saison 1 : B5 Signs and Portents (Symbole et présage)
3) saison 2 : B5 The Coming of Shadows (La venue des ombres)
4) saison 3 : B5 Point of No Return (Point de non retour)
5) saison 4 : B5 No Surrender, No Retreat (Ni reddition, ni retraire) - attention, ne suivre le dernier épisode de la saison 4 qu'en tout dernier (étape 15) !
6) long métrage 1 : B5 Thirdspace (La cinquième dimension)
7) saison 5 : B5 The Wheel Of Fire (La spirale infernale) - attention, ne suivre le dernier épisode de la saison 5 qu'à la fin (étape 13) !
8) long métrage 2 : B5 Rivers Of The Souls (La rivière des âmes)
9) prequel : B5 In The Beginning (Au commencement) - attention, en dépit de certaines idées reçues qui circulent, ne jamais débuter le visionnage du Babylonverse par son prequel !
10) pilote du spin-off 2 : B5 The Legend Of The Rangers (Une nouvelle menace)
11) pilote du spin-off 1 : B5 A Call To Arms (L'appel aux armes)
12) spin-off 1 : Crusade (2267, l'ultime croisade)
13) final 1 (dernier épisode de la saison 5) : Sleeping In Light (L'aube au crépuscule)
14) pilote du spin-off 3 : B5 The Lost Tale - pas de VF ni de STF pour celui-là
15) final 2 ou sequel (dernier épisode de la saison 4) : The Deconstruction Of Falling Stars (L'effondrement d'un mythe).

Buckaroo a écrit :

J'ai eut plus de chance de croiser la route de son spin off Crusade (au passage,soporifique ), que celle de B5.

Bien sûr, c'est l'effet que font les premières saisons (de B5 et de Crusade) lorsque que l'on ne connaît pas encore cet univers.
De semblable façon, quasiment tous ceux à qui j'ai recommandé ST, et qui l'on découvert via la saison 1 de ST TNG ou via la saison 1 de ST DS9 m'ont rapporté exactement la même impression première (i.e. "soporifique").

Buckaroo a écrit :

Je ne sais pas comment B5 finit, mais je suis prêt à parier qu'il y a toujours une hiérachie militaire à la fin, toujours des vaisseaux, toujours des schémas politiques, que le moule n'est pas briser.

Eh bien, en considérant la vraie fin de B5, à savoir l'épisode The Deconstruction Of Falling Stars (L'effondrement d'un mythe), tu serais fort surpris ! Un final - au passage - incomparablement plus audacieux que celui de ST DS9...

Buckaroo a écrit :

En quoi BSG2003 demeure une véritable révolution par rapport à Star Trek et B5 ?  Il n'y a jamais  d'extra terrestre, & à la fin il n'y a plus de vaisseaux, plus de militaires, plus de politiques, plus de civilisation,  rien que l'homme face à sa nature d'homme.

Les "révolutions" peuvent porter sur bien des niveaux différents...
B5 est une révolution de fond lorsque BSG 2003 est davantage une révolution de forme.

Dernière modification par yrad (22-01-2010 02:01:21)


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#21 22-01-2010 10:45:05

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : Babylon 5 : monument de la SF, et autres univers de J. M. Straczynski

yrad a écrit :

De ce fait, très logiquement, B5 représente à un hommage aussi bien à ST, qu'à Forbidden Planet, qu'aux comics, qu'aux sérials des années 30, qu'aux grands auteurs de SF du Golden Age, qu'à Lovecraft, qu'à Asimov, qu'à l'histoire des religions et des mythes (à bien distinguer de la fantasy)...

Je ne sais pas: je suis un grand fan de ST, de Forbidden Planet; de serials et de Lovecraft et pourtant je n'aime pas du tout B5! C'est très ricain, très "armée", très "plébiscite des valeurs US", souvent trop sérieux et parfois pas très drôle. Les personnages sont froids et rigides et la série véhicule tous les clichés et stéréotypes sur les peuples E.T forcément inférieurs aux humains. Des humains qui servent d'arbitres, répandent la bonne parole et moralisent les Aliens et le show comme toute bonne série ricaine qui se respecte. De l'anti-ST en somme. Et en plus c'est laid! J'ai rarement vu des sfx aussi moches.

Je n'aime pas DS9, c'est un méga plagiat de B5 et pourtant je préfère encore (et de loin) DS9 à B5.

Hors ligne

#22 22-01-2010 13:02:01

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : Babylon 5 : monument de la SF, et autres univers de J. M. Straczynski

yrad a écrit :

Il y a souvent des promos sur les coffrets DVD français. En ce moment (22 janvier 2010), c'est à la Fnac qu'ils sont le moins cher, à raison de 20 EUR le coffret (liens ci-dessous).

Il y a moins cher sur le site anglais sendit.com. Chaque saison en zone 2 coute 12.99 euros et dispose de la VO et de la VF ainsi que les sous-titres. On peut s'offrir la série complète pour 65 euros. Il y a aussi un coffert qui, pour 90 euros, offre en plus des 5 saisons tous les téléfilms The Gathering - In The Beginning - Thirdspace - The River Of Souls - A Call To Arms - Legend Of The Rangers - Babylon 5 The Lost Tales

Hors ligne

#23 22-01-2010 13:08:04

yrad
admin

Re : Babylon 5 : monument de la SF, et autres univers de J. M. Straczynski

Dvmy a écrit :

Je ne sais pas: je suis un grand fan de ST, de Forbidden Planet; de serials et de Lovecraft et pourtant je n'aime pas du tout B5! C'est très ricain, très "armée", très "plébiscite des valeurs US", souvent trop sérieux et parfois pas très drôle. Les personnages sont froids et rigides et la série véhicule tous les clichés et stéréotypes sur les peuples E.T forcément inférieurs aux humains. Des humains qui servent d'arbitres, répandent la bonne parole et moralisent les Aliens et le show comme toute bonne série ricaine qui se respecte. De l'anti-ST en somme. Et en plus c'est laid! J'ai rarement vu des sfx aussi moches.

Je n'aime pas DS9, c'est un méga plagiat de B5 et pourtant je préfère encore (et de loin) DS9 à B5.

Je t'accorde que les SFX de B5 sont médiocres. Affaire de budget limité qui avait conduit JMS à faire le choix de SFX uniquement en CGI... mais avant que les CGI ne soient vraiment convaincants ! Toutefois, comme dans le cas de ST TOS, il ne faut pas s'arrêter à ce petit détail de forme (auquel on s'habitue d'ailleurs très vite, et qui se verra corrigé dans les dernières productions).
JMS a émis le souhait de remasteriser tous les SFX de la série. B5 mériterait en effet vraiment de disposer d'un contenant à la mesure de son contenu.

Mais pour le reste... Je ne sais d'ailleurs pas jusqu'à quel stade de la série tu es allé pour conclure que tu n'aimes pas du tout B5.
Je suis aussi un grand fan de ST, de Forbidden Planet, de serials, et de Lovecraft... et j'adore B5 ! wink

En fait, dans le Babylonverse, les Terriens sont les derniers arrivés dans la communauté spatiale, et ils sont nettement moins avancés (technologiquement et même éthiquement) que tous les extraterrestres récurrents ! Si l'humanité bénéficie de progrès technologiques évidents (mais sans gravité artificielle, sans téléporteurs, sans synthétiseurs, et sans shields), elle ne s'est pas du tout améliorée moralement et socialement (fric omniprésent et cruelles lois du marché, misère, grosses multinationales dickiennes, industries lourdes, bruits de bottes, impérialisme, racisme, injustices innombrables, religions plus vivantes que jamais, luttes de pouvoir, médias omniprésents et malhonnêtes, tendances totalitaires, laideurs en tout genre...). C'est littéralement l'humanité d'aujourd'hui (parfois même en pire) dans le cosmos de Star Trek, soit un cas de figure inédit et jouissif offrant de passionnantes problématiques.
Peut-être est-ce tout ça que tu appelles "très ricain, très armée, très plébiscite des valeurs US"... Mais il faut avoir à l'esprit que ce fut un parti pris vraiment intentionnel de JMS ! Il ne voulait pas faire de son B5 une utopie ! Le but était même de prendre radicalement le contrepied de l'utopie trekkienne pour proposer un tout autre regard, peut-être plus réaliste, postulant notamment que l'avancée technologique n'implique en soi aucune avancée morale...
Et Babylon 5 ne cessera de montrer que les Terriens multiplient les erreurs de jugement, et payent souvent le prix fort pour leur arrogance et leurs préjugés. D'ailleurs, durant presque deux saisons, l'ennemi, le "méchant", ce sera la Terre ! Il fallait tout de même oser !
Mais rien n'est jamais manichéen dans le Babylonverse, le bien & le mal se rencontrent partout, aussi bien chez les humains que chez les extraterrestres, de façon souvent indissociable et relativiste.
Les héros principaux de la série évoluent considérablement avec le temps, et ils finiront par faire la différence (c'est tout de même la vocation du héros). Mais chose rare, ces héros ne sont pas forcément "positifs", à l'instar de Londo Mollari - l'un des personnages les plus complexes et épais de toute l'Histoire de la SF (en comparaison duquel Gul Dukat fait un peu pâle figure) !

Maintenant, je comprends fort bien que les hypothèses de départ du Babylonverse ne plaisent pas à tout le monde. Il est certain que c'est un univers qui fait bien moins rêver que celui de Star Trek. Mais il fait autant réfléchir... car sa densité philosophique & ontologique est tout à fait digne de Star Trek ou de The X Files. Et c'est ce qui compte à mon sens.

Dernière modification par yrad (22-01-2010 13:43:09)


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#24 22-01-2010 13:20:05

yrad
admin

Re : Babylon 5 : monument de la SF, et autres univers de J. M. Straczynski

Dvmy a écrit :

Il y a moins cher sur le site anglais sendit.com. Chaque saison en zone 2 coute 12.99 euros et dispose de la VO et de la VF ainsi que les sous-titres. On peut s'offrir la série complète pour 65 euros. Il y a aussi un coffert qui, pour 90 euros, offre en plus des 5 saisons tous les téléfilms The Gathering - In The Beginning - Thirdspace - The River Of Souls - A Call To Arms - Legend Of The Rangers - Babylon 5 The Lost Tales

Bien vu ! Mais ce n'est pas l'édition française. Cela dit, ça revient en effet au même pour la série (VF et STF).
En revanche, je ne suis pas certain qu'il y ait les VF et STF pour tous les téléfilms du coffret (à vérifier). Et le pilote (The Gathering) est en version européenne (non remontée).

Dernière modification par yrad (22-01-2010 13:22:50)


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#25 22-01-2010 13:44:15

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : Babylon 5 : monument de la SF, et autres univers de J. M. Straczynski

En fait ce qui me dérange le plus dans ce show c'est que ça ressemble à n'importe quelle autre série US: les humains sont les meilleurs du monde, les personnages sont stéréotypés... A ce niveau, B5 ne vaux guère mieux que Stargate SG-1. Et puis les missions diplomatiques, la politique et la religion sont des éléments qui me gonflent considérablement dans la SF. La SF, pour moi, c'est avant tout de l'anticipation et de la philosophie. Et ceci aussi bien en littérature qu'au cinéma.

Hors ligne

Pied de page des forums