ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 14-01-2012 07:00:00

yrad
admin

ST TNG 03x17 Sins Of The Father (Les péchés du père)

ST TNG 03x17 Sins Of The Father (Les péchés du père)

Crédits officiels :
- Histoire : Drew Deighan
- Dialogues : Ronald D. Moore, W. Reed Moran
- Réalisation : Les Landau


Flash required

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 6 [60%])

    60%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 1 [10%])

    10%

  3. 8 (excellent)(voix 1 [10%])

    10%

  4. 7 (bon)(voix 1 [10%])

    10%

  5. 6 (correct)(voix 1 [10%])

    10%

  6. 5 (passable)(voix 0 [0%])

    0%

  7. 4 (insuffisant)(voix 0 [0%])

    0%

  8. 3 (médiocre)(voix 0 [0%])

    0%

  9. 2 (raté)(voix 0 [0%])

    0%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 10

Les invités ne peuvent voter


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#2 14-07-2013 09:47:54

dl500
TOS Forever

Re : ST TNG 03x17 Sins Of The Father (Les péchés du père)

10
A part la réalisation qui sent ses limites dans le format télévisuel, cet opus nous plonge pour la première fois dans la société klingonne, et ses péchés politiques que ne renieraient nos « souverains » actuels. Finalement, réalisé avant ST6, il sert en quelques sortes de squelette à la visualisation des klingons du dernier film de TOS. Un épisode qui amène irrémédiablement une suite. Le frère de Worf est lui aussi génial dans son interprétation, ses paroles sicelées dans sa diction sont un régal auditif. Bravo. Là, on sent que TNG se détache (enfin) de ses racines tosiennes pour voler de ses propres ailes.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#3 26-07-2013 09:20:33

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST TNG 03x17 Sins Of The Father (Les péchés du père)

9/10 - 10/10 ?

De la traîtrise, de la vengeance, un vaisseau de starfleet sur Qo'noS, des combats au corps à corps avec des Klingons, une tiers personne sauvant la vie de l'officier commandant, des secrets en stratégie politique interne...
Non ! Je ne vous ferai pas l'honneur de parler de STID (Marcus: les pêchés du père)
La différence ici est que la situation n'implique pas toute la galaxie ou le microcosme terrien mais seulement l'officier concerné et éventuellement les collègues qui le soutiennent. Ici c'est bien mieux traité. Le.combat de Kurn, de Picard sont les parties actions qui manquent parfois à certains épisodes. Ici le dosage est parfait !
La vengeance est ici bien traitée et la fin laisse voir une vengeance klingonesque de la part de Worf et Kurn... Vite la suite.

Un épisode qui permet d'étoffer Worf et de découvrir la culture klingonne en dehors des combats et du "Moi, guerrier" désormais on comprend mieux ce qu'est l'honneur klingon.

Dernière modification par IMZADI (26-07-2013 12:36:42)


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#4 26-07-2013 14:53:07

matou
modérateur

Re : ST TNG 03x17 Sins Of The Father (Les péchés du père)

TNG s'affranchit de TOS dont les Klingons étaient plus crédibles.

Ici est posé un des problèmes de la société Klingone, l’archaïsme de ses relations sociales. Vu la technologie qu'ils utilisent cela est peu crédible.
Une fois cette pilule avalée, l'épisode se suit avec un certain plaisir car il est ambitieux, bien interprété et bien rythmé.

Hors ligne

#5 03-04-2015 15:16:45

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TNG 03x17 Sins Of The Father (Les péchés du père)

& hop un troisième chef d'oeuvre d'affilé !
Oh que oui il existe bien une magieTNG. Son seul défaut serait  de succéder à La Série Originale ..
Si justement , elle ne transcendait pas ( elle et DS9 )   le "vilain iconique" du XXIIIème siécle : Le Klingon .

Sins Of The Father est un classique de l'héritage signé par ce génie de Ronald D.Moore.. Sans nul doute le père fondateur de l' Eternel Klingon
Tout le Klingon  tel qu'on le connaît aujourd'hui  est dans ce script : un formule mélangeant William Shakespeare , la culture nordique  et le bushido Japonais ..
Tout ces élements qui de TNG à Deep Space Nine feront de Worf un personnage riche et des Klingons , la race la plus compléte et emblématique de l'univers ST ..
star-trek-the-original-series-klingon-in-errand-of-mercy.jpgmartok.jpg
Du conquérant "Barbare communiste"  au guerrier "Samouraï Viking" .

Voilà l'exploration qui nous attend.. Si Heart Of Glory.TNG.1 nous donnait un avant goût de cette culture ( "The test of the warrior is not without, it is within. Here, here we meet the challenge. It is the weaknesses in here a warrior must overcome .... Where are the words duty, honour, loyalty. Without which a warrior is nothing. " ) et A Matter of Honour.TNG.2, une plongée purement  physique dans ce monde ( on mangeait , on buvait , on riait , on se battait Klingon ) , Sins Of The Father nous amène  carrément dans l'âme et le coeur de l' eternel Klingon.

Avec pour guide Worf evidemment  , mais aussi  Jean Luc Picard . Remercions RDM de l'avoir enfin posé dans une vraie position d'explorateur.. Pas celle de l'érudit planqué derrière un bureau et ses livres, mais le gars passionné de culture qui va sur le terrain pour se fondre dans la tradition des autochones pour la vivre intensément.. Picard prenant son rôle de Cha'DIch très à coeur, montre non seulement qu'il a une âme de guerrier, mais qu'il peut être aussi bien_ sinon meilleur en Away mission que Riker.
sinsofthefather263-600x458.jpg
Et bah voilà , là on peut vraiment parler d'un explorateur pour Picard .. le moralisateur pédant des deux premières saisons est bel et bien mort, je dis  : Q'pla !! hello 

Pour la première fois dans l'histoire de Star Trek , nous sommes plongés dans le monde des Klingons, leur coutume, leur politique .C'est l'une des grandes réussites de cet épisode,  au délà du script, c'est son atmosphère, sa direction artistique impeccable qui rend cet univers tangible , palpable... On sentirait quasiment l'air que respire les Klingons tant que tout est si bien foutue pour créer une humeur qui n'appartient qu'aux Klingons , Acteurs, Décors , accessoires , jeux de lumières expressioniste ..
Une direction artistique  justement récompensé d'un Emmy en son temps ..

Nous entrons ainsi de plein pied dans l' éternel Klingon .Un éternel Klingon , hélas au XXIVéme siécle sur  le déclin. La décadence d'une société qui refuse encore le changement , qui laisse l'oisivété et la malhonnêteté se propager en son sein.
On reconnaît sans grand mal tout les grands maux de nos socièté actuelles , le replis communautaire, le retour en force des valeurs réactionnaires, la corruption des élites..
Autant dire que Sins Of The Fathers et l'arc Klingon en général n'a rien perdu de son mordant politique ..

CBS_STAR_TREK_TNG_165_640x360.jpg
jIlajneS. ghIj qet jaghmeyjaj. The two sons of Mogh. Together, we will restore the family honour.
Le reméde sera Worf , l'orphelin , le déraciné , le ronin qui aura trouvé, au sein de Starfleet,  ce que son peuple a perdu : Honneur, Devoir , Loyauté . Avant cela , c'est un long et pénible chemin de croix pour y parvenir & qui débute ici par Sins Of The Father .  Worf renouant contact avec sa famille , son frère perdu Kurn ( excellent Tony Todd ).  Sa famille tombant en disgrâce, jetée en patûre pour cacher un scandale politique.. La première rencontre avec Duras et le chancelier Kempec .... Conspirations, tentatives de meurtres , magouilles politiques sont le moteur d'une intrigue bien serré & passionnante à suivre , bourrée de dialogues et de grand moments Shakespearienne..
Je nage en plein bonheur .. Je kiffe les Klingons, je kiffe Shakespeare , je kiffe à mort Picard coincé dans une ruelle cerné par des assasins & je kiffe à n'en plus finir la dernière scène de l'épisode.. Promesse que toute les bonnes choses sont encore à venir !

redemption1.jpg
Le dilemme de Worf:
To be, or not to be: that is the question:
Whether 'tis nobler in the mind to suffer
The slings and arrows of outrageous fortune,
Or to take arms against a sea of troubles,
And by opposing end them
?


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#6 10-03-2016 11:09:39

TonioBass
membre

Re : ST TNG 03x17 Sins Of The Father (Les péchés du père)

(Re)vu hier soir...

10/10!

Que dire de plus ? Oui, un excellent épisode avec des Klingons comme on les aime !
Scénario, rythme, jeu d'acteurs... tout y est impeccable ("Kempec-able" ? smile )


Live Long And Prosper
A.

Hors ligne

#7 26-07-2020 16:29:26

SuricateNRV
candidat

Re : ST TNG 03x17 Sins Of The Father (Les péchés du père)

La dernière scène me fait irrémédiablement penser à l'affaire Dreyfus. Injustement condamné pour trahison, dégradé, humilié et renié devant ses pairs qui se détourne de lui...
Vu l'impact mondial et l'impact que l'affaire a eu sur la diaspora Juive Américaine, ça ne serait pas stupide que ça soit une référence, même si je ne suis pas très sûre de moi et que je dis peut-être une énormité.

Worf a donc un petit frère... L'intrigue et l'ambiance des 1ères minutes est si différentes du procès Klingon que j'ai l'impression d'avoir vu 2 épisodes différents.
J'aime toujours autant découvrir la culture Klingonne, on entre encore plus profondément puisque l'on quitte le classique commandement d'un vaisseau et qu'on y voit des intrigues politiques et un procès (quoiqu'on en avait déjà vu un, bien différent dans Star Trek VI The Undiscovered Country mais ici c'est un procès interne, pour l'honneur interne à l'Empire, pas pour juger des personnes extérieures).


"Qu'arrive-t-il à l'observateur aux yeux écarquillés, lorsque la fenêtre qui sépare réel et irréel explose et que les morceaux de verre commencent à voler en tous sens?" [Stephen King, Vue imprenable sur jardin secret]

Hors ligne

Pied de page des forums