ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Ultime Frontière présente ses meilleurs vœux à ses membres et à ses (nombreux) lecteurs fidèles.
Puisse cette nouvelle année 2020 être réellement un 20/20...
Longue vie et prospérité à toutes et à tous.

#1 20-01-2020 17:14:23

scorpius
Nowhere Man

Doctor Who 36x01 The Pilot (Docteur 12)

Doctor Who 36x01 The Pilot (Docteur 12)

Crédits officiels :

- Scénario - Steven Moffat
- Réalisation - Lawrence Gough

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 0 [0%])

    0%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 0 [0%])

    0%

  3. 8 (excellent)(voix 1 [33.33%])

    33.33%

  4. 7 (bon)(voix 1 [33.33%])

    33.33%

  5. 6 (correct)(voix 1 [33.33%])

    33.33%

  6. 5 (passable)(voix 0 [0%])

    0%

  7. 4 (insuffisant)(voix 0 [0%])

    0%

  8. 3 (médiocre)(voix 0 [0%])

    0%

  9. 2 (raté)(voix 0 [0%])

    0%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 3

Les invités ne peuvent voter


ec9e91c03971a79d846f2463b4d531275516eb68.gifv

Hors ligne

#2 03-02-2020 21:16:59

mypreciousnico
Who ?

Re : Doctor Who 36x01 The Pilot (Docteur 12)

Un épisode pensé comme un véritable nouveau départ, son titre n’est d’ailleurs pas innocent : toute la série est introduite, nouveau statu quo, nouvelle compagne, réintroduction de la mythologie principale à l’usage du personnage de Bill mais surtout du spectateur qui débarquait.

“Why’d you come to my lectures when you’re not a student ?”

D’entrée de jeu, le ton de la série a changé par rapport aux débuts de Capaldi dans la peau du douzième Docteur. Matou et Scorpius ne mentaient pas : c'est beaucoup plus léger, beaucoup plus enlevé. Pour être honnête, j’ai enfin l’impression de retrouver mon Docteur Who et ça fait du bien.

D'ailleurs en termes d’ambiance on revoit de choses que l’on avait pas vu depuis longtemps, presque une réminiscence de la période Davies. Ca passe beaucoup par le décors, scolaire et urbain, par une ambiance beaucoup plus “proche du sol” après les enjeux cosmiques des saisons précédentes, mais aussi par le personnage de Bill, dont la fraicheur emporte immédiatement l'adhésion.

“Well first, you have to imagine a very big box fitting inside a very small box.”

Pour le reste, l’épisode est plutôt léger, l’histoire est étouffée par les éléments mentionnés au dessus qui forment le coeur véritable de l’épisode : un nouveau départ, avec des têtes connues (Nardole) et un genre de “retours au source” ainsi qu’un mystère (quel est ce coffre que garde le Docteur, qui justifie qu’il soit resté au même endroit pendant 50 ans et promis de ne pas quitter la Terre ?)

Les quelques notes du thème de Clara, la photo de River et celle de Susan...tout celà fait son petit effet.

6.

Hors ligne

#3 08-02-2020 21:01:08

scorpius
Nowhere Man

Re : Doctor Who 36x01 The Pilot (Docteur 12)

Une excellente reprise qui réussie à établir la nouvelle compagne, le nouveau rôle de Twelve, celui de Nardole, le mystère de la saison, le tout avec beaucoup de fluidité. D'autant que ça parvient à introduire via la perspective de Bill l'univers du Doc' sans jamais être redondant, notamment à travers un rythme effréné très efficace. Toute la course poursuite entre la Tardis Team et le Pilote à travers le temps et l'espace est mortelle. La découverte du Tardis par Bill est un moment purement iconique. A la fois plein d'admiration  (un truc qu'on a totalement perdu avec Chibnall cette capacité à véhiculer une dimension purement merveilleuse - comme le dit Twelve, "science beyond magic" ) mais vu à travers le regard sarcastique de Bill.

The Doctor : Nothing gets through these doors.
Bill : But they're made of wood. They've got windows!

Dernière modification par scorpius (08-02-2020 21:02:14)


ec9e91c03971a79d846f2463b4d531275516eb68.gifv

Hors ligne

Pied de page des forums