ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 24-11-2019 19:47:17

mypreciousnico
Who ?

Doctor Who 33x00 The Doctor, the Widow and the Wardrobe (Docteur 11)

Doctor Who 33x00 The Doctor, the Widow and the Wardrobe (Le Docteur, la Veuve et la Forêt de Noël - Docteur 11)

Crédits officiels :
- Scénario - Steven Moffat
- Réalisation - Farren Blackburn

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 0 [0%])

    0%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 0 [0%])

    0%

  3. 8 (excellent)(voix 0 [0%])

    0%

  4. 7 (bon)(voix 1 [50%])

    50%

  5. 6 (correct)(voix 0 [0%])

    0%

  6. 5 (passable)(voix 0 [0%])

    0%

  7. 4 (insuffisant)(voix 0 [0%])

    0%

  8. 3 (médiocre)(voix 1 [50%])

    50%

  9. 2 (raté)(voix 0 [0%])

    0%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 2

Les invités ne peuvent voter

Hors ligne

#2 24-11-2019 19:49:18

mypreciousnico
Who ?

Re : Doctor Who 33x00 The Doctor, the Widow and the Wardrobe (Docteur 11)

Bon, on va faire vite : c'était pas fifou.
Un épisode de Noël qui lorgne du côté de Narnia, aussi bien le bouquin “Le Lion, la Sorcière blanche et l'Armoire magique” de C.S. Lewis que le film produit par Disney qui en est tiré.

“What are you reading? Not the war again. If people keep reading about the war then it will actually happen. And then where will you be ?”

Bon visuellement c'est toujours aussi classe. Encore une fois avec trois fois rien, ça brosse une ambiance réussie avec des allures de blockbuster. Je vais le répéter souvent parce que ça m'impressionne vraiment.

Pour le reste, ça se laisse regarder, c'est bonne enfant, mais un peu trop “esprit de Noël” à mon goût, avec un happy end bien sirupeux de téléfilm de Noël justement.

Il y a pas mal de détails agaçant, à commencer par le Docteur qui “nage” dans l’espace pour atteindre une improbable combinaison. Certes Doctor Who c'est de la Light SF, mais tout de même.

Cela dit, il y a aussi de bonnes choses, comme la visite de la maison à la famille Arwell, les gamins émerveillés et la mère insupporté par cet espèce de clown qui a l’air d’avoir pris de la drogue. C'est d’ailleurs dans ce passage que l’on trouve la meilleure réplique de l’épisode :

“Because every time you see them happy you remember how sad they’re going to be. And it breaks your heart. Because what’s the point in them being happy now if they’re going to be sad later. The answer is, of course, because they are going to be sad later.”

Bien vu également que le Docteur se fasse appeler le Caretaker, “celui qui prend soin”, puisque c'est un peu de ça qu’il s’agit ici, il prend soin de la famille Arwell, de la même façon que Madge a pris soin de lui dans le passé.

“Happy crying. Human-y wooman-y.”

Mais, finalement, c'est avec les Ponds que l’épisode parviens à m’émouvoir, à la toute fin. leur réaction quand le Docteur apparaît est géniale, c'est plein de pudeur et de retenue, donc ça fonctionne. Et puis le fait qu’ils gardent un couvert prêt pour le Docteur à chaque Noël, ça fait un écho aussi émouvant qu’intéressant au verre de Brandy du Brigadier dans l’épisode précédent.

“Amy: We’re about to have Christmas dinner. Joining us?
The Doctor: If it’s no trouble.
Rory: There’s a place set for you.
The Doctor: But you didn’t know I was coming. Why would you set me a place?
Amy: Oh, because we always do. It’s Christmas, you moron.”

Et puis Matt Smith qui essuie sa petite larme. Ouais ça a marché, ils m’ont eu les salauds !

Tout cela est tout de même largement insuffisant.
3.

Dire qu’il y a un autre spécial Noël dans cette saison...brrrrr

Hors ligne

#3 24-11-2019 20:44:28

scorpius
Nowhere Man

Re : Doctor Who 33x00 The Doctor, the Widow and the Wardrobe (Docteur 11)

Hey, je l'aime bien cet épisode.

Il est en apparence assez sage et consensuel, mais seulement en surface.

J'adore le personnage de Madge (Claire Skinner est formidable) et les gamins Arwell sont adorables.  La caractérisation d'Eleven est très chouette, il cache ses larmes derrière une sorte de bonne humeur hystérique, un peu comme si il se forçait à être joyeux alors qu'au fond il est très malheureux. Et Matt réussi sans problème à jouer un truc aussi peu évident... Mine de rien, ça amène pas mal de profondeur à cette histoire dans la mesure ou c'est le sujet de cet épisode : la douleur liée à la perte d'un proche. Madge agit exactement comme Eleven, une comédie pour épargner ses enfants. Du coup, j'aime le fait qu'ils arrivent à se soigner mutuellement.

C'est une bien belle relation développée sur un seul épisode mais qui a un impact conséquent sur le Doc'. Du coup, ouais j'aime bien le happy-end final, avec ces 2 familles réunies, les Arwell et les Pond.

Puis comme le dit Nico, visuellement c'est à tomber par terre, l'imagerie est magnifique (je trouve ça plus beau que le film Narnia pour tout dire, ouaip) et l'humour fait mouche (Madge avec les ouvriers, absolument génial, puis y a Bill Bailey et une référence à Androzani donc ben forcément tout ce passage est ultime).

Dernière modification par scorpius (24-11-2019 20:47:43)


SIRmZIH.gif

En ligne

Pied de page des forums