ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 22-11-2019 16:43:36

mypreciousnico
Who ?

Doctor Who 32x10 The Girl Who Waited (Docteur 11)

Doctor Who 32x10 The Girl Who Waited (La Fille qui attendait - Docteur 11)

Crédits officiels :
- Scénario - Tom MacRae
- Réalisation - Nick Hurran

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 0 [0%])

    0%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 1 [50%])

    50%

  3. 8 (excellent)(voix 1 [50%])

    50%

  4. 7 (bon)(voix 0 [0%])

    0%

  5. 6 (correct)(voix 0 [0%])

    0%

  6. 5 (passable)(voix 0 [0%])

    0%

  7. 4 (insuffisant)(voix 0 [0%])

    0%

  8. 3 (médiocre)(voix 0 [0%])

    0%

  9. 2 (raté)(voix 0 [0%])

    0%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 2

Les invités ne peuvent voter

Hors ligne

#2 22-11-2019 16:46:31

mypreciousnico
Who ?

Re : Doctor Who 32x10 The Girl Who Waited (Docteur 11)

Encore un épisode qui m'évoque “Cube 2 : Hypercube”. Un film pourtant pas terrible, mais je me rappelle que les imbroglios temporels m’avaient fait triper à l’époque. Il faudrait que je revois ce film à l’occasion.

“Do not be alarmed. This is a kindness”

Le concept de la planète Appalapachia est intéressant : tout une planète coupée en millier de flux temporels différents, qui cohabite et avancent à une vitesse différente, grâce à des moteurs temporels qui permettent aux différents flux d’exister en même temps.
Tout cela pour éviter la propagation d’un virus mortel et permettre aux familles des infectés de les voir vivre leur vie en accéléré.

“No Rory, it’s kind. You’ve got a choice. Sit by their bedside for twenty-four hours and watch them die. Or sit in here for twenty-four hours and watch them live. Which would you choose ?”

Évidemment, Amy se retrouve coincé dans un autre flux temporel que celui de Rory et du Docteur qui cherchent à la secourir mais arrivent...40 ans trop tard !
Plus que jamais, Amy est “la fille qui a attendu” !

Je dois dire que la Amy du futur est bien badass comme il faut et que Karen Gillan parvient admirablement à joueur deux Amy au tempérament rendu différent par l’âge et l’expérience, mais néanmoins assez semblable pour que l’on oublie pas que c'est la même personne.

Quant au choix final du Docteur, il est logique, mais néanmoins tragique. Car la Amy du futur cessera purement et simplement d’exister. D’une certaine manière le Docteur a trahi son amie. Même si la jeune femme est bien vivante et que le traumatisme qu’elle a vécu (40 ans seule, il y a de quoi péter un câble) n’a jamais existé, le Docteur a quand même trahi. Il le sais et Rory également.

Un excellent épisode temporel, dont la fin mi figue mi raisin laisse mélancolique.

8.

Hors ligne

#3 23-11-2019 01:41:34

scorpius
Nowhere Man

Re : Doctor Who 32x10 The Girl Who Waited (Docteur 11)

Rory à Eleven - "This isn't fair. You're turning me into you"

Je trouve Arthur Darvill magnifique dans cet épisode. Matt Smith et Karen Gillan ont une telle présence que celle plus discrète de Darvill se remarque moins, mais c'est un excellent acteur. Globalement, on a pas forcément souvent eu la perspective exacte d'Amy sur Rory et cet épisode réussi superbement à concrétiser cela. Certains dialogues sont simplement époustouflants :

Old Amy - "All those boys chasing me, but it was only ever Rory. Why was that ?"
Amy - "You know when sometimes you meet someone so beautiful. And then you actually talk to them, and five minutes later they're dull as a brick ? Then there's other people, and you meet them and think, they're okay. And then you get to know them, and their face just sort of becomes them, like their personality's written all over it. And they just turn into something so beautiful".
Old Amy & Amy - "Rory's the most beautiful man I've ever met."

Wow, juste wow !

J'aime beaucoup également que l'épisode mette en avant les habitudes du Doc' à propos de ses voyages. Avec Rory qui lui reproche de ne pas vérifier si la prochaine destination est un danger mortel et Eleven de lui répondre que ce n'est pas comme ça qu'il voyage. Evidemment d'un point de vue externaliste si c'était le cas, ben les épisodes de DW seraient bien chiants mdr Mais d'un point de vue internaliste, il s'agit là avant tout de mettre le doigt sur cette idée que le Doc' peut faire face à n'importe quelle situation et surmonter toutes les difficultés possibles.

Une perspective particulièrement intéressante dans le cas d'Eleven, tant cette incarnation devenue tellement "bigger than life" y compris à l'échelle du Docteur (ce qui n'est pas rien) ne cesse pourtant d'essuyer des revers...

Dernière modification par scorpius (23-11-2019 09:46:12)


SIRmZIH.gif

Hors ligne

Pied de page des forums