#1 14-01-2012 06:00:00

yrad
admin

ST DS9 01x03 A Man Alone (Un homme seul)

ST DS9 01x03 A Man Alone (Un homme seul)

Crédits officiels :
- Histoire : Gerald Sanford, Michael Piller
- Dialogues : Michael Piller
- Réalisation : Paul Lynch


Flash required


A Man Alone sur Memory Alpha.fr

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 0 [0%])

    0%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 0 [0%])

    0%

  3. 8 (excellent)(voix 0 [0%])

    0%

  4. 7 (bon)(voix 1 [16.67%])

    16.67%

  5. 6 (correct)(voix 2 [33.33%])

    33.33%

  6. 5 (passable)(voix 2 [33.33%])

    33.33%

  7. 4 (insuffisant)(voix 0 [0%])

    0%

  8. 3 (médiocre)(voix 1 [16.67%])

    16.67%

  9. 2 (raté)(voix 0 [0%])

    0%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 6

Les invités ne peuvent voter


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#2 29-05-2013 13:54:05

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST DS9 01x03 A Man Alone (Un homme seul)

Un bon épisode

Vaguement inspiré du Troisième Homme avec un twist final digne de Scooby Doo ( j'adore Scooby,  sorry lol ) , l'intrigue de  A Man Alone n'est juste qu'un prétexte pour approfondir les personnages, dévelloper leur relation... C'est ainsi les premières confrontations Odo/ Quark , les problèmes du couple O' Brien pour s'adapter à la rudesse de la station.. Surtout pour Keiko qui doit laisser de côté sa carrière à cause de la promotion de son mari.. La première rencontre de deux futur ami d'enfance : Jake et Nog, le neveu délinquant de Quark avec qui il fait les 400 coups..Ce qui n'est pas du goût de papa Sisko . ..C'est aussi  Sisko et Jadzia Dax & la nouvelle donne qui existe entre lui et celui qui fut son mentor, son ami , un second père.; Le début d'une relation à la Kirk/ Bones, charmant  avec ce sobriquet " old man " donné à la belle & malicieuse Jadzia..
Odo evidemment , ou l'intrigue appuie sur sur sa misanthropie et  sa marginalité  au sein de la communauté des solides.. Suspect d'un meurtre,  lui vaut la vindicte du peuple de la station.. Encore une fois, le côté western / ville frontière fait tout le charme et toute les tensions de ces premiers épisodes.. C'est pour conclure l'ouverture d'une école au sein de la station par Keiko O'Brien , ce qui renforce plus encore la ville champignon que devient Deep Space Nine ..


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#3 28-07-2014 13:10:04

scorpius
Nowhere Man

Re : ST DS9 01x03 A Man Alone (Un homme seul)

Médiocre.

Pourtant la scène pré-générique promettait un ton plus léger et respirable que le pilote. Malheureusement ça ne dure pas, puisse qu'on s'enlise rapidement dans les problèmes de couples des O'Brien OSEF & les farces des 2 gamins (du pur Star Trek roll ) qui sont  nettement moins intéressants à suivre (du moins pour le moment) que le petit génie/couteau suisse de l'espace Wesley, en son temps... Reste l'intrigue criminelle relativement intéressante, surtout comme le remarque Bucky pour l'approfondissement de Odo qui commence à prendre de l'épaisseur.

A ce stade la série cherche clairement ses marques, c'est laborieux mais de mémoire ça s'améliore vite (enfin j'espère oops ).

Dernière modification par scorpius (28-07-2014 13:11:22)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#4 28-07-2014 15:12:43

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST DS9 01x03 A Man Alone (Un homme seul)

La première saison c'est un western, ni plus ni moins..
DS9 est une ville frontière : Deadwood en plus soft ..
Kira est la native , Sisko , c'est le maire , Odo  le shériff ,  Quark le Al Swearengen local ect..

Les Bajorans sont les Amérindiens , Starfleet le gouvernement Américain..
C'est dans ce sens là que les piéces se montent peu à peu : La construction d'une ville dans l'ouest sauvage..
Le côté SF est une excuse .


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#5 28-07-2014 15:45:09

scorpius
Nowhere Man

Re : ST DS9 01x03 A Man Alone (Un homme seul)

Nan mais je te rassure le parallèle avec le western je l'ai vu hein...
Ca n'empêche pas que sur cet épisode en particulier l'écriture est à la ramasse, la série sera (dieu merci) bien meilleur plus tard pour équilibrer le soap avec des enjeux plus vastes.
Là c'est pas du tout le cas, mais je suis le premier à admettre qu'avec Keiko la série retombe plutôt bien sur ses jambes avec son école en fin de saison, etc


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#6 09-01-2015 07:09:45

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST DS9 01x03 A Man Alone (Un homme seul)

5/10
Bon bah, voilà les Bajorans me saoulent déjà ! ah la gamelle après Emissary, alors ok, il faut poser ce peuple et tout ce qui va avec car ça va être la toile de fond, mais un épisode qui se regarde sans grand intérêt. Les Klingonnes sisters sont tolérables car on les connaît déjà, sans ça, on se demande pourquoi les Bajorans qui sortent d'une occupation de plusieurs décennies qui ont bien failli se refermer sur eux se retrouvent à négocier avec les Klingons.

Bajorans renégats et Klingons renégats, juste un épisode pour créer la transition et le retour des soeurs Lursa et B'Etor dans un an, le script de STG devait déjà être connu... On peut forcer l'admiration des auteurs à vouloir rester cohérents et établir une explication de comment elles ont fait pour revenir au premier plan et se venger de l'USS Enterprise-D


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#7 14-02-2018 10:01:34

dl500
TOS Forever

Re : ST DS9 01x03 A Man Alone (Un homme seul)

Pas mal, j'ai mis 6. (je me souvenais de cet épisode).
C'est encore perfectible.
Le jeu est théâtral et les séquences de combat risibles. Le début fait un peu peur avec ce côté très soap du personnel de la station.
Et puis l'enquête se met en place. Rien d'original mais ça sent le Star Trek: au delà du simple, se trouve un axe de réflexion.
Agréable à suivre, on devine malgré tout la fin rapidement.

Le clonage était en 1993 au cœur de discussions et de préoccupations.
Les personnages prennent de l'ampleur c'est plaisant.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

Pied de page des forums