#1 14-01-2012 06:00:00

yrad
admin

ST TOS 01x05 The Man Trap (Ils étaient des millions)

ST TOS 01x05 The Man Trap (Ils étaient des millions)

Crédits officiels :
- Histoire & dialogues : George Clayton Johnson
- Réalisation : Marc Daniels


Flash required

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 0 [0%])

    0%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 2 [14.29%])

    14.29%

  3. 8 (excellent)(voix 0 [0%])

    0%

  4. 7 (bon)(voix 5 [35.71%])

    35.71%

  5. 6 (correct)(voix 4 [28.57%])

    28.57%

  6. 5 (passable)(voix 3 [21.43%])

    21.43%

  7. 4 (insuffisant)(voix 0 [0%])

    0%

  8. 3 (médiocre)(voix 0 [0%])

    0%

  9. 2 (raté)(voix 0 [0%])

    0%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 14

Les invités ne peuvent voter


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#2 09-05-2012 13:39:42

scorpius
Nowhere Man

Re : ST TOS 01x05 The Man Trap (Ils étaient des millions)

Un 7 un bon épisode

Particuliérement pour McCoy vis-à-vis de sa relation avec Nancy/la créature
Une créature finalement assez touchante, victime d'une addiction qui la pousse à tuer...(le calcivore de Farscape serait-ce un hommage ?)
Toute la partie de l'épisode ou la créature s'est infiltré sur l'Enterprise, est très réussis (notamment la scéne avec Uhura)

Au final McCoy devra choisir entre le souvenir de la femme qu'il a aimé et Kirk (excellent Deforrest)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#3 09-05-2012 13:54:57

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TOS 01x05 The Man Trap (Ils étaient des millions)

Exceptionnel, le premier épisode officiel de Star Trek , les personnages ( le couple Crater) , la civilisation disparue, le Vampire Salt, un craignos monster  inoubliable.. & un super rôle pour MacCoy dans l'histoire..
Je suis au paradis.. joy


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#4 09-05-2012 19:55:40

dl500
TOS Forever

Re : ST TOS 01x05 The Man Trap (Ils étaient des millions)

Et la version Remastered permet d'adoucir encore les transforations!

Mc Coy au top et certainement un des meilleurs décor "extérieur" de studio dont TNG s'inspirera fortement dans ses couleurs.

Un bon 7.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#5 01-10-2012 12:12:45

mypreciousnico
_________

Re : ST TOS 01x05 The Man Trap (Ils étaient des millions)

5.

Un bon épisode. Le décors de studio est sublime et MacCoy est excellent.
Pour le reste, c'est un peu long même si la créature est touchante en tant que dernière de son espèce.

Hors ligne

#6 05-10-2012 08:39:07

dl500
TOS Forever

Re : ST TOS 01x05 The Man Trap (Ils étaient des millions)

Je viens de le revoir et donc toujours 7.
Il fait partie de ces épisodes vraiment datés.
Le jeu des acteurs surtout sur la fin trahit la période. Le décor studio même sublime empèche d'adhérer complètement même si en version remastered une scène permet d'étendre la perspective.
Premier "craignos monster" de TOS.
Le rythme est effectivement trop lent et on a du mal à adhérer complètement à l'histoire du "vampire de sel".
On sent aussi que la série en est à ses balbutiements; à aucun moment la vision humaniste n'est présente.
Kirk n'essaie pas de se mettre à sa place à partir du moment où son équipage est menacé.
Cependant quel plaisir de retrouver DeForest Kelley!
Le triumvirat est en place et le jeu des 3 est en retenue c'est agréable.
La fleur Gertrude qui n'est qu'un gant avec une main dessus fait partie de ces petites touches qui signent TOS auprès de ses fans mais aussi de ses détracteurs.
Cet épisode reste cependant un des majeur de la première saison.

Dernière modification par dl500 (05-10-2012 10:42:14)


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#7 31-10-2012 14:57:39

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TOS 01x05 The Man Trap (Ils étaient des millions)

Exceptionnel.

Le premier épisode officiel de Star Trek , la planète désertique de M113 , le Vampire Salt ... & l'ambiance d'une expédition archéologique perdue, ..
original.jpgtrek10107940.jpgman-trap.jpg?w=480
M-113,  ses déserts, son site archéologique.. ses morts et ses mystères... un mal de ventre en perspective  pour Kirk 

On remarque d'ailleurs,  dans cette série d'une dizaine d'épisodes, que l' Enterprise reprend contact avec des colonies ou des avant poste reculés de la galaxie .. L'expédition Crater dans The Man Trap sans contact avec le monde civilisé depuis 5 ans, le Pr. Korby sur Exo III dans What Are Little Girls Made Of? ect...
Des "oubliés" de la civilisation  qui déterre des civilisations oubliées.. Un petit hommage à la source d'inspiration de Star Trek : Forbidden Planet ?

J'adore l'entrée en matière du Salt Vampire qui change de forme au gré des personnes qu'elle croise.. Son ancien amant , Bones la voit aussi belle et jeune qu'il y a dix ans .. Kirk la voit plus vieille et le pauvre crewman Darnell ( pas un redshirt pourtant ) y voit une jeune fille qu' il aurait rencontré sur  Wrigley's Pleasure Planet .
3-nancies.jpg
Nancy Crater ou le Vampire Salt : Tout est dans l'oeil de l'admirateur ..

J'adore aussi le fait que sur l' Enterprise , l'équipage et les personnages ne soient pas que  des marionnettes fonctionnelles, mais des gens plein de vie, des corridors bondés, occupés à diverses tâches.. Il y a de la vie à bord..
Uhura qui drague Spock entre deux "hailing frequenties " ouvertes , Janice Rand qui apporte le déjeuner de Sulu qui la bénit sous la tutelle du " grand oiseau de la galaxie ".. La même Janice, vedette des regards masculins du vaisseau ect ..
man_trap.jpg trek10118393.jpg plant.png
La vie à bord du starship Enterprise.. Les plaisirs simples et humains, bénit par le grand oiseau de la galaxie... smile

Pendant ce temps sur M 113 , Kirk attrape le mal de ventre ( "But it's a mystery. And I don't like mysteries. They give me a bellyache. And I've got a beauty right now." ).. Ses hommes tombent comme des mouches, Crater semble lui cacher des choses.. & dans son instinct de survie, le Salt Vampire joue à cache cache avec eux.. et se retrouve désormais sur l' Enterprise, à chercher des proies, se nourrir pour survivre..

A travers ce monstre se noue deux drames , un seul thème : Celui de la solitude et l'isolement qui conduit à la folie..Ou plutôt à une profonde déshumanisation..
D'abord Robert Crater,  l'archéologue isolé avec sa femme Nancy sur une planète désertique, loin de toute civilisations durant 5 ans.. Au bout de 3 ans, il perd son épouse , tuée par le Salt Vampire. Ce dernier la remplace, au point ou Crater accepte l'horreur de l'illusion, et commette des choses inimaginables avec lui et pour lui :
KIRK: And it becomes Nancy for you.
CRATER: Not because of tricks. It doesn't trick me. It needs love as much as it needs salt. When it killed Nancy, I almost destroyed it but, it isn't just a beast. It is intelligent and the last of its kind.
KIRK: You bleed too much, Crater. You're too pure and noble. Are you saving the last of its kind or has this become Crater's private heaven, here on this planet? This thing becomes wife, lover, best friend, wise man, fool, idol, slave. It isn't a bad life to have everyone in the universe at your beck and call, and you win all the arguments.

.. Jusqu'au bout, Crater niera cette évidence, jusqu'au bout il maintiendra l'horreur de l'illusion sans en démordre..  Jusqu'à ce que cette créature " intelligente et en manque d'affection " le tue..

Dramatique, est tout autant le sort du Salt Vampire.. Dernier de son espéce , hier civilisée , mais que son instinct de survie à finit par transformer en animal, ne vivant que pour se nourrir. La solitude et l'isolement lui aura fait perdre tout forme d'humanité .. Il n'y a pas d'amour chez la créature, juste l'illusion de l'amour donc il se sert pour assouvir son instinct vitale, qui n'est pas de se reproduire, mais juste se nourrir.. Ainsi Robert Crater mort parce que perdu de son utilité, le Salt Vampire se rue sur Bones ( le coeur )  , l'ancien amant de Nancy Crater..Bones qui la voit jeune ( donc vivante ). Et l'instinct  d'entrée en jeu,   c'est à dire  Kirk ( qui lui la voit vieille donc mourrante ) de lui réveler la supercherie .. Le Vampire Salt n'a plus d'autre choix que tuer l'instinct qui l'a démasquer.. Au coeur poussé par l'intelligence ( Spock ) de mettre fin à ce jeu de massacre.

kirkmccoynancy.jpgST_S01E01.jpg 003486b97d8.jpg
Le  Salt Vampire ou l'extinction des bisons...

Aujourd'hui encore le Salt Vampire reste l'une de mes créatures Trek favorites.. son design " craignos monters " réflete bien la mélancolie et l'horreur de sa condition..Ses caractéristiques en tant que dernier de son espéce, nous amène à nous poser des questions sur la survie.. jusqu'ou serions pret à aller pour survivre ? A perdre notre humanité ? Jusqu'à devenir des machines à se nourrir ? ..

TheManTrap.jpgsalty(1).jpg
Ils étaient des millions ... ou presque,  on a retrouvé un survivant dans l'univers Abrams ( scéne coupée de Rurah Penthe) .

Dernière modification par Buckaroo (31-10-2012 15:08:27)


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#8 14-03-2014 08:19:15

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST TOS 01x05 The Man Trap (Ils étaient des millions)

Un très bel épisode, qui nous montre comment les sentiments de chacun font que l'on "voit" la beauté des autres de façon très personnelle et intime.

Uhura qui drague Spock (Que Nichelle est belle dans cette scène) et pourtant lors de sa rencontre avec le monstre elle voit un beau Noir robuste. Ce que je soulignais dans le.topic sur le sexe, une certaine fragilité dans les relations inter-éthniques: la Noire n'est pas associé à l'homme Blanc, tout comme Rand et Sulu il ne s'agit que d'amitié. Bref c'est mon détail.

Et puis l'histoire de McCoy, de l'amour joliment traité...
Un vaisseau, un équipage dans le meilleur des mondes, de l'amitié, du sexe, de la camaraderie et pourtant nous sommes confrontés au malheur d'un individu, le monstre, le dernier de son espèce, un thème déjà redondant en 3 épisodes, mais c'est pas grave car c'est un drame  parfaitement bien traité, où l'humanité malgré le danger montre sa maturité en l'aidant plutôt qu'en le tuant.
McCoy ou le monstre une belle empathie pudique qui fait apprécier cet épisode, en plus de la camaraderie.

Un chouette épisode.


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#9 21-06-2015 16:42:48

Vania RealFan
membre

Re : ST TOS 01x05 The Man Trap (Ils étaient des millions)

Pour un premier épisode, c'est sympa (je les revoit en remastérisé), à noter que Robert Crater utilise un Phaser issu de l'époque du Capitaine Pike dans l'épisode pilote...^^^^

C'est vrai que le décor de la planète ressemble très fort a certains premiers épisodes de Next G. Sinon c'est assez lent par moment.


1745671069028014678221434794643520677113211406054n.jpg

Hors ligne

#10 22-06-2015 13:29:48

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TOS 01x05 The Man Trap (Ils étaient des millions)

Ce n'est pas le premier épisode .. wink

Il y a d'abord le pilote : Where No Man Has Gone Before.TOS.1 & ensuite The Corbomite Maneuver ..
The Man Trap est le cinquième épisode  ...

Je te conseille un jour Vania , de (re) voir La Série Originale dans son ordre de production..
Tu risques d'y découvrir d'autre qualités, de nouvelles nuances de TOS. Entre les épisodes produit par Gene Roddenberry et ceux produit par Gene L.Coon ..Tu verras le plus pessimiste n'est pas celui que l'on croit .

C'est l'ordre que je privilégie depuis 15 ans .. Car c'est celui qui  rend le  plus justice au formidable travail cohérent des artisans de TOS  ..


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#11 08-09-2016 21:59:41

dl500
TOS Forever

Re : ST TOS 01x05 The Man Trap (Ils étaient des millions)

8 septembre 2016 / 8 septembre 1966.

50 ans d'écart jour pour jour.

Je viens de regarder le premier épisode diffusé de Star Trek. Quelle émotion d'essayer de se replacer dans le contexte et de regarder l'histoire avec un œil neuf.
Certes cela a vieilli quelque peu mais pas tant que ça. ST TOS ne fait pas son âge, et reste toujours aussi désirable.

Du bonheur à l'état pur.

Quel choc cela a du être pour les spectateurs de l'époque.

Revu en HD pour profiter de la découverte, de l'émotion et de la nouveauté.

Bon anniversaire!

Live long and prosper Star Trek.  salute

Dernière modification par dl500 (08-09-2016 22:02:32)


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#12 09-09-2016 13:37:22

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TOS 01x05 The Man Trap (Ils étaient des millions)

& oui 50 ans déjà ... salute
Avant Star Trek la SF / le Space Opéra  en TV , ça se résumait à ça :
hqdefault.jpg

Soudain le 8 septembre 1966 ;, Kirk , Spock & Bones , l'USS Enterprise débarquent sur une planète désertique & tout un  nouveau monde s'ouvrait à nous.

The Man Trap ? On pouvait  y voir un sympathique film de monstre dans l'espace .. Mais il y avait un peu plus.. De bien amer , de sordide et dérangeant..
Gamin , cette histoire me terrifiait ( dans le bon sens du terme ) ..
Est ce que TOS a vieillit ? .. Absolument pas ! C'est nous qui avons vieillit ..La maturité aidante, j'ai compris ce qui rendait mal à l'aise ( et fasciné ) le gamin que je fut ..

The Man Trap parlAIT de nous .. Le Vampire Salt, c'est nous .. Cette civilisation qui a détruit sa planète et sa population qui s'est entre dévoré pour qu'à la fin, il ne reste qu'une seule sordide créature sociopathe..
Il y a aussi une certaine perversité sordide dans l'affaire . les meurtres aléatoires qui remu l'estomac de Kirk  .. Le pr Crater rendu fou par la solitude qui couche avec cette créature ..
Au premier degré , l'histoire est dérangeante & trés adulte ..

& puis même au troisième degré , je m'en lasse pas .. Le côté craignos monster du Vampire Salt vaut tout les Gorns numérique d'Enterprise.. Les couleurs éclatantes et les contrastes puissant , le jeu "from outer space "du Shat' , l'ambiance 60's .. Non rien y fait je suis amoureux fou de cette série , elle est intemporelle , je l'emporterai dans ma tombe ..

Par contre je n'arrive pas à me souvenir quel fut mon premier épisode Star Trek..
Chose certaine, je les découvert bien avant leur diffusions sur feu la Cinq ..
Temps X ? La une est à vous ? Si les plus anciens d'entre nous pouvait m'éclairer là dessus ...


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#13 09-09-2016 18:50:03

hm13
BorgCube Alpha

Re : ST TOS 01x05 The Man Trap (Ils étaient des millions)

c'est bien Temps X  avec les frères intersidéraux Bogdanoff qui nous ont fait découvrir la saga Trek wink

la Une est à Vous c'est quelques années plus tôt avec la petite soeur anglaise Cosmos 1999

l'illogisme de notre bonne vieille télé française qui a diffusé une série plus récente avant l'autre, à croire que le Channel est plus facile à traverser que l'Atlantique, je ne le regrette pas, mon béguin d'ado reste Carter le pilote d'aigle, et pour avoir rencontré l'acteur Nick Tate 30 ans après, je sais qu'il le mérite ! smile


on ne me résiste pas...

Hors ligne

#14 12-09-2016 09:02:18

DrAg0r
Dra'ghoH

Re : ST TOS 01x05 The Man Trap (Ils étaient des millions)

Je l'ai vu le 8 septembre également, avec ma parmaqqay. C'était un rendez-vous qu'on ne pouvait pas manquer.

Je n'avais pas revu l'épisode depuis longtemps et dans le souvenir flou que j'en avais, je redoutais un peu qu'il se limite à une version SF du mythe de la sirène ou de la succube. Eh bien pas du tout. Ou quand bien même ça le serait, il bénéficie d'une actualisation bien plus inclusive, puisque la créature s'attaque à tous les genres. Mais même là, la séduction n'est pas son seul moyen d'action.

Je suis désolé de casser l'ambiance, mais si, l'épisode est daté, même si son propos est intemporel. Le jeu d'acteur est très ancré dans les années 60, la plante qui bouge, faite avec un gant qu'une main anime, la créature de sel en caoutchouc. Les femmes sont serveuses ou standardistes... On va me rétorquer que pour l'époque la série était progressiste, parce qu'on aura mal lu ma phrase. Tout est dans le "pour l'époque" ça prouve bien que la série est datée.

Uhura est beaucoup plus présente à l'écran que dans mon souvenir, et j'ai beaucoup apprécié qu'elle soit mise en avant ainsi.

Le décors studio de la planète est impressionnant (pour l'époque), je pense qu'ils ont dû utiliser des miniatures pour les scènes sans acteurs, parce qu'il y a vraiment une impression de profondeur et d'immensité qui me semble difficile à réaliser autrement. Si c'est le cas, ce sont des miniatures de très bonne qualité parce que ça rends très bien et le raccord avec les décors studios se fait très bien.

J'ai beaucoup apprécié l'idée de mettre un phaser de "The Cage" entre les mains de Crater, étant donné qu'il a vécu isolé pendant longtemps, ce n'est pas étonnant qu'il utilise une arme de cette époque. Ça nous donne même une fouchette temporelle dans laquelle les nouveaux phasers sont entrés en service. C'est le genre de souci du détail qui me fait apprécier d'autant plus la série.

La fin de l'épisode est tragique et belle à la fois. Les personnages comprennent la créature, avec laquelle toute une espèce et une civilisation s'éteint. Malgré les nombreux morts dans leur rang, ils sont capable de voir qu'elle ne faisait que tenter de survivre, seule, envers et contre tout et tous.

Le vrai héro de cette histoire ça reste Robert Crater, qui vivait en reclus et tentait de préserver tout à la fois, la créature des dangers du monde extérieur, et le monde extérieur du danger de la créature. Une abnégation qui l'aura poussé à la folie, certes, mais qui reste admirable.

Dernière modification par DrAg0r (18-04-2017 11:44:54)


Bann_forum_klingon.png

Hors ligne

#15 14-12-2016 14:28:12

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TOS 01x05 The Man Trap (Ils étaient des millions)

Special 50 éme Anniversaire

The Man Trap restera à jamais le premier épisode diffusé de Star Trek..
Même sans ce titre honorifique , l'épisode passe sans problème le cap des 50 ans .

L'histoire est une sorte de relecture en plus sordide  de Planète Interdite ( classique des classique du space opéra)..
Il est d'ailleurs intéressant de noter que dans les premiers Star Trek produit par Gene Roddenberry , on a plus à faire avec des civilisations disparues ou sur le point de l'être , qui sont autant de reflet  des dangers qui guettent notre monde moderne.

Le monde de M113 peut être vu comme une civilisation qui aurait  périt suite à une catastrophe écologique, finissant par décimer ses habitants , les transforment en monstre vampire de sel, qui eux même ont finit par s'entre tuer.
On peut voir aussi le Vampire de sel comme une sorte de  maladie vénérienne mortelle. D'ailleurs Spock & Mc Coy en déduisent dans un premier temps à une contagion qui se propage dans le vaisseau. La créature attirant ses proies en attisant leur désirs sexuelles que se soit le crewman Darnell ou Uhura qui manque de peu d'en être la victime.
On peut y voir aussi une variation du mythe de la sirène attirant les Ulysses vers leur mort. D'ailleurs, n'entendons nous pas chanter Nancy Crater lors de sa première apparition.?

Le sous texte sexuel est bien présent, rendant  The Man Trap ( littéralement le piége à homme ) bien plus complexe et fascinant que la simple partie de cache cache avec le monstre..
Le sexe,  Eros et Thanatos encore un sujet imtemporel.

Il y a aussi une forme de fatalisme, quelque chose de sordide dans le destin du Docteur Crater et de sa créature de sel.
La créature , dernier de son espéce n'a rien de romantique comme pouvait l'être King Kong par exemple . Bien qu'il fut sans doute intelligente et sensible  dans un autre temps , il n'est rien de plus qu'un bête aujourd'hui, qui ne vit que pour se substanter.

Le dernier de son espéce  doit mourir par la main d'un homme qui a juré de ne faire nul mal , un guérisseur: Le Docteur McCoy .. Encore une conclusion pessimiste qui tranche net avec la naiéveté supposée de La Série Originale.


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#16 18-11-2017 02:45:26

Amiboshi
membre

Re : ST TOS 01x05 The Man Trap (Ils étaient des millions)

Pas mal du tout ! Déjà on approfondie les personnages secondaires, McCoy montre une facette romantique très sympa au delà de sa fonction. Très humain - par rapport a Kirk et Spoke - et touchant, sans en faire des tonnes. Je commence a bien l'apprécier. Sulu bien que très secondaire m'est également de plus en plus sympathique. Et que dire de Uhara ? Splendide, du caractère, elle crève l'écran love. Dommage qu'elle doive rester au second plan car l'actrice a une présence folle.

Sinon pour l'histoire, on est dans le dramatique quand même, pas mal de morts et le sort de la créature est très amère. D'ailleurs même visuellement je la trouve plus triste qu'effrayante dans son regard. Crater est parfait, le plus humain avec McCoy. Quelques réserves (rien de grave) tout de même sur le rythme et sur la réaction de Kirk qui n'essaye même pas de sauver la créature.

7/10 bon

Dernière modification par Amiboshi (18-11-2017 08:32:53)

Hors ligne

Pied de page des forums