#1 14-01-2012 06:00:00

yrad
admin

ST ENT 01x21 Detained (Détenus)

ST ENT 01x21 Detained (Détenus)

Crédits officiels :
- Histoire : Rick Berman, Brannon Braga
- Dialogues : Michael Sussman, Phyllis Strong
- Réalisation : David Livingston


Flash required

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 0 [0%])

    0%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 4 [30.77%])

    30.77%

  3. 8 (excellent)(voix 2 [15.38%])

    15.38%

  4. 7 (bon)(voix 4 [30.77%])

    30.77%

  5. 6 (correct)(voix 2 [15.38%])

    15.38%

  6. 5 (passable)(voix 0 [0%])

    0%

  7. 4 (insuffisant)(voix 1 [7.69%])

    7.69%

  8. 3 (médiocre)(voix 0 [0%])

    0%

  9. 2 (raté)(voix 1 [7.69%])

    7.69%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 13

Les invités ne peuvent voter


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#2 26-08-2012 11:58:36

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST ENT 01x21 Detained (Détenus)

Allez exceptionnel dans le cadre de la saison 1 d' Enterprise.
Sinon, excellent.

Detained voit Archer et Travis enfermés dans un camp d'internement Tandaran, remplit de Sulibans.. Trés vite , ils vont se rendent compte que les apparences sont trompeuses. Les Sulibans en question ne sont pas des membres de la Cabale , mais de simples civils enfermés contre leur gré à cause justement..Des apparences.

..Ou comment un peuple tombe dans le fascisme au nom de la sécurité & renoue ainsi avec les pires heures de notre histoire. Avec son sens de l'allégorie, Star Trek évoque le terrorisme post 9.11, tout autant qu'il nous ouvre à une page obscure de l' Histoire Américaine : les camps d'internement pour civils d'origine Japonaise lors de la deuxième guerre mondiale.

J'aime bien ce mélange,  prendre des évenements du présent ( nous étions en 2001, le terrorisme Islamique était à son apogée ) pour nous remémorer les dangers du passé. Les deux concordent parfaitement pour créer une excellente intrigue. Je ne suis pas d'accord avec Mike Sussman ( co-auteur de ce script ) quand il déclare que ce type d'épisode allégorique tombe vite en désuétude.
Non, bien au contraire, il est bon de nous rapeller ce que nous fumes, ce que nous sommes et ce que nous pourrions être.. C'est ce que fait la force imtemporelle de Star Trek.
Hier A Private Little War parlait du Vietnam  comme aujourd'hui,  il pourrait évoquer le bourbier de l' Afghanistan.. Tout conflits  finissent par se ressembler.. Parce que justement l'humanité n'apprend rien de son histoire.

Pour les Tanarans, tout les Sulibans sont des terroristes potentiels..Même des enfants. Ils les enferment, allant jusqu' à séparer des familles.Détained c'est aussi le drame poignant d'un père de famille : Sajen enfermé avec sa fille, séparé de sa femme, elle même détenue dans un autre camp.. Excellente performance de Dennis Christopher . En écoutant son récit , on comprend mieux la décision d' Archer d'intervenir et de les aider à organiser l'évasion , quitte à faire entorse à la règle qu'il s'était fixé dans Dear Doctor.. C'est le Star Trek que j'aime, celui qui ne tourne pas talon devant l'injustice , qui prend ses responsabilités , quitte à ne pas mesurer pleinement les conséquences..
" Quel droit aviez vous d'interférer ? " demandera Grat le directeur de camp
Archer de lui répondre avec rage : " il ne s'agit pas de mes droits , mais de leur droits."
On ne peut être que du côté d' Archer à ce moment là , mais impossible de nous enléver de la tête, ce que Grat nous a dit précédement, ces Sulibans peuvent être enroulé de force dans  la Cabale..

Ambigue à souhait , malgré une  conclusion est un peu trop abrupte, laissant quelque part une sensation d'inachevée.. Mais n'est ce pas voulu ainsi ?


Autre point fort de cet épisode, surtout pour le fan de Quantum Leap que je suis .. Revoir Scott Bakula & Dean Stockwell jouaient ensemble à nouveau. Mais cela se révéle être une vraie déception, tant le rôle de Grat paraît bien fade. Il passe son temps à interroger Archer sur des questions donc il a déjà la réponse ( véridique ! )..Ca tourne à vide quoi. Néanmoins, Dean Stockwell reste un immense professionnel.. On va dire qu'il fait là, un tour de chauffe pour son futur grand rôle : Brother Cavill dans BSG2003.


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#3 26-08-2012 12:43:28

mbuna
le dormeur doit se réveiller

Re : ST ENT 01x21 Detained (Détenus)

Un bon épisode pour ma part (7/10).

Il a tout pour être excellent, sauf 2 points assez dommageables :
- Le perso de Grat pas du tout à la hauteur. Il est dépeint comme dépassé par les évènements (pourquoi pas) mais surtout sans envergure, tournant dans le vide effectivement. Il ne porte pas une ligne, pas de direction, avec effectivement des questions pour Archer qui sortent de nul part.
- Une fin kaboum classique (normal) mais toujours sans autre portée que ça. Ce n'est pas vraiment grave pour le coup car la fin coule de source, mais bon. Le pitch aurait peut être mérité autre chose.

En revanche, cet épisode grandit fortement rétroactivement à la vision de 01x24 Desert Crossing (La traversée du désert).


Star Trek, je vais te quitter pour préserver notre amour. Phrase librement adaptée de l'épisode 3265 des feux de l'amour

Hors ligne

#4 26-08-2012 13:33:21

yrad
admin

Re : ST ENT 01x21 Detained (Détenus)

Buckaroo a écrit :

Je ne suis pas d'accord avec Mike Sussman ( co-auteur de ce script ) quand il déclare que ce type d'épisode allégorique tombe vite en désuétude.
Non, bien au contraire, il est bon de nous rapeller ce que nous fumes, ce que nous sommes et ce que nous pourrions être.. C'est ce que fait la force imtemporelle de Star Trek.
Hier A Private Little War parlait du Vietnam  comme aujourd'hui,  il pourrait évoquer le bourbier de l' Afghanistan.. Tout conflits  finissent par se ressembler.. Parce que justement l'humanité n'apprend rien de son histoire.

Au contraire, Mike Sussman a entièrement raison sur le principe. Car la transposition est ce qui confère le plus des dates limites de consommation à la SF. Et c'est la raison pour laquelle BSG 2003 vieillira davantage avec le temps que ST ENT...
Une SF solide doit toujours confiner à l'intemporel. Les transpositions y ont leur place certes, mais à condition d'offrir une "valeur ajoutée SF" aux composantes universelles, et non aux circonstances contextuelles datées. Oui, bien des conflits se ressemblent à divers niveaux, encore faut-il que ce soit bien ça que révèle ladite transposition.

A ce titre, ST TOS 02x16 A Private Little War et ST ENT 01x21 Detained sont toutes deux des transpositions SF absolument référentielles, car profondément systémiques : rééquilibrer les forces dans le cadre des guerres par procuration (et ainsi provoquer une accélération perverse de l'évolution) ; emprisonner préventivement des fraction de la population (sans pour autant porter atteinte à leur dignité) parce que jugées potentiellement à risque en temps de guerre… voilà des mécanismes appelées à se reproduire sans fin dans l'histoire du monde.
La qualité de ces transpositions tient également au fait qu'elles se gardent bien de porter un jugement ou délivrer une morale. Kirk comme Archer ont été conduits à faire des choix. Ces choix ne sont peut-être pas les meilleurs, d'autant plus qu'ils violent frontalement la Prime Directive. Mais ils possèdent malgré tout leur légitimité : dans A Private Little War, la PD était déjà violée (autant alors limiter les dégâts) ; dans Detained, la PD n'existait pas encore, et Archer s'est laissé emporter par son humanisme terrien (il fallait bien que ça arrive au moins une fois).
Pour ma part, j'aurai agi de la même façon que Kirk, mais en revanche pas de la même manière qu'Archer ! Voilà pourquoi ces dilemmes méritaient d'être mis en scène. Et les épisodes ont eu l'intelligence de ne pas asséner de solution en kit.

Buckaroo a écrit :

" Quel droit aviez vous d'interférer ? " demandera Grat le directeur de camp
Archer de lui répondre avec rage : " il ne s'agit pas de mes droits , mais de leur droits."
On ne peut être que du côté d' Archer à ce moment là , mais impossible de nous enléver de la tête, ce que Grat nous a dit précédement, ces Sulibans peuvent être enroulé de force dans  la Cabale..

Pour le coup, moi je ne me sens pas du côté d'Archer ! Parce que je ne sais pas à quels "droits" il se réfère finalement. Archer semble oublier qu'il est sur Tandaran, et non sur Terre.
L'univers entier n'est pas soumis à la Déclaration des droits de l'homme. D'autant plus que la future Prime Directive en sera la plus complète antithèse. Sans quoi, Starfleet serait une force de police intergalactique (un peu à la façon des Peacekeepers originels de Farscape) imposant de gré ou de force à tous les peuples de la galaxie le bréviaire de l'humanisme terrien. Or justement, ST a eu le courage de développer une utopie faisant exactement l'inverse de tout ça (même si parfois ses représentants succombent à leur bon cœur...).

Buckaroo a écrit :

Ambigue à souhait , malgré une  conclusion est un peu trop abrupte, laissant quelque part une sensation d'inachevée.. Mais n'est ce pas voulu ainsi ?

Bien sûr que c'est voulu. Et c'est même ce qui fait toute la force de l'épisode ! Archer se retrouve vraiment face à ses actes, c'est à dire dans l'impossibilité d'en connaître les conséquences (comme IRL quoi !), donc pétri de doute. Lui-même s'interroge implicitement : "J'ai suivi mes impulsions et mes illusions, mais finalement n'ai-je pas eu tort ? L'avenir le dira." wtf

Buckaroo a écrit :

Autre point fort de cet épisode, surtout pour le fan de Quantum Leap que je suis .. Revoir Scott Bakula & Dean Stockwell jouaient ensemble à nouveau. Mais cela se révéle être une vraie déception, tant le rôle de Grat paraît bien fade. Il passe son temps à interroger Archer sur des questions donc il a déjà la réponse ( véridique ! )..Ca tourne à vide quoi.

Je n'ai pas du tout ressenti les choses ainsi.
Le colonel Grat est un faux "méchant", prisonnier de sa hiérarchie et de son propre engloutissement, qui multiplie (parfois malgré lui) des erreurs stratégiques. On sent bien au début de l'épisode que Grat est à un cheveu de pouvoir s'entendre avec Archer, car l'un et l'autre sont d'une certaine façon dans le même camp. Mais par son attitude, il se sera sottement fait d'Archer un ennemi ! Ce qui génère un terrible sentiment de frustration (dans le bon sens, celui de l'audace) chez le spectateur… renvoyant directement à la superbe réplique du Commander romulien de ST TOS 01x08 Balance Of Terror : « You and I are of a kind. In a different reality, I could have called you friend. »
L'autre réalité (ou vie), c'est justement celle de Quantum Leap. Pour moi, le clin d'œil est magnifique.

9/10


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#5 26-08-2012 13:39:39

yrad
admin

Re : ST ENT 01x21 Detained (Détenus)

mbuna a écrit :

En revanche, cet épisode grandit fortement rétroactivement à la vision de 01x24 Desert Crossing (La traversée du désert).

Tout à fait. wink

Mais par extension, et à l'image de cet exemple, tel est exactement l'effet que produit ST ENT sur les autres séries de la franchise : elle les grandit ! En ajoutant une puissante dimension diachronique aux allégories stand alone.

C'est la raison pour laquelle lors de ma dernière plongée dans la franchise, j'avais adopté non pas un ordre de visionnage chronologique, mais thématique, et mieux encore, causal inter-séries ST ! Une expérience assez fascinante qui contribue à révéler l'unité intime du Trekverse. smile


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#6 26-08-2012 21:40:55

mbuna
le dormeur doit se réveiller

Re : ST ENT 01x21 Detained (Détenus)

Très intéressant ces ordres de visionnage alternatifs. smile
Tu aurais quelques exemples ?


Star Trek, je vais te quitter pour préserver notre amour. Phrase librement adaptée de l'épisode 3265 des feux de l'amour

Hors ligne

#7 26-08-2012 22:00:50

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : ST ENT 01x21 Detained (Détenus)

Ordre de visionnage thématique de ENT:

Les épisodes trekkiens (4 au plus), puis les épisodes où Archer est capturé (une bonne quinzaine), puis ceux où T'Pol est en rut (une trentaine), puis les épisodes recyclés (une bonne quarantaine), et tu termines par tous les autres.

Dernière modification par dvmy (26-08-2012 22:01:18)

Hors ligne

#8 26-08-2012 22:50:20

yrad
admin

Re : ST ENT 01x21 Detained (Détenus)

Dans ST ENT :
- les épisodes trekkiens : environ 90
- les épisodes où Archer est capturé : environ 10 (selon la façon dont on compte)
- les épisodes ou T'Pol est en rut : 1 (2 en poussant)
- les épisodes recyclés (mais la plupart avec valeur ajoutée) : environ 20


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#9 27-08-2012 07:41:48

mbuna
le dormeur doit se réveiller

Re : ST ENT 01x21 Detained (Détenus)

yrad a écrit :
Buckaroo a écrit :

" Quel droit aviez vous d'interférer ? " demandera Grat le directeur de camp
Archer de lui répondre avec rage : " il ne s'agit pas de mes droits , mais de leur droits."
On ne peut être que du côté d' Archer à ce moment là , mais impossible de nous enléver de la tête, ce que Grat nous a dit précédement, ces Sulibans peuvent être enroulé de force dans  la Cabale..

Pour le coup, moi je ne me sens pas du côté d'Archer ! Parce que je ne sais pas à quels "droits" il se réfère finalement. Archer semble oublier qu'il est sur Tandaran, et non sur Terre.
L'univers entier n'est pas soumis à la Déclaration des droits de l'homme. D'autant plus que la future Prime Directive en sera la plus complète antithèse. Sans quoi, Starfleet serait une force de police intergalactique (un peu à la façon des Peacekeepers originels de Farscape) imposant de gré ou de force à tous les peuples de la galaxie le bréviaire de l'humanisme terrien. Or justement, ST a eu le courage de développer une utopie faisant exactement l'inverse de tout ça (même si parfois ses représentants succombent à leur bon cœur...).

Humainement, sentimentalement, je me sens aussi du côté d'Archer, et tout est fait pour cela dans l'épisode, sinon à quoi servirait de nous attendrir sur le père et son fils ?

Mais finalement je ne m'y sens pas, et pour une raison invoquée par Yrad : le défaut d'intégration de 01x13 Dear Doctor. Les 2 épisodes n'ont pas été produits dans le bon sens, ce qui au choix :
1- réduit la portée de Dear Doctor
2- nous montre un Archer incontinent, incapable d'apprendre de ses erreurs ou évolutions passées

Le choix 1 est assez ironique, dans le sens où Detained prend une belle dimension rétroactivement grâce à Desert crossing, mais au prix du rabaissement de Dear Doctor.
Alors comme Dear Doctor est un Chef d’œuvre, je tends vers la solution 2

Pour gratter un peu cette 2ème solution, finalement ce n'est pas tant qu'il prenne une bonne ou une mauvaise décision qui est tellement dommageable en soi, mais c'est surtout qu'il ne se pose pas de question au delà de sa pulsion humaniste. Qu'il la prenne, soit, mais il aurait été surement très bon de faire un petit rappel à Dear Doctor et sa conclusion. Par exemple sur sa fameuse phrase controversée où il parle de directive future, et faire le choix inverse en connaissance de cause, selon ce nouveau contexte. On aurait donc pu nous, télespectateurs, mettre en perspective ces 2 choix contradictoires afin d'aller au bout du scenario de Detained en s'interrogeant plus globalement.
Pour moi ça aurait été pas loin de la note maximale.

Comme je l'ai dit dans mon 1er post sur cet épisode, la fin m'ennuie un peu, même si objectivement il n'y a pas grand chose à lui reprocher, elle coule de source. Elle manque juste de ce petit truc supplémentaire, la dimension intellectualisée et/ou morale en + de l'action (très bien menée au demeurant).


Star Trek, je vais te quitter pour préserver notre amour. Phrase librement adaptée de l'épisode 3265 des feux de l'amour

Hors ligne

#10 27-08-2012 13:17:34

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST ENT 01x21 Detained (Détenus)

Dvmy,  Enterprise n'a rien d'original.. On sent très bien le système Berman éssoufflé ,hors de son temps, presque dépassé.. Il revient systématiquement aux bases , aux " valeurs sûres" de son concept..
Malgré tout, il donne tout ce qui lui reste jusqu'à la fin. Ils ne font que du Star Trek au bout du compte, plus que ne  le fait celui de JJ Abrams.  Enterprise se trouve agréablement ludique dans le jeu des vases communicantes :

mbuna a écrit :

Humainement, sentimentalement, je me sens aussi du côté d'Archer, et tout est fait pour cela dans l'épisode, sinon à quoi servirait de nous attendrir sur le père et son fils ?

Mais finalement je ne m'y sens pas, et pour une raison invoquée par Yrad : le défaut d'intégration de 01x13 Dear Doctor. Les 2 épisodes n'ont pas été produits dans le bon sens, ce qui au choix :
1- réduit la portée de Dear Doctor
2- nous montre un Archer incontinent, incapable d'apprendre de ses erreurs ou évolutions passées

Je trouve que justement sur ce coup : Dear Doctor & Detained fonctionnent  parfaitement  comme préquelle de TOS.
La Prime Directive apparaît pour la première fois dans The Return Of The Archons.TOS.1 &  Kirk viole ce principe presque immédiatement, parce qu'il est face à une injustice, des gens prisonniers d'un système ( Landru ) , et il agit pour les délivrer sans réfléchir .

Avec Enteprise, il faut perdre nos vilaines habitudes de pacificateur responsable prises avec TNG, pour renouer avec la politique de cow boy, si chère à TOS.

le choix 1 est assez ironique, dans le sens où Detained prend une belle dimension rétroactivement grâce à Desert crossing, mais au prix du rabaissement de Dear Doctor.

.. Non bien au contraire, c'est dans la suite logique.. Archer enfreint cette règle de non ingérence pour un idéal de justice ,  un élan humaniste  ..Cela a pour  effet boule de neige de lui tailler une certaine réputation de justicier. Hors cette notion de " justicier de l'espace " est inscrite dans l' ADN de Star Trek .. Qui appelle t'on lorsqu'on a un problème à régler que l'on soit de la fédération ou non ?
Starfleet.

Dans le magnifique Penpals.TNG.2 , Picard enfreignait la prime directive dans un élan de compassion, ici dans Détained , c'est un élan de justice.
On ne peut avoir les mêmes résultats en termes de conséquences.
Picard non plus ne peut pleinement mesurer les conséquences de ses actes. D'ailleurs, à bien y regarder . Penpals et Dear Doctor se complétent vachement.
Dans Penpals , il fait le contraire d'Archer.  Picard agit sur le processus naturel d'une planète, il prend la décision de sauver des milliards d'habitant.

Je pense qu'il est dommage de n'avoir pas poussé plus loin, les conséquences de Détained vers un épisode plus noir.
Par exemple , retrouver l' enfant de Sajen enroulé dans la cabale & évoqué le sujet sulfureux des enfants soldats...

D'un autre côté,  pensons aussi qu' Enterprise livre tout de même un épisode ( et quel épisode ! ) au sujet des actes humanistes aux  conséquences graves derrière :
Congénitor.ENT.2

En terme d'épisodes "Prime Directive" , je pense que le menu Enterprise est plutôt copieux.. non ?


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#11 27-08-2012 13:40:17

mbuna
le dormeur doit se réveiller

Re : ST ENT 01x21 Detained (Détenus)

Pas d'accord pour PenPals.TNG.2.
L'équipage a contorsionné la règle mais a trouvé astucieusement un moyen d'agir sans l'enfreindre.
Au delà de ça, dans PenPals l'intérêt n'est pas réellement le fait qu'ils l'enfreignent ou non, mais leurs motivations. C'est là que l'épisode gagne vraiment tous ses galons.

C'est vrai que tous ces épisodes se complètent parfaitement. Et cela donne d'autant plus d'intérêt à les regarder de manière thématique.
Bon Yrad, tu nous donnes des exemples ?


Star Trek, je vais te quitter pour préserver notre amour. Phrase librement adaptée de l'épisode 3265 des feux de l'amour

Hors ligne

#12 27-08-2012 14:50:14

yrad
admin

Re : ST ENT 01x21 Detained (Détenus)

Buckaroo a écrit :

Dvmy,  Enterprise n'a rien d'original.. On sent très bien le système Berman éssoufflé ,hors de son temps, presque dépassé.. Il revient systématiquement aux bases , aux " valeurs sûres" de son concept..
Malgré tout, il donne tout ce qui lui reste jusqu'à la fin. Ils ne font que du Star Trek au bout du compte, plus que ne  le fait celui de JJ Abrams.

Voilà une bien curieuse assertion ! eek
Parce que cela revient à dire que faire du Star Trek, du pur Star Trek dans les années 2000, c'est être par définition essoufflé, hors de son temps, et dépassé. furax
Alors c'est quoi ST ? Un truc tellement ringard et archaïque que lorsque Berman continue à en faire jusqu'au bout, il devient ringard lui-même ? rolleyes
Je pourrais comprendre ce genre de sophisme venant d'un béni-oui-oui de la mode, mais pas d'un vrai trekker, fétichisant TOS qui plus est.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#13 27-08-2012 16:09:14

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : ST ENT 01x21 Detained (Détenus)

C'est Berman qui était dépassé à la fin de Voyager, pas ST ni même son concept. Aucune prise de risque, des sujets vus et revus. Quand on a le discours suivant:
"on a constaté que les fans (fans ricains, bien entendu) adorent les voyages dans le temps, et st2. Voyage dans le temps on avait déjà fait avec st8 donc on a voulu refaire st2" bien c'est qu'on a plus aucune idée, qu'au bout de 17 ans on est lassé et qu'on a plus la flamme. Sans l'arrivée de Coto ENT aurait été bien pauvre...

De toute façon Yrad tu sembles te complaire à faire semblant de ne pas comprendre que beaucoup de monde pensait à l'époque que Berman devait passer la main. Si on en est aujourd'hui à ST2009 c'est à cause de lui. Coto/Braga dès le début du show et ça aurait été au top, avec au moins 6 saisons et des idées neuves.

Dernière modification par dvmy (27-08-2012 16:16:44)

Hors ligne

#14 27-08-2012 16:16:25

yrad
admin

Re : ST ENT 01x21 Detained (Détenus)

dvmy a écrit :

C'est Berman qui était dépassé à la fin de Voyager, pas ST ni même son concept. Aucune prise de risque, des sujets vus et revus. Quand on a le discours suivant:
"on a constaté que les fans (fans ricains, bien entendu) adorent les voyages dans le temps, et st2. Voyage dans le temps on avait déjà fait avec st8 donc on a voulu refaire st2" bien c'est qu'on a plus aucune idée, qu'au bout de 17 ans on est lassé et qu'on a plus la flamme. Sans l'arrivée de Coto ENT aurait été bien pauvre...

Sauf que le voyage dans le temps, c'est bien le thème le plus intéressant et le plus riche de la SF. Il n'y a jamais trop de voyages dans le temps ! p

Quant aux trekkers, ils ont justement sans cesse reproché à Berman et à Braga de n'avoir guère communiqué avec eux ni tenu compte de leur attentes.
C'est à dire tout le contraire de Ronald D. Moore qui a perpétuellement indexé son écriture de ST DS9 sur ses nombreux chats avec les trekkers, ainsi que de Manny Coto qui a commencé à en faire de même durant la saison 4 de ST ENT. Et c'est sans parler d'Orci et Kurtzman... rolleyes

Je préfère largement des auteurs qui essayent de rester fidèles à un univers préétabli et à leur propre vision (les deux premières saisons de ST ENT)... que ceux qui cherchent démagogiquement à flatter la geekitude du public (dernières saisons de ST DS9, le reboot de 2009...).

dvmy a écrit :

De toute façon Yrad tu sembles te complaire à faire semblant de ne pas comprendre que beaucoup de monde pensait à l'époque que Berman devait passer la main. Si on en est aujourd'hui à ST2009 c'est à cause de lui. Coto/Braga dès le début du show et ça aurait été au top, avec au moins 6 saisons et des idées neuves.

J'ai parfaitement conscience que bien des trekkers pensent que Berman aurait dû passer la main après ST VOY ou même avant.
Mais il se trouve juste que je pense exactement le contraire ! Et cela pour la simple et bonne raison que Berman est justement le seul à avoir préservé la vision de Gene Roddenberry et "l'esprit Star Trek" envers et contre la volonté grandissante de la Paramount de transformer cet univers en un ersatz de DC ou de Marvel.
Si Berman s'était cassé à l'aube du nouveau millénaire, jamais Manny Coto n'aurait rejoint la franchise après l'échec commercial d'Odyssey 5 (c'est tout de même Berman qui l'a choisi !), et on aurait eu du JJ Abrams (ou équivalent) dix ans avant !

Bon sang, Rick Berman ce n'est pas un gars que la Paramount a imposé, c'est le gars que Gene Roddenberry s'est choisi pour lui succéder, au détriment même de ses vieux compagnons de route. Alors que tous ceux qui sont arrivés après (Moore, Behr, Braga, Coto, Sussman... et ne parlons pas de la bande à Abrams) n'avaient aucun lien personnel et historique avec Gene. Alors quitte à passer pour un réac légitimiste, rien que pour ça, Berman était indéboulonnable pour moi.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#15 28-08-2012 10:57:46

yrad
admin

Re : ST ENT 01x21 Detained (Détenus)

mbuna a écrit :

Humainement, sentimentalement, je me sens aussi du côté d'Archer, et tout est fait pour cela dans l'épisode, sinon à quoi servirait de nous attendrir sur le père et son fils ?

Ce genre de truc ne fonctionne pas sur moi. Car comme l'a écrit Bound, je ne suis qu'une machine. big_smile

mbuna a écrit :

Mais finalement je ne m'y sens pas, et pour une raison invoquée par Yrad : le défaut d'intégration de 01x13 Dear Doctor. Les 2 épisodes n'ont pas été produits dans le bon sens, ce qui au choix :
1- réduit la portée de Dear Doctor
2- nous montre un Archer incontinent, incapable d'apprendre de ses erreurs ou évolutions passées

Le choix 1 est assez ironique, dans le sens où Detained prend une belle dimension rétroactivement grâce à Desert crossing, mais au prix du rabaissement de Dear Doctor.
Alors comme Dear Doctor est un Chef d’œuvre, je tends vers la solution 2

Pour gratter un peu cette 2ème solution, finalement ce n'est pas tant qu'il prenne une bonne ou une mauvaise décision qui est tellement dommageable en soi, mais c'est surtout qu'il ne se pose pas de question au delà de sa pulsion humaniste. Qu'il la prenne, soit, mais il aurait été surement très bon de faire un petit rappel à Dear Doctor et sa conclusion. Par exemple sur sa fameuse phrase controversée où il parle de directive future, et faire le choix inverse en connaissance de cause, selon ce nouveau contexte. On aurait donc pu nous, télespectateurs, mettre en perspective ces 2 choix contradictoires afin d'aller au bout du scenario de Detained en s'interrogeant plus globalement.
Pour moi ça aurait été pas loin de la note maximale.

Comme je l'ai dit dans mon 1er post sur cet épisode, la fin m'ennuie un peu, même si objectivement il n'y a pas grand chose à lui reprocher, elle coule de source. Elle manque juste de ce petit truc supplémentaire, la dimension intellectualisée et/ou morale en + de l'action (très bien menée au demeurant).

Ton analyse n'est pas dénuée de pertinence, Mbuna. Et elle entérine le caractère prématuré de ST ENT 01x13 Dear Doctor...

Cela dit, il est également possible de voir les choses autrement. Car l'apparente précipitation internaliste peut finalement induire une vraie justesse psychologique...
La psyché humaine n'étant pas celle d'un androïde, il est rare qu'une nouvelle expérience, que l'accès ponctuel à une nouvelle forme de pensée ou d'entendement, métamorphose du jour au lendemain le sujet. On ne se débarrasse pas aussi facilement de millénaires de conditionnements moraux (et de réflexes émotionnels), la gouvernance par la seule logique étant l'apprentissage de toute une vie.
A l'exemple de Dana Scully dans l'excellente The X Files : elle a beau être témoin dès la première saison de tas d'événements défiant la raison et/ou invalidant les vérités officielles, l'emprise de sa foi en la science du XXème siècle et de ses convictions catholiques ne lui permettront pas de changer intérieurement avant les dernières saisons de la série. Bien des critiques avaient d'ailleurs reproché à Scully d'être incroyablement longue à la détente et de perpétuellement "rechuter" dans ses propres ornières… mais finalement, il s'agissait d'une authentique marque de réalisme psychologique.
Au fond, il en est de même pour Archer dans ST ENT. Si ce n'est qu'il aura tout de même évolué plus vite que Scully (quatre ans seulement au lieu de neuf).

Il faut ajouter à cela que la prise de conscience d'Archer dans ST ENT 01x13 Dear Doctor se fit dans la douleur, mais aussi et surtout dans la contrainte... car elle n'aurait jamais eu lieu sans la guidance très très appuyée de Phlox et de T'Pol. D'une certaine façon, la décision d'Archer dans ST ENT 01x13 Dear Doctor était moins la sienne que celle de ses "conseillers" extra-terrestres...
ST ENT 01x21 Detained remet donc naturellement les choses à leur place : il ne suffit pas d'un seul épisode pour qu'Archer devienne Picard, et le chemin à parcourir est encore long. Surtout lorsqu'on sait qu'entre Archer et Picard, il y a... Kirk ! big_smile


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#16 07-09-2012 09:41:48

dl500
TOS Forever

Re : ST ENT 01x21 Detained (Détenus)

Un bon 7. Retour à la ligne directrice d'ENT et plus largement de ST.
Un clin d'oeil à Code Quantum avec ses 2 protagonistes.
Archer prend ses responsabilités et l'on sent que la Prime directive n'est pas loin. Je pense que les questions et les événements laissés en suspens à la fin de l'épisode trouveront réponse dans la suite du visionnage.
Cette série est quand même très proche de TOS, plus en fait que ne l'était TNG.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#17 20-09-2013 07:12:33

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : ST ENT 01x21 Detained (Détenus)

Archer est capturé comme à (presque) chaque épisode et il en prend (encore) plein la poire, et au-delà de la rencontre Scott Bakula & Dean Stockwell cet épisode n'existe pas vraiment. On a déjà vu ce type de scénario dans TNG, dans DS9, dans VOY, dans Stargate.

4/10

Hors ligne

#18 20-09-2013 09:05:50

tamata
Le cancre de la classe

Re : ST ENT 01x21 Detained (Détenus)

Très sympa en effet le clin d'oeil à code quantum avec la présence de Dean Stockwel. On sent l'osmose entre lui et Scott Bakula.
Au delà d'une nouvelle problématique de directive première, il y a le choix personnel d'un individu. Qu'il ait tord ou raison, Archer sais prendre ses responsabilités.

C'est beaucoup plus intéressant qu'un bureaucrate qui se serait contenter de réciter ses articles de Loi.

Mais surtout, l'épisode nous présente les sullibans sous une autre perspective.

Dernière modification par tamata (20-09-2013 09:09:36)


Tamata signifie : "celui qui ne renonce jamais" en polynésien.

Hors ligne

#19 19-09-2017 15:11:02

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST ENT 01x21 Detained (Détenus)

6/10

Un épisode qui prend un intérêt lorsque Archer explique rout simplemen les camps d'internements japonais aux USA.
Hormis ça il est intéressant de voir que la Cabale sulibane est just une faction et non un gouvernement de l'espèce. D'ailleurs avec le terme de "cabale" on peut aussi penser au conflit israelo-palestinien.
Ce qui aurait dû être poussé c'est la conviction du chef de prison qui est vraiment sûr de sa bonne action à emprisonner les Sulibans.

Sympa de retrouver Bakula et Stockwell ensemble. De plus Stockwell a à la main sa petite télécommande. Et la VF est la même qu'à l'époque.


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

Pied de page des forums