#1 14-01-2012 06:00:00

yrad
admin

ST VOY 05x24 Relativity (L'USS Relativity)

ST VOY 05x24 Relativity (L'USS Relativity)

Crédits officiels :
- Histoire : Nick Sagan
- Dialogues : Bryan Fuller, Nick Sagan, Michael Taylor
- Réalisation : Allan Eastman


Flash required


Flash required

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 4 [57.14%])

    57.14%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 0 [0%])

    0%

  3. 8 (excellent)(voix 0 [0%])

    0%

  4. 7 (bon)(voix 1 [14.29%])

    14.29%

  5. 6 (correct)(voix 1 [14.29%])

    14.29%

  6. 5 (passable)(voix 1 [14.29%])

    14.29%

  7. 4 (insuffisant)(voix 0 [0%])

    0%

  8. 3 (médiocre)(voix 0 [0%])

    0%

  9. 2 (raté)(voix 0 [0%])

    0%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 7

Les invités ne peuvent voter


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#2 30-06-2012 13:31:20

Buckaroo
50 ans et toujours aussi irritant

Re : ST VOY 05x24 Relativity (L'USS Relativity)

Bon à défaut d'être excellent.
ATTENTION SPOLIERS
Parce que je ne sais toujours pas si ils sont volontairement parodique ou pas sur ce coup là. (*)
Qu'on  le veut ou non, Relativity est drôle & fun .. Un humour non senstique , avec un soupçon de noirceur.
mon genre d'humour quoi.

Explications:
A mon sens, Brannon Braga et Joe Menosky ont amené la typo  "épisode temporel" jusqu'à son point de rupture avec le formidable  Year Of Hell.VOY.4, que se soit en terme thématique, dramatique & mythologique . Il est donc tout à fait logique derrière ça de se livrer au pastiche du genre.

Relativity y réussit plutôt bien en passant en revue toute les lois du genre,  en les plantant face à leur absurdités & leur circonvulsions ubuesque.
Pour être clair : Le voyage dans le temps rend ouf.. et en premier en lieu, les gars censaient le protéger:
La brigade temporelle, de dangereux irresponsables qui se croient justement  responsable, mais qui ont  un dédain prodigieux  pour la vie humaine, doublé de pleutre hypocrites : ils tuent , je ne sais combien de Seven, pour faire leur foutu job sans se salir les mains .. Dire que ces dingues sont censés être le futur de ST , ça fait peur! Un asile de fou de plus dans l'univers ST ( cf. l'univers miroir ) .. L'histoire est  donc d"un non sens absolu sans queue, ni tête.. On croit en saisir un sens qaund un contre sens en vient à torpiller la raison.. mais c'est résolument drôle.. Comme cette poursuite "cartoonesque" entre Braxton & Seven à travers le temps.. Je me délecte d'avance comment mon ami Yrad va me trouver du sens  avec le sérieux imperturbable que je lui connais  . lol

Heureux de retrouver aussi & oui ! Ce dingo de Captain Braxton ( ici Bruce Mc Gill) .. victime, une fois de plus de l'absurdité du voyage temporel comme dans Future's End.VOY.3, le dindon de la farce encore une fois, empêtrer dans le "paradoxe janeway" ( ces gars ont des paradoxe pour tout!) .. Il finit l'épisode par être condamné par un crime qu'il n'a commis, parce qu'il n'a pas commis de crime qu'il voulait commettre, parce qu'il a été condamné par un crime qu'il n'a pas commis , mais qu'il commettra parce que..
"Don't Start" comme en conclut Janeway . lol
& ça sera le mot de la fin  messieurs , dames !

Bonus de taille pour les fans de The Shield, retrouver le "dutchman" , le talentueux Jay Karnes dans un ST , ça n'a pas de prix..surtout qu'il est génial dans le rôle d'un dingue qui ignore complétement qu'il l'est.

(*) Il semblerait selon les dires de Nick Sagan le co-scénariste et Brannon Braga que cet épisode soit volontairement parodique.. Donc cette espèce d'indécision, je le met sur le compte du réalisateur qui a peut être pris le script un peu trop au sérieux.


TrekCoreSig_KirkTOS.jpg

Hors ligne

#3 02-05-2015 14:39:55

dl500
TOS Forever

Re : ST VOY 05x24 Relativity (L'USS Relativity)

10.
Où quand ST se moque de ST.

Des guests en caméo qui reprennent leur rôle 5 ans après, des paradoxes de paradoxes, de l'humour, du fun.
Une suite d'un épisode temporel lui aussi.
N'en jetez plus, car VOY se moque de lui-même.
Un plaisir coupable mais que c'est bon!

Absolument indispensable.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#4 18-04-2017 15:44:06

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST VOY 05x24 Relativity (L'USS Relativity)

10/10

Ah putain quel pied. De la pure SF. Du pur star trek.

Tous les acteurs sont excellents. Le. Scenario et ses paradoxes arrivent à se suivre.
Le truc de ouf, la boucle à la fin, le paradoxe est toujours là. Le Voyager n'explose plus. Donc le Relativity n'envoie personne dans le passé. Donc Braxton n'est pas arrêté donc il pose la bombe et le Voyager explose.

Oh putain j'ai presque compris l'embrouille, presque ! Mais cool pas besoin de revenir dans le passé pour revoir l'épisode.

Et puis l'explication sur la boucle des Borgs sur le premier contact de ST FC c'est excellent je n'avais jamais vu ça.

Dernière modification par IMZADI (18-04-2017 15:49:30)


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#5 19-04-2017 13:08:18

Buckaroo
50 ans et toujours aussi irritant

Re : ST VOY 05x24 Relativity (L'USS Relativity)

IMZADI a écrit :

10/10

Ah putain quel pied. De la pure SF. Du pur star trek.

Mmmh , du pur Star Trek .. Kirk , Archer ou Picard auraient critiquer le dédain assez prodigieux de la brigade temporelle pour la vie humaine.. Cette brigade est censé être le futur de Star Trek tout de même..
C'est dans ces moments que je me dis que Voyager est loin de retrouver l'esprit de la Série Originale. Malgré les délires assumés, TOS savait garder son regard critique et acerbe.

Sinon ça reste un excellent épisode.


TrekCoreSig_KirkTOS.jpg

Hors ligne

#6 19-04-2017 15:00:50

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST VOY 05x24 Relativity (L'USS Relativity)

Je sais pas. Qu peut-être devenue l'humanité, Starfleet, la Fédération au 29ème siècle.

Le voyage temporel est-il un pouvoir qui rend accroc ? Au lieu de sortir us fort d'un échec, on part l'effacer. Je connais mal ENT, mais je me souviens que Daniels vient de 100 après Braxton et Ducane.. Et il semble respectueux comme notre Starfleet. Peut-on imaginer un crise de conscience entre le 29 et 30ème siècle ? Est-ce les balbutiements des vaisseaux temporels ? On en sait rien. Et puis pourquoi des vaisseaux temporels puisque Seven est déplacée également dans l'espace ? Pourquoi cette technologie n'est-elle pas enfouie 2km sous-terte d'un QG.
Serions-nois dans une période "sombre", de dérives de cette technologie ?
Kirk, Picard ok, mais Janeway peut avoir des faiblesses dans certaines situations. Son acceptation d'être volontaire désigné relève ici plus d'une décision pour empêcher Seven de mourir que de réellement aider Braxton et Ducane.
Donc c'est un peu compliqué en fait. Je te rejoins à 50%. Je t'aurais rejoint à 100% si Janeway avait répondu à Ducane à la fin "je m'efforcerai de rendre le Voyager plus discret si vous revoyee votre politique de soldat temporel: jamais si le soldat doit mourir et jouer de sa vie à travers un effet entropie"
Je pense que seul Picard aurait été à la hauteur: sauver des vies, jouer des paradoxes et remettre en question ce Starfleet. Ç'aurait donné un mix de FC et de Insurrection.
Kirk lui aurait juste sauver des vies sans questionnement. Archer je sais pas.


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#7 01-06-2017 10:26:30

Haeresis
membre

Re : ST VOY 05x24 Relativity (L'USS Relativity)

10/10

La brigade temporelle, qu'est ce que j'adore ça, le mieux que ST pouvait proposer à mon sens. Et cet épisode est certainement mon préféré de ST VOY.

Le Voyager est détruit, et Seven of Nine est sauvée juste à temps par l'équipage du Relativity afin d'enquêter, trouver le responsable et empêcher la perte du Voyager. Avec une belle surprise à la fin, le poseur de bombe n'est autre que le capitaine du Relativity, qui en veut à Janeway et a fini par péter les plombs. Qu'est ce que c'est magnifique le voyage temporel. Rien n'est simple, et même lorsqu'on pense en avoir fini, il se peut qu'en fait non.

IMZADI a écrit :

Le voyage temporel est-il un pouvoir qui rend accroc ? Au lieu de sortir us fort d'un échec, on part l'effacer. Je connais mal ENT, mais je me souviens que Daniels vient de 100 après Braxton et Ducane.. Et il semble respectueux comme notre Starfleet. Peut-on imaginer un crise de conscience entre le 29 et 30ème siècle ?

Dans ENT, on parle d'une guerre froide temporelle qui s'étend sur toute la timeline, et également en saison 3 d'une lutte contre un peuple qui s'avère être manipulé par un autre (les Spheres builders), provenant du futur, pour détruire l'humanité car celle-ci et ses alliés les ont exterminés. Du coup, pour prévenir ce funeste destin, ils tentent d'empêcher la naissance de la Fédération.
Vu que le voyage temporel est possible, comme tout outil, beaucoup de personnes chercheront en premier son utilité en tant qu'arme. Et le voyage dans le temps est certainement la plus redoutable.
De fait, la Fédération et le Starfleet du futur agissent, non pas comme force qui redéfinit la timeline selon ses besoins, mais comme force de prévention contre les tentatives de modification de cette dernière.

Car si la Fédération s'est toujours montrée dans la mesure du possible, pacifique, beaucoup d'espèces sont beaucoup moins scrupuleuses à ce niveau, et n'hésitent pas à utiliser ce qui leur tombe sous la main pour leur profit personnel. Et le fait de pouvoir réécrire l'histoire à son avantage, c'est une occasion que très peu laisseraient passer, vu les perspectives offertes.

Donc il ne s'agit pas, comme Buckaroo le dit ici, d'un mépris pour la vie humaine. Déjà parce que ST n'est pas un univers parfait qu'on modèle à sa guise (bonjour les enfantillages et les simplismes, en plus de l'irrespect), la brigade temporelle remet la timeline sur les rails, mais ne peut pas faire grand chose sur les entorses mineures. Qui peut dire que la tentative de tout corriger à la milliseconde près, est une entreprise qui ne risque pas d'engendrer une situation encore pire au final ?


IMZADI a écrit :

Est-ce les balbutiements des vaisseaux temporels ? On en sait rien. Et puis pourquoi des vaisseaux temporels puisque Seven est déplacée également dans l'espace ? Pourquoi cette technologie n'est-elle pas enfouie 2km sous-terte d'un QG.

Parce que les vaisseaux temporels opèrent en dehors de la timeline et sont de fait protégés contre les altérations de cette dernière. Ceci dit, je te conseille de voir le double épisode fin saison 1 - début saison 2 d'ENT (Stormfront) pour te rendre compte du pourquoi les vaisseaux temporels sont indispensables en cas d'altération temporelle.

Dernière modification par Haeresis (01-06-2017 12:10:33)


We’ll take the next chance, and the next, until we win or the chances are spent.  Jyn Erso

Hors ligne

#8 01-06-2017 20:22:34

yrad
admin

Re : ST VOY 05x24 Relativity (L'USS Relativity)

Haeresis a écrit :

10/10

La brigade temporelle, qu'est ce que j'adore ça, le mieux que ST pouvait proposer à mon sens. Et cet épisode est certainement mon préféré de ST VOY.

Tout pareil, Haeresis. wink
Depuis Guardians Of Time (La patrouille du temps) de Poul Anderson, je suis un vrai "temporal buff". smile

Haeresis a écrit :

Parce que les vaisseaux temporels opèrent en dehors de la timeline et sont de fait protégés contre les altérations de cette dernière. Ceci dit, je te conseille de voir le double épisode fin saison 1 - début saison 2 d'ENT (Stormfront) pour te rendre compte du pourquoi les vaisseaux temporels sont indispensables en cas d'altération temporelle.

C'est en effet une explication qui se tient... même si elle n'a jamais été entérinée ou généralisée en internaliste.
Dans la mesure où la causalité d'une altération temporelle est préservée, mieux vaut que ladite causalité soit "tout-équipée" (un vaisseau spatio-temporel comme l'USS Relativity sera donc préférable à un simple voyageur comme Daniels).
Malgré tout, les quarante années du ST historique ont exploré une grande diversité de voyages temporels différents (dans les méthodes, les manifestations, les effets, et les mécanismes). Et le fabuleux ST ENT 01x26+02x01 Shockwave (un des sommets de la SF et pas seulement de ST) a justement l'audace de ne fournir au spectateur aucune explication causale, ce qui laisse une ouverture conjecturale sans équivalent… yikes

Haeresis a écrit :

Dans ENT, on parle d'une guerre froide temporelle qui s'étend sur toute la timeline, et également en saison 3 d'une lutte contre un peuple qui s'avère être manipulé par un autre (les Spheres builders), provenant du futur, pour détruire l'humanité car celle-ci et ses alliés les ont exterminés. Du coup, pour prévenir ce funeste destin, ils tentent d'empêcher la naissance de la Fédération.
Vu que le voyage temporel est possible, comme tout outil, beaucoup de personnes chercheront en premier son utilité en tant qu'arme. Et le voyage dans le temps est certainement la plus redoutable.
De fait, la Fédération et le Starfleet du futur agissent, non pas comme force qui redéfinit la timeline selon ses besoins, mais comme force de prévention contre les tentatives de modification de cette dernière.

Car si la Fédération s'est toujours montrée dans la mesure du possible, pacifique, beaucoup d'espèces sont beaucoup moins scrupuleuses à ce niveau, et n'hésitent pas à utiliser ce qui leur tombe sous la main pour leur profit personnel. Et le fait de pouvoir réécrire l'histoire à son avantage, c'est une occasion que très peu laisseraient passer, vu les perspectives offertes.

Donc il ne s'agit pas, comme Buckaroo le dit ici, d'un mépris pour la vie humaine. Déjà parce que ST n'est pas un univers parfait qu'on modèle à sa guise (bonjour les enfantillages et les simplismes, en plus de l'irrespect), la brigade temporelle remet la timeline sur les rails, mais ne peut pas faire grand chose sur les entorses mineures. Qui peut dire que la tentative de tout corriger à la milliseconde près, est une entreprise qui ne risque pas d'engendrer une situation encore pire au final ?

Voilà un commentaire qui me fait plaisir, Haeresis, thanks car il rejoint en tout point ce que j'ai écrit sur le forum durant de nombreuses années (mais certes pas dans ce topic).

Et à propos de cette guerre temporelle, tant critiquée, mais dont je suis un défenseur inconditionnel, j'avais notamment écrit ceci en 2012 : « La guerre temporelle est la conséquence logique, inévitable, darwinienne de la simple possibilité du voyage temporel. Car tout objet, toute technologie, tout concept deviennent tôt ou tard des armes, surtout à la mesure d'une galaxie et d'un continuum. Il était donc indispensable que le Trekverse assume tôt ou tard en internaliste les conséquences de ses hypothèses de départ (et la possibilité du voyage temporel avait été établie dans la série originale dès 1966 en externaliste). »


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#9 01-06-2017 20:29:15

yrad
admin

Re : ST VOY 05x24 Relativity (L'USS Relativity)

Imzadi a écrit :

Le voyage temporel est-il un pouvoir qui rend accroc ? Au lieu de sortir us fort d'un échec, on part l'effacer. Je connais mal ENT, mais je me souviens que Daniels vient de 100 après Braxton et Ducane.. Et il semble respectueux comme notre Starfleet. Peut-on imaginer un crise de conscience entre le 29 et 30ème siècle ? Est-ce les balbutiements des vaisseaux temporels ? On en sait rien. Et puis pourquoi des vaisseaux temporels puisque Seven est déplacée également dans l'espace ? Pourquoi cette technologie n'est-elle pas enfouie 2km sous-terte d'un QG.
Serions-nois dans une période "sombre", de dérives de cette technologie ?

Ce n'est même plus un problème de dérive ou d'assuétude. Car le voyage temporel, c'est en quelque sorte la "technologie ultime" (et aussi le nihilisme ultime)... qui permet de remodeler à l'infini le réel, littéralement de jouer à dieu... par exemple non pas "seulement" en exterminant des civilisations entières, mais carrément en les plongeant dans le néant de l'inexistence (comme l'a montré l'exceptionnel chef d'œuvre ST VOY 04x08+04x09 Year Of Hell).

À partir du moment où le voyage dans le temps est possible, quand bien même Starfleet serait sage et vertueux, d'autres civilisations (et l'univers est vaste) ne le seront pas (c'est une contrainte statistique). Dès lors, enfouir cette technologie 2 km sous terre, ce serait jouer à l'autruche…

En outre, la chronologie causale a parfaitement été respectée, puisque dans ST ENT 04x01+04x02 Storm Front, Vosk (le représentant de la faction Na'kuhl) a expliqué que la Temporal Cold War avait en réalité débuté au 29ème siècle, c'est-à-dire précisément à l'époque des vaisseaux spatiotemporels de Starfleet rencontrés tout au long de ST VOY (et notamment dans ST VOY 05x24 Relativity).
Alors certes, les mauvaises langues pourront toujours accuser Starfleet d'avoir joué aux apprentis sorciers en normalisant les technologies spatio-temporelle dans ses vaisseaux d'exploration. Sauf que rien de ce que nous avons pu voir dans ST VOY puis dans ST ENT ne suggère un quelconque irrespect ni une quelconque irresponsabilité des officiers du Starfleet futur (le cas du pauvre Braxton - échoué au 20ème siècle - n'étant en rien représentatif).
La philosophie trekkienne de Starfleet sera manifestement toujours au rendez-vous aux 29-30-31èmes siècles, et les projets d'altération de la timeline provenaient toujours de ceux que Starfleet combattait. Il semble donc raisonnable de supposer que Starfleet a étendu son champ exploratoire au temps (et non plus seulement à l'espace) précisément pour empêcher d'autres civilisations de remodeler l'Histoire à leur avantage.
Après tout, Braxton et Ducane (dans ST VOY) et Daniels (dans ST ENT) sont les lointains héritiers de Lucsly & Dulmur (service Temporal Investigations de Starfleet au 24ème siècle dans ST DS9 05x06 Trials and Tribble-ations) dont la préoccupation première était déjà la conservation de la timeline.

Finalement, il n'y a de Temporal Cold War que parce que le Starfleet temporel tente de contrer les "manipulateurs d'espace-temps". En l'absence du Starfleet spatio-temporel des 29-30-31èmes siècles, il n'y aurait alors peut-être pas eu de TCW... mais l'UFP aurait probablement été rayée de l'Histoire en un instant, sans le voir venir et sans même en avoir conscience !

Buckaroo a écrit :

Mmmh , du pur Star Trek .. Kirk , Archer ou Picard auraient critiquer le dédain assez prodigieux de la brigade temporelle pour la vie humaine.. Cette brigade est censé être le futur de Star Trek tout de même..
C'est dans ces moments que je me dis que Voyager est loin de retrouver l'esprit de la Série Originale. Malgré les délires assumés, TOS savait garder son regard critique et acerbe.

Bien entendu que VOY ne partage pas en tout point l'esprit de la série originale. Sans quoi ce serait une redondance.
Mais en introduisant un Starfleet spatio-temporel, VOY déplace le curseur à un tout autre niveau paradigmatique que ne l'avait fait TOS. Certes, les héros de TOS respectaient pieusement la vie sous toutes ses formes (encore que la possibilité du General Order 24 ainsi que les morts inutiles et presque rituelles de red shirts autorisent quelques interrogations…). Mais lorsque les enjeux portent soudain sur l'existence ou l'inexistence même d'une infinité d'êtres vivants à travers l'Histoire, il y a des priorités d'échelle qui relativisent fatalement beaucoup de sacralités (aussi bien sur un terrain opérationnel que philosophique).

Imzadi a écrit :

Kirk, Picard ok, mais Janeway peut avoir des faiblesses dans certaines situations. Son acceptation d'être volontaire désigné relève ici plus d'une décision pour empêcher Seven de mourir que de réellement aider Braxton et Ducane.
Donc c'est un peu compliqué en fait. Je te rejoins à 50%. Je t'aurais rejoint à 100% si Janeway avait répondu à Ducane à la fin "je m'efforcerai de rendre le Voyager plus discret si vous revoyee votre politique de soldat temporel: jamais si le soldat doit mourir et jouer de sa vie à travers un effet entropie"
Je pense que seul Picard aurait été à la hauteur: sauver des vies, jouer des paradoxes et remettre en question ce Starfleet. Ç'aurait donné un mix de FC et de Insurrection.
Kirk lui aurait juste sauver des vies sans questionnement. Archer je sais pas.

Janeway ou Picard ne seraient pas plus fondés à donner de quelconques leçons (ou à imposer de quelconques conditions) à des agents spatio-temporels du 29ème siècle (comme Ducane), que Jules Verne ne serait fondé à dispenser de quelconques conseils à Kirk en matière de voyages spatiaux. rolleyes
Lorsque le temps devient une variable d'ajustement, et que les diverses timelines sont scannées aussi aisément que le subespace, il en résulte des enjeux, des ressorts, et des répercussions qui ne sont pas du tout à la portée des capitaines de Starfleet du 24ème siècle. Et si iceux avaient eu la prétention de s'immiscer dans le jeu spatiotemporel du 29ème siècle et au-delà (du moins autrement que sous la stricte guidance d'un Ducane ou d'un Daniels), ils auraient simplement été irresponsables (ou ridicules).

L'annulation de ST ENT et l'éviction de Rick Berman ont aussi eu comme effet désastreux de priver le Trekverse d'une future série se déroulant au 29ème siècle, au sein de ce fascinant Starfleet spatiotemporel du Ducane. J'imagine à peine le vertige SF provoquée par un série trekkienne pareille sous la direction d'écriture d'un Brannon Braga. De quoi renvoyer au bac à sable les sympathiques séries temporelles que sont (ou furent) Continuum, 12 Monkeys, et Travelers


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

Pied de page des forums