ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#51 15-02-2014 17:04:27

matou
modérateur

Re : La fiction française : l'état des lieux

Absolument d'accord avec dvmy, tant que la prod française sera dépendante des télés, on aura un gachi en matière de production.

Hors ligne

#52 01-03-2014 23:57:37

scorpius
Nowhere Man

Re : La fiction française : l'état des lieux

9 mois ferme

Probablement le film de Dupontel le moins drôle en tout cas certainement le moins percutant. Mais bon cela dit je n'ai pas boudé mon plaisir : une comédie française avec de vraies idées de mise en scène et dont les ressorts comiques fonctionnent sur autre chose que des clichés éculés ça fait du bien. Même si oui clairement, Dupontel verse un peu trop dans l'autocitation d'ou un certain manque de fraicheur et de folie, surtout par rapport à des bombes comme Bernie, le créateur ou le vilain... M'enfin ça reste 100 coudées au-dessus d'un machin avec Dany Boon.

Dernière modification par scorpius (01-03-2014 23:59:22)


SIRmZIH.gif

Hors ligne

#53 02-03-2014 00:15:11

KIRK
Il est mort Jim !

Re : La fiction française : l'état des lieux

Dupontel avec François Cluzet sont les deux meilleurs acteurs français malheureusement sous employés... ils possèdent une palette de jeux incroyable !

scorpius a écrit :

M'enfin ça reste 100 coudées au-dessus d'un machin avec Dany Boon.

Tu es trop politiquement correct donc je traduis pour toi  : les " comédies " françaises actuelles sont tout simplement à gerber ! vomit

Dernière modification par KIRK (02-03-2014 00:19:30)

Hors ligne

#54 03-03-2014 17:49:09

DrAg0r
Dra'ghoH

Re : La fiction française : l'état des lieux

Moi, ne trouvant pas mon bonheur dans la fiction française professionnelle (à part le Pacte des Loups déjà évoqué ici, Kaamelott,  Hero Corp... Et peut être d'autres trucs dont je ne sais pas qu'ils sont français) j'ai plutôt tendance à me tourner vers les web-séries et les films amateurs; qui, si l'on passe outre le manque flagrant de moyens à l'écran et des jeux d'acteurs assez mauvais, apportent de l'originalité, une spontanéité et un vent de fraicheur très agréable.

Comme en réaction à cet anti-imaginaire typique des milieux pro français, les web-séries qui fonctionnent le mieux prennent place dans des univers de SF ou de Fantasy, comme Noob, Le visiteur du futur, ou jouent avec le fantastique, comme Damned, Flander's Company, Warpzone project...


Bann_forum_klingon.png

Hors ligne

#55 03-03-2014 21:45:56

matou
modérateur

Re : La fiction française : l'état des lieux

Les webseries ont surtout des écritures assez nullissime. Mm celle dont tu pales n'y échappent pas totalement.
Écrire c'est un vrai métier. Cela demande de la technique et de l'intelligence. Et une bonne dose de vécu et de culture.

Hors ligne

#56 03-03-2014 23:26:33

DrAg0r
Dra'ghoH

Re : La fiction française : l'état des lieux

Eh bien en tout cas, Fabien Fournier, réalisateur et scénariste de Noob et de Warpzone Project gagne sa vie grâce à l'écriture :
- 4 romans publiés chez Octobre.
- 8 bandes dessinées publiées chez soleil.

Après je ne sais pas ce que tu appelle un "vrai métier" donc bon...

Il faut regarder au delà des deux-trois premières saisons, quelle que soit la web-série, car les scénaristes évitent d'être trop ambitieux tant que l'équipe ne commence pas à être rodée.


Bann_forum_klingon.png

Hors ligne

#57 04-03-2014 00:08:17

matou
modérateur

Re : La fiction française : l'état des lieux

Noob est représentatif de toutes les webseries?

Hors ligne

#58 04-03-2014 00:24:37

DrAg0r
Dra'ghoH

Re : La fiction française : l'état des lieux

Pas forcément, mais disons que tu a émis une critique envers l'ensemble des web-séries, et que je voulais montrer que ce n'était pas le cas partout.


Bann_forum_klingon.png

Hors ligne

#59 04-03-2014 11:32:28

matou
modérateur

Re : La fiction française : l'état des lieux

Euh faut que j'explique mes mots? Que j'explique que celle dont tu parles c'est le haut du panier donc moins soumises à ces tendances?
Mais bon, pour sortir du débat stérile, essayons d'ouvrir la discussion, et de donner aux gens l'envie de voir ces séries, peux tu nous donner le propos des webseries qui valent le coût?
Par propos j'entends ce qu'elle veulent dire, par exemple pour Gene, Star Trek c'était sa manière de parler des attendus d'une humanité évolué, des responsabilité qui leur incombent et des contradictions des humains.

Hors ligne

#60 04-03-2014 12:36:44

DrAg0r
Dra'ghoH

Re : La fiction française : l'état des lieux

matou a écrit :

Euh faut que j'explique mes mots? Que j'explique que celle dont tu parles c'est le haut du panier donc moins soumises à ces tendances?

Ah d'accord, en effet, j'avais mal interprété ton propos, mea culpa.

matou a écrit :

Mais bon, pour sortir du débat stérile, essayons d'ouvrir la discussion, et de donner aux gens l'envie de voir ces séries, peux tu nous donner le propos des webseries qui valent le coût?
Par propos j'entends ce qu'elle veulent dire, par exemple pour Gene, Star Trek c'était sa manière de parler des attendus d'une humanité évolué, des responsabilité qui leur incombent et des contradictions des humains.

Tout d'abord, je pense qu'il faut éviter de comparer ces fictions amateurs à une série comme Star Trek qui est vraiment le summum de ce qui peut exister dans ce format. On est sur une tout autre échelle.

Pour Noob, il n'y a pas vraiment de "propos" à proprement parler. C'est plutôt un univers qui se met en place (le monde d'Olydri) sous trois angles de vues : Les joueurs dans la vie réelle et le rapport qu'ils ont avec le virtuel. Les joueurs dans le jeu et leur manière d’appréhender les difficultés, avec toutefois des enjeux réduits par l'absence de mort définitive. Les personnages non-joueurs, qui de leurs point de vue vivent dans un univers réel de Fantasy et qui peuvent mourir définitivement. Il y a donc une intrigue qui se développe sur trois niveaux différents.

Pour le Visiteur du Futur, c'est un jeu de narration autour de l'effet papillon et du voyage temporel. Le personnage principal, à partir de catastrophes majeures, parcours la causalité à rebours pour trouver l'élément anodin qui en est la cause originelle afin d'empêcher la réaction. Il y a aussi un questionnement, traité avec humour, sur la nature de la notion d'individualité chez les robots. La question de la légitimité de ces actions est également posée, notamment par une famille qui n’existerait pas sans telle ou telle catastrophe, et qui n'a pas envie de disparaitre en même temps que sa timeline.

Damned n'a pas vraiment de "propos" tel que tu l'entends, c'est surtout une série d'action, de combats magiques. Entre des sorciers, des démons, des sociétés secrètes...

Warpzone Projet n'a qu'une seule saison, et donc pas vraiment eu le temps de développer un propos particulier. La série est un hommage aux comics de super-héros, et prends le postulat que ce qui est y est écrit est réel. Que les super héros existent, mais qu'on cache leur existence pour éviter le chaos : En effet, les humains possèdent tous un super-pouvoir, mais ne peuvent l'utiliser qu'une fois qu'ils ont pris conscience de la possibilité de son existence. Une organisation se charge donc d'une sorte de "censure par le nombre" en diffusant massivement la vérité tout en la présentant comme fausse.

Pour ce qui est de la Flander's Company, je n'ai pas assez vu d'épisodes pour pouvoir en parler convenablement.


Bann_forum_klingon.png

Hors ligne

#61 18-06-2014 17:24:16

scorpius
Nowhere Man

Re : La fiction française : l'état des lieux

La Belle et la Bête

Hmm, c'était pas fameux. En fait ça donne un peu l'impression d'un coup d'épée dans l'eau : c'est jolie, la mise en image de Gans est parfois très inspirée (les transitions avec le livre de conte) seulement voilà c'est très mou, les acteurs sont catastrophiques, mis à part Cassel personne n'a l'air d'y croire. Pire le romantisme tombe totalement à plat !
Jamais on est emporté comme on devrait l'être par cette histoire d'amour impossible, la faute à une progression des sentiments de Belle à coté de la plaque, on a bien du mal à comprendre pourquoi elle tombe amoureuse de la Bête... Pour ne rien arranger, Lea Seydoux est donc très mauvaise, mais elle est aussi assez antipathique, en vérité j'ai été bien plus touché par l'autre romance du prince, celle à l'origine de sa malédiction.

Reste à sauver de bien belles images, tout particulièrement lors du climax avec le réveil de géants de pierres. C'est peu, surtout vu les ambitions affichées par Gans.


SIRmZIH.gif

Hors ligne

#62 28-03-2015 19:09:43

scorpius
Nowhere Man

Re : La fiction française : l'état des lieux

Asterix - le domaine des dieux

On tient sans doute là, la toute meilleur adaptation de la bd, et après les catastrophiques films lives (mis à part le Chabat, c'est une honte absolue) il y a de quoi pousser un immense ouf de soulagement !
Alors, étant un grand fan d'Alexandre Astier, je partais avec un a priori plutôt positif, mais aussi quelques craintes... Le Lyonnais n'ayant pas encore confirmé sur grand écran l'exceptionnelle réussite de Kaamelott (David et madame Hansen, c'était quand même très bof). C'est désormais chose faite, tant son Asterix est une réussite à tous les niveaux. L'humour fonctionne du tonnerre, c'est du Astier, donc forcément très dialogué (l'esclave par exemple) mais sans jamais parasiter le rythme d'une aventure qui va à 100 à l'heure (ça reste du Asterix).
En plus, il y a un vrai propos de fond suffisamment universel pour être à la portée des enfants et pour ne pas donner l'impression aux adultes de regarder un truc pour gamin. Ca brasse des thèmes tels que l'identité culturelle ou l'industrialisation de façon toujours très entraînante (excellente utilisation de la chanson sarà perché ti-amo lors de la "romanisation" de nos irreductibles Gaulois mdr ).

Et comme chez Chabat, il y a un vrai travail de mise en scène (rappellez-vous ce plan dans Cleopatre ou Obelix ramasse un grosse fourmi, avant que la caméra ne révéle la gigantesque fourmillière des esclaves égyptiens) et qui concerne notamment César, ou encore Obelix (qui acquiert, à travers le regard d'un petit garçon romain, une vraie stature mythologique) et que Astier filme parfois comme Hulk love

Bref, ça tue !

Dernière modification par scorpius (28-03-2015 20:25:08)


SIRmZIH.gif

Hors ligne

#63 28-03-2015 20:01:26

dl500
TOS Forever

Re : La fiction française : l'état des lieux

Ahh!
Chouette!

Je l'attends en Blu-ray cette semaine, il me tarde de le faire tourner su ma platine!
Il ne sort que le 31..  sad

Dernière modification par dl500 (28-03-2015 20:01:43)


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#64 30-03-2015 19:32:50

mypreciousnico
_________

Re : La fiction française : l'état des lieux

Aaaaah ton avis me fait plaisir Scorpius smile
J'ai adoré ce Astérix, d'autant que, comme toi je trouve que la franchise ciné est d'une nullité consternante.

Hors ligne

#65 06-04-2015 00:19:52

KIRK
Il est mort Jim !

Re : La fiction française : l'état des lieux

Pour info => le prochain album d' Astérix Le papyrus de César doit sortir très prochainement.

Concernant le film je partage vos avis favorables ; ce dernier est non seulement superbe graphiquement parlant et surtout fidèle à la BD d'origine avec les petits plus rajoutés mais discrets et surtout intelligemment insufflés dans le film. Il vaut 100 plus que la franchise ciné...

Un regret cependant => ils n'ont pas gardés la réplique qui me fais toujours penser à cet album : << il ne faut jamais parler sèchement à un Numide ( dixit pour le chef des esclaves ) >> lol

J'ai beaucoup apprécié le petit clin d’œil dans le générique de fin ou apparait nos fameux et bien malheureux pirates wink c'est aussi un signe de respect envers la BD ; merci.

Dernière modification par KIRK (06-04-2015 00:56:36)

Hors ligne

#66 08-02-2017 12:11:29

DrAg0r
Dra'ghoH

Re : La fiction française : l'état des lieux

Dimanche soir j'ai vu le dernier volet de la trilogie Noob en avant-première, le scénario en soi et les ressorts narratifs n'étaient pas des plus originaux, très shōnen en fait. Mais c'est le ton de la licence depuis le début. L'univers l'Olydri est toujours aussi fourni, détaillé, et foisonnant. Et c'est ce qui m'y intéresse.
La réalisation s'est améliorée depuis les films précédents, le son est bien meilleur également.
Finir une trilogie, d'autant plus quand elle doit clôturer une histoire qui s'est développée le long de 5 saisons de série, c'est quelque chose de difficile. Mais c'est une réussite. Il y a un bon souffle épique et l'heure et demi qu'il dure passe très vite. Il se finit dans l'émotion, sincère.
Dans la salle, le public était déchainé, passionné, les cris des trois factions retentissaient, il y avait des cosplays des personnages principaux. La licence est déjà culte.
Pas mal pour une bande d'amateurs toulonnais.

Je ne peux pas m'empêcher de repenser aux monceaux de médisances, de rumeurs infondées, et d'accusations qu'ils se sont pris dans la tronche à l'époque peu après la fin de leur financement participatif, record d'Europe.
Florilège :
«
- Fabien Fournier s'est servit de l'argent des fans pour payer son mariage et son voyage de noces !
- Ils achètent du matériel et des logiciels et s'en servent pour des prestations professionnelles ! Ils abusent de l'argent des fans !
- Les acteurs et techniciens ne sont même pas payés c'est de l'exploitation  !
- Ils auraient dû louer leur matériel et pas l'acheter, ça se fait pas, c'est l'argent des fans !
»
Bizarrement colporté à 99% par des gens qui n'ont pas contribué au financement participatif et qui ne sont donc pas concernés.

Bref, au final, la trilogie est sortie, l'équipe a tenu ses engagements, les contributeurs sont dans une écrasante majorité satisfaits du résultat. Et les accusations, médisances et autres étaient complètement infondées (soit qu'elle soient fausses, soit qu'elles soit vraies mais que les personnes (réellement) concernées étaient toutes informées et librement consentantes).

D'ailleurs à ce sujet, je recommande de voir cette vidéo à partir de 59:59 (environ) c'est très instructif (surtout à partir d'une heure et huit minutes).
https://youtu.be/nxutdsHYZ8I?t=3602

J'ai l'impression que quand des gens se retrouvent sous les projecteurs suite à un financement participatif très réussi, il y a toujours une cohorte de jaloux prêt à croire et colporter n'importe quelle rumeur négative, suivie de quelques naïfs qui se laissent influencer par ces derniers... C'est triste ce que ça montre de la nature humaine.

Mais bon il ne faut pas que ça fasse oublier les innombrables personnes qui permettent à des projets artistiques de voir le jour et qui soutiennent la création de manière générale, chacune à leur manière.


Bann_forum_klingon.png

Hors ligne

Pied de page des forums