ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 05-06-2024 07:32:47

dvmy
Génie incompris qui se comprend

The Acolyte

100 ans avant La menace fantôme dans une galaxie très WOKE lointaine, très lointaine... Une Michael Burnham bis va vivre des aventures qui manquent de rythme (comme absolument toutes les productions LIVE Star Wars version Disney, exception faite des deux films de JJ) dans un univers Star Wars esthétiquement et visuellement pas ouf dans lequel un Yoda de 800 ans n'existe pas mais un pseudo Sith (disparus depuis 1000 ans, paraît-il) existe bel et bien.
Voilà comment je pourrais résumer ce premier épisode. Si tout ce que j'ai décrit me pose problème je vais tout de même être honnête et dire que c'était agréable à suivre, principalement grâce à un maitre Jedi qui emporte immédiatement l'adhésion. L'épisode réussi le principal: donner l'envie de voir la suite. Rien à voir avec la nullissime série Ahsoka.
6/10

Dernière modification par dvmy (05-06-2024 07:34:16)


On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde. (Desproges)

Hors ligne

#2 05-06-2024 08:14:45

dvmy
Génie incompris qui se comprend

Re : The Acolyte

Pas grand chose d'autre à ajouter avec l'épisode 2. C'est toujours un peu mou, toujours aussi pauvre visuellement, mais ça donne toujours envie de voir la suite. Mais bon si le seul enjeu c'est de démasquer le bad guy ça ne va pas être très passionnant. C'est du niveau de Andor, donc plutôt dans le haut de panier... mais bon après les bouses Obi-Wan, Ahsoka et la pitoyable saison 3 de The Mandalorian forcément ça donne plus envie.
6/10

Dernière modification par dvmy (05-06-2024 10:47:19)


On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde. (Desproges)

Hors ligne

#3 12-06-2024 19:37:03

dvmy
Génie incompris qui se comprend

Re : The Acolyte

Un épisode 3 en mode flashback sur une communauté de femmes lesbiennes vivant à l'écart des méchants hommes. Un épisode de remplissage totalement inutile dont le "message" est évident et qui est lent, si lent et bavard... Il serait temps que Lucasfilm version Disney se rappelle que Star Wars est un sérial, et il semble désormais évident que cette série va suivre la même structure que la pitoyable série Ahsoka: rien d'intéressant à raconter et un "bad guy prétexte" qu'on ne verra que dans les deux derniers épisodes, avec un cliffhanger en fin de saison. 6 ou 7 heures de métrage qui tiendraient en 2h et une demie-histoire inachevée.
3/10

Dernière modification par dvmy (12-06-2024 19:37:39)


On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde. (Desproges)

Hors ligne

Pied de page des forums