ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 07-01-2021 22:17:39

IMZADI
Memory Alpha

Away (Loin)

AWAY (Loin)

création: Andrew Hinderaker / 2020

La série suit l'histoire de l'astronaute américaine Emma Green (Hilary Swank) qui s'apprête à prendre le commandement de la première expédition sur Mars. Elle doit assumer l'absence de trois ans qu'elle impose à son mari (Josh Charles) et à sa fille adolescente (Talitha Bateman) à un moment où ils ont le plus besoin d'elle. (wikipedia)

ob_9097fe_away.jpg?w=356

Appréciations

  1. 10 (top de chez top)(voix 0 [0%])

    0%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 0 [0%])

    0%

  3. 8 (excellent)(voix 2 [100%])

    100%

  4. 7 (bon)(voix 0 [0%])

    0%

  5. 6 (correct)(voix 0 [0%])

    0%

  6. 5 (passable)(voix 0 [0%])

    0%

  7. 4 (insuffisant)(voix 0 [0%])

    0%

  8. 3 (médiocre)(voix 0 [0%])

    0%

  9. 2 (raté)(voix 0 [0%])

    0%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (flop de chez flop)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 2

Les invités ne peuvent voter

Dernière modification par IMZADI (07-01-2021 22:21:51)


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#2 08-01-2021 12:34:26

Prelogic
Legaliste

Re : Away (Loin)

Tiens, cela me fait penser au film Proxima avec Eva Green, sorti en 2019... sommes-nous en face d'une nouvelle réflexion sur la place des femmes dans la conquête spatiale ?


*Les meilleurs ne croient plus à rien, les pires se gonflent de l'ardeur des passions mauvaises - WB Yeats
tumblr_oespwkTTIV1uurkb7o3_250.gif

Hors ligne

#3 08-01-2021 18:14:33

IMZADI
Memory Alpha

Re : Away (Loin)

hop une agréable surprise

Une série feuilletonnante en fait où dans chaque épisode, un thème est abordé avec en ligne de mire le fond qui est: Mars !
tant pour les astronaute, cosmonaute, taïkonaute, vyomanaute durant le trajet et tout ce que cela implique, tant pour les familles restées au sol.

forcément pour H. Swank, on a le droit à certains clichés américains concernant sa famille, mais je trouve que finalement ça met en valeur ses réactions face au besoin d'être présente et pourtant à des millions de km...
et un peu trop d'américanisme "sauveur"

j'ai aimé les sempiternelles joutes verbales entre H.Swank commandant de la mission qui prône cette nouvelle forme de liberté d'être individualiste face à la Taïkonaute et au Cosmonaute qui ne prônent que la grandeur de leur nation mixée à une fierté individuelle

sans même la présence de la Taïkonaute, je pense que le fait que ce soit une femme à la tête de la mission n'aurait pas été abordé dans la série, seul le personnage lui-même dira dans un flashback combien elle a dû se battre plus pour en arriver là, mais dans la mission présente, jamais son identité de femme n'est remise en cause, elle est critiquée, secouée, remise ne question uniquement sur la base de ses compétences et décisions.
Et j'ai trouvé très juste qu'on nous colle pas par finalité une complicité entre les 2 femmes, bien que H. Swank porte son message à la Taïkonaute que l'individu prône sur la nation lors d'une situation particulière à la fin, elles se côtoyent uniquement sur la base de leur mission présente et avancent

Le perso du Vyomanaute est raté par contre tandis le Cosmonaute est assez bien fichu, le 2ème Astronaute qui est croyant est très bon aussi !

Les inter-actions sont bonnes car elles se font à travers les angoisses, la fierté,.. de chacun si bien que certains larmoiements nous font finalement entre voir une "participation" aux persos.

8/10

Dernière modification par IMZADI (08-01-2021 18:15:13)


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#4 08-01-2021 18:17:11

IMZADI
Memory Alpha

Re : Away (Loin)

Prelogic a écrit :

Tiens, cela me fait penser au film Proxima avec Eva Green, sorti en 2019... sommes-nous en face d'une nouvelle réflexion sur la place des femmes dans la conquête spatiale ?

non je ne crois pas !

la présence des  2 femmes, Astronaute et Taïkonaute ne remet jamais en question leur identité de femme... il y a, je crois une absence d'en parler qui est très juste: quand les choses sont normales pourquoi re-sortir les problèmes ?


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#5 08-01-2021 18:47:38

Prelogic
Legaliste

Re : Away (Loin)

Proxima ne remet jamais en question l’identité des femmes dans le programme spatial, mais interroge sur le sexisme ambiant. Ce n'est pas le sexe d'Eva Green le problème, c'est le regard quasi-paternaliste que jettent ses collègues dessus. On le voit bien dans le film : Eva Green est dotée de cette fameuse « charge morale » dont les hommes autour d’elle ne sont pas pourvus. Ce qui l’amène progressivement à s’inquiéter pour son avenir et sa carrière professionnelle, et ce qui l’oblige à redoubler d’efforts pour être acceptée au sein du programme.

Je ne sais pas si le sous-texte de cette série se focalise spécifiquement sur cette question, mais je souhaitais relever cette similitude dans les premiers retours que tu en fais. C’est intéressant en tout cas, je vais peut-être jeter un œil. Merci. Il faut noter à ce stade que Swank a déjà joué un rôle similaire dans le film Fusion, où elle campait déjà une jeune militaire confrontée à des problèmes de sexisme au plus haut niveau de sa hiérarchie.

Dernière modification par Prelogic (08-01-2021 18:49:44)


*Les meilleurs ne croient plus à rien, les pires se gonflent de l'ardeur des passions mauvaises - WB Yeats
tumblr_oespwkTTIV1uurkb7o3_250.gif

Hors ligne

Pied de page des forums