ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#26 24-01-2020 00:07:59

dvmy
Banni(e)

Re : Picard 01x01 Remembrance

J'explique mes réactions c'est tout. Je ne tente pas pas de changer l'avis que qui que ce soit. Si on ne me parlait pas sans cesse de mes prétendues "calomnies" envers Yves je ne m'expliquerai même pas. Je ne suis suis pas né de la dernière pluie par contre, et je cerne très bien les personnalités et les pouvoirs, les failles et les talents de chacun. Rien que le fait qu'on continue perpétuellement à croire que je critique le fond de ses critiques alors que je ne conteste en réalité que la forme et les traitements de faveur de certains par rapport à d'autres c'est que définitivement je suis devenu totalement inaudible, ou autiste, ou les deux.

Dernière modification par dvmy (24-01-2020 00:15:56)


R. I. P PSTF. Aujourd'hui c'est devenu le PFSTH, Portail Francophone du Star Trek Historique, qui décide pour vous ce qui est ou non du Star Trek.

Hors ligne

#27 24-01-2020 00:16:09

matou
modérateur

Re : Picard 01x01 Remembrance

Ou alors tu le fais mal. Je te le dis sans animosité, tant je peux aussi être nul. Et justement on essaye de te comprendre et non de te rejeter.
Franchement au lieu de nous dire que cela n’aura plus d’importance, sache qu’on est nombreux et tu en serais surpris, à attendre ta critique.
C’est un fait. On est nombreux à t’encourager à accepter une voie où tu écoutes les conseils et acceptes de l’aide, tant cela ne peut que nous permettre de te lire d’avantage.

Hors ligne

#28 24-01-2020 00:19:23

Guigui le gentil
membre

Re : Picard 01x01 Remembrance

Moi je comprend la grille de lecture de Yves même si je ne la partage pas à 100% : nos divergences d'opinions sur Picard en sont la preuve.
Chacun a des curseurs différents pour lui permettre d'apprécier ou non une oeuvre. Tant que cela est clair et transparent dans une critique, c'est super smile

Hors ligne

#29 24-01-2020 00:42:19

dvmy
Banni(e)

Re : Picard 01x01 Remembrance

matou a écrit :

...on est nombreux et tu en serais surpris, à attendre ta critique.

Un ou deux tout au plus. Impossible que je puisse donner mon avis de toute manière, le topic relatif à l'épisode est fermé.


R. I. P PSTF. Aujourd'hui c'est devenu le PFSTH, Portail Francophone du Star Trek Historique, qui décide pour vous ce qui est ou non du Star Trek.

Hors ligne

#30 24-01-2020 01:02:52

matou
modérateur

Re : Picard 01x01 Remembrance

Il sera ouvert demain

Hors ligne

#31 24-01-2020 06:17:19

yrad
admin

Re : Picard 01x01 Remembrance

matou a écrit :

Il sera ouvert demain

Topic ouvert. wink


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#32 24-01-2020 06:17:35

yrad
admin

Re : Picard 01x01 Remembrance

dvmy a écrit :

Un avis sans surprise, jusque dans la notation finale. Donc maintenant il y a une note "épisode" et une note sur le degré de "trekisme"? D'ailleurs il faudrait définir ce qu'est une note "star trek". Mon Star Trek à moi n'est pas celui de Yves qui n'est pas celui de Buckaroo, des autres membres du staff et des membres actifs.

Si tu m'avais lu, tu aurais justement vu que j'ai défini ma "note Star Trek" (et mon appréciation en amont) par rapport à la vision de Gene Roddenberry (et non par rapport à la mienne).

Pour info, lorsque j’écris "trekkien", c’est par défaut toujours en référence d'abord à la vision du créateur (Gene), et ensuite par transitivité aux visions de ses adoubés (Harve et Rick).

dvmy a écrit :

Pour moi cela donnerai:
Pour DS9. Note série 5/10 et note Star Trek 0/10
Pour ENT. Note série 9/10 et note Star Trek 5/10
Pour TOS. Note série 7/10 et note Star Trek 10/10

Ça n'a aucun sens, ou plutôt il y a autant de possibilités que de sensibilités et d'individus. Bref...

Au contraire, cela a beaucoup de sens.
Que la note soit unique ou que les notes soient multiples, cela dépendra toujours de la sensibilités et des individus.
Cependant, lorsqu'il y a plusieurs notes, cela apporte des nuances et des distinctions nettement plus précises.
Bien trop de lecteurs ne lisent pas vraiment les articles et se contentent d'aller voir la note à la fin (ce qui est bien trop simplificateur et caricatural par rapport au contenu réel du texte).
Du coup, avec plusieurs notes, on contourne un peu cette simplification finale en réussissant à en "dire" davantage par les seules notes.

dvmy a écrit :

Ce que je voulais souligner ce n'est pas qu'il y a des goûts et des couleurs différents mais que le fait d'attribuer deux notes distinctes pour un épisode c'est un peu n'importe quoi.
Ça veut dire quoi au bout du compte ? Que c'est un bon épisode mais que c'est pas du Star Trek ? Qu'il aime sans aimer ? Qu'il n'assume pas d'avoir apprécié ? Qu'il en a honte peut-être ?

Rien de tout ça.
C’est juste un scrupule de ma part pour ne pas diluer des caractéristiques très différentiées (voire antinomiques) d’un même épisode dans une note moyenne qui ne signifie pas grand-chose (comme toutes les postures centristes).

Mais tu devrais m’être reconnaissant. Car si j’avais fait la moyenne arithmétique des deux notes, cela aurait donné un 3/5, soit une note unique plutôt positive (pour la première fois). Ce qui t’aurait obligé à te faire moine. mdr

Et "honte" de quoi d’ailleurs ?
J’assume toutes mes opinions puisque je m’exprime publiquement depuis des années (quelles que soient les attaques que cela me vaut).
Ce serait évidemment beaucoup plus confortable pour moi si je déroulais le tapis rouge à toutes les nouveautés à la mode...

dvmy a écrit :

Pour moi ça confirme une fois de plus que pour Yves il y a d'un côté le ST historique légitime et le l'autre le ST illégitime.

Le ST historique a assez prouvé sa légitimité de façon factuelle.

Mais le ST kurtzmanien n’a pas encore prouvé sa légitimité, non pas par préjugé envers lui, mais parce qu’il fut mauvais jusqu’à maintenant (vide et/ou trop incohérent et/ou totalement anti-trekkien).

dvmy a écrit :

A lire Yves il semble étonné qu'une production Kurtzman soit bien écrite et de qualité.

Effectivement, puisque ça n’a jamais été le cas auparavant. Un simple constat empirique.
Mais je crains que cette surprenante montée en qualité ne dure pas…

La qualité des dialogues de Star Trek Picard 01x01 Remembrance est de toute façon imputable à Akiva Goldsman et James Duff, non à Alex Kurtzman (en général affligeant à l’écriture).

dvmy a écrit :

J'ai souvent dit qu'il était en plein apprentissage de ST depuis trois ans et qu'il en comprenait peu à peu l'essence et que ça allait en s’améliorant.

Absolument rien ne le suggère.

dvmy a écrit :

Retentez de vous taper la saison 2 de DIS, vous verrez que c'est pas si nul et qu'il y a pleins de bonnes choses dedans. Et vous verrez surtout que la qualité a été multipliée par deux depuis la saison 1.

Tu veux rire ? La saison 2 de DIS est absolument irregardable en revisionnage. J’ai essayé plusieurs fois, je n’ai jamais pu tenir plus de dix minutes à chaque tentative.
La saison 1 de DIS, aussi épouvantable qu’elle soit, reste moins pire que la 2, car au moins, elle ne cherche pas à singer TOS. J’avais même réussi à la supporter à un moment sous l’angle du serial.

dvmy a écrit :

J'ai noté le film 5/10, je ne lui ai pas attribué une note supplémentaire spéciale pour son côté serial.

Et pourquoi pas ?
Cela aurait été une bonne façon de préciser (ou renouveler) le système de classement en mettant en valeur certaines caractéristiques saillantes.

Perso, je n’aime pas les notes en général. C’est trop réducteur. On s’emm…. à écrire de longues analyses argumentés, puis on se retrouve à devoir simplifier voire caricaturer la pensée sur une échelle de dix gradations possible. Et finalement, cette simplification/caricature de la pensée est tout ce que les gens retiennent. rolleyes
Du coup, si au lieu d’une seule note par épisode ou par film, on peut en mettre plusieurs (sur des critères imposés ou mieux sur des critères libres), eh bien c’est toujours ça de pris à la simplification/caricature.

dvmy a écrit :

C'est le cas. Mais j'ai le droit aussi de trouver la double notation complètement stupide car c'est juste un moyen de dire "contre toute attente j'ai aimé mais je veux basher quand même parce que bon, hein, c'est pas mon ST historique et je ne voudrais pas donner le sentiment d'avoir retourné ma veste"

Sauf qu’une fois de plus, tu me fais un procès d’intention totalement infondé qui repose uniquement sur tes perpétuels préjugés envers moi.
Des préjugés indéboulonnables que tu chéris sans jamais tenir compte de mes réponses. Ce qui conduit inéluctablement à des calomnies... rolleyes

Si j’attribue des mauvaises notes, tu l’interprètes comme des préjugés et de la mauvaise foi !
Si j’attribue des bonnes notes, alors ça signifie que j’ai retourné ma veste !
Et si j’attribue plusieurs notes, alors ça signifie que je n’assume pas !
Difficile de savoir ce qu’il faudrait faire pour t’agréer finalement. WTF
Peut-être faire de la pub non-stop pour le ST kurtzmanien comme 90% des médias ? wtf

dvmy a écrit :

Mais cette utopie a été mise à mal sans arrêt dans DS9. Cette série n'a rien, mais  alors rien du tout à voir avec la vision de Roddenberry.

L’utopie a été mise à l’épreuve sans arrêt dans DS9, mais pas à proprement parler mise à mal. C’est la survie de l’UFP qui était généralement en jeu, et au bout du compte, elle a survécu intègre, en payant un lourd tribut certes, mais sans jamais sacrifier ses idéaux. DS9 a souvent dansé au bord du gouffre, mais elle n'est pas pour autant devenue anti-roddenberrienne.

dvmy a écrit :

Nemesis c'est pareil: sombre et négatif!

Nemesis est sombre, oui, mais pas du tout négatif. Être sombre n’est en rien incompatible avec l’utopie. Il existe des moments difficiles dans une civilisation même utopique, des jours de deuil.
Mais aucun idéal trekkien n’a été violé par Nemesis qui s’achève d’ailleurs par une magnifique note d’espoir à propos des Romuliens… mais que ST 2009 et ST Picard viennent ensuite abjectement ruiner par des exterminations de masse puis un racisme systémique de l’UFP.

dvmy a écrit :

Pourquoi donc ne reprocher cela qu'à DIS et Picard??

Parce que DIS et Picard ne se contentent pas d’être sombres et/ou de mettre à l’épreuve les idéaux trekkiens. Ils les trahissent, les dénaturent, les méprisent, les méconnaissent, les renient, les pervertissent, les invertissent, et/ou les rebootent.

dvmy a écrit :

Si on dit que "ceci c'est pas ST" ou "ceci est incohérent" alors qu'on le fasse aussi quand c'est dans le ST historique, et que si on traite certains avec indulgence on en fasse de même avec d'autres. Or je suis désolé mais avec Yves ce n'est pas le cas, et il n'y a pas de réelle discussion. Ce sont moins des avis qu'il exprime que des discours aux étalages encyclopédiques pour convaincre le lecteur. Convaincre. Et ça marche sur énormément de monde. Mais cette énorme connaissance qu'il possède n'est toujours utilisée que dans un sens. Jamais pour souligner les multiples errements et incohérences de DS9 et jamais pour critiquer les multiples faiblesses de ENT parce que c'est une série qu'il a toujours défendu. Il est intelligent et en connait parfaitement les défauts mais n'en parle jamais. Pourquoi? Parce qu'il y a et il y aura toujours deux poids deux mesures dans ses écrits: ce qu'il considère comme le vrai ST qui mérite ce nom et celui qui ne le mérite pas. Bon sang, comment peut-on dire que ENT ou Nemesis c'est du grand Star Trek? Fun oui, mais le fond, l'optimisme, l'originalité?

Bien au contraire, ma principale préoccupation (voire obsession) lorsque j’écris une critique, c’est d’éviter tout deux poids deux mesures. Donc chaque fois que je reproche quelque chose au ST Kurtzmanien, je me demande toujours d’abord si je ne pourrais pas également le reprocher au ST historique. Et si c’est le cas, alors je me garde bien de le reprocher au ST Kurtzmanien.

DS9 et ENT possèdent quelques imperfections (comme toutes les séries ST), mais celles-ci restent mineures en comparaison des WTF en flux tendu dans le ST Kurtzmanien. Dans le ST historique, c’est de l’ordre d’un ou deux trous scénaristiques (aisés à colmater avec un peu d’imagination) tous les cinq épisodes, alors que dans le ST kurtzmanien, c’est de l’ordre de dix à cent incohérences irrattrapables par épisode ! L’écart de proportion et de préjudice est donc sans commune mesure.

Et si je me suis retrouvé sur UF bien plus souvent à défendre DS9 et ENT qu’à les accuser, d’une part c'est parce qu’il n’y avait pas énormément de choses à leur reprocher (du moins par rapport aux productions ST depuis 2009), et d’autre part c'est parce qu’elles étaient (abusivement) trainées dans la boue par trop de membres. Or comme j’aime et j’estime ces séries, il était naturel que je "vole à leur secours".

Après, nul n’est obligé d’être d’accord avec moi. Mais il n'en demeure pas moins que je suis totalement sincère dans mes prises de position, et je m’efforce vraiment d’être intellectuellement honnête.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#33 24-01-2020 10:47:29

Guigui le gentil
membre

Re : Picard 01x01 Remembrance

Bon... vous êtes gentils là mais est-ce qu'on peut parler de l'épisode maintenant ? smile

Hors ligne

#34 24-01-2020 13:28:21

matou
modérateur

Re : Picard 01x01 Remembrance

Oui.
Tout HS sera enlevé.

Hors ligne

#35 24-01-2020 14:30:22

Guigui le gentil
membre

Re : Picard 01x01 Remembrance

Alors OK, on était pas chaud pour la musique du générique de Picard, mais quand même y a de purs détails qui font plaisir dans la bande originale, notamment... le thème des Romuliens de la série classique qu'on entend à la fin de l'épisode 1x01 de Picard. https://youtu.be/07IEaJ1rYwg

Hors ligne

#36 24-01-2020 15:16:30

Schmullus
membre

Re : Picard 01x01 Remembrance

dvmy a écrit :

Donc maintenant il y a une note "épisode" et une note sur le degré de "trekisme"? D'ailleurs il faudrait définir ce qu'est une note "star trek". Mon Star Trek à moi n'est pas celui de Yves qui n'est pas celui de Buckaroo, des autres membres du staff et des membres actifs.

La seule chose que j'ai compris c'est que Yves apporte une nuance subjective et objective dans sa critique et que cette idée lui est propre puisque FM n'a pas fait de même. Il cherche donc à prendre du recul avec de nouveaux indicateurs qui n'ont de sens que pour sa pensée, son analyse et les intérêts sur la position qu'il a adopté envers ceux qui le suivent.


PIC DIS Nouilles c'est toi l'andouille

Hors ligne

#37 24-01-2020 19:40:42

matou
modérateur

Re : Picard 01x01 Remembrance

Guigui le gentil a écrit :

Alors OK, on était pas chaud pour la musique du générique de Picard, mais quand même y a de purs détails qui font plaisir dans la bande originale, notamment... le thème des Romuliens de la série classique qu'on entend à la fin de l'épisode 1x01 de Picard. https://youtu.be/07IEaJ1rYwg

Si vous écoutez le podcast de Guigui, j’ai le même avis sur le générique qu’eux.
Si vous ne m’écoutez pas, je n’aime pas ce générique. Trop flou, trop terne. Le choix des instruments est pas inintéressant mais il manque clairement d’une intensité.

Hors ligne

#38 24-01-2020 20:35:08

matou
modérateur

Re : Picard 01x01 Remembrance

Dessine moi un Jean-Luc

Ce épisode est à l'image de son introduction. Le souvenir, la mélancolie, le mystère se mélangent.
La force de ce premier épisode c'est d'assumer un rythme plus tranquille, de jouer la carte de l'onirisme et de la nostalgie.
Porté par Patrick Stewart, souvent filmé de près, cela fonctionne. Cette épisode plus introspectif, nous permet de voir des tranches de vie. Et dans ce cas là, tout dépend du personnage que l'on suit. Le poids du Capitaine de TNG est si important, son interprète si talentueux, que le charme opère.
Les plan sont à la fois serrés et amples, passant de l'un à l'autre en douceur. Ce qui participe au rythme parfois hypnotique.
La franche réussite de cet épisode est d'avoir réussi le mélange parfait de la forme et du fond (ie non l'histoire en elle même, mais le sentiment que l'on veut amener pour le spectateur et le personnage).
Les autres personnages ne sont qu’esquissés mais appuyés sur des archétypes, ce qui apporte une dose de mystère, ainsi qu’au sentiment de prendre un train en marche, et avoir le sentiment d’avoir affaire à  des coquilles vides, ou des clichés ambulants.
Une belle réussite que ce premier épisode, sans conteste, et basé, comme dit, des choix opposés à ceux que l'on avait depuis 2009, exception faite de certaines scènes de Beyond.

Mais a t-on un chef d’œuvre pour autant? Non.
Les limites sont trop importantes pour cela.
La première c'est que, s'il n'y a rien à dire sur l'interprétation de Stewart, je n'ai pas retrouvé "la voix" de Picard. Sa rhétorique, sa manière d'utiliser ses colères, ses moments affables ne sont pas les mêmes. Bien sûr le temps et les épreuves sont passées par là, mais on ne retrouve plus son stoïcisme sous-jacent. C'est ce qui me donne l'impression d'avoir été écrit par d'autres. Rien de grave et je dirai même que c'est une chose normale, tant il faut s'approprier le personnage, mais cela est à noter.
La seconde c'est que l'épisode n'a aucune surprise, tant on voit tout arriver bien avant que cela ne se réalise. Pas gênant, mais cela peut couper l’immersion.
La troisième, ce sont de grosses ficelles narratives, toute portée par Dahj (les commandos, le toit, la fuite). Ils auraient très bien pu la téléporter au lieu d'aller sur place.
La quatrième, c’est que l'on ne ressent pas une société du futur, mais notre société transposée dans un futur avec e la technologie plus évoluée. Là aussi, on ne retrouve pas cette aspiration qui donne envie de vivre en pareil société.
Sans parler du traitement de la Fédération qui a de quoi mettre en colère, de même que les moments où l'on parle des IA est très faible (et oublie trop d'épisodes).

En conclusion, un très bon premier épisode, qui donne envie de voir la suite, supérieur aux pilotes de Discovery.A voir cependant où tout cela mène et comment nous irons dans cette direction, et au service de quel propos.
A confirmer car la série a le choix entre continuer sur ce coté contemplatif, sobre et de corriger les défauts ou bien arrêter ce coté introspectif pour dérouler une histoire avec encore plus de facilités.
Vivement la semaine prochaine.

Série: 8 (réussir son lancement est toujours dur et ici c'est réussi)
Star Trek : 4 (je n'ai pas eu de frisson d'une autre société)
Moyenne: 6

Hors ligne

#39 24-01-2020 22:32:20

mdst
membre

Re : Picard 01x01 Remembrance

Guigui le gentil a écrit :

Bon... vous êtes gentils là mais est-ce qu'on peut parler de l'épisode maintenant ? smile

BWHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA
bravo

Hors ligne

#40 24-01-2020 22:43:36

scorpius
Nowhere Man

Re : Picard 01x01 Remembrance

C'était vraiment pas terrible. Pour tout dire, je trouve ça à peine plus fréquentable que du Discovery. Alors oui, c'est un peu moins frénétique, il y a quelques beaux moments (les rencontres oniriques entre Data & Picard principalement) et le fait que Stewart porte pas mal le truc sur ses épaules fait une petite différence.

Pour le reste, j'ai pas du tout aimé tout le truc sur les synthétiques, pour moi ce n'est qu'un alibi un peu rance pour ne pas avoir à assumer les changements que l'existence de Data auraient du amener dans la société Trekkienne. A la place on a donc une bonne vieille 'mystery box' autours du personnage de Dahj. Je trouve ça très bof et le signe d'un manque d'ambition évident.

D'ailleurs niveau écriture je trouve que ça coche pas mal de case Bad Robot et pas les bonnes (les 2 Romuliens avec Picard là, ça sent la traitrise à 2 kilomètres et le plan final de l'épisode m'a fait souffler).
Quand au scènes d'actions, là par contre on est en plein Discovery, à savoir que ça fait tiep.

Les auteurs de l'épisode ont regardé sur Netflix 'The Measure of a Man' et 'The Offspring', pour essayer de m'enfumer, j'ai l'impression que ça s'arrête là, moi.

4/10 (1 point pour Number One, le meilleur chien Trekkien depuis Porthos).

Dernière modification par scorpius (24-01-2020 22:47:19)


What I admire most about your art, is its universality. You do not say a word and yet, the world understands you!
Albert Einstein
Its true, but your fame is even greater! The world admires you, when nobody understands you!
Charlie Chaplin

Hors ligne

#41 24-01-2020 22:45:54

Schmullus
membre

Re : Picard 01x01 Remembrance

J'ai pu visionner ce soir ce premier épisode de Star Trek Picard. Il y a tant d'individus en moi qui ne désirent pas prendre la parole, tant de silence et tant de vide dans mon cœur. Après une première scène qui me donna presque une étincelle spirituelle, j'ai immédiatement été épuisé par la suivante, aussi inutile que violente et d'une qualité si médiocre que j'ai immédiatement saisi ma télécommande, mis sur pause et saisi avec force ma liseuse, pour aller lire de véritables connaissances dans mon lieu de prédilection, mon véritable FairHaven à moi, mes toilettes. J'avais fait un pari avec toutes les bactéries qui me composent y compris celles qui s'apprêtaient à me quitter, qu'il ne faudrait pas des années-lumière pour entendre les mots "intelligence artificielle", et ce fut si rapide qu'elles sont toutes d'accords pour témoigner des véritables aspirations de celui que l'on nomme Alex Kurtzman. Quant à Picard, quant à Picard, il me rappelle ces mêmes émotions que nous ressentions lorsque je vis Arnold Schwarzenegger déchu par des tournages si pathétiques et si ennuyeux, que ce Picard là, risque d'être à mes yeux, un long caméo à lui tout seul. C'est finalement dans mes toilettes, que je pu lire en toute lettre, l'explication oncologique de ce que je venais de voir en image et qui durera 44 longues minutes. Le cancer est comme un terroriste, qui en s'introduisant dans la cellule du pilote, manipule son ADN et prend les commandes de l'appareil.   


PIC DIS Nouilles c'est toi l'andouille

Hors ligne

#42 24-01-2020 22:56:22

scorpius
Nowhere Man

Re : Picard 01x01 Remembrance

matou a écrit :

[La première c'est que, s'il n'y a rien à dire sur l'interprétation de Stewart, je n'ai pas retrouvé "la voix" de Picard. Sa rhétorique, sa manière d'utiliser ses colères, ses moments affables ne sont pas les mêmes. Bien sûr le temps et les épreuves sont passées par là, mais on ne retrouve plus son stoïcisme sous-jacent. C'est ce qui me donne l'impression d'avoir été écrit par d'autres. Rien de grave et je dirai même que c'est une chose normale, tant il faut s'approprier le personnage, mais cela est à noter.

Le problème il se trouve dans la prémisse même de la série qui par la force des choses force cette évolution de Picard. Cette fragilité émotionnelle, ce désabusement, etc. Du coup, ce n'est pas du tout naturel, perso, j'ai eu un peu l'impression d'être pris en otage.


What I admire most about your art, is its universality. You do not say a word and yet, the world understands you!
Albert Einstein
Its true, but your fame is even greater! The world admires you, when nobody understands you!
Charlie Chaplin

Hors ligne

#43 24-01-2020 23:02:48

scorpius
Nowhere Man

Re : Picard 01x01 Remembrance

mdst a écrit :

BWHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA
bravo

Flash required


What I admire most about your art, is its universality. You do not say a word and yet, the world understands you!
Albert Einstein
Its true, but your fame is even greater! The world admires you, when nobody understands you!
Charlie Chaplin

Hors ligne

#44 24-01-2020 23:06:37

matou
modérateur

Re : Picard 01x01 Remembrance

scorpius a écrit :
matou a écrit :

[La première c'est que, s'il n'y a rien à dire sur l'interprétation de Stewart, je n'ai pas retrouvé "la voix" de Picard. Sa rhétorique, sa manière d'utiliser ses colères, ses moments affables ne sont pas les mêmes. Bien sûr le temps et les épreuves sont passées par là, mais on ne retrouve plus son stoïcisme sous-jacent. C'est ce qui me donne l'impression d'avoir été écrit par d'autres. Rien de grave et je dirai même que c'est une chose normale, tant il faut s'approprier le personnage, mais cela est à noter.

Le problème il se trouve dans la prémisse même de la série qui par la force des choses force cette évolution de Picard. Cette fragilité émotionnelle, ce désabusement, etc. Du coup, ce n'est pas du tout naturel, perso, j'ai eu un peu l'impression d'être pris en otage.

Il s’agit en effet d’un élément fondamental. Mais je pense que cela vient plus de la manière d’appréhender le personnage que la prémisse. Même si cela joue en effet.

Hors ligne

#45 25-01-2020 00:23:08

yrad
admin

Re : Picard 01x01 Remembrance

Schmullus a écrit :
dvmy a écrit :

Donc maintenant il y a une note "épisode" et une note sur le degré de "trekisme"? D'ailleurs il faudrait définir ce qu'est une note "star trek". Mon Star Trek à moi n'est pas celui de Yves qui n'est pas celui de Buckaroo, des autres membres du staff et des membres actifs.

La seule chose que j'ai compris c'est que Yves apporte une nuance subjective et objective dans sa critique et que cette idée lui est propre puisque FM n'a pas fait de même. Il cherche donc à prendre du recul avec de nouveaux indicateurs qui n'ont de sens que pour sa pensée, son analyse et les intérêts sur la position qu'il a adopté envers ceux qui le suivent.

Pour clore une fois pour toute ce HS, outre ma précédente réponse, mon recours à la notation multiple a pour seul et unique objectif la précision et la transparence.
Dès lors qu’une note de synthèse (en général moyenne) ne rend pas convenablement compte de l’existence d’une profonde dichotomie voire d’un tiraillement entre critères distincts, il est plus instructif (du moins pour ceux des lecteurs qui ne prennent pas la peine de lire toute la critique) de décomposer ladite note en plusieurs sous-notes thématiques. Libre à chacun ensuite d’en faire (ou non) la moyenne (arithmétique ou librement pondérée).
Par exemple, si un épisode/film est très bien écrit mais très mal réalisé (=> dichotomie), accorder un 5/10 est bien moins éclairant que d’accorder un 9/10 au scénario et un 1/10 à la réalisation. C’est juste là une façon d’apporter davantage d’informations à l’attention du lecteur pressé.
Mais si l’opus est assez homogène quels que soient les critères considérés, alors je me contente d’une seule note.

Dans le cas de Picard 01x01 Remembrance, je tenais ainsi à signaler explicitement par ma première note (4,5/5) une véritable montée en qualité (tant sur le fond que sur la forme) par rapport aux très médiocres épisodes de Discovery.
Mais sans omettre pour autant l’articulation avec le "trekkisme" - une articulation qui demeure au moins aussi critiquable (1,5/5) que dans les précédentes incarnations du ST abramso-kurtzmanien.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#46 25-01-2020 00:24:36

yrad
admin

Re : Picard 01x01 Remembrance

Pour en revenir au sujet du topic, je retiendrai de l'épisode Picard 01x01 Remembrance un moment emblématique : durant l’interview, l’amiral Jean-Luc Picard à la retraite déclare « J’ai la réputation d’être persuasif. Mais la Fédération a compris qu’il y avait des millions de vies en jeu », mais l'intervieweuse vedette de l'une des plus importantes "TV" de 2399 le reprend aussitôt (qui plus est avec le plus grand naturel) : « Des vies romuliennes. » !!! eek damn

Aucun politicien (pas même un Donald Trump ou une Marine Le Pen) ni aucun journaliste/chroniqueur de médias nationaux (pas même un Éric Zemmour) n’oserait tenir de pareils propos aujourd'hui.

Voilà donc un diagnostic révélateur de ce qu’est devenu la dystopique UFP anti-trekkienne de la série Picard : les Romuliens (voire tous les extraterrestres non citoyens de l’UFP ?) seraient des Untermenschen...
Ce n’est plus une vulgaire transposition du contemporain, mais un point Godwin.

Bon ok, je comprends bien que pour beaucoup, ce soit juste un détail insignifiant au détour d’une ligne de dialogue..
Pour certains, les voyages spatiaux suffiront à leur bonheur.
Pour d’autres, les retrouvailles avec Jean-Luc seront un moment magique.
Mais pour les rabat-joie dans mon genre, tout l’intérêt est dans les détails. Il y a les détails rédhibitoires. Et il y a ceux qui choquent, tant ils en disent long sur l'état d'une société.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#47 25-01-2020 01:25:07

KIRK
R.I.P Star Trek

Re : Picard 01x01 Remembrance

Franchement je suis incapable de donner, encore, un avis ! gne
Par conséquent pas de vote à ce stade...

Il y a des moments trekkiens question rythme notamment au début de l épisode puis on plonge dans des moments  Kurtzmanien notamment à la fin de l épisode avec le cube borg et ce centre de récupération romulien... j ai comme la désagréable impression ( à vérifier ) qu ils ont cherchés dans l écriture un mix entre le ST classique/univers normal et le ST kelvin en espérant que la << sauce >> prenne... le meilleur des 2 mondes ? joke

Après réunir les 2 univers n est pas une mauvaise idée en soi, cela donnerait un peu plus de cohérence à l œuvre trekienne mais on peut aussi se poser la question suivante : Cette série Picard sonne t elle définitivement le glas de l univers classique au profit de ce nouvel univers hybride ?

Patrick Stewart étant producteur exécutif, il a eu son mot à dire dans l écriture des scénarios et l ont sent très nettement la différence de style et la dualité entre type Stewart et type  Kurtzman et consorts ; c est un sentiment assez étrange; c est mon ressenti au vu de ce 1er épisode.

Niveau histoire il y a un arc principal autours de Data et de sa fille qui se dessine et le cube Borg présage l arrivée de Seven et de Lou dans un second grand arc... A voir

yrad a écrit :

Pour en revenir au sujet du topic, je retiendrai de l'épisode Picard 01x01 Remembrance un moment emblématique : durant l’interview, l’amiral Jean-Luc Picard à la retraite déclare « J’ai la réputation d’être persuasif. Mais la Fédération a compris qu’il y avait des millions de vies en jeu », mais l'intervieweuse vedette de l'une des plus importantes "TV" de 2399 le reprend aussitôt (qui plus est avec le plus grand naturel) : « Des vies romuliennes. »

Mais enfin le côté sectaire de Starfleet n est pas une nouveauté !
La section 31, Star Trek Insurrection ou la Fédération déporte une race entière, Star Trek Terre Inconnue et cette phrase de l officier klingonne lors du dîner à bord de l Enterprise : << La Fédération ? un club select et raciste >> pour ne citer que ces 3 exemples.

Yrad a écrit :

Et il y a ceux qui choquent, tant ils en disent long sur l'état d'une société.

Tu dis surtout cela par dénigrement et haine des ST Kelvin...
Star Trek 4 retours sur Terre montrait aussi l état de la société américaine des années 80 militarisée et polluée avec des humains bas de plafond et consuméristes...

Dernière modification par KIRK (25-01-2020 01:42:46)

Hors ligne

#48 25-01-2020 02:52:51

yrad
admin

Re : Picard 01x01 Remembrance

KIRK a écrit :

Mais enfin le côté sectaire de Starfleet n est pas une nouveauté !

Première nouvelle ! eek
Bien qu’émanant d’une société utopique, Starfleet n’a pas toujours été parfaite, et c’est là une marque de réalisme. Mais de là à dire "sectaire" ?! WTF
Certes, individuellement, il est arrivé que certains officiers se révèlent sectaires (tout comme d’autres sont devenus fous). Mais Starfleet, collectivement, en tant qu’institution, surement pas.

Et de toute façon, l’exemple que je citais dans le pilote de la série Picard va bien au-delà du "simple" sectarisme. Il ne s’inscrit pas dans les échanges privés entre quelques officiers traumatisés par une guerre, mais il relève d’une parole publique représentative de la doxa de 2399.
Or ladite doxa réussit à être encore plus dystopique que celle d’aujourd’hui ! Ce qui est tout de même le comble venant de la prétendue UFP trekkienne.

KIRK a écrit :

La section 31

Le Section 31 (de DS9 et d’ENT) n’a jamais été sectaire ou raciste. Au contraire, son ouverture était limitless puisqu’elle obéissait à la seule realpolitik, c’est-à-dire un hyper-réalisme stratégique.

KIRK a écrit :

Star Trek Insurrection ou la Fédération déporte une race entière

Non pas la Fédération, ni même Starfleet, mais uniquement l’amiral Matthew Dougherty.
Et il a suffi que Riker et son équipage prévienne le Conseil de l’UFP pour que cette "déportation" soit annulée et condamnée.

KIRK a écrit :

Star Trek Terre Inconnue et cette phrase de l officier klingonne lors du dîner à bord de l Enterprise : << La Fédération ? un club select et raciste >> pour ne citer que ces 3 exemples.

Entre le racisme des Klingons, leurs préjugés envers l’UFP, et leur perpétuel désir de provoquer Kirk & co durant le dîner en question… cette assertion klingonne n’avait aucune crédibilité.

KIRK a écrit :

Tu dis surtout cela par dénigrement et haine des ST Kelvin...

Pas du dénigrement, mais un constat.
Pas de la haine, mais de l’esprit critique.
Et de toute façon, je ne faisais pas référence à Kelvin mais à Picard.

KIRK a écrit :

Star Trek 4 retours sur Terre montrait aussi l état de la société américaine des années 80 militarisée et polluée avec des humains bas de plafond et consuméristes...

Ben oui, ST IV TVH a dépeint sans ambages (mais avec humour) la société américaine de son époque de production (1986).
And so what ? wtf
Mon post ne portait pas sur la société contemporaine ni sur celle des années 80 (au sujet desquelles nul ne se fait d’illusion), mais sur la Fédération (et la Terre) dépeinte dans la série Picard (qui n’a non seulement plus rien d’utopique, mais qui semble plus dystopique encore que le monde d’aujourd’hui).


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#49 25-01-2020 08:25:22

ufologue
vétéran

Re : Picard 01x01 Remembrance

Pas très utopique non plus le Starfleet de Star Trek 6 dans lequel plusieurs hauts gradés complotent pour assassiner le Chancelier Klingon.
Pourquoi être choqué par une phrase d'une journaliste ? Elle ne parle qu'en son nom.

Hors ligne

#50 25-01-2020 09:33:30

scorpius
Nowhere Man

Re : Picard 01x01 Remembrance

ufologue a écrit :

Pas très utopique non plus le Starfleet de Star Trek 6 dans lequel plusieurs hauts gradés complotent pour assassiner le Chancelier Klingon.

Ouais mais ce ne sont que les actions isolées de quelques individus. Rien à voir avec les changements institutionnels mis en scène dans Picard.

Pourquoi être choqué par une phrase d'une journaliste ? Elle ne parle qu'en son nom.

Dans le contexte de l'interview, j'ai eu clairement l'impression qu'elle vocalisait un sentiment très répandu au sein de la Fédé, pas uniquement sa propre opinion.


What I admire most about your art, is its universality. You do not say a word and yet, the world understands you!
Albert Einstein
Its true, but your fame is even greater! The world admires you, when nobody understands you!
Charlie Chaplin

Hors ligne

Pied de page des forums