ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 29-04-2019 17:11:29

matou
modérateur

Game Of Thrones 8x03 A Long Night

Game Of Thrones 8x03 A long night

Crédits officiels :

- Scénario : David Benioff & D. B. Weiss
- Réalisation : Miguel Sapochnik

Appréciation

  1. 10 (top franchise)(voix 2 [33.33%])

    33.33%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 0 [0%])

    0%

  3. 8 (excellent)(voix 0 [0%])

    0%

  4. 7 (bon)(voix 0 [0%])

    0%

  5. 6 (correct)(voix 0 [0%])

    0%

  6. 5 (passable)(voix 1 [16.67%])

    16.67%

  7. 4 (insuffisant)(voix 0 [0%])

    0%

  8. 3 (médiocre)(voix 0 [0%])

    0%

  9. 2 (raté)(voix 1 [16.67%])

    16.67%

  10. 1 (pitoyable)(voix 1 [16.67%])

    16.67%

  11. 0 (trahison)(voix 1 [16.67%])

    16.67%

Votes totaux: 6

Les invités ne peuvent voter

Hors ligne

#2 29-04-2019 21:31:44

matou
modérateur

Re : Game Of Thrones 8x03 A Long Night

La longue nuit
Bien, mes craintes de la saisons passées se sont hélas réalisées. Si la série continue de lutter contre bien des défauts, elle montre ici, qu'elle n'a pas su tous les corriger. Je sens que les échanges avec Scorpius vont être moins convergent que les semaines précédentes.
Commençons par les aspects positifs de cet épisode car ils sont nombreux. La principale qualité est aussi celle qui est la moins visible. A travers l'affrontement, la série se permet de continuer à parfaire les relations entre les personnages. Elle continue a donner vouloir donner une fin digne à bon nombre de personnages. Le tout avec la volonté de le faire avec des plans marquant. Ce choix de continuer à se focaliser sur les personnages, pour mieux faire ressentir de manière viscérale le "destin" qui les a amené ici, ainsi que de faire ressentir au spectateur l'angoisse de cette longue nuit, sont des réussites.
Manifestement la série a décidé de mettre les petits plats dans les grands pour tendre plus vers un aspect plus cinématographique que télévisuel, autre aspect positif. Cela se voit par la volonté de faire des plans qui resteront dans la mémoire du spectateur (charge des cavaliers, la défense de Daenerys et bien d'autres). La réalisation multiplie les plans, parfois trop confus, mais sans jamais faire perdre de vue totalement la lisibilité d'ensemble. Ces allez retours, entre l'intime et le global, à la lueur des flammes, nimbe l'action d'un sentiment de claustrophobie.
Cette mise en image est une totale réussite (des moyens très importants engagés).
Mais la mise en scène, est elle, déplorable. Au point de gâcher tout ces points positifs. Car dans une bataille, la mise en scène est l'élément le plus important. La mise en image est secondaire, tant pour créer de l'émotion, il faut d'abord en créer les conditions.
GoT a toujours eu le défaut d'avoir recours à des artifices, à des deus ex, des facilités scénaristiques grossières, pour ses batailles. Et ici, c'est la même chose. Le syndrome de la "lance pour le mauvais dragon" a encore frappé.
Ici cela ruine tout ce que l'épisode a tenté de construire. Comme un château construit sur du sable.
Une bataille, c'est avant tout, une bataille stratégique, un duel d'intelligence.
Pourquoi? Car au niveau 0, une bataille se sont deux groupes qui se tapent dessus. Qui gagnera? Soit les plus nombreux, soit les mieux armés.
La stratégie c'est de faire en sorte que l'issue d'une bataille ne soit dictée par ces deux seuls éléments.
"Dans la guerre, le nombre seul ne procure aucun avantage. N'avancez pas en vous reposant exclusivement sur la puissance militaire. ".
L'environnement, les réserves, le terrain d'affrontement, le type de troupe, autant de facteurs qu'il faut étudier.
Ici, le ton est donné avec la charge du début de l'épisode. Charge ne servant qu'à mettre Melissandre en valeur et à faire un joli plan. Efficacité 0 et erreur stratégique importante. Une telle cavalerie aurait du harceler les fans en usant de sa vitesse, permettre une retraite.
"On se défend lorsqu’on dispose de moyens suffisants ; on attaque lorsqu’on dispose de moyens plus que suffisants. "
Visiblment Winterfell n'avait pas les moyen de créer un point de fixation. Toute la stratégie de l’appât en est remise en cause.
Tout semble une succession d'improvisation, parfois comique, comme Melissandre obligée d'user de sa magie quand Jon et son dragon font du rien sur les remparts...
La stratégie d'atteindre le roi de la nuit, ses lieutenant, n'est jamais apparente. Prendre à revers les généraux, le forcer à venir, juste une tactique de Bran apparait comme vaguement cohérente.
Dès lors, la bataille entre un ennemi très nombreux, face à une défense incapable de tenir son rang par manque de stratégie, n'est qu'un long ennui car le nombre fera la différence. Les minutes passent, certains tombent, certains ont peur. A aucun moment, il n'y a le sentiment que ce rapport de force peut s'inverser par les actions des personnages. La faute à cette mise en scène où il n'y a aucune stratégie encore une fois.
Dès lors l'émotion peine à exister.
De pus, ce défaut est accentué par le coté si prévisible de bien des moments. Dans la crypte, dans la bibliothèque. Aucune surprise sur ce qui se passe. Les artifices de mise en scène, sont anticipables et l'épisode ne nous prend jamais à contre pied. Même l'affrontement de Lyanna, pourtant voulu comme un moment fort, fini par agacé par ses facilités (elle est seule, elle est brisée mais encore capable de nuire etc). Et je ne parle des derniers moments de cache-cache de Jon, tout aussi vu et revus.
Et maintenant, arrivons au principal problème de cet épisode. Celui lié au roi de la nuit.
Donc Melissandre n'est là que pour donner des sous-titres à Arya... C'est assez mauvais. Tant Arya aurait du y penser seule.
Le Roi de la nuit qui est invincible, n'ayant jamais aucun effort à faire (une chute mortelle, un moment "chaud", des réserves de troupes à trouver), à aucun moment, il ne montre un effort, une vulnérabilité. Cet ennemi souffre du syndrome de la toute puissance. Ce syndrome de mise en scène où l'on cesse de s'impliquer, tant rien ne peut l'atteindre.
Sa magie n'est jamais expliquée, donc il n'apparait que comme un éléments dit "scriptés", c'est à dire prévu ainsi par la narration et non comme venant des interactions entre les personnages et les structures de l'univers imaginé.
Pour un univers de fantasy s'inspirant du moyen age, l'absence de stratégie chez les protagonistes et et l'absence d'un antagoniste interagissant avec eux (ici, il ne fait qu'avancer), sont des lacunes éliminatoires. On ne peut vouloir piocher dans ces inspirations sans respecter les devoirs qui vont avec.
Quand aux dernières minutes, elles montrent le condensé des défauts de cet épisodes. Le cache cache de Jon. Ce passage pelin de moment vu et revu, ne sert à rien, n'amène aucun propos, n'a aucun suspens tant on sait qu'il va survivre. En gros un moment où l'on subit, où les personnages subissent la narration.
Et les moments à coté de l'arbre sont prétexte à faire des plans, à coup de ralenti, pour mieux nous sortir une "téléportation" totalement improbable, deux ex machina le plus grossier, soulignant que les marcheurs blancs ne servent à rien, que le roi de la nuit est un idiot (il n'avait qu'à esquiver, lui peut modifier sa trajectoire), qu'il n'a aucune stratégie (il suffisait de rester en retrait depuis le début et que ses lieutenant ramène Bran en dehors du château. Ce mec est un stratège de 8 000 ans et n'a donc aucune réflexion...
Cette mise en scène se résume donc à un long moment où des défenses mal pensées sont enfoncées par un ennemi nombreux, qui n'a que le nombre comme force, mené par un stratège qui s'expose inutilement  et donc l'intrigue sera résolue par un énorme deus ex machina.
Quel gâchis!
C'est pourquoi, avec les mêmes éléments, il y avait matière à faire mieux. A montrer des personnages acteurs de la narration et qui auraient mis ce principe en action :
"La grande science est de lui faire vouloir tout ce que vous voulez qu'il fasse, et de lui fournir, sans qu'il s'en aperçoive, tous les moyens de vous seconder. "
2/10
Point Cirsei: grande gagnante. Il est à espérer qu'elle ne va pas débarquer dans la journée. Elle ne le fera pas alors que son objectif aurait du être celui-ci. Pour Winterfell, et Daenerys, maintenant, la seule option, c'est que le nord annexe les terres au delà du mur et crée une nouvelle citée là bas. Comme symbole de la victoire et pour rallier à elle, des peuples.
Point Jon: la mise en scène continue à nous montrer qu'il ne sert en définitive, à pas grand chose, à l'image de lui sur son dragon alors qu'il fallait enflammer une tranchée, ou protéger Melissandre. Secondaire et dispensable.

Dernière modification par matou (29-04-2019 21:32:24)

Hors ligne

#3 29-04-2019 21:32:33

scorpius
Nowhere Man

Re : Game Of Thrones 8x03 A Long Night

Ce n'est pas nécessairement surprement que mon ressenti diverge de celui de Matou, tant cet épisode va clairement diviser, y compris (et peut être surtout) parmis les fans de la série.

Arya qui porte le coup fatal au Night King, va probablement crystaliser ces divergences (ça a déjà commencé). Mais si on prend du recul, force est de constater que c'est là l'aboutissement logique de son arc. Elle qui au long de la série sera devenue intime avec la mort, qui rejoindra un culte qui la vénère, avant de lui tourner le dos, qu'elle détruise la grande faucheuse de glace, c'est superbement poétique. D'autant qu'il y a un lien thématique marqué entre d'un côté les White Walkers et de l'autre les Faceless Men... Sam dans l'épisode précédent disait que la mort c'était d'oublier qui on est, d'ou on vient, de perdre son identité. Les Faceless Men demandent de leur côté à leurs adaptes de devenir "No One", de renoncer à leur identité afin de pouvoir pleinement servir le dieu de la mort. Une chose que Arya fut incapable de faire...

C'est donc très satiisfaisant de voir son histoire qui fut longtemps éloignée de l'enjeu de la Grande Guerre converger ainsi. D'autant qu'en terme d'écriture, tout ce qui mène à ce moment était vraiment brillant. A commencer par Bran qui aura déjà graissé les rouages dès la s7 lorsqu'il offre la dague à Arya. Ou dans cet épisode tout le passage bien tendu dans la biliothèque de Winterfell ou Arya évite les zombies, se déplacant en silence et invisible et préparant le terrain pour ce passage dans le "Godswood".

Quand à la prophétie du Prince qui fut promis/d'Azor Ahai, elle n'est pas forcément invalidée. En effet, le prince (ou princesse) pourrait tout à fait être Arya qui est la soeur (de sang et adoptive) de 2 Roi du Nord et qui en tant que Stark descend des anciens Rois de l'hivert. Ou ça pourrait être Rhaegar, Lyanna serait Nissa-Nissa et Jon, Lightbringer. La prophétie dit que le Prince devra sacrifier son amour pour forger une épée enflamée et ramener l'Aube. Et bien il a conçu Jon/Aegon avec Lyanna, elle est morte en couche, quand à Jon il jouera un rôle décisif en mobilisant le Nord et en faisant de Daenerys  une alliée précieuse (d'autant plus que l'épisode montre bien que sans elle et ses armées, le Nord était condamnée et à terme l'humanité). Dans cette optique le rôle de Jon en tant "qu'inspirateur" est d'autant plus décisif qu'il sera le seul à soutenir Arya durant leur enfance à dépasser les conditions sociales restrictives de son éducation. Ce qui est symbolisé par Needle qui met Arya sur la voie de sa destinée (Syrio Forel, les Faceless Men, etc). Au final j'ai beaucoup aimé le fait qu'après avoir beaucoup joué avec le statut "messiatique" de Jon/Aegon la série s'en détrourne. Pas d'affrontement final entre lui et le big bad, façon Harry & Voldemort, c'est très "Martin-esque". I

Il est certain qu'il est possible d'interpréter la prophétie sous bien d'autres angles et cette ambiguité et très appréciable. C'est un peu la même chose avec R'Hllor, on peut voir dans tous les événements menant à la destruction du Night King une "main divine" ou alors siimplement des hommes et des femmes qui n'on pas saisis (ou ont oubliés) les tenants et aboutissants de la magie et voient dans la naissance des Dragons, dans les visions du Futur, les ressurections et la manipulation des éléments, la manifestation d'une volonté divine, mais finalement rien n'est moins sur... A ce stade, l'existence de R'Hllor reste une (forte) possibilité, mais là aussi je trouve l'ambiguité fort appréciable (particulièrement dans le cadre d'un univers de fantasy).

En ce qui concerne la bataille en elle même, j'ai rarement vécu cela de façon aussi viscérale. Ca m'a vraiment pris aux tripes de bout en bout et les dernières minutes, j'ai bien cru que c'était finit, que le Night King allait l'emporter (puis ce score musical de folie). Soulagé que ce ne soit pas le cas, objectivement, il y avait peu de chances, Martin est un mélancolique, plus qu'un nihiliste... Le déroulé de la bataille est excellent, l'anticipation des premières minutes, l'inversion de la Bataille du gouffre de Helm avec Melissandre/Gandalf, qui débarque ici dès le début, suivit d'une charge de cavalerie qui ici s'avère impuissante (superbe image que cette "flèche" de feu qui finit étouffée par les ténébres).

Au contraire de Matou, j'ai vraiment aimé que le Night King soit une force inarrêtable. Parce que c'est ce qu'il est est, fondamentalement. Une arme de destruction massive, tout autant qu'une entité Lovecraftienne qui ne voit les humains que comme des fourmis. Il n'a jamais paru aussi intimidant. Ce plan ou il émerge intact des flammes de Drogon, c'était wow (et un sacré retour à l'envoyeur pour Dany).
Sa destruction, tout ce qui l'amène sur l'ensemble de la série, tels des dominos qui tombent, n'en est que plus jouissives !

Puis ce plan final sur Melissandre qui renvoie directement au Purificateur dans "Chronicles of Riddick" mais ou la Glace à remplacée le Feu... magnifique et bouleversant !

Au-delà de la bataille à proprement parler, je rejoins Matou sur la qualité des interactions entre les personnages. Ca sonnait juste et c'était très touchant. Particulièrement Bran qui fait l'effort de réconforter Theon juste avant la fin, c'était vraiment beau. Mais aussi Sansa & Tyrion et j'ai bien aimé Missandei qui prend farouchement la défense de sa reine. L'épisode est tellement intense, tendu et traumatisant (on sent dans le regard des personnages qu'ils font faces à une horreur absolument sans précédent et ça faisait son effet)  que ces petits moments de respirations étaient indispensables.


10/10

Dernière modification par scorpius (29-04-2019 21:33:41)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#4 01-05-2019 14:00:26

ussperseus
Touriste du PSTF

Re : Game Of Thrones 8x03 A Long Night

De mon côté je m'interroge sur le rôle réel de Daenerys quant à la sauvegarde du Nord. Au final, c'est elle qui donne la clé du mur aux marcheurs blancs, de même que ses dragons n'ont qu'une efficacité très limitée contre eux. Les Dothrakis n'ont qu'un rôle dramatique dans la bataille finale, et les immaculés, au lieu de protéger les remparts combattent à pied d'oeuvre contre les hordes adverses.
Finalement, il me semble que c'est bel et bien Baelish qui sauve le Nord, en offrant la possibilité aux Stark de défendre Winterfell et de fédérer les armées nécessaires à la défense et au gain de temps qui permettra à Arya de porter le coup final à cette guerre.

Neanmoins, il reste une guerre à terminer, dont les enjeux semblent bien mineurs en comparaison à la destruction du monde par le roi de la nuit.


"Si tu vois un cochon dans un arbre, dis-toi bien qu'il est fou!"

Hors ligne

#5 01-05-2019 14:43:00

matou
modérateur

Re : Game Of Thrones 8x03 A Long Night

Sur l’aspect visuel, décrié comme trop sombre, voici la déclaration du directeur de la photographie Fabian Wagner :
"Le problème, c’est que beaucoup de gens ne savent pas comment régler correctement leur téléviseur", a ainsi déclaré le directeur de la photo de l'épisode 3 de Game of Thrones. Et d'ajouter : "Beaucoup de gens le regardent aussi malheureusement sur de petits iPad, qui ne peuvent en aucun cas rendre justice à un spectacle comme celui-ci."
On ne peut lui donner tord. Cet épisode voulu comme une œuvre cinématographique demande en effet de bonnes conditions pour être pleinement apprécié.

Dernière modification par matou (01-05-2019 14:43:58)

Hors ligne

#6 01-05-2019 16:19:25

scorpius
Nowhere Man

Re : Game Of Thrones 8x03 A Long Night

ussperseus a écrit :

De mon côté je m'interroge sur le rôle réel de Daenerys quant à la sauvegarde du Nord. Au final, c'est elle qui donne la clé du mur aux marcheurs blancs, de même que ses dragons n'ont qu'une efficacité très limitée contre eux. Les Dothrakis n'ont qu'un rôle dramatique dans la bataille finale, et les immaculés, au lieu de protéger les remparts combattent à pied d'oeuvre contre les hordes adverses.
Finalement, il me semble que c'est bel et bien Baelish qui sauve le Nord, en offrant la possibilité aux Stark de défendre Winterfell et de fédérer les armées nécessaires à la défense et au gain de temps qui permettra à Arya de porter le coup final à cette guerre.

Le Night King aurait finit par trouver son chemin vers le royaume des hommes. Benjen le dit texto en s6, d'autant qu'il semble qu'en ayant "marqué" Bran il se soit immunisé à la magie des enfants de la foret (qui protège le Mur) comme on a pu le voir lorsqu'il attaque Bloodraven. Il voulait un dragon et piège donc Jon pour l'avoir parce que c'est un raccouci et un arme formidable, mais il aurait finit pas s'échapper. 
Après sur la bataille en elle même il est important de rappeller 2 choses. Une que le Night King est un Vertvoyants sur-puissant, ce qui lui permet de déjouer toutes les stratégies mise en place par les vivants. Et de 2 jamais auparavant on a vu l'armée des morts être aussi compacte, véloce et massive. La charge des Dothrakis à qui rien (de connu) ne résiste en terrain découvert, elle fait sens face à un armée des morts qui se comportent comme à Hardhome (par exemple). Le NK passe tout l'épisode à prendre au piège les vivants, Jon & Dany qui avec leurs dragons veulent attaquer les Walkers ? Il crée un tempête de neige pour les aveugler, protéger ses généraux et se camoufler. La même tempête va empêcher Dany d'enflammer les tranchées, etc. C'est finalement assez cohérent que ce soit des actes presque anecdotiques (la transmission d'une dague, un dialogue entre Arya et Melissandre) qui provoquent sa fin. Des choses qu'il n'a pas pu voir ou qu'il aura jugé insignifiantes.

Pour ce qui est Petyr, c'est un peu plus compliqué que ça.
Sans lui, pas de guerre des 5 Rois, le Nord et les vivants auraient peut être été mieux préparés. Disons que Bran, notamment, en offrant la dague à Arya tire profit de certaines des actions de Petyr afin de mener vers quelque chose de positif. 

Neanmoins, il reste une guerre à terminer, dont les enjeux semblent bien mineurs en comparaison à la destruction du monde par le roi de la nuit.

J'aime beaucoup. C'est très proche de ce qu'à fait JMS sur Babylon 5 ou après la grande guerre intergalactique entre les Shadows & les Vorlons, on prend le temps d'en explorer toutes les retombées via des enjeux moins épiques.


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#7 01-05-2019 16:25:54

Guigui le gentil
membre

Re : Game Of Thrones 8x03 A Long Night

Je suis #teamScorpius.

Tourner pendant 4 mois, la nuit cet épisode était un parti pris audacieux et légitime compte tenu du récit. J'ai trouvé ça particulièrement immersif car nous étions comme les personnages : dans la pénombre. Et il ne faut oublier qu'il faut opposer cette obscurité bien légitime à Melisandre et son Dieu R'hllor, le Maître de la Lumière. Donc bon, à un moment donné moi je trouve que tout ceci était bien branlé. Y compris la façon dont Arya règle le problème.

Moi je regarde mes séries correctement : sur ma TV dans le noir #oldschool et ça le fait !

Hors ligne

#8 01-05-2019 16:29:57

Guigui le gentil
membre

Re : Game Of Thrones 8x03 A Long Night

ussperseus a écrit :

De mon côté je m'interroge sur le rôle réel de Daenerys quant à la sauvegarde du Nord. Au final, c'est elle qui donne la clé du mur aux marcheurs blancs,

Elle l'a pas fait exprès hein smile

de même que ses dragons n'ont qu'une efficacité très limitée contre eux.

Pas d'accord : sans eux pour cramer des milliers de morts, Winterfell serait tombé en 20 Minutes.

Les Dothrakis n'ont qu'un rôle dramatique dans la bataille finale,

Une erreur stratégique, en même temps il était difficile de faire autre chose avec eux vu leurs aptitudes.

et les immaculés, au lieu de protéger les remparts combattent à pied d'oeuvre contre les hordes adverses.

Idem, leurs aptitudes à eux ne sont pas le combat de siège dans des châteaux. Tout me semble donc très logique ici.

Finalement, il me semble que c'est bel et bien Baelish qui sauve le Nord, en offrant la possibilité aux Stark de défendre Winterfell et de fédérer les armées nécessaires à la défense et au gain de temps qui permettra à Arya de porter le coup final à cette guerre.

Oui, tout comme Théon dont la mort sert à gagner quelques secondes précieuses à Arya pour arrivera et/ou se positionner...

Neanmoins, il reste une guerre à terminer, dont les enjeux semblent bien mineurs en comparaison à la destruction du monde par le roi de la nuit.

Cela ne me dérange pas... surtout qu'il ne reste que 3 épisodes au final...

Hors ligne

#9 01-05-2019 17:06:16

scorpius
Nowhere Man

Re : Game Of Thrones 8x03 A Long Night

Guigui le gentil a écrit :

Je suis #teamScorpius.

Bienvenue dans l'équipe smile

Tourner pendant 4 mois, la nuit cet épisode était un parti pris audacieux et légitime compte tenu du récit. J'ai trouvé ça particulièrement immersif car nous étions comme les personnages : dans la pénombre. Et il ne faut oublier qu'il faut opposer cette obscurité bien légitime à Melisandre et son Dieu R'hllor, le Maître de la Lumière. Donc bon, à un moment donné moi je trouve que tout ceci était bien branlé.

Voilà, ça s'appelle "la Longue Nuit" je suis bien content qu'on ait pas eu une belle lumière artificielle comme à Helm's Deep, par exemple. J'aime bien ce passage dans les films de Jackson, mais j'ai largement préféré la bataille de Winterfell.

Y compris la façon dont Arya règle le problème.

Sa progression tout au long de l'épisode est vraiment géniale : Elle commence comme un soldat sur les remparts, avec au passage un clin d'oeil génial au Lore (son arme, celle que Gendry lui forge est la même que celle utilisé par "Symeon Star-Eyes" combattant légendaire de l'Age des Héros qui était aveugle. Bien sur Arya a eu à surmonter sa propre cécité au cours de son entrainement auprès des Faceless Men). Puis il y a le passage dans la bibliothèque ou elle démontre ses capacités de discrétions/d'infiltrations et pour finir l'échange avec Melissandre. Au sein de l'épisode et à l'échelle des 8 saisons de la série, c'était un des plus beau fusil de Tchekhov qui soit.


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#10 01-05-2019 18:50:05

matou
modérateur

Re : Game Of Thrones 8x03 A Long Night

Une critique pointant, selon eux, des difficultés à gérer certains personnages sans l’apport des livres:
https://www.presse-citron.net/game-thro ? -utiliser/

Hors ligne

#11 01-05-2019 19:10:05

scorpius
Nowhere Man

Re : Game Of Thrones 8x03 A Long Night

Pas vraiment d'accord sur Tyrion. L'épisode adresse cette question avec Tyrion qui dit qu'il aimerait quitter les cryptes, que peut être il pourrait voir des choses que d'autres ne voient pas. Mais il n'est qu'un humain et quelque soit son sens stratégique (pas mal émoussé depuis son exil) je ne le vois pas avoir un impact face aux pouvoirs du Night King. Seule la magie peut lutter contre la magie, c'est une chose que l'épisode illustre puisque que la défaite du NK elle provient de la combinaison de 3 magies : Celles de Melissandre, celle de Bran, celle des Faceless Men.

Varys dont le réseau d'espions repose sur des enfants, qui a été piraté par Qyburn, il avait encore moins de choses à apporter.

Mais pour revenir sur le cas de Tyrion, c'est une critique un peu injuste dans la mesure ou dans les bouquins après la mort de Tywin, il traverse également une crise profonde. C'est même beaucoup plus sombre que la série, puisse que son auto-apitoiement est bien plus destructeur, tant pour lui que pour son entourage (on le voit quand même impitoyablement violer une protituée). Il me semble évident que Martin plante les graines d'un Tyrion qui perd ses repères et qui va commettre pas mal d'erreurs. Soit exactement ce qu'on a eu dans la série..

Maintenant, à partir du moment ou le récit va se ressentrer sur l'affrontement politique et militaire avec Cersei, il est certain que si Tyrion & Varys n'ont pas un rôle plus décisif, ce sera hautement critiquable.

Dernière modification par scorpius (01-05-2019 19:11:30)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#12 01-05-2019 19:57:43

matou
modérateur

Re : Game Of Thrones 8x03 A Long Night

Exemple de chose lues pour expliquer le rôle de Bran dans cet épisode.
« Parce qu’en réalité, Bran n’est pas le seul à répéter à ses alliés qu’ils se trouvent exactement là où ils sont censés être. Melissandre en a fait elle aussi de même à travers les saisons de la série. Et c’est finalement très intéressant parce qu’on peut au final se demander s’il n’existe un lien entre Bran et R’hllor, le fameux Maître de la Lumière qui semble exceller dans tout ce qui touche à la résurrection. »

Hors ligne

#13 01-05-2019 20:24:40

scorpius
Nowhere Man

Re : Game Of Thrones 8x03 A Long Night

Le rôle des divinités dans l'histoire, leur nature exacte c'est une chose que la série a abordée et ça rejoint ce questionnement. Il y a en particulier l'épisode avec Ian MacShane, qui incarne un Septon (qui est aussi ancien soldat en quête de rédemption) qui se montre très humble vis à vis de sa foi (tout le contraire du Grand Sparrow). Il refuse de croire qu'on peut interpréter la parole des dieux, le mieux est d'utiliser sa foi pour servir la communauté et vivre en harmonie. Il en vien à se demander si les divers dieux qu'on vénère à Westeros (les 7, les anciens dieux,le Noyé, R'Hllor, etc) ne sont pas finalement la manifestation d'une seule et unique vérité inaccessible.

Ce qui rejoint un la foi des Faceless Men, qui croient que ces dieux ne sont que des facettes du seul vrai Dieu : la Mort !


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#14 01-05-2019 21:20:05

Synock
Cuitasses les patatas

Re : Game Of Thrones 8x03 A Long Night

Je me fiche de GoT mais j'ai vu passer beaucoup de critiques à propos de la sombritude de l'épisode

matou a écrit :

"Le problème, c’est que beaucoup de gens ne savent pas comment régler correctement leur téléviseur"

C'est exactement pourquoi dès que j'ai fais mon achat de vidéo-projecteur j'ai foncé sur Les Numériques pour apprendre à bien régler mon projo ! <3


Le podcast c'est la vie !

https://p1p2r.podbean.com/

Hors ligne

#15 01-05-2019 22:23:13

Oberon
Section 31

Re : Game Of Thrones 8x03 A Long Night

Bon, et bien si l'on en est à former des camps, le mien serait indubitablement celui de matou.

En effet, je suis un amateur de stratégie depuis toujours, et je me souviens encore du plaisir extraordinaire que j'avais ressenti, dans mon adolescence, au visionnage des scènes de batailles dans Braveheart, qui se sont posées, à juste titre, comme une référence des scènes de guerres médiévales des années 90.
Puis, au début des années 2000, ce fut au tour de l'excellent Peter Jackson de nous proposer des scènes marquantes, lisibles, et globalement solides sur la cohérence.
Autant dire que, lorsque l'on a vécu son adolescence et son passage à l'âge adulte porté par ces scènes aussi mémorables qu'épiques, il en résulte un "avant" et un "après".
Ors, du strict point de vue de la stratégie, cet épisode 3 est bête à manger du foin.

Commençons par le plus spectaculaire, et aussi pas loin d'être le plus stupide, à savoir la charge d'une cavalerie légère contre un ennemi 1) Très supérieur en nombre 2) Dissimulé par l'obscurité 3) Mort-vivant, donc non sujet à la panique que peut provoquer une charge.
Sans surprise, et dans un moment d'incredulité totale devant la stupidité de cette manoeuvre, on assiste au massacre des cavaliers. Wow. Ce serait impressionnant si même un enfant de 10 ans n'était capable de comprendre que, de part sa mobilité, une cavalerie légère est faite pour harceler, déborder, flanquer et poursuivre, mais en aucun cas pour une charge frontale en début de bataille!

Mais la stupidité ne fait hélas que commencer, puisque l'un des rares plans large (bien trop rares par ailleurs) nous montre les trébuchets... placés devant les lignes d'infanteries, elles-mêmes placées devant les murailles.
Sans déconner.
Là, je me suis dit que pour faire un plan de bataille à l'inverse de la plus élémentaire stratégie, on allait nous expliquer que le généralissime était en fait un traître ayant pactisé avec le Roi de la nuit, espoir hélas déçu: c'est juste aussi stupide que ça en a l'air.

Hélas pour mon cerveau traumatisé par une telle incurie tactique, ça ne s'arrête pas là. Car bien qu'ayant prévu une tranchée enflammée pour enrayer la progression de l'ennemi, les 2 chevaucheurs de dragons se disent que, quitte à ce que l'armée adverse soit momentanément immobile, c'est le bon moment pour faire une pause.
Moi, naïvement, je me suis dit que c'était le moment idéal pour profiter de la supériorité aérienne et pilloner la ligne ennemie, mais Jon a préféré regarder avec effroi les mort-vivants combler la tranchée pendant que Daenerys... bah on sait pas trop.

Et tout est l'avenant: pas de pièges, pas d'archers pour tirer depuis la forteresse, pas d'huile bouillante, de poix, d'épieus ou d'une quelconque défense pouvant attester d'une préparation militaire.
Pour ce qui était annoncé comme "la grande bataille pour le destin des 7 royaumes", c'est à pleurer.
Quant au final où Arya surgit littéralement de nulle part pour terrasser un ennemi montré comme invincible durant tout l'épisode, j'en ai crié de colère tant ce deus ex était prévisible, bien que totalement incohérent. Arya aurait passé une marée de mort-vivants s'étalant sur des kilomètres, et la garde prétorienne du Roi de la nuit, sans être repérée? Alors qu'à la scène précédente, elle échouait à se dissimuler dans une bibliothèque, pourtant bien plus généreuse qu'une plaine enneigée en matière de cachettes? Grotesque!

Je suis un roliste depuis près de 3 décennies, et je peux vous assurer que la dernière fois que j'ai participé à une partie où la crédibilité était aussi lamentable, le maître de jeu s'est pris une insurrection de ses joueurs.
Même si l'on aime l'univers de GoT (ce qui n'est pas spécialement mon cas), l'on ne peut qu'être atterré par les facilités, les raccourcis, et les tricheries qui ont composé cet épisode.
Pour ma part, j'ai regardé en espérant pouvoir, sur le tard, me réconcilier avec une série dont je déteste les simplismes depuis la saison 1. C'est raté, et c'est même pire qu'avant pour être honnête.

À l'image des mécaniques politiques de cette série, cette bataille est pitoyable.
1/10


"No beast so fierce but know some touch of pity. But i know none, and therefore am no beast."
Richard 3

Hors ligne

#16 01-05-2019 23:36:39

scorpius
Nowhere Man

Re : Game Of Thrones 8x03 A Long Night

Oberon a écrit :

Commençons par le plus spectaculaire, et aussi pas loin d'être le plus stupide, à savoir la charge d'une cavalerie légère contre un ennemi 1) Très supérieur en nombre 2) Dissimulé par l'obscurité 3) Mort-vivant, donc non sujet à la panique que peut provoquer une charge.
Sans surprise, et dans un moment d'incredulité totale devant la stupidité de cette manoeuvre, on assiste au massacre des cavaliers. Wow. Ce serait impressionnant si même un enfant de 10 ans n'était capable de comprendre que, de part sa mobilité, une cavalerie légère est faite pour harceler, déborder, flanquer et poursuivre, mais en aucun cas pour une charge frontale en début de bataille!

C'est totalement raccord avec ce que sont les Dothrakis depuis la s1. "Only a fool would meet a Dothraki on a open field". Leur culture est de voir la guerre comme un sport, comme je le disais ils ont sous-estimé l'adversaire, mais en soit la horde qui transperce l'armée des morts comme du beurre (leur formation est une fléche, ce n'est pas innocent) stratégiquement parlant ce n'est pas absurde. C'est exactement ce qu'ils ont fait face aux Lannisters dans le 7x04. 

Mais la stupidité ne fait hélas que commencer, puisque l'un des rares plans large (bien trop rares par ailleurs) nous montre les trébuchets... placés devant les lignes d'infanteries, elles-mêmes placées devant les murailles.
Sans déconner.

A la limite je pourrais t'accorder les trébuchets, mais quand ton adversaire à un dragon mort-vivant sous son contrôle je suis pas certain que l'emplacement change grand chose. Reste que malgré tout, l'idée fait sens là-aussi. L'objectif étant de s'assurer que l'armée des morts soit repoussée aussi loin et aussi longtemps que possible. D'ou l'emplacement des trébuchets et de l'infanterie. Simplement, comme je le disais précédemment, jamais l'armée des morts n'a été aussi véloce. Nous, on a vu World War Z ou Dernier Train pour Busan, mais Jon & co ils ne peuvent se baser que sur l'expérience de Hardhome et d'au-delà du Mur.

Hélas pour mon cerveau traumatisé par une telle incurie tactique, ça ne s'arrête pas là. Car bien qu'ayant prévu une tranchée enflammée pour enrayer la progression de l'ennemi, les 2 chevaucheurs de dragons se disent que, quitte à ce que l'armée adverse soit momentanément immobile, c'est le bon moment pour faire une pause.
Moi, naïvement, je me suis dit que c'était le moment idéal pour profiter de la supériorité aérienne et pilloner la ligne ennemie, mais Jon a préféré regarder avec effroi les mort-vivants combler la tranchée pendant que Daenerys... bah on sait pas trop.

Le "plan" est que les dragons s'occupent des généraux ce qui aurait pour effet de de décimer les rangs de l'armée des morts. Simplement le Night King en convoquant la tempête de neige rend le plan caduc. A partir de là, il est décidé que Jon va aller protéger le Godswood/Bran (que le NK avec Viserion pourrait détruire sans souci) tandis que Dany autant que possible fait pleuvoir le feu du dragon sur les morts. Tout en essayant/espérant attirer le NK. Pour moi ça fait partement sens.

Et tout est l'avenant: pas de pièges, pas d'archers pour tirer depuis la forteresse, pas d'huile bouillante, de poix, d'épieus ou d'une quelconque défense pouvant attester d'une préparation militaire.
Pour ce qui était annoncé comme "la grande bataille pour le destin des 7 royaumes", c'est à pleurer.

l'huile bouillante ou la poix n'aurait aucun effet sur l'armée des morts. La seule arme efficace étant le "Dragonglass" et les 2 épisodes précédents on montrés que les remparts ont été renforcé avec des épieus de Dragonglass.

Quant au final où Arya surgit littéralement de nulle part pour terrasser un ennemi montré comme invincible durant tout l'épisode, j'en ai crié de colère tant ce deus ex était prévisible, bien que totalement incohérent. Arya aurait passé une marée de mort-vivants s'étalant sur des kilomètres, et la garde prétorienne du Roi de la nuit, sans être repérée? Alors qu'à la scène précédente, elle échouait à se dissimuler dans une bibliothèque, pourtant bien plus généreuse qu'une plaine enneigée en matière de cachettes? Grotesque!

En fait Arya a seulement à esquiver une dizaine de White Walkers. Les "zombies" sont en "arrêts" ce ne sont que des pantins contrôlé par le NK et ce moment ou il peut définitivement se débarrasser d'un adversaire qu'il affronte depuis des millénaires, tu sens qu'il veut le savourer, d'ou la mise en "arrêt". Arya a été capable de prendre par surprise Jaquen lui-même, qu'elle soit capable sur un terrain qu'elle connait parfaitement d'en faire de même avec une dizaine de WW trop sur de leur victoire, ça n'a rien de choquant.

Dernière modification par scorpius (01-05-2019 23:39:19)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#17 02-05-2019 06:25:03

Oberon
Section 31

Re : Game Of Thrones 8x03 A Long Night

L'huile ou la poix serait sans effet? Ah? Cette matière aurait donc perdue son potentiel inflammable? Et son caractère glissant et poisseux, pourtant fort utile quand un ennemi escalade une muraille?
Arya c'est normal qu'elle se téléporte à l'autre bout du champ de bataille, depuis une sous-section de la bibliothèque où elle s'était barricadé d'une horde d'ennemi? Et la garde du Roi qui la laisse arriver alors que tous regardent le Roi, ça fait sens? Mais même Discovery est plus crédible dans ses batailles!
Quand au coup des Dothrakis, ravi d'apprendre qu'ils sont dénués de stratégie depuis la saison 4, mais comparer une attaque de jour contre un ennemi visuellement dénombrable avec un suicide nocturne contre un ennemi sur lequel on a même pas un rapport des éclaireurs, c'est inepte. Daenerys est toujours leur reine, non? Donc elle devrait faire preuve de lucidité et adopter une autre "stratégie" pour que ce soit crédible.

Mais tout ceci reste très "technique". Tu aimes cette série, y compris ses gambits politiques d'une imposture totale, et semble-t-il ses batailles planifiées par des ivrognes.
N'ayant aucun amour envers pour cette série, j'en dénonce les impostures là où tu n'y vois aucun problème. C'est au final assez cohérent...
Amuse-toi bien (sans ironie) avec les 3 derniers épisodes, moi j'en ai définitivement terminé avec cette série.


"No beast so fierce but know some touch of pity. But i know none, and therefore am no beast."
Richard 3

Hors ligne

#18 02-05-2019 07:39:16

ussperseus
Touriste du PSTF

Re : Game Of Thrones 8x03 A Long Night

Rien qu'à voir la disposition des armées lors du briefing on peut se rendre compte que, tactiquement, les vivants se tiennent prêt à mener des charges et pas à tenir un siege: je maintiens qu'une armée de piquiers au moral d'acier doit tenir une position facilement defendable: les murailles et la cour du château.
Les dothrakis quant à eux forment une cavalerie légère extrêmement rapide, capable de contourner les lignes adverses pour les prendre à revers.  Des lors, les poster en première ligne, les faire charger de front est une erreur tactique stupide et grotesque. L'armée des vivants compte parmi elle des guerriers ayant étudié le combat toute leurs vies (Jorah, Jon, entrez autres) qui auraient dû être en mesure de formuler des tactiques de défense plus élaborées.

Pour Arya, elle ne se teleporte pas, elle connaît winterfell comme sa poche, et ses entraînements intensifs (qui commencent des la saison 1 avec Syrio forel) lui permettent d'évoluer en toute discrétion. De plus, la formation des sans visages semble comporter à la fois un caractère physique (par l'entraînement martial, la discrétion, la dissimulation) et à la fois un caractère psychique (permettant de masquer ses mensonges) expliquant qu'elle n'est détectée par aucun marcheur lors de son assaut contre le roi de la nuit.
Si on ajoute à cela le caractère magique des sans visage, le lien particulier entretenu avec la mort ("pas aujourd'hui"), on comprend aisément qu'Arya constitue en fait le seul personnage crédible pour mener une action concrète contre le roi des morts.


"Si tu vois un cochon dans un arbre, dis-toi bien qu'il est fou!"

Hors ligne

#19 02-05-2019 08:28:59

Chiwaruchk
membre

Re : Game Of Thrones 8x03 A Long Night

matou a écrit :

Sur l’aspect visuel, décrié comme trop sombre, voici la déclaration du directeur de la photographie Fabian Wagner :
"Le problème, c’est que beaucoup de gens ne savent pas comment régler correctement leur téléviseur", a ainsi déclaré le directeur de la photo de l'épisode 3 de Game of Thrones

C'est une blague j'espère. J'ai ma TV depuis 4 ans, je n'ai jamais eu aucun souci avec aucun film ni série, et pourtant, il en est passé du volume. Là, je regarde cet épisode en pleine nuit lumière éteinte et je ne vois rien de ce qui se passe.

Hors ligne

#20 02-05-2019 09:31:49

scorpius
Nowhere Man

Re : Game Of Thrones 8x03 A Long Night

Oberon a écrit :

L'huile ou la poix serait sans effet? Ah? Cette matière aurait donc perdue son potentiel inflammable? Et son caractère glissant et poisseux, pourtant fort utile quand un ennemi escalade une muraille?

A la base les morts sont inflammables, ça me semble pas scandaleux de mettre tes ressources ailleurs lorsque tu affrontes une armée de cadavres en décompositions manipulés par une volonté extérieure. Rendre les murailles glissantes ou pas, ça n'aurait pas changé grand chose, on voit bien que les morts "escaladent" en crééant des piles de cadavres.

Arya c'est normal qu'elle se téléporte à l'autre bout du champ de bataille, depuis une sous-section de la bibliothèque où elle s'était barricadé d'une horde d'ennemi? Et la garde du Roi qui la laisse arriver alors que tous regardent le Roi, ça fait sens?

Elle ne se téléporte pas, dès la fin de sa discussion avec Melissandre elle se dirige vers le Godswood. Arya a passé 2 saisons entières à développer ses capacités d'assassin surnaturel. Donc oui, dans le contexte d'une oeuvre de fantasy, ça fait sens.

Mais même Discovery est plus crédible dans ses batailles!

"Its Treason, then"

Quand au coup des Dothrakis, ravi d'apprendre qu'ils sont dénués de stratégie depuis la saison 4, mais comparer une attaque de jour contre un ennemi visuellement dénombrable avec un suicide nocturne contre un ennemi sur lequel on a même pas un rapport des éclaireurs, c'est inepte. Daenerys est toujours leur reine, non? Donc elle devrait faire preuve de lucidité et adopter une autre "stratégie" pour que ce soit crédible.

L'univers a établi une règle culturelle avec les Dothrakis et la série, elle s'y tient. Ca me parait difficilement critiquable. C'est une erreur, mais stratégiquement, au vu des infos dont ils disposent, utiliser la mobilité des Dothrakis pour faire des ravages dans les rangs de l'armée des morts et revenir vers les lignes de l'infanterie dans la foulée, ça fait totalement sens. Des éclaireurs n'auraient pas changé la donne, plus que ça. L'armée est là, ils le savent, ce qu'ils ignorent c'est qu'elle va avoir un comportement imprévisible. En fait, la seule fois ou l'armée c'est comportée de cette façon (mais avec des rangs moins important) c'était lors de l'attaque contre Bloodraven. Toutes les autres rencontres, le NK a "tenu en laisse" son armée, pour ainsi dire.

N'ayant aucun amour envers pour cette série, j'en dénonce les impostures là où tu n'y vois aucun problème. C'est au final assez cohérent...
Amuse-toi bien (sans ironie) avec les 3 derniers épisodes, moi j'en ai définitivement terminé avec cette série.

Malgré mon amour pour la série, je suis capable de pointer ses faiblesses, je suis objectif, mais si j'ai mis un 10 à cet épisode c'est bien parce qu'en dehors de micro-détails il n'y a rien à redire. C'était parfait.


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#21 02-05-2019 10:40:09

matou
modérateur

Re : Game Of Thrones 8x03 A Long Night

Chiwaruchk a écrit :
matou a écrit :

Sur l’aspect visuel, décrié comme trop sombre, voici la déclaration du directeur de la photographie Fabian Wagner :
"Le problème, c’est que beaucoup de gens ne savent pas comment régler correctement leur téléviseur", a ainsi déclaré le directeur de la photo de l'épisode 3 de Game of Thrones

C'est une blague j'espère. J'ai ma TV depuis 4 ans, je n'ai jamais eu aucun souci avec aucun film ni série, et pourtant, il en est passé du volume. Là, je regarde cet épisode en pleine nuit lumière éteinte et je ne vois rien de ce qui se passe.

Hélas c’est un fait. Bien des télés sont mal réglées en sortie de carton. C’est ce genre d’épisode qui permet de le voir. Il faut une source spéciale pour voir certains réglages à changer ou les limites d’un écran.
Après, je ne suis pas d’accord avec ses choix d’étalonnage pour cette raison. Sur ma télé, je n’ai eu aucun problème. Mais ma télé n’est pas représentative. Faire un rendu cinéma, même si trop de salles ont un projo assez moyen, on est sûr cependant que l'expérience de visionnage  sera correcte. Avec une série, c’est plus aléatoire.
Ma réflexion était plus pour des gens qui se plaignent et qui regardent la série piratée (mauvaise source) sur tablette.

Et pour finir, rejeter la faute sur les autres au lieu d’assumer un choix, ce n’est pas une bonne chose.

Dernière modification par matou (02-05-2019 13:58:52)

Hors ligne

#22 02-05-2019 11:23:16

mypreciousnico
_________

Re : Game Of Thrones 8x03 A Long Night

Pour ma part j’ai beaucoup aimé (#teamScorpius, une grande première pour GoT smile )

Depuis le départ, je suis plutôt critique avec une série qui me fascine autant qu‘elle m’agace. D’ailleurs je n’ai jamais revu un seul épisode de Game Of Thrones. Je regarde la série depuis le début, chaque épisode un par un à la sortie. Pour une raison inexplicable, c’est la seule série que je regarde ainsi. C’est la raison pour laquelle je serais bien incapable de défendre cet épisode aussi bien que l’ami Scorpius.

Récemment, je crois que j’ai fait la paix avec les travers d’une œuvre au ton tellement sérieux qu’elle parait beaucoup plus intelligente qu’elle ne l’est.
On le sait pertinemment, politiquement ça ne tiens pas la route, la série est adulte par sa crudité, mais en termes de propos purs, la portée est limitée. C’est comme ça depuis le tout début, je ne me suis pas étonné de retrouver cela dans ce troisième épisode.

Plus étonnant, la forme ne me satisfait qu’à moitié, alors que je n’avais jamais rien eu à reprocher à la série sur ce terrain. J’ai aimé l’ambiance crépusculaire de fin du monde, certaines images réellement marquantes  (le combats des trois dragons dans le ciel nuageux, Jorah au bout du chemin mais qui continue quand même, la fin de Melissandre…), mais moins ses plans de caméra épileptiques et une lisibilité en bernes (calibration mon œil).

Sur la question de la bataille en elle-même, le spectacle est total. J’ai pris mon pied. Voilà, c’est aussi simple que ça. La charge des Dothrakis par exemple. C’est peut-être militairement stupide, mais ça offre une image hallucinante quand les lumières et les cris s’éteignent au loin. Il y a une certain poésie à sacrifier la vraisemblance au ressenti émotionnel…tout en prétendant ne pas le faire smile

L’épisode fait bien ressentir une certaine démesure. Tout est sombre, crade, désespéré. De la forme, certes. En termes de ressentis c’est fou. Beaucoup ont reprochés au Night King de paraitre invincible.
Pour ma part je trouve ça fascinant. Le type marche sur le champ de bataille comme certains au supermarché : il est au rayons shampooing et il prend le premier qui lave les cheveux. Le reste n’est que détail et c’est ce qui cause sa perte à la fin.

On devine dès le départ que c’est Arya qui va s’occuper de son cas (le petit coup d’œil de Melissandre), mais avant d’en arriver là, j’ai ressenti viscéralement que c’était la merde. Des soldats aguerris se chient dessus, meurent à tour de bras, les cadavres s’empilent dans un mash up improbable de la scène de Jerusalem de World War Z et de la bataille du Gouffre de Helm.

Je pourrais reprocher le manque de cohérence tactique. Je le vois bien ce défaut. Mais le ressenti organique, la sensation de crépuscule me prend aux tripes et m’emporte.

D’autant qu’au niveau des personnages, les fins de parcours sont très belles sans que ça paraisse forcé. Jorah en tête de liste : « I’m hurt », magnifique. Vraiment.

Je me serait presque attendu à ce que les morts remportent la bataille, laissant Cersei halluciner du haut de ses remparts. Voilà qui aurait été dans la droite ligne du choc de la mort de Ned Stark en saison 1.

Je crois que cet épisode (et le superbe précédent) m’a fait comprendre pourquoi j’aimais GoT tout en la détestant (à moins que ce soit l’inverse ?).
Cette série est un pur plaisir de schizophrène : on sacrifie la vraisemblance et la cohérence globale, induite par la prétention de l’ensemble, pour le spectacle total. On prétend réfléchir et être profond mais ce n’est pas ça que l’on met vraiment en scène. Pas forcément le spectacle au sens d’épique impressionnant. Non, le spectacle au sens de divertissement, au sens de la passion des belles images, du feuilleton character driven jusqu’au bout…la passion de la posture tout simplement. GoT est une série qui prend la pose, tout le temps, sans jamais s’arrêter. Une série qui aura passé 10 ans à prendre un long et épique selfie pour que les gens le partagent.
J’ai décidé de me laisser prendre au jeu pour cette fois et de partager le selfie. Vivement lundi smile

Hors ligne

#23 02-05-2019 14:16:10

matou
modérateur

Re : Game Of Thrones 8x03 A Long Night

Je pense que tu as parfaitement synthétisé les retour sur cet épisode que l’on peut lire un peu partout. Au point d’en faire le grand écart dans ta sensibilité (quelle souplesse).
Un peu partout sur le net, on met en avant les qualités vues par Scorpius et les défauts que j’ai pointés.
Le reste, comme tu le dis, est la façon dont on y réagit.
Et tu as bien défini la série.

Dernière modification par matou (02-05-2019 14:53:07)

Hors ligne

#24 02-05-2019 14:24:20

mypreciousnico
_________

Re : Game Of Thrones 8x03 A Long Night

Oui en fait je crois que j'aime autant l'épisode que Scorpius...tout en lui trouvant un peu les même défauts que toi lol

Du coup j'avoue ne pas avoir donné de note à l'épisode. Au niveau du ressenti pur, probablement un 8. En analysant plus froidement, peut-être un trois, voir un deux.

Le truc c'est que quand je dis que je trouve ça beau de "sacrifier la vraisemblance au ressenti émotionnel…tout en prétendant ne pas le faire", ce ne sont pas des paroles en l'air. Il y a de la schizophrénie dans cette série. Comme je disais ça me fascine autant que ça m'agace. Sachant que j'ai fait une introspection vis à vis de GoT : je crois qu'une grande partie de mes griefs envers la série provient de beaucoup de mes potes qui en sont fans et qui la défende comme quelques chose de très profond, de très fin, de très intelligent. C’est injuste de ma part d'en vouloir à la série pour ça. Donc, pour cette dernière saison, j'ai décidé de me laisser aller. Car au final, GoT, je râle, mais je regarde et j'aime quand même. Skyzophrénie disais-je mdr

Maintenant, il n’est pas exlu que je me refasse une intégrale prochainement. Dans ce cas là il pourrait être question d'analyser plus ne profondeur. De voir si tout se tient.

scorpius a écrit :

(puis ce score musical de folie).

Oui, le taf de Ramin Djawadi est de toute beauté....comme toujours (j'adore ce compositeur) love

Dernière modification par mypreciousnico (02-05-2019 14:27:18)

Hors ligne

#25 02-05-2019 15:07:31

matou
modérateur

Re : Game Of Thrones 8x03 A Long Night

Ce côté hypnotique est très présent dans les œuvres plastiques.
GoT a fait tout le travail sur la mise en image pour y prétendre.
Mais ce que tu dis est très juste. A se prendre tant au sérieux, au point de mettre autant de temps à tourner cet épisode, à nous tenir en haleine sur cette menace depuis tant de saisons, il fallait bétonner tous les aspects.
Soit on se laisse porter en y voyant une conclusion, soit on s’arrête devant les manques.
Car la série, par cette « prétention », par ces ambitions non atteintes, empêche de pouvoir simplement choisir de suivre la beauté des images en la coupant de la narration.
Je l’avais dit mais si cet épisode avait été le dernier et avait vu la chute de l’humanité, je ne relèverai aucun de ces défauts. Car ils auraient été au contraire, un allié puissant et intelligent de la mise en scène. La victoire des forces des ténèbres aurait autant valu par la force du roi de la nuit, que de la nullité des vivants.
Un message qui aurait été fort et puissant. Et qui aurait fait date.

Sauf que la série à fait un choix classique. Car dès lors, peut on penser que Cirsei va gagner? Elle serait plus redoutable que le roi de la nuit? Arya peut arriver à déjouer autant de puissants alliés du roi de la nuit mais ne peut pas aller tuer Cirsei?
Si l’on doit faire une critique la plus simple à cet épisode, c’est d’avoir choisi de finir la grande guerre avant la petite.
Et je suis vraiment curieux de voir comment Martin va faire sa fin. Je pense qu’il a plus d’atout que la série pour le faire.

Hors ligne

Pied de page des forums