ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 14-01-2012 07:00:00

yrad
admin

ST DS9 07x10 It's Only A Paper Moon (Ce n'est qu'une illusion)

ST DS9 07x10 It's Only A Paper Moon (Ce n'est qu'une illusion)

Crédits officiels :
- Histoire : David Mack, John J. Ordover
- Dialogues : Ronald D. Moore
- Réalisation : Anson Williams


Flash required

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 2 [33.33%])

    33.33%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 0 [0%])

    0%

  3. 8 (excellent)(voix 1 [16.67%])

    16.67%

  4. 7 (bon)(voix 2 [33.33%])

    33.33%

  5. 6 (correct)(voix 0 [0%])

    0%

  6. 5 (passable)(voix 0 [0%])

    0%

  7. 4 (insuffisant)(voix 0 [0%])

    0%

  8. 3 (médiocre)(voix 0 [0%])

    0%

  9. 2 (raté)(voix 0 [0%])

    0%

  10. 1 (pitoyable)(voix 1 [16.67%])

    16.67%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 6

Les invités ne peuvent voter


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#2 21-12-2013 15:19:07

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST DS9 07x10 It's Only A Paper Moon (Ce n'est qu'une illusion)

Top Franchise

"Say it's only a paper moon. Sailing over a cardboard sea.But it would'nt be make believe  If you believed in me. Without your love It's a honky-tonk parade Without your love . It's a melody played in a penny arcade "
( Dis que c'est juste une lune en papier naviguant au dessus d'une mer en carton. mais ça ne serait pas faire semblant, si tu croyais en moi. Sans ton amour, c'est une parade de musique country , sans ton amour c'est  une mélodie joué dans un juxe box )

Second volet de la trilogie "Vic Fontaine" ouvert par His Way & qui se concluera prochainement par Baddabing Baddabang.
Une trilogie holographique qui étudie le concept des holodecks sous l'angle du divertissement pur .. De par ce biais  parler de nous,  de notre propre rapport à la fiction, le divertissement qu'elle procure, ce besoin que nous avons de nous y plonger, ce que nous y apportons , ce qu'elle  peut nous apporter..

Dans l'univers de DS9 , le Vic's Lounge et son hôte Vic Fontaine est une oeuvre culte qui a beaucoup de succès au point d'eclipser le bar de Quark dans la série elle même ! Le programme tourne quasi en boucle, il réunit  des gens d'horizons différents, même ceux qui jadis n'étaient pas trop friand d'holodeck comme Odo et Kira , ou ceux même qui se défoulait uniquement dans des Beat Them Up ( Worf ).
En gros le Vic's Lounge est un phénomène.. Au même titre q'un Star Trek ou d'un Game of Thrones ( pour rester d'actualité ).
Comme nous l'avons vu dans le premier opus, le Vic's lounge est un concept , une ambiance et surtout un personnage principal superbement programmé ( écrit ) & exécuté (joué ). Vic Fontaine est un personnage de fiction qui a conscience qu'il n'est qu'un personnage de fiction.. Plus proche d'une Minuet ( 11001001.TNG.1 ) que d'un Moriarty ( Elementary Dear Data.TNG.2 ) .
A la différence de Moriarty justement , Vic ne s'intéresse pas à s'émanciper de sa condition. Tout ce qui lui plaît dans sa vie holographique, c'est de chanter , faire  le show biz,  ami ami avec son public, lui faire plaisir .. & bonus , son programme ne vous menace pas de vous tuer ( le plat congelé  de l'accident holodeck est toujours  servit sur le Voyager pour ceux que ça intéresse encore roll )

Dans ce second volet, Vic accueille ici les accidentés de la vie . En l'occurence  Nog.. Bléssé de guerre encore traumatisé par son expérience de l'AR 558 .. De retour sur la station, Nog revit le cauchemar, malgré l'aide de ses amis , de sa famille, le jeune Ferengi ne peut remonter la pente & se referme sur lui même.. Seul parvient à le couper de ses horreurs, la chanson  " I'll Being Seen You" de Vic Fontaine entendu durant la bataille qui lui a coûté sa jambe..
05b9.jpgpaper-moon.jpg
Nog victime terrassé par le côté Into Darkness de Star Trek.. Regénérer par son côté Into Brigthness ? Attention , le danger de se perdre ne vient pas forcément  des ténébres.

C'est donc tout naturellement qu'il se réfugie dans le monde sécurisant de Vic Fontaine.
C'est ainsi que se développe,  sous la forme d'une comédie dramatique ,  toute la richesse & l'originalité de  It's Only A Paper Moon .Une histoire d'amitié naissante et le thème  des traumatismes de guerre qui cohabitent adroitement,  pour évoquer  l'addiction à l'imaginaire au détriment de la réalité.. Ou l'art du divertissement comme un besoin de carthasis : Exorciser nos peurs les plus intimes, là ou His Way parlait de libérer nos désirs les plus fous et impossible. 
Encore une fois le choix de la chanson phare de l'épisode touche juste . " It's Only A Paper Moon " n'étant  pas une chanson des 50's/ 60's , mais un standard des années 30 , comme pour mieux marquer la parabole  WWII induite dans  la guerre du Dominion. Les paroles en elle même parle de l'illusion , de ce besoin de croire pour se sentir réel ( "it would'nt be make believe  If you believed in me" ).

Car au final, l'histoire est tout autant celle de Nog  qu'elle est aussi celle de Vic , l'illusion qui a conscience d'en être une, mais qui par l'imaginaire, et le besoin de croire de Nog devient plus réel qu'il ne l'était au départ..
Jamais le programme de Vic Fontaine n'aura fonctionné sur un aussi long terme, ajoutant ainsi à son personnage  une somme de détails qui rend justement son univers plus crédible, donc plus consistant . Vic doit par exemple, faire des comptes, gérer son bar, l'étendre et en faire un plus grand succés qu'il n'aurait lui même jamais imaginé ( l'imagination encore et toujours ).

Viens alors selon moi l'une des plus belles scènes holodeck ST , si ce n'est pas la plus grande. Celle ou l'illusion pour le bien du réel coupe le cordon ombilical avec celui qui lui donne vie par son imaginaire.. Cette réprocité qui existait entre eux, le besoin de l'un et de l'autre,  se livre coeurs et âmes.. Une scène bouleversante ou Nog se libère de la peur qui l'habite ( "I didn't think anything was going to happen to me. And then, suddenly Dr. Bashir is telling me he has to cut my leg off. I couldn't believe it. I still can't believe it. If I could get shot, if I could lose my leg, anything can happen to me, Vic. I could die tomorrow. I don't know if I'm ready to face that. If I stay here, at least I know what the future is going to be like."  ), ou Vic Fontaine admet les limites que sont  l'illusion ( "You stay here, you're going to die. Not all at once, but little by little. Eventually, you'll become as hollow as I am." ).
C'est l'élément carthatique qui nous libére de l'illusion et s'ouvre sur une morale universelle salvatrice ( et non une leçon de moralité )

Vic_Fontaine_holding_a_cane.jpg
"Look kid, I don't know what's going to happen to you out there. All I can tell you is that you've got to play the cards life deals you. Sometimes you win, sometimes you lose, but at least you're in the game."

& si à travers cette" lune en papier ", RDM ne nous livrait pas les secrets de l' art magique de Star Trek ? Ou sinon,  la condtion humaine vu comme un jeu de hasard conditionné par nos choix, rester dans le jeu, rester dans la vie malgré les coups du sort .. L'un des thèmes centraux de Deep Space Nine depuis la partie de baseball avec les Prophètes Emissary.DS9.1.. Il n'est donc rien d'étonnant que dans l'épisode final , on demande au rêveur que nous sommes  de faire un choix.. Dormir ou se réveiller ?  wink

Computer .. End Programm...

..Et puis non.. Une aussi bonne illusion ne serait  disparaître ainsi comme un vulgaire produit de consommation.. Voilà comment une oeuvre de divertissement devient culte pour une génération . C'est parce qu'elle nous parle encore à un niveau si intime qu'elle est  si réelle pour nous. Elle reste pour ce que nous lui avons apporter et pour tout ce qu'elle nous a donné. Elle tourne en boucle dans nos vies.  Ainsi Nog offre à Vic Fontaine un formidable cadeau : Une vie bien à lui, son programme sera ouvert 24 heures sur 24  , 7 jours sur 7. Vic Fontaine désormais maître de sa propre vie. Et c'est là le plus cadeau que nous poussions offrir à l'illusion : Lui donner les ficelles d'une vie qui lui est propre. Libre à nous de nous y replonger comme bon nous semble :

128589_original.jpg
"I've got the world on a string
sitting on a rainbow
Got the string around my finger
What a world, what a life - I'm in love"

Dernière modification par Buckaroo (21-12-2013 15:32:26)


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#3 08-02-2017 16:49:32

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST DS9 07x10 It's Only A Paper Moon (Ce n'est qu'une illusion)

7/10

Allez encore un épisode holodeck pour nous parler de la condition humaine. Mais bon j'imagine que le 24ème siècle là est normal dans son usage pour s'isoler d'un monde dans lequel on a pas le sentiment d'appartenir. Reginald Barclay nous a ouvert la voie à ce fait dans leur société.

Alors oui le traumatisme de la guerre m'est inconnu mais l'amputation ça me parle et j'arrive à suivre son désarroi, l'épisode est bon la dessus, mais ce qui me dérange c'est le programme utilisé.

Bordel de merde DS9 a la facheuse tendance à humaniser. Pourquoi Nog ne rentre-t-il pas sur Ferenginar voir sa mère ou ses grands-parents. Pourquoi ne remet-il pas en question son appartenance à Starfleet Sisko il y a 6 ans.?
Au mieux il allait dans un holoprogramme lui appartenant et se tourmentait dans sa ferenguité. On a jamais l'inverse, un Humain se recréant le passé d'un monde extra-terrestre

Mais on subit dans DS9 ou VOY, les modes des hologrammes.

Dernière modification par IMZADI (08-02-2017 16:50:22)


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#4 12-02-2017 13:23:22

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST DS9 07x10 It's Only A Paper Moon (Ce n'est qu'une illusion)

IMZADI a écrit :

Bordel de merde DS9 a la facheuse tendance à humaniser.

A cela , je te répondrai que tout le Star Trek core à tendance à humaniser ses extra terrestre.
Perso, je ne prend pas comme une insulte, cette phrase de Kirk dans ST6 : " Vous savez quoi Mr Spock , tout le monde est humain."
C'est juste une vérité universelle que Star Trek travaille et met de l'avant. Les Ferengis sont capable d'émotion. Ils ont une famille, ils aiment et ils souffrent comme nous.
La différence est essentiellement culturelle.

Pourquoi Nog ne rentre-t-il pas sur Ferenginar voir sa mère ou ses grands-parents

.
La mère de Nog_ Belladonna  je crois, l'a abandonné lui et son père Rom pour suivre un Ferengi bien plus riche et prospére.
Une telle mère n'aurait été d'aucune aide. Quand à Ishka , Nog peine déjà à revoir son père.. C'est dire la profondeur de son traumatisme.
Je te rappelle aussi que Nog est toujours un officier de Starfleet , que nous sommes toujours en guerre.
En temps de guerre, on ne renvoie pas les soldats blessés chez papa , maman.

Pourquoi ne remet-il pas en question son appartenance à Starfleet Sisko il y a 6 ans.?

Cette question, Nog ne vient même pas à se la poser. Il est complétement plonger dans l'illusion.
C'est le théme de l'épisode. Comment on en vient à se perdre dans l'illusion..au point d'oublier la vie, la réalité..

Au mi eux il allait dans un holoprogramme lui appartenant et se tourmentait dans sa ferenguité. On a jamais l'inverse, un Humain se recréant le passé d'un monde extra-terrestre

Mais du point de vue de Nog , l'extra terrestre , le monde de Vic est un monde extra terrestre.
& à l'intérieur de ce monde, c'est justement sa " ferengitude"  qui prend le dessus. Il gère le business de Vic, le fait prospérer et le devellope au déla des paramètres de l'illusion.
Au point ou on voit Vic la tête dans les livres de compte au lieu de chanter.

Mais on subit dans DS9 ou VOY, les modes des hologrammes.

Dans DS9, l'holodeck n'essaye pas de nous tuer ou nous faire le coup de moriarty.

Il reste ce qu'il aurait toujours dut être: Un divertissement, l'ancêtre de nos PS4/Jeux virtuels qui ont aussi la même tendance à nous perdre dans l'illusion.


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#5 08-02-2018 15:44:54

McRaktajino
Dernier Jedi

Re : ST DS9 07x10 It's Only A Paper Moon (Ce n'est qu'une illusion)

De nos jours c'est assez "banal" des gens qui vont de le virtuel pour échapper à la dur réalité de la vie. Mais en 99, c'était assez précurseur d'aborder cette thématique.

Le holodeck est seulement vu comme du divertissement, heureusement d'ailleurs car déjà avec le personnage de Vic qui a conscience d'être un hologramme, on commence à dépasser les bornes du jusqu'où peut on aller.
Je veux dire quelqu'un qui perd un proche pourrait se le reconstruire de le holodeck, où sont les limites ? Mais l'épisode utilise le personnage de Vic de manière intelligente.

Nog est traumatisé par la perte de sa jambe, normal.
Au passage, bravo l'accueil de ses amis. À applaudir comme des glands et à le chambrer pour être sympa, c'était sûr que ça allait le perturber. Ezri la conseillère a cautionné ça ? Ben bravo mignonne…

Vic sera dur avec Nog. Comme un parent qui va couper internet à son enfant qui passe trop de temps sur son ordi, il va lancer un rude : "ordinateur, fin du programme", malgré les supplications de Nog.

Mais grâce à Vic il pourra surmonter cette épreuve. Il ira même jusqu'à se mettre à nue en avouant que maintenant il a peur. Mais il faudra vivre avec, c'est comme ça qu'on continue à avancer dans la vie. Comme dirait Rocky : ce qui compte c'est que tu arrives à endurer tout en marchant la tête haute.

Un joli épisode que j'ai bien apprécié.


Excellent.

Hors ligne

#6 08-02-2018 15:56:10

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : ST DS9 07x10 It's Only A Paper Moon (Ce n'est qu'une illusion)

Vic Fontaine... Un mélange entre Guy Lux et Frank Sinatra... Je suis complètement allergique aux crooner. Je crois que DS9 est le melting pot parfait de tout ce que je déteste

Hors ligne

#7 08-02-2018 16:12:49

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST DS9 07x10 It's Only A Paper Moon (Ce n'est qu'une illusion)

C'est au contraire DS9 qui m'a fait connaître Sinatra.. Je ne suis pas fan des crooners , mais le répertoire de Sinatra me donne la pêche..
La chanson du titre " It's Only A Paper Moon " n'est pas vraiment un tube du crooner.. C'est un tube des années 30 , très populaire durant la Seconde Guerre Mondiale..

Encore une référence qui fait mouche dans l' histoire.. DS9 représente tout ce que j'aime , La Seconde Guerre Mondiale , la mythologie , Star Trek & ...Sinatra , le vegas des années 60..

McRaktajino a écrit :

Nog est traumatisé par la perte de sa jambe, normal.
Au passage, bravo l'accueil de ses amis. À applaudir comme des glands et à le chambrer pour être sympa, c'était sûr que ça allait le perturber. Ezri la conseillère a cautionné ça ? Ben bravo mignonne…

Vic sera dur avec Nog. Comme un parent qui va couper internet à son enfant qui passe trop de temps sur son ordi, il va lancer un rude : "ordinateur, fin du programme", malgré les supplications de Nog.

Tiens bien vu ! smile

Je ne l'avais pas remarqué , mais tu as raison .. La réalité (DS9 )se montre bien trop soft, sirupeuse envers Nog  & la réalité virtuelle (le Vic's Lounge ) ne prend pas de gants avec lui..
Mais ce comportement de la réalité , je joue en réaction de Nog .. Pour qui cette réalité est devenu  un endroit dangereux , violent , terrifiant suite à sa blessure.
Les gens qui l'aime essayent  de lui faire comprendre , que ce monde peut être bon & conciliant... Là Vic lui montre que la réalité virtuelle peut être aussi violente que la réalité..

Fin de programme !.. Plus d'internet, plus de TV , plus que nous.. face à nous même..


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

Pied de page des forums