ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 14-01-2012 07:00:00

yrad
admin

ST DS9 07x06 Treachery, Faith And The Great River (Foi et traîtrise)

ST DS9 07x06 Treachery, Faith And The Great River (Foi et traîtrise)

Crédits officiels :
- Histoire : Philip Kim
- Dialogues : David Weddle, Bradley Thompson
- Réalisation : Stephen L. Posey


Flash required

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 1 [25%])

    25%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 2 [50%])

    50%

  3. 8 (excellent)(voix 1 [25%])

    25%

  4. 7 (bon)(voix 0 [0%])

    0%

  5. 6 (correct)(voix 0 [0%])

    0%

  6. 5 (passable)(voix 0 [0%])

    0%

  7. 4 (insuffisant)(voix 0 [0%])

    0%

  8. 3 (médiocre)(voix 0 [0%])

    0%

  9. 2 (raté)(voix 0 [0%])

    0%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 4

Les invités ne peuvent voter


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#2 27-05-2016 14:39:27

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST DS9 07x06 Treachery, Faith And The Great River (Foi et traîtrise)

Excellent épisode qui plante les graines du grand arc final de DS9, en révélant la maladie qui ronge les Fondateurs et les dissensions qui existent au sein du Dominion.

Un épisode construit en deux partie distinct bien que différente dans le ton et l'approche ne se parasitent absolument pas entre elle . Bien au contraire, elles forment  un tout très cohérent  avec une question de fond commune :
La foi . Une approche plus grave , l'autre beaucoup plus lègére.

La première partie, c'est Odo qui doit faire passer un déserteur du Dominion derrière les lignes ennemis.
& ce déserteur n'est d'autre que Weyoun, le Vorta number one  du Dominion .
En l'occurence Weyoun 6 , un hommage bien plus qu'évident à la série The Prisoner de Patrick Mc Goohan , tant ce Vorta fait preuve d'un libre abitre et d'une rebellion jusqu'au boutisme  contre le système.
& de ce côté là , Treachetry, Faith and The Great River ne se montre pas manichèen , ni ne porte de jugements péremptoires sur la question de la foi.
Car ce Weyoun 6 ne se rebelle pas contre le système pour son propre intêret individuelle , mais bien pour sauver ce système malgré lui..
Révélant la maladie dont est atteint le grand flux det le fait que la guerre que les fondateurs mènent dans le quadrant Alpha est quasi absurde et vouée à l'échec.
CBS_STAR_TREK_DS9_556_IMAGE_640x360.jpg
un numéro 6 qui fait germer l'idée qu' Odo se doit de devenir un numéro 1 pour le bien des siens .

Un traitement sur la foi qui déstabilise Odo , jusqu'ici totalement hermétique à cette idée que lui et ses semblables soient de nature divine, se laisse peu à peu convaincre par ce Vorta , qui finalement partage les mêmes idées de justice et de paix que lui. Intérressant de noter aussi que Weyoun 6 fait le chemin inverse vers une démystification de sa propre foi, en gardant au final que l'essentiel , sa dévotion aux fondateurs jusqu'au sacrifice ultime.
Ce sacrifice ouvre les yeux d' Odo vers un possible retour parmi les siens pour leur plus grand bien .
latest?cb=20051028031128&path-prefix=en
Odo Embrasse tristement sa nature divine aux yeux de Weyoun , tandis que ce dernier en souffrance réalise qu'on lui avait menti au sujet du poison .

D'un autre côté , la foi déviante est représentée par Weyoun 7. Si on se rapelle que le but principal de la guerre du Dominion est le retour d'Odo parmi les siens , Weyoun 7 met sa foi de côté avec une hypocrisie et un intéret personnel regrettable . Sous l'influence de Damar,  IL ira jusqu'à chercher à tuer Odo ( un fondateur ) au nez et à la barbe d'une Femme métamorphe montrant des signes de faiblesses.
Délicieuse performance de Jeffrey Combs qui livre deux visages du Dominion.. et de très belles scènes de poursuite spatiale qui n'est pas s'en rapeller l' Empire Contre Attaque .

La seconde intrigue traîte toujours de la foi. Elle est beaucoup plus lègere et drôle ..
Enfin pour nous , pas pour le Chef Miles O'Brien totalement perdu dans le grand continuum matériel ..
Laissant les commandes au Ferengi Nog pour s'approvisionner grâce au troc et  les nécéssités et besoins du moment.
Une situation cocasse qui qui nous rapelle que nous sommes en guerre et que certaines denrées se font rares..
Mais pas pour un Ferengi comme Nog . wink
320x240.jpghqdefault.jpg
Miles et Nog naviguant sur le grand continuum matériel .. Tiens bon la barre Miles ! lol

Ce qui coupe la chique de tout ceux qui prétendent que les Ferengis se sont humanisés.. In A Pig's Eye !!
Bien au contraire .. Fin navigateur sur le grand continuum matériel , Nog finira par avoir ce qu'il veut , tout en laissant le pauvre Chief o' Brien se débrouiller avec les emmerdes qu'entrainent les fluctuations de cette fameuse traversée ..  Courir après les bouteilles de Blood Wine du Général Martok ou le bureau de Sisko ...
& oui Miles , il fallait avoir la foi sur le grand continnum matériel comme Nog . wink

Le plus beau là dedans , on se sera jamais comment Nog sera parvenu à ses fins.. Un Ferengi restera toujours un Ferengi.


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#3 27-05-2016 14:46:55

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST DS9 07x06 Treachery, Faith And The Great River (Foi et traîtrise)

Excellent épisode qui plante les graines du grand arc final de DS9, en révélant la maladie qui ronge les Fondateurs et les dissensions qui existent au sein du Dominion.

Un épisode construit en deux parties distinctes bien que différentes dans le ton et l'approche ne se parasitent absolument pas entre elles . Bien au contraire, elles forment un tout très cohérent  avec une question de fond commune :
La foi .une approche plus grave , l'autre beaucoup plus lègére.

La première partie, c'est Odo qui doit faire passer un déserteur du Dominion derrière les lignes ennemis.
& ce déserteur n'est d'autre que Weyoun, le Vorta number one  du Dominion .
En l'occurence Weyoun 6 , un hommage bien plus qu'évident à la série The Prisoner de Patrick Mc Goohan , tant ce Vorta fait preuve d'un libre abitre et d'une rebellion jusqu'au boutisme  contre le système.
& de ce côté là , Treachetry, Faith and The Great River ne se montre pas manichèen , ni ne porte de jugements péremptoires sur la question de la foi.
Car ce Weyoun 6 ne se rebelle pas contre le système pour son propre intêret personnel, mais bien pour sauver ce système malgré lui..
Révélant la maladie dont est atteint le grand flux et le fait que cette  guerre que les fondateurs mènent dans le quadrant Alpha est quasi absurde et vouée à l'échec.
CBS_STAR_TREK_DS9_556_IMAGE_640x360.jpg
Un numéro 6 qui fait germer l'idée qu' Odo se doit de devenir un numéro 1 pour le bien des siens .

Un traitement sur la foi qui déstabilise Odo , jusqu'ici totalement hermétique à cette idée que lui et ses semblables soient de nature divine, se laisse peu à peu convaincre par ce Vorta , qui finalement partage les mêmes idées de justice et de paix que lui. Intérressant de noter aussi que Weyoun 6 fait le chemin inverse vers une démystification de sa propre foi, en gardant au final que l'essentiel , sa dévotion aux fondateurs jusqu'au sacrifice ultime.
Ce sacrifice ouvre les yeux d' Odo vers un possible retour parmi les siens pour leur plus grand bien .
latest?cb=20051028031128&path-prefix=en
Odo Embrasse tristement sa nature divine aux yeux de Weyoun , tandis que ce dernier en souffrance réalise qu'on lui avait menti au sujet du poison .

D'un autre côté , la foi déviante est représentée par Weyoun 7. Si on se rapelle que le but principal de la guerre du Dominion est le retour d'Odo parmi les siens , Weyoun 7 met sa foi de côté par intéret personnel. Sous l'influence de Damar, il ira jusqu'à chercher à tuer Odo ( un fondateur ) au nez et à la barbe d'une Femme métamorphe montre des signes de faiblesses.
Délicieuse performance de Jeffrey Combs qui livre deux visages du Dominion.. et de très belles scènes de poursuite spatiale qui n'est pas s'en rapeller l' Empire Contre Attaque .

La seconde intrigue traîte toujours de la foi. Elle est beaucoup plus lègere et drôle ..
Enfin pour nous , pas pour le Chef Miles O'Brien totalement perdu dans le grand continuum  matériel ..
Laissant les commandes au Ferengi Nog pour s'approvisionner grâce au troc et  les nécéssités et besoins du moment.
Une situation cocasse qui nous rapelle que nous sommes en guerre et que certaines denrées se font rares..
Mais pas pour un Ferengi comme Nog . wink
320x240.jpghqdefault.jpg
Miles et Nog naviguant sur le grand continuum matériel .. Tiens bon la barre matelot ! lol

Ce qui coupe la chique de tout ceux qui prétendent que les Ferengis se seraient humanisés..
Bien au contraire .. Fin navigateur sur le grand continuum matériel , Nog finira par avoir ce qu'il veut , tout en laissant le pauvre Chief o' Brien se débrouiller avec les emmerdes qu'entrainent les fluctuations de cette fameuse traversée..  Courir après les bouteilles de Blood Wine du Général Martok ou le bureau de Sisko ect...
& oui Miles , il fallait avoir la foi sur le grand continnum matériel comme Nog . wink

Le plus beau là dedans , c'est qu'on ne sera jamais comment Nog soit parvenus à ses fins..Comme quoi , un Ferengi restera toujours un Ferengi .


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#4 14-01-2017 10:17:21

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST DS9 07x06 Treachery, Faith And The Great River (Foi et traîtrise)

10/10 allez top franchise. Les 3 situations sont top top

Excellent épisode. La partie Dominion et Weyoun est vraiment prenante. Putain quelles idées le clonageet la génétique. Putain les Vortas sont des Améliorés. Entre ce que ça implique sur le comportement des Korrigans face aux humanoïdes et l'état d'esprit de Odo qui lui n'a pas grandi dans la conquête aanoïaque.

Et puis la partie Kira est sympa. Depuis la saison 6 Kira est devenue un perso bien meilleur.

Et puis il y a la cerise sur le gâteau, la ferenguité au sommet de son art. Voilà ce que j'attends vraiment des Ferengis DS9iens. Voilà on nous colle pas un Quark qui flirte avec le Nagus et finalement les hautes autorités, mais un simple lascard qui vit à travers sa culture. Imaginez Ferenginar sans argent au sein de la fédé... Le top.
Un peu surpris quand même de découvrir que la fédé avec ses 150 mondes aient des problèmes de matériel, même si c'est la guerre.

Dernière modification par IMZADI (14-01-2017 10:18:06)


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#5 01-02-2018 15:40:40

McRaktajino
Dernier Jedi

Re : ST DS9 07x06 Treachery, Faith And The Great River (Foi et traîtrise)

C'est bien de voir Weyoun autrement qu'en pitre sinistre à la botte des Fondateurs. On voit également une grande faiblesse du Dominion : la logique.
Dès qu'un de ses fidèles accède à un niveau de conscience suffisant à un minimum de réflexion, hop, révolte. Ce Weyoun défectueux est un idéaliste. Il sait que son Dominion ne gagnera pas en détruisant ceux qu'il haït mais plutôt en sauvant ceux qu'il aime (oups).

Les échanges avec Odo sont excellents. Il réalise que jusqu'à présent il a refusé d'être vu comme une divinité juste par principe et non pas par conviction. Sa bénédiction sent la sincérité. C'est pas : "ok comme tu vas mourir, je veux bien te bénir, content Dorian ?".
Et le Major a une très bonne façon de rationaliser tout ça en expliquant que Starfleet voit les prophètes comme de simples habitants du vortex alors que pour elle c'est des dieux. Finalement, le plus important ce n'est pas de savoir si on est un dieu ou pas, c'est de simplement respecter la foi de l'autre.

Du côté des méchants, ce gros poivrot de Damar arrive carrément à convaincre le Weyoun qui fonctionne bien de tirer sur l'un de ses dieux. Dieux qui sont en plus tous malades maintenant, ça va mal pour le Dominion.
J'attends d'en savoir plus, mais pour l'instant le coup de maladie ça sent bien la facilité scénaristique.

Quand aux tribulations d'un O'Brien sur le grand continuum matériel, c'est super marrant à suivre.



Exceptionnel.

Dernière modification par McRaktajino (02-02-2018 04:39:24)

Hors ligne

Pied de page des forums