ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 14-01-2012 07:00:00

yrad
admin

ST TNG 04x17 Night Terrors (Terreurs nocturnes)

ST TNG 04x17 Night Terrors (Terreurs nocturnes)

Crédits officiels :
- Histoire : Shari Goodhartz
- Dialogues : Pamela Douglas, Jeri Taylor
- Réalisation : Les Landau


Flash required

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 1 [25%])

    25%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 1 [25%])

    25%

  3. 8 (excellent)(voix 1 [25%])

    25%

  4. 7 (bon)(voix 1 [25%])

    25%

  5. 6 (correct)(voix 0 [0%])

    0%

  6. 5 (passable)(voix 0 [0%])

    0%

  7. 4 (insuffisant)(voix 0 [0%])

    0%

  8. 3 (médiocre)(voix 0 [0%])

    0%

  9. 2 (raté)(voix 0 [0%])

    0%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 4

Les invités ne peuvent voter


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#2 21-07-2013 14:42:02

dl500
TOS Forever

Re : ST TNG 04x17 Night Terrors (Terreurs nocturnes)

10
GE-NIAL. Fallait y penser. Tout est bon, le jeu des acteurs (même si Stewart un peu en retrait), les maquillages. Data prend progressivement la place de Wesley comme spécialiste des résolutions d’énigmes. Encore une version du Reliant d’utilisée…à ce stade du show, ils avaient les moyens de varier un peu quand même (les maquettes de ST2 et 3 sont sant problème rentabilisées avec cette série).


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#3 17-12-2013 08:43:47

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST TNG 04x17 Night Terrors (Terreurs nocturnes)

7/10

J'ai bien aimé car les petits rôles sont utilisés.
Par contre j'ai vite compris ce que représentait le rêve de Troi, mais pas pourquoi cette métaphore ?
J'ai bien aimé Riker dans l'ascenseur face à Picard.
Dommage que Guinan ne soit pas plus impliquée puisqu'elle semble rester saine.
Un agréable épisode, un peu comme the naked time, mais avec une meilleure finalité.
Et puis c'est sympa d'en apprendre un peu sur la morphologie bétazoïde mais ce qui m'énerve, est que chez les hybrides le sang humain est toujours inférieur à l'autre moitié.


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#4 11-04-2017 09:43:00

Davidero
membre

Re : ST TNG 04x17 Night Terrors (Terreurs nocturnes)

dl500 a écrit :

Tout est bon, le jeu des acteurs (même si Stewart un peu en retrait)

Justement, je trouve que c'est ce qui fait la force de cet épisode. Lui le capitaine sûr de lui, le pilier de l'Enterprise, en est réduit à être l'ombre de lui-même, apathique, amorphe...  ce qui rend l'épisode encore plus anxiogène. Et Stewart réussit à faire passer du désarroi derrière cette impuissance. Perso je l'ai trouvé magistral une fois de plus. Je redécouvre vraiment cet acteur, que je ne connaissais jusqu'à présent que dans le rôle de Charles Xavier.

Je trouve aussi que Marina Sirtis monte en puissance dans son jeu depuis quelques épisodes.

Sinon un épisode flippant (la scène de Crusher dans la morgue  affraid ) , bien construit, avec une résolution tout en subtilité comme d'habitude.

Dernière modification par Davidero (11-04-2017 09:43:20)

Hors ligne

#5 29-03-2021 18:58:32

Ftiqz46d
candidat

Re : ST TNG 04x17 Night Terrors (Terreurs nocturnes)

J'ai bien aimé l'intro avec la visite du Reliant. On devine qu'une véritable boucherie s'est produite pour une raison inconnue. Un épisode "horrifique" à la "The Thing" de Carpenter, le vaisseau spatial remplaçant la station polaire. La folie gagne peu à peu un groupe en milieu clos et tous finissent par s'entretuer.
Les débuts de l'épisode sont prometteurs mais malheureusement la promesse, la montée du suspense et ce basculement dans la folie, n'est jamais atteinte. Tout juste a- t - on droit à une bagarre de "saloon". C'est mince. Trop mince. A noter quand meme cette séquence sympa avec Crusher entouré de cadavres revenant à la vie.
Deanna se décarcasse pour décrypter son rêve qui est en fait un message d'une autre entité. J'ai trouvé l'intrigue et sa résolution un peu tarabiscoté et le suspense trop mou. Plein de bonnes idées mais, selon moi, mals agencées.
Et Data encore une fois, qui fait face. Et Picard au bout du rouleau !
Mais bon, je mets 7. Un bon épisode mais sans plus.

Hors ligne

Pied de page des forums