ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Ultime Frontière présente ses meilleurs vœux à ses membres et à ses (nombreux) lecteurs fidèles.
Puisse cette nouvelle année 2020 être réellement un 20/20...
Longue vie et prospérité à toutes et à tous.

#1 14-01-2012 07:00:00

yrad
admin

ST TNG 03x05 The Bonding (Affiliation)

ST TNG 03x05 The Bonding (Affiliation)

Crédits officiels :
- Histoire & dialogues : Ronald D. Moore
- Réalisation : Winrich Kolbe


Flash required


The Bonding sur Memory Alpha.fr

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 1 [14.29%])

    14.29%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 0 [0%])

    0%

  3. 8 (excellent)(voix 1 [14.29%])

    14.29%

  4. 7 (bon)(voix 0 [0%])

    0%

  5. 6 (correct)(voix 2 [28.57%])

    28.57%

  6. 5 (passable)(voix 0 [0%])

    0%

  7. 4 (insuffisant)(voix 0 [0%])

    0%

  8. 3 (médiocre)(voix 2 [28.57%])

    28.57%

  9. 2 (raté)(voix 0 [0%])

    0%

  10. 1 (pitoyable)(voix 1 [14.29%])

    14.29%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 7

Les invités ne peuvent voter


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#2 30-05-2013 13:12:08

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST TNG 03x05 The Bonding (Affiliation)

10/10

Encore un bijou. Comprendre ses sentiments face à la mort et devoir en accepter l'ensemble de ce que cela engendre, parfait et re-parfait avec cet être énergétique (côté hard-SF) qui veut assumer les dommages colatéraux de sa guerre. Même les aliens (ceux là au moins) sont aussi bons que l'Humanité...
Pas pressé d'être à la place de Jeremy. Scène magnifique entre l'alien, Picard, Wesley, Worf et Jeremy. Mais aussi et encore un beau final entre Worf et Jeremy.

Pour une fois Troi est excellente, son rôle est enfin parfaitement exploité et l'actrice ne "surjoue" pas, enfin !

Malgré les bons sentiments, cela sonne juste et reste pudique. Parfait.

Dernière modification par IMZADI (03-06-2013 19:59:11)


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#3 03-06-2013 19:08:31

Strangueloop
Omnipotent

Re : ST TNG 03x05 The Bonding (Affiliation)

Au contraire, je trouve que cette épisode est relativement médiocre en grande partie à cause de Marina Sirtis qui est vraiment une piètre comédienne.

Son rôle de Troi, un personnage raté à mon sens, n'arrange pas la chose.


"Prune juice, extra large".

Hors ligne

#4 03-06-2013 20:06:01

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TNG 03x05 The Bonding (Affiliation)

Ah je suis devenu au fil du temps un ardent défenseur de Deanna Troi et de son interpréte Marina Sirtis !
Au moins elle, elle progresse de saisons en saisons & ne donne pas dans le  m'enfoutisme de certains acteurs cachetonneurs de Voyager  ( qui a dit Roxann Dawson , pas moi mdr ) ..
Son rôle s'étoffe dans cette 3ème saison.. Fini ses supers pouvoirs magiques de Betazoïd, place à de la vraie psychologie..Surtout dans cet épisode .. Ou un gosse doit faire face à la mort de sa propre mère .. un orphelin en plus ( son père est mort lui aussi ) ..

The Bonding , vous le verrez est ce genre d'épisode qui se bonifie avec le temps.. Puisse que le temps nous rapproche de l'inévitable : La mort.. J'aime la manière donc le gosse doit faire le deuil de sa mère.. Au lieu de vivre dans une fantaisie proposé par l' Alien Of the Week qui ne serait que l'ombre de sa mère & le maintiendrait dans une éternelle enfance.. Troi et Picard le ramène à la réalité.. Picard prêt à  en plus à prendre les coups qui font mal ( facile d'envoyer des hommes à la mort, moins de se confrontrer à leur proches )

Ici Deanna Troi joue son rôle de psychologue, elle fait son job.. & je trouve que tout le long de la série, elle se débrouille particulièrement bien avec les mômes .. Si leur parents ont fait leur choix de vivre une vie de Starfleet, eux pas..  Donc pas facile le job de la Troi ...


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#5 14-07-2013 16:02:49

dl500
TOS Forever

Re : ST TNG 03x05 The Bonding (Affiliation)

6.
Pour les acteurs une nouvelle fois. Parce que l’intrigue…trop américaine dans son traitement.
Ca déborde trop de sirop et de bons sentiments. Bravo à Troi, Picard, Wesley et Worf ; on avance encore dans leur personnage. Mais rien sur la civilisation disparue, rien sur les vestiges, bref un épisode de remplissage. Moyen.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#6 14-07-2013 16:09:26

dvmy
Vrai con, mais pas faux-cul

Re : ST TNG 03x05 The Bonding (Affiliation)

Du Moore pur jus avec la qualité des dialogues, un traitement 100% US, un excellent sujet mais traité avec les pieds. Et à chaque fois que je vois ce gosse je pense au caïd de Robocop 2. Du coup j'ai du mal à voir en lui un pauvre petit orphelin.

5/10


R. I. P PSTF. Aujourd'hui c'est devenu le PFSTH, Portail Francophone du Star Trek Historique, qui décide pour vous ce qui est ou non du Star Trek.

Hors ligne

#7 14-03-2015 15:29:20

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TNG 03x05 The Bonding (Affiliation)

A l'instar d ' Evolution, j'ai vraiment envie de faire de The Bonding l'un de mes Top Franchise pour des raisons purement affectives .

En premier lieu , c'est un excellent épisode ( sa juste note ) et c'est surtout le premier script ( tout court ) de l'un de mes scénaristes mentors :

image.jpg
Ronald D.Moore .

Il y a comme quelque chose de la destinée dans le fait que son script soit le premier issue de la politique des ( jeunes ) auteurs que Michael Piller a ouvert cette saison.
Une politique qui donnait sa chance aux scènaristes novices . Une école ST donc sortira bientôt René Echavarria, Joe Menosky , Brannon Braga , Robert Hewit Wolfe ...

Pour son premier script Star Trek ( et premier tout court) ,  Ronald D. Moore doit s'aquitter d'un exercice Trekien aussi casse gueule que  fut Wesley Crusher  pour Michael Piller:
A savoir les enfants .
Un sujet qui n'est pas sans rappeler le très mal aimé And The Child Shall Lead.TOS.3 .. L'enfance confronté à la mort .
Exercice rendu d'autant plus difficile par la vision  désormais pontifiante de Gene" j'ai chopé le melon"  Roddenberry qui pour  un enfant du XXIVème siécle , la mort devait être  une chose acquise & normal, sans émotions aucunes ( vision que partage sans doute ces grands humanistes de DAESH roll  ) ..

En grand iconoclaste qu'il est , RDM pose ainsi le juste questionnement au sujet  d'une "innovation"  progressiste ( roll )  du XXIVéme siécle.. A savoir, avoir  des familles ( civile et militaire ) à bord des Starship Starfleet , donc des enfants.
Si 'être responsable de 1100 hommes et femmes qui ont choisit de porter l'uniforme ( même si il est rouge wink ) est déjà imposant  , le poids est encore plus accablant avec des enfants.. Comme le démontre la scène dans le turbolift entre Picard & Deanna Troi_ donc on comprend mieux la nécéssité d'un conseiller / psy dans pareil contexte .
Les parents ont fait un choix , les enfants : non .
Les enfants ont ils leur place dans l'ultime Frontière confronté aux merveilles et mais aussi aux horreurs de cet univers ? :
Par exemple,  combien d'enfants mort parmi les 19 vicitimes du découpage de la saucer section dans QWho.TNG.2, la partie habitacle du starship  ? ..

The Bonding , la question restera en suspens mais elle a au moins le mérite d'être posée.  RDM préférant develloper l'un de ses thèmes majeurs _ qui n'est pas que la religion wink , mais bel et bien la mort & la façon donc chacun l'appréhende à travers les rituels et leur émotions personnelles ..

Ainsi l'épisode regorge de très belles scènes dialoguées à ce sujet :
Riker et Data sur le fait qu'une mort anonyme touche moins qu'une personne proche.
Worf pour qui la mort du Lt Ashter n'a pas de sens  , et se sent plus  responsable que Picard envers l'enfant, car lui même étant un orphelin...
Wesley et Beverly Crusher "forcés" de revivre la mort de Jack Crusher et d'en parler ensemble.
Wesley  toujours , libre de confronter Picard à la mort de son père dont il est responsable ...

La mort et notre façon de nous y confronter est au coeur de cet épisode.. Avec un Picard _ qui pourtant n'aime pas les enfants ,  s'humanise devant le drame , au point de prendre un enfant orphelin  par la main et lui dire : Que personne n'est seul à bord du Starship Enterprise" .. Chose impensable les saisons précedente !

Mais le coeur du sujet, c'est Jeremy Ashter que la vie  à la dur de Starfleet aura transformé en orphelin.

320x240.jpg
Le travail de The Bonding étant de prendre cet enfant ordinaire , froid et détaché par rapport à la mort ( selon Saint Roddenberry pray) , qui se perd en plus dans l'illusion proposé par un alien (à l'origine, c'était un holodeck & le syndrome Barclay )
thebonding243-300x229.jpg
.. et d' enfin arriver à le confronter à la réalité de la mort et lui réveler son humanité : La colère , les larmes , la perte, la solitude..
Non l'ultime frontière ne nous arrachera pas le droit d'avoir le courage de pleurer, évoquer et de respecter nos morts ensemble
162735.jpg
Quelque soit le rituel & la personne , le contexte: En l'occurence ici le starship Enterprise, Worf , Jeremy et le rituel Klingon du R'uustai .

CBS_TOS_060_CIAN_FINAL_AUDIO_1296_1280x720_330879555764_402804_640x360.jpg
"Un message du XXIIIéme siécle du Captain Kirk de la part de Bones : " They're crying, Jim. I don't know how it happened, but it's good to see. "

Dernière modification par Buckaroo (14-03-2015 15:42:45)


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#8 14-03-2015 15:39:49

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TNG 03x05 The Bonding (Affiliation)

dl500 a écrit :

Parce que l’intrigue…trop américaine dans son traitement.

dvmy a écrit :

un traitement 100% US,

Alors là je suis extremement curieux ... En quoi le traitement est si Américain ? scratch
Au contraire , je le trouve très universel..Très humain ....


Mais rien sur la civilisation disparue, rien sur les vestiges,

Ce n'est pas le sujet ( quoique ) .. Mais il n'y a rien à découvrir sur cette civilisation, puisse que la guerre totale et définitive n'a rien laissé...
Juste des regrets, si on en juge l'assistance de l' Alien à prendre soin de Jeremy .. Il ne lâchera pas le morceau tant que l'enfant n'aura pas pleuré et exprimer ses regrets ..


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#9 29-02-2016 17:37:06

TonioBass
membre

Re : ST TNG 03x05 The Bonding (Affiliation)

(Re)vu ce week-end...

6/10
Comme dl500, je trouve l'histoire un peu chamallow, voire un peu trop universelle (la mort et le deuil) pour être vraiment intéressante : chacun a sa vision, sa perception de la chose, c'est donc très personnel ; de là à embrasser cette vision plus qu'une autre... bof.
Mais encore une fois, les personnages (et les acteurs) sont plutôt bons, même Deanna... Et on découvre un Worf plein de tendresse (oui, l'honneur, toussa... aussi, mais ça, on a l'habitude !)


Live Long And Prosper
A.

Hors ligne

#10 23-07-2020 20:52:10

SuricateNRV
candidat

Re : ST TNG 03x05 The Bonding (Affiliation)

"Je comprend la mort, on l'apprend à l'école." Mais c'est trop bien! Je trouve ça tellement intelligent. Comment apprendre à vivre en apprenant ce qu'est la mort! Pas étonnant que nos humains du 24ème envisage leur mort avec autant de sérieux, de prise de conscience et d'intégrité.

Aïe aïe un tel choix, en plein deuil, entre la raison et le cœur! Ça m'évoque un autre épisode, de TOS je crois, dans lequel j'ai déjà analysé les ravages psychologiques d'un tel choix : vivre une fausse réalité ou un réel drame. J'ai comme l'impression que c'est un thème de Star Trek : la réalité est parfois horrible mais c'est tout ce que l'on a, et dans un sens, après les affres de la douleur, elle devient meilleure. On est dans l'utopie dure, là. Et puis quelle représentation de la maturité de l'univers Star Trek, dont vous parlez dans de nombreux commentaires. Faire face à ses émotions les plus dures, les affronter et les transcender.

Je trouve que Troï est vraiment un personnage utile et bon lorsqu'elle est écrite pour expliquer les émotions et les comportements des entités et personnes qu'ils croisent. Quand elle ressent "juste" l'émotion, quelque chose ne prend pas dans son personnage, quelque chose échappe à l'actrice ou aux scénaristes. Alors que lorsqu'elle l'explique (le langage qui permet de verbaliser l'univers, le comportement de deuil, etc.) elle permet aux spectateurs·trices de pouvoir rationaliser ce qui ne l'est pas et mieux encore que de rationaliser, de comprendre ce qui n'est pas rationnel.

J'ai une sensation bizarre, comme si l'épisode avait été fait spécialement pour un évènement, vous savez, genre les épisodes "spéciaux" post-attentats, ou post-catastrophe nationale mais... Je ne sais pas, je ne sais pas en quoi ça pourrait être un épisode en lien avec un événement historique. C'est bizarre. Outre le fait que ça met en exergue la famille (notion chère à l'Amérique) je ne vois pas comment cela pourrait être un catalyseur d'émotion nationaliste. M'enfin, c'est juste une sensation cela dit, je note que le ton était légèrement différent que dans les épisodes précédents. Peut-être "trop" d'émotion (alors que oh, tout Trek tourne autours de l'émotion, c'est un comble (oh, je précise que c'est ma vision personnelle pour le moment -que je n'ai pas encore vu le reste des trouzmilles séries Trek- et que je ne la tiens pas pour parole universelle), sans pour autant tomber dans le pathos puisque tout est assez bien tourné. Il y a une certaine froideur dans la déclaration de telles émotions mais on est assez habitués, au bout de tant de saisons, à ce que leur compréhension du monde soit sensiblement différente de la nôtre.


"Qu'arrive-t-il à l'observateur aux yeux écarquillés, lorsque la fenêtre qui sépare réel et irréel explose et que les morceaux de verre commencent à voler en tous sens?" [Stephen King, Vue imprenable sur jardin secret]

Hors ligne

Pied de page des forums