ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Ultime Frontière présente ses meilleurs vœux à ses membres et à ses (nombreux) lecteurs fidèles.
Puisse cette nouvelle année 2020 être réellement un 20/20...
Longue vie et prospérité à toutes et à tous.

#1 14-01-2012 07:00:00

yrad
admin

ST TNG 02x10 The Dauphin (La dauphine)

ST TNG 02x10 The Dauphin (La dauphine)

Crédits officiels :
- Histoire & dialogues : Scott Rubenstein, Leonard Mlodinow
- Réalisation : Robert Bowman


Flash required


The Dauphin sur Memory Alpha.fr

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 0 [0%])

    0%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 0 [0%])

    0%

  3. 8 (excellent)(voix 0 [0%])

    0%

  4. 7 (bon)(voix 1 [11.11%])

    11.11%

  5. 6 (correct)(voix 1 [11.11%])

    11.11%

  6. 5 (passable)(voix 1 [11.11%])

    11.11%

  7. 4 (insuffisant)(voix 1 [11.11%])

    11.11%

  8. 3 (médiocre)(voix 1 [11.11%])

    11.11%

  9. 2 (raté)(voix 2 [22.22%])

    22.22%

  10. 1 (pitoyable)(voix 2 [22.22%])

    22.22%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 9

Les invités ne peuvent voter


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#2 24-01-2012 12:18:25

mbuna
I don't know you

Re : ST TNG 02x10 The Dauphin (La dauphine)

La saison 2 de TNG est celle de la présentation en profondeur des membres d'équipage. Ils vont tous y passer mdr

Donc au tour de Wesley.

Le problème de cet épisode, c'est qu'il n'y a pas de double intrigue. Cela parait inévitable (m'enfin pas sûr quand même) qu'on nous raconte les 1ers émois prépubaires de Wesley. Mais alors en 2ème intrigue ! Cette histoire totalement soap et inintéressante au possible aurait largement gagné à être soutenue par une autre intrigue au 1er plan, quelque chose de lourd, de stressant ou je ne sais quoi d'autre. Ainsi on aurait pu raconter ce passage obligé de l'adolescence de manière bien plus fluide.
Par ce qu'en l'état on est vraiment très bas en terme d'intérêt propre...

Ouf, heureusement qu'au milieu on a la scène hilarante où chacun donne sa vision du premier pas (avec en tête Riker/Guinan). Mais pas assez pour sauver cet épisode de la noyade... Donc pas pitoyable, juste raté : 2.

Hors ligne

#3 23-02-2013 08:42:36

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST TNG 02x10 The Dauphin (La dauphine)

5/10

Passable. Parler des 1ers émois pourquoi pas !
Pour une fois je vous ai lus avant de poster car je n'arrivais pas à cerner ou était la carence das cet épisode: une seule intrigue ! Voilà le hic, d'habitude nous voyons 2 approches pour une même situation...

Bien que Wesley joue les bonshommes à la fin, il reste finalement fidèle à lui même et n'évolue pas. Gentil, calme, ouvert d'esprit.

Riker vs Guinan excellent !!! Worf et sa description klingonne également le gros plan sur son visage j'ai adoré malgré son masque ses mimiques vicieuses passent bien !

Un épisode mielleux qui pour des vieux comme nous devient un peu cucul

Sinon niveau sensation, c'est étonnant toutes ces figurantes trop jolies, j'ai pas remarqué ça dans les épisodes précédents.

Dernière modification par IMZADI (23-02-2013 08:43:52)


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#4 19-07-2020 19:05:16

SuricateNRV
candidat

Re : ST TNG 02x10 The Dauphin (La dauphine)

La séduction des Klingons renforce mon affection pour eux! Je les aimes de plus en plus!
Guinan et Riker sont excellents, c'est pas mal de mettre un épisode à résonance comique après Être ou ne pas être.

Conclusion : beaucoup trop d'amour dans cet épisode, mais pas écœurant pour autant. Whoopi Goldberg est magnifique et son personnage a définitivement conquit mon petit cœur. Pour le reste, c'est pas l'épisode du siècle en terme de scénario (comme dit Mbuna, "totalement soap"!) mais c'est filmé avec assez de tendresse pour que ça ne soit pas désagréable à regarder.


"Qu'arrive-t-il à l'observateur aux yeux écarquillés, lorsque la fenêtre qui sépare réel et irréel explose et que les morceaux de verre commencent à voler en tous sens?" [Stephen King, Vue imprenable sur jardin secret]

Hors ligne

Pied de page des forums