ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 14-01-2012 07:00:00

yrad
admin

ST TOS 01x10 Dagger Of The Mind (Les voleurs d'esprit)

ST TOS 01x10 Dagger Of The Mind (Les voleurs d'esprit)

Crédits officiels :
- Histoire & dialogues : Shimon Wincelberg
- Réalisation : Vincent McEveety


Flash required

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 1 [7.14%])

    7.14%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 2 [14.29%])

    14.29%

  3. 8 (excellent)(voix 2 [14.29%])

    14.29%

  4. 7 (bon)(voix 2 [14.29%])

    14.29%

  5. 6 (correct)(voix 4 [28.57%])

    28.57%

  6. 5 (passable)(voix 3 [21.43%])

    21.43%

  7. 4 (insuffisant)(voix 0 [0%])

    0%

  8. 3 (médiocre)(voix 0 [0%])

    0%

  9. 2 (raté)(voix 0 [0%])

    0%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 14

Les invités ne peuvent voter


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#2 10-05-2012 17:37:29

scorpius
Nowhere Man

Re : ST TOS 01x10 Dagger Of The Mind (Les voleurs d'esprit)

6 correct

Il y a de bonnes choses dans cet épisode, mais ça manque un peu de rigueur. Notamment l'évasion de Van Gelder, qui s'est caché dans une boite...
Je trouve aussi qu'il arrive un peu trop facilement sur la passerelle (décidemment les red-shirts de TOS c'est pas ça lol)

Assez déçu également par le développement de l'intrigue, j'aurais préféré un épisode qui se concentre vraiment sur la situation des pénitenciers
et des criminels dans l'utopie trekkienne que cette histoire assez classique...
Les décors de Tantalus sont aussi franchement décevant !

Un grand moment néanmoins, la premiére fusion-mentale de Spock (j'espére que je dis pas une connerie) avec un Leonard Nimoy d'une
intensité juste incroyable...


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#3 03-10-2012 23:17:36

mypreciousnico
_________

Re : ST TOS 01x10 Dagger Of The Mind (Les voleurs d'esprit)

5.

Quelques bonnes idées mais le rythme est assez lent et sans véritable tension. L'évasion de Van Gelder est effectivement traitée un peu à la vas vite.
La chambre de torture est plutôt bien imaginée, même si au final ses applications réelles demeure presque mystérieuse au delà du conditionnement de prisonniers.

Hors ligne

#4 09-10-2012 10:09:57

dl500
TOS Forever

Re : ST TOS 01x10 Dagger Of The Mind (Les voleurs d'esprit)

9. Un pur régal.
Shatner joue comme à son habitude et est très juste dans sa prise de conscience de sa propre solitude. Nimoy apporte sa touche avec cette première fusion mentale parfaitement réalisée.
Mc Coy comprends le premier le lavage de cerveau subit par Van Gelder. Kelley crève l'écran dans sa reflexion.
Le docteur Noël, première "conquète" embrassée à l'écran par le capitaine est d'une beauté qui illumine l'écran. D'ailleurs je lui ai trouvé un petit air de Faustine Bollaert bien agréable.
On sent bien le manque de moyens sur l'épisode mais le jeu des acteurs rattrape tout.
C'est un épisode que je n'aimais pas trop mais ce revisionnage m'apporte un éclairage nouveau...surtout après ENT. Comme quoi avec l'âge et malgré connaitre cette série presque sur le bout des doigts (déjà vu une dizaine de fois), on peut encore être surpris et découvrir de nouvelles choses.
C'est ça la force de ST.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#5 21-03-2014 09:08:50

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST TOS 01x10 Dagger Of The Mind (Les voleurs d'esprit)

Je me souviens avoir bien aimé cet épisode.
Les acteurs une nouvelle fois sont excellents et cette idée de pénitencier j'aime beaucoup. Un épisode qui nous montre la fédé de l'intérieur et donc un épisode fondateur de l'utopie trekkienne.

Pour ce qui est de l'histoire en elle-même je ne me souviens pas avoir tiqué sur certaines facilités.

Je me rends compte que dès le début de la série tout l'univers est posé: deep space-zone inexplorée, colonie pourrie, premier contact, guerre froide avec les Romuliens, et mainenant une vision de la politique interne. Il y a bien encore des Humains fouteurs de merde 200 ans après l'unification terrienne.


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#6 27-12-2016 15:34:51

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TOS 01x10 Dagger Of The Mind (Les voleurs d'esprit)

Special 50 éme anniversaire

Vol Au Dessus D'un Nid De Coucou ( 1975) avant l'heure!
Avec le Dr Tristan Adams dans le rôle de l'infirmière Ratchett & Le Captain Kirk dans celui de Randel Mc Murphy ..
On pourrait aussi citer aussi comme source d'inspiration le Shock Corridor de Sam Fuller ( 1963).
En son temps , Dagger of The Mind dénoncait les dérives de la psychatrie , donc le traitement peut être aussi sadique et inhumain que les pathologies ell même ..
50 ans plus tard  , rien n'a l'air de bouger dans ce domaine , tout a l'air de s'empirer bien au contraire.
Cet épisode est d'ailleurs doublé d'une satire mordante .. Ou c'est effectivement le fou ( Dr Adams est clairement un sociopathe ) qui dirige l'asile..

50 ans plus tard, cela n'a pas vieillit  le propos  comme  son humour plein de sous entendu ( sexuel avec la belle Hélène Noël ) ou les délires psychotronique du Dr Van Geldder,à l'oigine  du premier mindmeld Vulcain ..

Même la machine infernale inventé par ce fou de Tristan Adams demeure dangeureusement visionnaire, triste reflet de notre époque ou la technologie bouffe carrément l'humain avec une indifférence qui frise le cynisme le plus total.

La machine en question  vide l'esprit des gens et permet d'implanter des idées pour formater les gens comme de pathétique pantins..Cela ne vous rapelle rien ?
Votre TV, votre smartphone , votre tablette, votre ordinateur ? Faites vôtre choix.. Avant que ces Dr Adams du marketing et de  l'économie numérique ne viennent vous en priver.
On nous dit quoi consommer , qui aimer , qui haïr avec une facilité déconcertante de nos jours ..

Star Trek
, une série sur des lendemains qui chantent avec la technologie comme précieuse alliée ?  Tu parles !
Kirk emmerde la technologie et les savants fous qui la manipule pour mieux nous manipuler !
Malgré ses 50 ans au compteur , la série originale demeure aussi  corrosif , mordante, pertinente, iconoclaste envers notre condition d'animal savant..
Ce n'est pas demain la veille que Disney pourra lui mettre la main dessus et l'incorporer dans son projet d'informisation de la pensée.

Dagger Of The Mind est un épisode TOS qui une fois de plus n'est pas prêt de vieillir , toute comme le dialogue de Shakespeare donc s'inspire le titre :

"Or art thou but
A dagger of the mind, a false creation,
Proceeding from the heat-oppressèd brain?
I see thee yet, in form as palpable
As this which now I draw.
Thou marshall'st me the way that I was going;"

( Dois-je te dire un poignard de l’esprit,
Une fausse création , émanant d'un cerveau fiévreux et oppréssé  ?
Je te vois cependant ! dans une forme aussi palpable
Que cette lame-ci, que je dégaine...
Tu m'entraînes sur le chemin que je suivais )

PS :Occasion de lire ou de voir Macbeth ..Au choix  la version d'Orson Welles (1948) , celle de Roman Polanski (1971)  ou la toute dernière de Justin Kurzel (2015)


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#7 10-05-2018 02:08:30

McRaktajino
Dernier Jedi

Re : ST TOS 01x10 Dagger Of The Mind (Les voleurs d'esprit)

Comme dans "Planète des illusions", j'ai senti un petit air de James Bond dans cet épisode.
Le méchant qui reçoit tout sourire dans sa base et qui n'hésite pas à la faire visiter et montrer sa machine redoutable en minimisant bien entendu les effets.
Mais le héros n'est pas dupe et va mener l'enquête de son côté, ce qui lui vaudra d'être capturé et de devoir tester en personne la machine.
Et comme par hasard il est secondé d'une superbe jeune femme.

Après, ça ne casse pas des briques. Les décors sont vraiment faignants et le thème, même si il est assez intéressant, est traité avec trop de légèreté.

Le personnage du Dr Noel est assez sympa, utile et efficace. Et l'humour qui va avec elle, surtout le début et la fin avec M. Spock, fonctionne bien.
C'est bien que ça ne soit pas elle qui teste la machine pour que Krik vienne à son secours en dérouillant des gardes. Non, les gardes, c'est elle qui les dérouille, et hop, sur le grille.


Correct.

Hors ligne

Pied de page des forums