#1 14-01-2012 06:00:00

yrad
admin

ST ENT 04x22 These Are The Voyages… (Le dernier voyage)

ST ENT 04x22 These Are The Voyages… (Le dernier voyage)

Crédits officiels :
- Histoire & dialogues : Rick Berman, Brannon Braga
- Réalisation : Allan Kroeker


Flash required


Flash required

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 3 [13.04%])

    13.04%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 3 [13.04%])

    13.04%

  3. 8 (excellent)(voix 1 [4.35%])

    4.35%

  4. 7 (bon)(voix 4 [17.39%])

    17.39%

  5. 6 (correct)(voix 1 [4.35%])

    4.35%

  6. 5 (passable)(voix 3 [13.04%])

    13.04%

  7. 4 (insuffisant)(voix 2 [8.7%])

    8.7%

  8. 3 (médiocre)(voix 1 [4.35%])

    4.35%

  9. 2 (raté)(voix 2 [8.7%])

    8.7%

  10. 1 (pitoyable)(voix 1 [4.35%])

    4.35%

  11. 0 (trahison)(voix 2 [8.7%])

    8.7%

Votes totaux: 23

Les invités ne peuvent voter


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#2 14-01-2012 06:00:00

yrad
admin

Re : ST ENT 04x22 These Are The Voyages… (Le dernier voyage)

L'épisode prequel le plus conchié par les trekkies représente pourtant un authentique morceau de bravoure…

Bien des raisons me conduisent à porter aux nues le final de ST ENT...

Avant toute chose, il y a le pitch ! L'idée et le concept sont proprement géniaux, à savoir s'élever au-dessus de la série prequelle pour la (re)découvrir à travers les yeux de la postérité. C'est exactement le principe du (vrai) final de Babylon 5 : The Deconstruction Of Falling Stars (L'effondrement d'un mythe).

La "transformation" de ST ENT en holoprogramme du 24ème siècle revêt une puissante portée allégorique. Le "end program" final symbolise la clôture de la franchise ST à elle-même et par elle-même (mais que le spectateur peut relancer en boucle à volonté).
Et l'enchaînement à rebours des trois vaisseaux Enterprise et des voix de leurs capitaines sous une même bannière (celle de la devise des génériques de TOS et TNG) forme la plus interdimensionnelle des épitaphes.

A dire vrai, ST ENT 04x22 These Are The Voyages (Le dernier voyage) croule littéralement sous le poids des audaces non conformistes (liste non exhaustive) :
- Mort délibérément vaine de Tucker, donc courageuse (comme celles de Tasha et de Kirk), finalement romantique comme dans une hagiographie, et surtout hautement symbolique sur un plan séminal (il fallait que le représentant vivant de la Terre "archaïque" du passé disparaisse pour que naisse l'utopie galactique du futur, tel le roi devant mourir pour que vienne l'ère de la république).
- Introduction de subtiles erreurs dans l'histoire pour suggérer que ce n'est plus la vérité en live mais bien un simple programme de holodeck ayant idéalisé le contexte et les personnages (montrant ainsi que le "tout high tech" ne réussit pas à empêcher l'inéluctable mythification de l'Histoire). Dans cet esprit, la mort de Trip peut elle-même être considérée comme un trompe l’œil holographique, une fracture de plus entre l'Histoire officielle et l'Histoire réelle (impression renforcée par le clin d’œil de connivence très polysémique...).
- Diverses interactions sur le mode de la retenue (bermanienne) et de la nostalgie (trekkienne), à l'instar des émotions à fleur de peau de la T'Pol virtuelle ou des séquences holographiques feuilletées dans le désordre (Trip toujours vivant après sa mort - une figure de style émouvante que n'aurait pas reniée un Lynch ou un Tarkovsky).
- La prometteuse relation Tucker/T'Pol qui n'aura finalement abouti sur rien, soit un iconoclasme faisant un jouissif pied de nez aux "happy ends hollywoodiens" pour mieux embrasser les désillusions de la vie réelle.
- Ultime baroud d'honneur pour Archer & Shran... tel l'écho d'un binôme existant dans une autre réalité (une réalité où la série Enterprise n'aurait pas été annulée).
- Culot et finalement intelligence de ne pas nous faire entendre le discours historique d'Archer pour la fondation de l'UFP (l'entendre aurait été aussi plat qu'un boniment électoral de Sarko, l'imaginer est beaucoup plus fort, surtout à la lumière de l'épisode précédent).
- Révélation d'un élément essentiel quant à la culture holographique du 24ème siècle trekkien, à savoir l'existence d'un "mode objectif" dans les holoprogrammes (permettant aux joueurs de (re)devenir spectateurs). Voilà qui résout comme si de rien n'était – donc brillamment – une incohérence potentielle demeurée curieusement en souffrance dans ST TNG/DS9/VOY, à savoir l'idée aberrante que la fonction d'acteur (interaction du gaming) puisse un jour rendre totalement obsolète celle de témoin (fatalisme de la narration).
- "Épisode verso" de ST TNG 07x12 The Pegasus, soit un superbe procédé déjà expérimenté dans ST VOY 03x02 Flashback, et qui sera reproduit plus tard dans BSG 2003 The Plan.
- Le final de ST ENT qui ose... ne pas être un épisode de ST ENT... afin de mieux transcender la série prequelle... et/ou d'asséner le plus mérité des pieds de nez aux trekkers (à l'instar du faux final de SG Universe) ! tongue
(...)

Certes, ST ENT 04x22 These Are The Voyages n'est pas exempt de (petits) défauts (bien que largement rédimés par ses grandes qualités) :
- vieillissement (et grossissement) visible de Troi et de Riker, qui aurait dû pousser les auteurs à situer l'action sur l'USS Titan plutôt que durant la saison 7 de ST TNG (-> malgré tout, une insertion dans le ST déjà connu accentuait la légitimité de la prequelle par une meilleure intégration - car alors rétroactive - dans la continuité) ;
- erreur de montage (dans le Ten Forward du Big D où Riker apparaît à deux endroits à la fois) qui aurait pu être évitée (-> on sent la précipitation de réalisation ayant résulté de l'annulation sauvage par les studios) ;
- une certaine inadéquation entre le dilemme éthique d'allégeance de Riker dans ST TNG 07x12 The Pegasus et les réponses holographiques qu'il prétend obtenir dans ST ENT 04x22 These Are The Voyages, ce qui suggère un ressort un peu prétexte à l'instar du Nexus dans ST Generations (-> en réalité, ladite inadéquation porte sur l'anticipation de l'évolution personnelle de Riker, car de telles réponses strictement affectives auraient davantage fait sens à l'époque de ST Nemesis que durant la saison 7 de ST TNG) ;
- possibilité d'aller plus loin encore sur un concept aussi inspiré et aussi porteur, notamment au moyen d'un diptyque voire d'un triptyque, ce que le final - non pas uniquement de ST ENT mais de tout Star Trek - aurait probablement mérité (-> d'un autre côté, une grande idée - cas ici - pourra être mieux servie par un unitaire qui favorise l'épure et donc la quintessence).

Mais par-delà tout ça, ST ENT 04x22 These Are The Voyages constitue le tout dernier Star Trek authentique ! Soit une qualité devenue rétrospectivement essentielle... depuis qu'un changeling usurpe le label.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#3 11-01-2012 23:49:16

scorpius
Nowhere Man

Re : ST ENT 04x22 These Are The Voyages… (Le dernier voyage)

Pour ce qui est de la "décadence"de la fin du régne de Rick Berman...Il y a plusieurs choses : La nullité cinématographique de Nemesis
(J'insiste bien sur le coté purement cinématographique, qui est aujourd'hui la seule chose qui me déplait )
Ainsi, que le final raté d'Enterprise...Mais, je ne parlerais pas de décadence juste d'erreur : confier Nemesis à Stuart Baird, ne pas avoir offert de fin
satisfaisante à Enterprise...on sait que les acteurs ont plutot mal pris, le retour de Riker & Troi...et je les comprends !
Des erreurs...mais on peut lui pardonner, aux vus de tout ce qu'il a apporter au Trekverse !


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#4 12-01-2012 00:12:48

yrad
admin

Re : ST ENT 04x22 These Are The Voyages… (Le dernier voyage)

scorpius a écrit :

Pour ce qui est de la "décadence"de la fin du régne de Rick Berman...Il y a plusieurs choses : La nullité cinématographique de Nemesis
(J'insiste bien sur le coté purement cinématographique, qui est aujourd'hui la seule chose qui me déplait )
Ainsi, que le final raté d'Enterprise...Mais, je ne parlerais pas de décadence juste d'erreur : confier Nemesis à Stuart Baird

Stuard Baird n'a jamais été un choix de Rick Berman ! Il lui fut imposé par la Paramount contre son gré. Suffit d'écouter les commentaires audio de Berman sur le Blu-ray de ST Nemesis... notamment pour découvrir à quel point il "raffolait" de ce réalisateur... mryellow

scorpius a écrit :

ne pas avoir offert de fin
satisfaisante à Enterprise...on sait que les acteurs ont plutot mal pris, le retour de Riker & Troi...et je les comprends !

ST ENT 04x22 These Are The Voyage a été écrit et produit APRÈS l'annulation d'Enterprise ! A ce moment là, la messe était dite et le sort jeté.
En outre, le vrai final de la série, c'était ST ENT 04x21 Terra Prime !

ST ENT 04x22 These Are The Voyages faisait plutôt office d'épilogue, d'hommage à la franchise, de mise en abyme façon Babylon 5 Fx02 The Deconstruction Of Falling Stars.
L'idée de base était excellente et sa valeur allégorique énorme : Star Trek n'était finalement qu'un gigantesque hologramme historique... qui aura été éteint en 2005 (et qui n'a malheureusement pas été rallumé ensuite mdr).
Alors certes, la réalisation ne fut pas optimale, elle porte de grosses marques de précipitation, l'épisode aurait dû être en deux partie, Riker & Troi ont vieilli... etc…
Mais bon, la série était annulée, sans aucun espoir de retour, et c'est tout ce que B&B ont pu se payer.

Comme toujours avec ST, il vaut mieux considérer le fond avant la forme.
Et bien que ST ENT 04x22 These Are The Voyage soit réputé impopulaire auprès des trekkers, cet épisode est sorti favori des sondages pour le best of DVD Star Trek Fan Collective - Captain's Log ! medal

scorpius a écrit :

Des erreurs...mais on peut lui pardonner, aux vus de tout ce qu'il a apporter au Trekverse !

D'autant plus que ces erreurs - si elles en sont (?) -  ne sont pas vraiment les siennes...


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#5 12-01-2012 00:37:43

scorpius
Nowhere Man

Re : ST ENT 04x22 These Are The Voyages… (Le dernier voyage)

yrad a écrit :

Stuard Baird n'a jamais été un choix de Rick Berman ! Il lui fut imposé par la Paramount contre son gré. Suffit d'écouter les commentaires audio de Berman sur le Blu-ray de ST Nemesis... notamment pour découvrir à quel point il "raffolait" de ce réalisateur... mryellow

J'ignorais cela...Alors Berman, n'avait pas un droit (au minimum) de véto ? Super, la paramount sad

Yrad a écrit :

ST ENT 04x22 These Are The Voyages faisait plutôt office d'épilogue, d'hommage à la franchise, de mise en abyme façon Baaylon 5 Fx02 The Deconstruction Of Falling Stars.
L'idée de base était excellente et sa valeur allégorique énorme : Star Trek n'était finalement qu'un gigantesque hologramme historique... qui aura été éteint en 2005 (et qui n'a malheureusement pas été rallumé ensuite).
Alors certes, la réalisation ne fut pas optimale, elle porte de grosses marques de précipitation, l'épisode aurait dû être en deux partie, Riker & Troi ont vieilli... etc…
...
Comme toujours avec ST, il vaut mieux considérer le fond avant la forme.
Et bien que ST ENT 04x22 These Are The Voyage soit réputé impopulaire auprès des trekkers, cet épisode est sorti favori des sondages pour le best of DVD Star Trek Fan Collective - Captain's Log ! medal

Ce n'est pas tant la forme qui me déplait (ni meme le fond, relier les différentes époques...je comprend cela)  mais meme en l'etat
je le trouve maladroits : par exemple ne pas entendre le discours d'Archer qu'elle frustration...la mort de Trip totalement foiré...
Malgré les aléas de productions, il y avait moyen de faire mieux...meme Brannon Braga l'a avouer...


Yrad a écrit :
scorpius a écrit :

Des erreurs...mais on peut lui pardonner, aux vus de tout ce qu'il a apporter au Trekverse !

D'autant plus que ces erreurs - si elles en sont (?) -  ne sont pas vraiment les siennes...

Les erreurs de la Paramount alors smile déjà moins pardonnable...

Dernière modification par scorpius (12-01-2012 00:48:31)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#6 12-01-2012 01:32:22

yrad
admin

Re : ST ENT 04x22 These Are The Voyages… (Le dernier voyage)

scorpius a écrit :

J'ignorais cela...Alors Berman, n'avait pas un droit (au minimum) de véto ? Super, la paramount sad

Je ne suis pas "dans le secret de dieux". Mais je sais juste que Rick Berman n'était pas du tout satisfait par le choix (imposé) de Stuart Baird. Il le considérait comme un grand monteur mais un médiocre réalisateur, il ne s'est pas bien entendu avec lui, il lui reprochait de n'avoir même pas pris la peine de suivre un seul épisode de ST TNG... Et Berman dut même "repasser" derrière Baird pour pas mal de choses...

Perso, je ne suis pas aussi sévère que Berman à propos de Baird car (de mon modeste point de vue de spectateur) j'apprécie beaucoup l'ambiance et le visuel "théâtre filmé" de ST Nemesis (et de plus en plus avec le temps).
Mais je me doute bien que ST Nemesis n'a pas été une entreprise facile pour Berman : entre les acteurs qui vieillissaient, un réalisateur indésirable et ne voulant rien savoir à ST, la contrainte (imposée par Brent Spiner) de faire mourir Data, un budget très limite au regard des exigences du scénario, ILM indisponible, une campagne de pub mal faite, la concurrence directe du gros hit The Lord Of The Rings: The Two Towers... damn

scorpius a écrit :

Ce n'est pas tant la forme qui me déplait (ni meme le fond, relier les différentes époques...je comprend cela)  mais meme en l'etat
je le trouve maladroits : par exemple ne pas entendre le discours d'Archer qu'elle frustration...la mort de Trip totalement foiré...

Perso, ces points-là m'ont fait l'effet exactement contraire !

Archer avait fait un superbe discours à la fin de l'épisode précédent (ST ENT 04x21 Terra Prime - le vrai final de la série) qui préfigurait bien celui de la fondation de l'UFP. Alors recommencer dans l'épisode "suivant" aurait été affreusement redondant (au risque même de devenir moralisant).
En outre, ne pas montrer permet de nourrir l'imaginaire. C'est beaucoup plus fort que d'entendre un discours démago de politicien façon Sarko.

Quant à la mort de Trip, elle avait une dimension tellement hagiographique que cela ne faisait que souligner la complète irréalité de ce que l'épisode montrait (par rapport à ce que l'on a connu de tous ces personnages durant quatre saisons). Soit une superbe façon de suggérer le décalage inévitable entre le réel et son idéalisation par la postérité...
Mon regret est plutôt que B&B n'aient pas accentué encore davantage les inéluctables déformations de la réalité à travers un programme holographique conjecturant des évènements antérieurs de plus de deux siècles. Mais le risque aurait alors été de tomber dans la caricature (volontaire ou involontaire)...

scorpius a écrit :

Malgré les aléas de productions, il y avait moyen de faire mieux...meme Brannon Braga l'a avouer...

Oui, mais Brannon Braga - comme beaucoup d'Américains - possède la manie des excuses publiques. Car reconnaître des erreurs - même imaginaire - permet de gagner en popularité…

Et puis après coup, au vu des réactions du public, c'est un peu facile de se dire qu'on aurait dû faire les choses autrement. Si B&B avaient connu à l'avance le destin de leur série prequelle et le bashing des trekkers qui en a résulté, tout aurait été fort différent. Ils n'auraient probablement même pas développé de série prequelle du tout tellement le concept s'est avéré ingrat et impopulaire...
Et aujourd'hui, le destin de ST ne serait peut-être pas entre les mains de JJ Abrams.
Seulement, l'univers ST y aurait perdu quelque chose d'essentiel : ses fondations (internalistes) ! Et nul autre ne se serait lancé (ni ne se lancerait jamais) dans un travail de crédibilisation aussi difficile ! Surtout à l'ère des reboots-rois, ayant normalisé les solutions de facilité : pourquoi s'emmerder à consolider une continuité en se mettant tout le monde à dos... lorsqu'on peut rebooter dans l'euphorie générale ? mdr

scorpius a écrit :

Les erreurs de la Paramount alors smile

Dvmy n'a pas tort lorsqu'il écrit que depuis le début des années 2000, la Paramount mettait de plus en plus la pression sur Berman pour qu'il fasse du JJ Abrams...
Mais c'est notamment pour ça que j'ai autant d'estime pour tout ce que Rick est parvenu à préserver jusqu'en 2005 inclus !
ST Nemesis possède un vrai fond trekkien (qui évoque certains grands moments de la série ST TNG), et ST ENT fut une sacrée série qui a considérablement grandi tout le reste de la franchise (par ses contrastes fascinants et ses crédibilisations rétroactives).


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#7 12-01-2012 15:24:24

scorpius
Nowhere Man

Re : ST ENT 04x22 These Are The Voyages… (Le dernier voyage)

Yrad a écrit :

Archer avait fait un superbe discours à la fin de l'épisode précédent (ST ENT 04x21 Terra Prime - le vrai final de la série) qui préfigurait bien celui de la fondation de l'UFP. Alors recommencer dans l'épisode "suivant" aurait été affreusement redondant (au risque même de devenir moralisant).
En outre, ne pas montrer permet de nourrir l'imaginaire. C'est beaucoup plus fort que d'entendre un discours démago de politicien façon Sarko.

Je ne suis pas vraiment d'accord, ce moment...c'est le jalon la naissance finale et définitive de L'UFP le moment vers lequel
doit aboutir la série prequel...dés lors, qu'il soit off-screen c'est une chose avec laquelle j'ai beaucoup de mal...
Et ça n'aurait pas été forcément redondant avec Terra Prime le contexte n'est pas le meme...là il s'agit de la fin des 10 ans du voyage d'Archer...
(du moins en tant que capitaine) 

Yrad a écrit :

Quant à la mort de Trip, elle avait une dimension tellement hagiographique que cela ne faisait que souligner la complète irréalité de ce que l'épisode montrait (par rapport à ce que l'on a connu de tous ces personnages durant quatre saisons). Soit une superbe façon de suggérer le décalage inévitable entre le réel et son idéalisation par la postérité...
Mon regret est plutôt que B&B n'aient pas accentué encore davantage les inéluctables déformations de la réalité à travers un programme holographique conjecturant des évènements antérieurs de plus de deux siècles. Mais le risque aurait alors été de tomber dans la caricature (volontaire ou involontaire)...

En fait, je n'ai jamais vue la mort de Trip ainsi...pour moi, c'était un tribu à payer...l'homme qui symbolise l'humanité pré-UFP rend son
dernier souffle au moment de la naissance de cette dérniére, une belle idée...mais le traitement à l'écran est trés mauvais sans tomber
dans un exés de sentimentalisme, j'aurais voulu quelque chose dans l'esprit de Spock dans TWOK. De vrais adieux...


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#8 12-01-2012 16:06:23

tamata
Le cancre de la classe

Re : ST ENT 04x22 These Are The Voyages… (Le dernier voyage)

Pour la mort de trip, je déplore surtout qu'elle est plutôt vaine. Plutôt l'impression qu'elle sert à provoquer un ultime coup d'éclat et non a étoffer l'histoire.

Pour le discours d'Archer, je ne te rejoins pas Yves. Déjà, je râle que l'annulation de la série nous oblige à subir un gros raccourci. De la fin de Terra Prime on passe directement aux 10 ans de la mission et de la mise au rebut de l'entreprise NX. On espère alors voir la naissance de cette Fédération et assister au fameux discours. C'est alors que la caméra et donc toute l'attention se porte sur nos touristes Troi et Riker qui eux même au lieu de se concentrer sur ce moment aussi historique que le premier contact, papottent de plus belle!! On a vraiment envie de leur dire "vos gueules, bon sang". Et bien sur, on en est réduit à deviner le discours.

Du coup, cet événement ne représente quasi rien pour moi car il n'apporte aucune émotion comme il en a été question pour le premier contact ou l'on avait l'impression d'être juste à côté de Cochrane et du visiteur vulcain.

Le seul sentiment, c'est de la tristesse, notamment quand T'Pol et Archer tombent dans les bras l'un de l'autre car ça sent le sapin!

Des années après, cet épisode est toujours infâme dans mon cœur.


Tamata signifie : "celui qui ne renonce jamais" en polynésien.

Hors ligne

#9 13-01-2012 06:18:54

yrad
admin

Re : ST ENT 04x22 These Are The Voyages… (Le dernier voyage)

tamata a écrit :

Pour la mort de trip, je déplore surtout qu'elle est plutôt vaine. Plutôt l'impression qu'elle sert à provoquer un ultime coup d'éclat et non a étoffer l'histoire.

C'est vrai dans le sens où il n'y a de toute façon pas d'histoire. Du moins pas dans le sens des autres épisodes de la série (et de la franchise). ST ENT 04x22 These Are The Voyages est une collection de ressentis, de bilans personnels, d'interviews, de conjectures, de contrastes, de collisions, de symboles. L'histoire en elle-même n'est finalement qu'un décor, qu'un prétexte (holographique).
D'emblée, Troi annonce que Tucker va mourir, il n'y a donc même pas de surprise. Mais un sens aigu de la fatalité historique. Ces événements ont eu lieu il y a déjà très longtemps, on se contente donc de les conjecturer… Et finalement ce qui importe, c'est la portée symbolique : Tucker est mort parce qu'il aimait plus que tout Archer, parce que rien ne devait entacher l'intronisation de son capitaine, ami, et mentor. Et cerise sur le gâteau, sa mort fut aussi vaine qu'ironique.

tamata a écrit :

Pour le discours d'Archer, je ne te rejoins pas Yves. Déjà, je râle que l'annulation de la série nous oblige à subir un gros raccourci. De la fin de Terra Prime on passe directement aux 10 ans de la mission et de la mise au rebut de l'entreprise NX. On espère alors voir la naissance de cette Fédération et assister au fameux discours. C'est alors que la caméra et donc toute l'attention se porte sur nos touristes Troi et Riker qui eux même au lieu de se concentrer sur ce moment aussi historique que le premier contact, papottent de plus belle!! On a vraiment envie de leur dire "vos gueules, bon sang". Et bien sur, on en est réduit à deviner le discours.

Du coup, cet événement ne représente quasi rien pour moi car il n'apporte aucune émotion comme il en a été question pour le premier contact ou l'on avait l'impression d'être juste à côté de Cochrane et du visiteur vulcain.

ST ENT 04x22 These Are The Voyages est effectivement l'anti-ST First Contact de ce point de vue-là.
Mais c'est justement toute l'originalité de la chose. Et je ne cesse d'avoir de l'admiration pour les œuvres qui ont le courage de délibérément frustrer les spectateurs, en ne leur donnant pas ce qu'ils attendent : ne pas montrer ce que l'on voudrait voir, ne pas laisser les gentils gagner, ne pas voir la justice triompher… Emotionnellement, c'est beaucoup plus fort.
Entendre l'hymne à la joie de Gene Kelly durant une scène de viol collectif… ou couvrir un événement mythique et fantasmé depuis quarante ans par un papotage stérile… c'est pour moi du même tonneau (ou fût de chêne devrais-je plutôt écrire) : cela marque et cela hante.

En outre, peut-être que bien des gens aiment les discours politiques, mais moi j'en ai horreur ! C'est toujours les mêmes poncifs, les mêmes vœux pieux, les mêmes promesses, la même démagogie, les même leçons de patronages, les mêmes cirages de pompes, le même consensualisme. En gros, c'est phatique, c'est putassier, ça s'adresse aux gogos, et ça schlingue.
Et je sais vraiment gré à ST ENT 04x22 These Are The Voyages de nous avoir épargné comme conclusion ultime de quarante années d'aventures trekkiennes… le puant truisme d'un discours de politicard… qu'Archer a fatalement été ce jour-là de 2161.

Le meilleur "discours d'Archer" (le seul devrais-je écrire !), ce n'est pas le verbiage des grandes cérémonies mondaines, ce sont ses actes de terrain durant dix ans (quatre à l'écran), et plus encore l'exemplarité de tous les héros de la franchise de l'ère de l'UFP (Kirk, Picard, Sisko, Janeway) qui lui auront fait honneur.

Enfin, ne perdons pas de vue la raison pour laquelle Riker s'était plongé dans cet holoprogramme. Ce n'était pas du tout pour écouter le discours d'Archer (qu'il connaissait probablement par cœur comme Troi).
Ledit discours aurait donc été largement HS dans l'épisode.

tamata a écrit :

Le seul sentiment, c'est de la tristesse, notamment quand T'Pol et Archer tombent dans les bras l'un de l'autre car ça sent le sapin!

Ce moment est pourtant très beau : c'est le symbole de l'unification civilisationnelle, la gratification de l'accomplissement de la série, la réponse à son pilote. Et à défaut de discours (politique), c'est la petite histoire qui raconte la grande.

Ce qui laisse un sentiment de tristesse par contre, c'est que la relation T'Pol/Tucker n'ait abouti sur rien.
Mais là encore, c'est narrativement très courageux, car cela prend à rebrousse-poil les attentes triviales (et conformistes) des spectateurs. 

tamata a écrit :

Des années après, cet épisode est toujours infâme dans mon cœur.

Pour moi, c'est exactement l'inverse ! Et cet épisode me touche davantage à chaque vision. La dernière remonte à plus de deux ans. Mais en écrivant ces lignes, je suis pris d'une envie folle de le revoir.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#10 13-01-2012 06:22:22

yrad
admin

Re : ST ENT 04x22 These Are The Voyages… (Le dernier voyage)

scorpius a écrit :

Je ne suis pas vraiment d'accord, ce moment...c'est le jalon la naissance finale et définitive de L'UFP le moment vers lequel
doit aboutir la série prequel...dés lors, qu'il soit off-screen c'est une chose avec laquelle j'ai beaucoup de mal...

Si ST ENT n'avait pas été annulée, elle se serait naturellement achevée par la fondation de l'UFP (but avoué de B&B)... en passant par la case Romulan war.
La naissance effective de l'UFP était donc davantage la finalité originelle de la série prequelle qu'un simple jalon.
On pourrait alors regretter que ST ENT 04x22 These Are The Voyages n'ait pas plutôt mis en scène un holoprogramme historique sur la fondation de l'UFP, versants politique et diplomatie. Mais la réalisation aurait probablement coûté plus cher, et surtout, cela aurait éloigné encore davantage l'épisode des seuls personnages de la série prequelle.

Seulement voilà. La série a été annulé bien trop tôt, et le vrai sujet de ST ENT 04x22 These Are The Voyages, ce n'est pas la fondation de l'UFP, mais c'est le bilan de dix années d'aventures humaines, de loyauté, et d'amitié. C'est la seule raison pour laquelle Riker visionne cet holoprogramme, pour trouver des réponses à son propre dilemme d'allégeance.

scorpius a écrit :

Et ça n'aurait pas été forcément redondant avec Terra Prime le contexte n'est pas le meme...là il s'agit de la fin des 10 ans du voyage d'Archer...
(du moins en tant que capitaine)

En chronologie interne, six ans (et même 209 !) séparent ST ENT 04x21 Terra Prime de ST ENT 04x22 These Are The Voyages. Mais en chronologie externe, les deux épisodes s'enchaînent, leur première diffusion avait d'ailleurs eu lieu le même jour (le 13 mai 2005) ! En outre, le contexte de la fin de Terra Prime était relativement proche, car il s'agissait d'une préfiguration en petit comité de l'UFP de 2161, avec exactement les mêmes contractants (Terriens, Vulcains, Andoriens, Tellarites).
Donc narrativement, il y aurait eu un gros télescopage entre les deux discours, au risque de transformer Archer en une espèce d'objecteur de conscience moralisant ou de politicien centriste (soit le pire cadeau à faire à la philosophie trekkienne).

Par ailleurs, une autre raison qui me fait aimer le parti pris de ne pas s'attarder sur le discours d'Archer dans ST ENT 04x22 These Are The Voyages, c'est le côté "histoire en marche" qui laisse le spectateur sur le bas-côté. Une sensation singulière que l'on rencontre par exemple dans Blade Runner et Dune (celui de Lynch)...

scorpius a écrit :

En fait, je n'ai jamais vue la mort de Trip ainsi...pour moi, c'était un tribu à payer...l'homme qui symbolise l'humanité pré-UFP rend son
dernier souffle au moment de la naissance de cette dérniére, une belle idée...

Ah mais l'un n'empêche pas du tout l'autre ! En dépit de ce que sa mauvaise réputation pourrait laisser penser, ST ENT 04x22 These Are The Voyages est un épisode riche qui possède bien des niveaux de compréhension.
B&B ont tué Trip à la fois par provocation (car il était le personnage le plus populaire), et par symbolisme (car il incarnait une humanité touchante mais autocentrée, donc désormais révolue).

Néanmoins, je suis étonné de constater que presqu'aucun trekker ne considère les lourdes résultantes de la nature strictement holographique de cette histoire. Car d'un point de vue internaliste, rien de ce que montre ST ENT 04x22 These Are The Voyages du 22ème" siècle ne s'est produit, du moins de cette manière ! Ce n'est certes pas de la pure fiction inventée, mais cela reste de la reconstitution historique… avec tout ce que ça implique d'imprécision, d'extrapolation, et de romantisme… surtout à deux siècles d'écart.
On peut donc considérer que les grandes lignes sont vraies (Archer a aidé Shran quelques jours avant la fondation de l'UFP, Trip est mort…), mais la façon exacte dont ça s'est passé est sujet à la plus grande caution. Plus encore lorsqu'on voit comment Riker impacte sur le déroulement du holoprgramme…

Dans ma dernière analyse écrite de ST ENT 04x22 These Are The Voyages, je me suis employé à recenser toutes les différences entre l'holoprogramme de 2370 et la réalité des années Archer. Et j'ai relevé une trentaine de points de divergences (énorme !)… qui ne peuvent pas ne pas être intentionnels chez B&B.
Et ces deltas, tantôt grossiers tantôt subtils, réussissent à rendre cet épisode particulièrement kiffant. smile

scorpius a écrit :

mais le traitement à l'écran est trés mauvais sans tomber
dans un exés de sentimentalisme, j'aurais voulu quelque chose dans l'esprit de Spock dans TWOK. De vrais adieux...

Evidemment, c'est là qu'on diverge probablement le plus. Car je ne supporte pas la grandiloquence (en général et hollywoodienne en particulier). Ça me fait le même effet que le catholicisme à Dvmy. A chaque fois, j'ai la pénible impression de me faire grossièrement manipuler.

Sans que ce soit mon film ST préféré, j'apprécie tout de même pas mal de choses dans ST II TWOK… mais en revanche pas sa fin ! Les adieux interminables derrière la vitre, la Vulcaine Saavik qui chiale, Kirk qui dégouline d'émotivité… berk… vomit
A l'opposé, l'une des forces exclusives du ST bermanien, c'est d'avoir cultivé - face à la mort et à la tragédie - un vrai sens de la pudeur, de la contenance, et de la retenue. Et les morts de Kirk (dans ST Generations), de Data dans (ST Nemesis), et de Tucker (dans ST ENT 04x22 These Are The Voyages) réussissent à être plus touchantes que celles de Spock (dans ST II TWOK). Parce que si la mort d'un héros est vraiment dramatique, elle doit se suffire à elle-même sans devoir appeler le ban et l'arrière-ban des violons longs… rollblue

Et dans ST ENT 04x22 These Are The Voyages, ce que j'ai trouvé extrêmement poignant, bien plus que ne l'auraient été de "vrais adieux" (de Fontainebleau), c'est de voir Riker en conversation nonchalante avec Tucker APRÈS sa mort ! Mais pas à la façon d'un classique flash-back, ou d'un spectre venant visiter un vivant, ou encore d'une projection mentale voire onirique… non, à la façon d'une mise en abyme holographique, d'une discontinuité temporelle sorties des derniers films de David Lynch ! L'une de ces mises en perspectives trop rares qui réussissent à conférer un prix insoupçonné à ce qui a été définitivement perdu. Trip est bien mort, on ne sait finalement pas trop comment, et pourtant il est à jamais vivant ! planete


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#11 18-01-2012 17:22:53

tamata
Le cancre de la classe

Re : ST ENT 04x22 These Are The Voyages… (Le dernier voyage)

Yrad a écrit :

C'est vrai dans le sens où il n'y a de toute façon pas d'histoire. Du moins pas dans le sens des autres épisodes de la série (et de la franchise). ST ENT 04x22 These Are The Voyages est une collection de ressentis, de bilans personnels, d'interviews, de conjectures, de contrastes, de collisions, de symboles. L'histoire en elle-même n'est finalement qu'un décor, qu'un prétexte (holographique).

Moi, j'ai surtout eu l'impression d'assister à une sorte de teaser géant destiner tant à faire une synthèse succinte et grossière de ENT que de servir de clihanger avec le reste de la franchise. Plus une publicité qu'un adieu ou simplement un au-revoir.

Yrad a écrit :

D'emblée, Troi annonce que Tucker va mourir, il n'y a donc même pas de surprise

Ben oui, même la surprise, on y a pas droit. On comprend tout de suite que nos héros ne sont plus que "du vent" , un élément d'histoire. Tandis que le dilemme de Riker et le safari historique de Troi qui s'étonne de devoir appuyer sur un bouton pour ouvrir la porte, ça c'est le "trip" (sans jeux de mot) du jour...

Yrad a écrit :

Et je ne cesse d'avoir de l'admiration pour les œuvres qui ont le courage de délibérément frustrer les spectateurs, en ne leur donnant pas ce qu'ils attendent : ne pas montrer ce que l'on voudrait voir, ne pas laisser les gentils gagner, ne pas voir la justice triompher… Emotionnellement, c'est beaucoup plus fort.

J'aime les surprises, les partis pris, les audaces, le fait que ce ne soit pas toujours les gentils et la justice qui gagnent,... mais les "zapping" flagrant, pas du tout. J'y reviens plus loin.

Yrad a écrit :

En outre, peut-être que bien des gens aiment les discours politiques, mais moi j'en ai horreur ! C'est toujours les mêmes poncifs, les mêmes vœux pieux, les mêmes promesses, la même démagogie, les même leçons de patronages, les mêmes cirages de pompes, le même consensualisme. En gros, c'est phatique, c'est putassier, ça s'adresse aux gogos, et ça schlingue.

Je n'apprécie pas d'avantage ces choses que toi. Ceci dit, la scène du premier contact nous a prouvé que l'on pouvait vivre un grand moment sans se farcir l'insuportable bla bla.
De plus, These are the voyages nous prive non seulement du bla bla mais en plus, on n'y voit rien d'autre que Troi et Riker papotant dans les gradin. Manque plus que les cannettes de bière et le seaux de popcorn!!!

Yrad a écrit :

Enfin, ne perdons pas de vue la raison pour laquelle Riker s'était plongé dans cet holoprogramme. Ce n'était pas du tout pour écouter le discours d'Archer (qu'il connaissait probablement par cœur comme Troi).
Ledit discours aurait donc été largement HS dans l'épisode.

Voilà un autre élément qui me reste en travers de la gorge. Avec cette dimension holographique, les scènes avec Archer et cie n'en sont que plus superficielles, plus lointaines.
J'étais venu pour voir le rideau tomber et je me rend compte que le rideau est déjà tombé!  J'étais venu pour voir la conclusion de ENT et Riker vient me casser les noisettes avec son petit dilemme...


Yrad a écrit :

Ce qui laisse un sentiment de tristesse par contre, c'est que la relation T'Pol/Tucker n'ait abouti sur rien.
Mais là encore, c'est narrativement très courageux, car cela prend à rebrousse-poil les attentes triviales (et conformistes) des spectateurs.

Sur ce point, je suis d'accord avec toi. On a là, un bel exemple que le destin, c''est le destin et qu'il peut être terrible. Trip était un petit gars formidable. Il a vécu des choses fabuleuses mais il disparait dans "l'histoire" sans que celà ait mené à quelque chose. Ca aide à relativiser. Nous pensons souvent que nous sommes important et que ce que l'on fait est important. Mais face au "grand tout", nous ne sommes rien finalement.

Yrad a écrit :

On pourrait alors regretter que ST ENT 04x22 These Are The Voyages n'ait pas plutôt mis en scène un holoprogramme historique sur la fondation de l'UFP, versants politique et diplomatie. Mais la réalisation aurait probablement coûté plus cher, et surtout, cela aurait éloigné encore davantage l'épisode des seuls personnages de la série prequelle.

Ah oui, que ca aurait été bien plus intéressant que le petit safari holographique de nos deux tourtereaux. Du coup, devant cette perspective, le sentiment d'une fin baclée et servant avant tout de connection avec le reste de la franchise. Et si ca nous aurait encore plus éloigné des personnage, au moins , on aurait mis l'accent sur l'époque et les évènements qu'ils ont traversé. On aurait aussi éviter cette histoire de dilemme dont on se fou éperdument et que de toute façon, seuls ceux qui connaissaient déjà TNG pouvaient comprendre. Et encore, il suffisait d'avoir louper l'histoire du Pegasus pour ne rien comprendre quand même! De plus, honnêtement, Riker qui doit consulter un holoprogramme pour pouvoir prendre une décision éthique, ca colle pas je trouve.

Yrad a écrit :

These Are The Voyages, ce n'est pas la fondation de l'UFP, mais c'est le bilan de dix années d'aventures humaines, de loyauté, et d'amitié. C'est la seule raison pour laquelle Riker visionne cet holoprogramme, pour trouver des réponses à son propre dilemme d'allégeance.

Comme dit juste ci-dessu, ca colle pas avec l'assurance d'un Riker et c'est asssez "gros". C'est comme si avant de prendre des décisions relatives à mon existence, je me plongeais dans les aventures de Tin Tin ou de Bob et Bobette...

Yrad a écrit :

Néanmoins, je suis étonné de constater que presqu'aucun trekker ne considère les lourdes résultantes de la nature strictement holographique de cette histoire. Car d'un point de vue internaliste, rien de ce que montre ST ENT 04x22 These Are The Voyages du 22ème" siècle ne s'est produit, du moins de cette manière ! Ce n'est certes pas de la pure fiction inventée, mais cela reste de la reconstitution historique… avec tout ce que ça implique d'imprécision, d'extrapolation, et de romantisme… surtout à deux siècles d'écart.
On peut donc considérer que les grandes lignes sont vraies (Archer a aidé Shran quelques jours avant la fondation de l'UFP, Trip est mort…), mais la façon exacte dont ça s'est passé est sujet à la plus grande caution. Plus encore lorsqu'on voit comment Riker impacte sur le déroulement du holoprgramme…

Voilà la cerise sur le gateau. Tout ceci n'est non seulement pas réel mais purement fictif!?! Encore quelque chose qui enlève de la substance à ce qui fut pourtant bien réel pendant 4 saisons.


Tamata signifie : "celui qui ne renonce jamais" en polynésien.

Hors ligne

#12 18-01-2012 17:37:45

scorpius
Nowhere Man

Re : ST ENT 04x22 These Are The Voyages… (Le dernier voyage)

Yrad a écrit :

Ce qui laisse un sentiment de tristesse par contre, c'est que la relation T'Pol/Tucker n'ait abouti sur rien

Putain oui, j'aurais adorer voir un petit Lorian de 4/5 ans...une trés grande déception !


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#13 19-01-2012 15:33:32

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST ENT 04x22 These Are The Voyages… (Le dernier voyage)

Du réchauffé, mais c'est ma vision définitive du dernier épisode de l'héritage.. :

These Are The Voyages. Tel qu'il devrait être vu.

Beaucoup d'eaux ont coulés sous les ponts. Pour ce These Are The Voyages ultra décevant , Brannon Braga s'est depuis excusé et tout récémment Rick Berman vient de le faire à son tour..
Faute avouer est à demi pardonné.     
Moi même je viens de faire mon mea culpea envers Enterprise . Et en toute certitudes, l'horrible détracteur hypocrite que j'étais avait bien mérité cette pomme empoisonnée nommé " These Are The Voyages " .

Avec le recul et le passage des âges, la régénération de la franchise via JJ Abrams. Il était temps de revoir l'objet du litige avec un oeil frais & raisonné. Finalement, si These Are The Voyages n'était pas le pire épisode de l'héritage?

Déjà mettons les choses qui fâchent de côté. En premier lieu, These Are The Voyages n'est pas le dernier épisode d' Enterprise. La série a eut une fin bien plus que satisfaisante avec Demons et Terra Prime ( starring Peter " Robocop" Weller tout de même ! ) . Le dyptique qui se conclue par un discours d' Archer 100% Star Trek approuvé, nous laisse ainsi avec le sentiment d' un achévenement,  que la boucle est belle et bien bouclée avec Broken Bow. La mission d' Archer prend ainsi un vrai sens en connection direct avec l'héritage.

These Are The Voyages n'est pas non plus un épisode de TNG, n'essayons même pas de le rattacher à la continuité ou la sacro sainte chronologie, n'essayons même  pas d'y voir une version longue de Pegasus.TNG.7 . Prenons le pour ce qu'il est :  un coda ou une post face si vous preférez sur _non pas sur  l'héritage, mais les 18 années de Rick Berman à la tête de Star Trek : 1987-2005

Ne boudons pas notre plaisir d'entrée, que cela fait chaud au coeur de revoir le Big D flotter parmi les étoiles, retrouvez ses corridors, son Ten Forward, ses holodecks.. C'est aussi une vibration nostalgique qui chatouille le palpitant en retrouvant notre couple favori Will Riker et Deanna Troi. Fan de TNG à la vie à la mort , pour vite déchanter et se rendre compte que oui : "It's been a long time" : 18 ans ont réellement passé & que cela se voit sur le physique et le jeu de Jonathan Frakes et Marina Sirtis. sad  On se sent tout à coup, gêné malheureux pour eux, exhibé comme des bêtes de foire, comme  des vieux boxeurs sur le retour qui font le combat de trop. C'est là que l'on prend conscience que ce Star Trek là ( 1987/2005) est vraiment arrivé en bout de course..Rien ne sera plus comme avant, rien ne sera plus comme TNG.. sad  sad

C'est dans ce sentiment doux amer, mêlé de gêne que se déroule une histoire quelconque mais qui reste dans la grande tradition de ST : Le Dilemme Moral , faire ce que est juste. L'autre  trame ( une illusion) se déroule sur le NX 01 parle elle d'autres valeurs made in ST : l'amitié, le sens du sacrifice , la bande de frères d'armes. Mais on le sent comme sur la partie TNG, que  le coeur n'y est plus du côté des créateurs comme des fans.. Ce ST là aura tout donné, même plus que de raison, telle est le cinglant constat.. Il est temps de clore le rideau et de passer le relais.. C'est en définitif ça , Enterprise avait beau se vouloir préquelle de TOS, mais c'est une enfant issue de l'ère TNG.

These Are the Voyages accumule les ratés certes . Des ratés qu'il faut pourtant absolument ne pas prendre au sérieux, comme par exemple la mort de Trip, le personnage le plus cool du show.A mon avis,  Brannon Braga se fait ici un petit plaisir perso', lui a qui ont avait rejeter son idée de tuer Seven pour au résultat final, en faire une future locataire de Wisteria Lane roll , se venge du coup avec Trip. C'est du Braga tout craché. Trip mort? Pas vraiment puisse que nous assistons à une fiction, un épisode ST hors catégorie..Et il y a ce petit clin d'oeil complice de Trip à l'apogée de la mort et les regards d'Archer et Phlox en disent long sur ce qui peut être une mort simulée..Ou pour ceux qui ne sont pas dupe des mécanismes ST : Un clin d'oeil caustique sur une célèbre mort de l'univers ST.

Je ne vous ferai pas croire que These Are The Voyages est un bon épisode, Il est même mauvais mais nous devons lui accorder au moins qu'il évoque (maladroitement) les grandes lignes morales de l'héritage. Il y a de bons restes tout de même comme revoir une dernière fois, l'équipage du NX arrivé à la fin de leur voyage, devant dire adieu à la meilleure partie de leur vie.. " Toutes les bonnes choses.." comme cite Reed. N'oublions pas Shran et ses " pink skin " qui font toujours rudement plaisir à entendre, Jeffrey Combs nous manque déjà.. il y a aussi la scène ou Archer et Trip lévent leur verre à la nouvelle génération, rendant hommage à TNG en même temps qu' à TOS, la vraie nouvelle génération pour eux ..et pour ainsi dire à  "la nouvelle génération" que représente pour nous fans, ST2009.

Je vais l'avouer  aussi que j'ai eut la gorge un peu noué durant la scène de la création de la Fédération. LA scène  vers laquelle tendait toute la série Enterprise.. Deanna et Will ferment ainsi le programme et mettent définitivement termes à 18 années mémorable de l'héritage. La dernière image est une passation de pouvoir, pleine de poèsie  ou le No One has Gone Before de TNG (1987/2005 ) redevient le "No Man Has Gone Before" de TOS de l'éternelle et immortelle série de Gene Roddenberry..


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#14 19-01-2012 15:57:03

mbuna
le dormeur doit se réveiller

Re : ST ENT 04x22 These Are The Voyages… (Le dernier voyage)

Sur le fait qu'on n'entende pas le discours, j'y avais vu comme un pieds de nez des scénaristes. Ah bon vous nous avez annulé la série ? Eh bien vous n'aurez pas le discours, vous aviez qu'à nous laisser aller à la 7ème saison.

Je n'avais pas du tout aimé cet épisode. En fait, c'était comme s'ils se détruisaient eux-mêmes, qu'ils détruisaient leur propre création par pure vengeance d'avoir été annulé.
Trip mort de manière totalement inutile, sans que les autres s'appitooient sur lui (comprenez, tuons notre série sans qu'on la pleure)
Toute cette histoire n'est qu'une histoire holographique (comprenez, comme si la série n'avait jamais existé)
Le fameux discours
..etc..etc...
J'ai vu cet épisode comme si on voulait tout annuler, tout annihiler. Peut-être pour nous montrer, à nous les détracteurs (c'est à dire moi en l'occurrence), tout ce que je perdais sans l'avoir anticipé.

Vous l'avez dit, le vrai final de la série c'est Terra Prime. Perso j'ai vu These are the voyages comme un espèce de bras d'honneur à tout le monde, la décideurs, les fans, les détracteurs, et eux y compris...


Star Trek, je devais te quitter pour préserver notre amour, mais je vais attendre un peu.

Hors ligne

#15 19-01-2012 16:20:28

yrad
admin

Re : ST ENT 04x22 These Are The Voyages… (Le dernier voyage)

J'adore ton hypothèse, Mbuna. big_smile  Elle ne ferait que me faire encore davantage aimer ce faux final d'Enterprise ! Car il serait alors difficile de faire plus provocateur et audacieux. mrjump
Et cela rapprocherait quelque part ST ENT 04x22 These Are The Voyages de SG Universe 02x20 Gauntlet, où Brad Wright et Robert C. Cooper ont délibérément fait un gros bras d'honneur aux gaters. puke
Parce que les gaters méritaient que leur univers soit enterré.
Tout comme les waries méritent que George Lucas claque la porte.
Tout comme les trekkers méritaient que Rick Berman se casse... et allez... osons le dire... que JJ Abrams le remplace ! devil


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#16 19-01-2012 16:36:34

scorpius
Nowhere Man

Re : ST ENT 04x22 These Are The Voyages… (Le dernier voyage)

D'accord, mais il y a aussi ceux qui ont aimés et soutenus ENT, ces derniers ne méritaient-ils pas une "vraie" fin ?
Je suis un warie et je comprends le ras-le-bol de George Lucas...
Je suis un trekker...mais putain, je méritais pas J.J Abrams cryblue


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#17 19-01-2012 16:46:06

yrad
admin

Re : ST ENT 04x22 These Are The Voyages… (Le dernier voyage)

C'est un raisonnement en volume, Scorpius.
La majorité conditionne le sort des minorités.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#18 19-01-2012 17:01:16

scorpius
Nowhere Man

Re : ST ENT 04x22 These Are The Voyages… (Le dernier voyage)

Bien sur, mais (si la théorie de Mbuma est juste) n'aurait il pas fallu que B&B pensent avant tout aux fidéles...à la minorité ?
Plutot que d'envoyer un bras d'honneur...ça n'aurait pas été plus Trekkien ?


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#19 19-01-2012 17:24:49

tamata
Le cancre de la classe

Re : ST ENT 04x22 These Are The Voyages… (Le dernier voyage)

En effet Scorpius.
Pour le coup, j'ai l'impression que c'est moi le fan qui s'est pris le bras d'honneur.

Quitte à ne pas vouloir nous faire vivre la naissance de la Fédération et le discours, autant zapper cet épisode qui en fin de compte, n'apporte rien a part d'être une pub pour le reste de la franchise.


Tamata signifie : "celui qui ne renonce jamais" en polynésien.

Hors ligne

#20 19-01-2012 17:29:57

yrad
admin

Re : ST ENT 04x22 These Are The Voyages… (Le dernier voyage)

scorpius a écrit :

Bien sur, mais (si la théorie de Mbuma est juste) n'aurait il pas fallu que B&B pensent avant tout aux fidéles...à la minorité ?
Plutot que d'envoyer un bras d'honneur...ça n'aurait pas été plus Trekkien ?

Si la théorie de Mbuna est exacte, c'est – à mon sens - de façon partagée.
ST ENT 04x22 These Are The Voyages résulte en fait de beaucoup de choses : la volonté de faire quelque chose de différent, de distancier le regard porté sur la série à travers les yeux de la postérité (cf. le final de Babylon 5), de boucler une boucle par rapport au Trekverse (dont le représentant le plus emblématique à toujours été ST TNG), d'allégoriser la série prequelle et finalement toute la franchise par un holoprogramme que finalement l'on décide d'éteindre, de se payer une grosse provoc, de faire polémique, de susciter une exégèse entre ce qui est vrai ou pas (holoprogramme oblige)... mais également l'expression (consciente ou non) d'un ras-le-bol aussi bien envers les trekkers (calomniateurs, ingrats, et jamais contents) qu'envers la Paramount (imposant toujours plus d'action, plus de rythme, et plus d'audience).

Dans tous les cas, ST ENT 04x22 These Are The Voyages est un épisode riche à sa façon, car il autorise - et même impose finalement - d'innombrables conjectures et (ré)interprétations. Il n'a d'ailleurs jamais cessé de faire débat sur les forums américains. Et qu'il ait été sélectionné pour un coffret DVD best of (intéressant coffret d'ailleurs par ses bonus exclusifs !) prouve que l'épisode n'est pas forcément aussi impopulaire qu'on le prétend...

Au fond, ce qui ressort de tout ça, c'est que réussi ou raté, inclassable ou scandaleux, respectueux ou méprisant, joussif ou frustrant, ST ENT 04x22 These Are The Voyages ne laisse personne indifférent. C'est un épisode qui marque profondément. Le résultat du sondage est d'ailleurs éloquent. lol
(Désolé pour les mauvaises rimes, ce n'était pas volontaire. oops)


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#21 19-01-2012 19:27:44

mbuna
le dormeur doit se réveiller

Re : ST ENT 04x22 These Are The Voyages… (Le dernier voyage)

Je ne sais pas du tout si c'est entre autres comme cela que ça avait été pensé, mais en tout cas c'est comme ça que je l'ai ressenti.


Tenez, vous allez être les 1ers (quel honneur !) à lire l'une de mes prises de notes, celles que je gribouille quelques fois après les visionnages. Celle-ci lors de la 1ère diffusion de These are the voyages :

La scène du discours me donne un goût très amer car je me sens directement visé, moi le trekker qui n'a jamais adoubé la série. Je m'explique : Le Riker bedonnant et Troy la vieille potiche s'en foutent royalement. Eh bien pour moi ils représentent une allégorie de nous-mêmes, les fans. D'ailleurs Riker et Troy sont de TNG, la série la plus populaire. Et ces vieux croutons (nous) assistent à la fin d'une époque, la fin d'une aventure Tels sont les voyages, these are the voyages. Voilà ce qu'on a loupé et ce qu'on n'aura pas le droit de voir. Le discours n'est pas pour nous, on ne le mérite pas.
Alors que que font-ils ces fans bedonnants ? Ils préfèrent casser leur jouet, en terminant eux-mêmes le voyage, ce sont eux les responsables qui signent l'arrêt de mort de ST : fin du programme. Voilà la signification de l'holodeck dans mon analogie. On a joué, et on arrête le jeu au milieu. Et le tout de la manière la plus insouciante et désintéressée qui soit, tels des pourris gâtés durant ces années. On a cassé et jeté notre jouet.
Pourra t'on le réparer ?


Star Trek, je devais te quitter pour préserver notre amour, mais je vais attendre un peu.

Hors ligne

#22 19-01-2012 23:47:20

yrad
admin

Re : ST ENT 04x22 These Are The Voyages… (Le dernier voyage)

C'est très beau, Mbuna. C'est également très lucide. J'en suis tout ému. sad

Mais peut-être as-tu fait - sans le savoir - la psychanalyse de B&B au travers de leur ultime composition…

Maintenant, en effet, il est impossible de savoir avec certitude si c'est bien LA clef de décryptage ultime… WTF
En revanche, ce qui est certain, c'est que les déclarations de Brannon Braga de 2004 et 2005 révélaient un agacement croissant, non pas envers la série Enterprise elle-même, mais envers la communauté des trekkers et le contexte commercial.
Peut-être faut-il alors voir dans l'obsession de Braga à s'excuser publiquement de cet épisode (il le fait désormais chaque année tel un pèlerinage !) non pas seulement une volonté de redorer son blason, mais également un aveu de culpabilité vis-à-vis de motivations secrètes inavouables... mryellow

De ton témoignage pris sur le vif, le point qui rejoint le plus mon propre ressenti de premier visionnage, c'est "la manière insouciante et désintéressée" avec laquelle Riker et Troi interrompent l'holoprogramme... exactement au moment du climax ! tv phaser  mrred
Perso, c'est le genre d'initiative que je prends très bien, car cela stimule mon goût de la provocation.
Mais en même temps, je comprends fort bien le malaise – voire le camouflet - que bien des trekkers ont dû percevoir... à divers niveaux... Et j'ai envie de répondre : bien fait ! guffaw


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#23 20-01-2012 09:03:11

mbuna
le dormeur doit se réveiller

Re : ST ENT 04x22 These Are The Voyages… (Le dernier voyage)

Rhoooo c'est pas bien de se moquer Yrad wink Ouhla nan c'est pas du tout fait pour être bôôôô.... mes notes ne sont pas vraiment des analyses, ce sont des impressions que j'écris quelques fois après mes visionnages. Ce que j'apprécie justement dans mes notes, c'est qu'elles me replongent dans la spontanéité, avant la rationalisation.
Et d'ailleurs ça part souvent dans tous les sens. C'est pour cela que je ne les montre pas.


Star Trek, je devais te quitter pour préserver notre amour, mais je vais attendre un peu.

Hors ligne

#24 20-01-2012 21:52:04

Vic Fontaine
Holo-modérateur

Re : ST ENT 04x22 These Are The Voyages… (Le dernier voyage)

Je trouve cela très finement observé et joliment écrit cher Mbuna !


I've got Star Trek under my skin
I've got Star Trek deep in the heart of me
So deep in my heart, that it's really a part of me

Hors ligne

#25 20-01-2012 22:51:43

yrad
admin

Re : ST ENT 04x22 These Are The Voyages… (Le dernier voyage)

mbuna a écrit :

Rhoooo c'est pas bien de se moquer Yrad wink Ouhla nan c'est pas du tout fait pour être bôôôô.... mes notes ne sont pas vraiment des analyses, ce sont des impressions que j'écris quelques fois après mes visionnages. Ce que j'apprécie justement dans mes notes, c'est qu'elles me replongent dans la spontanéité, avant la rationalisation.
Et d'ailleurs ça part souvent dans tous les sens. C'est pour cela que je ne les montre pas.

J'ai été certes un peu ironique, Mbuna, mais en aucun cas moqueur ! (parole wink)
Toute subjective qu'elle soit, l'expression de ton ressenti fut très intéressante. Je l'apprécie, car tu es allé jusqu'au bout d'une intuition que je m'étais contenté pour ma part d'esquisser - faute de preuves.
Mais la subjectivité débridée possède ses atouts. C'est le matériau même de la meilleure littérature.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

Pied de page des forums