#1 14-01-2012 06:00:00

yrad
admin

ST ENT 01x10 Fortunate Son (Pirates)

ST ENT 01x10 Fortunate Son (Pirates)

Crédits officiels :
- Histoire & dialogues : James Duff
- Réalisation : LeVar Burton


Flash required

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 0 [0%])

    0%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 0 [0%])

    0%

  3. 8 (excellent)(voix 2 [18.18%])

    18.18%

  4. 7 (bon)(voix 1 [9.09%])

    9.09%

  5. 6 (correct)(voix 3 [27.27%])

    27.27%

  6. 5 (passable)(voix 2 [18.18%])

    18.18%

  7. 4 (insuffisant)(voix 1 [9.09%])

    9.09%

  8. 3 (médiocre)(voix 2 [18.18%])

    18.18%

  9. 2 (raté)(voix 0 [0%])

    0%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 11

Les invités ne peuvent voter


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#2 11-08-2012 12:08:26

Buckaroo
50 ans et toujours aussi irritant

Re : ST ENT 01x10 Fortunate Son (Pirates)

Excellent !
Ce fut  même en son temps, un épisode qu'avait apprécié Evil Buck.

Fortune Son s'intéresse donc aux "space boomers" , leur mode de vie, leur code de conduite qu'ils se se sont forger depuis des décénnies, et qui touche à sa fin avec l'émergeance de Starfleet et de ses starship à Warp 5.

C'est bien la fin d'une époque donc il est question ici ..Celle des vaisseaux warp 2 qui joue selon  leur propre règles, comme un monde en vase clos , coupé de la Terre, ne devant se fier qu'à eux même.


Suite à une attaque de pirates Nausican, Matthew Ryan le second de ECS Fortune profite de l'incapacité de son capitaine pour se faire justice, torturant son prisonnier, trompant Starfleet, mettant en danger son propre équipage. Pour lui , "la ligne a été franchit" , le script prenant soin de montrer en lui une blessure bien plus profonde pour justifier ses actes  ( il fut le seul rescapé d'une autre attaque de pirate ). J'aime  le jeu cool de Lawrence Monoson qui n'en fait jamais trop dans le domaine de la vengeance ..J'aime en particulier la discussion qu'il a avec Travis Maywheather sur justement la fin d'une époque, le début d'une autre.
Les derniers dinosaures ne lâchent pas prise , malgré l'attrait de l' Ultime Frontière.

Durant cet épisode, ce n'est pas que les vaisseaux cargo qui vont changer, mais aussi et avant tout la mission d' Archer. Ou la vocation de Starfleet qui ne se contentera plus que d'explorer, mais aussi de  " protéger et servir". Une mission de flic de l'espace qui  définit certains enjeux de  la Final Frontier. & oui Star Trek ce n'est pas qu'explorer, c'est aussi donner et faire respecter une idée de  justice.


Dans Fortune Son, c'est finalement le code de conduite de Starfleet qui prend le pas sur celui plus rude des  Space Boomers. " Just because someone wasn't born on Earth doesn't make them any less Human." " s'explique Archer. Pas de tortures, ni de personne qui agissent selon leur propre chef. mais de la diplomatie de cow boy dans toute sa subtilité.. " Le meilleur diplomate que je connais , c'est une batterie de phaseurs bien chargé " disait Scotty. les Nausicans font l'apprendre à leur dépens & se tenir à carreau à l'avenir.

Un dernier acte qui se termine un peu trop brutalement à mon goût, mais avec une fin appréciable entre deux capitaines l'un forcé à s'adapter, l'autre anxieux de partir à la découverte de l' Ultime Frontière.
la fin d'une époque, le début d'une autre.


TrekCoreSig_KirkTOS.jpg

Hors ligne

#3 11-08-2012 13:40:22

mbuna
le dormeur doit se réveiller

Re : ST ENT 01x10 Fortunate Son (Pirates)

Oui excellent en effet !

Des personnages crédibles qui crèvent tous l'écran à leur manière, servis par une histoire qui relache jamais l'intrigue ni la tension.
Le tout servi par un fond de nostalgie du c'était mieux avant, sans aucune mièvrerie avec beaucoup de subtilités et réalisme.

Vraiment excellent de bout en bout.

Et j'ai même le droit à ma petite scène finale que j'appelle tant de mes voeux à d'autres occasions...

Un 8/10 bien pesé !

Hors ligne

#4 13-08-2012 20:11:43

yrad
admin

Re : ST ENT 01x10 Fortunate Son (Pirates)

Quelle curieuse sensation ! eek
Deux anti-ENT - à la base - portant aux nues un épisode qu'un pro-ENT comme moi trouve juste médiocre, insuffisant en faisant un gros effort.

ST ENT 01x10 Fortunate Son est le première épisode de la série prequelle à m'avoir vraiment déçu.

La base de l'épisode est évidemment excellente :
- des voyages spatiaux consistant à rapporter du dilithium (indispensable aux moteurs de distorsion mais inexistant à l'état naturel sur Terre), en faisant perpétuellement la navette entre deux mêmes endroits ;
- une durée de voyage participant directement de la motivation de ceux qui le pratiquent ;
- la détresse inavouée d'un corps de métier - doté comme une nation souveraine de sa propre culture et de ses propre lois - se sachant condamné à moyen terme, inéluctablement appelé à être balayé par le vent l'Histoire (que paradoxalement les héros de la série incarnent malgré eux) ;
- Travis considéré comme un traitre envers ses semblables pour avoir rejoint la sémillante Starfleet…
... voilà bien de quoi brosser un peinture très distanciée, d'un grand réalisme sociologique.

Malheureusement, le résultat est loin d'être à l'avenant.

Même si les Nausicaans croisés dans ST TNG et ST DS9 sont ici fidèles à ce qu'ils ont toujours été, c’est-à-dire pathétiques (croisement improbables entre les Ferengis et les Kazons), c'est le quotidien des voyages spatiaux 2001-like que l'épisode aurait dû mettre en scène. Il aurait fallu que spectateur puisse sentir le gigantisme cosmique, la solitude, et l'ennui des voyages à très faible FTL. Et partant, un véritable mode de vie, une culture en passe de disparaître. Car s'il y a bien une série ST qui pouvait étudier tout ça de près, c'est ST ENT !

Hélas, ST ENT 01x10 Fortunate Son joue la banale carte de l'action et de la tension dans le cadre de minables règlements de compte avec des pillards de l'espace, conduisant finalement à une petite leçon de morale bien proprette contre la justice personnelle et la vengeance. On vole vraiment haut là… rolleyes
L'exploration - très attendue - de la corporation vraiment pionnière du voyage spatial humain méritait mieux qu'une transposition BSG 2003-like des "valeurs" mafieuses. Il existe bien assez de polars dans le mainstream étatsunien qui nous soûlent avec cette thématique ultra-resucée.

ST ENT 01x10 Fortunate Son manque sérieusement "d'esprit prequel", et jouer les flics de l'espace va très mal à Archer. sad

Sans être pour autant une franche réussite, ST ENT 02x20 Horizon aura tout de même mieux réussi l'immersion dans l'esprit des vaisseaux cargos.

Mais c'est bien l'ambiance de Space 1999, d'Alien, ou de Stargate Universe qui aura le plus manqué à ces épisodes archéo-astronautiques de ST ENT

4/10, mais vraiment pour vous faire plaisir. Oh et puis non, je reste à 3/10 ! p


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#5 14-08-2012 01:27:37

mbuna
le dormeur doit se réveiller

Re : ST ENT 01x10 Fortunate Son (Pirates)

Pour apprécier ce début de 1ère saison d'ENT, il faut à mon avis se balancer totalement dans un concept de hard-SF (mais plutôt gentillette, j'y reviens en fin de post). Or effectivement Fortunate Son s'écarte du truc. J'ai beaucoup aimé cet épisode déjà car je ne m'y suis pas ennuyé une seule seconde. C'est déjà un bon point tongue
Et puis tu as tout à fait raison Yrad, car même si le pitch pouvait nous laisser augurer un autre traitement, son ambition était en fait bien moindre. Serait-ce finalement la bonne équation pour ma part concernant ENT ?

Par ce que de tout cela :

Yrad a écrit :

- des voyages spatiaux consistant à rapporter du dilithium (indispensable aux moteurs de distorsion mais inexistant à l'état naturel sur Terre), en faisant perpétuellement la navette entre deux mêmes endroits ;
- une durée de voyage participant directement de la motivation de ceux qui le pratiquent ;
- la détresse inavouée d'un corps de métier - doté comme une nation souveraine de sa propre culture et de ses propre lois - se sachant condamné à moyen terme, inéluctablement appelé à être balayé par le vent l'Histoire (que paradoxalement les héros de la série incarnent malgré eux) ;
- Travis considéré comme un traitre envers ses semblables pour avoir rejoint la sémillante Starfleet…
... voilà bien de quoi brosser un peinture très distanciée, d'un grand réalisme sociologique.

c'est ta conclusion, la peinture très distanciée d'un grand réalisme sociologique qui me parait bien difficile à atteindre sans devenir une mauvaise caricature tout en respectant la patte de la franchise.

ST n'a jamais été bon sur ce type de réalisme en prenant comme vecteur directement les humains. Si ST nous parle à nous, c'est toujous au travers des vulcains, des ferengis, du borg, etc. Elle est là la vraie recette selon moi, qui permet par la réelle caricature, celle qui est voulue, de poser un regard réaliste sociologiquement et surtout distancié. Mais peindre des humains à travers des humains et atteindre ce haut résultat, doit pas y'en avoir des masses dans les 726 épisodes (Mudd's women ?). C'est l'une des raisons qu'avant ENT, ST n'aurait jamais pu être cataloguée dans de la hard-SF...

Hors ligne

#6 14-08-2012 07:59:02

yrad
admin

Re : ST ENT 01x10 Fortunate Son (Pirates)

Tu soulèves-là, Mbuna, une question très intéressante, et à laquelle il n'est pas forcément simple de répondre.
D'autant moins simple qu'il faudrait déjà se mettre d'accord sur la définition de "hard SF" (qui aura connu diverses évolutions sémantiques depuis la fin des années 50). Etymologiquement, l'échelle hard/soft ne portait que sur la vraisemblance scientifique d'une SF, par extension sur la façon dont une SF respectait les sciences réelles, ou par l'importance qu'une SF accordait aux sciences dans ses intrigues. Ainsi, la "soft SF" tendait vers la fantasy alors que la "hard SF" est ce qui s'en éloignait philosophiquement le plus.

Il est évident qu'à l'origine (en perspective externaliste), ST – i.e ST TOS - était un catalogue quasi-anthologique de fables morales, où la portée allégorique l'emportait largement sur les scrupules de vraisemblance contextuelle.
Chaque alien rencontré cristallisait certaines caractéristiques (positives ou négatives) de l'humanité, voire même les personnages humains eux-mêmes, comme la trinité Kirk/Spock/Bones symbolisant respectivement (par ex) le sexe/la tête/le cœur. Cette représentation éclatée de l'être humain permettait de mieux en étudier les diverses facettes, comme dans un laboratoire (ou une salle de classe).
L'inconvénient toutefois de ce parti pris était qu'aucun humain, et par extension aucun intervenant (humain ou alien) n'était vraiment complet et complexe. Ils se limitaient pour la plupart à des ébauches, telles les façades sans profondeur du magnifique ST TOS 03x01 Spectre Of The Gun.

Mais c'est à partir de ST TNG que ST a progressivement évolué vers la hard SF, hard entendu dans tous les sens possibles :
- bien davantage soucieuse des sciences (d'où le technobabble jusqu'à l'abstraction),
- transformant les accessoires narratifs de TOS en véritables créations extraterrestres (au sens même de JMS dans B5),
- rétrocédant aux humains leur complétude (ni caricaturaux ni étiquetables, évolutifs avec le temps, moins icôniques et plus imparfaits…),
- désireuse de bâtir un véritable univers de SF autonome, c'est à dire survivant à ses personnages (et à ses auteurs),
- composant parfois une ambiance où le cosmos était roi.

Donc bien avant ST ENT, ST pouvait être catalogué dans la "hard SF", du moins en partie. Car l'évolution bel et bien entamée par ST TNG (50% allégorie / 50% "hard SF"), la série prequelle l'aura accentuée davantage encore (désormais 10% allégorie / 90% "hard SF"). Ce qui est consistant en chronologie externaliste (partir de l'allégorie pure avec TOS pour se rapprocher de plus en plus du réel avec ENT), et cohérent en chronologiqe internaliste (puisque le pragmatisme est bien ce qui sied le mieux à l'aube d'une nouvelle ère).

Virer "hard SF", partiellement dans ST TNG/DS9/VOY (exception faite de la conclusion de ST DS9), et totalement dans ST ENT, c'est au fond prendre davantage au sérieux l'univers lui-même, c'est se mettre à y croire vraiment, littéralement. Les extraterrestres cessent alors d'êtres des allégories ou des prétextes pour devenir de vraies extraterrestres (avec leur civilisation, leur culture, leur diversité interne), les humains se révèlent multiples et évolutifs, les institutions et les structures revêtent une importance accrue, et de vraies relations de cause à effet se dévoilent dans le long terme (même lorsque les épisodes ne sont que des stand alone).
Mais rendre tangible et cohérent un background, cela n'interdit en rien de continuer à relater de belles histoires à portée universelle, des fables capables de susciter réflexion et méditation.

Il serait assez dégradant pour l'univers Star Trek de considérer qu'avant ST ENT, jamais de vrais humains (c’est-à-dire complets et intègres) n'avaient été pleinement dépeints au travers des seuls personnages humains. Car ce serait laisser à des BSG 2003 le monopole de la SF sérieuse ; tandis que ST serait finalement une variante des productions Walt Disney, incapable de faire passer des typos humaines autrement que par des effigies - animales ou aliens (même combat). oops mdr

Des chefs d'œuvre d'épisodes comme ST DS9 05x05 Nor The Battle To The Strong ont pourtant montré à quel point ST pouvait "composer des peintures distancées d'un grand réalisme sociologique" entre humains seulement !
J'attendais donc quelque chose de comparable de la part de ST ENT 01x10 Fortunate Son, mais cette fois quant à la paléo-astronautique (qui s'y prêtait vraiment).


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#7 03-09-2012 18:41:33

dl500
TOS Forever

Re : ST ENT 01x10 Fortunate Son (Pirates)

Mouais: c'est mon premier BOF. J'ai mis 5 en hésitant à 4.
Premier épisode à m'avoir déçu.
Caricatural et finalement sans en ressortir quoi que ce soit après visionnage.
Le look des méchants croisement improbable entre predator et klingon, sans richesse autre que méchants de la semaine...
Et Travis est ici difficilement supportable. Sons jeu est mauvais et on n'adhère pas une seconde à ses sentiments envers ses parents.
Et encore et toujours LA scène du réfectoire. Je crois que je vais y avoir droit à chaque épisode. Je n'avais jamais vu avant dans ST des gens manger si souvent!
J'espère que les autres acteurs vont être développés parce que pour l'instant, 2 sont vraiment inexistants.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#8 14-09-2013 21:47:43

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : ST ENT 01x10 Fortunate Son (Pirates)

Bon sang ce que c'est mauvais. Bon alors après le NX premier vaisseau à explorer la galaxie qui en fait n'était pas le premier (Terra Nova) voici l'épisode du vaisseau Cargo, encore d'autres (premiers big_smile) explorateurs. En fait je suis content de savoir que mettre au point un vaisseau d'exploration avec des Vulcains durant des décennies ne sert à rien car pendant tout ce temps pleins de cargos et plein de colons faisaient des bras d'honneur à Starfleet en explorant déjà la galaxie, avec des moyens financiers inconnus. Pitoyable le Starfleet d'ENT. C'est comme si pendant que la Nasa atterrissait sur la lune en 69 des sociétés privées visitaient Mars et au-delà. N'importe quoi. Un cargo super confortable en plus, et qui fait du commerce avec qui? La galaxie est inexplorée oui ou non? Il faudrait savoir car c'est à n'y plus rien comprendre! L'histoire est sans intérêt, Travis est pitoyable. L'un des pires épisodes de la saison 1.

2/10

Hors ligne

#9 14-09-2013 22:35:58

yrad
admin

Re : ST ENT 01x10 Fortunate Son (Pirates)

Comme évoqué ici et , il y avait un gros contexte historique défini par les séries ST précédentes (formant le Canon) que ST ENT ne pouvait ignorer si elle voulait se glisser de façon cohérente dans l'univers préexistant. Les humains avaient déjà lancé de nombreuses expéditions dans le cosmos longtemps avant 2151, et jamais la série Enterprise ni ses auteurs n'ont prétendu que le NX-01 fut le premier vaisseau terrien à naviguer dans l'espace extrasolaire. Le NX-01 est seulement le premier vaisseau humain à explorer la galaxie d'une façon trekkienne… et non de la façon dont on envisagerait de le faire aujourd'hui (c’est-à-dire en n'allant qu'à un endroit spécifique déjà totalement étudié depuis la Terre).

Et non, le premier vaisseau d'exploration NX n'a pas été mis au moins avec l'aide des Vulcains. C'est d'ailleurs ce qu'Archer leur reproche au-départ : n'avoir partagé aucune technologie avec les humains. Archer va même jusqu'à les soupçonner d'avoir subrepticement freiné les progrès humains en matière de voyages spatiaux.

Quant aux vaisseaux-cargos navigant à faible FTL (distorsion 1,8), ils approvisionnent la Terre en matières premières (le bouquin de Goodman suppose qu'il s'agit de dilithium et d'autres minerais dont la Terre manquerait suite à sa surexploitation industrielle du 21ème siècle, ce qui s'accorderait avec un échange entre T'Pol et Archer dans ST ENT 03x11 Carpenter Street).
Mais établir des colonies de forage et/ou des relations avec quelques extraterrestres marchands, puis faire éternellement la navette commerciale entre un même point A et un même point B, c'est loin, très loin de s'apparenter à de l'exploration spatiale au sens de ST (et donc de voler la primauté à Archer).

En regardant ST ENT, il faut vraiment garder à l'esprit que la série se déroule quasiment un siècle après le First Contact et que la Terre n'a été officiellement unifiée que l'année précédant le lancement du NX-01 (2150). Or durant un siècle de bouleversements nés à la fois la WW3, de la découverte du FTL par les humains, et de la révolution copernicienne de l'arrivée des Vulcains… d'innombrables cas de figure sont possibles ! Mais en aucun cas celui de stagnation béate de l'humanité jusqu'au départ messianique d'Archer...


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#10 14-09-2013 22:58:27

tamata
Le cancre de la classe

Re : ST ENT 01x10 Fortunate Son (Pirates)

Le grand mérite de cet épisode est de nous montrer le voyage interstellaire sous un autre angle.
Ici, on ne voyage pas en première classe voir à fond de cale!
Pas de vaisseaux rapide et confortable. Juste un rafiot lent et vulnérable.
L'esprit pionnier à l'état pur!

Autre centre d'intérêt, le conflit entre Travis et sa famille. Illustration simple mais pertinente de la problématique de l'exode rural et ses conséquences sociales. Travis quittant les boomers pour Starfleet, c'est une belle allégorie du jeune qui quitte son milieu et les siens pour tenter l'aventure du mirage urbain.

Dernière modification par tamata (15-09-2013 00:01:28)


Tamata signifie : "celui qui ne renonce jamais" en polynésien.

Hors ligne

#11 15-09-2013 11:25:52

Buckaroo
50 ans et toujours aussi irritant

Re : ST ENT 01x10 Fortunate Son (Pirates)

dvmy a écrit :

Bon sang ce que c'est mauvais. Bon alors après le NX premier vaisseau à explorer la galaxie qui en fait n'était pas le premier (Terra Nova) voici l'épisode du vaisseau Cargo, encore d'autres (premiers big_smile) explorateurs. En fait je suis content de savoir que mettre au point un vaisseau d'exploration avec des Vulcains durant des décennies ne sert à rien car pendant tout ce temps pleins de cargos et plein de colons faisaient des bras d'honneur à Starfleet en explorant déjà la galaxie, avec des moyens financiers inconnus.

Je regrette un peu comme toi qu'ils n'aient pas plus sécurisé que cela les fondations de leur série.. Starfleet n'est pas l'institution Terrienne numéro 1 qui gère les voyages dans l'espace pour les Terriens.. Elle n'est qu'une partie de L' UESPA ( United Earth Space Probe Agency ) .. Il faut attendre la saison 4 & les deux derniers épisodes pour entériner la chose.
Starfleet n'est juste qu'un programme de l' UESPA qui va prendre une importance énorme avec le moteur Warp 5.

Je ne pense pas non plus que dans le futur, Starfleet interfère avec les vaisseaux commerciaux et le dévellopement des colonies.. C'est juste comme le dira Kirk, un outil de civilisation et de défense des intêret de la Terre.. Pardon de la Fédération. wink


TrekCoreSig_KirkTOS.jpg

Hors ligne

#12 16-09-2013 18:26:37

mypreciousnico
_________

Re : ST ENT 01x10 Fortunate Son (Pirates)

6.

Une bonne idée de mettre en scène les space-boomers.
Et une idée encore meilleure d'en faire un corps de métier à la frontière du changement. Un corps de métier qui s'accroche encore pour un temps au reliquat d'un ère qui n'existera bientôt plus.
Le tout baignant dans une ambiance douce amère de nostalgie, de "c'était mieux avant", avec une bouteille de whisky à la fin, d'un vieux loup de mère à une version plus jeune de lui-même, l'un étant ancré dans le passé et forcé d'avancer vaille que vaille, poussé par le progrès, l'autre incarnant justement ce progrès, cet élan, cette force d'avancement qui balaye et change tout sur son passage.

Clairement, ENT est située à la charnière de deux époque: la notre et celle de Star Trek, et cet épisode en retranscrit la saveur bien particulière.

Hors ligne

#13 24-09-2013 03:30:10

yrad
admin

Re : ST ENT 01x10 Fortunate Son (Pirates)

Buckaroo a écrit :

Je regrette un peu comme toi qu'ils n'aient pas plus sécurisé que cela les fondations de leur série.. Starfleet n'est pas l'institution Terrienne numéro 1 qui gère les voyages dans l'espace pour lesTerriens..

Les "fondations" de ST ENT sont au contraire extrêmement bien "sécurisées". C'est même l'une des choses que la série prequelle aura le mieux réussi : assumer tout ce qui été établi avant elle par les séries "précédentes", pour extrapoler l'une des seules courbes harmonieuses passant par tous les points connus du graphique.
Or avoir pris le parti de ne pas faire de Starfleet l'institution spatiale n°1 en 2151, c'était bien l'une des audaces de ENT. Ainsi exit tout messianisme pompier, toute idolâtrie abramsienne. Après tout, cela fait déjà presqu'un siècle que l'humanité est confrontée aux voyages spatiaux... et les pionniers de "l'exploration à la façon de Star Trek" ont donc quelque chose à prouver au sein d'une humanité de telé-astronomes, d'astronautes de type contemporain, de colons, de navigants commerciaux…

Buckaroo a écrit :

Elle n'est qu'une partie de L' UESPA ( United Earth Space Probe Agency ) .. Il faut attendre la saison 4 & les deux derniers épisodes pour entériner la chose.
Starfleet n'est juste qu'un programme de l' UESPA qui va prendre une importance énorme avec le moteur Warp 5.

Je ne pense pas non plus que dans le futur, Starfleet interfère avec les vaisseaux commerciaux et le dévellopement des colonies.. C'est juste comme le dira Kirk, un outil de civilisation et de défense des intêret de la Terre.. Pardon de la Fédération.

En fait, Starfleet (existant depuis environ 2136) semble être une structure relativement indépendante de l'UESPA (existant depuis environ 2067, date attestée par le lancement de la sonde Friendship 1 dans l'épisode éponyme de ST VOY), bien qu'ayant développé toutes deux un partenariat étroit dans la mesure où c'est l'UESPA qui fournit les équipements et les vaisseaux à Starfleet jusqu'au 23ème siècle de ST TOS.
En faisant une analogie franco-française, Starfleet pourrait être la Marine nationale lorsque l'UESPA serait la DCNS... A moins que Starfleet s'apparente au commandement opérationnel et l'UESPA au commandement organique.

Quant aux vaisseaux-cargos de transports de minerais rencontrés durant l'ère de ST ENT, ils dépendent de l'ECS (Earth Cargo Service) et de l'ECA (Earth Cargo Authority) - structures totalement indépendantes de Starfleet, et possiblement privées, ce qui serait cohérent avec le fait que la Terre possède encore une économie de marché au 22ème siècle… et que dans la conquête spatiale à venir (IRL), les investissements privés joueront un rôle essentiel.
Maintenant, à l'image des mondes maritime et aéronautique d'aujourd'hui, il existe logiquement une grande solidarité d'entraide entre navigants spatiaux quelles que soient leurs autorités tutélaires (et leur siècle).


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#14 30-07-2016 09:13:21

Strangueloop
Omnipotent

Re : ST ENT 01x10 Fortunate Son (Pirates)

Mon dieu que c'est nul !

Comme d'habitude, il ne se passe rien.

Travis est le personnage le plus insipide de l'histoire de Star Trek. Vous pouvez supprimer toutes les fois ou il apparait dans Enterprise qu'on ne s'en apercevrait pas. De plus, l'acteur est tellement mauvais qu'il fait remonter la côte de Wil Wheaton et de Marina Sirtis, les rendant presque "oscarisable".

1/10.

Dernière modification par Strangueloop (30-07-2016 09:13:44)


"Prune juice, extra large".

Hors ligne

#15 31-07-2016 10:36:34

Buckaroo
50 ans et toujours aussi irritant

Re : ST ENT 01x10 Fortunate Son (Pirates)

Ah Mayweather ...

Pour la première fois de mon aventure ST , je me passe volontiers de Voyager ..
Donc je passe de DS9 à Enterprise & me prend quelque douche froide au passage.
Ainsi je passe de Benjamin Lafayette Sisko à Travis Mayweather ..
In-The-Pale-Moonlight-benjamin-sisko-19024748-694-530.jpg

Travis-Mayweather.jpg

Je ne peux pas m'empêcher de ressentir un certain malaise devant ce personnage lors de la première saison.
Cela en devient presque un cliché raciale.. Je vous dis ça parce que de personnage Afro Américain , je suis passé de Sisko à celui ci..

En comparaison , j'ai l'impression que Travis fait regresser la cause Afro Américaine de plus de 70 ans en arrière.. Là ou Sisko lui en avait fait faire un bond en avant de 70 ans ..
Travis est même en dessous d' Uhura , on revient à ce portrait de gentil noir ,  naïf & docile, perdu sans son maître blanc.. Ce sentiment est encore plus fort , puisse que les "maîtres" en question sont exclusivement blanc ( Archer , Trip, Reed, T'pol ).. Il y a d'ailleurs comme une vilaine contradiction, puisse que Travis en tant que Space Boomers devraient avoir plus d'expérience dans l'espace que les autres..
C'est à dire que c'est lui qui devrait donner des leçons , pas Archer ou Trip ..

Le jeu catastrophique d'Anthony Montgomery n'arrange pas la chose..Comment a t'il put avoir le rôle me dépasse complétement d'ailleurs ..
La preuve de l'usure de Braga et Berman à l'époque..Quand on est fatigué et qu'on à tout dit , on en vient involontairement à faire des bétises..

Bon dans l'avenir du show , le cas Maywheater ne me dérange plus..


TrekCoreSig_KirkTOS.jpg

Hors ligne

#16 31-07-2016 11:39:34

Strangueloop
Omnipotent

Re : ST ENT 01x10 Fortunate Son (Pirates)

D'ailleurs, son personnage "disparait" complètement dans les saisons 3 et 4... preuve que "B & B" se sont rendus compte de leur monumentale erreur de casting.


"Prune juice, extra large".

Hors ligne

#17 31-08-2017 14:35:21

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST ENT 01x10 Fortunate Son (Pirates)

6/10

Un épisode suffisamment bon. Pour moi en plus d'apprécier la naïve joie de Mayweather j'ai bien aimé ce côté où les Humains ont toujours tendance à plus se diviser que s'unir. Ici Entre Starfleet et ECS il y a toute une existence. Ce côté indépendant est des plus logique avec un saupoudrement, "on a pas eu besoin de vous jusqu'ici, c'est pas aujourd'hui que ça va commencer"

Les Boomers, une bonne idée de nous montrer malgré la distorsion que les Humains font encore des voyages générationnels 90 ans après.

ECS pourrait faire un bon spin-off hors starfleet.


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#18 31-08-2017 16:00:03

KIRK
vétéran

Re : ST ENT 01x10 Fortunate Son (Pirates)

Mayweather ... En voilà un qui n aura jamais eu sa chance dans le show... contrairement à un Kim dans VOY hmm

Hors ligne

#19 31-08-2017 19:19:46

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : ST ENT 01x10 Fortunate Son (Pirates)

KIRK a écrit :

Mayweather ... En voilà un qui n aura jamais eu sa chance dans le show... contrairement à un Kim dans VOY hmm

Il faut dire aussi que son interprète est particulièrement mauvais et limité dans son jeu, ceci expliquant sans doute celà.

Hors ligne

Pied de page des forums