#1 22-12-2011 08:08:33

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

The Hobbit Trilogy

Elle est là, elle est toute chaude, elle est magnifique: la premiere bande-annonce: http://www.youtube.com/watch?v=fvqIXzc6Uxo

Hors ligne

#2 22-12-2011 08:24:51

mbuna
Artificiel

Re : The Hobbit Trilogy

Tout est fait pour nous rappeler le 1er opus. Comme beaucoup ont peur que ce film soit trop éloigné des précédents, la BA a été faite dans ce sens pour rassurer je pense.
En tout les cas elle est vraiment superbe...
Et la musique...


Star Trek, je devais te quitter pour préserver notre amour, mais je vais attendre un peu.

Hors ligne

#3 22-12-2011 08:48:10

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : The Hobbit Trilogy

Oui la musique... j'en avais les larmes aux yeux. Peut de réals me mettent dans un état émotionnel pareil: Il y avait Leone, et maintenant Jackson. En tout cas je suis bien content que DelToro ne réalise pas le film. Il a des qualités, mais je suis loin de l'adorer.

Quant à la continuité, le tournage de la trilogie date d'il y a 12 ans et t'as l'impression que ce hobbit a été tourné dans la foulée. Incroyable! Ian McKellen et Ian Holm n'ont pas changé de tête, et pourtant il étaient déjà très loin d'être jeunes à l'époque.

Hors ligne

#4 22-12-2011 10:31:39

mypreciousnico
_________

Re : The Hobbit Trilogy

Je vous rejoint, cette bande-annonce est superbe et relance considérablement mon intérêt pour ce projet smile

Je sais bien que ce n'ets qu'une BA et que ça ne veut souvent rien dire mais il est rare que ça me file autant la patate, surtout que c'est Jackson qui reprend la réal.

Hors ligne

#5 22-12-2011 12:39:36

scorpius
Nowhere Man

Re : The Hobbit Trilogy

Les bonnes surprises ? Finalement les 13 nains sont présent (ils me semblent qu'il fut un temps question d'en "fusionner"certains, heureusement
ce n'est pas le cas) Le cast : Martin Freeman (Sherlock) a l'air juste parfait en Bilbo, parmis les nains on trouve (entre autre) les exellent Richard
Armitage(Thorin) et James Nessbit...et surtout Cate Blanchett est toujours sublime !
Cependant, j'ai au vu de ce teaser une petite crainte, que ces prequels tournent à la foire aux clin d'oeils, vis-à-vis de la trilogie...Reste que j'ai confiance en
Jackson (à force de visionnage, j'ai finis par vraiment apprécier sa trilogie)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#6 22-12-2011 12:46:21

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : The Hobbit Trilogy

Moi j'ai toujours préféré le roman Hobbit à Lord of the rings. C'est beaucoup plus fantasy et nettement moins médieval et chevaleresque, avec moins de batailles. C'est pour cette raison que fellowship est l'épisode que je préfère de loin dans la trilogie.

Quant à Cate Blanchett ... sublime?!? Chacun ses (mauvais?) goûts?? Actrice correcte mais physiquement j'aime pas du tout, c'est le moins que je puisse dire.

Hors ligne

#7 22-12-2011 13:08:46

scorpius
Nowhere Man

Re : The Hobbit Trilogy

J'ai toujours trouver que Cate Blanchett dégager quelque chose de particulier...dans Elizabeth, je suis vraiment tomber sous le charme, et oui je la trouve
sublime en Galadriel !


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#8 07-01-2012 18:13:37

scorpius
Nowhere Man

Re : The Hobbit Trilogy

Benedict Cumberbatch en plus d'incarner Saumg sera également la voix du Nécromencien alias...Sauron !!!!


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#9 30-07-2012 17:21:13

scorpius
Nowhere Man

Re : The Hobbit Trilogy

Jackson aurait confirmer que The Hobbit serait bien finalement une trilogie...

Mouais, déjà 2 films pour l'adaptation du conte de Tolkien je trouvais que ça faisait beaucoup, mais là ça pue un peu l'appel du fric facile sad


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#10 30-07-2012 20:24:59

-Setsu-
membre

Re : The Hobbit Trilogy

J'ai un peu peur sur ce film personnellement, du moment où j'ai appris que Jackson allait rajouter des trucs par rapport au livre. Je suis jamais contre une différence entre le support et le film, mais dans le cas d'adaptation de saga tel que LOTR, j'aime pas trop.


"Mais quand je pense à tout ce que nous avons traversé ensemble, je me dis que peut-être ce n'est pas la destination qui est importante, mais plutôt le voyage. Et si le voyage dure plus longtemps et que nous faisons ce dont nous sommes intimement convaincus, alors c'est ici et nulle part que je veux être, aux côtés de mes camarades avec qui j'ai tant partagé."

Hors ligne

#11 12-12-2012 20:16:38

scorpius
Nowhere Man

Re : The Hobbit Trilogy

The Hobbit

Sans être aussi déçu que Bound, je suis tout de même très dubitatif devant certains choix de Jackson, dans le cadre de cette adaptation du conte de Tolkien. Un exemple assez frappant, l'intro qui voit Smaug s'emparer d'Erebor, un véritable fantasme de voir ça à l'écran et une séquence d'une efficacité terrible. Mais pourquoi, pourquoi a t'il fallu que Jackson parasite ce pur moment de cinéma avec Frondo & Bilbo ? La seule voix de Ian Holm en narrateur, ça aurait largement suffit...

Et on retrouve ce double problème (remplissage et allusions abusives à la trilogie) sur tout le film. Au niveau remplissage ça se traduit par énormément d'exposition inutile, avec des scènes rallongées plus que de raison, ainsi que des scènes d'actions (certes virtuoses) qui s'étirent en longueur, au point d'en être limite indigente (mention spéciale pour tout le passage avec le roi des Gobelins assez pénibles à la longue). Et même choses pour les nombreux clins d'oeils aux spectateurs sur la trilogie, c'est assez fatiguant... L'Anneau Unique est un bon exemple tant Jackson insiste sur son importance via la connaissance des spectateurs, (par exemple lorsque Gollum le perd ou que Bilbo l'enfile pour la première fois) là ou dans le Hobbit c'est encore supposé  pour le lecteur n'être qu'un accessoir magique qui sera bien utile à Bilbo.

Bon ça c'est pour les défauts, bien heureusement le film de Jackson a aussi de grande qualités. Déjà c'est beau, mais vraiment, c'est un bonheur de replonger tête la première dans la terre du millieu. Les acteurs sont tous plutôt bons, Martin Freeman est LE hobbit c'est vraiment impressionnant, après le fadasse Elijah Wood ça fait plaisir. Quand à Richard Armitage il a une classe juste incroyable (bien aider par la mise en scène ultra-iconique de Jackson pour tout ce qui touche à son personnage, un peu comme Viggo Mortensen dans le SDA). Sans oublier Sylverter McCoy absolument génial en Radagast, d'ailleur le traitement du Nécromencien en mode "Darth Sidious" est l'une des grandes réussites du film, reste à voir comment sera développer la chose dans les suites....

En fait The Hobbit est l'introduction d'un conte, qui n'en avait pas vraiment besoin, l'idée d'origine à savoir un film pour The Hobbit et un autre qui aurait servit de lien avec le SDA était à mon sens bien plus pertinente, en l'état on a certes un beau voyage qui fonctionne beaucoup sur l'attachement à cet univers, mais un film vraiment frustrant.

Dernière modification par scorpius (12-12-2012 20:50:47)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#12 13-12-2012 14:52:59

mypreciousnico
_________

Re : The Hobbit Trilogy

Et bien moi j’ai adoré smile

# SPOILERS POSSIBLES #

Mission accomplie et bien accomplie par Peter Jackson et je suis content que ce soit finalement lui, et pas un autre, qui soit de retours dans la chaise du réalisateur.
Sans compter que, une fois n’est pas coutume, j’ai pu voir le film en 2D et l’image n’était donc pas salopée par les effets de profondeur disgracieux et inutiles. Un grand youpi au vu du résultat final.

Alors, certes les scènes d’exposition sont longues, très longues. Le film met du temps à s’installer, beaucoup de temps.
D’un autre côté dans un paysage cinématographique actuel dopé à la caméra branlante, ou les plans durent rarement plus de quelques secondes, il est plaisant de voir un film de plus de deux heures, avec des choses à raconter et qui prend son temps pour le faire. On se plaint souvent des films d’actions creux ou il n’y que ça de l’action, rapide, mal filmée, sitôt vue et sitôt oubliée, des scènes d’exposition torchées en trois plans de parlotte merdique. Et bien profitons en, le film nous permet de respirer, de nous installer tranquillement de prendre le temps de rentrer dans l’aventure. Comme pour le Superman Returns de Singer, il faut du temps avant de voir l’aventure épique tant attendue démarrer vraiment. Mais quel bonheur quand ça démarre !
Et puis bon, qui a lut du Tolkien saura de quoi je parle : c’est long, c’est très descriptif, ça met du temps à se mettre en place et c’est parsemé de détails plus ou moins triviaux qui enrichissent son univers (a l’image du premier chapitre du Seigneur, une trentaine de pages sur la culture du tabac par les Hobbits ou des nombreux chants et poèmes qui parcourent le récit).

Car, c’est vrai que la matière originale est plus light que l’épique trilogie du Seigneur des Anneaux. Le roman est beaucoup plus gentillet, plus lumineux aussi. Mais du coup Jackson contraint (pour des raisons commerciales ça me semble évident) de diluer l’intrigue du bouquin sur trois films, peu palier au principal problème de sa trilogie d’origine : prendre son temps pour raconter la terre du milieu et notamment nous parler un peu des nains qu’on avait pas vraiment vu dans le Seigneur des anneaux. Puisque le film, malgré son titre, ne parle pas de Hobbits, mais bien des nains.
Et du coup, au lieu de devoir zapper des scènes entières pour boucler des films de 3 heures, Jackson peu à loisir piocher dans le bestiaire de Tolkien et dans la mythologie du monde d’Arda, sans faire de concession, ni sur l’adaptation du roman, ni sur le rythme du film.
En piochant à droite et à gauche, dans les contes de Tolkien et dans les appendices du Retours du Roi, Jackson est à même de nous livrer un film plus touffu que je ne l’aurais cru et surtout plus sombre.
Et en ce sens le film rempli bien son rôle de prequel. Je ne parle pas tant des appels du pied aux fans (les habituels clins d’œil en pagaille) mais plutôt de cette impression que les évènements conduisant au seigneur des anneaux se mettent en place inexorablement, avec un beau sentiment de continuité.
Elrond par exemple est beaucoup moins dramatique, plus sautillant, plus guilleret, moins aristocratique. On le sent plus jeune, moins expérimenté, moins troublé que dans la trilogie originale sise 60 ans plus tard.

Alors certes, la prise de risque est minime de la part du réalisateur qui nous ressort basiquement la même recette, les mêmes plans iconiques virevoltants, le même sens de l’épique. Même graphiquement c’est la même chose mais en plus moderne, jusque dans les personnages.
C’est d’ailleurs à ce niveau que pourrait se situer mon principal grief contre le film : l’image est surtravaillée, salopant même parfois de superbes plans paysages (toujours la Nouvelle Zélande, toujours magnifique) qui se seraient suffit à eux-mêmes. Idem au niveau des personnages qui semblent carrément modélisés en 3D parfois, comme si l’on voyait un extrait du Beowulf de Zemekis. A cette image le rajeunissement de Ian « Bilbo » Holm est raté. Moins que celui de Patrick Stewart dans Wolverine, mais quand même.
De même, on assiste par moment à un déluge d’effets spéciaux too much, notamment lors de la scène de fuite dans le royaume des Gobelins qui aurait mérité plus de retenue.
Toujours au niveau des personnages, la caractérisation n’est que partiellement réussie. Bien difficile en effet de distinguer un nain d’un autre en dehors de Balin et de Thorin effectivement ultra iconisé par Jackson et qui fait preuve d’une vraie prestance.
Quand à la trame, il ne faut pas mentir, elle est plus ou moins calquée sur celle de la communauté. Les étapes sont à peu près les mêmes, sans vrai surprises, avec quelques scènes moyennement raccord avec le reste (les géants de pierre), et c’est la qu’on sent que la trilogie sera un patchwork bien au delà de la simple adaptation (très fidèle au demeurant) du roman.
D’ailleurs, et je rejoins Bound sur ce sujet, on n’a pas vraiment l’impression à la fin du film que la quête à commencé, mais plutôt d’avoir assisté à un grand prologue de luxe.
On sent que c’est la même équipe qui reprend du service. L’avantage, c’est qu’on est certain d’avoir un spectacle raccord en tout point avec le Seigneur des anneaux. Et dans 3 ans, je me régale d’avance de pouvoir visionner une hexalogie phénoménale (si les volets 2 et 3 du Hobbit se révèlent réussis), cohérente du début à la fin à tous les niveaux graphiques comme scénaristiques.
L’inconvénient, c’est que peu de surprises nous attendent, puisque les mêmes recettes sont réutilisées de la même manière.

Mais malgré ses défauts, le film recèle de vraies scènes d’anthologies : la première attaque des Wargs, son Mithrandir émule du père Noel crasseux et ses plans aériens et lisibles ou cette séquence ahurissante de jeu de devinettes entre Gollum et Bilbo, éclatante de maitrise notamment dans la direction d’acteur.
Le film respire et ça fait du bien, des plans amples, une mise en scène limpide, une gestion de l’espace de folie, de la lisibilité, de l’ampleur…Bref, à 1000 lieu de l’habituelle réalisation vidéoclip qu’on nous sert en ce moment dans le cinéma d’aventure/action hollywoodien.

Howard Shore est de retours sur la musique et, pas de surprise de ce côté, signe un score phénoménal qui reprend beaucoup des anciens thèmes (semblables au travail de Williams sur la prélogie Star Wars, c’est à dire quelques thème très connues qui apparaissent à intervalles réguliers quand le film met en scène des personnages emblématiques ou des lieux mythiques) et en ajoute de nouveaux tout aussi excellents. Les nains qui chantent devant l’âtre m’ont foutu un méga frisson, un énormissime moment de cinéma.

Au niveau distribution, McKellen est toujours fidèle à lui-même, grand acteur il maitrise son rôle de Gandalf sur le bout de son bâton de sorcier, Martien Freeman emporte clairement mon adhésion, parfait en Bilbo et que dire de Richard Armitage, ultra classe.
Quelques caméos savoureux complètent le tableau, notamment un que j’ai trouvé énorme parce que je ne m’y attendais pas : Christopher Lee en personne smile

Bref, pour moi le film trouve sans problème sa place dans l’univers du Seigneur des Anneaux. J’ai plusieurs fois pensé à mon débat avec Yrad sur l’intérêt des prequels en pré ou en post, à mon avis celui-ci pourra se regarder dans les deux sens avec, une fois n’est pas coutume pour me faire mentir, une préférence pour le pré.

Hors ligne

#13 13-12-2012 19:18:20

scorpius
Nowhere Man

Re : The Hobbit Trilogy

mypreciousnico a écrit :

Et en ce sens le film rempli bien son rôle de prequel. Je ne parle pas tant des appels du pied aux fans (les habituels clins d’œil en pagaille) mais plutôt de cette impression que les évènements conduisant au seigneur des anneaux se mettent en place inexorablement, avec un beau sentiment de continuité.
Elrond par exemple est beaucoup moins dramatique, plus sautillant, plus guilleret, moins aristocratique. On le sent plus jeune, moins expérimenté, moins troublé que dans la trilogie originale sise 60 ans plus tard.

Je suis assez d'accord, autant les coups de coudes aux fans m'ont gonfler, autant j'ai vraiment apprécier cette construction mythologique de l'intrigue, finalement assez dans l'esprit de la Menace Fantôme : La menace du Nécromencien justement, (vraiment juste évoquer dans "The Hobbit" lui même) qui comme je le disais plus haut, rappelle assez Darth Sidious et les Sith cachés dans l'ombre. Ou encore la longue scène du conseil blanc, qui évoque quand à elle, celles du Conseil Jedi dans l'Episode 1. D'ailleur on parie qu'à la fin de la trilogie, le Nécromencien devient pleinement l'oeil de Sauron comme Sidious devient l'Empereur et que Saroumane (comme Anakin dans Star wars) tombe sous sa coupe ?

De même, on assiste par moment à un déluge d’effets spéciaux too much, notamment lors de la scène de fuite dans le royaume des Gobelins qui aurait mérité plus de retenue.

La pire scène du film, le contraste est d'autant plus fort qu'à côté il y a le formidable face à face entre Bilbo et Gollum...

Toujours au niveau des personnages, la caractérisation n’est que partiellement réussie. Bien difficile en effet de distinguer un nain d’un autre en dehors de Balin et de Thorin

Un défaut qui sera sans doute corriger par la version longue plus étendue de 25 minutes. J'espère que comme pour les VL du SDA, elle va équilibrée le récit.

Bref, pour moi le film trouve sans problème sa place dans l’univers du Seigneur des Anneaux. J’ai plusieurs fois pensé à mon débat avec Yrad sur l’intérêt des prequels en pré ou en post, à mon avis celui-ci pourra se regarder dans les deux sens avec, une fois n’est pas coutume pour me faire mentir, une préférence pour le pré.

Je pense sincèrement que pour les futurs spectateurs qui découvriront l'hexalogie, oui la visionnée dans l'ordre de l'histoire sera préférable, ça rendra certaines choses plus digestes. Comme ça, je pense notamment à la scène ou Bilbo laisse vivre Gollum et qui est très (trop) lourdement appuyer par Jackson... Perso dans ma tête, j'entendais Gandalf dire à Frodo "de la clémence de Bilbo, bien des choses peuvent dépendre". L'horreur, ça m'a totalement déconnecter du film sur le moment...

Dernière modification par scorpius (13-12-2012 19:20:04)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#14 17-12-2012 19:24:53

mypreciousnico
_________

Re : The Hobbit Trilogy

scorpius a écrit :
mypreciousnico a écrit :

Toujours au niveau des personnages, la caractérisation n’est que partiellement réussie. Bien difficile en effet de distinguer un nain d’un autre en dehors de Balin et de Thorin

Un défaut qui sera sans doute corriger par la version longue plus étendue de 25 minutes. J'espère que comme pour les VL du SDA, elle va équilibrée le récit.

Oui, c'est à espérer.
Curieux de la visionner d'ailleurs cette version longue. Pour le SDA je préfère de très loins les versions longues aux montages cinéma.

En revanche, pas dit que ceux qui n'ont pas aimé le film à cause de ses longueurs soient d'avantage conquis par un montage plus long smile

Quoi qu'il en soit, le meilleur film de 2012 pour moi.

Hors ligne

#15 15-01-2013 13:47:15

bound
Explorer of the further region of experience

Re : The Hobbit Trilogy

Moi j'aimerai savoir ce que Buckaroo a pensé du film...

Hors ligne

#16 15-01-2013 14:48:32

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : The Hobbit Trilogy

Pas encore vu, les fêtes de fin d'années , la vie privée accaparente et quelque problèmes de santé qui m'empêchent de me déplacer..et v'là  que  la neige s'y met... lol

Pas trouver le temps de voir Le Hobbit..Mais  ce n'est pas comme si j'étais pressé. Le Hobbit de Tolkien est un excellent bouquin, mais qui n'a pas le magnétisme légendaire du Seigneur des Anneaux.. J'irai le voir, c'est sûr .. Quand ? l'est moins.


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#17 01-03-2013 08:58:19

scorpius
Nowhere Man

Re : The Hobbit Trilogy

La sortie du troisième opus The Hobbit : There and Back Again est repoussée de Juillet à Décembre 2014, 2 raisons à cela, respecter la tradition d'avoir un film sur l'univers de Tolkien en Décembre et éviter une confrontation avec X-Men : Days of Future Past.


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#18 01-03-2013 10:43:32

bound
Explorer of the further region of experience

Re : The Hobbit Trilogy

La concurrence de X-men? C'est une blague? C'est pas le même public et commercialement ça n'a rien à voir. Un tolkien c'est au moins 300 millions aux USA et 1 milliard dans le monde, rien à voir avec le pouvoir commercial d'un X-men, nettement moindre.

La véritable raison c'est de pouvoir sortir en vidéo les versions courtes 4 mois après la sortie en salle, puis les versions longues un mois avant la sortie en salle d'un nouveau chapitre. Purement commercial.

Dvmy a beau adorer le premier film, aucune chance qu'il achète dans un mois en version ciné.

Dernière modification par bound (01-03-2013 14:45:32)

Hors ligne

#19 01-03-2013 12:24:56

scorpius
Nowhere Man

Re : The Hobbit Trilogy

Bah, éviter une confrontation, ça veut pas dire que t'as peur et encore moins que tu pars perdant. Bien évidemment que le Hobbit aurait fait plus de recettes que X-Men, maintenant vu le buzz autour de ce film (retour des anciens, la hype de Fassbender & Lawrence, la meilleur histoire S-F de l'univers X-Men) il est évident que c'est profitable aux 2 films de ne pas être face à face (surtout les X-Men, je suis d'accord)

Et sans doute comme tu le dis, les VL y sont pour quelque chose aussi...

Dernière modification par scorpius (01-03-2013 12:27:14)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#20 05-06-2013 16:37:28

scorpius
Nowhere Man

Re : The Hobbit Trilogy

FL-The-Hobbit-Desolation-of-Smaug_1224x760.jpg


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#21 02-10-2013 07:13:40

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : The Hobbit Trilogy

Enfin la bande-annonce du seul vrai bon film de 2013:

http://www.ecranlarge.com/movie_video-v ? -11102.php

Hors ligne

#22 02-10-2013 08:24:15

scorpius
Nowhere Man

Re : The Hobbit Trilogy

Le film sera bon, c'est quasi-certain, par contre pas trop fan de l'importance donner à Legolas et mettre autant en avant l'Anneau Unique c'est un peu trahir l'essence même de The Hobbit. Bon c'est cohérent avec l'importance qu'a pris le Necromancien dans cette adaptation, n'empêche ça me fait un peu chier...

Dernière modification par scorpius (02-10-2013 09:04:53)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#23 02-10-2013 09:47:38

matou
modérateur

Re : The Hobbit Trilogy

Scorpius, toute adaptation est une trahison, car on est sur un autre médium.
Le tout est de voir ce qu'apporte la trahison, surtout au regard du médium.
Exemple:
si dans un livre on a une scène dialoguée très intense et longue, il faudra la raccourcir au cinéùa, quitte à donner certaines infos dans une autre scène.
Car si lorsque tu lis, tu peux passer 20 min sur cette scène, à bien relire certains passages, au cinéma le temps est plus court.
De plus l'essence du cinéma, c'est de montrer, pas de donner à écouter.
En revanche, un passage traité rapidement dans un livre, genre course poursuite, pourra être plus développée dans un film, car plus en accord avec le fait de donner à voir (successions d'images, variation de rythme).

Davmy, penses tu que dans le film de 2012, il y avait une influence du sérial? Les scènes avec les trolls m'y ont fait penser.

En ligne

#24 02-10-2013 10:32:58

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : The Hobbit Trilogy

Un influence des serials je ne pense pas. Peter Jackson n'étant pas amateur du genre. Par contre c'est un grand fan d'Harryhausen et Willis O'Brian. J'y vois davantage un grand amour du cinéma populaire des années 50 et 60 plutôt que celui des années 30/40.

Hors ligne

#25 02-10-2013 11:51:22

scorpius
Nowhere Man

Re : The Hobbit Trilogy

matou a écrit :

Scorpius, toute adaptation est une trahison, car on est sur un autre médium.
Le tout est de voir ce qu'apporte la trahison, surtout au regard du médium.
Exemple:
si dans un livre on a une scène dialoguée très intense et longue, il faudra la raccourcir au cinéùa, quitte à donner certaines infos dans une autre scène.
Car si lorsque tu lis, tu peux passer 20 min sur cette scène, à bien relire certains passages, au cinéma le temps est plus court.
De plus l'essence du cinéma, c'est de montrer, pas de donner à écouter.
En revanche, un passage traité rapidement dans un livre, genre course poursuite, pourra être plus développée dans un film, car plus en accord avec le fait de donner à voir (successions d'images, variation de rythme).

Si la trahison a du sens, elle ne me dérange pas, dans le cas de ce film, visiblement Jackson a transformer la scène des tonneaux en une scène d'action trépidante et c'est un choix logique et que je comprends. Mais dans le cas de l'Anneau Unique, là on pert la force de la révélation de LOTR, l'Anneau à ce stade de l'histoire ne doit être qu'une simple babiole magique qui ne doit pas interférée avec l'histoire de Bilbo. J'y vois surtout un argument marketing bien lourd "youhou, venait découvrir l'origine secrète de l'Anneau" plutôt qu'un choix d'adaptation pertinent...  Maintenant, c'est peut être aussi une fausse impression dut à la bande annonce (j'en doute, mais j'espère que c'est le cas)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

Pied de page des forums