ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 20-08-2011 12:50:20

yrad
admin

ST TOS Mx01 Star Trek The Motion Picture (Star Trek Le film)

ST TOS Mx01 Star Trek The Motion Picture (Star Trek Le film)

Crédits officiels :
- Histoire : Alan Dean Foster, Harold Livingston
- Dialogues : Harold Livingston
- Réalisation : Robert Wise


Flash required


Flash required

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 4 [33.33%])

    33.33%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 2 [16.67%])

    16.67%

  3. 8 (excellent)(voix 3 [25%])

    25%

  4. 7 (bon)(voix 1 [8.33%])

    8.33%

  5. 6 (correct)(voix 1 [8.33%])

    8.33%

  6. 5 (passable)(voix 0 [0%])

    0%

  7. 4 (insuffisant)(voix 0 [0%])

    0%

  8. 3 (médiocre)(voix 0 [0%])

    0%

  9. 2 (raté)(voix 0 [0%])

    0%

  10. 1 (pitoyable)(voix 1 [8.33%])

    8.33%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 12

Les invités ne peuvent voter


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#2 01-09-2011 22:45:20

yrad
admin

Re : ST TOS Mx01 Star Trek The Motion Picture (Star Trek Le film)

De tous les films Star Trek, il est celui qui aura connu la plus tumultueuse et controversée des historiographies :
- considéré par certains comme un sommet de la cinéphilie mais un médiocre ST, et perçu par d'autres comme le plus trekkien des films mais aussi le plus chiant (surnommé parfois Star Trek: The Motionless Picture) ;
- ayant généré un chiffre d'affaire suffisant pour être un succès de salle, et pourtant mal assumé par les trekkers et la Paramount ;
- unique disciple cinématographique (avec Солярис de Stanislas Lem/Andreï Tarkovski et 2010 d'Arthur C. Clarke/Peter Hyams) du plus grand chef d'œuvre de l'histoire de la SF (i.e. 2001 d'Arthur C. Clarke/Stanley Kubrick) ;
- à la fois ultime survivance de feue la série revival ST TOS Phase II et matrice conceptuelle (hard SF) de ST TNG...
... Star Trek: The Motion Picture signé du mythique Robert Wise est une saga à lui tout seul !


Alors pour réouvrir ce très vieux débat, réponse à ce post...

Buckaroo a écrit :

Il n'a jamais été en avance sur son temps, parce qu'il marche sur les traces de 2001, mieux encore sur celles de Rencontres du Troisième Type..

Absolument pas. ST TMP ne doit quasiment rien à Close Encounters Of The Third Kind (hormis la fin extatique et une certaine contemplation, à ceci près que ce ne sont pas du tout les mêmes).
ST TMP, c'est un fond 100% ST TOS dans une forme 100% 2001, soit la plus somptueuse des combinaisons possibles.

Buckaroo a écrit :

Plus je vieillis  plus ces films et leur impact explosent  celui de TMP. Rencontre du Troisième Type est à chaque vision une "expérience religieuse", pas TMP .

C'est exactement le contraire selon moi ! Close Encounters Of The Third Kind est l'un des films le plus surévalués de l'histoire de la SF ! S'il est vertigineux, c'est par son vide abyssal. Même à l'âge de dix ans, je me faisais royalement chier devant. sad
J'ai fait l'effort d'acheter l'édition Blu-ray collector de CEOTTK restauré pour tenter de poser un œil neuf dessus, mais le revoir jusqu'au bout fut un vrai calvaire ! Rien que du visuel pompeux, le propos se résumant à un ticket de métro… ou à un éloge de la niaiserie. mad

Mais bon, même si je n'appartiens à aucune religion, je me suis toujours imposé de respecter celle des autres. wink
Et c'est plutôt dans 2001 et ST TMP que je trouve ce qui pourrait se rapprocher le plus d'une "expérience religieuse". p

Buckaroo a écrit :

Je ne peux plus trouver TMP comme un grand film de SF signé Robert Wise, parce ce que Le Jour Ou La Terre s'' Arrrêta du même Wise posséde plus d'impact, de justesse et de sagesse  que n'en aura jamais TMP.

Pas du tout d'accord.
The Day The Earth Stood Still 1951 fut un film historiquement fondateur, en offrant à la SF cinématographique sa première composition hitchcockienne, sa première charge contre l'humanité, et son premier extraterrestre "positif". Positif et charismatique d'ailleurs, Michael Rennie figurant un crypto-Vulcain avant l'heure...
Néanmoins TDTESS est un film qui a beaucoup vieilli ! La raison de la venue de Klaatu et son discours pompeux à la fin du film sont totalement ridicules aujourd'hui. Sa "sagesse" n'est qu'une petite leçon de morale puante et gluante. sad
Je comprends d'autant mieux l'initiative de Scott Derrickson pour tenter d'actualiser un propos complètement dépassé… Et a dire vrai, son pari fut réussi, tant le remake TDTESS 2008 est supérieur (par le fond surtout) à l'original de 1951.

Finalement, avec du recul, le plus important, ce n'est pas qu'un film soit fondateur ou en avance sur son temps, mais qu'il soit intemporel ! Les premiers innovent mais vieillissent parfois vite, les seconds traversent les âges sans prendre une ride. TDTESS et CEOTTK font plutôt partie de la première catégorie, lorsque 2001 et ST TMP font assurément partie de la seconde. p

Buckaroo a écrit :

Je ne peux plus considéré TMP comme un grand Star Trek, parce que je ne recherche plus "l'illumination intellectuelle" dans cette saga, mais plutôt son "illumination émotionnelle".. & je n'ai pas peur de l'avouer; chehrcher  son plus grand dénominateur commun.

Je ne comprends pas du tout ce besoin d'opposer sans cesse "illumination émotionnelle" à "illumination intellectuelle" ! "L'illumination intellectuelle" induit forcément une puissante "illumination émotionnelle", du moins chez l'être humain (peut-être pas chez le Vulcain certes wink).

Quant à rechercher perpétuellement le plus grand dénominateur commun (PGCD), c'est un acte mathématiquement très réducteur. En ce sens, 2009 représente l'aboutissement de cette "quête" : il n'y reste que le 1, l'élément neutre ou nul, c'est à dire ne caractérisant plus du tout Star Trek

Buckaroo a écrit :

TMP n'en reste pas moins, un très bon film , un objet filmique non identifié au sein de la filmographie Star Trek...

Non, ST TMP est le prolongement le plus naturel de ST TOS sur le grand écran. Au même titre que ST V TFF.

Buckaroo a écrit :

Ce n'est pas une critique, puisse que  j'admet  que même dans TMP aussi "frigide" qu'ils apparaîssent , je retrouve les personnages TOS.. Par exemple, Shatner ne peut s'empêcher de prendre des poses héroïques à la Peter Pan , la main de Scotty sur l'épaule de Kirk, Spock qui part en totale logique et finit par admettre la vertu des émotions ect.. That's my TOS !

Tu limites toujours tes "rapprochements" entre série et films aux seuls personnages. Les personnages comptent certes, mais moins que le gisement de problématiques et de philosophies dont regorge ST TOS. Suivre le fil du propos enracine ST TMP dans la parfaite continuité de ST TOS & ST TAS.

Buckaroo a écrit :

Le contraire est aussi vrai pour les détracteurs de ST2009 et adorateur dévot de TMP ( ça va de paire wink )  : Je ne comprend pas pourquoi ils en veulent au jeune con Kirk et à son arrogance bon enfant , alors qu'il trouve génial le comportement vieux con de Kirk dans TMP. Il se comporte là aussi comme un gamin trop gâté, c'est une vraie ganache particulièrement odieux envers Deckker & les protocoles d'usage .. La manière dont il lui ravit le commandement de l' Enterprise est une belle saloperie.. et cette belle saloperie risque de compromettre la mission ( cf. La scène du wormhole ), là ou dans ST2009, il sauve le cul de tout le monde .

Le problème n'est pas tant la connerie de Kirk-Pine que la façon dont la société entière la cautionne et la flatte.

Dans ST TMP, Kirk intrigue auprès de Nogura. Ce n'est pas noble certes, mais cela demeure très réaliste (et savoureusement démystificateur envers le personnage). Non seulement parce que c'est souvent ainsi dans le monde réel, mais également parce que l'expérience et le grade de Kirk lui permettent de prétendre plus que quiconque au poste de Willard Decker.

Dans ST 2009, c'est l'ensemble de l'univers qui fait de l'aplaventrisme devant Kirk-Pine ! Il n'a jamais cherché à se faire promouvoir directement de cadet à capitaine de vaisseau ; l'initiative vient uniquement de Starfleet, et c'est juste risible, pas une seule seconde réaliste ! Quant à la grande cérémonie de passation quelques heures après l'extermination de Vulcain, c'est simplement une déjection sordide.

Lorsqu'un film met en scène (mieux, intentionnellement) la connerie d'un personnage (même du héros en titre), cela a tendance à grandir ledit film.
Mais lorsqu'un film met en scène (pis, involontairement) la connerie d'une société entière (en sus prétendument idéale), cela a tendance à rabaisser ledit film.

Buckaroo a écrit :

.. & je ne parlerais pas des " facilités scénaristiques" ..Comme Spock  qui "entend "  V'ger depuis Vulcain et vient à la recousse de l' Enterprise,

Il n'y a aucune facilité scénaristique dans ce ressort. ST TOS avait posé que les Vulcains sont de puissants télépathes, capables de ressentir les événements majeurs à grande distance (cf. ST TOS 02x19 The Immunity Syndrome lorsque Spock est télépathiquement foudroyé par la destruction de l'USS Intrepid).
La facilité, c'est du côté de ST 2009 qu'elle est, par l'oubli du facteur télépathique lors du génocide de six milliards de Vulcains.

Buckaroo a écrit :

.. comme par hasard l' Enterprise le seul navire à portée d'interception ect..

Pour tout événement prenant place dans l'espace de l'UFP (ou à ses frontières), il y a fatalement au moins un vaisseau de Starfleet à portée d'interception.
Or comme la série et les films TOS s'intéressent aux aventures de l'USS Enterprise (et non à celle l'USS Monculsurlacommode), il n'y a rien de scénaristiquement abusif à systématiquement mettre en scène les événements qui impliquent l'USS Enterprise.
Les autres vaisseaux de Starfleet vivent fatalement leurs propres aventures, mais hors champ.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#3 26-09-2011 16:10:47

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TOS Mx01 Star Trek The Motion Picture (Star Trek Le film)

scorpuis a écrit :

mais c'est une maniére assez pertinente de réintroduire son personnage
aprés une abscence de dix ans ont retouve un Kirk antipathique pret à tout
pour retrouver son Enterprise
et qui sous nos yeux va au fil de cette mission
redevenir le Kirk de TOS

Exactement ça, il remonte en selle de manière inattendue, j'aime ça, mais c'est des cacahuètes dans ce film ..TMP commence hyper sérieux pour partir en vrille vers la fin et devenir enfin  du TOS..Mais bon , ça met un temps fou pour en arriver là.. Ne me dites pas que la Série Originale était molle à ce point là . Rigide  , là il y avait de l'exagération en la matière . Terne là  ou cela brillait de mille couleurs psychadélique ect..

Je pense que TMP est un très bon film, il me régale en tant  que cinéphile. mais en tant que Trekker, c'est un Star Trek froid, sans pétillance, sans panache .. Je comprends son insuccés auxprés des fans.. On ne prétend jamais que c'est un mauvais film, c'est peut être ça le pire c'est un Star Trek qui laisse indifférent.

yrad a écrit :
Buckaroo a écrit :

Il n'a jamais été en avance sur son temps, parce qu'il marche sur les traces de 2001, mieux encore sur celles de Rencontres du Troisième Type..

Absolument pas. ST TMP ne doit quasiment rien à Close Encounters Of The Third Kind (hormis la fin extatique et une certaine contemplation, à ceci près que ce ne sont pas du tout les mêmes).

Ron Neary le héros de CEOT3K  est comme Deckker : Il veut savoir lorsque l'un part avec les ET, et l'autre fusionne avec V'ger, il abandonne tout derrière eux pour savoir. TMP comme CEOT3K, le moteur de l'action est cherché à communiquer avec une entité extra-terrestre...

ST TMP, c'est un fond 100% ST TOS dans une forme 100% 2001, soit la plus somptueuse des combinaisons possibles.

Non, c'est de la prétention à l'état pur, TMP ne fait que toucher un centième des sensations & des réfléxions véhiculés par 2001. C'est plutôt déplacé pour un concept donc les bases sont immiment pulp'.. Ce que l'on peut crédité à TMP, c'est de ne pas avoir cédé à la mode Star Wars & de  c'est vrai jouer dans des terrains de jeu plus "mature".. Mais comme je le faisais remarquer en 1979, ce n'est pas TMP qui a marqué un jalon, c'est Alien de Ridley Scott.

Buckaroo a écrit :

Je ne peux plus trouver TMP comme un grand film de SF signé Robert Wise, parce ce que Le Jour Ou La Terre s'' Arrrêta du même Wise posséde plus d'impact, de justesse et de sagesse  que n'en aura jamais TMP.

Pas du tout d'accord.
The Day The Earth Stood Still 1951 fut un film historiquement fondateur [...]
Néanmoins TDTESS est un film qui a beaucoup vieilli ! La raison de la venue de Klaatu et son discours pompeux à la fin du film sont totalement ridicules aujourd'hui. Sa "sagesse" n'est qu'une petite leçon de morale puante et gluante. sad

Cinématographiquement parlant, il est vrai que je préfére TMP rien que pour la musique de Jerry Goldsmith, mais d'un autre côté , je trouve que The Day The Earth Stood Still  est bien  plus dans l'esprit de TOS que ne le sera jamais TMP,  justement rien que pour le discours simple et ultra naïve sur la paix et la tendance humaine à l'auto-destruction. A rajouter au influence de Gene Roddenberry : The Day The Earth Stood Still !

Buckaroo a écrit :

Je ne peux plus considéré TMP comme un grand Star Trek, parce que je ne recherche plus "l'illumination intellectuelle" dans cette saga, mais plutôt son "illumination émotionnelle".. & je n'ai pas peur de l'avouer; chehrcher  son plus grand dénominateur commun.

Je ne comprends pas du tout ce besoin d'opposer sans cesse "illumination émotionnelle" à "illumination intellectuelle" ! "L'illumination intellectuelle" induit forcément une puissante "illumination émotionnelle", du moins chez l'être humain (peut-être pas chez le Vulcain certes wink).

Je suis entièrement d'accord avec toi.. Mais je pense en avoir finit avec l'impact intellectuelle de Star Trek & que quelque part je n'ai pas assez explorer l'autre, l'émotion.. Ou tout du moins, je n'avais pas  les armes nécéssaire pour les explorer ( l'expérience , la vraie vie , les connaissances).. Je me fais plus" Bones" que "Spock" , en ce moment.

Que retiens je aujourd'hui de TMP ? .. Non plus la comtemplation, ni les envolées métaphysiques & nébuleuses à la 2001, mais la leçon morale qui vient du fond du coeur : " La connaissance n'est pas tout".. La partie immiment humaine de l'aventure :  Le voyage de l' Enterprise est qu'une partie de sexe dans l'espace, l' Enterprise qui "drague " V'ger , V'ger qui drague l'Enterprise et qui se laisse charmer , puis pénétrer & ensemencer à l'intérieur d' une matrice ect...

Hélas toute ces belles choses ne sont pas distilé avec l'extravangance et l'espieglerie de La Série Originale

Buckaroo a écrit :

TMP n'en reste pas moins, un très bon film , un objet filmique non identifié au sein de la filmographie Star Trek...

Non, ST TMP est le prolongement le plus naturel de ST TOS sur le grand écran.

Non le Star Trek de Harve Bennet est le prolongement de TOS. Harve Bennet a visionné tout les épisodes & a compris comment fonctionnait la série : la trilogie , c'est à propos de Kirk & Spock, l'équipage de l' Enterprise .TMP à propos d'une " obscure aventure humaine ", ce n'est jamais sur l'équipage .  Robert Wise n'en a vu qu'une dizaine & n'avait même pas un script fini sur le plateau..C'est un miracle que TMP est un sens au bout du compte.

Non je pense qu'au lieu de traîter ce film dans l'indifférence ( personne ne hait fondamentalement ce film ) , certains devrait le cataloguer ( pas ceux qui lui voue un culte ) dans la catégorie des "objets filmiques non indentifié.. Pour la simple et bonne raison qu'on ne refera jamais plus du Star Trek comme ça..un Star Trek aussi sec & mature, dépourvu d'action & de théatralité dramatique..
Même une réussite flagrante que Star Trek First Contact sera  toujours plus proche de TWOK qu'il ne le sera jamais de TMP..

Au sein de la filmographie Star  Trek , TMP est assez unique.. Une sorte d'étoile filante,  ce qui en fait sa singuliarité et sans doute son prix.


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#4 27-09-2011 03:14:31

yrad
admin

Re : ST TOS Mx01 Star Trek The Motion Picture (Star Trek Le film)

Buckaroo a écrit :

Exactement ça, il remonte en selle de manière inattendue, j'aime ça, mais c'est des cacahuètes dans ce film ..TMP commence hyper sérieux pour partir en vrille vers la fin et devenir enfin  du TOS..Mais bon , ça met un temps fou pour en arriver là.. Ne me dites pas que la Série Originale était molle à ce point là . Rigide  , là il y avait de l'exagération en la matière . Terne là  ou cela brillait de mille couleurs psychadélique ect..

Nul ne prétend que la forme de ST TMP est la même que celle de ST TOS !
C'est uniquement le fond de ST TMP qui procède de ST TOS.
La forme de ST TMP, c'est du côté de 2001 qu'il faut la chercher.

Buckaroo a écrit :

Je pense que TMP est un très bon film, il me régale en tant  que cinéphile. mais en tant que Trekker, c'est un Star Trek froid, sans pétillance, sans panache .. Je comprends son insuccés auxprés des fans.. On ne prétend jamais que c'est un mauvais film, c'est peut être ça le pire c'est un Star Trek qui laisse indifférent.

ST TMP envoûte certains spectateurs, en frustre d'autres, en endort même d'aucuns... mais il ne laisse personne indifférent !

Buckaroo a écrit :

Ron Neary le héros de CEOT3K  est comme Deckker : Il veut savoir lorsque l'un part avec les ET, et l'autre fusionne avec V'ger, il abandonne tout derrière eux pour savoir. TMP comme CEOT3K, le moteur de l'action est cherché à communiquer avec une entité extra-terrestre...

Il est très "limite" ce parallèle...
1) L'insatiable curiosité de l'être et la volonté d'établir la communication quitte à en perdre la vie étaient dans les gènes de ST TOS plus de dix ans avant CEOTTK ! Le moteur du choix final de Willard Decker, c'est ceux de ST TOS 01x02 The Corbomite Maneuver, ST TOS 02x22 Return To Tomorrow, et ST TOS 03x01 Spectre Of The Gun.
2) S'embarquer à bord d'une soucoupe volante... et accéder à une transcendance physique et mentale, ce n'est vraiment pas le même Rubicon ! Comme beaucoup, je serais prêt à faire le choix de Roy Neary, mais pas du tout celui de Willard Decker.

Je respecte ton amour de CEOTTK (même si je ne le partage pas du tout), mais de grâce, ne rétrocède pas pour autant à ce film de Spielberg une paternité trekkienne qui lui est largement antérieure.

Buckaroo a écrit :

Non, c'est de la prétention à l'état pur,

La prétention au cinoche, c'est lorsqu'un film se prend très au sérieux alors qu'il est vide et con, c'est lorsqu'un film tente de surévaluer la richesse et la portée de son propos, c'est lorsqu'un film essaye de se faire passer pour plus et mieux qu'il n'est, c'est lorsqu'un film trompe son monde sur la nature de la marchandise... Bref, la prétention, c'est lorsqu'un film cherche à péter plus haut que son cul ! lol
Eh bien, il n'y aurait pas pire insulte à l'endroit de ST TMP ! mad

Buckaroo a écrit :

TMP ne fait que toucher un centième des sensations & des réfléxions véhiculés par 2001.

Je t'accorde que 2001 est philosophiquement plus jusqu'au-boutiste (et plus ouvert) que ST TMP. Mais je n'ai jamais prétendu non plus que ST TMP se hissait au niveau de 2001.
Pour autant, l'écart entre les deux n'est pas de l'ordre de 1 à 100. Car ST TMP talonne 2001 plus que n'importe quel autre film de SF à ce jour !

Buckaroo a écrit :

C'est plutôt déplacé pour un concept donc les bases sont immiment pulp'..

ST TMP n'est pas plus pulp que ST TOS (leur fond étant commun) !
Or ST TOS, c'est la négation même de l'esprit pulp (représenté à l'écran par Buck Rogers) de l'aveu même de Gene Roddenberry ! Car ST TOS, c'est tout simplement la première manifestation sur le petit écran du Golden Age de la SF (dixit Isaac Asimov himself), lorsque Forbidden Planet fut la première manifestation du Golden Age sur le grand écran.
Le Golden Age est né dans les pulps, mais il a totalement transcendé et finalement enterré l'esprit pulp.

ST TMP, c'est un carrefour de quêtes : quête de la logique pure, quête d'émotion, quête d'amour, quête des origines, quête d'ailleurs, quête d'indicible, quête de transcendance, quête de sens... c'est à dire à des années-lumière des ambitions ludiques des pulps.

Buckaroo a écrit :

Ce que l'on peut crédité à TMP, c'est de ne pas avoir cédé à la mode Star Wars & de  c'est vrai jouer dans des terrains de jeu plus "mature".. Mais comme je le faisais remarquer en 1979, ce n'est pas TMP qui a marqué un jalon, c'est Alien de Ridley Scott.

Auprès du grand public peut-être.
Mais le Alien de Ridley Scott (que j'aime beaucoup au passage) n'arrive pas à cheville de ST TMP en terme de contenu. p

Buckaroo a écrit :

Cinématographiquement parlant, il est vrai que je préfére TMP rien que pour la musique de Jerry Goldsmith, mais d'un autre côté , je trouve que The Day The Earth Stood Still  est bien  plus dans l'esprit de TOS que ne le sera jamais TMP,  justement rien que pour le discours simple et ultra naïve sur la paix et la tendance humaine à l'auto-destruction. A rajouter au influence de Gene Roddenberry : The Day The Earth Stood Still !

Encore une fois, tu ne peux résister à la tentation de ridiculiser la portée et la complexité de ST TOS, tellement tu désires emporter tout le monde dans ta relecture puérile du Trekverse. roll

C'est la façon dont Klaatu formule son discours de paix qui frappe TDTESS d'obsolescence et de niaiserie. Car son propos est ultra-contextualisé (limité à la configuration géopolitique des années 50) et en même temps d'une prétention risible (comme si les pulsions autodestructrices de l'humanité pouvaient menacer un quelconque extraterrestres de la galaxie).
Quitte à faire hurler certains cinéphiles, la "leçon de morale" de TDTESS est exactement du niveau de celle de Plan 9 From Outer Space ! lol

Tandis que ST TOS tient un discours de paix intemporel. C'est à dire philosophiquement valide en tout temps et en tout lieu, aussi bien chez Siddhartha Gautama il y a 2 500 ans et chez Jésus-Christ il y a 2 000 ans (que ST TOS assume d'ailleurs avec révérence dans 02x14 Bread And Circuses), que chez Mohandas Karamchand Gandhi il y a 60 ans et chez le Dalaï-lama aujourd'hui.
ST TOS n'est pas plus naïve que tous ces objecteurs de conscience ayant profondément marqué l'Histoire humaine...

Buckaroo a écrit :

Mais je pense en avoir finit avec l'impact intellectuelle de Star Trek & que quelque part je n'ai pas assez explorer l'autre, l'émotion.. Ou tout du moins, je n'avais pas  les armes nécéssaire pour les explorer ( l'expérience , la vraie vie , les connaissances).. Je me fais plus" Bones" que "Spock" , en ce moment.

J'aime beaucoup Bones (le vrai, pas celui de ST 2009). C'est un gars intellectuellement très malhonnête, mais émotionnellement intègre, et finalement touchant.
Neanmoins, regarder le Trekverse à travers les seuls yeux de Bones serait très paupérisant : cela consisterait à ne percevoir que deux couleurs au lieu de les contempler toutes !

Buckaroo a écrit :

Que retiens je aujourd'hui de TMP ? .. Non plus la comtemplation, ni les envolées métaphysiques & nébuleuses à la 2001, mais la leçon morale qui vient du fond du coeur : " La connaissance n'est pas tout".. La partie immiment humaine de l'aventure :  Le voyage de l' Enterprise est qu'une partie de sexe dans l'espace, l' Enterprise qui "drague " V'ger , V'ger qui drague l'Enterprise et qui se laisse charmer , puis pénétrer & ensemencer à l'intérieur d' une matrice ect...

Ouais enfin... tu reformules les choses selon ton langage favori : cul et baise pour toi, quête et empathie pour moi... Chacun ses idéaux quoi. lol
ST TMP n'en demeure pas moins très dense, et totalement fidèle aux questionnements de ST TOS (et plus largement de Star Trek durant quarante ans).

Buckaroo a écrit :

Hélas toute ces belles choses ne sont pas distilé avec l'extravangance et l'espieglerie de La Série Originale

L'extravagance et l'espièglerie ne constituent pas la forme par défaut de ST TOS !
Alors que tu nies la gravité extrême, la maturité sans complaisance, et la portée philosophique dont est périodiquement capable ST TOS, pour ma part je ne nie pas les moments d'extravagance et d'espièglerie de la série originale. Simplement, l'honnêteté intellectuelle devrait obliger à reconnaître que ST TOS possède un spectre très large de propos, de manières, et d'ambiances, à l'image du monde réel.
Et chaque film TOS se sera abreuvé à l'une des nombreuses "sources" que prodigue la série originale.

Buckaroo a écrit :

Non le Star Trek de Harve Bennet est le prolongement de TOS. Harve Bennet a visionné tout les épisodes & a compris comment fonctionnait la série : la trilogie , c'est à propos de Kirk & Spock, l'équipage de l' Enterprise .TMP à propos d'une " obscure aventure humaine ", ce n'est jamais sur l'équipage .  Robert Wise n'en a vu qu'une dizaine & n'avait même pas un script fini sur le plateau..C'est un miracle que TMP est un sens au bout du compte.

L'auteur de ST TMP, c'est Alan Dean Foster ! Et Foster connaissait pas cœur les 80 épisodes de ST TOS et les 22 de ST TAS. De surcroît, son script est en partie le ripoff de celui de Harold Livingston & Gene Roddenberry pour le pilote de ST TOS Phase II (In Thy Image). Alors comparer Harve Bennett qui a découvert sur le tard ST TOS à l'expert & nouvelliste Alan Dean Foster est plutôt malvenu. roll

En fait, ST II TWOK est le sequel inattendu sur grand écran d'un épisode de la série originale, ST TOS 01x24 Space Seed (les derniers tyrans).
Tandis que ST TMP est la magnification cinématographique (et cinéphilique) de quatre épisodes de la série originale : ST TOS 02x08 The Changeling (Le Korrigan), ST TOS 02x19 The Immunity Syndrom (Amibe), ST TOS 02x06 The Doomsday Machine (La machine infernale), ST TAS 01-07(87) One Of Our Planets Is Missing... augmentés de "l'aspiration" de plusieurs autres (ST TOS 01x02 The Corbomite Maneuver, ST TOS 02x22 Return To Tomorrow, et ST TOS 03x01 Spectre Of The Gun).
Les deux films sont donc des "prolongements" de ST TOS, mais pas entendus de la même façon. ST II TWOK est un "prolongement" événementiel (et psychologique), lorsque ST TMP est un "prolongement" philosophique (et cérébral).

Buckaroo a écrit :

Non je pense qu'au lieu de traîter ce film dans l'indifférence ( personne ne hait fondamentalement ce film ) , certains devrait le cataloguer ( pas ceux qui lui voue un culte ) dans la catégorie des "objets filmiques non indentifié.. Pour la simple et bonne raison qu'on ne refera jamais plus du Star Trek comme ça..un Star Trek aussi sec & mature, dépourvu d'action & de théatralité dramatique..

... de la même façon que l'on ne fera plus jamais de 2001 !
Et c'est très dommage, car j'aurais voulu que les six films de TOS soit à l'image de ST TMP. Car ST au ciné y aurait gagné un véritable style propre. Et ainsi, ST TOS aurait été l'hériter de Forbidden Planet à la téloche, et l'héritier de 2001 au cinoche !
Au lieu de ça, ST au cinéma, c'est juste fait de bric et de broc, et ça reste dans l'ombre des séries. sad

Buckaroo a écrit :

Même une réussite flagrante que Star Trek First Contact sera  toujours plus proche de TWOK qu'il ne le sera jamais de TMP..

Je trouve que ST FC possède son style bien à lui, distinct aussi bien de celui de ST TMP que de celui ST II TWOK.
ST FC, c'est fondamentalement du ST bermanien, et c'est quelque chose d'unique ! smile

Buckaroo a écrit :

Au sein de la filmographie Star  Trek , TMP est assez unique.. Une sorte d'étoile filante,  ce qui en fait sa singuliarité et sans doute son prix.

En dépit de nos divergences sur le reste, je suis d'accord avec cette conclusion. wink


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#5 07-12-2011 23:30:46

Vic Fontaine
Holo-modérateur

Re : ST TOS Mx01 Star Trek The Motion Picture (Star Trek Le film)

yrad a écrit :
Buckaroo a écrit :

Au sein de la filmographie Star  Trek , TMP est assez unique.. Une sorte d'étoile filante,  ce qui en fait sa singuliarité et sans doute son prix.

En dépit de nos divergences sur le reste, je suis d'accord avec cette conclusion. wink

Moi aussi.
Je pense que TMP pèche par deux aspects :
- d'abord je trouve ce film sans faste, sans excentricité ni humour, et souffrant d'un rythme hyper lent. Aux antipodes de TOS.
- ensuite, en se replaçant dans le contexte de l'époque, cet OVNI débarque peu ou prou 10 ans après la diffusion de TOS, et interloque le public qui n'y retrouve pas la flamboyance et l'humour de la série en pyjama.

Pour autant c'est un film intéressant, qui n'est pas sans évoquer certains délires visuels de 2001, et qui se tient. Loin d'être le pire des Star Trek movies.


I've got Star Trek under my skin
I've got Star Trek deep in the heart of me
So deep in my heart, that it's really a part of me

Hors ligne

#6 10-12-2011 18:15:05

little K
candidat

Re : ST TOS Mx01 Star Trek The Motion Picture (Star Trek Le film)

Robert Wise etait l'un des meilleures réalisateurs de son époque (pour avoir vue la maison du diable, et beaucoup d'autres de ses chefs d'oeuvres), le premier film de star trek est trés bon, même si mon préféré reste "la revanche de Khan"

Hors ligne

#7 10-12-2011 18:33:18

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : ST TOS Mx01 Star Trek The Motion Picture (Star Trek Le film)

C'est tellement ton préféré que t'en connais pas le titre!  big_smile

Hors ligne

#8 10-12-2011 18:36:14

little K
candidat

Re : ST TOS Mx01 Star Trek The Motion Picture (Star Trek Le film)

la colère de Khan pardon big_smile

Hors ligne

#9 11-12-2011 15:02:18

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TOS Mx01 Star Trek The Motion Picture (Star Trek Le film)

Bienvenue little K.

Pour ma part, c'est ni la revanche , ni la colére ..C'est Wrath Of  Khan..Wrath en anglais , étant une grosse, grosse colère.  wink


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#10 11-12-2011 19:25:52

hm13
BorgCube Alpha

Re : ST TOS Mx01 Star Trek The Motion Picture (Star Trek Le film)

il faudra faire gaffe que ce ne soit pas the Wreck of Buckaroo... smile


on ne me résiste pas...

Hors ligne

#11 11-12-2011 19:35:48

KIRK
Fan Intermittent

Re : ST TOS Mx01 Star Trek The Motion Picture (Star Trek Le film)

hm13 a écrit :

il faudra faire gaffe que ce ne soit pas the Wreck of Buckaroo... smile

Oh je crois que pour le < cas > Buckaroo il faudrait surtout : ST IV Retour sur Terre beeangel.gif ^^

Dernière modification par KIRK (11-12-2011 23:53:04)

Hors ligne

#12 11-12-2011 19:51:44

KIRK
Fan Intermittent

Re : ST TOS Mx01 Star Trek The Motion Picture (Star Trek Le film)

buckaroo a écrit :

Ce que l'on peut crédité à TMP, c'est de ne pas avoir cédé à la mode Star Wars & de  c'est vrai jouer dans des terrains de jeu plus "mature".. Mais comme je le faisais remarquer en 1979, ce n'est pas TMP qui a marqué un jalon, c'est Alien de Ridley Scott.

Ces deux films ne jouent pas dans la même catégorie ! je ne voie donc pas l'utilité d'essayer de faire une ou des comparaisons... TMP est un film mature nul ne peut le nier ( trop pour certains mais c'est ce qui le différencie vraiment des autres films ST et j'apprécie cela : qu'il ai eu le courage de se démarquer de la série originale et avec le temps il a pris une place à part pour les trekkers et il a marqué un jalon dans l'univers trek à lui tout seul ! excusez du peu !!! rolleye.gif

Alien a frappé les esprits à son époque par sa brutalité et le renouvellement du genre dans le style SF-gore intelligent  pour grand public ; il est mature mais sous d'autres aspects tous aussi intéressants que TMP...

Dernière modification par KIRK (11-12-2011 19:57:31)

Hors ligne

#13 12-12-2011 17:33:54

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TOS Mx01 Star Trek The Motion Picture (Star Trek Le film)

Alien frappe aujourd'hui encore les esprits..TWOK frappe actuellement plus l'esprit de la pop culture que TMP ne l'aura jamais fait.

C'est un fait , TMP n'est pas le meilleur film de Robert Wise, ce n'est même pas un classique de Robert Wise.
C'est un fait, il y a de bien meilleur film de SF que TMP à la fin des années 80..TMP, c'est tout de même loin encore des classiques dont il s'inspire  ( 2001/ CEOT3K )
C'est un fait, TMP ne restitue pas toute la polyvalence de la Série Originale . Le cocktail est plus goutu avec harve Bennet
C'est un fait, TWOK est un classique, un film populaire qui traverse mieux les âges que TMP.

Est ce que cet état de faits est justifié? .. Je n'en sais rien , Je parle à titre personnel, ce film aussi génial sois t'il n'a pas le charisme , ni la carrure de CEOT3K par exemple , il a perdu un peu de son charme initial au fil des ans..Disons plutôt que je suis plus mesuré avant de lui attribuer le terme "culte" ou "classique" .

KIRK a écrit :
hm13 a écrit :

il faudra faire gaffe que ce ne soit pas the Wreck of Buckaroo... smile

Oh je crois que pour le < cas > Buckaroo il faudrait surtout : ST IV Retour sur Terre

Au contraire de l'USS Voyager ,  jamais , je, dis bien  jamais, je ne ferai l'erreur de  rentrer sur Terre..
Si vous  cherchez mon " cas"  , je suis ici  p


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#14 12-12-2011 18:53:38

KIRK
Fan Intermittent

Re : ST TOS Mx01 Star Trek The Motion Picture (Star Trek Le film)

buckaroo a écrit :

Au contraire de l'USS Voyager ,  jamais , je, dis bien  jamais, je ne ferai l'erreur de  rentrer sur Terre..
Si vous  cherchez mon " cas"  , je suis ici

En tout cas les entités du vortex seront au moins d'accord sur une chose sur ton < cas > : tu n'as pas une existence linéaire concernant star trek ^^

Hors ligne

#15 12-12-2011 19:50:11

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : ST TOS Mx01 Star Trek The Motion Picture (Star Trek Le film)

Buckaroo a écrit :

C'est un fait , TMP n'est pas le meilleur film de Robert Wise, ce n'est même pas un classique de Robert Wise.
C'est un fait, il y a de bien meilleur film de SF que TMP à la fin des années 80..TMP, c'est tout de même loin encore des classiques dont il s'inspire  ( 2001/ CEOT3K )
C'est un fait, TMP ne restitue pas toute la polyvalence de la Série Originale . Le cocktail est plus goutu avec harve Bennet
C'est un fait, TWOK est un classique, un film populaire qui traverse mieux les âges que TMP.

Ce ne sont pas des faits mais juste ton opinion. Tout le monde connait st 1 et apprécie l'envergure du film. ST2 n'est connu que des fans.

Hors ligne

#16 12-12-2011 21:04:32

Warp 9
vétéran

Re : ST TOS Mx01 Star Trek The Motion Picture (Star Trek Le film)

Surtout que TMP date de la fin des 70's, pas des 80's......


“On vit à une époque ou l'on tend à ignorer, voir renier les actions progressistes d'hier dans le but de véhiculer l'idée fictive & dangereuse que nous vivons dans un monde pourris par la haine. Si même Star Trek, la franchise la plus progressiste qui soit, ne peut pas prendre ses distance face à cette ré-criture de la culture populaire & de l'Histoire je crains sérieusement pour l'avenir."

Hors ligne

#17 12-12-2011 22:05:07

Vic Fontaine
Holo-modérateur

Re : ST TOS Mx01 Star Trek The Motion Picture (Star Trek Le film)

Buckaroo a écrit :

C'est un fait, TMP ne restitue pas toute la polyvalence de la Série Originale . Le cocktail est plus goutu avec harve Bennet
C'est un fait, TWOK est un classique, un film populaire qui traverse mieux les âges que TMP.

Si tu attends d'un long-métrage de 120 minutes qu'il restitue la richesse d'une série de 80 épisodes, tu seras toujours déçu...


I've got Star Trek under my skin
I've got Star Trek deep in the heart of me
So deep in my heart, that it's really a part of me

Hors ligne

#18 14-03-2012 20:25:22

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TOS Mx01 Star Trek The Motion Picture (Star Trek Le film)

TMP ne fait plus partie de mon podium personnel , mais ca fait tout de même bien chier cette news:
Star Trek Le film director's cut en HD au point mort

Je ne cracherai pas un billet pour la version originale.. Le Director's Cut est bien meilleur & pas qu'à cause des effets spéciaux retravaillés.


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#19 19-03-2012 20:46:53

dl500
TOS Forever

Re : ST TOS Mx01 Star Trek The Motion Picture (Star Trek Le film)

Et à cause de scènes importantes coupées au premier montage. Celle de Spock pleurant permet quand même de repositionner ce personnage limite automate et robot dans la version cinéma. Les sfx refaient n'apportent en fait pas grand chose. Tout se fait dans le montage: Scène où Uhura remet en place un cadet sur les valeurs de Kirk (lui aussi trop gindé et froid dans la version ciné); l'embara de Sulu envers Ilia; Ilia "soignant" Chekov...tout ceci apporte du "star trek" au film. Rappelons que Wise lui même a supervisé ce nouveau montage et qu'il a toujours eu en horreur le premier.
Je possède tous les montages du film et ces scènes sont indispensables.
@+


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#20 30-05-2012 14:01:31

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TOS Mx01 Star Trek The Motion Picture (Star Trek Le film)

scorpius a écrit :
Buckaroo a écrit :

Donc ne vous attendez pas à un film ST orienté TMP.

Oui et c'est bien dommage sad

Non ce n'est pas dommage.. Entendons nous bien : TMP est un très bon film à mes yeux  , mais un mauvais Star Trek.. & je rejoint totalement le point de vue de Leonard Nimoy à ce sujet  :

" Je pense que Robert Wise et Gene Roddenberry cherchaient à faire  une sorte de 2001 comme Stanley Kubrick l'a fait . Un glacial , cool "nous sommes ici dans l'espace  & c'est un espéce de calme et les choses bouges tout tout doucement"  ( rires). Il y a beaucoup  de ça et beaucoup de choses cérébrales. Il n'y avait pas assez de dramaturgie. Ce n'était pas un film Star Trek. Nous avions les gens de Star Trek , mais il ne nous utilisait vraiment pas bien comme des personnages Star Trek."
Source : Trekweb..

Mise à part l'épisode The Changeling qu'il pompe à mort, aucun épisodes de TOS ne ressemble à TMP..
La Série Originale ou les racines de Star Trek ne sont pas aussi glaciales &  diaphanes que l'espace selon Stanley Kubrick... Avant d'être de la SF, chaque épisodes été avant tout de vrais drama" , axé sur  l'humain , le dilemme moral ,  c'était  tout à propos des personnages..  & des personnages spéciaux, oui des personnages Star Trek..

C'est en cela que TMP est un mauvais film ST.. Vous pourriez remplacé Kirk et Spock par d'autre personnages, ça ne ferait pas grande différence dans le contenu du film.. Changer Khan , Kirk ou Spock dans TWOK vous n'auriez alors pas le même film au final. Pareil pour les productions Rick Berman..Changer Picard ou Data et ST First Contact serait un film totalement différent.

TMP n'est pas un vrai film ST. Je sais que ce film a ses partisans , mais il vous donne une perspective faussée de ce qu'est réellement Star Trek..  Faire un film à partir de cette approche ne contenterait qu'une minorité de fans.. Pour l'instant la bonne formule pour un bon film ST , c'est TWOK .. On n'en a pas trouvé de meilleur.


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#21 30-05-2012 17:40:44

dl500
TOS Forever

Re : ST TOS Mx01 Star Trek The Motion Picture (Star Trek Le film)

Un montage plus nerveux et surtout plus d'interactions entre les protagonistes auraient relevé le niveau trekkien...ce que semble avoir voulu faire Wise dans son Director's cut non?


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#22 31-05-2012 14:09:56

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TOS Mx01 Star Trek The Motion Picture (Star Trek Le film)

Le director's cut est  parfait.. En tant qu'émulation de 2001 , TMP ne pouvait pas aller plus vite .
Si les starships  vont si  lentement , c'est pour retrouver la sensation de  valse des vaisseaux dans le chef d'oeuvre de Kubrick.

& soyons tout de même honnête avec TMP, son gros morceaux de bravoure , c'est sa première partie l'attaque Klingonne & le départ des Space docks.. Aprés le film retombe dans un long creux, puis remonte la pente sans pour autant atteindre le pic de sa première partie... Attention je ne dis pas que V'ger , Ilya , le mindmeld est inintéressant. Bien au contraire.. Je trouve seulement que  le sommet du film est le départ de l'Enterprise des space docks.


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#23 01-06-2012 19:06:05

dl500
TOS Forever

Re : ST TOS Mx01 Star Trek The Motion Picture (Star Trek Le film)

Le director's cut est au top c'est vrai. Cependant, pour ceux qui aiment vraiment la lenteur du premier montage sans occulter les scènes réintégrées dans le 'cut, je vous conseille la version longue tv. C'est dans cette version que l'on découvre pour la première fois les "pouvoirs" d'Ilia et la scène de pleurs de Spock.
Elle existe en VHS PAL anglais.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#24 03-06-2012 13:45:18

dl500
TOS Forever

Re : ST TOS Mx01 Star Trek The Motion Picture (Star Trek Le film)

Revu, et vraiment à part les scènes non finalisées, ça reste quand même un grand moment de contemplation trekkienne. (vous pouvez les trouver sur le dvd 2 du director's cut).

Il existe une version laserdisc, il me la faut!!!

@+


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#25 27-02-2013 14:56:25

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TOS Mx01 Star Trek The Motion Picture (Star Trek Le film)

Star Trek The Motion Picture ( director's cut ) revu en 2013
(Exceptionnel : Objet Trekien Non Identifié )

Décidement  TMP , je n'arriverai jamais à l'apprécier comme auparavant, ni  croire que ce soit là  le modéle parfait pour un film ST. Néanmoins , j'adore toujours la mise en scène classieuse de Robert Wise, le score de Jerry Goldsmith, le côté 2001 pour les cancres , quelques scènes d'anthologie qui font toujours leur effet  ( le space dock , la ballade dans le nuage, la sonde  de V'ger sur la passerelle) ... Mais hélas  le fan de La Série Originale reste irrévocablement sur sa faim. Je comprend le désappointement des Trekkies, lors de la sortie du film..& aujourd'hui encore. sad

Ou est le fun , l'énergie,  l'extravagance , l'émotion  dans tout ça ? Oh certes le caractére des personnages est respecté , ce sont bien eux 2 ans et demi plus tard ( 10 ans en réalité ) , mais il semble que Robert Wise leur ait mis un garrot autour du cou & serré bien au fond pour qu'il ne puisse plus respirer.. Oui Bones pousse ses célèbres coup de gueule, mais les murs de l' Enterprise ne tremble plus , Le Captain Kirk  crane toujours autant , mais cette fois ci avec un balai dans le cul ! .. Que dire de la première apparition de Spock sur l' Enterprise, presque vécut comme une insulte tant il semble ignoré tout le monde, comme si la five years mission ne valait que peau de balle à ses yeux.. Heureusement qu'à la fin ( la fin hélas sad ) , il comprend que la logique totale n'est pas une finalité.. Un parcours certes intriguant, mais déporvu de toute affection.. 

Pourtant niveau fun, j'y ai retrouvé une part de bonheur.. En découvrant que ce film avait bel et bien l'esprit tordu ( et tordant ) de son créateur Gene Roddenberry. Las de la soi disante intellectualisation de son sujet : la communication , le rapport créature / créateur , la pure logique vs illogisme ect..., TMP me fait désormais l'effet de n'être en réalité , qu' un manuel galactique de " comment faire un bébé "  !
Tout le film est bourré d'allusion sexuelle à peine déguisé que les fleurs et les abeilles ..

D'abord le rapport de séduction entre papa et maman : D'abord les Klingons qui se montrent  rustres vis à vis de maman V'ger et se prennent un méchant rateau..  puis papa Enterprise  arrive, lui comprend l'appel du pied de maman V'ger, montre patte blanche.. Elle  le laisse entrer dans le nuage.. Là Enterprise survole maman V'ger comme une caresse ( 500 mètres les sépare) , non pas pour être conduit devant , mais le  "dérrière"  de V'ger.

Aprés avoir examiné le vaisseau, V'ger enlève un élément biologique_et comme par hasard une femme,  qu'il transforme en élément mécanique.. Ensuite papa Enterprise est attiré vers un orifice et mis en attente dans un espéce de tunnel , parfois secoué de spasme ( nuff said ! ).. Après un voyage vers l'intérieur matriciel de V'ger qui se conclu par un  mindmeld pour le moins orgasmique , Spock  comprend que V'ger a besoin d'amour... D'ou son envie irrépressible de s'unir à son créateur ( le complexe d' Oedipe pour maman ) ..

Enfin papa Enterprise est invité dans l'utérus de V'ger, libre de lâcher ses spermatozoïdes ( Kirk, Spock, Bones, Deckkard ) , donc finalement un seul ( Deckard ) fécondera l'ovule ( Ilya/Vger ) & Boom ! Miracle de la vie , un nouveau bébé voit le jour !!

Vu sous cette angle Freudien, TMP retrouve à mes yeux , une part de fun  et de folie de La Série Originale.. Même si hélas, rien ne pourra sauvé le film de son manque totale d'humour et d'émotion ...


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

Pied de page des forums