ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#26 05-09-2011 15:32:10

yrad
admin

Re : Ces clichés qui nous énervent......

I'm dead, Jim! a écrit :

Ah le truc qui me gave (remarquez je m'en fout j'en regarde pas) :
Dans les pseudo-series policières à la Manon euh... Julie Lescaut les pandore français se payent le luxe de lire les droits aux méchants... Ce n'est PAS une loi française, mais bon... D'ailleurs faites le test vous même : ce soir allez en boite, torchez vous la ruche, débrouillez vous pour faire un max de bronx pour vous faire arrêter : vous irez au gniouf sans savoir si vous avez le droit a un avocat, une branche de céleri, ou même le p'tit dèj au lit. Huhu big_smile

En même temps, cela reste révélateur de l'impact culturel toujours vivant de la société américaine sur l'Hexagone.
Dans les tribunaux français, on ne compte plus les prévenus qui appellent le juge "Votre Honneur" ou interrompent la plaidoirie du procureur à coups "d'Objection". lol


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#27 06-09-2011 11:22:09

IMZADI
Memory Alpha

Re : Ces clichés qui nous énervent......

yrad a écrit :
I'm dead, Jim! a écrit :

Ah le truc qui me gave (remarquez je m'en fout j'en regarde pas) :
Dans les pseudo-series policières à la Manon euh... Julie Lescaut les pandore français se payent le luxe de lire les droits aux méchants... Ce n'est PAS une loi française, mais bon... D'ailleurs faites le test vous même : ce soir allez en boite, torchez vous la ruche, débrouillez vous pour faire un max de bronx pour vous faire arrêter : vous irez au gniouf sans savoir si vous avez le droit a un avocat, une branche de céleri, ou même le p'tit dèj au lit. Huhu big_smile

En même temps, cela reste révélateur de l'impact culturel toujours vivant de la société américaine sur l'Hexagone.
Dans les tribunaux français, on ne compte plus les prévenus qui appellent le juge "Votre Honneur" ou interrompent la plaidoirie du procureur à coups "d'Objection". lol

oui c'est comme quand il y a un blessé, ils appellent une ambulance, alors que franchement qui ne ferait pas automatiquement le 18 ?

je crois que les scénaristes pensent au fait de l'exportation du produit vers d'autres pays et de ce fait, donnent un côté générique et universel à leur série, ce qui est malheureux est que générique et universel veut dire culture américaine !!!


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#28 06-09-2011 15:35:19

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : Ces clichés qui nous énervent......

yrad a écrit :
Buckaroo a écrit :

Les bruits dans l'espace ne sont que des licences artistiques, même astucieusement renouvellé dernièrement avec BSG2003..Seul 2001 de Kubrick  est correct en ce domaine, mais là encore cette abscence de son posséde une finalité artistique , celle de créer une tension de terreur et de solitude.

Licence artistique ou pas, le bruit dans l'espace demeure 100% absurde !

L'art ou détriment de la réalité ! le fantasme et l'imagination avant tout.. Même dans 2001 cette abscence de son dans l'espace est d'une grande  visée cinématographique !

Astuce à portée très limitée, BSG 2003 s'est contentée d'étouffer un peu le son dans l'espace – du moins par rapport au niveau volumétrique moyen de la bande son -, ce qui n'enlève finalement pas grand-chose à cette aberration.

Ou peut être entendons nous le son à l'intérieur des Vipers ou des Raiders Cylons ? .. Pour qu'il y ait du son , il faut de l'air . Pourquoi les Basestars , Vipers and co n'en produiraient t'ils pas de l'air dans l'espace ? .. Le son étouffé dans l'espace BSG est d'une incroyable poèsie...100 % immersif !.. Surtout accompagné de la musisque de Bear Mc Reary .

Buckaroo a écrit :

Nouveau cliché : Le héros dépressif qui se prend la tête, se pose des questions existentielles sur ses traumas, sur ce qu'il fait si c'est bien ou mal , pourquoi lui , pourquoi moi, pourquoi le mode .. les nouvelles lopettes, Dire que Spidey  & Supes se préparent à devenir des lopettes très prochainement. sad

Pourquoi ne suis-je pas étonné que tu fasses l'apologie des héros primaires, monodimensionnels, et sans nuance ? lol

Mais les héros donc je parle ne sont pas comme tu le dis.. Mc Clane des Die Hard est un mec avec plein de problèmes relationnel ( avec l'autorité et sa femme) , le Spidey de Stan Lee ( et Sam Raimi ) est rongé par le remord et le poid de la responsabilité . Le Supes de Donner met plus d'une heure avant de porter le costume ect.. Le Mad Max de george Miller est un homme qui se déhumanise peu  à peu, le Major Shaefer de Predator se pose des questions sur sa mission et la nature de la bête.. Ces héros me faisaient fantasmé ado, aujourd'hui adulte , ils me parlent, font de plus en plus réel.
Moi j'aime mes héros épurés, directs,  déterminés qui parlent peu et agissent, roublard  & incorrigible ! .. Le plus symbolique  d'entre tous selon moi  serait le Blondin du Bon, La Brute et le Truand,  & note l'ironie de le qualifier lui, de  "héros".

Je pourrais te citer James T. Kirk , James West , Snake Spliesken , Harry Calahan , John Rambo, Josey Wales , le Conan de Milius , le William Wallace de Braveheart ect..
Trouve moi dans les années 2000, des nouveaux héros de pareil calibres, tu n'en trouveras pas  & je vais te dire pourquoi :

Qualifier de "futures lopettes" les personnages partagés, tiraillés, empreints de la plus grande qualité humaine - le doute -, c'est limite homophobe ! sad

Tiens le nouveau cliché qui m'énerve : Le Politiquement correct  !.. Voilà tu lâches le mot "lopettes" et t'es immédiatement  taxer d'homophobe  roll   ( ne te sens pas visé Yrad, c'est vraiment un sentiment général  wink ) , encore combien de temps avant de lâcher le mot " Black" et être taxer de "raciste" ? Voilà pourquoi je ne retrouverais jamais mes héros d'antan, parce que ceux d'aujourd'hui sont broyés par le politiquement correct . Un héros ne peut plus se comporter comme un macho, parce que c'est dégradant pour l'image de la femme, un héros ne peut plus fumer , ni même picoler parce que ça donne le mauvais exemple, il n'a plus droit de manipuler un humour salace, parce que ça va choquer mamie, surtout qu'il n'exagère pas trop sur le bodycount & surtout, surtout pas de sadisme ! ect..

C'est ça le Bond des années 2000 : Jason Bourne ( ???!!?) , c'est ça le "nouvel action hero "  avec sa gueule de fayot ( Matt Daaammmon ) , les gonzesses qui lui prennent la main et qui en ont plus que lui dans le pantalon, ses "fights" agités mais purement mécanique sans une once de plaisir sadique? .. C'est ça le nouveau Conan , le Leonidas de 300 qui attend l'approbation de madame avant de balancer son ennemi dans un puit ?

Ouah..On s'extasie devant le ton adulte dark n'gritty  et complexe des Batman de Nolan ( excellent au demeurant) .. Franchement le Batman Returns de Tim Burton est plus malsain et sexué_ Donc réellement adulte,  que ne le seront jamais ceux de Nolan. Le pingouin de Danny de Vito bien plus macabre et dangeureux que ne l'est le Joker de Heath Ledger . Et j'ai vraiment peur pour la prochaine Catwoman..Parce que Anne Hataway comme sommet de tension sexuelle.. Euh oui rendez moi le cuir et le fouet de Michelle Pfeiffer.. Tu vois même les bad guys sont devenus des "tafioles"..

Tu veux dire des héros phallocrates, prévisibles, mécanistes, simplistes, artificiels, en fait... inhumains ? (A l'exception notoire d'Indy - qui ne rentre heureusement pas dans cette piètre catégorie de héros d'opérettes pour ados boutonneux.

C'est hélas tout le contraire, c'est justement parce que les héros se sont affadis avec ce politiquement correct à la con , qu'ils rentrent désormais  dans la catégorie "héros d'opérettes pour ados boutonneux".. Mais la tendance commence à s'inverser.

Le Kirk de JJ Abrams: incroyable!  il baise avec une nympho , il boit de l'alcool et pas des jus de fruits , se fout de l'autorité & des régles ,  ne se prend pas la tête avec ses malheurs, parle peu et agit ( là ou Spock reste justement dans la tendance héroïque du moment )  . le Jake Sully d' Avatar..  &  récémment le Captain America de Joe Johnson..Eux n'ont  pas offert leur couilles en sacrifice sur l'autel du politiquement correct.

Dernière modification par Buckaroo (06-09-2011 16:26:08)


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#29 06-09-2011 23:11:52

Warp 9
vétéran

Re : Ces clichés qui nous énervent......

Bucky. Chaque fois que tu louange cet enculé de Kirk/Pine j'ai envie de traverser l'Atlantique juste pour aller te giffler jusqu'à ce que tu te réveille.... lol

Non. Si tu veux voir un vrai mâle regarde mon avatar. COOL

Sinon le bruit spatial est un cliché récurant qui ne me dérange pas plus qu'il faut. Imaginez un peu la bataille de Yavin IV dans le silence complet.... Pas exactement le même feeling n'est ce pas?
Hé. Même Kubrick couvrait le silence de 2001 avec du Strauss........


“On vit à une époque ou l'on tend à ignorer, voir renier les actions progressistes d'hier dans le but de véhiculer l'idée fictive & dangereuse que nous vivons dans un monde pourris par la haine. Si même Star Trek, la franchise la plus progressiste qui soit, ne peut pas prendre ses distance face à cette ré-criture de la culture populaire & de l'Histoire je crains sérieusement pour l'avenir."

Hors ligne

#30 07-09-2011 09:38:23

IMZADI
Memory Alpha

Re : Ces clichés qui nous énervent......

Buckaroo a écrit :

Mais les héros donc je parle ne sont pas comme tu le dis.. Mc Clane des Die Hard est un mec avec plein de problèmes relationnel ( avec l'autorité et sa femme) ,
...

Tiens le nouveau cliché qui m'énerve : Le Politiquement correct  !.. Voilà tu lâches le mot "lopettes" et t'es immédiatement  taxer d'homophobe  roll   ( ne te sens pas visé Yrad, c'est vraiment un sentiment général  wink ) , encore combien de temps avant de lâcher le mot " Black" et être taxer de "raciste" ? Voilà pourquoi je ne retrouverais jamais mes héros d'antan, parce que ceux d'aujourd'hui sont broyés par le politiquement correct . Un héros ne peut plus se comporter comme un macho, parce que c'est dégradant pour l'image de la femme, un héros ne peut plus fumer , ni même picoler parce que ça donne le mauvais exemple, il n'a plus droit de manipuler un humour salace, parce que ça va choquer mamie, surtout qu'il n'exagère pas trop sur le bodycount & surtout, surtout pas de sadisme ! ect..
...

Ouah..On s'extasie devant le ton adulte dark n'gritty  et complexe des Batman de Nolan ( excellent au demeurant) .. Franchement le Batman Returns de Tim Burton est plus malsain et sexué_ Donc réellement adulte,  que ne le seront jamais ceux de Nolan. Le pingouin de Danny de Vito bien plus macabre et dangeureux que ne l'est le Joker de Heath Ledger . Et j'ai vraiment peur pour la prochaine Catwoman..Parce que Anne Hataway comme sommet de tension sexuelle.. Euh oui rendez moi le cuir et le fouet de Michelle Pfeiffer.. Tu vois même les bad guys sont devenus des "tafioles"..
...

Le Kirk de JJ Abrams: incroyable!  il baise avec une nympho , il boit de l'alcool et pas des jus de fruits , se fout de l'autorité & des régles ,  ne se prend pas la tête avec ses malheurs, parle peu et agit ( là ou Spock reste justement dans la tendance héroïque du moment )  . le Jake Sully d' Avatar..  &  récémment le Captain America de Joe Johnson..Eux n'ont  pas offert leur couilles en sacrifice sur l'autel du politiquement correct.

Pour les news Batman je n'ai vu que le Begins, mais j'avoue que 20 ans après je suis toujours sous le charme des Tim Burton !!!

justement, je suis assez d'accord pour le politiquement correct, mais les John McClane et les Martin Riggs sont justement un cliché, doivent-ils avoir des problèmes émotionnels avec leur famille pour boire, fumer, reluquer, insulter, cracher, désobéir, se la jouer cramer...?

Warp 9 a écrit :

Non. Si tu veux voir un vrai mâle regarde mon avatar. COOL

là ouais le pur macho fera de ce personnage un dieu, il boit, il fume, se vétit mal, conduit dangereusement, flingue, parce qu'il emmerde le monde et est libre dans sa tête...

magnifique série au passage !!! et je n'ai pas envie de voir le remake US. Les séries anglaises, la plus part nous montrent souvent des persos qui font ce qu'ils veulent parce qu'ils le veulent et non parce qu'ils ont un problème émotionnel avec un être proche !!! elles sont souvent plus proches de nous que les remake US qui transforment ces superbes séries en clichés

- autopsy vs toutes leurs séries les experts
- Life on mars
- shameless, franchement j'ai peur de voir le Franck US !!!
- queer as folk

sans cracher totalement sur Kirk/Pine, franchement avant même qu'il baise des p'tits bonshommes verts, insulte, triche (ouh la la le bad boy!), se bagarre, re-insulte (vraiment bad le bad boy) n'est-il pas un cliché du jeune teen US en mal de papounet pour faire tout ça. Ne pouvait-il pas être un vrai gosse à problèmes tout simplement ?

Dernière modification par IMZADI (07-09-2011 09:51:28)


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#31 07-09-2011 12:03:46

yrad
admin

Re : Ces clichés qui nous énervent......

Buckaroo a écrit :

L'art ou détriment de la réalité ! le fantasme et l'imagination avant tout.. Même dans 2001 cette abscence de son dans l'espace est d'une grande  visée cinématographique !

L'art peut parfaitement s'épanouir sans que cela soit au détriment de la réalité. Evidemment, tout dépend du style d'œuvre...

Mais le son dans l'espace ne résulte d'aucune créativité artistique. C'est juste une facilité, et désormais un automatisme conventionnel - donc convenu.

Buckaroo a écrit :

Ou peut être entendons nous le son à l'intérieur des Vipers ou des Raiders Cylons ?

Oui, oui, c'est l'alibi usuel (et que je me répétais déjà lorsque j'avais quinze ans). Ce serait le "son subjectif" (et donc déporté par rapport aux scènes spatiales) qu'entendraient les personnages à l'intérieur de leurs vaisseaux...

Buckaroo a écrit :

Pour qu'il y ait du son , il faut de l'air . Pourquoi les Basestars , Vipers and co n'en produiraient t'ils pas de l'air dans l'espace ?

Celle-là, on ne me l'avait pas encore faite ! lol
Mais quitte à être "créatif", on peut faire encore "mieux" : BSG 2003 se déroulant essentiellement dans une partie de l'univers très éloignée du nôtre (aussi bien par l'espace que par le temps), le cosmos y est probablement très différent de celui que nous connaissons ! Ainsi, celui de BSG 2003 serait rempli d'air, et pourquoi pas… respirable !
Et zou, le tour est joué. big_smile

Buckaroo a écrit :

.. Le son étouffé dans l'espace BSG est d'une incroyable poèsie...100 % immersif !..

Immersif en effet, que le son soit à 100% ou à 50% du volume ! Parce que nul spectateur n'y prête plus attention. Entre le conditionnement et la résignation... roll

Buckaroo a écrit :

Mais les héros donc je parle ne sont pas comme tu le dis.. Mc Clane des Die Hard est un mec avec plein de problèmes relationnel ( avec l'autorité et sa femme) , le Spidey de Stan Lee ( et Sam Raimi ) est rongé par le remord et le poid de la responsabilité . Le Supes de Donner met plus d'une heure avant de porter le costume ect.. Le Mad Max de george Miller est un homme qui se déhumanise peu  à peu, le Major Shaefer de Predator se pose des questions sur sa mission et la nature de la bête.. Ces héros me faisaient fantasmé ado, aujourd'hui adulte , ils me parlent, font de plus en plus réel.
Moi j'aime mes héros épurés, directs,  déterminés qui parlent peu et agissent, roublard  & incorrigible ! .. Le plus symbolique  d'entre tous selon moi  serait le Blondin du Bon, La Brute et le Truand,  & note l'ironie de le qualifier lui, de  "héros".

Je pourrais te citer James T. Kirk , James West , Snake Spliesken , Harry Calahan , John Rambo, Josey Wales , le Conan de Milius , le William Wallace de Braveheart ect..

Je ne visais aucun héros en particulier. Je me contentais de vitupérer contre le pénible "profil" que tu ériges en idéal, en étalon universel, et en vecteur d'anathèmes.

Buckaroo a écrit :

Trouve moi dans les années 2000, des nouveaux héros de pareil calibres, tu n'en trouveras pas  & je vais te dire pourquoi :

yrad a écrit :

Qualifier de "futures lopettes" les personnages partagés, tiraillés, empreints de la plus grande qualité humaine - le doute -, c'est limite homophobe ! sad

Tiens le nouveau cliché qui m'énerve : Le Politiquement correct  !.. Voilà tu lâches le mot "lopettes" et t'es immédiatement  taxer d'homophobe  roll   ( ne te sens pas visé Yrad, c'est vraiment un sentiment général  wink ) , encore combien de temps avant de lâcher le mot " Black" et être taxer de "raciste" ? Voilà pourquoi je ne retrouverais jamais mes héros d'antan, parce que ceux d'aujourd'hui sont broyés par le politiquement correct . Un héros ne peut plus se comporter comme un macho, parce que c'est dégradant pour l'image de la femme, un héros ne peut plus fumer , ni même picoler parce que ça donne le mauvais exemple, il n'a plus droit de manipuler un humour salace, parce que ça va choquer mamie, surtout qu'il n'exagère pas trop sur le bodycount & surtout, surtout pas de sadisme ! ect..

Je ne suis pas un suppôt du politiquement correct, mais le violent mouvement de réaction qu'il suscite me laisse perplexe...
Ça rime à quoi cette "quête" obsessionnelle et monomaniaque du "politiquement incorrect" ?!  Juste à prendre le contrepied systématique de tout ce que la société admet et entérine ?! roll
Mais alors dans ce cas, pourquoi ne pas faire l'apologie du racisme, de la pédophilie, du viol, du meurtre ? Pourquoi ne pas devenir nazi tant qu'à faire ? N'est-ce pas le Graal absolu du politiquement incorrect ? big_smile

Franchement, le politiquement correct me fatigue. Mais ce culte du politiquement incorrect ne fait pas mieux !
(Ne te sens pas visé, Buck, c'est vraiment un sentiment général wink)

Durant de nombreux siècles, les homosexuels furent persécutés, relégués au ban de la société (et ce n'est pas juste une légende inventée de toute pièce par les gourous du "politiquement correct" !).
De ce fait, la plupart des qualificatifs homo-référents (inventés à des époques socialement homophobes) ont conservé des connotations péjoratives, souvent insultantes. Alors continuer à les utiliser aujourd'hui pour railler des typos que l'on apprécie guère (et réputées manquer de "virilité"), c'est tout à fait malvenu. sad

Petite question rhétorique, Buck : serais-tu capable d'aimer, de vénérer un (super-)héros qui serait gay ? COOL
Et sans même considérer les orientations sexuelles dudit héros - car il est encore permis de ne pas vouloir exhiber sa sexualité ni son sexe (ne t'en déplaise p) -, peux-tu simplement kiffer un héros qui ne pue pas la testostérone à 100 m ?

Franchement, de mon point de vue, il n'existe aucune typo prédéfinie ou idéale pour être un héros !
Mais après plusieurs décennies de règne sans partage, la virilité tapageuse et outrageuse me soûle, et j'appelle de tous mes vœux - non son extinction - mais simplement une diversification maximale des profils.

Je me garderai toutefois de citer une quelconque figure iconique, histoire de nous épargner de nouvelles polémiques. Mais une chose est certaine, ton Panthéon de l'héroïsme n'est pas du tout le mien !
A quelques exceptions près certes, mais probablement pas pour les mêmes raisons...
Parce que ton apologie de l'héroïsme d'Epinal repose trop souvent sur la vulgarité et le mauvais goût. Tu réussirais presque à me dégouter des quelques héros que j'aime. sad

Buckaroo a écrit :

Ouah..On s'extasie devant le ton adulte dark n'gritty  et complexe des Batman de Nolan ( excellent au demeurant) .. Franchement le Batman Returns de Tim Burton est plus malsain et sexué_ Donc réellement adulte,  que ne le seront jamais ceux de Nolan. Le pingouin de Danny de Vito bien plus macabre et dangeureux que ne l'est le Joker de Heath Ledger . Et j'ai vraiment peur pour la prochaine Catwoman..Parce que Anne Hataway comme sommet de tension sexuelle.. Euh oui rendez moi le cuir et le fouet de Michelle Pfeiffer.. Tu vois même les bad guys sont devenus des "tafioles"..

Mais oui, mais oui. C'est au degré de sexualisation que se mesure la maturité, tous les psys le confirmeront... roll

Buckaroo a écrit :

C'est hélas tout le contraire, c'est justement parce que les héros se sont affadis avec ce politiquement correct à la con , qu'ils rentrent désormais  dans la catégorie "héros d'opérettes pour ados boutonneux".. Mais la tendance commence à s'inverser.

Tes héros "virils" et "sexués" me parlaient surtout quand j'étais ado. Mais il faut grandir un jour.
Les héros "affadis" et "tafioles" (histoire d'employer ton langage libéré big_smile) me parlent davantage en tant qu'adulte.

Buckaroo a écrit :

Le Kirk de JJ Abrams: incroyable!  il baise avec une nympho , il boit de l'alcool et pas des jus de fruits , se fout de l'autorité & des régles ,  ne se prend pas la tête avec ses malheurs, parle peu et agit ( là ou Spock reste justement dans la tendance héroïque du moment )  . le Jake Sully d' Avatar..  &  récémment le Captain America de Joe Johnson..Eux n'ont  pas offert leur couilles en sacrifice sur l'autel du politiquement correct.

Captain America "n'offre pas ses couilles" au politiquement correct, ok.
Par contre, il n'y a pas plus politiquement correct que Jake Sully ("offrant ses couilles" à l'inexpiable culpabilité des WASP) et que Kirk/Pine ("offrant ses couilles" aux ados-bobos de Beverly Hills).

Et BTW, Kirk-Pine parle et réfléchit tellement peu que son premier réflexe fut d'offrir en pâture l'USS Enterprise à Nero pour pas un rond (sept vaisseaux de Starfleet bousillés en quelques secondes ne suffisant apparemment pas). lol
Sans Spock-Nimoy (bien commodément) en coulisses, Kirk-Pine n'aurait été qu'un dangereux foutriquet (et je suis gentil).


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#32 07-09-2011 12:20:43

yrad
admin

Re : Ces clichés qui nous énervent......

Warp 9 a écrit :

Hé. Même Kubrick couvrait le silence de 2001 avec du Strauss........

Rien à voir avec le "son dans l'espace" ! Richard Strauss constituait vraiment une licence artistique (subjectiviste par vocation), comme toutes les BO de films.

Pour info, il existe une autre œuvre de SF qui a eu le courage de s'interdire (dans la plupart des cas) le son dans l'espace, c'est la série Firefly (2002) de Joss Whedon ! Le traditionnel "son spatial" y fut remplacé par des musiques de westerns. Soit le même principe que dans 2001 (et 2010).


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#33 07-09-2011 12:55:15

mbuna
I don't know you

Re : Ces clichés qui nous énervent......

eh, y'en a un autre qui a eu ce courage de pas mettre de son sur le vide spatial, et bien avant vos exemples : voyage dans la lune de Mélies !

lol

Dernière modification par mbuna (07-09-2011 12:55:37)

Hors ligne

#34 07-09-2011 15:05:38

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : Ces clichés qui nous énervent......

Yrad a écrit :

Je ne suis pas un suppôt du politiquement correct, mais le violent mouvement de réaction qu'il suscite me laisse perplexe...
Ça rime à quoi cette "quête" obsessionnelle et monomaniaque du "politiquement incorrect" ?!  Juste à prendre le contrepied systématique de tout ce que la société admet et entérine ?!
Mais alors dans ce cas, pourquoi ne pas faire l'apologie du racisme, de la pédophilie, du viol, du meurtre ? Pourquoi ne pas devenir nazi tant qu'à faire ? N'est-ce pas le Graal absolu du politiquement incorrect ?

Tu me fais ton Lars Van Trier là, Yrad wink .. Le graal du politiquement incorrect n'est pas de promouvoir la bestialité  humaine, mais  justement  d'être un contre pouvoir sur tout ces modes de pensée qui nous enferme dans des carcans.. Le politiquement incorrect c'est avant tout de l'ironie.. Il faut que cela soit drôle sinon ce n'est pas du politiquement incorrect , se sont des dérapages comme tu le dénonces plus haut.

Question corollaire, Buck : serais-tu seulement capable d'aimer, de kiffer, de vénérer un héros qui soit gay ?

Bien sûr , j'adore Wild Wild West ( les mystères de l'ouest ) au sous texte gay plus qu'évident , quand je regarde TOS , je n'occulte jamais la connotation homo que peut avoir la relation Kirk/ Spock..  Julian Lowe de The Shield , Tiens tout récemment j'ai adoré  I Love You Phillip Morris avec Jim Carrey & Ewan Mc Gregor.. et je suis fasciné par la figure historique d' Alexandre le Grand.. Euh, c'est pas pour autant que je regarderai un porno gay. lol

Mais oui, mais oui. C'est au degré de sexualisation que se mesure la maturité, tous les psys le confirmeront...

Il faudrait d'abord s'entendre sur ce qu'est la maturité, ce qui le sépare de ce que nous appellons puérilité .. Selon moi, le sexe et ses alèas sont des trucs d'adultes, pas pour les enfants..
Est ce que le niveau de maturité est jauge de la qualité d'une oeuvre ?
Raiders Of The Lost Ark est puérile, cool, éclatant
Le Parrain de Coppola est mature.. Ca n'en reste pas moins tout deux des classiques intouchables.

Tes héros "virils" et "sexués" me parlaient surtout quand j'étais ado. Mais il faut grandir un jour.

..Ou prendre un sacré coup de vieux !.. Autant je suis content de prendre de l'âge & pouvoir enfin apprécier à leur justesse valeur des oeuvres "mature" comme Taxi Driver , The Social Network  ou tiens le très drôle I Love You Phillips Morris.. Autant je suis soulagé d'être au fond de moi profondément immature pour apprécier encore  les Marvel movies, que même appréciant Conan Doyle, je me peux quand même m'éclater  avec le Sherlock Homes de Guy Ritchie.. Rire comme un goret devant les comédies de Ben Stiller ou Judd Apatow . Sans oublier les rois de mon adolescences qui continuent à abreuver mon imaginaire : Spielberg/ Cameron/ Jackson !... Totalement immature, au point de réévaluer à la hausse la prélogie StarWars..

Par contre, il n'y a pas plus politiquement correct que Jake Sully ("offrant ses couilles" à l'inexpiable culpabilité des WASP)

..& voilà Yrad, tu n'est plus un " marcheur de rêve".. sad

Imzadi a écrit :

Pour les news Batman je n'ai vu que le Begins, mais j'avoue que 20 ans après je suis toujours sous le charme des Tim Burton !!!

Moi aussi, je suis sous le charme des Batman de Burton, malgré leur aspects cartoonesque, je les trouve plus" adulte" que ceux de Nolan.
Les Batman de Nolan ne sont pas mal du tout, mais je reste assez dubitatif sur le statut profondément mature qu'on leur donne.. Le pingouin de Burton est répugnant, libidineux.. Il veut tout de même noyer des bébés dans des ordures toxiques.. Le Joker de Nolan  est juste un anarchiste qui cherche à prouver le chaos de la civilisation.. A part le coup du stylo magique, il est loin des horreurs du Pingouin.

sans cracher totalement sur Kirk/Pine, franchement avant même qu'il baise des p'tits bonshommes verts, insulte, triche (ouh la la le bad boy!), se bagarre, re-insulte (vraiment bad le bad boy) n'est-il pas un cliché du jeune teen US en mal de papounet pour faire tout ça. Ne pouvait-il pas être un vrai gosse à problèmes tout simplement ?

C'est vrai que je pousse le bouchon un peu trop loin avec Kirk, ça reste dans les limites du PG13. Mais bon..Vu MI:3 le précédent exercice de JJ Abrams  , j'ai eut peur qu'on coupe les cojones de mon  Kirk adoré, qu'on lui interdissent de crâner ou  de  faire preuve de roublardise... Parce que c'est vrai dans la série, il n'est pas viril et pour tout l'or du monde il n'est pas hâbleur..Surtout, il n'entube pas son monde...Et son ego est tout riqui riqui.. wink


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#35 07-09-2011 15:57:54

mbuna
I don't know you

Re : Ces clichés qui nous énervent......

- Buckaroo apprécie les héros du style des années 80, c'est à dire que même s'ils ont des problèmes on s'attarde pas dessus. Et surtout cela ne les empêche pas de passer à l'action sans se poser des questions existentielles, métaphysiques ou sur leurs probs perso datant de leur époque pré-pubaire. J'ai bien résumé ?
- Yrad apprécie les héros sur lesquels ont s'attarde + sur le pourquoi du comment, à multiples visages, des anti-héros quelquepart. Ils sont héros malgré eux, leurs aptitudes ne les empêchant pas d'avoir les soucis humains. Dans les années 2000, le héros voit ses aptitudes comme des boulets aux pieds, et vecteurs même de problèmes sociaux ou relationnels. Il y'a contradiction entre les aptitudes du héros et sa capacité à vivre normalement. J'ai bien résumé ?

Moi j'aime bien les 2, et même d'autres typos de héros. Mais ce que je n'aime pas, c'est la mode. Quasi tous les héros des années 2000 avaient la même typo et ceux des années 80 pareil. On pourrait pas avoir 2 films consécutifs sans avoir l'impression de regarder le même ?

Dernière modification par mbuna (07-09-2011 16:22:33)

Hors ligne

#36 07-09-2011 17:58:53

yrad
admin

Re : Ces clichés qui nous énervent......

Buckaroo a écrit :

Tu me fais ton Lars Van Trier là, Yrad wink

En aucun cas !
Malgré tout, en dépit de ses provocs médiatiques récentes (et à deux balles), Lars von Trier demeure l'un de mes cinéastes favoris. wink

Buckaroo a écrit :

Le graal du politiquement incorrect n'est pas de promouvoir la bestialité  humaine, mais  justement  d'être un contre pouvoir sur tout ces modes de pensée qui nous enferme dans des carcans.. Le politiquement incorrect c'est avant tout de l'ironie.. Il faut que cela soit drôle sinon ce n'est pas du politiquement incorrect , se sont des dérapages comme tu le dénonces plus haut.

Ça c'est juste ton garde-fou personnel. Et c'est plutôt rassurant pour le coup. smile

Il n'empêche qu'il n'existe en soi aucune obligation d'humour ou de second degré dans le politiquement incorrect. Ce "besoin d'incorrection" peut se vivre sans entrave et sans limite, surtout pour qui ne supporte plus les sacralités dominantes…

AMHA, le principal défaut du politiquement correct, c'est qu'il donne fatalement un peu trop la cote au politiquement incorrect. p

Buckaroo a écrit :

Bien sûr , j'adore Wild Wild West ( les mystères de l'ouest ) au sous texte gay plus qu'évident

Oui, mais ce genre de "gay"-là, ce n'est pas plus courageux (ni pertinent) que la Cage aux folles. D'autant plus que "l'orientation sexuelle" de The Wild Wild Wild se réinterprète à loisir et selon une géométrie très variable.
En dépit de la sensibilité affirmée de feu Michael Garrison, lorsqu'un héros se tape encore plus rituellement que Kirk toutes les potiches qui passent, quelques pauvres gimmicks ne suffisent pas à enraciner les subtexts gay - qui demeurent alors anecdotiques, au mieux optionnels.

Buckaroo a écrit :

quand je regarde TOS , je n'occulte jamais la connotation homo que peut avoir la relation Kirk/ Spock..

Ça, je n'y crois pas du tout ! Cette légende a été fabriquée de toute pièce par des onanistes prenant leurs désirs pour des réalités. Et cela fait d'autant moins de doute lorsqu'on connait l'homophobie historique de Gene Roddenberry (en dépit de ses amendements de convenance en fin de vie).

Je n'aime pas l'homophobie. Mais je n'aime pas non plus cette tendance (très contemporaine) à vouloir systématiquement faire passer les amitiés viscérales (à la vie à la mort) – voire même les amitiés plus modérées - entre personnes du même sexe pour de l'homosexualité inassumée ou clandestine.
Idem pour l'amitié entre hommes et femmes qui peut parfaitement demeurer sans ambiguïté et totalement asexuée.

Buckaroo a écrit :

Julian Lowe de The Shield , Tiens tout récemment j'ai adoré  I Love You Phillip Morris avec Jim Carrey & Ewan Mc Gregor..

Moi aussi. Mais je ne crois pas que ces exemples rentrent dans la catégorie des héros iconiques façon Kirk ou Conan.

Buckaroo a écrit :

et je suis fasciné par la figure historique d' Alexandre le Grand..

Autres temps, autres mœurs.
Si l'on s'affranchit des clichés usuels sur la question, les qualificatifs "gay" ou "homosexuels" ne s'appliquent guère à l'antiquité hellénique. En ce temps-là, il n'y avait pas "d'orientation sexuelle", uniquement des actes. C'était une toute autre façon de penser le sexe et le rapport à autrui.

Buckaroo a écrit :

Il faudrait d'abord s'entendre sur ce qu'est la maturité, ce qui le sépare de ce que nous appellons puérilité ..

Je crois en effet que nous n'en avons pas la même définition.
Bien souvent, ce que tu trouves adulte, je le trouve puéril, et inversement.

Buckaroo a écrit :

Selon moi, le sexe et ses alèas sont des trucs d'adultes, pas pour les enfants..

Pas exclusivement, ni obligatoirement..
La psychiatrie a montré toute l'importance de la sexualité chez l'enfant, et c'est souvent durant l'adolescence que l'humain est le plus polarisé (voire le plus actif) sexuellement.
A l'inverse, il existe de très nombreuses questions ultra-adultes et ultra-matures qui n'impliquent aucun sexe.

C'est pourquoi je m'efforce de toujours considérer sexe et maturité indépendamment ! Ce que tu ne sembles pas du tout faire !
En d'autres termes, toutes les combinaisons sont possibles : sexué et mature, sexué et immature, asexué et mature, asexué et immature.

Buckaroo a écrit :

Est ce que le niveau de maturité est jauge de la qualité d'une oeuvre ?
Raiders Of The Lost Ark est puérile, cool, éclatant
Le Parrain de Coppola est mature.. Ca n'en reste pas moins tout deux des classiques intouchables.

D'accord pour ces deux classiques intouchable ! wink
Si ce n'est que je ne trouve pas Raiders Of The Lost Ark à proprement parler "puéril". Pas plus que ne le sont les bons serials.

Bien entendu, la qualité n'est pas uniquement fonction de la maturité.
Mais selon le type d'œuvre, la maturité peut être un élément essentiel.
Et c'est bien sur cette "attribution" que nous divergeons souvent. Notamment parce que ni le sexe, ni le dark 'n' gritty ne conditionnent en soi la maturité.

La meilleure illustration en est donnée par Star Trek, qui reste pour moi une œuvre foncièrement mature, y compris ST TOS.
Et la maturité n'a jamais interdit les moments d'humour, même slapstick. Le rire est autant un truc d'adultes que de gamins.

Buckaroo a écrit :

..Ou prendre un sacré coup de vieux !.. Autant je suis content de prendre de l'âge & pouvoir enfin apprécier à leur justesse valeur des oeuvres "mature" comme Taxi Driver , The Social Network  ou tiens le très drôle I Love You Phillips Morris.. Autant je suis soulagé d'être au fond de moi profondément immature pour apprécier encore  les Marvel movies, que même appréciant Conan Doyle, je me peux quand même m'éclater  avec le Sherlock Homes de Guy Ritchie.. Rire comme un goret devant les comédies de Ben Stiller ou Judd Apatow . Sans oublier les rois de mon adolescences qui continuent à abreuver mon imaginaire : Spielberg/ Cameron/ Jackson !... Totalement immature, au point de réévaluer à la hausse la prélogie StarWars..

Ton alternance mature/immature rappelle parfois une autre schizophrénie, de sinistre mémoire, celle de Buck/Evil-Buck. lol
Combien de fois n'es-tu pas venu vanter une œuvre PARCE QUE immature/puérile, et en parallèle en dégommer une autre PARCE QUE immature/puérile.

En ce qui me concerne, les choses sont beaucoup plus simples : immature/puéril/infantile, ce n'est JAMAIS une qualité (sauf dans certaines parodies assumées) ! big_smile

Buckaroo a écrit :

..& voilà Yrad, tu n'est plus un " marcheur de rêve".. sad

Je ne l'ai jamais été. wink
Et puis, les films d'expiation, ce n'est pas trop mon truc.

Note tout de même que j'admire beaucoup la mise en scène, les SFX, et le visuel envoûtant d'Avatar. Et je suis un fan absolu des premiers films de Cameron.

Buckaroo a écrit :

..& Moi aussi, je suis sous le charme des Batman de Burton, malgré leur aspects cartoonesque, je les trouve plus" adulte" que ceux de Nolan.
Les Batman de Nolan ne sont pas mal du tout, mais je reste assez dubitatif sur le statut profondément mature qu'on leur donne.. Le pingouin de Burton est répugnant, libidineux.. Il veut tout de même noyer des bébés dans des ordures toxiques.. Le Joker de Nolan  est juste un anarchiste qui cherche à prouver le chaos de la civilisation.. A part le coup du stylo magique, il est loin des horreurs du Pingouin.

Pas trop d'accord avec ce raisonnement.

D'une part, les crimes du Joker de Nolan seraient-ils plus excusables que ceux du Pingouin de Burton sous prétexte que le premier est "anarchiste" ?! Pas à mes yeux ! Si les convictions politiques absolvent d'une quelconque façon les crimes, alors les plus grands massacreurs de l'histoire sont des héros.
D'autre part, l'impression "adulte" (en partie subjective certes) est largement fonction du ton, de l'ambiance, du contexte. Or le caractère très cartoonesque des Batman de Burton limite leur prise au sérieux, cultivant ainsi une certaine immaturité de second degré, façon The War Next Door (où les protagonistes se trucident des pires façons possibles, sans que jamais cela ne soit vécu comme dramatique par les spectateurs).

Mais ce qui assombrit (rétroactivement) le plus les Batman de Nolan, c'est la fin non-complaisante de The Dark Knight, qui fait soudain basculer le Batverse dans une pure dystopie.
Un regard pessimiste et une société inique distillent davantage de maturité que la méchanceté du méchant de service.

Buckaroo a écrit :

Parce que c'est vrai dans la série, il n'est pas viril et pour tout l'or du monde il n'est pas hâbleur..Surtout, il n'entube pas son monde...Et son ego est tout riqui riqui.. wink

Pfff... Dans ST TOS, Kirk est viril, et son égo se porte bien. Mais il n'est jamais gratuitement hâbleur ou escroc (il ne le devient que pour l'impérieuse survie).


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#37 07-09-2011 18:13:23

yrad
admin

Re : Ces clichés qui nous énervent......

mbuna a écrit :

- Buckaroo apprécie les héros du style des années 80, c'est à dire que même s'ils ont des problèmes on s'attarde pas dessus. Et surtout cela ne les empêche pas de passer à l'action sans se poser des questions existentielles, métaphysiques ou sur leurs probs perso datant de leur époque pré-pubaire. J'ai bien résumé ?
- Yrad apprécie les héros sur lesquels ont s'attarde + sur le pourquoi du comment, à multiples visages, des anti-héros quelquepart. Ils sont héros malgré eux, leurs aptitudes ne les empêchant pas d'avoir les soucis humains. Dans les années 2000, le héros voit ses aptitudes comme des boulets aux pieds, et vecteurs même de problèmes sociaux ou relationnels. Il y'a contradiction entre les aptitudes du héros et sa capacité à vivre normalement. J'ai bien résumé ?

Moi j'aime bien les 2, et même d'autres typos de héros. Mais ce que je n'aime pas, c'est la mode. Quasi tous les héros des années 2000 avaient la même typo et ceux des années 80 pareil. On pourrait pas avoir 2 films consécutifs sans avoir l'impression de regarder le même ?

Oui, oui, Mbuna, t'as plutôt bien résumé. wink
A choisir, je préfère les héros réalistes (tout comme je préfère la SF réaliste).

Néanmoins, j'apprécie également - comme toi - d'autres typos de héros…

En réalité, ce que j'aime par-dessus tout : c'est la diversité, le renouvellement. Et ce que je déteste : c'est le systématisme, les clichés, et donc la mode. wink
C'est d'ailleurs ce qu'exprimait l'un de mes posts précédents : il ne devrait jamais exister de profil type pour les héros !


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#38 17-06-2012 09:10:29

IMZADI
Memory Alpha

Re : Ces clichés qui nous énervent......

en réponse à Warp et HM13


bof ça reste du cliché !

les filles intellos , on les colle toujours en uniforme. Alors si c'est l'uniforme qui rend intelligent, pfff !

en regardant Aeryn sun sur la gauche, on peut être sexy, mais malheureusement, revient le cliché de la warrior.
Dans SGA même problème, Taïra est belle et quand elle est en sexy Athosienne, c'est la warrior.
Dans SG1 quand Carter est en robe, là on nous la joue timide et coincée du cul.

si les épaules sont nues, dans un bureau c'est une pute, si c'est en extérieur, c'est toujours une warrior ou genre garçon manqué !!!

A quand une femme belle, sexy, sans aucune vulgarité, en gros qui assume sa féminité et qui a un rôle de responsable.

Doctor House n'est pas une référence, mais au moins Cudy et N°13 au moins, cela arrive, de jolis tops au boulot qui mettent en valeuer leur féminité sans en faire des putes. N°13 assume sa bisexualité

A quand une sorte d'équivalent de Kirk, belle intelligente et qui en joue pour vaincre ses adversaires devil la nouvelle Uhura pourrait l'être, son son perso est développé dans le bon sens

avec Jadzia Dax, on y est presque dans certains épisodes, comme sur Risa.
93px-Jadzia_Dax_sur_Risa_en_2373.png

comme toujours, il faut un juste milieu

Dernière modification par IMZADI (17-06-2012 09:19:46)


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#39 17-06-2012 13:22:37

Warp 9
vétéran

Re : Ces clichés qui nous énervent......

Bof. Comme cliché il y a pire quand même. La plupart des femmes intellos sont officiers, scientifiques,etc.. pas serveuses, prostituées.... ou chanteuses pop. Un peu normal qu'elles aient un look en conséquance...... wink

Imzadi a écrit :

A quand une sorte d'équivalent de Kirk, belle intelligente et qui en joue pour vaincre ses adversaires

Imagine qu'on transpose ta proposition en masculin, Captain Kirk ferait son boulot dans Cette tenue. Comme "juste millieu" ce serait la grande classe. tongue

Et tiens. Pendant qu'on parle de cliché et de sexploitation. Que dire de cette manie qu'ont certains créateurs de jeux vidéos de foutre leurs persos féminins à moitié à poil et leur donner un physique d'actrice porno même si elles ne sont pas serveuses ou prostituées? M'ouais. De ce côté là il y a pire aussi. Les types qui en viennent presqu'immanquablement aux attaques sur votre propre vie sexuelle quand vous critiquez justement ce cliché. Hé. On joue à des jeux vidéos pour s'amuser, pas pour être sexuellement stimulé. Il y a d'autres produits pour çà. De plus ce cliché ci tend à donner aux gamers une image condescendante de puceaux attardés sans vie sociale. Pas tellement jojo... rolleyes

Dernière modification par Warp 9 (17-06-2012 22:09:37)


“On vit à une époque ou l'on tend à ignorer, voir renier les actions progressistes d'hier dans le but de véhiculer l'idée fictive & dangereuse que nous vivons dans un monde pourris par la haine. Si même Star Trek, la franchise la plus progressiste qui soit, ne peut pas prendre ses distance face à cette ré-criture de la culture populaire & de l'Histoire je crains sérieusement pour l'avenir."

Hors ligne

#40 17-06-2012 13:30:11

hm13
BorgCube Alpha

Re : Ces clichés qui nous énervent......

ne te méprend pas IMZADI... nous savons tous très bien que dans la vie réelle même les physiques les plus ingrats peuvent avoir le droit en leur chance dans leurs relations sentimentales et même professionnelles parce que heureusement il n'y a pas que l'apparence qui rentre en ligne de compte... à l'image des regrettés Gainsbourg ou Coluche ayant su par leur intelligence, leur humour souvent grinçant ou leur sensibilité nous enchanter de leur oeuvres...
et on parle toujours de "gros con" mais je peux assurer par mon expérience que la "mal comprenance" n'est pas l'apanage des obèses...


on ne me résiste pas...

Hors ligne

#41 21-05-2013 03:22:58

Warp 9
vétéran

Re : Ces clichés qui nous énervent......

Article plutôt lolant de NiouTek (Blogue que j'avais déjà mis en lien) sur les clichés dans les trailers.
http://www.nioutaik.fr/index.php/2013/0 ? s-de-films

Que dire sinon que c'est un beau gros Win. Surtout le "PWOOOOOOOOOOOOOON!!!!!!!!" ........... big_smile

Je connais ce feeling.

Dernière modification par Warp 9 (21-05-2013 03:30:43)


“On vit à une époque ou l'on tend à ignorer, voir renier les actions progressistes d'hier dans le but de véhiculer l'idée fictive & dangereuse que nous vivons dans un monde pourris par la haine. Si même Star Trek, la franchise la plus progressiste qui soit, ne peut pas prendre ses distance face à cette ré-criture de la culture populaire & de l'Histoire je crains sérieusement pour l'avenir."

Hors ligne

#42 21-05-2013 13:56:12

mypreciousnico
_________

Re : Ces clichés qui nous énervent......

Warp 9 a écrit :

Article plutôt lolant de NiouTek (Blogue que j'avais déjà mis en lien) sur les clichés dans les trailers.
http://www.nioutaik.fr/index.php/2013/0 ? s-de-films

J'avais lu l'article il y a quelques temps, c'est excellent smile

Hors ligne

#43 24-06-2013 08:53:08

IMZADI
Memory Alpha

Re : Ces clichés qui nous énervent......

Les gentils habillés en blanc et les méchants habillés en noir... mrred

Dernière modification par IMZADI (24-06-2013 10:58:19)


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#44 24-06-2013 09:37:03

Warp 9
vétéran

Re : Ces clichés qui nous énervent......

J'sais pas. L'Empire de Star Wars utilise autant des habillements noirs que blancs.....


“On vit à une époque ou l'on tend à ignorer, voir renier les actions progressistes d'hier dans le but de véhiculer l'idée fictive & dangereuse que nous vivons dans un monde pourris par la haine. Si même Star Trek, la franchise la plus progressiste qui soit, ne peut pas prendre ses distance face à cette ré-criture de la culture populaire & de l'Histoire je crains sérieusement pour l'avenir."

Hors ligne

#45 24-06-2013 11:01:33

IMZADI
Memory Alpha

Re : Ces clichés qui nous énervent......

Les stormtroopers ce sont des gentils clones au départ. Ils n'ont pas le choix ils doivent obéir. Je crois que l'obéissance est dans leurs gênes.
Et puis si ça se trouve avec la construction de l'étoile noire, comme il n'y a pas de made in china dans la lointaine galaxie, l'empire n'avait plus de budget pour les habillés en noir...


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#46 24-06-2013 16:14:21

tamata
Banni(e)

Re : Ces clichés qui nous énervent......

L'éternel jugement sommaire, primaire et gratuit à l'encontre de Star Trek.

Depuis toujours je subi les moqueries de mon entourage parce que je suis fan de Star Trek.
Hier, on me demandait comment je pouvais en pincer pour quelque chose d'aussi kitch et ringard.
Aujourd'hui, on" m'attaque" en me demandant comment je peux aimer un truc aussi débile que les ST d'Abrams.

La différence entre hier et aujourd'hui ?
Hier, je pouvais espérer répliquer avec l'exemple d'un bon épisode.
Aujourd'hui, je n'ai rien pour ma défence!


Tamata signifie : "celui qui ne renonce jamais" en polynésien.

Hors ligne

#47 24-06-2013 17:53:19

IMZADI
Memory Alpha

Re : Ces clichés qui nous énervent......

J'ai fait la pub du cycle ST sur Arte et de la rediff sur NT1 à ma 50aine de collègues.

Moquerie évidemment ! Comment pouvais je regarder ce truc ?
Ceux qui ont regardé au moins un film TOS et ST2009 m'ont demandé comment je oouvais aimer le vieux et le nouveau...
Donc double ringardise... Et pourquoi à cause de tois ces clichés de pyjama, de grandes oreilles...

Mais bon une lueur aujourd'hui un collègue m'a dit qu'il irait voir STID car il connaît un peu le vieux pour   lui c'est aller dans la suite...

Dernière modification par IMZADI (24-06-2013 17:54:54)


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#48 05-12-2013 17:42:32

Warp 9
vétéran

Re : Ces clichés qui nous énervent......

La musique à la Zimmer ou Nolan, vous savez le genre avec les violons en fond qui répètent des "tututututututut..." en boucle, c'est moi ou çà devient particulièrement lourd et redondant depuis quelques temps..... rolleyes


“On vit à une époque ou l'on tend à ignorer, voir renier les actions progressistes d'hier dans le but de véhiculer l'idée fictive & dangereuse que nous vivons dans un monde pourris par la haine. Si même Star Trek, la franchise la plus progressiste qui soit, ne peut pas prendre ses distance face à cette ré-criture de la culture populaire & de l'Histoire je crains sérieusement pour l'avenir."

Hors ligne

#49 05-12-2013 18:03:45

dl500
TOS Forever

Re : Ces clichés qui nous énervent......

Non tu as raison, ça m'a particulièrement agacé pendant Man of Steel.

Ca va très bien à Nolan, mais comme d'hab, quand un truc marche, la photocopieuse hollywoodienne marche à fond.

Mais bon, je suis actuellement repu de ce genre de musique et films.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#50 05-12-2013 19:54:44

KIRK
Il est mort Jim !

Re : Ces clichés qui nous énervent......

C'est pas vraiment un cliché mais ça m'agace au plus haut point tellement c'est ridicule : les sonneries des portables dans les VF des films américains ou on a droit à Orange, Bouygues etc. suicide

Hors ligne

Pied de page des forums