ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 08-11-2011 01:20:11

scorpius
Nowhere Man

La fiction française : l'état des lieux

Impossible de le nier la fiction française va mal, trés mal ! Et cela depuis plusieurs décennies, la raison ? Sans doute le manque de volonté des chaines, à l'exeption peut être de Canal + qui tente des trucs et dans une moindre mesure M6(  mais alors, vraiment moindre ). TF1 et France Télévision faisant preuvent d'une mauvaise volonté incroyable. Quand on pense que TF1 est l'une des chaines les plus puissantes d'europe, son obsession de la fameuse ménagére de moins de 50 ans fait bien pitié... Ha, Navarro, Josephine et les sublimes sagas de l'été que du bonheur...

A quelques exeptions prés, le niveau des séries françaises est catastrophique.
Quelques réussites néanmoins, Hard, Braquo, Les bleu et surtout Kaamelott, qui dans ses derniéres saisons aura fait preuve d'une ambition narrative presque inédite de par chez-nous...

Autre probléme, si on peut tous citer de grands showrunner américains ( Ronald D. Moore, Brannon Braga, Manny Coto ) ou britanniques ( Russel T. Davies, Steven Moffat ouToby Whithouse ) qu'en est il des français ? Meme lorsqu'ils ont du talent, les chaines leurs coupent les jambes : voir les deux créateurs de Pigalle la nuit, et leurs déboires avec Canal +...

ps : Ne pas hésiter à utiliser le topic, pour nous faire découvrir quelques perles made in france de votre connaissance...

Dernière modification par scorpius (14-02-2014 21:57:47)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#2 08-11-2011 02:09:58

mypreciousnico
_________

Re : La fiction française : l'état des lieux

J'avoue que le constat est triste...:(

La fiction TV française ne m'intéresse pratiquement plus depuis déjà plusieurs années, bien avant que je cesse de regarder la TV.

Je suivait "PJ" quand j'étais adolescent, "la crim'" aussi, bref pas mal de séries policières de la 2...

Je vois principalement deux angles qui me dérangent dans la fiction TV Française. Le premier c'est l'apparent non-renouvellement des équipes créatives, notamment scénaristiques. On n'a pas, en France, renouvelé le concept de série TV policières depuis Navarro en 1989. Ce qui m'amène au second angle: le policier.
J'ai souvent la très désagréable impression que la France ne connais que le policier en TV, à s'en rendre malade, à m'en avoir dégoutté. C'est une des raisons pour lesquelles j'ai du mal actuellement avec CSI, ou pire les remake à la français type RIS...

J'aimais bien l'époque des téléfilms fastueux en plusieurs parties, avec un peu de budget, type Napoléon avec Clavier, ou les Misérables...C'était assez formaté, mais ça avait une certaine gueule, même si on s'éloignait clairement du style série TV.
Y'a eu ça : http://www.serietele.com/serie-1009.html
Ou, encore mieux, ça : http://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Affair ? %A9film%29
Ça avait de la gueule !

Les sagas de l'été, la dernière fois que j'ai regardé, c'était tellement navrant que c'était même pas un nanar. un bon gros navet, bien gras, mal écrit mal joué, mal filmé, avec une fin nase (ça devait être Dolmen 2 ou une merde du genre).
J'avais pourtant bien aimé l'Été Rouge avec George "Escape from LA" Corraface, y'avait une intrigue qui tenait debout, c'était correctement foutu malgré une fin bancale, comme toujours.

Alors oui, quelques exceptions, heureusement. Kaamelott, que tu cite Scorpius, qui est une série très bien écrite, et bien jouée aussi smile

D'une manière générale, je pense que la France ne doit pas tenter de copier tel quel des concepts venus des USA. A chaque fois que ça a été tenté ça s'est révélé (pour les exemples que j'ai vu  "l'Hopital" "RIS" ...) un fiasco artistique.

J'attend le jour une chaine Française aura les couilles de nous produire une série sur Vercingétorix par exemple, un mix entre les téléfilms de luxe à la José Dayan et les production Anglo-saxonnes type  Rome ...Même avec un budget ridicule, si c'est bien écrit y'a pas de raisons...Et je me refuse à croire que la France ne possède pas d'excellents artisans de l'audiovisuel !

Mais en l'état, la TV Française ne me fait pas envie, à de rares exceptions près (je n'ai pas vu  "l'épervier" récemment, tiré d'une BD, ça avait l'air correct, quelqu'un l'a vu ?).
De même, le cinéma Français me plait de moins en moins depuis la fin des années 90. Toujours les mêmes comédies avec les même acteurs qui tournent, les même drames sur les même faits de société....
Quelques bonnes surprises ces dernières années quand même: le premier OSS117 (quelle bonne surprise, j'adore ce film), Huit femmes, Banlieu 13 (oui, plaisir coupable et bon film d'action)...

Le pacte des Loups était un projet geek assez atypique (maladroit, très maladroit par contre) que j'ai énormément aimé, avant de m'en dégoutter un peu à force de l'avoir trop vu. D'autres ont suivis, beaucoup moins inspirés: Vidock (gerbifiant non ?), Arsène Lupin (Rolala LE navet ultime, une insulte !)...

Pour résumer mon sentiment, j'ai un bon exemple: les petits mouchoirs de Guillaume Canet. De bons dialogues, de bons acteurs, un film pas mal fait. Mais c'est tout. J'ai vu ça d'assez loin, j'ai eu la larme à l'oeil pendant la dernière demi-heure très larmoyante...C’est tout.

Hors ligne

#3 08-11-2011 02:37:42

scorpius
Nowhere Man

Re : La fiction française : l'état des lieux

C'est sur que le cinéma français, n'est pas vraiment en meilleur santé que la télévision... quand on voit que le "boss" en france, c'est Luc Besson, ça fait réfléchir. Le dernier bon film français qui m'a "transporté", ça doit être Le Vilain, d'Albert Dupontel. Tu as raison Mypreciousnico, Le pacte des Loups est un film trés attachant, tout comme Christophe Gans ( à voir ce qu'il nous fait avec Fantomas )

Dernière modification par scorpius (14-02-2014 16:56:51)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#4 08-11-2011 13:31:05

mypreciousnico
_________

Re : La fiction française : l'état des lieux

scorpius a écrit :

C'est sur que le cinéma français, n'est pas vraiment en meilleur santé que la télé...quand on voit que le "boss" en françe, c'est Luc Besson
ça fait réfléchir.


Je t'avouerais que je ne voue pas une haine de principe à Besson. Son activité de production est très commercial, mais il  a eu pour moi le mérite à une certaine époque de proposer une alternative à ce qui se faisait. Banlieu 13 par exemple est une production Europa Corp avec tout les tics assez insupportables de ce type de production. Et pourtant à l'époque de sa sortie, le film m'avait surpris, je ne m'attendais pas du tout à ça. Je crois savoir que c'est un film Français très apprécié aux US.

J'avais aussi été très agréablement surpris par Michel Vaillant, un bon film, qui c'est pris un bide je crois...

Niveau réal, je n'aime pas tous les films de Besson, le correct (voir le bon) y côtoie le nul le plus abyssal...


scorpius a écrit :

Tu as raison Mypreciousnico, Le pacte des Loups est un film trés attachant, tout comme Christophe Gans ( à voir ce qu'il nous fait avec Fantomas )

Oui un film très intéressant, notamment dans son style, hybride.


Bon cela dit, ne nous y trompons pas, je suis persuadé que ce coup de mou est temporaire. D’autant que si la fiction Française ne nous plait pas à l'heure actuelle, elle semble quand même plaire à beaucoup d'autres. Peut-être que le soucis viens de nous...
Pour le moment, la production Française me parait hésiter entre son héritage, l'exemple anglo-saxon (et asiatique aussi, l'air de rien), et une identité qui lui serait propre. Pour moi, la fiction Française n'a tout simplement pas encore réussie à franchir le cap des années 2000. J'aime beaucoup le cinéma Français, les films avec Giraudeau, avec Belmondo, avec Ventura...Les films avec Romain Duris me laissent absolument de marbre.

Le tout c'est d'attendre les gens qui arriveront pour faire bouger les choses...

Hors ligne

#5 08-11-2011 14:33:59

scorpius
Nowhere Man

Re : La fiction française : l'état des lieux

Je n'ai pas de "haine" pour Besson, je dirais même que du Dernier combat à Jeanne d'Arc, j'aime plus ou moins tous ces films.
Mais alors les productions Europa... (beurk)

Et je ne suis pas certain que la prod' française, plaise tant que ça à l'étranger, ( du moins en télé ). Nos series, se vendent beaucoup moins bien que celles de nos voisins allemand, Italien ou même espagnol...

Sinon tout comme toi, j'aime beaucoup les films de Michel Audiard par exemple.
Mais bon, c'était une autre époque...

Dernière modification par scorpius (14-02-2014 16:58:45)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#6 08-11-2011 15:19:10

mypreciousnico
_________

Re : La fiction française : l'état des lieux

Oui, c'était une autre époque, en effet, et des films qui commencent à dater smile

Dernière modification par mypreciousnico (08-11-2011 15:19:18)

Hors ligne

#7 29-02-2012 17:19:21

scorpius
Nowhere Man

Re : La fiction française : l'état des lieux

Certes, les films de S-F français de haut niveaux, on les attend encore et toujours...
Néanmoins, je lance quand même un petit cocorico, pour The Artist qui a tout raffler aux oscars (aujourd'hui on parle de Dujardin pour le role de Dr Strange).

Dernière modification par scorpius (14-02-2014 17:00:15)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#8 29-02-2012 17:34:57

dvmy
dvmy shot first

Re : La fiction française : l'état des lieux

Pas vu The Artist, pas vu Intouchables et toujours pas vu Bienvenue chez les ch'tis. laugh
Moi et le cinoche français....

Hors ligne

#9 29-02-2012 17:36:16

mypreciousnico
_________

Re : La fiction française : l'état des lieux

Oui, et c’est mérité, il s'agit réellement d'un bon film, ça fait plaisir smile

Dujardin, ça fait des années que je rêve de le voir interpréter Olrik dans une hypothétique adaptation ciné de Blake et Mortimer !


EDIT : post simultané avec Dvmy smile

Dvmy a écrit :

Pas vu The Artist, pas vu Intouchables et toujours pas vu Bienvenue chez les ch'tis. laugh
Moi et le cinoche français....

Sincèrement, a mon avis, Bienvenue chez les ch'tis ne mérite pas du tout le foin qu'on en a fait, pas d'avantage que Rien à déclarer d'ailleurs. C’est sympa mais vraiment sans plus...
Mais cette année, entre Intouchables et The Artist on a vraiment deux bon films Français, qui au delà du bordel fait autours sont effectivement excellents. En particulier The Artist qui est le plus...cinématographique (lapalissade) des deux.

On peu reprocher à Intouchables un côté un peu too much par moment, pas mal de bon sentiments, mais les acteurs et surtout les dialogues sont excellents. Enfin une comédie à la française qui sort de ce qu'on nous propose depuis plus de 10 ans !

En revanche The Artist je n'ai pas grand chose à lui reprocher. Il est quasi parfait, audacieux tout en étant respectueux, fun, bien fait, bien joué, bien filmé.

Et pourtant moi non plus je n'aime pas le cinéma Français, c’est même rien de le dire, du moins pas depuis la deuxième moitié des années 90...

Dernière modification par mypreciousnico (29-02-2012 17:48:45)

Hors ligne

#10 29-02-2012 17:51:18

scorpius
Nowhere Man

Re : La fiction française : l'état des lieux

Trés franchement, je trouve qu'Intouchable ne mérite pas tout le foin qu'on en a fait... j'ai l'impression que des films de ce "genre"
le cinéma français en produit un paquet tous les ans... par contre The Artist est un vrai grand et beau film... aprés les OSS117, j'aime vraiment
le cinéma de Hazanavicuis : c'est drôle, rythmé et surtout visuellement c'est pas dégueulasses... et ça putain ça fait du bien !

Dernière modification par scorpius (14-02-2014 17:02:31)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#11 29-02-2012 17:56:27

mypreciousnico
_________

Re : La fiction française : l'état des lieux

scorpius a écrit :

Trés franchement, je trouve qu'Intouchable ne mérite pas tout le foin qu'on en a fait....j'ai l'impression que des films de ce "genre"
le cinéma français en produit un paquet tous les ans...par contre The Artist est un vrai grand et beau film...aprés les OSS117, j'aime vraiment
le cinéma de Hazanavicuis : c'est droles, rythmés et surtout visuellement c'est pas dégueulasses...et ça putain ça fait du bien !

Des deux, c’est clair que c'est The Artist le plus original, le film le plus excitant. Intouchable  est tout simplement un film drôle, le film Français le plus drôle que j'ai vu depuis très longtemps.
Je suis bien d'accord avec toi le cinoche de Hazanavicuis  est vraiment intéressant, le premier OSS117 m'avait tiré des larmes de joie à l'époque, je l'avais trouvé énormissime, je ne m'attendais pas à ça smile
Le second m'a moins plu, j'avais été vachement déçu, mais ça restait très bon, avec un fameux numéro d'acteur cabotin de Dujardin, qui porte le film à lui tout seul.

Et oui, ça fait du bien smile

Hors ligne

#12 29-02-2012 18:24:48

dvmy
dvmy shot first

Re : La fiction française : l'état des lieux

Hazanavicuis  ne fait pas des films français: il tourne à l'étranger et 80% de ses techniciens sont anglais ou américains. Voilà pourquoi ses films sont mieux fichus que le film français lambda.

Hors ligne

#13 29-02-2012 18:35:37

yrad
admin

Re : La fiction française : l'état des lieux

Intouchables ! Voilà bien un film que je déteste cordialement de A à Z. Littéralement à gerber !
Mais je préfère ne pas développer… histoire de ne pas importer sur ce forum des débats (parfois violents) qui sévissent ailleurs… oops


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#14 29-02-2012 18:47:47

scorpius
Nowhere Man

Re : La fiction française : l'état des lieux

Dvmy a écrit :

Hazanavicuis  ne fait pas des films français: il tourne à l'étranger et 80% de ses techniciens sont anglais ou américains. Voilà pourquoi ses films sont mieux fichus que le film français lambda.

Toi Dvmy, qui est dans le milieu (enfin il me semble) comment expliques-tu, la laideur du cinéma français ?
Un désintéret de la chose, au profit peut étre de la direction d'acteur (comme si les 2 étaient incompatibles) ou d'une incompétence
des directeurs photos & artistiques ? (ou peut étre que les bonnes personnes ne sont pas ou elles devraient étres...)

Dernière modification par scorpius (29-02-2012 18:55:30)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#15 29-02-2012 19:08:47

dvmy
dvmy shot first

Re : La fiction française : l'état des lieux

Le problème français est simple: le cinéma est financé par la télévision. Ce qui veut dire en général scénarios de téléfilms, mise en scène de téléfilm, ambition de téléfilm et techniques de téléfilms. Dans les années 50 et 60 les choses étaient différentes et le cinoche français avait de la tronche, principalement parce qu'on bossait souvent en co-production avec l'étranger. Aujourd'hui le risque financier d'un film français est nul, ce qui abouti à des tas de merdes qui sortent chaque année, que personne ne voit, et dont les sujets sont à chier. Ce films n'ont aucun succès mais personne ne perd de l'argent... mais l'exception culturelle française est sauve. Dites les frenchies: l'art c'est universel. L'exception culturelle ça ne veut rien dire, et encore moins avec la mondialisation des médias.

Hors ligne

#16 29-02-2012 19:11:35

mypreciousnico
_________

Re : La fiction française : l'état des lieux

Oui ça m'intéresse aussi smile

Je sais que les manières de faire diffère beaucoup, le plus flagrant étant pour moi le son, qui est pour beaucoup dans mon désamour du cinéma Français (alors quand dans le cinéma asiatique ou américain c’est un régal)...


EDIT : tu as déjà répondu smile
Du reste, ce que tu dis rejoins pas mal les réflexions que je me suis faites lors de mon immersion cette année dans une boite de prod art et essai. L'exception culturelle Française qui permet effectivement de financer des films (fiction ou documentaire) qui n'ont quasiment pas de public, qui vivotent vaguement en étant diffusées sur ARTE et envoyés à des festivals de cinéma un peu partout dans le monde.
Je ne suis pas trop pour l'art motivé uniquement par l'argent, mais le système Français actuel vas trop loin dans l'autre sens à mon avis. Il faudrait trouver un juste milieu...

Dernière modification par mypreciousnico (29-02-2012 19:16:22)

Hors ligne

#17 29-02-2012 19:14:19

mypreciousnico
_________

Re : La fiction française : l'état des lieux

yrad a écrit :

Intouchables ! Voilà bien un film que je déteste cordialement de A à Z. Littéralement à gerber !
Mais je préfère ne pas développer… histoire de ne pas importer sur ce forum des débats (parfois violents) qui sévissent ailleurs… oops

Tu aurais un lien éventuellement vers ces discussions ?
Je ne souhaite pas participer mais ça m'intéresse de lire, voir un peu des avis qui changent de l'encensement généralisé autour de ce film, même si je l'ai bien aimé smile

Dernière modification par mypreciousnico (29-02-2012 19:22:08)

Hors ligne

#18 29-02-2012 19:58:52

scorpius
Nowhere Man

Re : La fiction française : l'état des lieux

Dvmy a écrit :

Le problème français est simple: le cinéma est financé par la télévision. Ce qui veut dire en général scénarios de téléfilms, mise en scène de téléfilm, ambition de téléfilm et techniques de téléfilms. Dans les années 50 et 60 les choses étaient différentes et le cinoche français avait de la tronche, principalement parce qu'on bossait souvent en co-production avec l'étranger. Aujourd'hui le risque financier d'un film français est nul, ce qui abouti à des tas de merdes qui sortent chaque année, que personne ne voit, et dont les sujets sont à chier. Ce films n'ont aucun succès mais personne ne perd de l'argent... mais l'exception culturelle française est sauve. Dites les frenchies: l'art c'est universel. L'exception culturelle ça ne veut rien dire, et encore moins avec la mondialisation des médias.

Merci pour les précisions smile
Ce qui me parait aberrant dans tout ça, c'est que le cinéma français est financé par la télévision et poutant le niveau des séries françaises est aussi
catastrophique...
Et dés qu'on a un gros budget, on fait Sur la piste du Marsupilani. Je dis pas ce sera peut étre bien, mais y a tellement de sujets plus excitants
(Des romans de S-F français notament, qui n'attendent qu'une adaptation)

Dernière modification par scorpius (29-02-2012 20:02:29)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#19 29-02-2012 20:03:45

dvmy
dvmy shot first

Re : La fiction française : l'état des lieux

Le pacte des loups a tout de même relancé le cinéma de genre français... sauf que presque tous ces films qui on suivi le film de Gans sont des navets! Faudra encore attendre, mais tant que le cinéma français sera financé par la télé c'est mal barré!

Hors ligne

#20 29-02-2012 20:14:37

mypreciousnico
_________

Re : La fiction française : l'état des lieux

scorpius a écrit :

Et dés qu'on a un gros budget, on fait Sur la piste du Marsupilani. Je dis pas ce sera peut étre bien, mais y a tellement de sujets plus excitants
(Des romans de S-F français notament, qui n'attendent qu'une adaptation)

ha ouais je suis bien d'accord avec ça, il y a mieux à adapter que le Marsupilami roll
Notamment en SF, mais le désamours entre la France et la SF me parait presque insurmontable, à part des trucs comme Renaissances qui s'excusent d'être de la SF en étant chiant à mourir, ou Besson qui vas faire son Space Opera au States...C’est bien dommage vu que la SF littéraire française est souvent excellente...
J'ai l'impression que pour le public français moyen, la SF (ou la Fantasy) se résume à un délire pour attardés, des films américains surfrickés à la Transformers... sad

Je ne me souvient plus si j'avais déjà posté ça ici (si c’est le cas, c’est pas grave, je le remet), un article qui analyse le mépris de la SF en France par l’exemple de Star Trek : http://serialogies.free.fr/index.php/20 ? star-trek/

C'est parfois un peu réducteur et je ne suis pas d'accord avec tout, mais ça me parait pas idiot comme analyse...

Dvmy a écrit :

Le pacte des loups a tout de même relancé le cinéma de genre français... sauf que presque tous ces films qui on suivi le film de Gans sont des navets! Faudra encore attendre, mais tant que le cinéma français sera financé par la télé c'est mal barré!

Oui le Pacte des Loups c'était quand même quelques chose à l'époque ! Un sacré film si on me demande mon avis...
Pour la suite, ça a donné des machin immondes comme Vidock ou Belphégor beurk suicide

Hors ligne

#21 29-02-2012 20:26:21

dvmy
dvmy shot first

Re : La fiction française : l'état des lieux

mypreciousnico a écrit :

Pour la suite, ça a donné des machin immondes comme Vidock ou Belphégor beurk suicide

Attention Pitof is a friend...

Hors ligne

#22 29-02-2012 20:52:56

mypreciousnico
_________

Re : La fiction française : l'état des lieux

Dvmy a écrit :
mypreciousnico a écrit :

Pour la suite, ça a donné des machin immondes comme Vidock ou Belphégor beurk suicide

Attention Pitof is a friend...

Ok, je l'ignorais, je suis navré alors, mais(de mon point de vue) ce sont quand même deux films que je n'ai pas aimé smile

Quoi qu'il en soit, il a été prouvé par le passé que la France pouvait proposer des films de genre (et même des séries) intéressants, peut-être qu'a un moment donné il y aura un "grand réveil"...

Dernière modification par mypreciousnico (29-02-2012 20:53:16)

Hors ligne

#23 29-02-2012 21:12:06

dvmy
dvmy shot first

Re : La fiction française : l'état des lieux

Tu sais en général les gens qui me sont proches sont traités de tacherons: pitof, paul ws anderson, kurt wimmer... Mais bon je connais leurs défauts. Avec moi ça donne une vraie communauté de tâcherons. big_smile

Paul devrait grandir un peu, et ses ralentis et autres cascades irréalistes depuis quelques années me gonflent. Son dernier film est vraiment mauvais, mais j'aime tous les autres malgré leurs défauts. Et Death Race c'est l'adaptation ultime (mais non officielle) de jeu vidéo. Absolument pas prétentieux, ultra généreux.

Hors ligne

#24 29-02-2012 21:12:23

KIRK
Il est mort Jim !

Re : La fiction française : l'état des lieux

mypreciousnico a écrit :
Dvmy a écrit :
mypreciousnico a écrit :

Pour la suite, ça a donné des machin immondes comme Vidock ou Belphégor beurk suicide

Attention Pitof is a friend...

Ok, je l'ignorais, je suis navré alors, mais(de mon point de vue) ce sont quand même deux films que je n'ai pas aimé smile

Quoi qu'il en soit, il a été prouvé par le passé que la France pouvait proposer des films de genre (et même des séries) intéressants, peut-être qu'a un moment donné il y aura un "grand réveil"...

Pourquoi tu devrais être navré mypreciousnico ? si tu n'aimes pas tu as le droit de le crier haut et fort n'en déplaise à Dvmy... non mais ! nono smile

Hors ligne

#25 29-02-2012 21:26:01

yrad
admin

Re : La fiction française : l'état des lieux

Dvmy a écrit :

Le problème français est simple: le cinéma est financé par la télévision. Ce qui veut dire en général scénarios de téléfilms, mise en scène de téléfilm, ambition de téléfilm et techniques de téléfilms. Dans les années 50 et 60 les choses étaient différentes et le cinoche français avait de la tronche, principalement parce qu'on bossait souvent en co-production avec l'étranger. Aujourd'hui le risque financier d'un film français est nul, ce qui abouti à des tas de merdes qui sortent chaque année, que personne ne voit, et dont les sujets sont à chier. Ce films n'ont aucun succès mais personne ne perd de l'argent... mais l'exception culturelle française est sauve. Dites les frenchies: l'art c'est universel. L'exception culturelle ça ne veut rien dire, et encore moins avec la mondialisation des médias.

Je suis tout à fait d'accord avec ton analyse, Dvmy.
Néanmoins j'ajouterais au nombre des causes : le poids étouffant de l'idéologie, qui prospère toujours à la faveur de l'étatisation de la création, comme dans tout régime totalitaire.
Les "sujets à chier", syndrome typiquement français, sont le reflet d'une canalisation de la pensée. D'une certaine façon, la France est toujours sous l'emprise de l'ORTF gaullienne d'état - philosophiquement parlant. Et cela plombe aussi bien l'industrie de la télévision que du cinéma.
Car l'exception française réussit tout de même l'exploit de produire à la fois des films de merde, des téléfilms de merde, et des séries TV de merde. Alors que ces trois formes d'expression ne méritent pas en soi d'être hiérarchisés et peuvent toutes trois engendrer des chefs d'œuvre.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

Pied de page des forums