ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#26 22-12-2021 17:22:23

scorpius
Nowhere Man

Re : The Witcher : vaste saga de Dark Fantasy Polonaise

Pour moi Geralt a quelque chose de reptilien, sous la surface héroïque il te met mal à l'aise. C'est pas quelqu'un que tu aimerais croiser quoi. Il est extrêmement intimidant, mais pas que physiquement, c'est dans l'attitude, sa manière de bouger, ce qu'il dégage, etc.

Cavill il est imposant physiquement, mais pas intimidant, du moins pas à un niveau viscéral, il ne véhicule pas une sorte de peur existentielle et pour moi Geralt c'est ça. Sa seule présence est censé te faire comprendre pourquoi les Sorceleurs sont autant haïe et craint.

En gros pour moi Geralt c'est ce mec :

ivdvidp9dli21.jpg

Cavill il fait prince de conte de fée un peu renfrogné quoi en comparaison. Moi j'arrive pas à y croire, peut être que mes attentes sont trop élevées, mais c'est comme ça.


WTtdPT3.gif

Hors ligne

#27 22-12-2021 17:55:39

Oberon
Section 31

Re : The Witcher : vaste saga de Dark Fantasy Polonaise

Mads serait un parfait Vesemir, si on pense pure adaptation. Plus sec, plus distant, moins empathique, c'est le vieux sorcelleur marqué par le vécu accumulé. Mais Géralt est dépeint comme différent. Il est bien plus "chaleureux" que la plupart de ses congénères, et c'est d'ailleurs ce qui en fait ce héros malgré lui.
Quand tu fais le compte dans les livres ou le jeu, aucun sorcelleur ne se fait plus insulter que Géralt. Un autre sorcelleur, rien que de voir son regard de super-soldat camé, tu oses pas, mais avec lui, les gens se le permettent. Géralt l'accepte jusqu'à un certain point car il estime que vu les abus pratiqués par ses semblables (coucou les tueurs à gages de l'école du Chat) c'est aussi à lui de se montrer différent et de faire évoluer quelques mentalités. S'il se retrouve impliqué dans autant de merdiers, c'est davantage à cause de son besoin naturel de justice qui le pousse à prendre parti même lorsque ça va lui nuire. En ce sens, le massacre de Blaviken est très bien joué par Cavill, qui prend position à contre coeur et qui accepte d'être hué par la foule alors qu'un simple regard en ferait fuir plus d'un. Du reste, la situation est mise en scène de façon grossière (attitude des gens, dialogues...) mais ça ne relève pas de sa responsabilité.
Géralt n'est pas aussi reptilien que ça, ni dans le jeu ni dans les livres. C'est d'ailleurs ce qui lui vaudra de culbuter la majorité des sorcières connues, sa "chaleur humaine"... WINK
Pour ce qui est d'être intimidant, j'imagine que c'est une affaire de sensibilité, mais quand Cavill balance son regard de tueur, à titre personnel, je change de caleçon. redalert

Dernière modification par Oberon (23-12-2021 03:41:47)


"No beast so fierce but know some touch of pity. But i know none, and therefore am no beast."
Richard 3

Hors ligne

#28 22-12-2021 18:08:08

matou
modérateur

Re : The Witcher : vaste saga de Dark Fantasy Polonaise

Je ne connais que la série. Mais le choix d’un Geralt héroïque dans un monde qui ne l’es pas, est une bonne idée.
Bon vu la tronche du world building je comprends que cela affadisse le choix d’un Geralt Héroïque.
Et c’est cela je pense, Scorpius qui te fait tilter . Si Cavill incarnait un contre point à une série dont l’atmosphère est crépusculaire, cela passerait mieux.
Mais comme ici, le monde dépeint est juste fausse crépusculaire et réellement tarte, son Geralt ne donne en définitive rien d’autre que ce que l’acteur donne « naturellement ».
Comme tu le dis bien, n’est pas Game of Throne qui veut (et je n’aime pas la série mais elle savait mieux donner l’illusion d’arriver à faire dans le crépusculaire politique) et surtout ce prisme/copie ne semble absolument pas coller à ce que la série/livres/jeux a comme essence.

Après on revient au soucis fondamental de cette seconde saison: Geralt tue des créatures, ok. Parfois bien bourrin dans un beau moment épique (épisode 8). Mais au final il ne fait aucune différence. Ce qui l’empêche d’être un héros. Voilà ce qu’il se passe quand on fait les choix faits par les scénaristes en saison 2…

Hors ligne

#29 22-12-2021 20:56:21

mypreciousnico
Why ?

Re : The Witcher : vaste saga de Dark Fantasy Polonaise

En effet, ce qui est le plus réussi dans cette saison 2 c’est tout ce qui a trait à Ciri, à Geralt, aux sorceleurs et à Kaer Morhen. Le reste est un cran en dessous, en particulier les Elfes et l’arc de Fringilla.

Quant à Henri Cavill, ce que j’adore chez lui, c’est qu’il dégage quelques chose de profondément positif. C’est pour ça, au-delà de tout le reste, que son interprétation de Geralt m’emporte à ce point. Il incarne, comme je le disais dans mon post plus haut, ce personnage Trekkien lumineux dans un univers qui ne l’est pas du tout et qui devrait même le pousser à être un gros bourrin sanguinaire.
Ça rejoins un peu ce que tu dit Oberon, à propos d’un mec au fond extrêmement dangereux, mais qui fait le choix de laisser passer plein de chose parce que ça proviens de gens qui sont plus faibles que lui. Un type tellement à l’aise avec sa force qu’il n’aurait pas besoin d’en faire la démonstration. C’est quelques chose que Cavill fait parfaitement bien passer, en partie parcequ’il a  l’air de se moquer de ce qui l’entoure, comme s’il riait à une bonne vanne qu’il était le seul à entendre.
Ceci étant, ça n’est pas du uniquement à l’interprétation de l’acteur, mais aussi au reste autour. Car, à vrai dire, et c’est bien vu d’en avoir parlé, Cavill était un choix de cast idéal pour incarner Superman...mais les films dans lesquels il l’incarne échouent à lui donner de la matière. Pour moi le personnage de Geralt dans la série c’est la rencontre d’un acteur qui a tout compris au rôle, qui aime  profondément la matière d’origine, et un un scénario qui l’a bien cerné également, qui lui donne du grain à moudre quoi.
Quand à Mads Mikkelsen, un acteur que j’adore, je ne l’imagine pas du tout livrer ce genre de choses. En l’occurrence oui ça donnerait un Geralt plus menaçant, dérangeant même. Ça serait une autre lecture du personnage. Pourquoi pas, même si, sur le papier, ça m’intéresse moins au-delà de l’indéniable côté badass ^^
Ceci dit, d’une manière générale je dois dire que je suis assez satisfait du cast de cette série. Cavill est quand même très bien entouré. Anya Chalotra est phénoménale, même si son arc est bien moins passionnant en seconde saison, dans laquelle Freya Allan prend le relai, alors même que le personnage de Ciri  était au centre de l’arc le moins réussi en saison 1.

Pour le reste, le vrai grief que je pourrais faire à la série, si j’avais envie de la critiquer, c’est d’être assez minimaliste et même parfois insuffisante dans la présentation de son univers, en particulier un concept (pourtant fort) comme la conjonction des sphères. Couplé à la narration temporellement éclatée de la saison 1, il est largement concevable que beaucoup aient été laissé sur le bord de la route.
Ceci étant, lorsque j’ai posé les yeux sur la première saison fin 2019, je ne connaissais pas ou à peine cet univers. J’avais lu, des années auparavant le premier (et peut-être le second) recueil de nouvelles et vu passer le phénomène vidéoludique (en particulier le 3ème opus auquel j’avais en partie assisté en spectateur chez un pote*) sans m’y attarder plus que ça. Pire, j’étais absolument persuadé que ça allait être de la merde. Ça ne m’a pas empêché, non seulement de comprendre l’univers, les enjeux et les personnages, mais aussi de vraiment adorer cette histoire et d’avoir envie d’aller plus loin (les livres m’attendent, il faut que je m’y mette).

* C’est un truc que j’aime beaucoup faire, être spectateur d’un jeu, sans toucher moi même la manette ou le clavier, mais en participant quand même au déroulé du gameplay, en discutant avec celui qui tiens les commandes. Un espèce de let’s play interactif en sommes...

Hors ligne

Pied de page des forums