ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#51 24-07-2021 16:10:01

scorpius
Nowhere Man

Re : Kaamelott, série télé devenue œuvre multi media

F&F 9 se rapproche doucement des 600 millions au bo mondial. Notamment grâce a la Chine. En temps normal il aurait fait probablement le double au minimum.

Black Widow a plus de mal mais les 400/450 millions restent jouables (peut être, en étant optimiste). Faut voir aussi ce que Disney + va rapporter pour celui-la.

Pour James Bond, je pense pas qu'il rapportera grand chose, mais avec le rachat de la franchise (une partie du moins) par Amazon, ce n'est probablement pas très grave.


WTtdPT3.gif

Hors ligne

#52 24-07-2021 17:25:01

Guigui le gentil
membre

Re : Kaamelott, série télé devenue œuvre multi media

Je les ai eu sous les yeux dans un article de PREMIERE je crois, Kaamelott s'en sort à peu près même si on sent qu'il sous-performe mais les autres nouveautés : c'est la cata. je suis sorti ajd, les endroits d'habitudes bondés sont désert. Il faut que le film reste 2 mois à l'affiche que le pourcentage de spectateurs potentiels puissent augmenté. Je connais pas mal de personnes qui ne feront pas de test PCR pour voir le film et attendent leur pass.

Hors ligne

#53 24-07-2021 18:27:01

dl500
TOS Forever

Re : Kaamelott, série télé devenue œuvre multi media

Sans compter les profils comme le mien... Celui de quelqu'un de vacciné mais qui évite de fréquenter les lieux bondés (donc les cinémas) car malheureusement, notre société a bien du mal à respecter les règles et jouer le jeu en ces temps de pandémie. Je ne me rajoute donc pas de risque inutile.
Tous ces films se feront bien au chaud à la maison. wink
Donc les gros flippés du Covid ça doit être pire question motivation pour aller voir un film.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#54 24-07-2021 19:25:23

matou
modérateur

Re : Kaamelott, série télé devenue œuvre multi media

Tous les films sortis prennent un bouillon et c’est du à la décision du gouvernement.
Régner sur un cimetière n’a rien d’intéressant.
La profession paye bien des choses…
Pour avoir une vision du Box office, on verra lundi.

Hors ligne

#55 24-07-2021 20:23:47

Prelogic
Legaliste

Re : Kaamelott, série télé devenue œuvre multi media

Je voulais aller voir le film hier soir par curiosité, mais je me suis fais refouler comme un malpropre à l'accueil. Je n'étais pas vacciné depuis assez longtemps pour Macron et ses sbires, tant pis pour Astier, tant pis pour la culture !


*Les meilleurs ne croient plus à rien, les pires se gonflent de l'ardeur des passions mauvaises - WB Yeats
tumblr_oespwkTTIV1uurkb7o3_250.gif

Hors ligne

#56 24-07-2021 20:57:03

Guigui le gentil
membre

Re : Kaamelott, série télé devenue œuvre multi media

Prelogic a écrit :

Je voulais aller voir le film hier soir par curiosité, mais je me suis fais refouler comme un malpropre à l'accueil. Je n'étais pas vacciné depuis assez longtemps pour Macron et ses sbires, tant pis pour Astier, tant pis pour la culture !

Retente quand ton pass sera à jour, ça vaut le coup. D'ici 15 jours on aura une meilleure visibilité.
En tout cas le DVD/BLURAY du film est n°1 des pré-commandes, la version de luxe à 50€ casse la baraque visiblement...
Sale temps pour les salles de ciné... ;(

Hors ligne

#57 24-07-2021 23:37:09

Joe Black
membre

Re : Kaamelott, série télé devenue œuvre multi media

matou a écrit :

Joe et tous ceux qui on vu le film je vous conseille cette entretien avec Alexandre Astier.
Attention multiples révélations. A réserver à ceux qui ont vu le film.
Bonne lecture.

Merci c'est super intéressant!

Hors ligne

#58 28-07-2021 03:01:56

matou
modérateur

Re : Kaamelott, série télé devenue œuvre multi media

Bilan semaine 1

Cette semaine est assez difficile à lire car le pass sanitaire (au passage je suis contre ce pass mais là n'est pas la question), a impacté la fréquentation en salle.
Le budget du film, c'est le budget de Camping 3 (3 millions de spectateurs, film aussi sorti en été) et des Tuches 3 (5 millions de spectateurs). Je donne cela pour donner une idée de ce qu'aurait pu être les attentes des producteurs. S'il y a un producteur de M6 (aussi distributeur) qu'il vienne en parler. D'après mes infos, le distributeur est plutôt contrarié.

Voici ce que l'on peut dire pour cette semaine. Un record pour les avant première, premier film en nombre d'entrée tous les jours de la semaine mais un score très en deçà des attentes. Et des chiffres fluctuants (sur le nombre d'avant première ou de copies). Le film aura fait environ 1 015 000 entrées. Cela donne 1000 spectateurs par copie en moyenne. Mais si on enlève les avant première, on tombe sur environ 600 spectateurs par copie, soit un peu plus de 100 000 spectateurs par jours

Peut on mesurer l'impact du pass? On peut essayer au moins. En gardant bien à l'esprit que tout cela n'est que spéculation et que les comparaisons sont difficiles à cause des circonstances actuelles.
En 2019, le spin off de Fast and Furious fait environ le même nombre d'entrée que celui de cet été. Et en seconde semaine le spin off baisse entre 40% et 50%. Cette semaine FF baisse de 84%. On peut donc dire que la baisse est deux fois plus importante. Et donc par une grosse approximation, que le pass a enlevé un spectateur sur deux.
Cela aurait donc donné un Kaamelott à 1 800 000 spectateurs (par léger effet de tassement). En cherchant, on trouve un film d'été qui a fait un tel démarrage, "Les indestructibles 2". Pour finir avec un peu plus de cinq millions de spectateurs.
Était-ce donc le possible avenir du film sans le pass? Je ne le pense pas. Les limites du films auraient fait qu'un tel score n'aurait pas été possible.
En revanche, il aurait certainement fait au total le double de sa première semaine, soit environ 4 millions. Ce qui est un excellent score.

Pour l'avenir, il faut attendre la journée de demain mercredi pour avoir une idée plus précise.

Hors ligne

#59 28-07-2021 20:50:29

Guigui le gentil
membre

Re : Kaamelott, série télé devenue œuvre multi media

C'est clair et net que le pass sanitaire a fait perdre 50% du public rien que parce que plus de 50% de la population n'a toujours pas de pass sanitaire valide. Il est évident que les gens qui aurait pu être curieux ne vont pas faire l'effort de faire un test PCR pour y aller.

C'est vraiment le coup dur, mais si le film reste suffisamment longtemps à l'affiche les 3 millions sont toujours possibles. Ce qui sera le minimum attendu je pense par la distribution (en tout cas vu les circonstances).

Moi je suis déjà allé voir le film 2 fois et je me tâte pour une troisième vision (oui j'ai adoré).

Hors ligne

#60 28-07-2021 20:54:30

scorpius
Nowhere Man

Re : Kaamelott, série télé devenue œuvre multi media

The Suicide Squad fait un démarrage catastrophique. Clair que les salles sont mortes pour le moment.


WTtdPT3.gif

Hors ligne

#61 28-07-2021 20:58:56

Guigui le gentil
membre

Re : Kaamelott, série télé devenue œuvre multi media

scorpius a écrit :

The Suicide Squad fait un démarrage catastrophique. Clair que les salles sont mortes pour le moment.

Et pourtant les critiques sont plutôt bonnes : le film semble réussi... C'est un bon indicateur je pense.

Hors ligne

#62 28-07-2021 21:59:19

Prelogic
Legaliste

Re : Kaamelott, série télé devenue œuvre multi media

Le problème n'est pas la qualité supposée de tel ou tel film. C'est le pass sanitaire qui pose des difficultés et qui crée des contraintes (quoi qu'on en pense par ailleurs). Les gens sont perdus, et n'osent clairement plus s'exposer et exposer leur famille et leurs proches.

Dernière modification par Prelogic (28-07-2021 22:00:36)


*Les meilleurs ne croient plus à rien, les pires se gonflent de l'ardeur des passions mauvaises - WB Yeats
tumblr_oespwkTTIV1uurkb7o3_250.gif

Hors ligne

#63 29-07-2021 05:01:28

matou
modérateur

Re : Kaamelott, série télé devenue œuvre multi media

Pour faire trois millions c’est simple. Le film doit perdre chaque semaine seulement 1/3 des entrées par rapport à la semaine  précédente. Et ce pendant 8 semaines.

Hors ligne

#64 30-07-2021 03:46:08

matou
modérateur

Re : Kaamelott, série télé devenue œuvre multi media

Les prévisions sur la semaine seraient de 700 000. Ce qui serait un excellent score. Cela donnerait une baisse de 30%. C’est surtout que le film ferait en seconde semaine, le même score qu’en première.
Les 2 millions seront dépassés et les 2,5 sont atteignables si le film garde ce rythme.
La troisième semaine sera décisive.

Le film est désormais un succès et a gagné un important capital en terme de réputation.
Je le dis d’autant plus qu’avec le temps, je garde toujours un bon souvenir du visionnage mais l’histoire me déçoit de plus en plus.

Hors ligne

#65 30-07-2021 16:51:33

Guigui le gentil
membre

Re : Kaamelott, série télé devenue œuvre multi media

Hé ben voilà smile C'était sûr que ça allait se passer comme ça, la fanbase se comptant en plusieurs millions et que plus le temps passe, plus les passe sanitaires sont délivrés.

Perso, je trouve l'histoire rondement bien menée : réussir à caser tous ces personnages de manière si organique pour la très grande majorité c'était assez ouf ! Après l'histoire en tant que telle, AA avait prévenue : elle est extrêmement simple et linéaire et je trouve que ça sied bien au projet.

Hors ligne

#66 07-08-2021 08:25:26

Guigui le gentil
membre

Re : Kaamelott, série télé devenue œuvre multi media

Dans ce podcast nous donnons la parole aux fans féminines pour cet épisode où dans la première partie, nous allons parler des femmes dans Kaamelott, avant de revenir sur le film, dans une seconde partie. C'est donc avec un peu de recul que nous allons nous permettre de faire un peu de théories crafting pour parler de ce que pourrait nous réserver Kaamelott deuxième volet.

O2FZ7Iblq2KrVlo5JAE4y7WKeKncfw5Ljv7dHQ26_400x400.jpeg

Avec Yasmina des podcasts Podcastinateurs & InfusionS Podcast mais aussi Léa, comédienne et intervenante sur le Lemon Adaptation Club, Manu : qu’on ne présente plus hein… C’est un peu celui qui a l’épée du Coin Pop à la ceinture et qui a fédéré toute une tripoté de clans spin-off. Et Guigui, le tavernier qui gère le comptoir !

ÉCOUTER LE PODCAST

Hors ligne

#67 11-12-2021 02:03:59

pehache
candidat

Re : Kaamelott, série télé devenue œuvre multi media

Je suis un inconditionnel absolu des 4 premiers livres de Kaamelott, où l'humour absurde règne en maître d'un bout à l'autre, et avec une qualité d'écriture qui ne faiblit quasiment jamais.

J'ai beaucoup moins apprécié les livres 5 et 6, dans lesquelles le ton change radicalement. Le passage du mode absurde au mode mi-sérieux, mi-déconnant, et re-mi-sérieux derrière, est raté. On dirait qu'Astier a un moment n'a plus assumé de "simplement" faire une bouffonnerie -pourtant géniale- et a voulu intellectualiser le truc. Et à un moment je n'en peux de le voir en mode je-tire-la-gueule-avec-les-sourcils-froncés pour bien montrer que je suis un être torturé avec des préoccupations au-dessus de celles des autres...

Je craignais que le film soit dans le prolongement des livres 5 et 6, et non seulement c'est tout à fait ça mais en pire. Rien ne marche, tout tombe à plat, tout est téléphoné... C'est un mix de fan-service à outrance et d'un scénario qui se prend beaucoup trop au sérieux pour ce qu'il est et pour le monde dans lequel il se déroule. D'ailleurs en parlant de fan-service, je ne vois pas comment quelqu'un qui n'a pas vu la série peut comprendre quoi que ce soit à ce film (peut-être que le scénario basique aide).

Guigui le gentil a écrit :

Perso, je trouve l'histoire rondement bien menée : réussir à caser tous ces personnages de manière si organique pour la très grande majorité c'était assez ouf !

Si on considère que faire une galerie de personnages la plus large possible est le gage d'un bon film, alors OK... On n'est pas du tout dans le fan-service, hein.

Sur Astier lui-même... Le mec est pétri de talent, et en plus de talents extrêmement variés, c'est une évidence. Et non content d'être doué, en plus c'est un gros bosseur apparemment. Son succès il le mérite 100 fois, pas de problème. Par contre (ou par conséquent) niveau melon il est dans le haut du panier aussi, j'ai rarement vu ça. Delon est écrabouillé, là... Ca lui donne un côté assez tête à claque, d'autant que ce melon lui fait visiblement perdre de vue qu'il n'a peut-être pas non plus un talent exceptionnel pour TOUT. Sur Kaamelott Astier comme scénariste et dialoguiste, top (enfin, livres 1 à 4...). Par contre Astier comme acteur bof bof... Pas mauvais, mais simplement moyen, avec une gamme de jeu très limitée. Et avec son Exoconférence, il se la pète dans le genre je suis un fin connaisseur en astronomie etc, mais en fait il connait juste par coeur son Carl Sagan, qu'il récite fidèlement. Et je passe sur le final du spectacle, dont on se demande ce que ça vient faire là à part vous-avez-vu-comment-je-suis-un-dieu-de-la-basse-?

EDIT : ah oui, le scénario... Bon, là il ne s'est pas fait chier, c'est Star Wars, voilà.

Dernière modification par pehache (11-12-2021 11:35:13)

Hors ligne

#68 11-12-2021 13:43:36

Guigui le gentil
membre

Re : Kaamelott, série télé devenue œuvre multi media

pehache a écrit :

J'ai beaucoup moins apprécié les livres 5 et 6, dans lesquelles le ton change radicalement. Le passage du mode absurde au mode mi-sérieux, mi-déconnant, et re-mi-sérieux derrière, est raté...

C'est ton opinion... que je ne partage tellement pas. Je peux comprendre qu'on n'adhère pas du tout mais dire que c'est raté alors qu'il y a tellement de qualités dedans (surtout si on considère le PAF de 2008/2009) et que cela a emporté beaucoup de personnes, avec même des personnes qui ne sont fans que de ces livres et pas des 4 premiers, ça je ne comprend pas.

Hors ligne

#69 11-12-2021 14:39:03

Oberon
Section 31

Re : Kaamelott, série télé devenue œuvre multi media

Ma foi, pehache évoque plusieurs problèmes bien présent dans le film, Guigui, je ne vois pas ce qu'il y a de si compliqué à comprendre.
Pour ma part, j'aime l'intégralité de la série, plus encore les livres 4 et 6 pour des raisons que je développerai plus loin, mais je considère ce film à l'aune de ce qu'il est: creux, fan service, et dénué de propos.
Oui, passer 2h30 de film pour ne rien dire de neuf, ne réexplorer aucun personnage, aucune thématique, ne rien proposer qui n'ai pas déjà été dans la série, c'est un gâchis épouvantable.
Perceval et Caradoc n'ont pas évoluer d'un iota en 10 ans de résistance, Lancelot est dans un immobilisme total, et Arthur continue de faire la gueule et de mépriser tout et tout le monde. Quel fantastique récit! Le livre 6 avait assez brillamment réussi à combiner jeux politiques, naissance d'un projet et humour savamment dosé, et finissait sur Arthur fuyant la Bretagne, certes, mais en exigeant de dissimuler les stigmates de sa tentative de suicide.
"Je suis le roi Arthur. Je suis l'espoir" raison donnée à Venec pour justifier cette demande au delà de la simple pudeur. Il s'agissait de préserver un symbole, symbole présent jusque dans les derniers moments de l'épisode final où s'affichait à l'écran la promesse d'une suite: "bientôt Arthur sera de nouveau un héros".
Ça c'était la fin qui m'a fait attendre ce film 12 ans. Et pour récompenser cette patience, qu'est Arthur dans ce film?
Un vieux ronchon ingrat, désagréable à outrance, sans projet ni le moindre espoir puisqu'il choisit de se laisser mourir, encore. Et le tout justifié par un flashback où on le voit commettre un meurtre durant sa période romaine, période qui était censé avoir été couverte dans le livre 6, soit dit en passant.
Par delà le caractère artificiel de ce "trauma", vu qu'en tant que roi il a tué un nombre de personnes considérable lors de multiples batailles, on diminue une nouvelle fois la valeur symbolique du personnage. Pourquoi Arthur a défendu pendant des années une politique progressive et abolitionniste? Par principes? Par conviction?
Non, c'était juste de la culpabilité, ce qui justifie en filigrane qu'il finisse par tout abandonner.
Le résultat est qu'Arthur n'en ressort non seulement aucunement grandi, mais au contraire cruellement appauvrit.

Si la série a fonctionné, c'est bien évidemment grâce à son humour ravageur. Mais à partir du livre 4, sans pour autant abandonner cet humour, Astier a voulu explorer d'autres choses, filer son propos et rentrer dans la continuité du récit Arthurien. Et ce fut génial. On riait à gorge déployée tout en appréciant des moments plus graves, des personnages qui sortaient de leur propre caricature, et une histoire qui formait un tout et pas seulement une succession de sketch.
Ce film est une involution sur tous ces départements. Les personnages ont rarement été aussi réduit à un post-it, le worldbuilding stagne à un point hallucinant, et les blagues sont quasi systématiquement du réchauffé.
Aucun renouveau, très peu d'enjeux et de surcroît traités avec désinvolture, et c'est même pas drôle.

Alors à côté de ça, c'est bien filmé. Mais bien filmer quand on n'a rien à dire et qu'on ne veut rien dire, c'est d'un intérêt foncièrement limité. C'est bien de parler du public qui a aimé, mais il y a aussi un paquet de fans de la première heure (dont je fais partie) qui se sont simplement ennuyé devant ce film. C'est pas une bouse dans le sens où il est bien réalisé (encore que les costumes sont discutables...) mais c'est pas un bon film pour autant. C'est moyen voir parfois médiocre, et arrivé à la fin, de nombreux spectateurs attendaient encore que le film commence. J'ai plus l'impression d'un teaser géant que d'un film. Attendre le post-générique pour évoquer Méléagan, sérieusement? Pourquoi est-il retourné en hibernation? On ne sait pas et il est probable qu'Astier non plus, vu qu'à la différence de George Lucas, il n'a pas écrit à l'avance le synopsis d'une trilogie. Ors ce film soulève beaucoup de questions qui restent sans réponses, et ça l'empêche d'être auto-suffisant.

Quand à l'argument d'une bonne partie du public qui y aurait trouvé son compte, je rappelle à cet effet la jurisprudence "Autant en emporte le vent" considéré aujourd'hui encore par un public comme un chef d'oeuvre alors que le film est bête, misogyne et raciste. Kaamelot partie 1 est dans l'air du temps, c'est à dire cynique (voir méprisant) n'incarnant rien et conçu pour flatter certains fans. Si ça suffit à faire un bon film, pauvre de nous...

Dernière modification par Oberon (11-12-2021 17:12:05)


"No beast so fierce but know some touch of pity. But i know none, and therefore am no beast."
Richard 3

Hors ligne

#70 11-12-2021 16:56:51

scorpius
Nowhere Man

Re : Kaamelott, série télé devenue œuvre multi media

Le film est raté, il a quelques moments réussi, ici ou là. La relation entre Arthur et Guenièvre, le personnage de Chabat, celui de Gallienne (avant qu'il disparaisse soudainement du récit) mais c'est raté... Ça arrive, peut être que Astier s'est laissé écraser par l'ampleur de la tache, ça arrive. On va juste espérer que les 2 prochains opus seront plus inspiré


WTtdPT3.gif

Hors ligne

#71 11-12-2021 19:21:23

pehache
candidat

Re : Kaamelott, série télé devenue œuvre multi media

Oberon a écrit :

Si la série a fonctionné, c'est bien évidemment grâce à son humour ravageur. Mais à partir du livre 4, sans pour autant abandonner cet humour, Astier a voulu explorer d'autres choses, filer son propos et rentrer dans la continuité du récit Arthurien. Et ce fut génial. On riait à gorge déployée tout en appréciant des moments plus graves, des personnages qui sortaient de leur propre caricature, et une histoire qui formait un tout et pas seulement une succession de sketch.

Je suis d'accord, le livre 4 reste très réussi car il a réussi à densifier le fond, à commencer un récit, sans pour autant dénaturer ce qui faisait le sel de la série : son humour déconnant. Le livre 5 par contre plonge dans la noirceur, dans les états d'âme existentiels, et ça devient quand même très compliqué de faire cohabiter ce genre d'ambiance avec l'humour déconnant. Pour donner le change Perceval et Karadoc continuent à faire les cons, mais ça jure, ça fait forcé. Et encore, ça reste pas si mal par rapport au film, où même Perceval et Karadoc ne sont plus drôles du tout (à moins que crier 90% du temps ce soit de l'humour).

Astier veut faire sa saga de légende arthurienne, OK, mais je pense pas qu'il avait ce projet du tout au départ. Là il tente de tordre son Kaamelott pour en faire tout autre chose. Il a le droit, ça lui appartient, mais on le droit de ne pas le suivre. Surtout si c'est raté.

Dernière modification par pehache (11-12-2021 19:23:43)

Hors ligne

#72 12-12-2021 17:50:27

Oberon
Section 31

Re : Kaamelott, série télé devenue œuvre multi media

Ma foi, je serais bien en peine de te contredire sur le livre 5. "Noir c'est noir, il n'y a plus d'espoir" est un peu la thématique dominante, et il est certain que Caradoc et Perceval y sont bien moins plaisants, car ils tentent de se prendre au sérieux en perdant cette dérision et ce recul si drôle des livres précédents.
Pour autant, le livre 5 voit l'arrivée de Chabat et de Clavier, qui non seulement sont très drôles dans leurs interactions, mais participent au worldbuilding (c'est la première fois qu'on aborde le pouvoir sous l'angle juridique dans la série, par exemple) tout en introduisant des personnages compétents. Ça amène un renouveau bienvenue et permet d'autres situations comiques basées sur d'autres ressorts, ce qui ne fait pas de mal à la série.
En parallèle de cela, la caractérisation de Méléagan est une autre indéniable réussite du livre 5. Le premier véritable antagoniste, construit sur toute la saison, inspirant la peur et le malaise. À côté du risible Lancelot dans le film, il n'y a pas photo.
Alors oui, il vaut mieux éviter de regarder le livre 5 quand on est sous Prozac, car on s'éloigne du Kaamelot "juste pour rire", mais ce que l'on perd sur l'humour est compensé par d'autres ajouts, et ils étaient nécessaires si la série voulait un jour gagnée en épaisseur. On peut tout à fait refuser la proposition, mais dans ce cas, je ne vois pas pourquoi on aurait attendu un film si l'on considère que Kaamelot s'est égarée à partir du moment où elle a abandonné le format "caméra café".
Il fallait bien s'essayer à une durée de 45mn avant de se lancer sur le 2h30...

Le livre 6 réunit le meilleur des 2 mondes. Levanthal est à la fois glaçant dans sa brutalité romaine et à mourir de rire quand il lâchera son légendaire "dans ton cul". On a le sérieux, les jeux de pouvoirs, la naissance d'un projet et d'une légende, et le conseil des Dames qui se crêpent le chignon en se balançant des piques et des sorts. Le chef de la caserne est une ordure mesquine tout en amenant du rire grâce aux scènes d'interrogatoires avec Manu Payet.
On retrouve d'ailleurs très (trop) brièvement ce ton par l'attaque pirate de Gallienne au début du film, ce qui laisse entrevoir l'espoir, très rapidement déçu hélas, que le film renoue avec cette maestria.

Et en définitive, c'est bien pour ça que le film est raté, car lui est le pire des 2 mondes: il n'est pas drôle ("troupa skaya", c'était marrant une fois il y a 15 ans, mais à toutes les sauces sur le tapis...) se prend autant au sérieux que le livre 6 et est désespérant comme le 5. Et en plus, on nous annonce à la fin du film tout ce qui aurait pu être intéressant, que ce soit le retour de Méléagan ou le spectre du roi Vannes.
Rajoutons à cela la scène de duel entre Lancelot et Arthur, si nullement chorégraphiée que même Rey vs Ren passerait pour un combat de légende en comparaison, ce qui est quand-même honteux. Car on pouvait pardonner à la série d'être assez insuffisante sur ce département, mais pas quand un film à gros budget met en scène un affrontement attendu depuis 2006!
On a l'impression qu'Astier se contente du minimal syndical, narrativement et épiquement parlant. Un peu comme s'il faisait son film à contre-coeur, pour se débarrasser des fans en leurs lançant quelques graines pour les contenter.
Sauf que moi, je ne mange pas de graines.

Dernière modification par Oberon (13-12-2021 03:29:44)


"No beast so fierce but know some touch of pity. But i know none, and therefore am no beast."
Richard 3

Hors ligne

#73 12-12-2021 19:07:15

pehache
candidat

Re : Kaamelott, série télé devenue œuvre multi media

En fait je n'attendais pas spécialement le film, et ne comptais même pas aller le voir si ça n'avait été que moi. Mais j'y ai accompagné ma fille, un peu en me disant qu'une bonne surprise n'était jamais à exclure. Par rapport à la fin de ton post, je pense que ce projet de film a beaucoup trop traîné, et que c'est rarement bon signe.

Hors ligne

Pied de page des forums