ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1276 13-09-2021 21:47:04

mypreciousnico
Who ?

Re : Derniers films vus

2067

Je n’aurai pas parié un kopeck sur ce petit film de SF Australien au budget visiblement famélique et aux acteurs relativement inconnus (Kodi Smit-McPhee vu dans la Route et Ryan Kwanten vu dans True Blood).

Or, nous voici devant un film de pur SF à l’esprit très Trekkien dans sa conception à la fois   anti-spectaculaire (3 décors et pas beaucoup plus d’acteurs) et philosophique à contre courant de ce qui se propose dans le cinéma d’aujourd’hui. Cerise sur le gâteau, une ambiance et des « gueules » issues du cinéma Australien.

# SPOILERS #

Pourtant le film commence par un postulat tout à fait nihiliste façon « les humains ont rendu la terre invivable », cousu de fil blanc malgré son alarmante actualité.
Mais le récit nous envoi vers des rives tout à fait imprévues et fait le choix in-fine du positivisme lumineux façon Star Trek : on prendra le risque de sauver tout le monde, quitte à ne sauver personne, plutôt que de laisser vivre une minorité de salopards fortunés qui a décrété que « après eux le déluge ».

What if I told you that you could save all of us?

Quand à l’argument de la boucle temporelle, il n’est pas sans évoquer le cauchemar de plusieurs milliards d’années vécues par le 12ème Docteur dans l’épisode Heaven Sent de la série Doctor Who : combien de boucles temporelles, combien de répétitions d’une macabre pièce de théâtre, combien de fois Ethan Whyte a t’il du mourir avant que les protagonistes ne décident qu’ils étaient en contrôle de la boucle depuis le début et que le déroulement des évènements n’était pas une fatalité.. ?

# FIN DES SPOILERS #

Alors bien entendu tout cela manque d’ampleur, le manque de budget est flagrant (mais plutôt bien utilisé, car ça ne fait jamais vraiment cheap) et fait davantage télévisuel que cinématographique. Quand à la progression dramatique et les dialogues, ils manquent de finesse. Malgré tout, pour avoir réussi à me surprendre et à changer le paradigme du récit  sans que je le vois venir, je recommande chaudement le visionnage de ce film, aussi inattendu que rafraîchissant.

Hors ligne

#1277 15-09-2021 15:54:48

Haeresis
membre

Re : Derniers films vus

Dune

Vu hier soir en avant-première, en salle ICE, première expérience pour moi dans ce type de salle, et autant dire que c'était agréablement surprenant.


Pour le film, 2h36, il ne couvrira pas autant d'histoire que la version de Lynch. Mais il bénéficie d'un gros travail de présentation des maisons principales, la situation politique, Arakis, les Bene Gesserit... Beaucoup d'informations à encaisser dans ce premier opus. Mais la ou Villeneuve évite l'indigestion, c'est justement en prenant bien son temps, espaçant les moments ou les nouvelles infos arrivent, notamment à travers beaucoup de plans contemplatifs.
Et c'est ce que je tiens à souligner, même au bout de 2h36, Villeneuve dose bien ses moments, et donc je n'ai pas eu une seule fois l'impression que le film se traînait.

On reconnaîtra facilement la pate de Villeneuve, ça m'a rappelé pas mal de ses plans, notamment avec les vaisseaux, comme dans son  film "Premier contact". Je lui reprocherais peut être un côté un peu trop désaturé par moments.



Je n'ai pas lu le bouquin, il est sur ma liste de choses à lire, donc je devrais me reposer sur d'autres personnes sur le forum pour savoir si le boulot est bien fait. Je ne peux comparer qu'avec le film de Lynch, mais certains points sur la version Villeneuve sont bienvenus, car je ne me souviens qu'ils aient été traités dans la version de 85

#SPOILER#

Spoiler

Notamment le fait que Paul est conscient des manipulations du Bene Gesserit, que ce soit à son encontre, ou bien même, la manipulation de la culture des fremen, notamment avec cette histoire "d'élu". D'ailleurs, l'accent est énormément mis sur Paul, ses rêves, son contact avec l'épice, le développement de ses pouvoirs. Des visions de l'avenir, ou il combat avec les fremen, devient empereur, provoque une guerre s'étendant dans l'univers...)


Mais en l'état, c'est un film très bien réalisé, bien maitrisé, et bien dosé dans ses moments. Reste juste à espérer qu'il aura le succès nécessaire pour faire une suite.


Humans are weak, and make mistakes. What's wrong with that ? We're not machines.  Captain Hijikata - Yamato 2202

Hors ligne

Pied de page des forums