ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#26 25-01-2021 18:14:30

Guigui le gentil
membre

Re : Lower Decks : bilan de la saison 1

Moi j'adore Voyager, mais c'est clair que la série a manqué d'ambition quand on considère sa thématique. C'était clairement un post troll que vous avez su éviter, bravo smile

Le problème que j'y vois c’est que la série ne met en scène que des Barclay...mais des Barclay qui, en plus d'être névrosés, sont purement et simplement des incapables.

Je me suis fait la même réflexion à ceci près qu'ils ne sont pas si incapables, notamment dans les derniers épisodes.

La morale de LD parle dd meritocratie, d’intelligence, de penser contre soi même, de travailler dur, de comprendre ce que le règlement ( allégorie du droit) établi comme projet de société ? Non.
Juste un simplisme des gens en bas versus gens d’en haut (cad ramener un vision de classes sociales dans une société post capitaliste).

Exactement... Alors ça va sans doute te choquer mais pour ma part, j'ai toujours imaginé qu'il en était ainsi dans l'univers de la saga et quelques répliques dans DS9 (notamment) m'avait laissé pensé ça. Il reste des "classes" malgré tout dans cet univers, qui est une utopie mais à un niveau un chouille en dessous de ce qui peut être fantasmé. On en revient aux mêmes débats qu'on a eut sur Picard du coup.

Beau message pour ces derniers : regardez, soyez individualistes et médiocre, en copinant avec une fille de, y’a moyen de s’élever un peu.

C'est ce que la série met sur le tapis mais démontre le contraire en fait. C'est Boimler qui est promu par exemple et l'imposture d'un enseigne Fletcher ne fait pas long feu... L'honneur est sauf.

C'est vrai que c'est énervant que les auteurs semblent si "coincés" dans le 21ème siècle (on se passerait bien de tous les gros mots par exemple). Et que ça pète un peu l'ambiance du 24ème siècle. Les anachronismes dans certaines réactions des personnages sont pour moi le principal défaut de la série... Mais je suis passé outre car pour moi cela n'est pas vraiment canon smile

J'imagine le dernier épisode, totalement en live avec des acteurs, où Rutherford expliquera avoir réalisé une petite série d'animation d'après les standards du 21ème siècle, comme un petit passe-temps et que les autres personnages découvrent cette version caricaturée des évènements qu'ils auront vécu. Et hop ! Le tour sera joué smile

Hors ligne

#27 25-01-2021 18:17:20

Guigui le gentil
membre

Re : Lower Decks : bilan de la saison 1

Et je suis convaincu que l'évolution des personnages en saison 2 pourrait nous réserver de bonnes surprises, notamment Mariner qui sa sûrement quelque chose à cacher sur son passé.
Après cela n'a pas le même statut qu'une série live, on est d'accord. Mais moi, comme je l'ai dis dans le podcast, j'ai vraiment pris mon pied dans la deuxième partie de la saison...

Hors ligne

#28 25-01-2021 19:18:54

matou
modérateur

Re : Lower Decks : bilan de la saison 1

Boimler est promu sans rien mériter, sans avoir changé. Il reste un je veux être Into sur un règlement dont il ne comprend pas l’esprit.
Mariner a sabordé sa promotion mais osef c’est une fille de, copine avec les VIP. Elle sera promue quand elle voudra.

Dans une société post capitaliste, il n’y pas de classe inférieure et laborieuse.
Cela ne veut pas dire une absence de hiérarchie sociale. ST a montré que tu montes en fonction de ta maîtrise des savoirs et des compétences.
Oui on revient au mêmes questions que Picard car la même chose qu’une n’a toujours rien compris.

Hors ligne

#29 25-01-2021 21:57:20

Synock
Cuitasses les patatas

Re : Lower Decks : bilan de la saison 1

mypreciousnico a écrit :

J’ai beaucoup aimé Final Space je dois dire. Une série assez émouvante et surtout beaucoup plus contemplative que son image "humour impertinent/SF à la Rick & Morty" pourrait le laisser penser. C'est moins "ouf" au niveau SF que Rick & Morty, mais c'est un vrai regard sur l'immensité de l'espace, sur une certaine Science-fiction métaphysique. J'aime beaucoup et j'attend avec impatience la prochaine saison smile

Idem et pour les même raisons.
Chez moi ou chez toi ?


"Two beers or not two beers."

Hors ligne

#30 26-01-2021 14:28:30

matou
modérateur

Re : Lower Decks : bilan de la saison 1

Je viendrai filmer.
Plutôt chez Nico, vous serez plus à l’aise.

Hors ligne

#31 26-01-2021 16:36:31

mypreciousnico
Who ?

Re : Lower Decks : bilan de la saison 1

Grave, à la maison c’est cool, les voisin sont pas chiants. Au pire on les invitera. Dans le respect des gestes barrières bien entendu.

Guigui le gentil a écrit :

Mais moi, comme je l'ai dis dans le podcast, j'ai vraiment pris mon pied dans la deuxième partie de la saison...

Seconde partie de saison effectivement plus intéressante que le début nous sommes d'accord.
Je regarderais la saison 2 s'il y en a une. Je n'ai pas grande espérance je dois bien l'avouer, mais je suis curieux. Comme je le disais à la fin de ma critique, ça s’est laissé regarder sur la saison 1.

Hors ligne

#32 29-01-2021 18:03:56

Guigui le gentil
membre

Re : Lower Decks : bilan de la saison 1

matou a écrit :

Boimler est promu sans rien mériter

Il est montré régulièrement, depuis le début, comme celui qui bosse le mieux et respecte le mieux le règlement.

sans avoir changé.

Je ne savais pas que ça entrait en ligne de compte pour une promotion...

Il reste un je veux être Into sur un règlement dont il ne comprend pas l’esprit.

Comme bon nombre de membres de Starfleet "hors VIP" des séries précédentes. Idem IRL... Et alors ?...

Mariner a sabordé sa promotion mais osef c’est une fille de, copine avec les VIP. Elle sera promue quand elle voudra.

Pourtant, ce n'est pas ce qui se passe, ce n'est pas la morale de l'histoire où le népotisme est justement moqué...

Dans une société post capitaliste, il n’y pas de classe inférieure et laborieuse.

Ce n'est pas le souvenir que j'ai de choses vues dans DS9 par exemple...

Cela ne veut pas dire une absence de hiérarchie sociale. ST a montré que tu montes en fonction de ta maîtrise des savoirs et des compétences.

Moralité de la saison 1 : le travail (de Boimler) a payé...

Hors ligne

#33 29-01-2021 23:02:45

matou
modérateur

Re : Lower Decks : bilan de la saison 1

Guigui le gentil a écrit :

sans avoir changé.

Je ne savais pas que ça entrait en ligne de compte pour une promotion...

Cela entre en compte pour deux raisons:
La première c’est qu’il n’a rien démontré de plus que son niveau médiocre ou passable.
La seconde c’est que cela ne sanctionne aucune évolution du personnage.
L’ajout des deux c’est la promotion pour la péripétie.  Donc un nivellement par le bas internaliste et en externaliste

Guigui le gentil a écrit :

Il reste un je veux être Into sur un règlement dont il ne comprend pas l’esprit.

Comme bon nombre de membres de Starfleet "hors VIP" des séries précédentes. Idem IRL... Et alors ?...

ST c’est pas IRL c’est un dépassement. Amener de la médiocrité en place centrale c’est rabaisser la saga.
Barclay (au hasard) n’est pas un VIP et pourtant il comprend cet esprit. Et il y a bon nombres de personnages ainsi.
Il y a des arrivistes (plein dans TNG) qui ne suivent pas cet esprit mais ils l’ont compris et ne sont pas médiocre.
Même Sloan a parfaitement compris cet esprit là.
Boimler reste un médiocre je veux être, qui récite un texte, cad le règlement sans jamais apprendre à s’élever.
Mais on est chez Kutzman. Dans tout ce qu’il a touché, l’intelligence, la morale, l’élévation font défaut.

Guigui le gentil a écrit :

Mariner a sabordé sa promotion mais osef c’est une fille de, copine avec les VIP. Elle sera promue quand elle voudra.

Pourtant, ce n'est pas ce qui se passe, ce n'est pas la morale de l'histoire où le népotisme est justement moqué...

C’est elle qui saborde sa promotion. Ce n’est pas fait pour moquer le népotisme. Car justement sa promotion n’était pas dû à cela mais fait pour la responsabiliser. Mais en irresponsable, individualiste elle préférera saborder le tour plutôt que d’avoir le courage de démissionner ou d’assumer.
Aucune morale, rien que du mauvais cliché.

Guigui le gentil a écrit :

Dans une société post capitaliste, il n’y pas de classe inférieure et laborieuse.

Ce n'est pas le souvenir que j'ai de choses vues dans DS9 par exemple...

Il y a encore des gens qui payent la force de travail d’autres personnes qui n’ont pas d’autre choix que d’agir ainsi pour assurer leur subsistance ?
Dans DS9, des objets courants comme des tricordeurs sont sources sources d’envie car les modèles les plus récents  ne sont pas partagés?

Guigui le gentil a écrit :

Cela ne veut pas dire une absence de hiérarchie sociale. ST a montré que tu montes en fonction de ta maîtrise des savoirs et des compétences.

Moralité de la saison 1 : le travail (de Boimler) a payé...


Il a autant  travaillé que les autres et n’a pas montré de compétences supérieures. Le problème n’est pas le travail mais la maîtrise de savoirs et de compétences.

Hors ligne

Pied de page des forums