ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 02-01-2021 23:48:59

IMZADI
Memory Alpha

Minuit dans l'univers (The Midnight Sky)

Minuit dans l'univers

Réalisation: George Clooney
Scénario: Mark L. Smith

Augustin Lofthouse est un scientifique ambitieux qui travaille dur pour chercher une planète habitable où l'humanité pourrait s'installer. Une nuit, lors d'un gala, il rencontre Jean. Après une brève liaison, la jeune femme le quitte, car il est trop obsédé par ses recherches.

Trente ans plus tard, en 2049, la Terre vient d'être ravagée par de multiples radiations. Augustin Lofthouse travaille seul dans l'observatoire Barbeau dans le cercle arctique. Très affaibli, il doit régulièrement subir des dialyses. Malgré cela, il fait son possible pour établir un contact avec des survivants. Dans l'espace, le vaisseau spatial Æther et son équipe d'astronautes tentent de revenir sur Terre après une mission de deux ans sur K-23, un satellite de Jupiter potentiellement habitable. Le vaisseau est dirigé par le commandant Adewole, qui voyage notamment avec sa compagne enceinte, Sully. Augustin tente de les contacter, car ils ignorent tout des évènements survenus sur Terre. Par ailleurs, Augustin va découvrir qu'il n'est pas tout seul dans l'observatoire. Une petite fille nommée Iris s'y est réfugiée. D'abord réticent, Augustin s'engage avec la petite fille vers un périple vers une autre base, pour trouver une antenne capable de faire la liaison avec l'équipage de l'Æther.

AAAABYuclQ0U60-yyYNI0KvC4z518HM7fU6iKExN5153AiBbgSbU2LzulIhHu9L7D6pbWlbhdwi6xz-nZiGitrQAutOuFNKAFCO2cWvBTXIcBUffaSZPOcfdNM5uCjNH9siZmUaKs3oIWxr38y71RoeVIBzAYSgcJSyk36K8hG_RTNoscQSmAHBeKUnN.jpg?r=7c4

Appréciations

  1. 10 (Top de chez top)(voix 0 [0%])

    0%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 0 [0%])

    0%

  3. 8 (excellent)(voix 0 [0%])

    0%

  4. 7 (bon)(voix 0 [0%])

    0%

  5. 6 (correct)(voix 1 [100%])

    100%

  6. 5 (passable)(voix 0 [0%])

    0%

  7. 4 (insuffisant)(voix 0 [0%])

    0%

  8. 3 (médiocre)(voix 0 [0%])

    0%

  9. 2 (raté)(voix 0 [0%])

    0%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (flop de chez flop)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 1

Les invités ne peuvent voter

Dernière modification par IMZADI (07-01-2021 22:14:12)


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#2 03-01-2021 15:34:48

Synock
Cuitasses les patatas

Re : Minuit dans l'univers (The Midnight Sky)

Malheureusement je ne vois que de mauvais retours sur ce film !


"Two beers or not two beers."

Hors ligne

#3 03-01-2021 17:05:52

scorpius
Nowhere Man

Re : Minuit dans l'univers (The Midnight Sky)

J'ai trouvé ça correct personnellement.

Film étrange avec une dramaturgie qui a l'air de ne pas trop savoir sur quel pied danser. D'un côté tu as un traitement assez froid de l'extinction de toute l'humanité, ce que j'ai beaucoup aimé, cette impression qu'à l'échelle du cosmos ben c'est loin d'être un événement si significatif. Pour autant ça ne s'accompagne pas d'un discours nihiliste ou cynique c'est juste abordé avec beaucoup de recul.

Mais d'un autre côté tu as une dramaturgie plus "intimiste" qui peut être très larmoyante, notamment au niveau du twist final et du parcours du personnage de Clooney rapport à la paternité. J'ai trouvé ça un peu hors-sujet, même si j'ai bien aimé la relation entre Clooney et la gamine. C'était un peu cliché sur certains aspects (le gars bourru et résigné qui reprend un peu gout à la vie) mais il y avait également quelque chose de désespéré. Dans le fait que Clooney est condamné et que les chances de survit de la gamine sur le long terme (ou même court terme) sont inexistantes. Je trouvais ça assez couillu, enfin jusqu'au twist...

Pas mal de péripéties (notamment pour la mission spatiale) m'ont aussi paru artificielles, comme si fallait à tout prix injecter du drama et du suspense alors que bon on pouvait tout à fait s'en passer. C'est très joli sinon, les acteurs sont très bons. Netflix et la SF c'est quand même l'angoisse (Another Life, respect à quiconque est capable d'aller au bout de ce truc) dans ce contexte ouais il est correct ce film.

Dernière modification par scorpius (03-01-2021 17:06:42)


57c17de47f6f63983169acdc99fcddc2f6fc22c3.gifv

Hors ligne

#4 03-01-2021 21:57:34

IMZADI
Memory Alpha

Re : Minuit dans l'univers (The Midnight Sky)

Eh bien comme pour ce nouveau genre de science adventures, je pense à Arrival - Premier contact, je reste sans compréhension sur le message du film à travers son twist final.

Dernière modification par IMZADI (03-01-2021 21:59:01)


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#5 04-01-2021 00:22:14

scorpius
Nowhere Man

Re : Minuit dans l'univers (The Midnight Sky)

Le "message" d'Arrival est lié à notre perception du temps. Le film pose la question de savoir si ce qu'on a vécu dans le passé, ce qu'on vit dans le présent et ce qu'on vivra dans l'avenir a le même impact. Avec notre perception du temps, on a tendance à compartimenter tout cela. Mais bien entendu pour les aliens c'est différent, il n'y a pas de différence entre passé, présent et futur pour eux.

La notion de deuil est mise au centre de ce questionnement. On dit souvent qu'avec le temps (qui passe) la douleur sera moins forte, qu'on va guérir, certaines personnes s'efforcent d'oublier, d'aller de l'avant, de fuir les souvenirs. L'héroine du film en raison du Premier Contact, elle commence à percevoir le temps comme les aliens. En gros elle sait que dans le futur elle va avoir une fille, qu'elle va mourir, qu'elle va se séparer du père, etc.

Mais comme elle finit par changer sa perception du temps, pour elle il n'y a plus vraiment de passé/présent/futur dans sa relation avec son enfant. Tout ce qu'elle a vécu avec sa fille existe à n'importe quel moment, même après sa mort. Les moments de bonheurs passés, sont toujours aussi palpables, réels et "au présent" même si sa fille n'est plus là. Ce n'est pas si éloigné de l'épisode pilote de DS9 et de ce que les Prophètes permettent à Sisko de comprendre rapport au deuil de Jennifer.

Le "twist" de Midnight Sky, son message est beaucoup plus simple. Le personnage de Clooney (j'ai oublié son nom) a abandonné sa fille il y a des années, alors qu'il approche de se derniers jours il se retrouve à avoir accidentellement la responsabilité d'une petite fille nommée Iris qui va lui offrir la motivation suffisante pour sauver des astronautes en mission dans l'espace. A la fin du film on découvre que l'un des astronautes n'est autre que l'enfant qu'il a abandonné il y a des années. Il a l'occasion de pouvoir faire ses adieux et on nous révéle que Iris (la petite fille) n'est autre que l'astronaute en question, l'enfant abandonné de Clooney. La petite fille était un produit de son imagination, de sa culpabilité alors que la fin du monde/de la race humaine approche.

Il a abandonné sa fille mais avant de mourir il a été capable de lui offrir une nouvelle vie sur une autre planète, loin de la Terre. Une sorte de rédemption quoi.

Dernière modification par scorpius (04-01-2021 00:25:45)


57c17de47f6f63983169acdc99fcddc2f6fc22c3.gifv

Hors ligne

#6 04-01-2021 20:57:36

IMZADI
Memory Alpha

Re : Minuit dans l'univers (The Midnight Sky)

ouaip pour Arrival, rien à faire, ce film ne m'a pas percuté

et pour ton explication concernant Midnight, le perso de Clooney, je suis passé à côté de la possibilité d'hallucinations...

je crois que ce genre de films n'est plus (pas) pour moi ! hmm


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

Pied de page des forums