ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#26 02-11-2020 23:58:52

Anabera
entre Hypatia et Emily Brontë

Re : Discovery 03x03 People Of Earth

NX Tazarimeht a écrit :

La nullité abyssale a ainsi cédé la place à la plate médiocrité. Toujours dans des décors bleuâtres.

Nouvelle saison, nouveau retcon complet des protagonistes. Après Burnham-blocdepierre puis Burnham-sacdeKleenex, voici venue l'heure de Burnahm-teenshow, avec ses clins d'oeil et ses sourires en coin continuels au Bachelor, coursier à la musculature saillante et que tout-le-monde-aime-parce-qu'il-a-un-chat. Bientôt diffusé sur The CW ! La métamorphose à 180° s'est réalisée off screen, bien sûr, s'échiner à écrire un développement étant une pratique du passé, un concept étriqué. Peut-on encore nommer "série" un programme dont la seule raison d'être, désormais, est de nier ce qu'étaient ses personnages l'année précédente, année qui elle-même balayait d'un revers de la main la caractérisation décidée à l'origine ? Le feuilletonnant n'est qu'une imposture si l'on triche sans cesse avec lui. Et à croire que le dilithium fût à ce point indispensable à la distorsion, ce que nulle série par le passé ne laissait entendre après l'époque de ENT, comment concevoir qu'aucune alternative plus efficace n'a été trouvée en sept-cent ans ? C'est à penser que les productions Kurtzman furent diffusées en boucle au cours du XXV° siècle et que leur absence cruelle d'inspiration a fini de tarir l'imagination des ingénieurs de Starfleet pt1cable

La Terre recroquevillée sur elle-même, comme dans toute bonne vieille dystopie qui se respecte, correspond à ce que nous avons déjà vu dix fois sous la plume de Secret Hideout. On pense de suite à la Fédération de Star Trek Tricard, qui avait banni les androïdes sur un prétexte fallacieux, abandonné les Romuliens en dépit de leur aide contre le Dominion, et proclamait même, avec l'accent allemand et devant Patrick Stewart déguisé en Picard, qu'elle avait le droit de vie ou de mort sur les autres races. L'oppression forcée et les grossières allégories trumpiennes incarnant le seul cadre fictif que cette équipe est en mesure de façonner, elle les recycle de séries en séries sans prendre la peine de rechercher de nouveaux enjeux et de fournir un travail de fond. Mais le "tous pourris" qui aurait pu fonctionner pour Battlestar Galactica ou Farscape ne sied pas à Star Trek, qui est une exception à l'intérieur de la SF télévisée hmm Une ipséité de la franchise que ni Kurtzman, ni Chabon, ni Paradise n'ont daigné considérer avant de faire main basse sur le magot.

Las, ne réfléchissons pas trop, et réjouissons-nous plutôt de voir que Marvel Burnham a de nouveau rétabli la paix toute seule (avec son gossbo huilé) en cinq minutes bien pesées, ayant désobéi aux ordres et repris les choses en mains contre l'incompétence habituelle de ses collègues et celle de l'ensemble du quadrant. Telle le quintet de Scooby Doo qui ôtait son masque à l'ogre des marais pour révéler le jardinier du manoir, elle a percé le mystère et restauré l'espoir de ses ouailles. L’émotion en plastique est alors habilement soulignée par la poignante musique de publicité pour société de crédit qui accompagne la série depuis 2017 sleep Qu’importe si le reste, l'ambiguïté sexuelle abordée par le prisme des Trills ou la Pax Federata accélérée, ont déjà été fait et refait en cent fois mieux dans TNG et surtout DS9... sans doute la prochaine victime de Kurtzman celle-là !

Alors que dire, que c'est mieux que le dernier tiers de la saison 2 ? C'est entendu, ça ne fait pas un pli. Mais qu'y a-t-il exactement en dessous du dernier tiers de la saison 2 en matière de SF ? gne

Cerné par les décors bleuâtres,
NX Tazarimeht

Très bon feedback, NX Tazarimeht. ok

Hors ligne

#27 03-11-2020 00:02:51

Anabera
entre Hypatia et Emily Brontë

Re : Discovery 03x03 People Of Earth

dl500 a écrit :

Effectivement, il s'agit bien d'un des meilleurs épisodes de la franchise. (peut-être que je parle de l'article wink )
Bonne lecture:
https://unificationfrance.com/article64558.html#yr

Personne n'en parle ici, mais franchement, Yrad s'est surpassé dans sa critique cette semaine ! Wow eek
C'est comme de se prendre un ouragan en plein poire. ko

Comme l'autre fois, je veux quoter plusieurs passages géniaux de sa critique pour les surligner (manque juste les italiques sorry) :

Yrad a écrit :

La scène du promotion de Saru mérite une enluminure médiévale.
Avec une humilité qui participe de sa perfection sans égale, Burnham offre le fauteuil icônique du capitaine à Saru. Avec des yeux de Chimène, Michael déclame alors une hagiographie christique à Saru, supposé avoir guidé ce Vaisseau à travers le temps et porté cet équipage sur ses épaules. Quelle grandiloquence lorsqu’on sait que depuis la fin de la saison 2, Saru n’a rien fait de particulier : il a juste suivi Burnham dans le wormhole, a crashé son vaisseau, puis a laissé Mirror-Georgiou et Tilly "sauver le jour" (éliminer Control, massacrer le gang de Zareh, et réparer le vaisseau). Fin de la geste.
Mais la praticité des discours pompeux ultra-chorégraphiés, c’est qu’ils finissent par faire oublier leur objet...
En réalité, en adoubant ainsi Saru, Mary-Sue se place sémiotiquement hors de la hiérarchie de Starfleet. Et la symbolique suit : avant de s’asseoir solennellement sur le trône, Saru prend la main de Burnham... de la façon dont le vassal fait allégeance à sa reine dans les cycles arthuriens. Il ne la voit plus comme une subordonnée, ni comme une égale en grade, mais comme une souveraine. En retour, Michael ne regarde pas Saru comme un collègue ni comme un supérieur, mais comme un vassal ou un sujet, avec cette superbe altière qui sied à une aristocrate. Ce n’est plus une officière de Starfleet qui promeut Saru et l’affecte à un poste de capitaine, c’est la reine qui l’adoube chevalier puis l’anoblit. Et toute la passerelle est transportée d’émotion, comme durant la cérémonie religieuse d’un sacre à Reims.
Nous sommes bien dans Star Trek, aucun doute n’est permis.

Yrad a écrit :

Bienvenue donc dans le futur d’Idiocracy : un univers de crétins (y compris la Terre cofondatrice de l’UFP) pour que des super-héros du lointain passé, équipés d’une technologie et d’un savoir obsolètes, puisse faire la différence en revêtant la tunique messianique de redresseurs de torts providentiels.
Sacrifier la société, l’univers, et toute crédibilité à la glorification des héros, cela fait onze ans que ça dure, et il y en a un peu marre.
Mais lorsque Kurtzman se pique en sus de faire de l’idéalisme trekkien, c’est encore pire, car toute l’hypocrisie des intentions (ou la méconnaissance du sujet) transparaît et il ne subsiste qu’une parodie involontaire et discréditante des accomplissements réels des capitaines Kirk et Picard (pour ne citer qu’eux).
La résolution en quelques minutes les doigts dans le nez, l’autosatisfaction pontifiante des personnages, les regards entendus de Burnham et de Saru, la surcouche infatuée de la BO (des sanglots longs de violons) feraient presque penser au film satyrique OSS 117 : Le Caire nid d’espion (2006), lorsque Hubert Bonisseur de La Bath (interprété par Jean Dujardin) fait la leçon au ministre égyptien : « Moi je vous dis ça en toute amitié. On est en 1955, les gars, faut se réveiller. Les ânes partout, les djellabas, l’écriture illisible… Pouah… Il s’agirait de grandir. Il s’agirait de grandir… »
Ici, c’est un peu le même message. Sauf que le film de Michel Hazanavicius était une parodie intentionnelle et une charge contre les préjugés et des prétentions colonialistes françaises d’hier. Tandis que DIS 03x03 People From Earth ose le refaire péremptoirement au premier degré ! En 2020, cela a quelque chose de très embarrassant, a plus forte raison venant d’auteurs qui se s’autoproclament à la pointe des luttes intersectionnelles, a fortiori sous l’étiquette Star Trek... lorsqu’on sait quel degré de finesse et d’excellence cette franchise avait su atteindre.
Dans cette perspective, le titre VO de l’épisode réussit même à renforcer subjectivement ce mépris colonialiste et messianique de l’être supérieur qui – par innéisme – a vocation à éduquer et à remettre dans le droit de chemin de la "religion Fédération" la brebis égarée... ou l’être né inférieur.
L’épisode People From Earth serait-il l’épître de Saint-Michel (Burnham) aux Terriens ?

Yrad a écrit :

Enfin l’arc narratif de la saison 3 est conçu exactement selon le même modèle que celui la saison 1 de Picard : une énigme cosmique et un mystérieux personnage deviennent les MacGuffins d’une quête galactique visant à restaurer la Fédération perdue. Simplement, cette fois-ci, la Fédération n’est plus seulement trahie, elle est désormais en exil ; la rébellion mystérieuse des Synthétiques a laissé la place au Burn non moins mystérieux du dilithium ; et la recherche de Bruce Maddox s’est commuée en recherche de Senna Tal…
Littéralement un décalque pour un désagréable sentiment de redite. Tel un cauchemar qui recommence... où une boucle temporelle dont le trekker n’est toujours pas sorti...
C’est ainsi que débute inéluctablement une nouvelle Pyramide de Ponzi kurtzmanienne, qui comblera surtout ceux qui se nourrissent bien moins de contenu réel que de spéculations (le Burn serait-il un test de Q ? "Refaire la Fédération" est-il en fait un projet de Joe Biden ?...).
Et comme toujours dans cette forme de manipulation enracinée dans l’économie de crédit qui capitalise tout sur la fuite en avant et sur le mouvement, gare à l’atterrissage... lorsque les promesses-qui-n’engagent-que-ceux-qui-les-écoutent débouchent sur des truismes, des artifices, des sophismes, ou des arnaques... à l’image des conclusions des premières saisons de Discovery et de Picard.
Au nom de quel optimisme candide (ou idéologique) faudrait-il croire que les mêmes causes dans les mêmes conditions ne produiront soudain plus les mêmes effets ?

Yrad a écrit :

Une telle accumulation d’imbécilités tactiques in-universe, de facilités narratives, de contresens philosophiques, de pinkwashing bienpensant, et de clichés PGCD... composent un vulgaire tract de propagande politique bas du front et au ras des pâquerettes... Difficile du coup de ne pas soupçonner DIS 03x03 People Of Earth de se livrer à une basse récupération politicienne et électoraliste à quelques jours des élections présidentielles US qui opposent Joe Biden à Donald Trump. La distribution des rôles est d’autant plus évidente que cela fait onze ans qu’Alex Kurtzman nous vend sa transposition UFP = USA, aussi insultante qu’impropre.
Eh bien, il suffit juste de prolonger cette dynamique pour décrypter le code et faire tomber les masques :
- l’UFP déchue que Mary-Sue veut restaurer, ce sont les USA du Parti démocrate ;
- la Terre isolationniste et autosuffisante du 32ème siècle, ce sont les USA du Parti républicain ;
- le bouclier orbital terrien, c’est le Mur que Trump n’a pas construit ;
- la colonie ravagée et abandonnée de Titan, c’est le Mexique (et tant pis si cela implique au passage un entérinement crypto-colonialiste) ;
- les Raiders, ce sont les migrants que Trump refoule ou ignore par xénophobie ;
- Michael Burnham, c’est Kamala Harris ;
- et Saru, c’est bien entendu Joe Biden.
Il manque juste encore à l’appel le transposé de Donald Trump... qui sera probablement l’inévitable bad guy à l’origine du Burn... dont la seule finalité était de ruiner à jamais le rêve galactique impérialiste, libéraliste et inclusif de l’UFP-Democratic Party.
Et voilà ce que Star Trek est désormais devenu : un support primaire de conditionnement dans le cadre d’un agenda électoral. Objectif : expliquer au spectateur étatsunien comment "bien" voter mardi 3 novembre 2020 !
Pouvait-il exister pire injure, pire trahison, pire profanation de la franchise ?

Je vais traduire tout ça en english pour le poster sur des forums US que je fréquente...

Dernière modification par Anabera (03-11-2020 00:28:27)

Hors ligne

#28 03-11-2020 17:00:12

IMZADI
Memory Alpha

Re : Discovery 03x03 People Of Earth

4/10

Une fois encore, je me suis ennuyé.
Les 3 premiers épisodes pourraient être un épisode pilote...
Et quelle longueur.

Alors on regarde Andromeda ou Crusade ? Rien de neuf !

Stamets ne semble plus trop angoissé de déclencher un saut sporique, et le gars en terme de secret il est pas doué, il balance les infos à une inspectrice qui n'est pas forcément encore "amie".

Le passage intéressant c'est Saru qui prend officiellement le grade de capitaine mais en même temps pourquoi la réponse de Burnham serait plus légitime que les autres ?

Je trouve intéressant aussi le fait qu'on montre les officiers de passerelle entre eux mais en même temps ça apporte quoi ? Comme un loupé.

Dernière modification par IMZADI (03-11-2020 17:00:59)


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#29 03-11-2020 17:04:52

Pok
vétéran

Re : Discovery 03x03 People Of Earth

Pour ceux que ça intéresse:

Flash required


Lors de l'explosion des vaisseaux, je n'ai pas pu m'empêcher de rire, ça m'a fait penser aux Lemmings... big_smile

Sinon Burnham dans sa chambre, assise sur son lit, ça fait tellement teenage avec son portable, manque juste les posters de quelques Boys Bands sur les murs et on est bon. Enfin, ça existe encore les Boys Bands?


♫ space maybe the final frontier but it's made in a Hollywood basement ♫

En ligne

#30 03-11-2020 17:31:21

NX Tazarimeht
membre

Re : Discovery 03x03 People Of Earth

Il semblerait que pas mal d'aficionados de ST préfèrent regarder des productions médiocres portant un label ST usurpé plutôt que de laisser la franchise inactive mais digne. C'est une attitude assez répandue, au sein d'à peu près tous les fandoms de l'ère digitale, et qui me paraît peu à peu dévier vers un "loyalisme footballistique" dépourvu de réelle signification.

201104120507488282.jpg

La cohérence est mère de toutes les pensées,
NX Tazarimeht

Dernière modification par NX Tazarimeht (05-11-2020 14:29:19)

Hors ligne

#31 03-11-2020 19:52:00

Pok
vétéran

Re : Discovery 03x03 People Of Earth

https://www.unificationfrance.com/article64565.html

Doug Jones a écrit :

"[La série] a énormément changé. Nous allons audacieusement là où aucune série de Star Trek n’est allée auparavant, et c’était un saut permanent vers l’avenir. 930 ans. Donc pas seulement quelques années. Nous sommes entrés dans une toute nouvelle ère avec un nouvel ensemble de règles, de nouvelles coutumes, de nouvelles choses. Mais pour les scénaristes, nous jouions dix ans avant TOS, lors des deux premières saisons. Nous avons commencé à devoir adhérer au canon et à nous assurer que tout ce que nous faisions n’affectait pas les saisons suivantes et le canon et les intrigues qu’ils avaient déjà filmées. Maintenant, nous avons fait un bond en avant pour que les scénaristes aient la liberté de créer à partir de la base."

Oh la la, les pauvres scénaristes obligés de respecter le canon. Filons dans le futur pour être plus à notre aise. C'est oublier qu'une série Trek c'est un univers dont il faut respecter certaines règles, certains postulats, une certaine tonalité, une certaine cohérence et évidemment une certaine qualité. Les séries historiques nous ont pondues quelques épisodes ratés, mais ils en sortaient plus de vingt par saison, là où Kurtzman ne nous en sort (au final) qu'un seul et qu'il n'est même pas foutu de faire ça bien...

Créez votre propre univers ce sera plus simple, rendez les clés et foutez la paix à cette franchise...

Dernière modification par Pok (03-11-2020 22:20:42)


♫ space maybe the final frontier but it's made in a Hollywood basement ♫

En ligne

#32 04-11-2020 00:29:52

IMZADI
Memory Alpha

Re : Discovery 03x03 People Of Earth

Pok a écrit :

Enfin, ça existe encore les Boys Bands?

Quoi tu connais pas BTS, ils battent tous les records mondiaux

edit

la critique d'Ex Astris Scientia: https://www.ex-astris-scientia.org/epis ? pleofearth

Dernière modification par IMZADI (04-11-2020 17:44:40)


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

Pied de page des forums