ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 29-10-2020 10:23:13

mypreciousnico
Who ?

The Mandalorian 2x01 Chapter 9: The Marshal

The Mandalorian 2x01 Chapter 9: The Marshal

Crédits officiels :
- Scénario - Jon Favreau
- Réalisation - Jon Favreau

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 0 [0%])

    0%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 0 [0%])

    0%

  3. 8 (excellent)(voix 2 [50%])

    50%

  4. 7 (bon)(voix 1 [25%])

    25%

  5. 6 (correct)(voix 0 [0%])

    0%

  6. 5 (passable)(voix 0 [0%])

    0%

  7. 4 (insuffisant)(voix 1 [25%])

    25%

  8. 3 (médiocre)(voix 0 [0%])

    0%

  9. 2 (raté)(voix 0 [0%])

    0%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 4

Les invités ne peuvent voter

Hors ligne

#2 30-10-2020 15:19:46

scorpius
Nowhere Man

Re : The Mandalorian 2x01 Chapter 9: The Marshal

C'était une très bonne reprise !

Ca ne démarrait pas forcément sous les meilleurs auspices, la scène d'intro est relativement sympa mais vraiment redondante et ensuite on se dirige à nouveau vers Tatooine ce qui faisait quand même un peu peur. Alors certes c'était attendu avec le final de l'épisode Tatooine de la saison 1, mais je m'attendais pas à y revenir si vite.

Mais bon, ça reste cool de revoir les visages connus de la saison précédente et rapidement l'épisode s'oriente dans une direction excitante avec le fameux archètype de la ville fantôme/oubliée. L'épisode joue d'ailleurs plus que jamais à fond sur les archètypes du western (de façon bien plus convaincante que Cowboys & Aliens, déjà signé Favreau).

Beaucoup aimé le worldbuilding, Tatooine reste la planète iconique de Star Wars et au-delà du fan-service, j'ai vraiment apprécié que ça développe la planète d'un point de vue culturel si on peut dire. A travers les Tuskens et les conflits avec les colons. On est là évidemment encore une fois en plein western et il est aisé de faire un rapprochement Tusken=Amérindiens. C'est d'ailleurs amusant de constater à quel point l'épisode semble couper l'herbe sous le pied à pas mal de grosses prod' SF à venir. Il y a une utilisation massive d'une imagerie digne du Dune de Herbert et l'enjeu de l'alliance entre les Tuskens et les colons pourrait préfigurer un enjeu des suites d'Avatar (dans le sens ou j'imagine bien Cameron aller dans une telle direction - mais je peux me planter).

J'ai vraiment aimé cette plongée dans la culture des Tuskens, l'approfondissement de leurs motivations (des choses déjà abordées dans l'ancien univers étendu, mais vierges à l'écran). Ca permet de s'éloigner de l'image qu'on peut avoit de monstres sans visages si on se base uniquement sur les films et ça donne une autre dimension au crime vengeur d'Anakin dans l'épisode 2... Autant de choses prévues pour TCW (un arc qui aurait vu Boba et Cad Bane s'affronter sur Tatooine) dont l'annulation de la série nous a privé, mais sont en quelque sorte concrétisé ici (Boba était censé passer du temps au sein d'une tribu Tusken, il aurait notamment rencontrer un Shaman Tusken, ce genre de choses).

D'ailleur cette Tatooine à mi-chemin entre les influences de la trilogie originale et de la prélo (le Speeder-bike de Cobb bave) était parfaite. De très jolis plans qui respirent, du spectacle (la "chasse" finale) des idées très sympas (le Dragon qui chasse comme une sorte de requin des sables) et évidement beaucoup, beaucoup de références à la continuité. La plus évidente étant l'armure de Boba. A voir ce qu'ils vont faire exactement avec Boba (tellement plaisant de retrouver Temuera) mais en attendant le personnage de Cobb était une bonne addition à la série, avec un T imothy Olyphant bien classe. Sa relation avec le Mando est bien développée, je veux dire on fait dans le grand classique, "antagonistes qui deviennent alliés de circonstances qui finissent par se respecter et même par devenir amis" mais la formule est efficace et fonctionne parfaitement à travers la seule présence singulière d'Olyphant (j'ai toujours aimé ce que ce mec pouvait dégager).

Pour revenir sur le Dragon cinq minutes, son design était assez dément et c'est jouissif de voir à quel point il est positionné comme étant le prédateur suprème sur Tatooine (il peut bouffer un Sarlacc quoi!). Le fait que cette saloperie crache de l'acide était une belle surprise. Au-delà du spectable régressif "gros monstre bad-ass vs des mecs avec des jet-packs" l'écriture faisait preuve d'une subtilité plaisante en expliquant en quelque sorte la résolution de la rencontre entre Boba & le Sarlacc. A voir si on aura un flash-back plus explicite...

Voilà, c'était du Mandalorian pur-jus : une intrigue simple et efficace qui met en place des enjeux clairs et définies. Ici deux communautés ennemies doivent s'unir face à une menace commune avec le Mando servant de passerelle. Ca joue toujours autant sur le potentiel "cuteness" de baby Yoda. La différence avec la saison 1 - à ce stade - étant surtout le lien plus assumé avec les films. Ce côté, "on est une séquelle de l'épisode 6" (et à terme de TCW/Rebels, probablement).


What I admire most about your art, is its universality. You do not say a word and yet, the world understands you!
Albert Einstein
Its true, but your fame is even greater! The world admires you, when nobody understands you!
Charlie Chaplin

Hors ligne

#3 31-10-2020 10:42:01

dl500
TOS Forever

Re : The Mandalorian 2x01 Chapter 9: The Marshal

Vu.
J'accroche bien à cette série. Je la trouve respectueuse du Star Wars d'origine.
Le fan service se fait discret et surtout, surtout amène une plus value à l'histoire.
Le récit, très western, se veut lent, descriptif, tout en faisant avancer l'histoire. (et oui Jar, Jar, ne pas confondre, vitesse, précipitation, excitation wink)
J'ai bien aimé aussi les passages en cinémascope.
Une bonne reprise et les 10 dernières secondes.. Avec Boba Fett promet pour la suite.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#4 03-11-2020 16:39:14

Prelogic
Legaliste

Re : The Mandalorian 2x01 Chapter 9: The Marshal

Désolé de ne pas partager l’enthousiasme de mes confrères.

Cette série est pour le moment relativement décevante. Il ne se passe rien ou pas grand-chose, et comme d’ordinaire les showrunners se prennent les pieds dans le tapis, entre volonté de raconter une histoire et obsession pour les fétiches de la trilogie classique. L’approche technologique innovante par le biais des écrans LED ne parvient pas à rehausser un intérêt faiblard, systématiquement distrait par des péripéties annexes qui n’ont rien à voir de près ou de loin avec le sujet de départ.

Ce concept artistique était pourtant prometteur, comme une évocation de la fresque « La Création d’Adam » de Michel-Ange :

9348-m.jpg

Mais très vite, cette idée fabuleuse est abandonnée, ou alors trop imposante pour les ambitions relatives de l’équipe en charge. Il est plus confortable de retourner encore et encore sur Tatooine, de discuter politique des frontières avec les hommes des Sables, de négocier avec les Jawas et d’errer sans fin dans des décors désolés au gré d’une photographie atone. L’esprit de la trilogie classique ? Sa dépouille plasmique, plutôt.

Pourquoi s’embêter à raconter comment un orphelin mercenaire devenu adulte, s’est pris d’attachement pour l’un de ses semblables, au prix de la violation de son code d’honneur ? Poser de bonnes questions et y répondre, c’est pour les élites messieurs dames.

Tout le monde s’attend désormais à ce que Boba Fett dézingue cette imposture qui a duré 9 épisodes.

Dernière modification par Prelogic (03-11-2020 16:39:44)


*Les meilleurs ne croient plus à rien, les pires se gonflent de l'ardeur des passions mauvaises - WB Yeats
tumblr_oespwkTTIV1uurkb7o3_250.gif

Hors ligne

#5 03-11-2020 17:47:13

matou
modérateur

Re : The Mandalorian 2x01 Chapter 9: The Marshal

Votre manque de foi me consterne.
Excuses acceptées...

Le Mando, en tant que série, arrive à la croisée des chemins. Cette introduction spectaculaire pose un jalon et se veut un résumé de la première saison: le Mando est pris dans des problèmes extérieurs à sa quête qu’il aide à résoudre.

Maintenant le retour de Boba va permettre de monter les enjeux.
Boba et sont des personnages orphelins, chasseurs de prime. L’un n’a pas de principes et a une haine des  Jedi et l’autre a un credo et une appréhension pour les Jedi qu’il ne connaît pas.
Avec autour Moff Gideon, Mandalore et « baby Yoda ».
Les ingrédients sont là. La démesure visuelle aussi. Et surtout la volonté de faire une série simple et accessible.
Mais si c’est nécessaire, cela n’est pas suffisant.
A voir donc.

Hors ligne

#6 03-11-2020 17:57:12

Prelogic
Legaliste

Re : The Mandalorian 2x01 Chapter 9: The Marshal

Le problème Matou, c’est que tu sembles mieux réfléchir aux potentialités de ce show que les showrunners eux-mêmes. J’ai le sentiment, pour ma part, d’un éternel recommencement : de bonnes idées conceptuelles, avortées par des longueurs qui sont autant de prétextes à faire de l’UE télévisuelle. Dans la première saison, j’avais la sensation d’être en train de jouer à Dark Forces, ou une vieille borne d’arcade vintage. C’est cool, mais redondant avec une certaine culture populaire qui, bien qu’éradiquée opportunément par WD en 2014, est toujours présente dans les mémoires.

J’espère mieux à l'avenir.

Dernière modification par Prelogic (03-11-2020 17:57:29)


*Les meilleurs ne croient plus à rien, les pires se gonflent de l'ardeur des passions mauvaises - WB Yeats
tumblr_oespwkTTIV1uurkb7o3_250.gif

Hors ligne

#7 03-11-2020 19:48:36

matou
modérateur

Re : The Mandalorian 2x01 Chapter 9: The Marshal

Oui tu veux de la subverted expectation!
Comme Scorpius quoi.

Hors ligne

Pied de page des forums