ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Ultime Frontière présente ses meilleurs vœux à ses membres et à ses (nombreux) lecteurs fidèles.
Puisse cette nouvelle année 2020 être réellement un 20/20...
Longue vie et prospérité à toutes et à tous.

#1 14-01-2012 07:00:00

yrad
admin

ST TNG 03x20 Tin Man

ST TNG 03x20 Tin Man (Tin Man)

Crédits officiels :
- Histoire & dialogues : Dennis Putman Bailey, David Bischoff
- Réalisation : Robert Scheerer


Flash required

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 1 [10%])

    10%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 0 [0%])

    0%

  3. 8 (excellent)(voix 1 [10%])

    10%

  4. 7 (bon)(voix 7 [70%])

    70%

  5. 6 (correct)(voix 1 [10%])

    10%

  6. 5 (passable)(voix 0 [0%])

    0%

  7. 4 (insuffisant)(voix 0 [0%])

    0%

  8. 3 (médiocre)(voix 0 [0%])

    0%

  9. 2 (raté)(voix 0 [0%])

    0%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 10

Les invités ne peuvent voter


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#2 29-07-2013 15:27:03

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST TNG 03x20 Tin Man

7/10

Après la détente, retour à la pure SF ! c'est avec ce genre d'épisode que les fans sont considérés comme des geeks et qu'ils trouvent ST relou !
entre ce qu'est Tin Man et ce que fait le Bétazoïde, c'est assez hard-SF, faut s'accrocher car la finalité de cet épisode n'est pas évidente. J'y ai pris du plaisir car il y a un ET inconnu, les Romuliens qui font chier, et ce côté mystérieux en définitif entre Elbrun et Tin Man !
Après le passage intime entre Q et Data, nous avons le droit à un de plus entre Elbrun et Data, de beuax passages, mais qui quelque part vont trop dans le sens de la réussite de Data dans sa quête d'humanité. Il serait intéressant qu'il soit face à un individu qui penserait du mal de lui et n'y verrait que de la nullité dans ce désir en lui montrant ses erreurs de vouloir devenir Humain: imparfait !

Pour la 1ère fois le terme d'humanité semble s'appliquer aux humanoïde de type humain, oserais-je dire, et non pas qu'aux Humains-Terriens !


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#3 08-02-2015 22:40:45

Synock
Cuitasses les patatas

Re : ST TNG 03x20 Tin Man

Le choix du bétazoïde me rappelle un poil Decker dans The Motion Picture.
Suis-je le seul ?


Le podcast c'est la vie !

https://p1p2r.podbean.com/

Hors ligne

#4 10-04-2015 15:27:29

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TNG 03x20 Tin Man

Et encore un rendez vous incontournable de cette saison 3.
Un épisode qui m'avait marqué en VHS et VF & qui continue de me marquer aujourd'hui encore en Blu ray HD et VO.
Il serait peut être temps que j'accorde à ce Tin Man son Top Franchise qu'il mérite depuis longtemps ..
Je note haut cette saison 3 parce qu'elle est à elle seule un top franchise en soi , mais Tin Man  a toujours eut  quelque chose de spécial pour moi..

Qu'est ce qui me plaît autant dans cet épisode ?.. Sa poésie mélancolique sans aucun doute.. Tin Man est un grand poème sur l'espace & la solitude qu'elle engendre , la sérénité que l'on recherche à travers elle..
Si il y a bien un dialogue à retenir de ST2009, c'est bien ces mots de Bones "Space is disease and danger, wrapped in darkness and silence."

& dans ce monde envellopé de ténèbres et de silence , évoluent deux êtres torturés par la solitude ..Deux êtres  exclus , imcompris du monde des hommes..
D'abord le Tin Man ( l'homme de fer blanc ) , Gomtuu concept SF fascinant de vaisseau vivant venu d'une autre galaxie, qu'on imagine ancien donc riche d'expériences..
Un être plus qu'intelligent, sensible .. Gomtuu ayant perdu son équipage , sa raison d'être,  qu'il n'a plus d'autre désir que d'en finir.. Attendre la mort près d'une super nova.. ( quelle mort lyrique dans l'espace !!)
ST-TNG_Tin_Man.jpg
Gomttu , mystère fascinant et majestueux de l'espace.. Mais aussi un être depressif et solitaire au point de songer au suicide..

A l'autre bout , c'est Tam Elbrum , un bétazoïde surdoué,  condamné par son don qui au contraire de Gomtuu cherche la solitude à tout prix..
On a trop tendance à penser que les Betazoïde ne lisent que dans les pensées.. C'est oublié un peu vite qu'ils sont avant tout des êtres empathiques..
Plus que les pensées, se sont les émotions qu'ils lisent en nous. & pour un Tam Elbrum très doué pour cela, c'est une malédiction..
Le personnage apparaît vite asociale et arrogant, mais il y a quelque chose de très humain dans son don/ malédiction qui le rend attachant , comme le démontre ses discussions avec Deanna Troi ( son rôle de psy est parfaitement légitime ici ) et son association avec Data , celui qui ne juge pas , l'honnête chercheur en humanité : "Data, you're uniquely qualified. You think a great deal about humanity and you're an honest researcher. You don't treat anything as trivial, or irrelevant. You want to try it all. " dixit Elbrum.
069e4bbe5502779cd6cf224110f9b50f.jpg320x240.jpg
Tam Elbrum, un être finalement aussi dépressif que Gomtuu, submergé par son don & les émotions des autres ..


Alors que l'on croyait jusqu'ici que Tam Elbrum allait déroger aux régles de l' écriture Michael Piller selon lesquelle les guest ( excellent Harry Groener ) servaient avant tout  les personnages principaux, il n'en est rien ..
Si le voyage iniatique & mélancolique  de Tam Elbrum et Gomtuu visaient à les unir dans l'immensité de l'espace, il servira surtout de prise de conscience pour Data , le vrai tin man de cet épisode , quelque chose de précieux..
Ce petit quelque chose de très humain donc je parlais plus haut :
Que l'on cherche ou pas la solitude, nous sommes irrestiblement conçut à la combattre à chercher notre place dans l'univers , mais surtout nous trouver parmi les autres .. On a tous besoin de quelqu'un d'un ami , d'un frère, d'un parent, d'un Gomtuu pour combler le vide ( l'espace ? ) qui nous sépare  . & à l'issue de l'épisode, ,Data aura trouvé sa place ,trouvé les siens dans une dernière image bouleversante qui est l'essence même de l'esprit ST , sa raison d'être , ce que pourquoi j'aime cet univers ..
29efd7a1dd9fe7217a024b1e7a1799bf.jpg
Les liens d'amour et de fraternité par délà les races et les êtres  & toujours ce regard tourné vers l'espace , cette solitude que nous devons combler à tout prix  ..


synock a écrit :

Le choix du bétazoïde me rappelle un poil Decker dans The Motion Picture.
Suis-je le seul ?

C'est vrai ce que tu dis qu'en j'y repense .. Tin Man et TMP posséde ces points commun , cett même finalité morale : trouver ( connaître ? ) sa place dans l'univers, ..
Mais Tam Elbrum et Gomtuu sont des personnages bien plus complexe et torturé que V'ger et Deckkard .. Ils sont fades en comparaison.
Ce qui leur arrive n'est pas bouleversant, le message pas aussi poignant  que ça  : Quand Deanna Troi sert dans ses bras Data , les yeux rivés dans l'espace, on touche là quelque chose de fondamentalement humain , une émotion que nous avons tous connut ou cherchons à connaître..

Je préfère nettement les 45 minutes de poésie mélancolique de Tin Man que les 2 heures 10 de looongues comtemplation spatiale de TMP ..


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#5 26-07-2020 21:27:09

SuricateNRV
candidat

Re : ST TNG 03x20 Tin Man

« Les Romuliens convoitent tout ce qu'ils voient. »:lol : Prend ça dans les dents.

J'aime bien, en voyant Tam je fais un lien avec nos enfants asperger et sur le spectre autistique de notre époque. Des enfants précoces, différents, voués à une vie elle-même bien différente de la vie dominante, dont les sens sont surchargés et qui restent la plupart du temps, incompris et le pus souvent, malheureux de trop vouloir être « comme les autres ».

''Peut-être être-vous simplement différent. Et il n'y a pas de mal à ça. Même si on vous dit le contraire.» Hé bah voilà. Ça c'est le Trek que j'aime et c'est ça qui me fait aimer Trek.

Ha la la, qu'est ce que j'aime cette idée d'une créature vivante en guise de vaisseau dont son équipage existerait en symbiose avec elle ! Et savoir qu'un jour, un jour après la tempête des douleurs de l'existence, on trouve finalement quelqu'un d'autre pour ne faire qu'un. Ha, que c'est utopique.

J'ai beaucoup d'affection pour Gomtuu, le bruit qu'il fait ressemble vaguement à celui des baleines et sa solitude me touche. Un bon épisode que je peux considérer comme digne du Star Trek que je connais !


"Qu'arrive-t-il à l'observateur aux yeux écarquillés, lorsque la fenêtre qui sépare réel et irréel explose et que les morceaux de verre commencent à voler en tous sens?" [Stephen King, Vue imprenable sur jardin secret]

Hors ligne

Pied de page des forums