ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Ultime Frontière présente ses meilleurs vœux à ses membres et à ses (nombreux) lecteurs fidèles.
Puisse cette nouvelle année 2020 être réellement un 20/20...
Longue vie et prospérité à toutes et à tous.

#1 12-02-2020 00:43:08

mypreciousnico
Who ?

Doctor Who 37x04 Arachnids in the UK (Docteur 13)

Doctor Who 37x04 Arachnids in the UK (Docteur 13)

Crédits officiels :
- Scénario - Chris Chibnall
- Réalisation - Sallie Aprahamian

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 0 [0%])

    0%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 0 [0%])

    0%

  3. 8 (excellent)(voix 0 [0%])

    0%

  4. 7 (bon)(voix 0 [0%])

    0%

  5. 6 (correct)(voix 0 [0%])

    0%

  6. 5 (passable)(voix 0 [0%])

    0%

  7. 4 (insuffisant)(voix 1 [50%])

    50%

  8. 3 (médiocre)(voix 0 [0%])

    0%

  9. 2 (raté)(voix 1 [50%])

    50%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 2

Les invités ne peuvent voter

Hors ligne

#2 12-02-2020 00:43:34

mypreciousnico
Who ?

Re : Doctor Who 37x04 Arachnids in the UK (Docteur 13)

La mode très Christophernolanienne qui consiste à faire une oeuvre de genre tout en gommant ce qui dérange les gens qui y sont allergiques ne me plait guère. Je dois avouer que ça fait quand même un pincement au coeur de trouver ça dans Doctor Who, une série souvent kitsch et c’est pour ça qu’on l’aime.

Pourtant, Moffat son équipe avait réussi à trouver un juste équilibre entre quelques chose de kitsch et quelques chose de classieux qui savait se parer, quand c’était nécessaire, des habits du blockbuster, comme de ceux du film de genre du film d’auteur ou même parfois du film d’horreur.
Le problème que je perçois arrivé au quatrième épisode de cette nouvelle saison, c'est que rien ne ressort : les épisodes paraissent interchangeables, quand bien même ils ne se déroulent pas à la même époque ou sur la même planète.

“Maybe I'm nervous. Or just socially awkward. I'm still figuring myself out.”

Cette histoire d’araignées mutantes qui envahissent les royaume unis n’a rien de particulièrement folichonne, d’autant que le traitement ne relève pas vraiment la sauce : tout cela est désespérément sérieux. Il n’y a guère que Jodie Withaker pour apporter un tant soit peu de loufoque dans cette entreprise.
On devrait être devant une histoire d'horreur, mais une fois de plus il n’y a pas la moindre tension, le moindre sentiment de danger. Pourtant, l’araignée est une créature qui inspire assez naturellement une forme de rejet et de peur. Il faut dire que à chaque fois que l’épisode tente de faire appel aux sentiments du spectateur (peur, mélancolie lors Graham vois sa femme décédée, indignation devant le pseudo Donald Trump du pauvre…), c'est surtout long, ça sonne forcé et donc faux.

“What is wrong with you people? What is wrong with this country? Why don't you do what normal people do, get a gun, shoot things like a civilized person ?”

Alors, encore une fois, ça n'est pas nul, il y a de bonnes choses rapidement esquissé notamment avec la famille de Yaz et des éléments de mise en scène intéressants, comme ce passage durant lequel le businessman salaud de service est d’un côté de la table, alors que tout le monde lui fait face.

Par ailleurs, j’aime bien la fin malgré tout : la constitution d’un genre de famille recomposée et le Docteur qui prévient qu’elle ne sait pas vraiment ce qui va se passer quand elle actionnera le levier.
Et puis, je crois qu’en fait j’aime bien le nouvel intérieur du TARDIS.

Il n’en demeure pas moins que c’est parfaitement insuffisant.

4.

Hors ligne

Pied de page des forums