ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Ultime Frontière présente ses meilleurs vœux à ses membres et à ses (nombreux) lecteurs fidèles.
Puisse cette nouvelle année 2020 être réellement un 20/20...
Longue vie et prospérité à toutes et à tous.

#1 20-01-2020 17:01:22

scorpius
Nowhere Man

Doctor Who 35x13 The Husbands of River Song (Docteur 12)

Doctor Who 35x13 The Husbands of River Song (Docteur 12)

Crédits officiels :

- Scénario - Steven Moffat
- Réalisation - Douglas Mackinnon

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 0 [0%])

    0%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 3 [100%])

    100%

  3. 8 (excellent)(voix 0 [0%])

    0%

  4. 7 (bon)(voix 0 [0%])

    0%

  5. 6 (correct)(voix 0 [0%])

    0%

  6. 5 (passable)(voix 0 [0%])

    0%

  7. 4 (insuffisant)(voix 0 [0%])

    0%

  8. 3 (médiocre)(voix 0 [0%])

    0%

  9. 2 (raté)(voix 0 [0%])

    0%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 3

Les invités ne peuvent voter


ec9e91c03971a79d846f2463b4d531275516eb68.gifv

Hors ligne

#2 03-02-2020 19:26:50

mypreciousnico
Who ?

Re : Doctor Who 35x13 The Husbands of River Song (Docteur 12)

Cet épisode fait du bien, après un long chemin de croix de deux saisons, Twelve a enfin achevé de gravir la montagne, récupéré son identité et mérité, comme l’expliquait Scorpius, de s’appeler et d’être le Docteur.

Quoi de plus logique, dès lors, que de mettre en scène ce tout nouveau Docteur réinventé avec celle qui est/fut/sera sa femme : River Song.

"When you love the Doctor, it's like loving the stars themselves. You don't expect a sunset to admire you back. And if I happen to find myself in danger, let me tell you, the Doctor is not stupid enough, or sentimental enough, and he is certainly not in love enough to find himself standing in it with me !”

Le script, très malin, de Steven Moffat est écrit comme un vaudeville, rempli jusqu'à la gueule de quiproquos en forme de miroir de toute la relation entre le Docteur et Melody Pond.
Un épisode qui prendra à rebours les attentes des spectateurs, en ne lui donnant pas vraiment et pas tout de suite ce qu’il attend, en proposant une fin aussi évidente et attendue que surprenante et intelligente.
Ainsi à l’inverse de ce que sera leur rencontre dans le superbe Silence in the Library, c’est River qui ne reconnaît pas le Docteur. L’occasion d’une superbe scène ou Capaldi s'appropriera le mythique“Hello Sweetie”. D’ailleurs, l’alchimie qu'il entretient avec Alex Kingston est immédiatement palpable, dans une dynamique très différente de celle qu’elle pouvait avoir avec Mat Smith. Il y a cette capacité à rendre toute la puissance de cette relation alors que les deux acteurs n'avaient jamais joués ensemble.

Enfin, la boucle est bouclée, le journal de River arrive à ses toutes dernières pages, elle reçoit le fameux tournevis sonique et le couple arrive sur Darilium. En ce sens, cet épisode peut-être vu comme précédant directement Silence in the Library et donc, d’une certaine manière, comme un prequel à tout le run de Steven Moffat.

“How long is a night on Darillium ?”

Alors évidemment l’épisode ne possède peut-être pas la profondeur qu’on a pu avoir lors des précédents opus mettant en scène la belle archéologue, mais il présente un très joli au revoir à l’un des personnages les plus intéressant créés par Steven Moffat, en même temps qu’une comédie vraiment drôle au rythme enlevé et aux acteurs tous parfaits.
Ce qui, au moment ou Moffat s'apprête à livrer sa dernière saison est un joli cadeau au fan.

Il était à craindre que cet ultime tour de piste de River Song soit raté et galvaude quelques peu ce qui avait été fait avant. Heureusement, il n’en est rien, c'est même une très grande réussite qui file une patate d’enfer et la larme à l’oeil. Bravo.

9.

En ligne

#3 08-02-2020 20:41:45

scorpius
Nowhere Man

Re : Doctor Who 35x13 The Husbands of River Song (Docteur 12)

Exceptionnel, parce qu'arriver en un seul épisode à rendre aussi évidente et naturelle la rencontre entre Twelve et River, c'est un tour de force. De la part de Peter Capaldi et Alex Kingston et de la part de Moffat. Sinon, Nico a tout dit, effectivement ce retour à une ambiance pulp et sérialesque proche de celle du run de Matt Smith est très plaisante, sans pour autant donner l'impression d'être HS. Un retour aux sources parfaitement conscient de la part de Moffat, puisse qu'il a écrit cet épisode en ayant en tête qu'il serait son dernier sur DW...

Les petits détails à la continuité et à l'évolution de la relation entre le Doc' & River sont particulièrement intéressants. On peut ainsi se rendre compte que River connait l'existence du War Doctor alors que dans sa timeline on est tout juste après l'épisode 'The Angels take Manhattan' soit pour le Doc' bien avant les événements ayant conduit à Name/Day of the Doctor. On savait qu'il avait déjà confié son nom à River, mais le fait qu'il ait également confié ce secret est une nouvelle illustration de la profondeur de leur relation (et ça rend les insécurités de River d'autant plus bouleversantes).

Enfin bref, un épisode merveilleux !


ec9e91c03971a79d846f2463b4d531275516eb68.gifv

Hors ligne

Pied de page des forums